Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Robin le Lun 8 Sep 2014 - 11:51
(Qu'on me comprenne bien, je me contrefiche que le ministre de l’Éducation nationale soit une femme, ait la double nationalité franco-marocaine et soit de confession musulmane.)

Madame la ministre,

Ce que j'attends d'un ministre ou d'une ministre de l’Éducation nationale, et qui renforcerait effectivement la "cohésion nationale", serait :

1) de demander aux professeurs des Écoles d'adopter la méthode de lecture reconnue la plus efficace : analytique (association graphème/phonème) à départ global, de donner la priorité absolue à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture à l’École primaire, ce que Madame Éveline Charmeux, agrégée de grammaire (sic !) appelle avec mépris le "déchiffrement" et qu'elle oppose avec une désinvolture criminelle (et je pèse mes mots) à la compréhension d'un texte écrit.

2) de demander aux enseignants de se recentrer sur les fondamentaux : Savoir Lire, Écrire et Compter, d'abandonner l'utopie de l'autoconstruction des savoirs par les élèves, de restreindre les "sorties éducatives", ou du moins de leur donner systématiquement une dimension pédagogique avec préparation et reprise sérieuse faites en classe.

3) de mettre l'accent sur le respect des autres, camarades et aînés, et pourquoi pas sur l'égalité filles-garçons, mais intégré dans un cours de morale plus large.

4)  de demander aux professeurs de collège de continuer le travail entrepris en amont en insistant sur l'acquisition de l'orthographe, de la grammaire (les règles de la pensée) et du vocabulaire qui seule permettrait aux élèves de sortir de leur ghetto culturel pour accéder à une culture partagée.

5) de demander fermement aux chefs d'établissement de faire respecter la Loi sans laquelle il n'y a pas de vie commune possible, à quelque niveau que ce soit, de cesser de jouer les élèves et les parents contre les professeurs, de sortir leur nez des paperasses administratives, de remettre les savoirs au centre et non les élèves.

6) de cesser d'opposer l'épanouissement des élèves au sens de  l'effort.

7) de rétablir un filière professionnelle professionnalisante et valorisante, de remettre en place les garde-fous instaurés par la Réforme Haby : orientations possibles après la 5ème pour les élèves qui s’ennuient à l'école,  4ème et 3ème technologiques, 4ème CPPN, dédoublement systématiques dans certaines disciplines, et donc de supprimer le collège unique (inique).

8) de revaloriser l'étude des grands textes littéraires et de réaffirmer le primat de la culture sur la communication.

9) de redonner ses lettres de noblesse à l'étude du grec et du latin.

10) de rompre avec une conception purement utilitaire de la culture qui ne permet pas aux élèves de s'adapter à un monde en perpétuelle mutation, mais les oblige à se "diluer" sans discernement dans les dernières innovations à la mode.

11) d'en finir avec ce misérable SMIC culturel baptisé "socle commun" et avec l'évaluation des compétences" opposées aux savoirs pour faire plaisir à l'OCDE et aux technocrates de Bruxelles.

12) d'affirmer qu'il n'est pas question de supprimer la notation (peu importe qu'on le fasse avec des lettres ou sur 10 au lieu de 20, pourvu que les élèves sachent où ils en sont), de rétablir des exigences sérieuses au niveau des examens terminaux du premier cycle (Brevet des collèges) et du second cycle (Baccalauréat), au lieu de les brader, comme on le fait actuellement.

Bref, de dire et de faire le contraire de ce qui s'est fait depuis des années et qui a conduit à la destruction de l’École républicaine. On peut toujours rêver, n'est-ce pas ? Alors Madame Najat Vallaud-Belkacem, chiche ?


Dernière édition par Robin le Lun 8 Sep 2014 - 14:59, édité 10 fois (Raison : Titre)
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Amaliah le Lun 8 Sep 2014 - 13:33
Attention, elle s'appelle Najat Vallaud-Belkacem.
avatar
InvitéBC
Fidèle du forum

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par InvitéBC le Lun 8 Sep 2014 - 13:58
C'est une idée recevable, mais j'ai du mal à comprendre ta lettre ; le corps central n'est constitué que d'une seule phrase, et j'ai l'impression de me mélanger les pinceaux entre les parenthèses, les COD...
Le mieux serait peut-être de "lister" tout cela ?
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Robin le Lun 8 Sep 2014 - 14:10
Bobby-Cowen a écrit:C'est une idée recevable, mais j'ai du mal à comprendre ta lettre ; le corps central n'est constitué que d'une seule phrase, et j'ai l'impression de me mélanger les pinceaux entre les parenthèses, les COD...
Le mieux serait peut-être de "lister" tout cela ?

J'ai tenu compte de vos remarques !
J'peux avoir un point en plus ? Smile
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par ycombe le Lun 8 Sep 2014 - 18:58
@Robin a écrit:
Bobby-Cowen a écrit:C'est une idée recevable, mais j'ai du mal à comprendre ta lettre ; le corps central n'est constitué que d'une seule phrase, et j'ai l'impression de me mélanger les pinceaux entre les parenthèses, les COD...
Le mieux serait peut-être de "lister" tout cela ?

J'ai tenu compte de vos remarques !
J'peux avoir un point en plus ? Smile
Elle était bien ta lettre, avec tout dans le même paragraphe. Pourquoi vouloir faire une liste? Personnellement, je préfère lire un texte bien écrit, avec des phrases bien structurées par une syntaxe irréprochable et un enchaînement des idées porté par le style plutôt qu'une liste de course, degré zéro du discours argumentatif.

Sur le SMIC culturel, je pense qu'il faudrait préciser que le problème n'est pas l'existence d'un SMIC mais plutôt l'imposition de ce SMIC à tous, ce qui est l'idée centrale du socle. Il me semble aussi que comparer le socle au SMIC n'est pas très productif, le problème étant plus dans le remplacement des connaissances structurées par des compétences, concept mal défini et nuisible en enseignement général.


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
InvitéBC
Fidèle du forum

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par InvitéBC le Lun 8 Sep 2014 - 19:03
@ycombe a écrit:
@Robin a écrit:
Bobby-Cowen a écrit:C'est une idée recevable, mais j'ai du mal à comprendre ta lettre ; le corps central n'est constitué que d'une seule phrase, et j'ai l'impression de me mélanger les pinceaux entre les parenthèses, les COD...
Le mieux serait peut-être de "lister" tout cela ?

J'ai tenu compte de vos remarques !
J'peux avoir un point en plus ? Smile
Elle était bien ta lettre, avec tout dans le même paragraphe. Pourquoi vouloir faire une liste? Personnellement, je préfère lire un texte bien écrit, avec des phrases bien structurées par une syntaxe irréprochable et un enchaînement des idées porté par  le style plutôt qu'une liste de course, degré zéro du discours argumentatif.

Sur le SMIC culturel, je pense qu'il faudrait préciser que le problème n'est pas l'existence d'un SMIC mais plutôt l'imposition de ce SMIC à tous, ce qui est l'idée centrale du socle. Il me semble aussi que comparer le socle au SMIC n'est pas très productif, le problème étant plus dans le remplacement des connaissances structurées par des compétences, concept mal défini et nuisible en enseignement général.


Je ne parlais pas d'une liste de course mais d'une aération de ce paragraphe, ycombe Wink
Pour ta remarque sur le SMIC, tu as raison.
avatar
Singing in The Rain
Fidèle du forum

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Singing in The Rain le Lun 8 Sep 2014 - 19:16
J'aime bien le contenu et la présentation sous forme de différents points qui facilitent la lecture.
avatar
*Lady of Shalott*
Fidèle du forum

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par *Lady of Shalott* le Lun 8 Sep 2014 - 19:56
Mon Dieu, du bon sens :shock: Attention, ils ne sont pas habitués à ça, au ministère de l'EN !

_________________
"Est-ce que les professeurs vont dans un au-delà spécial quand ils meurent ? fit Cohen. - Je ne crois pas", répondit tristement monsieur Cervelas. Il se demanda un instant s'il existait réellement dans les cieux une grande Heure de Libre. Ça paraissait peu probable. Il y aurait sûrement des corrections à se taper. (T. Pratchett, Les Tribulations d'un mage en Aurient)
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Tamerlan le Lun 8 Sep 2014 - 20:06
Bonjour,

Sans rentrer dans la discussion sur le contenu, je pense qu'il serait mieux d'enlever le préambule. Même si l'intention est louable, il rappelle le terrain lamentable sur lequel certains essaient de faire porter le débat. Et cela n'apporte rien sur le contenu.

Bien cordialement. T.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Chirimoya
Niveau 8

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Chirimoya le Lun 8 Sep 2014 - 20:25
Merci pour ce condensé de bon sens! Je trouve ça bien mais comme d'autres je ne suis pas fan du préambule et de la comparaison avec le smic. Sinon, c'est quasi parfait! On signe où?
avatar
albertine02
Sage

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par albertine02 le Lun 8 Sep 2014 - 20:33
ce que vous appelez préambule, c'est la phrase entre parenthèses ?
dans mon esprit, elle ne fait pas partie de la lettre, non ?

Par ailleurs, je suis d'accord avec les 12 points énumérés, y compris la comparaison avec le SMIC que je trouve réussie.
avatar
Zenxya
Doyen

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Zenxya le Lun 8 Sep 2014 - 22:05
Robin, c'est toujours un plaisir de te lire !

Robin, ministre yesyes yesyes
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Thalia de G le Mar 9 Sep 2014 - 5:54
@albertine02 a écrit:ce que vous appelez préambule, c'est la phrase entre parenthèses ?
dans mon esprit, elle ne fait pas partie de la lettre, non ?

Par ailleurs, je suis d'accord avec les 12 points énumérés, y compris la comparaison avec le SMIC que je trouve réussie.
Moi aussi. Merci Robin.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
Paryponoian
Niveau 4

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Paryponoian le Mar 9 Sep 2014 - 6:44
@Zenxya a écrit:Robin, c'est toujours un plaisir de te lire !

Robin, ministre yesyes yesyes

+1 !
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Robin le Mar 9 Sep 2014 - 7:01
@Paryponoian a écrit:
@Zenxya a écrit:Robin, c'est toujours un plaisir de te lire !

Robin, ministre yesyes yesyes

+1 !

Pourquoi pas ? Mais je crains de ne pas avoir les talents "médiatiques" que l'on exige aujourd'hui. Le pays traverse la plus grave crise politique qu'il ait connu depuis la menace de putsch militaire des généraux d'Alger et continuer à s'enfoncer dans le marasme. J'en souffre, comme d'autres Français jusqu'au plus profond de ma chair. J'ai fait paraître cet Lettre ouverte sur Agoravox et j'ai eu quelques commentaires intéressants. J'ai fait un copier-coller du plus révélateur qui représente "l'opinion" du parent Lamda, celui qui émarge à la FCPE, qui donne le "La", celui dont on tient soigneusement compte pour exister politiquement... Et qui, explique à elle seule pourquoi quelqu'un qui pense comme moi ne pourra jamais être ministre :

Je suis parent et suis en totale opposition avec vous sur de nombreux points :

Les élèves ont besoin de souffler. Il faut être bien intégré pour pouvoir progresser. Les sorties scolaire, même si elles n’ont aucun but pédagogique, permettent de renforcer la cohésion de la classe, donc d’améliorer les conditions d’apprentissage. On apprend mieux en étant défoulé et détendu, avec des amis, que tous seul devant son pupitre.

La morale, c’est aux parents de la faire. Pas aux enseignants.

Les grands textes littéraires, sont complètement inintéressants pour des enfants. Si vous voulez augmenter l’absentéisme et diminuer les performances d’une classe, il n’y a pas mieux. C’est ennuyeux à souhait pour des gosses qui n’en voient pas l’intérêt. Que ce soit pour l’intégration sociale, pour trouver un emploi, ou pour le développement personnel, expliquez moi à quoi ça sert d’avoir lu des bouquins que personne d’autres n’a lu ? Non parce qu’aujourd’hui, vous vous faites traiter d’associable si vous avez lu Balsac ou Voltaire. C’est très mal vu d’avoir cette culture qui sent la poussière, et qui n’est plus dans les mœurs de personne, si ce n’est des papis et mamies.

Grec et latin ? Et pourquoi pas leur apprendre à déchiffrer les hiéroglyphes pendant que vous y êtes ? L’art d’apprendre quelque chose qui ne leur servira jamais à rien. Vous trouvez ça marrant vous d’apprendre des déclinaisons ? Et l’utilité, c’est ... ?



Vous faites un discours politique, qui n’est pas du tout la volonté des parents, encore moins celle des enfants, et vous voudriez que la ministre vous écoute ? Vous êtes qui au fait ?

Vous êtes un professeur de lettre, vous devriez savoir que les études littéraires, à part faire professeur, ça ne sert pas à grand chose aujourd’hui. Les débouchés, il y en a, dans les filiales scientifiques ou professionnalisantes. Savoir écrire français, à l’heure de la correction orthographique, et surtout à l’heure où les RH sont aussi doués en français qu’un gosse de 8 ans, ce n’est plus utile aujourd’hui. Je comprend que vous ressassiez la bonne vieille époque, mais il faut arrêter de vivre dans le passé. Aujourd’hui, il est nécessaire d’arriver à se faire comprendre. Les fautes de grammaires ou de conjugaison n’étant pas un frein au dialogue, elles sont tout à fait tolérées (tant qu’elles ne sont pas trop nombreuses).

Alors trois solutions :

- Soit on écoute les élèves, et on vire le max de littérature du programme, on fait plein de sorties et on s’éclate. Épanouissement maximal.

- Soit on écoute le marché du travail : on vire la littérature, inutile, on fait un max de sciences et on se professionnalise le plus tôt possible. Efficacité maximale.

- Soit on écoute les parents. Les parents, dans leur grande majorité, ils veulent que leur rejeton réussisse. Personnellement et professionnellement. Clairement, en virant la littérature du programme et en la remplaçant par de la science (utile pour leur avenir) ou par de la détente (un gosse est moins pénible le soir après 8h de sport).Alors pour faire plaisir aux vieux grincheux, on garde un peu de littérature.


Mais bon les vieux grincheux qui aiment la littérature, c’est une espèce en voie de disparition. Et finalement tant mieux.

Il y a 500 ans, la culture G c’était savoir l’époque des semences ;

Il y a 300 ans, la culture G c’était l’histoire des rois de France ;

Il y a 200 ans, la culture G c’était de savoir manier un fusil ;

Il y a 100 ans, la culture G c’était les œuvres littéraires du moment ;

Aujourd’hui la culture générale c’est ciné et informatique ;Ce n’est ni mieux, ni pire, les temps changent, voilà tout.

O tempora, o mores.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Celadon le Mar 9 Sep 2014 - 8:00
Ah oui, quand même ! C'est du très lourd, là, dis donc ! Et au passage, il aurait pu passer son texte au correcteur ortho, puisque il lui reconnaît malgré tout une certaine utilité.
Bref, voir écrit et promu comme ça, noir sur blanc et sur ce ton péremptoire, tout ce contre quoi on tente tant bien que mal de lutter avec nos faibles moyens, me retourne les sangs.
Ce qu'il ne voit pas, c'est qu'à ce jeu-là, même leur sacro-sainte concurrence est mise à mal car l'Europe ne peut que se traîner face aux Américains, qui mettent le paquet dans leurs universités et centres de recherches dans les domaines qu'il préconise de promouvoir. Et je ne parle même pas de l'Asie.
Pour revenir à ta lettre, le point 5 aurait peut-être mérité d'être enrichi par une petite phrase sur le respect dû aux enseignants. Pour le reste, veneration Mais je suis un dinosaure...
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Robin le Mar 9 Sep 2014 - 9:55
@Celadon a écrit:Ah oui, quand même ! C'est du très lourd, là, dis donc ! Et au passage, il aurait pu passer son texte au correcteur ortho, puisque il lui reconnaît malgré tout une certaine utilité.
Bref, voir écrit et promu comme ça, noir sur blanc et sur ce ton péremptoire, tout ce contre quoi on tente tant bien que mal de lutter avec nos faibles moyens, me retourne les sangs.

Ce qu'il ne voit pas, c'est qu'à ce jeu-là, même leur sacro-sainte concurrence est mise à mal car l'Europe ne peut que se traîner face aux Américains, qui mettent le paquet dans leurs universités et centres de recherches dans les domaines qu'il préconise de promouvoir. Et je ne parle même pas de l'Asie.
Pour revenir à ta lettre, le point 5 aurait peut-être mérité d'être enrichi par une petite phrase sur le respect dû aux enseignants. Pour le reste, veneration Mais je suis un dinosaure...

Non, je ne pense pas que vous soyez un dinosaure. Il me semble que ce sont les gens qui lisent, qui réfléchissent, qui ont une bonne culture générale (l'école du commandement, disait le général de Gaulle en faisant allusion à Aristote, précepteur d'Alexandre) qui s'en sortent le mieux (existentiellement, sinon financièrement). C'est la bêtise, la méchanceté, la violence, l'absence de pensée, qui sont vieilles comme le monde et qui font qu'il tourne si mal.

J'ai aussi reçu des commentaires plus intéressants :

« De retirer du circuit scolaire ceux qui n’ont rien à y faire en leur proposant une formation professionnel par l’apprentissage... »

La Suisse doit sans doute une part importante de sa prospérité et de ses performances à des choix semblables à celui que vous préconisez. L’apprentissage y est l’un des éléments clefs de la formation professionnelle, et il n’y a pas de honte à être apprenti plutôt que lycéen.

Le système français est actuellement l'un des plus mauvais :

1) parce qu'il transmet de plus en plus mal mal la culture générale (enseignement approfondi de la langue et de ses origines grecques et latines)

2) parce qu'il est de moins en moins capable de former des gens de métier.

3) parce qu'il n'arrive pas non plus à former des commerciaux de haut niveau qui peuvent tenir une conversation avec des étrangers et s'attirer leur confiance (les affaires se font à table et il y a des "gaffes" qui ne pardonnent pas). La compétitivité ne se réduit pas à agressivité et au "mordant". Personne n'apprécie les chiens qui mordent.

Tout cela se retrouve au niveau économique  : un commerce extérieur en perpétuel déficit, contrairement à celui de l'Allemagne ou de la Suisse et un manque de "compétitivité" du fait d'un mauvais système de formation aussi bien générale que professionnelle et une incapacité à former des "élites" : des médecins, des ingénieurs, des hommes politiques qui aient une approche "humaniste" de leur métier, comme c'était encore le cas il y a une quarantaine d'années.

Je n'ai pas l'impression que les choses aillent mieux dans le domaine de la recherche scientifique. Pour prendre un exemple dans un domaine que je connais mieux, les sciences humaines, quand vous pensez que celui qui a fait la percée décisive en anthropologie avec une explication enfin satisfaisante de l'origine du sacré (problème décrété insoluble par les "spécialistes" qui savent toujours tout sur tout et surtout qu'il n'y a plus rien à savoir), René Girard, a été obligé de s'expatrier aux États-Unis (à Stanford) pour exister intellectuellement et au silence gêné qui entoure sa pensée, alors qu'on a encensé des imposteurs comme Lacan parce qu'on ne comprenait rien à ce qu'il disait, par peur de passer pour des Béotiens (encore la vanité française). L'incapacité de la pensée philosophique et anthropologique à "rejoindre le réel", l'anthropologie réduite à l'étude des synchronicités structurelles, l'herméneutique se complaisant dans les "jeux de langage" et le formalisme, la psychologie bloquée en-deçà du meilleur Freud (l'identification au Père, les intuitions géniales de Totem et Tabou) par des gens qui prétendent le continuer... Quelle misère !

J'ai eu l'occasion de parler (enfin plutôt d'écouter) Maurice Schumann, quelque temps avant sa disparition et de comprendre ce que c'est qu'un "homme d’État". La comparaison n'est pas à l'honneur de ceux qui s'agitent de nos jours sur la scène médiatique.

"se contenter du minimum", "on verra bien", de toutes façons on est trop petits", "La France est foutue", "dans la vie faut pas s'en faire." (Maurice Chevalier pendant l'Occupation) : ce sont les plus mauvais côtés des Français qui l'emportent, ces Français pourtant capables de sursauts magnifiques. Un seul mot pour résumer tout cela : "Médiocrité". Je n'arrive pas à comprendre comment on en est arrivé là.
avatar
Persephoneia
Niveau 9

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Persephoneia le Mar 9 Sep 2014 - 13:47
+1 pour la lettre, l'état de la culture G et du système français.
Merci, cela fait du bien de savoir que d'autres pensent ainsi.

_________________
- Maman d'une fée celtique, d'un dieu solaire grec et d'un prince troyen. Razz
- Ma devise : malmaisbien
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Aliceinwonderland le Mar 9 Sep 2014 - 20:20
C'est une très belle lettre.
Concernant les réflexions du parent, j'avais fini par intégrer ce discours après un an d'IUFM.
Je me disais que je n'étais effectivement pas faite pour enseigner.
Mais après avoir eu des enfants, et observant ce qui se passe du point de vue de l'orthophoniste, je vois bien que le système qu'il préconise n'est ni une fatalité, ni une bonne chose en soi : l'école garderie ou centrée uniquement sur les savoirs utiles fait des enfants moins performants voir abîmés, illettrés. Mes fils ont une réelle culture et une maîtrise de la langue que n'ont pas beaucoup de leurs camarades, je ne suis pas d'accord avec lui, c'est un atout dans tous les domaines. Et je ne vois pas pourquoi tous les enfants n'auraient pas la possibilité d'y avoir accès, quel que soit leur milieu.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Celadon le Mar 9 Sep 2014 - 20:39
Pourquoi ? Eh bien, comment dire... avec de tels parents, on ne voit pas très bien comment ils l'acquerraient...
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Aliceinwonderland le Mar 9 Sep 2014 - 21:13
Ce que je veux dire, c'est que si on cède à la vision de l'école de ce monsieur (une vision utilitariste) on prive les enfants défavorisés de quelque chose d'essentiel parce qu'ils n'y auront pas accès par leur famille, et je ne comprends pas qu'on puisse soutenir une telle chose. Quand je disais pourquoi c'était un trope illocutoire. Mais je suis très fatiguée ce soir donc ce n'était peut-être pas clair.
Contenu sponsorisé

Re: Lettre ouverte à Madame la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum