Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Salsepareille
Neoprof expérimenté

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Salsepareille le Dim 9 Oct 2016 - 19:02
Je suis en train de lire le livre de Céline Alvarez. Certes le ton est péremptoire et naïf, mais à aucun moment je ne la trouve malveillante avec les adultes. Où avez-vous vu ça?
avatar
Volubilys
Grand sage

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Volubilys le Dim 9 Oct 2016 - 23:27
Je parlais de forum d'EIF, où on est oblige l'hyper-"bienveillance" pour les enfants (enfin pour les siens qui ont tous les droits) et où on est très intolérant envers les adultes.
C. Alvarez se contente d'être méprisante.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Thalia de G le Lun 10 Oct 2016 - 14:48
Le topic a été nettoyé des dernières interventions. Merci de bien vouloir rester dans le sujet et de ne pas vous livrer à des attaques ad hominem.
Les différends se règlent par mp.

Thalia pour la modération

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Nadejda
Monarque

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Nadejda le Lun 10 Oct 2016 - 18:58
Je ne sais pas si le lien a été posté mais il m'a fait sourire :
http://jeanjacqueslemag.fr/celine-alvarez-celine-dion-ou-les-deux/
Razz
avatar
Rendash
Bon génie

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Rendash le Lun 10 Oct 2016 - 19:01
@Nadejda a écrit:Je ne sais pas si le lien a été posté mais il m'a fait sourire :
http://jeanjacqueslemag.fr/celine-alvarez-celine-dion-ou-les-deux/
Razz

C'est très bien vu Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par totoro le Lun 10 Oct 2016 - 19:16
@Rendash a écrit:
@Nadejda a écrit:Je ne sais pas si le lien a été posté mais il m'a fait sourire :
http://jeanjacqueslemag.fr/celine-alvarez-celine-dion-ou-les-deux/
Razz

C'est très bien vu Razz
:mdr3:

_________________
the educator
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par the educator le Lun 10 Oct 2016 - 20:19
Même moi ça m'a fait rire. Alors que je suis définitivement d'accord avec ça.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Jenny le Lun 10 Oct 2016 - 20:20
@Nadejda a écrit:Je ne sais pas si le lien a été posté mais il m'a fait sourire :
http://jeanjacqueslemag.fr/celine-alvarez-celine-dion-ou-les-deux/
Razz

Excellent ! Laughing
avatar
Rendash
Bon génie

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Rendash le Lun 10 Oct 2016 - 20:21
@the educator a écrit:Même moi ça m'a fait rire. Alors que je suis définitivement d'accord avec ça.

Eh, sois poli, tu veux.

Spoiler:
"avec elle", pas "avec ça". :schmoll:
Spoiler:
Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Reine Margot le Mer 12 Oct 2016 - 9:51
Une bonne analyse du phénomène par Louise Tourret:

Louise Tourret a écrit:
Dans les milieux favorisés, on ne jure que par elle, nouvelle papesse de la pédagogie, «institutrice révolutionnaire» qui a «croisé la pédagogie Montessori avec la recherche en sciences cognitives».
Et c'est bien pour ça qu'elle agace… et de plus en plus.
Le Monde s’étonne du ton «docte et excessivement assuré de l’auteure» (je serai prête à supposer que son jeune âge et son sexe ne sont pas pour rien dans cet agacement) et du fait que les idées qu’elle propose dans son ouvrage sont présentées comme des solutions miracle. Mais surtout, beaucoup de professeurs sont frustrés de constater qu'elle accède à tous les plateaux télé pour une méthode qu'elle a pu mettre en place grâce à des moyens.
Les parents de toute la France (et notamment ceux qui écoutent France Inter) semblent désormais trouver normal que les pédagogies alternatives soient la norme, que leurs enfants aient droit aux même résultats que ceux de la classe d'Alvarez. Car ceux dont les enfants allaient dans la fameuse classe expérimentale de Gennevilliers ont témoigné des réjouissances.

http://www.slate.fr/story/125493/celine-alvarez

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
XIII
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par XIII le Mer 12 Oct 2016 - 10:08
"Je ne suis pas là pour surveiller la récré. Je suis là pour aider l’être humain à révéler sa belle et lumineuse nature“.
Elle a déjà surveillé des récré la Céline...? Laughing
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par RogerMartin le Mer 12 Oct 2016 - 11:02
Une collègue la compare à Jésus-des-écoles dans un billet très bien vu je trouve :

http://fcahen.neowordpress.fr/2016/10/01/desoles-nous-ne-sommes-pas-celine-alvarez-nous-ne-sommes-que-des-profs/

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
the educator
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par the educator le Mer 12 Oct 2016 - 11:13
Elle se fait agrafer par le café péda, mais étrangement les trois propos recuillis me donnent l'impression de ne pas avoir lu ou compris le livre. C'est vraiment une sensation étrange, les critiques à propos de la socialisation me paraissent complètement décalé avec le travail présenté.
avatar
Thermo
Niveau 6

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Thermo le Mer 12 Oct 2016 - 11:58
@XIII a écrit:"Je ne suis pas là pour surveiller la récré. Je suis là pour aider l’être humain à révéler sa belle et lumineuse nature“.
Elle a déjà surveillé des récré la Céline...? Laughing
ben oui et quand ils scintillent on les voit mieux

_________________
Loi du Management de Weiler : Rien n'est impossible pour celui qui n'a pas à le faire lui-même.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Rendash le Mer 12 Oct 2016 - 12:41
@the educator a écrit:Elle se fait agrafer par le café péda, mais étrangement les trois propos recuillis me donnent l'impression de ne pas avoir lu ou compris le livre. C'est vraiment une sensation étrange, les critiques à propos de la socialisation me paraissent complètement décalé avec le travail présenté.

C'est parce que les critiques n'ont pas eu Céline Alvarez comme instit pour révéler leur belle et lumineuse nature d'êtres humains Sad

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Bon génie

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Rendash le Mer 12 Oct 2016 - 12:49
C'est marrant comme une idée qui semble logique au départ (celle selon laquelle les enfants n'ont pas tous le même rythme de progression et d'apprentissage) conduit à des conclusions diamétralement opposées Laughing

Pour les fumistes du ministère, c'est cette absurde notion de cycle, qui oblige les élèves qui galèrent à un moment donné à rattraper à vitesse V un retard pris pendant une année.
Pour les affreux réac', c'est l'idée qu'un élève qui n'a pas acquis les bases d'une année doit pouvoir recommencer cette année pour ne pas être largué les années suivantes.
Pour d'autres enfin (Alvarez entre autres), c'est le mélange des âges et des activités qui est la solution. Un mélange des deux précédents, en somme.

C'est drôle.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
User17706
Enchanteur

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par User17706 le Mer 12 Oct 2016 - 13:12
@RogerMartin a écrit:Une collègue la compare à Jésus-des-écoles dans un billet très bien vu je trouve :

http://fcahen.neowordpress.fr/2016/10/01/desoles-nous-ne-sommes-pas-celine-alvarez-nous-ne-sommes-que-des-profs/
Ah oui, c'est très agréable de lire quelqu'un qui se contente de dire ce qui est, sans effets de manche ni agressivité.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Padre P. Lucas le Mar 15 Nov 2016 - 13:26
@Chamil a écrit:Soit dit en passant, 32 pages sur un forum à propos une PE démissionnaire qui aura en tout et pour tout enseigné trois ans, ça montre que le plan com a bien marché...

Tout à fait, et je n'ai guère envie d'alimenter le fil, mais j'ai trouvé une analyse pertinente sur la question :Derrière la bienveillance scolaire.
En voici la conclusion :
Organiser le débat scolaire autour des méthodes d’optimisation des  potentiels enfantins idéalisés permet d’éviter la question qui fâche : l’emprise de la pensée économique sur nos vies qui réduit les hommes à de simples agents économiques au service des puissants. Ainsi, sous le sourire extasié de Céline Alvarez se cache la destruction de l’école, celle de la transmission du maitre à l’élève ; ce maître qui pensait que ce qu’il savait avait suffisamment d’importance  pour être transmis et enrichir l’élève. Le rêve de nos sociétés : un enfant augmenté, optimisé, performant au service de nos moyens de production. Sous couvert de sciences et de bienveillance se dessine clairement un projet d’adaptation des hommes aux désirs de quelques-uns, ceux qui possèdent les moyens de production et donc les moyens de faire travailler les autres. L’acceptation enthousiaste et le dévouement coupable de ceux qui pensent l’école pour rendre nos enfants conformes à des normes managériales nous indiquent clairement que ni l’intelligence, ni l’esprit critique ne se décrètent et que la route est longue pour le parent qui souhaite simplement instruire son enfant dans l’espoir de le voir devenir un jour un adulte lucide.
avatar
Lowpow29
Niveau 10

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Lowpow29 le Mar 15 Nov 2016 - 15:07
Tout à fait, et je n'ai guère envie d'alimenter le fil, mais j'ai trouvé une analyse pertinente sur la question :Derrière la bienveillance scolaire.
En voici la conclusion :
Organiser le débat scolaire autour des méthodes d’optimisation des  potentiels enfantins idéalisés permet d’éviter la question qui fâche : l’emprise de la pensée économique sur nos vies qui réduit les hommes à de simples agents économiques au service des puissants. Ainsi, sous le sourire extasié de Céline Alvarez se cache la destruction de l’école, celle de la transmission du maitre à l’élève ; ce maître qui pensait que ce qu’il savait avait suffisamment d’importance  pour être transmis et enrichir l’élève. Le rêve de nos sociétés : un enfant augmenté, optimisé, performant au service de nos moyens de production. Sous couvert de sciences et de bienveillance se dessine clairement un projet d’adaptation des hommes aux désirs de quelques-uns, ceux qui possèdent les moyens de production et donc les moyens de faire travailler les autres. L’acceptation enthousiaste et le dévouement coupable de ceux qui pensent l’école pour rendre nos enfants conformes à des normes managériales nous indiquent clairement que ni l’intelligence, ni l’esprit critique ne se décrètent et que la route est longue pour le parent qui souhaite simplement instruire son enfant dans l’espoir de le voir devenir un jour un adulte lucide.

Franchement, j'ai été intéressée par la lecture de cet article, rédigé par un parent d'élève d'après le "à propos", et j'ai cherché à lire d'autres articles pour cerner le ton du blog.
Oula !! On tombe sur des choses assez hallucinantes, mais je vous laisse juger :

Education en question a écrit:Or, et je parle par  expérience, les artistes sont rarement les mieux placés pour expliquer les processus de création mis en œuvre. D’abord parce que cela nécessite des formations théoriques sur l’art que beaucoup n’ont pas suivi et une réflexion sur son travail qui est déjà une démarche en soi. De plus, s’ils utilisent l’art comme forme d’expression c’est justement parce qu’ils  n’aiment pas les concepts. Rien n’est pire pour un chanteur que d’avoir à expliquer sa chanson. Il n’est pas là pour la disséquer mais pour la chanter. Enfin, tous les artistes ne sont pas Eisenstein ou Jean- Philippe Rameau.  Évidemment, les élèves des grandes métropoles pourront rencontrer des artistes à la renommée internationale habitués à présenter leurs œuvres et leur processus de création, sans que la démonstration d’ailleurs ne soit de qualité ou pertinente. Mais dans les petites villes de province, dans les petits établissements ruraux ou sur les territoires en déshérence de la République, qui les élèves vont- ils rencontrer ?

Que d'affirmations catégoriques !!!
J'ai beau être parfois d'accord avec elle sur le fond, il y a quand même un certain nombre d'énormités ou d'approximations qui lui enlèvent, je trouve, sa crédibilité...

Un autre extrait :
Education en question a écrit:Au risque de surprendre nos spécialistes de l’éducation, l’art n’est pas une éructation créative : Mozart était peut-être doué, il a surtout beaucoup étudié la musique et beaucoup pratiqué ses gammes. Le processus créatif sans savoir et sans pratique est une blague. Or ce qui compte, dans les documents officiels du ministère, c’est l’information. Le savoir et la maitrise viendront plus tard, car c’est bien connu, il suffit de connaître l’Opéra de Paris pour devenir danseur.
Donc cette dame pense sincèrement qu'avant l'invention du PEAC, aller à l'école permettait de devenir musicien/danseur/artiste professionnel ?? Elle mélange tout.
Désolée pour le hors-sujet.

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Padre P. Lucas le Mer 16 Nov 2016 - 18:56
Il ne suffit pas d'avoir un joli sourire et d'écrire un bouquin pour faire le buzz médiatique :
Les lois naturelles de l'info par Charlotte Magri
Cette collègue semble avoir appris à ses dépens qu'il n'y a pas que l'enfant qui a ses lois naturelles.
Jalouse va ... fleurs
avatar
ipomee
Doyen

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par ipomee le Mer 16 Nov 2016 - 19:08
Merci Padre, j'ai lu et approuvé.
avatar
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Hervé Hervé le Dim 22 Jan 2017 - 10:17

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
avatar
gnafron2004
Sage

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par gnafron2004 le Dim 22 Jan 2017 - 10:47
avatar
Danska
Modérateur

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Danska le Dim 22 Jan 2017 - 10:53
Mouais, le procédé est quand même limite. Extraire des phrases de leur contexte pour les présenter à la suite, ça peut permettre de ridiculiser n'importe qui.

avatar
Tallulah23
Niveau 6

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Tallulah23 le Dim 22 Jan 2017 - 20:46
Je ne sais pas si la question a déjà été abordée dans ce fil mais...d'où sort-elle, à la base? J'imagine que n'importe quelle PE ne peut pas aller toquer aux portes des hauts responsables de la Nation et obtenir de tels moyens privilégiés pendant trois ans juste pour voir.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Reine Margot le Dim 22 Jan 2017 - 20:53
Jean-Jacques le mag a écrit:Aujourd'hui, c'est le retour du jeu mythique Burger Quiz. La règle est simple : il te suffit de deviner qui de la star de la chanson ou de la star de la pédagogie a prononcé chacune de ces phrases. La réponse est indiquée en noir en dessous de la citation en rouge. Céline Alvarez, Céline Dion, ou les deux... c'est parti.


« JE PEUX VOUS DIRE AUSSI QUE LES ENFANTS ONT DÉCOUVERT CE QUE ÇA VEUT DIRE DE JOUER DEHORS. LA PÊCHE, LA CHASSE AUX GRENOUILLES, LES FLEURS… JE VOUS DIS QUE J’EN AI DES BOUQUETS DE FLEURS ! « 


Spoiler:
Céline Dion. Ledevoir.com


« JE VIENS D’ASSISTER À UN SPECTACLE MAGNIFIQUE : LA VÉGÉTATION HUMIDE À NOUVEAU COUVERTE DE SOLEIL. L’ODEUR DES ARBRES ET DE LA TERRE EST DENSE, PURE. DES ESCARGOTS SORTENT DE TOUTES PARTS ».




Spoiler:
Céline Alvarez. Les lois naturelles de l’enfant


« L’AMOUR EXISTE ENCORE. AU-DELÀ DE LA VIOLENCE. AU-DELÀ DE LA DÉMENCE. MALGRÉ LES BOMBES QUI TOMBENT« .



Spoiler:
Céline Dion. France 3


« CES ÉLANS EMPREINTS D’AMOUR (…) REDONNAIENT UNE FOI SOLIDE EN L’HUMANITÉ« .



Spoiler:
Céline Alvarez. Les lois naturelles de l’enfant

« J’AI LE COEUR QUI SE REMPLIT DE JOIE ET DE GRATITUDE ».




Spoiler:
Céline Alvarez. France Inter

« MAIS COMME VOUS SAVEZ, DANS CE MONDE REMPLI DE VIOLENCE, L’AMOUR RESTERA ENCORE ET TOUJOURS LA PLUS BELLE DES ARMES. »



Spoiler:
Céline Dion, Ledevoir.com



Pour jouer encore, ici: http://jeanjacqueslemag.fr/celine-alvarez-celine-dion-ou-les-deux/

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Contenu sponsorisé

Re: "Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire" (Le Monde)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum