Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Olympias
Prophète

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Olympias le Dim 7 Sep 2014 - 0:19
Tout dépend ce qu'on met derrière le mot projet....J'ai des collègues dont la spécialité est de brasser de l'air en en faisant le moins possible.
Quand je sors avec une classe, elle bosse pratiquement toute la journée !
pouldo
Niveau 2

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par pouldo le Dim 7 Sep 2014 - 0:32
@Gotin a écrit:Jacq, je pense que tu as tout dit dans ton 1e paragraphe : on connaît nos collègues et on sait qui s'investit et est davantage "méritant". C'est donc qu'on est capable d'évaluer plus ou moins un enseignant, autrement en tout cas que par une inspection tous les 5 ou 10 ans.

Bof... Je ne suis jamais au collège en dehors de mes heures de cours, je ne parle à mes collègues qu'en cas de nécessité (mauvaises expériences avec des idéologues donc je me méfie, je ne souhaite pas être déçu) ma principale fait son possible pour ne pas me croiser (grosse réputation de chieur!). Et pourtant... Je fais du bon boulot pour les zélèves (selon moi, les familles, les élèves, les contrôles communs). J’espère pour les CDE qu'ils n'auront pas à gérer ma rémunération! Je les plains d'avance...
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Jacq le Dim 7 Sep 2014 - 0:33
@Gotin a écrit:Quel est l'intérêt de classer cette proposition à gauche ou à droite, il faut juste savoir ce qu'ee peut nous apporter.
On pourrait très bien garder nos inspections s'il doit y avoir une contestation.

Puis "collectiviser" la carrière de 840.000 enseignants ne me semblent pas très raisonnables. La concurrence est souvent très saine, elle permet de se remettre en question lorsqu'il le faut. Du coup, le système aujourd'hui "protège" plutot nos collègues les moins investis.


l'intérêt n'est pas de classer  à droite ou à gauche mais de constater que ni l' un ni l'autre ne propose de solution. mais nous entendons à gauche qu'il faut titulariser (je parle des syndicats), et à droite qu'il faut donner des pouvoirs aux CdE, en oubliant que s'il y a de très bons Cde qu'il y en a pas mal qui sont très mauvais, et que leur confier une évaluation au mérite est suicidaire.


Dernière édition par Jacq le Dim 7 Sep 2014 - 0:49, édité 1 fois
avatar
clo74
Niveau 9

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par clo74 le Dim 7 Sep 2014 - 0:42
Pour en avoir souvent discuté avec mon compagnon, qui bosse dans le privé, la vraie rémunération "au mérite" est bien souvent un leurre : celui qui a le plus gros salaire est celui qui sait se faire mousser, s'attribue les lauriers d'un travail qu'il n'a pas effectué, médit au sujet d'autres collègues, et surtout sait bien se vendre auprès du patron.
Alors, noter les enseignants "au mérite", comment dire?... affraid
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Jacq le Dim 7 Sep 2014 - 0:51
@zouz a écrit:
@Jacq a écrit:Prévoir un véritable processus de titularisation des contractuels, je suis pour.
Mais le problème est comment ?  
Sur quels critères ?
Parce qu'il y a des contractuels qui font "carrière" et font leurs preuves, longtemps, longuement, et sont parfois meilleurs que des titulaires. Mais il y a aussi des incapables qui ne sont là que parce que le ministère n'a rien à mettre à leur place (et parfois parce que les titulaires ne prennent pas leur poste, ce qui est totalement scandaleux).
Il faut titulariser des contractuels. Mais déjà il faudrait prendre en compte correctement leur ancienneté lorsqu'ils réussissent des concours, ce n'est plus le cas.

En ce qui concerne la prise en compte de l'ancienneté:

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000029426038&dateTexte=&oldAction=dernierJO&categorieLien=id

En ce qui concerne les critères sur lesquels les contractuels devraient être titularisés, je pense qu'après plusieurs années, on a, de fait, considéré que le contractuel était compétent sur le poste. 6 ans de CDD en continu pour obtenir un CDI, cela n'existe nulle part ailleurs que dans la FP et c'est une honte...

Je suis d'accord. Pour obtenir un CDI.
Mais pour un poste à vie ?
Et il ne faut pas oublier les candidats aux concours.
Il faut un équilibre.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Jacq le Dim 7 Sep 2014 - 0:53
@Olympias a écrit:Tout dépend ce qu'on met derrière le mot projet....J'ai des collègues dont la spécialité est de brasser de l'air en en faisant le moins possible.
Quand je sors avec une  classe, elle bosse pratiquement toute la journée !
µ


J'ai un collège qui me propoosait d'aller au Futuroscope. A la question "pourquoi" ? Réponse : pour tester avant d'y aller avec ses enfants.
J'ai refusé. Je ne suis pas méritant.
Invité
Invité

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Invité le Dim 7 Sep 2014 - 0:56
Cripure a écrit:
@Gotin a écrit:La concurrence est souvent très saine, elle permet de se remettre en question lorsqu'il le faut.
Je trouve honteux qu'un enseignant se réfère à cette notion dans le cadre de son travail. Notion qui le classe à droite sans hésitation (sans dire, toutefois, sur quoi porterait la concurrence).
C'est surtout que c'est naïf: dans notre métier, la concurrence n'apporte rien puisque ça amène à tout faire en fonction de son intérêt propre au détriment de celui des élèves, de l'équipe pédagogique et finalement du bon fonctionnement de l'établissement. C'est entre autres pour cela que la pédagogie de projet est honnie alors qu'en soi il n'y a pas de raison à cela: les gens qui tirent toute la couverture à eux en font des tonnes en termes de com' (il en faut un peu ceci étant) au détriment de la pédagogie elle-même. Même chose pour ceux qui ne ratent jamais une occase de montrer à quel point ils tiennent bien leurs classes (alors que la collègue de la salle 112...).
Bref, non seulement la concurrence ne permet rien du tout (contrairement à la coopération) mais en plus, elle est nuisible.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par User5899 le Dim 7 Sep 2014 - 0:58
D'où le caractère honteux, selon moi : on agit en effet pour soi, non pour les élèves. Et au risque d'en surprendre certains, je travaille pour mes élèves.
Invité
Invité

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Invité le Dim 7 Sep 2014 - 1:02
Moi, ça ne me surprend pas Wink.
On n'est pas d'accord sur les questions pédagogiques mais je suis tout à fait convaincue que ce que vous faites, vous le faites pour eux (et je vous soupçonne de bien les aimer, en plus Razz)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par User5899 le Dim 7 Sep 2014 - 1:06
Bah, c'est évident. Comment ne pas être fou de ces petites choses brouillonnes et approximatives ? Laughing
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Elyas le Dim 7 Sep 2014 - 1:16
Il y a encore des gens qui pensent que la notion de "mérite" est un progrès et une chose démocratique ? affraid

Je croyais que les travaux des historiens, des philosophes et des sociologues des 50 dernières années avaient réussi à faire comprendre aux gens que le mérite, c'est la loi de la jungle, la perpétuation des inégalités sociales (même si on met en avant les personnes des classes populaires qui réussissent grâce à leur mérite) et la fin d'un esprit collectif.

Bref, je rêve debout qu'on puisse encore utiliser cette notion comme une idée de progrès.
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par zouz le Dim 7 Sep 2014 - 1:39
@Jacq a écrit:
@zouz a écrit:
@Jacq a écrit:Prévoir un véritable processus de titularisation des contractuels, je suis pour.
Mais le problème est comment ?  
Sur quels critères ?
Parce qu'il y a des contractuels qui font "carrière" et font leurs preuves, longtemps, longuement, et sont parfois meilleurs que des titulaires. Mais il y a aussi des incapables qui ne sont là que parce que le ministère n'a rien à mettre à leur place (et parfois parce que les titulaires ne prennent pas leur poste, ce qui est totalement scandaleux).
Il faut titulariser des contractuels. Mais déjà il faudrait prendre en compte correctement leur ancienneté lorsqu'ils réussissent des concours, ce n'est plus le cas.

En ce qui concerne la prise en compte de l'ancienneté:

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000029426038&dateTexte=&oldAction=dernierJO&categorieLien=id

En ce qui concerne les critères sur lesquels les contractuels devraient être titularisés, je pense qu'après plusieurs années, on a, de fait, considéré que le contractuel était compétent sur le poste. 6 ans de CDD en continu pour obtenir un CDI, cela n'existe nulle part ailleurs que dans la FP et c'est une honte...

Je suis d'accord. Pour obtenir un CDI.
Mais pour un poste à vie ?
Et il ne faut pas oublier les candidats aux concours.
Il faut un équilibre.

Que certains de vos 'collègues' soient précaires, fassent le même métier que vous en étant moins payés (entre autres) ne vous perturbe donc pas ?
Invité
Invité

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Invité le Dim 7 Sep 2014 - 1:41
Si. Mais il y a des concours internes, aussi, faits pour eux. Je n'aime pas les pratiques de la fonction publique en matière de CDD, mais je trouve quand même qu'il existe des possibilités d'être titularisé par la voie "officielle".
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par zouz le Dim 7 Sep 2014 - 1:52
Vous, peut-être, Holderfar, mais je faisais référence au post de Jacq.

Il faut avoir de l'ancienneté pour pouvoir passer le concours interne: 3 ans, ce n'est pas rien ! Quant au dossier RAEP, les attentes des correcteurs restent flous (certains candidats recalés ont envoyé le même dossier l'année suivante et ont été reçus, sans en comprendre les raisons) et les formations ne sont pas assurées partout. Et on peut aussi s'intéresser au nombre de candidats et de reçus. Pour résumer, nous serions bons pour enseigner (selon notre employeur, l'EN) mais pas pour être titularisés, quelque chose m'échappe dans cette logique.
Invité
Invité

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Invité le Dim 7 Sep 2014 - 2:00
Le problème c'est qu'en temps de pénurie, on engage des contractuels assez facilement et sans beaucoup de garanties sur le plan disciplinaire. Il me paraît donc préférable de revoir éventuellement les modalités du concours interne et de faciliter les choses aux collègues qui souhaitent les passer. Parce qu'un alignement de la paie, je veux bien: mais pas de titularisation sur poste, ce serait injuste pour ceux qui ont le concours et qui doivent se soumettre aux mécanismes de la mutation.
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par zouz le Dim 7 Sep 2014 - 2:15
En temps de pénurie, les barres d'admission sont revues à la baisse pour les concours externes, les lauréats de ces concours sont-ils moins bons que leurs prédécesseurs ? Et pensez-vous que l'on peut rester face à des élèves très longtemps sans avoir à leur offrir quelque chose qui tient la route?
Invité
Invité

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Invité le Dim 7 Sep 2014 - 2:24
Pour la première partie de la phrase, je ne vois pas le rapport sauf que justement, ça devrait inciter les collègues contractuels à passer le concours. Pour la seconde partie, clairement, hélas, je réponds oui.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Jacq le Dim 7 Sep 2014 - 2:27
@zouz a écrit:
@Jacq a écrit:
@zouz a écrit:

En ce qui concerne la prise en compte de l'ancienneté:

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000029426038&dateTexte=&oldAction=dernierJO&categorieLien=id

En ce qui concerne les critères sur lesquels les contractuels devraient être titularisés, je pense qu'après plusieurs années, on a, de fait, considéré que le contractuel était compétent sur le poste. 6 ans de CDD en continu pour obtenir un CDI, cela n'existe nulle part ailleurs que dans la FP et c'est une honte...

Je suis d'accord. Pour obtenir un CDI.
Mais pour un poste à vie ?
Et il ne faut pas oublier les candidats aux concours.
Il faut un équilibre.

Que certains de vos 'collègues' soient précaires, fassent le même métier que vous en étant moins payés (entre autres) ne vous perturbe donc pas ?  


SI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Que certains refusent de passer les concours et restent contractuels pour éviter les mutations je le comprends aussi.
Perso, j'ai passé la moitié de ma vie loin de chez moi, j"'ai gagné plus que mes amis contractuels, qui sont restés précaires dans leur région.... mais stables.
Des amis contractuels refusent de passer le concours pour éviter les mut ? On fait quoi ?
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par zouz le Dim 7 Sep 2014 - 2:37
Vous l'avez constaté? Chez des contractuels uniquement? La question s'adresse à. Holderfar.


Dernière édition par zouz le Dim 7 Sep 2014 - 2:43, édité 1 fois
Invité
Invité

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Invité le Dim 7 Sep 2014 - 2:42
Non. Mais avec le concours, au moins, on a essayé de vérifier le niveau et l'aptitude. Demander la titularisation sur poste avec alignement de salaires, c'est un passe-droit. Et dangereux, en plus: en faisant ça, on acte à plus ou moins long terme la suppression du concours.
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par zouz le Dim 7 Sep 2014 - 2:45
Dans ce cas le 'boulot à vie' évoqué par Jack n'a pas lieu d'être non plus...
Invité
Invité

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Invité le Dim 7 Sep 2014 - 2:48
Ah mais moi, je suis pour les CDI! Simplement, les contractuels en CDI doivent être affectés selon les besoins après les affectations des titulaires et notamment des TZR. Aujourd'hui, les TZR sont souvent les plus mal lotis et ce n'est quand même pas normal. Après, je suis pour que le métier soit vivable pour tout le monde, mais là, il ne faut pas exagérer: à un moment, il faut faire un choix.
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par zouz le Dim 7 Sep 2014 - 3:02
Et bien vous comprendrez certainement que du côté des contractuels, on de dise, concernant notre traitement, qu'il ne faut pas exagérer non plus. A un moment donné, Il faut faire un choix: nous considérer comme aptes a enseigner ou pas.
Invité
Invité

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Invité le Dim 7 Sep 2014 - 3:11
Oui, avec titularisation, mais en passant au mouvement, alors. Comme tout le monde.
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par zouz le Dim 7 Sep 2014 - 3:25
Tout le monde n'a pas été précaire des années durant pour notre employeur l'EN. Mais c'est là la raison de votre hostilité ?
Invité
Invité

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Invité le Dim 7 Sep 2014 - 3:28
Non, point d'hostilité. D'ailleurs, les contractuels qui obtiennent le concours ont des bonifications substantielles, et je trouve ça normal. Mais il n'est pas question pour autant d'accorder aux contractuels ce qui n'est pas autorisé aux titulaires. L'égalité de traitement, c'est ça. Sur ce...
Contenu sponsorisé

Re: Titularisation des contractuels, rémunération au mérite... : Matteo Renzi "révolutionne" l'école italienne.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum