Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Normandyx le Jeu 06 Nov 2014, 13:08

faute de mieux, on peut utiliser n'importe quoi, mais il existe quand même des méthodes récentes au moins aussi bien fichues avec tout un appareillage autour d'étiquettes et d'affichages tout faits, cela fait 20 ans que j'ai décidé que je ne m'em******rais plus à faire des affiches pour les sons, j'ai laissé le CP mais je poursuis les affichages de tous les phonèmes avec les mots utilisés au CP, et j'ai participé à l'achat des affiches qui sont aussi dans ma classe et aident bien les plus faibles en orthographe et pas seulement ceux du CE1, les suivis par des orthophonistes sont bien contents de les avoir pour se rassurer.
Une "bonne méthode" selon moi doit avoir un livre du maitre bien fichu, des fichiers d'exercices et des évaluations, du matériel d'affichage, et respecter les principes énoncés plus haut sur l'approche et les contenus.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par coindeparadis le Jeu 06 Nov 2014, 13:16

Peux-tu donner des titres de méthodes récentes que tu trouves bien faites ?
Spoiler:
%Moi aussi je suis moderne et utilise des affiches toutes faites Very Happy

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Sapotille le Jeu 06 Nov 2014, 14:25

@Normandyx a écrit:
On peut au moins reconnaître à Mico petit ours d'avoir un peu plus de textes et de phrases que boscher, mais franchement, il existe des méthodes au moins aussi bien et plus récentes avec un champ lexical, des illustrations et des phrases un peu plus actuels et riches, pourquoi s'accrocher à ces vieilleries sinon par peur de l'avenir.

Dans le 2ème livret de Mico, il y a des textes intéressants, mais dans le premier, il n'y a vraiment pas grand chose !!!

Pour utiliser Mico d'une façon riche, et même amusante pour les enfants, j'ai 5 classeurs (3 petits et 2 gros) pleins de textes et d'exercices de lecture "fabrication maison" ...



@Normandyx a écrit:
Une "bonne méthode" selon moi doit avoir un livre du maitre bien fichu, des fichiers d'exercices et des évaluations, du matériel d'affichage, et respecter les principes énoncés plus haut sur l'approche et les contenus.

Un livre du maître, c'est aussi une béquille !
Mico n'en a jamais eu, mais il suffisait d'être un peu créatif pour l'utiliser.

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par coindeparadis le Jeu 06 Nov 2014, 15:26

Dans le 2ème livret de Mico, il y a des textes intéressants, mais dans le premier, il n'y a vraiment pas grand chose !!!

Il faut comparer avec des méthodes "commerciales" actuelles... On y trouve très peu de lectures de phrases et celles-ci sont souvent déconnectées les uns des autres. Dans Mico, on a de petits textes très tôt.
Pour utiliser Mico d'une façon riche, et même amusante pour les enfants, j'ai 5 classeurs (3 petits et 2 gros) pleins de textes et d'exercices de lecture "fabrication maison" ...
C'est valable pour n'importe quelle méthode, il faut compléter, sans quoi, surtout en début d'année l'élève finit par connaître par coeur sa page de lecture. Je préfère compléter par d'autres supports que la méthode, pour "lire dans toutes les disciplines" comme disaient les programmes de 2002 et surtout introduire la littérature de jeunesse.


_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Normandyx le Jeu 06 Nov 2014, 16:22

moi, ras le bol des créations persos, j'ai usé mon stock de temps et de patiences du temps des stencils à encre et avec les premiers PC, quand on change de version et que je dois passer des heures à tout reconvertir avec les nouveaux filtres et compagnie, je zappe, je suis en mode économie, si je m'en tiens à ce que j'avais prévu en devenant instit, je suis déjà en retraite Laughing

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Normandyx le Jeu 06 Nov 2014, 16:46

@coindeparadis a écrit:Peux-tu donner des titres de méthodes récentes que tu trouves bien faites ?
Spoiler:
%Moi aussi je suis moderne et utilise des affiches toutes faites  Very Happy

Ce n'est pas une question d'être moderne pour moi, c'est juste que passer ses soirées à faire des affichages j'ai donné, et je ne veux plus donner, j'ai assez que les conjugaisons et autres règles des CE2 et les affichages de maths.

Je n'ai plus de CP, ma collègue de CP a choisi Léo et Léa, coup de bol, celle qui a pris la succession a continué avec la même, j'ai donc les affiches de Léo et Léa, qui sont regroupées par phonèmes. J'ai eu des affichettes Ribambelles car une collègue avait décidé que c'était la seule méthode...  Rolling Eyes  autant dire que j'ai ramé un max en CE1 et j'ai utilisé ces affiches
http://www.ribambelle-hatier.com/pdf/affichettessoncahier1_violette_31072014_OK.pdf
http://www.forum-super5.fr/public/style_emoticons/default/smiley_abuq.gif
http://www.ribambelle-hatier.com/pdf/affichettes_cahier2_lettre.pdf

Pour ce que j'en ai vu, Bulle a l'air sympa aussi, j'aime bien l'idée de correspondance puisque c'est un aspect que je travaille beaucoup pour l'expression écrite.

J'ai un stock avec les phonèmes de Grindelire, et des images collées sur papier affiche coloriées par les élèves de l'époque  et plastifiées , en affichage temporaire, c'est pratique d'autant qu'ils peuvent ajouter des trucs découpés dans les catalogues et fixés au bluetac.

J'ai quelque part dans un classeur qui risque de virer un stock de trucs faits avec borel maisonny et les sons et les gestes, une jeune collègue autrefois stagiaire en découverte dans ma classe et en formation rééducatrice va les récupérer pour sa salle de classe, elle est contente de s'éviter le découpage collage plastifiage, et en formation, cette méthode a été juste évoquée parce qu'elle en a parlé, elle était dans ma classe quand j'avais le gamin déficient auditif et trouve que c'est bien.

En tout cas, pour avoir longtemps fait du CP CE1, je pense que quelle que soit la méthode employée au CP, il est important qu'au CE1, on garde les mêmes références de phonèmes, (ce n'est pas inutile non plus à certains CE2.) ceux qui n'ont pas de problème ne sont pas gênés, et ceux qui galèrent ont vraiment besoin que les apprentissages soient renforcés.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par doublecasquette le Jeu 06 Nov 2014, 19:11

Tiens, Normandyx, toi qui as l'air de t'y connaître, pourrais-tu nous donner ton avis sur cette méthode-là ?

http://doublecasquette3.eklablog.com/ecrire-et-lire-au-cp-a107597104

http://doublecasquette3.eklablog.com/ecrire-et-lire-au-cp-1er-livret-2e-partie-a107673096

http://doublecasquette3.eklablog.com/ecrire-et-lire-au-cp-1er-livret-3e-partie-a107765674

http://doublecasquette3.eklablog.com/ecrire-et-lire-au-cp-livret-2-a108056058

La méthode n'est pas finie, il y a encore quelques textes simples sur la neige, Guignol, le boulanger, la chèvre, la géographie, un extrait de Pinocchio, un conte tiré du folklore italien (Arlequin) et deux contes traditionnels complets dans leur version française "originale" : La Chèvre et les Sept Chevreaux (des frères Grimm) et La Chèvre de Monsieur Seguin.

Elle semble correspondre à plusieurs de tes exigences (livre du maître fourni, cahier d'exercices à photocopier, puis exercices à recopier dans le livret lui-même) mais j'ai peur que les textes de départ soient un peu indigents selon toi.
Je pallie cette indigence par un moment de "lecture offerte" et expression orale, tous les matins dans ma classe. Comme mes CE1 lisent tous couramment et avec expression, ce sont d'ailleurs eux les conteurs. J'ai choisi pour eux un livre de contes des années 1980 : L'Oiseau-Lyre, chez Hachette (CP/CE1 en début d'année, puis CE1 quand les 24 contes et récits complets du premier livre ont été lus, vers la fin janvier).

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Aliceinwonderland le Jeu 06 Nov 2014, 19:15

@Salsepareille a écrit:J'ai tout lu mais je ne comprends toujours pas pourquoi tu voudrais mettre de côté le boscher (je ne connais pas Mika: j'enseigne au collège).
Je considère le boscher comme une partition de gammes pour le piano. J'apprends les gammes, J'apprends même à lire les notes ainsi, j'acquiers de la technique pour jouer des morceaux. Je complète évidemment cette technique en pratiquant les morceaux, de plus en plus compliqués.

En gros le Boscher permet de comprendre le principe alphabétique, et très vite l'enfant passe à des petits livres pour avoir le plaisir de l'histoire, sans même avoir été jusqu'au bout du boscher. Mais il a ainsi acquis de bons réflexes de lecture: un décodage par syllabe pour pouvoir déchiffrer puis lire n'importe quel mot.
Voilà je n'aurais pas mieux dit. Et d'ailleurs c'est exactement ce qui est arrivé à mon fils en CP, on n'est pas allé jusqu'au bout  de Boscher parce qu'on était passé à des petits livres. Par contre pour lui j'ai été obligée de créer (à l'époque je ne savais pas que ça existait tout fait)des exercices de discrimination visuelle et auditive, parce qu'il confondait b, d, p, q, u, n et certaines sourdes/sonores. j'avais déjà la vocation d'orthophoniste...

Pour son frère je me méfiais, je lui ai appris juste la syllabe simple dans Boscher en fin de GS (je ne voulais pas que mes fils sachent déjà lire et s'ennuient comme moi en CP, du coup j'avais pris l'habitude de me reposer sur mes lauriers et je ne voulais pas ça pour eux), mais j'ai eu un CP tranquille pour le numéro 2, il n'avait aucune des difficultés de son frère et a eu une super maîtresse qui utilisait un mélange de Gafi, de tableaux de syllabes et de Borel-Maisonny et avec laquelle la majorité de la classe savait lire en fin d'année. Ce qui ne veut pas dire que Gafi ne puisse pas devenir une méthode catastrophique dans les mains d'un autre enseignant...

C'est vraiment très complexe la question des méthodes (même s'il y a indéniablement un  problème dans l'EN : pourquoi le syllabique est-il à ce point tabou?!!!)

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Ronin le Jeu 06 Nov 2014, 19:24

Parce que la syllabique c'est de droite, aux yeux des pédagos. Et la droite c'est le Mal. CQFD.

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Normandyx le Jeu 06 Nov 2014, 23:15

Ce n'est absolument pas le départ syllabique que je rejette, c'est boscher, parce qu'elle est pauvre en vocabulaire, désuète et qu'il manque sérieusement de textes, même petits que les enfants puissent lire. Souvent ces petits textes ne doivent pas être complexes, ils n'ont pas besoin d'être d'un intérêt littéraire exceptionnel, mais ils doivent permettre aux élèves de se rendre compte qu'ils ne rament pas dans le vide et qu'ils peuvent lire. En plus, rien de tel que le repérage des syllabes dans les mots et le déchiffrage motivé par le texte pour entrainer cette compétence. Pas de texte dans boscher avant la page 50 ou 59, je ne sais plus...

Que les familles se rabattent là dessus parce qu'ils sont confronté à l'échec d'une méthode débile n'en fait pas une méthode à appliquer à tout le monde. Je voudrais que tout ceux qui présentent ça comme LA METHODE, la mette en application pendant 3 ou 4 ans devant des classes juste pour qu'ils en perçoivent un peu mieux les limites, mais ce serait un peu cruel pour les élèves.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par ycombe le Jeu 06 Nov 2014, 23:37

Ma grande a eu droit a une méthode à la con en CP (Dagobert). À la Toussaint elle lisait en levant les yeux du livre pour deviner, ça m'a énervé alors j'ai pris Motordu et deux petits bouts de cartons et je l'ai faite lire en lui découpant les syllabes. Une toute petite demi-heure par jour pendant les vacances a suffit à la débloquer. À Noël elle lisait à peu près couramment, beaucoup mieux que ses copains.

La seconde a eu droit à Boscher, le suivant à "Je lis, j'écris", avant le CP. Pour le dernier j'ai eu un peu moins de temps, on a juste fait le début de "Je lis j'écris" pour qu'il comprenne le principe.

Je vois quand même la différence entre Dagobert et la méthode suivante (dont le nom m'échappe): c'est maintenant beaucoup plus de déchiffrage systématique (même s'il reste quelques mots outils). La maîtresse a clairement viré sa cuti au moment de la réforme de 2008… et elle dit que ça marche beaucoup mieux.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par ycombe le Jeu 06 Nov 2014, 23:39

@Ronin a écrit:Parce que la syllabique c'est de droite, aux yeux des pédagos. Et la droite c'est le Mal. CQFD.

En effet, les pédagogistes utilisent la méthode Lyssenko pour imposer leur résultats.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par JPhMM le Jeu 06 Nov 2014, 23:45

Le petit (GS) a commencé Boscher à la rentrée à la maison
Depuis une semaine il essaie de déchiffrer tous les mots qu'il rencontre.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Normandyx le Jeu 06 Nov 2014, 23:55

@doublecasquette a écrit:Tiens, Normandyx, toi qui as l'air de t'y connaître, pourrais-tu nous donner ton avis sur cette méthode-là ?

http://doublecasquette3.eklablog.com/ecrire-et-lire-au-cp-a107597104

http://doublecasquette3.eklablog.com/ecrire-et-lire-au-cp-1er-livret-2e-partie-a107673096

http://doublecasquette3.eklablog.com/ecrire-et-lire-au-cp-1er-livret-3e-partie-a107765674

http://doublecasquette3.eklablog.com/ecrire-et-lire-au-cp-livret-2-a108056058

La méthode n'est pas finie, il y a encore quelques textes simples sur la neige, Guignol, le boulanger, la chèvre, la géographie, un extrait de Pinocchio, un conte tiré du folklore italien (Arlequin) et deux contes traditionnels complets dans leur version française "originale" : La Chèvre et les Sept Chevreaux (des frères Grimm) et La  Chèvre de Monsieur Seguin.

Elle semble correspondre à plusieurs de tes exigences (livre du maître fourni, cahier d'exercices à photocopier, puis exercices à recopier dans le livret lui-même) mais j'ai peur que les textes de départ soient un peu indigents selon toi.
Je pallie cette indigence par un moment de "lecture offerte" et expression orale, tous les matins dans ma classe. Comme mes CE1 lisent tous couramment et avec expression, ce sont d'ailleurs eux les conteurs. J'ai choisi pour eux un livre de contes des années 1980 : L'Oiseau-Lyre, chez Hachette (CP/CE1 en début d'année, puis CE1 quand les 24 contes et récits complets du premier livre ont été lus, vers la fin janvier).

J'ai jeté un coup d'oeil assez rapide, je n'ai pas lu tous les textes, donc c'est plus une impression, mais j'ai regardé les 2 manuels, le livre du maître.
J'aime bien le côté très structuré de la méthode, et la présence de phrases rebrassant ce qui est vu dès le début, vu les mots déchiffrables ou mémorisés par les élèves peu importe que ce ne soit pas très riche, d'ailleurs, il me semble que j'avais souligné ce passage dans mes citations de Bentolila.
J'adore les marques grammaticales mise en évidence dès le début, il chasse tu chasses,  c'est plus facile quand on les a remarqué dès le début de comprendre leur utilisation et leurs fonctions.

J'ai remarqué les frises dans le livre du maitre, je n'en fais plus parce que cela m'a été reproché comme vieillot, pourtant, je trouve que c'est une façon ludique de s'approprier les lignes et interlignes, à condition bien sûr qu'il y ait un modèle imposé et que ce soit fait avec soin et rigueur (ce qui est de plus en plus difficile à obtenir, raison de plus pour le travailler me direz vous)

Sur les textes, j'apprécie la quantité, j'aurais peut être aimé plus de variété par exemple dans le passage sur le zoo, une ou deux définitions de dictionnaire encyclopédique sur des animaux présentées comme dans un dictionnaire, un petit documentaire comme celui qui est esquissé avec le loup mais sans adopter la présentation des vrais doc, un petit texte avec une recette de circonstance genre les crêpes en février, une lettre ou une carte postale qui trouvait sa place dans l'histoire avec les personnages, enfin, ça c'est juste parce que j'ai toujours la préoccupation de montrer le côté fonctionnel et utile de la lecture pour ceux qui n'aiment pas les histoires.

En revanche, je suis à fond pour les contes avec les textes originaux ou presque, leurs formules anciennes et alambiquées font aussi parti de la magie, les contes simplifiés perdent beaucoup de leur charme, vive les chevillettes qui font choir la bobinette et les ogres qui crient "ça sent la chair fraiche".

J'ai trouvé des phrases un peu farfelues, est-ce que le but est de leur faire trouver les phrases un peu impossibles? genre "le chat arrive; il a un vélo." je ne suis pas contre, mais là encore ce serait bien s'il y avait une consigne, je faisais souvent ce jeu des phrases "pirates" dans mes exercices faits main, les élèves aiment bien jouer au détective en utilisant leurs connaissances toutes fraiches, et cela leur fait toucher du doigt le côté sens de la phrase.
Je ne sais pas si c'est le cas sur l'édition papier, en tout cas, je trouve gênant qu'au début du livret 1 le son et les phrases qui vont avec ne soient pas face à face sur la double page, mais c'est peut être seulement sur calaméo.
La présentation est claire, il manque peut être un code couleur pour un trait de séparation avec une consigne pour distinguer les différentes parties de la séance, ne serait ce que pour donner en devoir relire tout "je reconnais les syllabes"  ou  "je lis des phrases"...

Voilà, c'est une impression un peu rapide, ce qui me gêne un peu vis à vis du respect dû à la somme de travail.


Dernière édition par Normandyx le Ven 07 Nov 2014, 00:25, édité 1 fois

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Normandyx le Ven 07 Nov 2014, 00:05

@ycombe a écrit:Ma grande a eu droit a une méthode à la con en CP (Dagobert). À la Toussaint elle lisait en levant les yeux du livre pour deviner, ça m'a énervé alors j'ai pris Motordu et deux petits bouts de cartons et je l'ai faite lire en lui découpant les syllabes. Une toute petite demi-heure par jour pendant les vacances a suffit à la débloquer. À Noël elle lisait à peu près couramment, beaucoup mieux que ses copains.

La seconde a eu droit à Boscher, le suivant à "Je lis, j'écris", avant le CP.  Pour le dernier j'ai eu un peu moins de temps, on a juste fait le début de "Je lis j'écris" pour qu'il comprenne le principe.

Je vois quand même la différence entre Dagobert et la méthode suivante (dont le nom m'échappe): c'est maintenant beaucoup plus de déchiffrage systématique (même s'il reste quelques mots outils). La maîtresse a clairement viré sa cuti au moment de la réforme de 2008… et elle dit que ça marche beaucoup mieux.

Il était temps, dès 2006 cela avait été officialisé, personnellement je m'en suis toujours tapé et fait du syllabique dont les exercices étaient regroupés dans un seul cahier que je planquais dans la classe du voisin en cas d'inspection... même qu'un jour, en pleine inspection, il y en a une qui a dit "mais on ne colle pas de feuille dans le cahier jaune aujourd'hui?"  j'ai répondu, on verra ça plus tard cet après midi... l'inspectrice ne m'a pas reparlé du cahier jaune... Laughing
Le gros avantage de l'officialisation  c'est qu'on ne pouvait plus nous le reprocher dans les rapports d'inspection et qu'on pouvait syllaber comme on voulait.

Le seul truc que je ne comprends pas c'est, à moins de n'avoir que ça sous la main, pourquoi acheter boscher? paresse et incompétence des libraires?

pour un apprentissage individuel précoce, il y avait une série de 2 fichiers qui s'appelait "à coup sûr" chez Istra, je l'ai utilisée avec des gamins atterrissant dans un ce 1 en ne connaissant que les voyelles et 2 consonnes et ça marchait bien, et franchement côté illustration comme texte, c'est un peu moins vieillot que bosher en plus ils travaillent aussi l'écriture sur le fichier


Dernière édition par Normandyx le Ven 07 Nov 2014, 00:27, édité 1 fois

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Sapotille le Ven 07 Nov 2014, 00:06

Parce que je l'utilise aussi, je peux dire que les enfants accrochent vraiment bien ...


J'attaque toutefois avec une bonne dose d'Alphas avant d'y plonger les petits.

Edit : je parlais de Lire Ecrire au CP, bien sûr.


Dernière édition par Sapotille le Ven 07 Nov 2014, 00:09, édité 1 fois

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Sapotille le Ven 07 Nov 2014, 00:07

flower

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par doublecasquette le Ven 07 Nov 2014, 08:04

@Normandyx :
Dans la version du livret, les deux pages sont face à face bien sûr, ainsi que dans la version Calameo que j'ai mise sur mon blog.

Les phrases sur le chat sont normales (ou pas) puisque, dans l'imaginaire des petits héros de la méthode, Mimi, le chat bleu, fait du vélo avec Malo, son petit maître.

Pour la lettre, il en existe une, dans le matériel complémentaire, en toute fin de méthode, lorsque Malo présente son village à ses petits lecteurs. Je la mettrai sur mon blog, tiens, pour que les personnes intéressées y aient accès facilement.

La recette du pain est dans le deuxième livret.

Au moment du zoo, les enfants ont encore beaucoup de difficultés à déchiffrer, c'est pourquoi j'ai remis à plus tard les "écrits venus de l'extérieur".
Pour l'instant, ils viennent juste de sortir de leur maison, de découvrir la "grande école" et ils s'y acclimatent, plus intéressés par leurs camarades et leur enseignante que par l'extérieur qu'ils découvrent juste comme un monde où on ne se contente pas de circuler au gré de ses envies. La première analyse de cet extérieur doit se faire à travers le groupe-classe, maître compris, bien entendu.

Merci pour ta suggestion sur les consignes apparentes, j'y penserai lors de la réédition.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Aliceinwonderland le Ven 07 Nov 2014, 08:12

@Normandyx a écrit:Ce n'est absolument pas le départ syllabique que je rejette, c'est boscher, parce qu'elle est pauvre en vocabulaire, désuète et qu'il manque sérieusement de textes, même petits que les enfants puissent lire. Souvent ces petits textes ne doivent pas être complexes, ils n'ont pas besoin d'être d'un intérêt littéraire exceptionnel, mais ils doivent permettre aux élèves de se rendre compte qu'ils ne rament pas dans le vide et qu'ils peuvent lire. En plus, rien de tel que le repérage des syllabes dans les mots et le déchiffrage motivé par le texte pour entrainer cette compétence. Pas de texte dans boscher avant la page 50 ou 59, je ne sais plus...

Que les familles se rabattent là dessus parce qu'ils sont confronté à l'échec d'une méthode débile n'en fait pas une méthode à appliquer à tout le monde.  Je voudrais que tout ceux qui présentent ça comme LA METHODE, la mette en application pendant 3 ou 4 ans devant des classes juste pour qu'ils en perçoivent un peu mieux les limites, mais ce serait un peu cruel pour les élèves.
Mais comme te l'a dit Sapotille ce sont des gammes ! Une enseignante pourrait très bien utiliser Boscher couplé avec des petits textes adaptés et obtenir de bons résultats. Personne ne te contredit sur le fait que se servir uniquement de Boscher serait catastrophique!Et je connais beaucoup de parents qui l'ont utilisé avec intelligence, en se servant aussi d'albums ; enfin si l'enfant a une méthode avec énormément de départ global (je pense à une horreur comme Mini loup à côté de laquelle Mika est "soft") la famille peut le sauver en faisant uniquement du Boscher régulièrement, ce qui ne sera pas le cas d'un enfant laissé à lui-même...

Bon, je vais aller jeter un œil à la méthode de Double Casquette.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Écusette de Noireuil le Ven 07 Nov 2014, 09:56

...Je ne suis pas PE et je ne m'engagerai pas dans ce débat de spécialistes, mais mes enfants ont appris à lire avec Mika, sans difficulté particulière...En tant que parent, j'avais trouvé ça plutôt sympa, les enfants nous racontaient les histoires de la marionnette en rentrant à la maison!

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par coindeparadis le Ven 07 Nov 2014, 10:45

A coup sûr est une bonne méthode , le bémol c'est un fichier ce qui est plus coûteux.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Ronin le Ven 07 Nov 2014, 10:59

A coup sûr ça marche bien avec les enfants déficitaires. Heureusement que je l'avais à l'IME !

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par coindeparadis le Ven 07 Nov 2014, 11:07

Ronin, ne dit surtout pas cela !!! Sinon Normandyx va nous accuser de mettre en fauteuil roulant les enfants qui marchent !!! Wink

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Aliceinwonderland le Ven 07 Nov 2014, 11:27

@Écusette de Noireuil a écrit:...Je ne suis pas PE et je ne m'engagerai pas dans ce débat de spécialistes, mais mes enfants ont appris à lire avec Mika, sans difficulté particulière...En tant que parent, j'avais trouvé ça plutôt sympa, les enfants nous racontaient les histoires de la marionnette en rentrant à la maison!
Tout dépend du niveau qu'avaient tes enfants en entrant en CP et de la façon dont l'instit l'a utilisé. C'est vrai que les textes ne sont pas trop longs. Mon fils aîné est arrivé en CP sans avoir acquis la syllabe simple (il n'avait quasi pas fait de combinatoire en GS, la maîtresse procédait beaucoup par étiquettes mots, je ne me méfiais pas à l'époque et elle m'avait dit de ne pas m'inquiéter comme il s'exprimait très bien ).
Pour un enfant qui n'a pas la syllabe simple cette méthode part trop vite si je puis dire (mais peut marcher avec un enfant qui a eu de bonnes bases en GS) ;malgré tout je trouve que la progression par sons est absurde ; on étudie tard des consonnes simples, et très tôt des graphies différentes complexes (le t prononcé s paraît très tôt dans la progression par exemple). La maîtresse n'utilisait que Mika? mon fils était lecteur à Noël malgré tout parce que je me suis bougée, mais je sais qu'une partie non négligeable de sa classe a été sacrifiée cette année là.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Écusette de Noireuil le Ven 07 Nov 2014, 11:34

Je pense  que les  différentes maîtresses  (3 maîtresses, dans deux  écoles  car  entre l'aînée  et le cadet  nous  avions  déménagé) ont eu des  approches  différentes  également.  Mais c'est  vrai  qu'en  GS,  à  chaque fois  le déchiffrage  avait  commencé.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éveline Charmeux : Non, déchiffrer n’est pas lire (Café pédagogique, 5/09/2014)

Message par Normandyx le Ven 07 Nov 2014, 12:09

@Aliceinwonderland a écrit:
Mais comme te l'a dit Sapotille ce sont des gammes ! Une enseignante pourrait très bien utiliser Boscher couplé avec des petits textes adaptés et obtenir de bons résultats. Personne ne te contredit sur le fait que se servir uniquement de Boscher serait catastrophique!Et je connais beaucoup de parents qui l'ont utilisé avec intelligence, en se servant aussi d'albums ; enfin si l'enfant a une méthode avec énormément de départ global (je pense à une horreur comme Mini loup à côté de laquelle Mika est "soft") la famille peut le sauver en faisant uniquement du Boscher régulièrement, ce qui ne sera pas le cas d'un enfant laissé à lui-même...

Bon, je vais aller jeter un œil à la méthode de Double Casquette.


alors je répète, tant qu'à acheter un machin syllabique pour compenser des niaiseries qui ne devraient plus avoir lieu d'être puisque les instructions ont enfin pris en compte les résultats, pourquoi acheter une vieille bouse inintéressante et vieillotte quand on peut avoir mieux écrit, mieux conçu, mieux illustré et plus actuel?  est-ce pour punir les enfants ou par superstition des parents qui s'y raccroche comme des vieilles bigotes à leur missel en latin?

Quant à voir ça dans une classe, c'est tout simplement consternant en dehors d'une remédiation individuelle (encore qu'il y a bien d'autres choix), penser qu'on puisse dépenser les crédits municipaux pour acheter ça, c'est vraiment du gaspillage puisqu'il existe mieux, elle mériterait que lors des prochains travaux la mairie lui installe ça en guise de chauffage dans la classe

cela équipait les classes en même temps que la méthode boscher, ça marchait très bien, il suffisait juste que l'instit arrive une demi heure avant la classe pour allumer ce poêle à pétrole qui était bien plus pratique que le poele à bois, et plus commode pour réchauffer sa gamelle le midi

et lui réserve ce moyen de transport pour le prochain voyage scolaire



Laughing


@Ronin a écrit:A coup sûr ça marche bien avec les enfants déficitaires. Heureusement que je l'avais à l'IME !
faute d'avoir trouvé ou cherché autre  chose, je connais une instit en IME qui utilise "à coup sûr" parce que c'est sous forme de fichier et que les élèves vont à leur rythme et n'ont pas à gérer le cahier, c'est certainement au moins aussi efficace et surtout un peu moins rébarbatif à tout niveau que votre vieille chose.
En effet, en tant que parent, j'aime autant qu'on apprenne à LIRE à mes enfants et pas à faire du bruit avec sa bouche, car en IME, la compréhension... pour avoir récupéré en SES des trisomiques d'un milieu très défavorisé qui lisaient oralement très bien, je peux vous dire que la compréhension c'était autre chose... en effet, il ne me plait pas qu'on utilise une méthode pour enfants déficients dans des classes normales.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum