Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par HARDYPINKK le Dim 14 Sep 2014 - 9:36

Mon dernier message n a pas ete publie je recommence.

Personnellement j ai eu une chance inouie d etre nommee a 6km de chez moi, ce qui m a valu d ailleurs de nombreuses remarques desagreables de la part de collegues masculins, bref. Je m etais preparee psychologiquement a partir, je le savais. Tout comme je sais que l an prochain je partirai. C est comme ca et je l accepte. Ce qui me derange c est qu il manque des profs partout et qu on deplace les gens sans trop considerer leur situation.

Pourquoi envoyer a nice un stagiaire de lyon qui a 3 gosses alors que le lycée ne propose meme pas la specialite qu il enseigne. C est fort.

Et je trouve que 22h a l espe, 9h de cours plus la preparation des cours c est beaucoup.

Ce qui m etonne le plus, c est le manque total d information de coordination des services. Personne ne sait vraiment repondre a nos questions, chaque rectorat, chaque personne interpretant a sa guise les textes. J ai vu que danns certaines acad le memoire pour les titulaires de m2 n etait pas obligatoire alors qu ici ils nous mettent la pression.

Que doit on comprendre la dedans ? Que tous les nouveaux enseignants ne seront pas tous formes de la meme maniere, l egalite commence la je pense.


Dernière édition par HARDYPINKK le Dim 14 Sep 2014 - 9:38, édité 1 fois

HARDYPINKK
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Kilmeny le Dim 14 Sep 2014 - 9:37

@*Fifi* a écrit:
De toute façon, qui a eu son poste rêvé dès le premier mouvement ? .

Moi ! Mais je pense être un cas assez rare. Je suis consciente d'avoir eu beaucoup de chance.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Kilmeny
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par nuages le Dim 14 Sep 2014 - 9:44

Ai-je oublié mes débuts dans l'enseignement il y a plus de vingt ans ou avais-je des qualités d'adaptation très souples ? Il me semble, contrairement à la plupart des remarques faites ici, que les conditions d'affectation et d'enseignement des professeurs débutants (stagiaires et les années qui suivent) sont actuellement beaucoup plus dures que ce que j'ai vécu . De jeunes collègues  TZR depuis 5 ans et plus sur deux établissements (non reliés par les transports en commun )  ont connu leurs affectations trois jours avant la rentrée pour un remplacement jusqu'à la Toussaint seulement (l'une a même eu connaissance de son complément de service seulement la semaine dernière) et cela pour un salaire dérisoire. Je ne suis pas étonnée des démissions, ce sont même les vocations qui me surprennent!
avatar
nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par *Fifi* le Dim 14 Sep 2014 - 9:47

@HARDYPINKK a écrit:Mon dernier message n a pas ete publie je recommence.

Personnellement j ai eu une chance inouie d etre nommee a 6km de chez moi, ce qui m a valu d ailleurs de nombreuses remarques desagreables de la part de collegues masculins, bref. Je m etais preparee psychologiquement a partir, je le savais. Tout comme je sais que l an prochain je partirai. C est comme ca et je l accepte. Ce qui me derange c est qu il manque des profs partout et qu on deplace les gens sans trop considerer leur situation.

Pourquoi envoyer a nice un stagiaire de lyon qui a 3 gosses alors que le lycée ne propose meme pas la specialite qu il enseigne. C est fort.

Et je trouve que 22h a l espe, 9h de cours plus la preparation des cours c est beaucoup.

Ce qui m etonne le plus, c est le manque total d information de coordination des services. Personne ne sait vraiment repondre a nos questions, chaque rectorat, chaque personne interpretant a sa guise les textes. J ai vu que danns certaines acad le memoire pour les titulaires de m2 n etait pas obligatoire alors qu ici ils nous mettent la pression.

Que doit on comprendre la dedans ? Que tous les nouveaux enseignants ne seront pas tous formes de la meme maniere, l egalite commence la je pense.
Bien sur qu'il faut l'égalité mais c'est une année de transition, la première où remet des stagiaires avec moins d'heures...
Regarde cette année beaucoup de stagiaires ont eu leur affectation fin juillet. Il y a 2 ans il y avait combien d'académies qui les donnaient en juillet ??! 2 ou 3 ? On a progressé sur ce plan là, et heureusement.
22h de formation, 9h de cours... Est ce mieux avant avec 18h de cours et 6h de formation ? C'est ce que j'avais. Évidemment on ne peut pas revenir à une bonne situation en un an. Alors oui cette année les règles sont parfois floues sur la formation, c'est dommage, mais il y a déjà eu aussi des avancées, et ça je trouve que beaucoup de stagiaires n'en ont pas conscience. Je ne dis pas que c'est parfait, bien sur qu'il faudrait la mer chose partout mais ça va venir.

@Kilmeny a écrit:
@*Fifi* a écrit:
De toute façon, qui a eu son poste rêvé dès le premier mouvement ? .

Moi ! Mais je pense être un cas assez rare. Je suis consciente d'avoir eu beaucoup de chance.
voilà Smile et puis tout dépend où on habite !

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Iphigénie le Dim 14 Sep 2014 - 9:56

@nuages a écrit:Ai-je oublié mes débuts dans l'enseignement il y a plus de vingt ans ou avais-je des qualités d'adaptation très souples ? Il me semble, contrairement à la plupart des remarques faites ici, que les conditions d'affectation et d'enseignement des professeurs débutants (stagiaires et les années qui suivent) sont actuellement beaucoup plus dures que ce que j'ai vécu . De jeunes collègues  TZR depuis 5 ans et plus sur deux établissements (non reliés par les transports en commun )  ont connu leurs affectations trois jours avant la rentrée pour un remplacement jusqu'à la Toussaint seulement (l'une a même eu connaissance de son complément de service seulement la semaine dernière) et cela pour un salaire dérisoire. Je ne suis pas étonnée des démissions, ce sont même les vocations qui me surprennent!
topela
Depuis qu'on a voulu récupérer le temps de stage pour pallier les manques d'enseignants tout en économisant, ça a créé la pagaille: commencer à enseigner en continuant d'avoir une obligation de mémoire de master à faire c'est déjà dingue. Etre nommé en stage (au tarif des stagiaires) hors académie, c'est scandaleux.
La formation professionnelle soi-disant rétablie, c'est une vaste blague: ça ne laisse ni le temps de bien finir sa formation théorique ni le temps de bien gérer son initiation professionnelle.
Quant aux mutations en deux temps je ne sais pas si techniquement ça améliore quelque chose, mais humainement c'est totalement anxiogène.
Pour mémoire du vieux temps:
-j'ai fait mes 6 heures de stage dans la classe de collègues qui nous demandaient de faire certaines heures de cours en sa présence dans ma ville, payée par l'Ipes (correspondant sans doute à l'échelon 1 maintenant, mais payé depuis l'année de L2!)
-je suis ensuite restée 2 ans dans mon académie d'origine, en "mise à disposition du recteur ( on n'était pas titulaire du poste) et dans le même établissement.
-Après, certes, j'ai été nommée en extension à 1200 km de chez moi: mais bon, le jeu était clair et la règle commune.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par faer le Dim 14 Sep 2014 - 9:58

Cripure a écrit:Il faut, il faut, il faut...
C'est quand même hallucinant.
Oui, vous passez un concours national, oui, vous pouvez être affecté n'importe où, oui, vous pouvez avoir des déplacements importants, exactement comme des tas de gens. Un officier de l'armée change d'affectation autoritairement tous les trois ans, un chef d'établissement, tous les neuf ans au plus. Comment voulez-vous faire ? On établit un barème, on classe et c'est la loi de l'offre et de la demande. Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte. "Moi moi moi moi moi"... Bac +5, ça fait 23 ans, on peut être stagiaire à 24 ans, avec encore pas trop d'attaches. Bien sûr, quand on fait d'autres choix dans ses jeunes années, c'est légitime, mais ça entraîne des conséquences. Être adulte, c'est aussi les assumer. C'est injurieux envers ceux qui ont fit le choix de ce métier, et sont partis, en le sachant, à l'autre bout du pays, remplir leur fonction républicaine. Sinon, on se cherche une place à Auchan au coin de la rue et on évite de geindre à tout bout de champ.
Spoiler:
Ah mais non... Auchan, c'est dans les zones, comment on va faire pour les enfants ?
Spoiler:
Ben t'as qu'à pas en faire si tu ne sais pas comment t'en occuper tout en travaillant. Plein de gens ne mènent pas tout de front en même temps.

Félicitations, vous venez de proposer de bannir des gens qui sont forcés à la démission par une affectation dans une académie ne leur permettant pas d'être titularisés car ne proposant pas le Master adéquat.

Non mais ce qu'il ne faut pas lire, quoi. C'est fatigant de répéter sur chaque sujet qu'on parle de stagiaires et non de titulaires, et que cette année n'est pas comme les autres années. Bonjour l'effort de compréhension.

faer
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par linotte le Dim 14 Sep 2014 - 9:59

@Fifi a écrit:*Fifi* a écrit:

De toute façon, qui a eu son poste rêvé dès le premier mouvement ? .

Il y a 15 ans, j'ai fait mon stage (6h...) en lycée à 20 min de chez moi (/de chez mes parents/centre ville)  en voiture (HS : eh oui, j'avais passé le permis : globalement indispensable dans la plupart des régions de France... Et pour la plupart des boulots !!)
Je me souviens avoir un peu râlé car une stagiaire venue de l'aca de Strasbourg était dans un  lycée de centre-ville Embarassed .

L'année suivante, j'avais un peu compris le système, j'ai hurlé de joie lorsque j'ai appris 1) que je restais dans l'aca 2) que mon poste (fixe !) n'était qu'à 3/4 d'h de chez moi yesyes ! Ce n'était pas le poste 'de mes rêves' mais je suis restée douze ans avec plaisir, je me considère comme chanceuse. Je pense que l'époque était aussi plus propice à une rapide stabilité (et "peut-être" aussi mon coin n'est-il pas fortement attractif... scratch ).
avatar
linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par MelanieSLB le Dim 14 Sep 2014 - 10:03

Cripure a écrit:Il faut, il faut, il faut...
C'est quand même hallucinant.
Oui, vous passez un concours national, oui, vous pouvez être affecté n'importe où, oui, vous pouvez avoir des déplacements importants, exactement comme des tas de gens. Un officier de l'armée change d'affectation autoritairement tous les trois ans, un chef d'établissement, tous les neuf ans au plus. Comment voulez-vous faire ? On établit un barème, on classe et c'est la loi de l'offre et de la demande. Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte. "Moi moi moi moi moi"... Bac +5, ça fait 23 ans, on peut être stagiaire à 24 ans, avec encore pas trop d'attaches. Bien sûr, quand on fait d'autres choix dans ses jeunes années, c'est légitime, mais ça entraîne des conséquences. Être adulte, c'est aussi les assumer. C'est injurieux envers ceux qui ont fit le choix de ce métier, et sont partis, en le sachant, à l'autre bout du pays, remplir leur fonction républicaine. Sinon, on se cherche une place à Auchan au coin de la rue et on évite de geindre à tout bout de champ.
Spoiler:
Ah mais non... Auchan, c'est dans les zones, comment on va faire pour les enfants ?
Spoiler:
Ben t'as qu'à pas en faire si tu ne sais pas comment t'en occuper tout en travaillant. Plein de gens ne mènent pas tout de front en même temps.
Je crois qu'il est là, le problème, en ce qui concerne l'affectation des stagiaires cette année: de nombreuses personnes devaient rester dans leur académie d'origine selon les modalités du concours qu'elles ont passé, et ce ne fut pas le cas; soit parce que les académies avaient mal calibré le nb de poste disponible (mais les stagiaires n'ont pas pu faire de voeux académiques puisqu'ils avaient théoriquement la garantie de rester dans la leur) soit parce que les barèmes n'ont pas été respectés (de nombreux cas où les points de rapprochement de conjoint/d'enfant ont mystérieusement disparu). Au vu du nombre faramineux d'erreurs, le ministère a préféré ne revenir sur aucun cas et a encouragé un certain nb de personnes à démissionner/prendre une dispo.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par barèges le Dim 14 Sep 2014 - 10:07

Cripure, si on suit votre projet de ban de la fonction publique pour les démissionnaires, honnêtement, il n'y aura plus personne.
Il faut se rendre compte de la profondeur de la crise du recrutement. Je pense que ce paramètre joue, l'Etat ne peut pas à la fois dire qu'il faut renforcer l'attractivité de ce métier et rendre les premières années aussi dures. Ce que vivent les stagiaires 2014 me paraît bien plus compliqué que ce qui s'est fait avant 2009 (problèmes de compatibilité géographique espé/ établissement d'affectation, déjà). En plus le mouvement des titulaires est bloqué ou peu s'en faut, donc la "mobilité", c'est "vous partez n'importe où et une fois que c'est fait vous y restez".
Vu ce qui se passe dans les facs, vu le vide des amphis de futurs enseignants, vu le taux de démission, interdire de revenir aux démissionnaires serait suicidaire pour l'employeur.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par roxanne le Dim 14 Sep 2014 - 10:08

Cripure a écrit:Il faut, il faut, il faut...
C'est quand même hallucinant.
Oui, vous passez un concours national, oui, vous pouvez être affecté n'importe où, oui, vous pouvez avoir des déplacements importants, exactement comme des tas de gens. Un officier de l'armée change d'affectation autoritairement tous les trois ans, un chef d'établissement, tous les neuf ans au plus. Comment voulez-vous faire ? On établit un barème, on classe et c'est la loi de l'offre et de la demande. Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte. "Moi moi moi moi moi"... Bac +5, ça fait 23 ans, on peut être stagiaire à 24 ans, avec encore pas trop d'attaches. Bien sûr, quand on fait d'autres choix dans ses jeunes années, c'est légitime, mais ça entraîne des conséquences. Être adulte, c'est aussi les assumer. C'est injurieux envers ceux qui ont fit le choix de ce métier, et sont partis, en le sachant, à l'autre bout du pays, remplir leur fonction républicaine. Sinon, on se cherche une place à Auchan au coin de la rue et on évite de geindre à tout bout de champ.
Spoiler:
Ah mais non... Auchan, c'est dans les zones, comment on va faire pour les enfants ?
Spoiler:
Ben t'as qu'à pas en faire si tu ne sais pas comment t'en occuper tout en travaillant. Plein de gens ne mènent pas tout de front en même temps.

Je suis d'accord sur le principe et j'ai pris ma part aux mutations hasardeuses en mon temps. (même si apparemment, il ne faut pas comparer avec ce qu'on a pu vivre, ce n'est pas bien vu). Cependant, pour nuancer le propos, l'année de stage reste à part, c'est une seule année; et c'est vrai que dans la mesure du possible, c'est mieux de pouvoir être muté au moins dans son académie. Une collègue racontait comment ancienne contractuelle avec 4 enfants dans l'académie de Bordeaux, elle se retrouvait mutée à Lille pour son stage en anglais. Il devait quand même bien y avoir un poste dispo entre Bordeaux et Lille, pouvant permettre au moins un retour le week-end.
avatar
roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par *Fifi* le Dim 14 Sep 2014 - 10:14

@MelanieSLB a écrit:
Cripure a écrit:Il faut, il faut, il faut...
C'est quand même hallucinant.
Oui, vous passez un concours national, oui, vous pouvez être affecté n'importe où, oui, vous pouvez avoir des déplacements importants, exactement comme des tas de gens. Un officier de l'armée change d'affectation autoritairement tous les trois ans, un chef d'établissement, tous les neuf ans au plus. Comment voulez-vous faire ? On établit un barème, on classe et c'est la loi de l'offre et de la demande. Certes, le retour à un mouvement en un seul tour serait un élément positif, mais sinon, se plaindre ainsi, passer les concours et ne pas rejoindre son poste (en laissant les établissements dans la mouise), ça mériterait une interdiction à vie et des concours et du recrutement comme contractuel. Je trouve que c'est une honte. "Moi moi moi moi moi"... Bac +5, ça fait 23 ans, on peut être stagiaire à 24 ans, avec encore pas trop d'attaches. Bien sûr, quand on fait d'autres choix dans ses jeunes années, c'est légitime, mais ça entraîne des conséquences. Être adulte, c'est aussi les assumer. C'est injurieux envers ceux qui ont fit le choix de ce métier, et sont partis, en le sachant, à l'autre bout du pays, remplir leur fonction républicaine. Sinon, on se cherche une place à Auchan au coin de la rue et on évite de geindre à tout bout de champ.
Spoiler:
Ah mais non... Auchan, c'est dans les zones, comment on va faire pour les enfants ?
Spoiler:
Ben t'as qu'à pas en faire si tu ne sais pas comment t'en occuper tout en travaillant. Plein de gens ne mènent pas tout de front en même temps.
Je crois qu'il est là, le problème, en ce qui concerne l'affectation des stagiaires cette année: de nombreuses personnes devaient rester dans leur académie d'origine selon les modalités du concours qu'elles ont passé, et ce ne fut pas le cas; soit parce que les académies avaient mal calibré le nb de poste disponible (mais les stagiaires n'ont pas pu faire de voeux académiques puisqu'ils avaient théoriquement la garantie de rester dans la leur) soit parce que les barèmes n'ont pas été respectés (de nombreux cas où les points de rapprochement de conjoint/d'enfant ont mystérieusement disparu). Au vu du nombre faramineux d'erreurs, le ministère a préféré ne revenir sur aucun cas et a encouragé un certain nb de personnes à démissionner/prendre une dispo.
.
On est dans une année de transition, donc il y a eu des couacs. On peut espérer que l'an prochain ça ira mieux puisque, si j'ai bien compris, la plupart des stagiaires repasse à mi temps de cours. Cela devrait mettre plus d'egalité entre les stagiaires. A ce compte, je pense qu'il est mieux que les stagiaires en général aient 8 ou 9h de cours quitte à partir dans une autre académie !

Je pense que personne ne nie les difficultés de cette année, les erreurs, les couacs, le fait que la formation est restée (reste ?) floue... Mais ce qui m'interroge c'est l'etat d'esprit de vouloir le beurre et l'argent du beurre : passer le concours pour avoir un emploi à vie, mais un emploi où on veut...

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Iphigénie le Dim 14 Sep 2014 - 10:29

ce n'est pas le beurre et l'argent du beurre: c'est l'inverse.
les stagiaires ne sont pas encore des titulaires: ils n'est pas normal qu'ils aient au contraire les inconvénients des stagiaires et ceux des titulaires.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par coindeparadis le Dim 14 Sep 2014 - 10:36

Je savais en passant le concours que je risquais d'être envoyée 2 fois (stagiaire + néotitulaire) à pétaouleschnock. Ce que je trouve inadmissible c'est que le MEN produise des documents officiels (notes, décrets) et qu'ensuite il ne les respecte pas. Si l'Etat ne suit plus ses propres lois je trouve cela inquiétant. Et j'ai pu constater qu'il laisse et laissera les Rectorats gérer les affectations de manière dictatoriale en toute impunité . Ne rêvez pas cela sera votre tour un jour... La territorialisation rendra les affectations de plus en plus opaques et injustes... Si l'on intervient pas à la base (les stagiaires) on laissera s'instaurer et s'étendre ce système.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par HARDYPINKK le Dim 14 Sep 2014 - 10:40

Je pense que vous n avez pas bien compris la grogne des stagiaires. Nous ne demandons pas a etre a la maison, nous connaissons les regles du jeu. Les regles generales. Ce qui nous fou la rougne, se sont les conditions d affectation, de formation qui effectivement n ont pas toujours ete respectees.
Quand on est adulte, qu on a une famille et des enfants et qu on choisit de preparer le concours, c est tres difficile. Il faut tout concilier. Et il est assez deroutant de voir qu apres des annees de sacrifices, certains se voient contraints de demissionner car l EN n est pas en mesure de tenir ses engagements.
Je ne suis pas concernee mais je vois mes collegues et je les soutiens.

Pour l inter l an prochain, j ai tres peu de chances de rester dans mon acad, c est comme ca. J espere de tout coeur ne pas partir trop loin mais si on m envoie en bretagne et bien j irai, apres tout, la France est un pays magnifique que je connais peu.

Dans notre lycee nous sommes 6 stagiaires en eco gest soit la moitie de l effectif. C est beaucoup, heureusement que nous (l ensemble des profs toutes matieres confondues) sommes solidaires. Mais je pense que c est partout pareil.

HARDYPINKK
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par *Fifi* le Dim 14 Sep 2014 - 10:44

@Iphigénie a écrit:ce n'est pas le beurre et l'argent du beurre: c'est l'inverse.
les stagiaires ne sont pas encore des titulaires: ils n'est pas normal qu'ils aient au contraire les inconvénients des stagiaires et ceux des titulaires.
C'est a dire ?
Les stagiaires ont souvent des postes bloques, moins durs que les tzr débutant sans gros barème il me semble. J'ai eu mon année de stage un lycée qui est plutôt en fin de carrière, le lycée bourge du centre ville.
Je parlais en fait surtout de la vision à long terme que je lis souvent sur les fils des stagiaires (pas celui là en particulier). Beaucoup semblent découvrir le problème de la mobilité une fois le concours dans la poche, ça me surprend...
Aujourd'hui peut être qu'il y a plus de personnes entrant plus tard dans l'EN et donc voyant plus la mobilité comme une contrainte infranchissable.

@coindeparadis a écrit:Je savais en passant le concours que je risquais d'être  envoyée 2 fois (stagiaire + néotitulaire) à pétaouleschnock. Ce que je trouve inadmissible c'est que le MEN produise des documents officiels (notes, décrets) et qu'ensuite il ne les respecte pas. Si l'Etat ne suit plus ses propres lois je trouve cela inquiétant. Et j'ai pu constater qu'il laisse et laissera les Rectorats gérer les affectations de manière dictatoriale en toute impunité . Ne rêvez pas cela sera votre tour un jour... La territorialisation rendra les affectations de plus en plus opaques et injustes... Si l'on intervient pas à la base (les stagiaires) on laissera s'instaurer et s'étendre ce système.
Mais qu'il y ait des erreurs, je ne le nie pas et le regrette. C'est en effet une honte que le ministère ne revienne pas sur ces erreurs, et j'espère que l'an prochain comme il y aura moins de statuts différents (si j'ai bien compris), il y aura moins d'erreurs.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par coindeparadis le Dim 14 Sep 2014 - 10:56

Fifi, ce n'est pas toujours le cas puisque j'ai été affectée dans un lycée de "ZEP" dans un quartier sensible. Et j'imagine ne pas être la seule. Mais cela ne me pose pas problème puisque je ne suis pas débutante.
Par contre, je suis convaincue que le ministère va aller de plus en plus dans ce sens (et les deux syndicats qui m'ont suivie aussi...). On m'a signifié que je serai réaffectée à la rentrée prochaine sur le même poste sans passer par aucun mouvement. Le MEN informé a répondu que le Rectorat était tout puissant dans l'attribution des postes. On sort là de la logique des affectation des fonctionnaires !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par *Fifi* le Dim 14 Sep 2014 - 11:01

@coindeparadis a écrit:Fifi, ce n'est pas toujours le cas puisque j'ai été affectée dans un lycée de "ZEP" dans un quartier sensible. Et j'imagine ne pas être la seule. Mais cela ne me pose pas problème puisque je ne suis pas débutante.
Par contre, je suis convaincue que le ministère va aller de plus en plus dans ce sens (et les deux syndicats qui m'ont suivie aussi...). On m'a signifié que je serai réaffectée à la rentrée prochaine sur le même poste sans passer par aucun mouvement. Le MEN informé a répondu que le Rectorat était tout puissant dans l'attribution des postes. On sort là de la logique des affectation des fonctionnaires !
et une plainte au TA pour t'affecter selon ton barème ?
Là encore, je ne parle pas des erreurs comme c'est malheureusement ton cas.

Pour les affectations, je pense quand même que la plupart des postes de stagiaires sont corrects. Après, ils sont donnés là où il y a des heures disponibles aussi et si possible un peu partout. Un lycée va être pour certains une plaie et assez bon pour un autre car il habitera pas loin par exemple. C'est tout le problème... On ne contente jamais tout le monde...

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Iphigénie le Dim 14 Sep 2014 - 11:10

@*Fifi* a écrit:
@Iphigénie a écrit:ce n'est pas le beurre et l'argent du beurre: c'est l'inverse.
les stagiaires ne sont pas encore des titulaires: ils n'est pas normal qu'ils aient au contraire les inconvénients des stagiaires et ceux des titulaires.
C'est a dire ?
Les stagiaires ont souvent des postes bloques, moins durs que les tzr débutant sans gros barème il me semble. J'ai eu mon année de stage un lycée qui est plutôt en fin de carrière, le lycée bourge du centre ville.
Je parlais en fait surtout de la vision à long terme que je lis souvent sur les fils des stagiaires (pas celui là en particulier). Beaucoup semblent découvrir le problème de la mobilité une fois le concours dans la poche, ça me surprend...
Aujourd'hui peut être qu'il y a plus de personnes entrant plus tard dans l'EN et donc voyant plus la mobilité comme une contrainte infranchissable.

@coindeparadis a écrit:Je savais en passant le concours que je risquais d'être  envoyée 2 fois (stagiaire + néotitulaire) à pétaouleschnock. Ce que je trouve inadmissible c'est que le MEN produise des documents officiels (notes, décrets) et qu'ensuite il ne les respecte pas. Si l'Etat ne suit plus ses propres lois je trouve cela inquiétant. Et j'ai pu constater qu'il laisse et laissera les Rectorats gérer les affectations de manière dictatoriale en toute impunité . Ne rêvez pas cela sera votre tour un jour... La territorialisation rendra les affectations de plus en plus opaques et injustes... Si l'on intervient pas à la base (les stagiaires) on laissera s'instaurer et s'étendre ce système.
Mais qu'il y ait des erreurs, je ne le nie pas et le regrette. C'est en effet une honte que le ministère ne revienne pas sur ces erreurs, et j'espère que l'an prochain comme il y aura moins de statuts différents (si j'ai bien compris), il y aura moins d'erreurs.

Ce ne sont pas juste des erreurs: c'est la conception de base qui est mauvaise: on veut que les stagiaires soient des stagiaires mais qu'en même temps ils assument la charge de classes comme des titulaires.
Ce faisant les rectorats les utilisent en fonction des besoins en postes et non en fonction des besoins en formation.
Les non-titulaires finissent ainsi soit par bloquer les mutations-intra à cause des supports qui leur sont réservés, soit par subir tous les inconvénients de la mobilité des titulaires (sans l'être, ni financièrement ni concrètement) et se retrouver à perpete tout en ayant en plus à assumer la fin de leur formation en milieu étudiant (espe): c'est ce mélange des genres instauré par simple économie sous Sarkozy et sur lequel on ne revient pas malgré les apparences.
Etre stagiaire normalement est incompatible avec être en responsabilité. EN entreprise, les stagiaires sont sous la coupe d'un tuteur dans le même travail. Dans l'EN, le tuteur et le stagiaire ne travaillent plus ensemble en réalité, c'est l'"un qui "inspecte l'autre" de temps en temps et lui prodigue des conseils, parfois autant dictés par le souci de se faire valoir auprès de l'iPr que de véritablement écouter le stagiaire(sans généraliser).
La mobilité des fonctionnaires, c'était bien dans un contexte où cette mobilité était le revers d'un statut très protecteur. Si le statut devient de moins en moins protecteur et en plus de moins en moins rentable, et qu'en plus on veut l'appliquer avant même que la personne soit titulaire(!) je trouve que la résistance des jeunes stagiaires est très saine: il y a un moment où on dit: non.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par *Fifi* le Dim 14 Sep 2014 - 11:14

Mais Iphigenie, ce que tu dis, n'est pas ce que les stagiaires font maintenant durant l'année de master avant de passer le concours ? Il me semblait qu'ils avaient justement durant cette ( ces ?) année là des stages d'observation avec un tuteur.

Que la formation l'année de stage soit trop importante, peut être. Mais laisser un stagiaire seul avec son tuteur peut aussi être problématique si la relation ne se passe pas bien. Cela peut être bien d'echanger, de voir d'autres points de vue lors de la formation.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Lefteris le Dim 14 Sep 2014 - 11:22

@Iphigénie a écrit:ce n'est pas le beurre et l'argent du beurre: c'est l'inverse.
les stagiaires ne sont pas encore des titulaires: ils n'est pas normal qu'ils aient au contraire les inconvénients des stagiaires et ceux des titulaires.
Oui, ils n'ont pas l'emploi à vie, et sont à la fois à l'essai et en formation. Dans toute la fonction publique, on envoie les stagiaires le plus près de chez eux, sauf quand il y a une école nationale, auquel cas il existe un hébergement. Il n'est de l'intérêt de personne, et surtout pas du service public, de durcir leurs conditions, de les faire déménager pour un an, de mettre en péril leur stage, avec leur famille le cas échéant, pour les réaffecter l'année suivante à l'autre bout du pays.

Après, une fois titulaires, nous sommes bien d'accord, on n'a aucun droit à rester "chez soi" dans la fonction publique, sauf bien entendu concours à recrutement régional ou académique.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par coindeparadis le Dim 14 Sep 2014 - 11:27

Merci Iphigénie et Lefteris ! fleurs

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Hélips le Dim 14 Sep 2014 - 11:31

@Iphigénie a écrit:
Ce ne sont pas juste des erreurs: c'est la conception de base qui est mauvaise: on veut que les stagiaires soient des stagiaires mais qu'en même temps ils assument la charge de classes comme des titulaires.
Ce faisant les rectorats les utilisent en fonction des besoins en postes et non en fonction des besoins en formation.
Les non-titulaires finissent ainsi soit par bloquer les mutations-intra à cause des supports qui leur sont réservés, soit par subir tous les inconvénients de la mobilité des titulaires (sans l'être, ni financièrement ni concrètement) et se retrouver à perpete tout en ayant en plus à assumer la fin de leur formation en milieu étudiant (espe): c'est ce mélange des genres instauré par simple économie sous Sarkozy et sur lequel on ne revient pas malgré les apparences.
Etre stagiaire normalement est incompatible avec être en responsabilité. EN entreprise, les stagiaires sont sous la coupe d'un tuteur dans le même travail. Dans l'EN, le tuteur et le stagiaire ne travaillent plus ensemble en réalité, c'est l'"un qui "inspecte l'autre" de temps en temps et lui prodigue des conseils, parfois autant dictés par le souci de se faire valoir auprès de l'iPr que de véritablement écouter le stagiaire(sans généraliser).
La mobilité des fonctionnaires, c'était bien dans un contexte où cette mobilité était le revers d'un statut très protecteur. Si le statut devient de moins en moins protecteur et en plus de moins en moins rentable, et qu'en plus on veut l'appliquer avant même que la personne soit titulaire(!) je trouve que la résistance des jeunes stagiaires est très saine: il y a un moment où on dit: non.

Je ne suis pas une grande fan de Sarkozy, mais il ne faudrait pas tout lui mettre sur le dos.
J'ai fait mon stage sous Jospin, nous avions déjà une ou deux classes en responsabilité, des cours à l'IUFM et un mémoire à rendre. Et certains étaient loin de chez eux.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Lefteris le Dim 14 Sep 2014 - 11:31

@Iphigénie a écrit:
@*Fifi* a écrit:
@Iphigénie a écrit:ce n'est pas le beurre et l'argent du beurre: c'est l'inverse.
les stagiaires ne sont pas encore des titulaires: ils n'est pas normal qu'ils aient au contraire les inconvénients des stagiaires et ceux des titulaires.
C'est a dire ?
Les stagiaires ont souvent des postes bloques, moins durs que les tzr débutant sans gros barème il me semble. J'ai eu mon année de stage un lycée qui est plutôt en fin de carrière, le lycée bourge du centre ville.
Je parlais en fait surtout de la vision à long terme que je lis souvent sur les fils des stagiaires (pas celui là en particulier). Beaucoup semblent découvrir le problème de la mobilité une fois le concours dans la poche, ça me surprend...
Aujourd'hui peut être qu'il y a plus de personnes entrant plus tard dans l'EN et donc voyant plus la mobilité comme une contrainte infranchissable.

@coindeparadis a écrit:Je savais en passant le concours que je risquais d'être  envoyée 2 fois (stagiaire + néotitulaire) à pétaouleschnock. Ce que je trouve inadmissible c'est que le MEN produise des documents officiels (notes, décrets) et qu'ensuite il ne les respecte pas. Si l'Etat ne suit plus ses propres lois je trouve cela inquiétant. Et j'ai pu constater qu'il laisse et laissera les Rectorats gérer les affectations de manière dictatoriale en toute impunité . Ne rêvez pas cela sera votre tour un jour... La territorialisation rendra les affectations de plus en plus opaques et injustes... Si l'on intervient pas à la base (les stagiaires) on laissera s'instaurer et s'étendre ce système.
Mais qu'il y ait des erreurs, je ne le nie pas et le regrette. C'est en effet une honte que le ministère ne revienne pas sur ces erreurs, et j'espère que l'an prochain comme il y aura moins de statuts différents (si j'ai bien compris), il y aura moins d'erreurs.


Etre stagiaire normalement est incompatible avec être en responsabilité. EN entreprise, les stagiaires sont sous la coupe d'un tuteur dans le même travail. Dans l'EN, le tuteur et le stagiaire ne travaillent plus ensemble en réalité,...
Tout à fait d'accord. Un stagiaire devrait être en surnuméraire . Quand je suis entré dans la FP, j'ai fait des stages sous la responsabilité de futures collègues et de la hiérarchie locale sans faire partie des effectifs. On nous donnait les tâches au coup par coup , selon les besoins, et toujours supervisées. Comme nous étions "en plus", on nous allions à peu près où nous voulions, pour pouvoir nous loger , car le reste du temps il y avait une école avec internat.
Quand je serai ministre, je proposerai que les stagiaires EN soient en surnuméraire, et accomplissent des tâches définies localement avec les tuteurs , une sorte de pratique accompagnée sérieuse, avec des minima d'heures de cours à dispenser sur différents niveaux au besoin soit avec le tuteur, soit avec l'accord d'autres collègues dans leur classe. Mais en aucun cas comptabilisés comme des demi-postes, des heures à boucher ou je ne sais quoi .


_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par COCOaine le Dim 14 Sep 2014 - 11:48


Super je viens d'apprendre que je vais toucher 1640€ yesyes


Ah non... Rolling Eyes
avatar
COCOaine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des stagiaires qui ne prennent pas leur poste à la rentrée...

Message par Cath le Dim 14 Sep 2014 - 11:48

Lefteris ministre ! cheers

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum