Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Cath le Dim 14 Sep 2014 - 11:21

Mouais.
Avant, les services partagés relevaient du rarissime.
Pourquoi aujourd'hui cela serait-il indispensable ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Elyas le Dim 14 Sep 2014 - 11:21

Vous pensez en terme de minimum de service. Cela ne me troublerait pas qu'en zone rurale, des enseignants ne fassent que 9h. L'égalité d'accès au savoir primant sur les impératifs économiques.
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par *Fifi* le Dim 14 Sep 2014 - 11:22

@Isis39 a écrit:
@*Fifi* a écrit:
@Elyas a écrit:Le truc, c'est que l'obligation de déplacement prend le pas sur l'obligation de résidence. Cela arrange l'administration que les enseignant pensent qu'avoir le permis pour travailler. On en arrive à des tzr travaillant sur 3 établissements dans 3 communes différentes sans avoir le temps de manger. Mais les gens trouvent cela normal. Pour moi, il devrait être interdit de travailler dans plus d'une commune. Notre temps de service est 15 ou 18h maximal. Sauf que c'est considéré comme minimal. Bref...
Sur l'idéal de pas travailler sur deux établissements, j'en rêverais. Mais il va falloir revoir le budget à la hausse Razz (ou supprimer des options ou choix de LV2). Par chez moi, ça voudrait dire des profs de LV2 affectés pour 2 ou 3 groupes (9h max) par commune... Idem en musique, arts plastiques etc...

Dans les zones rurales et de montagne, ça voudrait dire fermer de nombreux petits établissements. Ici on ne peut fonctionner qu'avec le partage de postes.
OU alors on fait une grosse usine dans la sous-préfecture et un très gros internat.

@kero a écrit:
@*Fifi* a écrit:Par chez moi, ça voudrait dire des profs de LV2 affectés pour 2 ou 3 groupes (9h max) par commune... Idem en musique, arts plastiques etc...

Suffit de les rendre bivalent.

Après tout, nous, on est déjà trivalent.
Voilà qu'est ce qui est le mieux ?
Avoir un partage de service ?
Fermer les petits établissements et devoir tous faire beaucoup de route pour se retrouver dans de gros bahuts ?
Devoir tous faire deux matières (en en HG ça serait une autre en plus de l'HGEC, ne rêvons pas) ?

Sinon, payer des profs pour 9h / 11h par commune dans 5 matières, moi je veux bien, mais il va falloir une hausse considérable du budget !

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par DH le Dim 14 Sep 2014 - 11:23

@Mila Saint Anne a écrit:
@mamieprof a écrit:
Les ayatollahs du "jamais avec une voiture", les  du Vélib (qui ne respectent rien, ni les feux rouges, ni les piétons ) et qui se ruinent en produits bio (ça n'a pas l'air de leur réussir, avez-vous remarqué la tête des gens dans les magasins bio ? - j'y vais pour chercher qq ingrédients pour mes recettes de cuisine- je les trouve souvent blafards, sinistres) sont des gens obtus peu conscients de leur chance ( pas de voiture quand on habite la Capitale ou une capitale régionale Laughing Laughing  quel exploit !! quel comportement citoyen...

Je te remercie de toutes ces gentillesses. Ca me fait plaisir que tu m'affubles du même nom que certaine presse de caniveau à l'égard de notre ministre Smile

Que de bêtises dans ces propos sur le bio , les consommateurs de bio! Rarement lu qqch d'aussi stupide , caricatural. C'est du haut niveau !

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par superheterodyne le Dim 14 Sep 2014 - 11:29

Mila, vous avez vous-même écrit quelques messages plus haut que vous habitez une ville dans laquelle l'incendie d'un pont a perturbé la circulation : il n'est donc pas très difficile de conclure que vous habitez l'agglomération ou l'aire urbaine de Rouen... (D'ailleurs, le tramway souterrain de Rouen n'est pas un métro quoi qu'en dise Rouen Métropole !)



_________________
« Tout agent, quelle que soit sa fonction, doit obéissance passive et immédiate aux signaux le concernant. »

superheterodyne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Isis39 le Dim 14 Sep 2014 - 11:29

@Cath a écrit:Mouais.
Avant, les services partagés relevaient du rarissime.
Pourquoi aujourd'hui cela serait-il indispensable ?

Avant quoi ?
Cela existe depuis longtemps en zone rurale. Depuis que les PEGC ont disparu.
avatar
Isis39
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Cath le Dim 14 Sep 2014 - 11:31

Avant maintenant ! professeur

D'ailleurs, quand j'ai commencé, le tzriat était rare aussi.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Cath le Dim 14 Sep 2014 - 11:32

Plus sérieusement, cela doit effectivement coïncider avec l'extinction des dinosaures PEGC.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Hélips le Dim 14 Sep 2014 - 11:37

Peut-être avant la multiplication des options ? Ben oui, quand on veut offrir toutes les options dans tous les établissements, ça fait des petits bouts de postes, c'est mathématiques.

Et ne me tombez pas dessus sur le thème "toi, en math, tu t'en fous, et puis t'en as rien faire des langues etc...", j'en entends assez en salle profs.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par *Fifi* le Dim 14 Sep 2014 - 11:57

@Cath a écrit:Plus sérieusement, cela doit effectivement coïncider avec l'extinction des dinosaures PEGC.
Si c'est le cas (ce que j'ignore), ça veut dire qu'on revient aux 3 choix possibles :
- soit on ferme les petits établissements
- soit on fait plusieurs matières
- soit on a un service partagé

Bon on peut rajouter le 4e utopique qui est de payer plusieurs profs pour 9h ou guère plus. Et je ne parle même pas des options mais de la LV2, art plastique, musique, physique-chimie. Moi je dis pas non, mais c'est un budget !

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement
avatar
*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Isis39 le Dim 14 Sep 2014 - 12:03

@Hélips a écrit:Peut-être avant la multiplication des options ? Ben oui, quand on veut offrir toutes les options dans tous les établissements, ça fait des petits bouts de postes, c'est mathématiques.

Et ne me tombez pas dessus sur le thème "toi, en math, tu t'en fous, et puis t'en as rien faire des langues etc...", j'en entends assez en salle profs.

Pas en zone rurale. Les postes partagés concernent toutes les matières, même les maths.
avatar
Isis39
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Celeborn le Dim 14 Sep 2014 - 12:22

@Mila Saint Anne a écrit:Posséder un véhicule et le permis qui va avec n'est pas une obligation.

J'en profite car c'est rare : je suis d'accord avec Mila Very Happy. Tout le reste est littérature : il n'y a pas d'obligation d'avoir le permis, point barre.

J'en profite pour vous tartiner avec mon cas personnel : je n'ai pas le permis, je suis dans un bahut qui est très loin de chez moi, et qui n'a pas de gare. J'assume et je m'organise. Mais il y a des situations ou effectivement, on ne peut assumer et organiser (notamment quand il s'agit d'être sur 2 établissements non (correctement) reliés entre eux par les transports), et ça, le rectorat doit en tenir compte.

Je suis content qu'une solution ait été trouvée, en tous les cas.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par ycombe le Dim 14 Sep 2014 - 12:28

@Elyas a écrit:Vous pensez en terme de minimum de service. Cela ne me troublerait pas qu'en zone rurale, des enseignants ne fassent que 9h. L'égalité d'accès au savoir primant sur les impératifs économiques.

Ça arrive. Je connais une prof d'HG qui a un service de 14h, en plus regroupés sur 2 jours et demi. Le bahut est loin de tout, et ils ont du mal à garder les enseignants.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Ingeborg B. le Dim 14 Sep 2014 - 12:33

@mamieprof a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:
@linotte a écrit:

Te voila bien catégorique... Rolling Eyes

Oui, je sais. Mais plus nous seront nombreux à ne plus avoir de véhicule, moins cela sera considéré comme une norme. Et plus cela permettra de développer l'auto-partage, des transports en commun agréables et adaptés...
Aujourd'hui, 90% des gens qui ont une voiture n'en ont pas de réel besoin.
Dans ma ville, à l'occasion de l'incendie d'un pont majeur de traversée de l'agglomération, de nombreuses personnes se sont rendues compte que le vélo, le métro et le bus, c'est plus rapide et moins cher que la voiture.
Espérons que tous ne seront pas comme celui que j'ai entendu dire "chouette, le pont a ré ouvert, je vais pouvoir reprendre ma voiture".

Ce que je veux dire c'est que si nous ne vivions pas dans une société où tout est fait pour la bagnole, le fait de ne plus en avoir ne serait plus un problème, voire deviendrait la norme. Un peu comme les clops. Il y a trente ans, les non fumeurs étaient des extra-terrestres !



Je me demande qu elle est la source de ces chiffres balancés ainsi .
Le pont Mathilde inutilisable a du rendre la vie difficile à de nombreuses personnes qui ont peut etre pu se bébrouiller autrement
C'est facile de se passer de "bagnole" quand on est à Rouen mais quand on est dans la pleine cambrousse on fait comment ?
Je connais un prof qui travaille à Rouen mais qui habite dans un trou, pas très loin finalement à environ 40/45 km mais dans une zone sans transport en commun si ce n'est le ramassage scolaire pour Forges ou La feuillie . Sans voiture il est mort.  Dans l'académie de Versailles certaines communes après les "bouts" des lignes de RER sont peu accessibles (25/35 min à pied après 1h30 de transport en commun) et il est  quasi impossible d'y être pour 8 h. Comment font les collègues qui ne peuvent déménager ? ils achètent une "bagnole"  ou loue une chambre chez l'habitant Et les conseils et réunions parents/profs qui finissent vers 21h ? Ils trouvent un collègue charitable ou ils repartent en stop ensuite jusqu'à la station de RER ou un train passera peut être ou pas ...

Presque tous mes collègues viennent en voiture au lycée, moi je fais 2 bus + tram + marche. je perds 30 minutes par rapport à la voiture mais c'est tout à fait faisable et j'aime marcher. Ceux qui n'ont pas le choix devront posséder un véhicule.
Les ayatollahs du "jamais avec une voiture", les  du Vélib (qui ne respectent rien, ni les feux rouges, ni les piétons ) et qui se ruinent en produits bio (ça n'a pas l'air de leur réussir, avez-vous remarqué la tête des gens dans les magasins bio ? - j'y vais pour chercher qq ingrédients pour mes recettes de cuisine- je les trouve souvent blafards, sinistres) sont des gens obtus peu conscients de leur chance ( pas de voiture quand on habite la Capitale ou une capitale régionale Laughing Laughing  quel exploit !! quel comportement citoyen...
Ben dis-donc, pour une prof de SES, vous maniez bien les clichés Rolling Eyes Prof parisien = bobo qui mange du bio..... Ca c'est du raisonnement sociologique de haut niveau !
avatar
Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Chopin le Dim 14 Sep 2014 - 12:48

Ce débat autour de la détention ou non du permis de conduire et très franchement grotesque. Si le Ministère de l'Education Nationale souhaite que tous ses agents aient le permis et soient véhiculés, il n'a qu'à l'ajouter dans les conditions préalables pour s'inscrire au CAPES et à l'agrégation. C'est une question de bon sens.

Sinon, avoir ou non le permis de conduire peut être un choix comme une fatalité. Comment reprocher à un stagiaire de ne pas avoir eu assez de deniers pour pouvoir se payer des leçons de conduite à un prix exorbitant  ? Comment reprocher à un prof d'être phobique de la conduite automobile ? Pourquoi reprocher à un fonctionnaire de préférer les transports en commun à la voiture à une époque où on nous goinfre de développement durable et de protection de la planète ? Comment reprocher à un enseignant sous-payé son refus de devoir encore assurer l'entretien d'un véhicule et tous les frais qui vont avec ?

Pour ma part, je n'ai pas le permis de conduire et c'est un choix. Je me suis juste arrangé lors des différents mouvements pour faire des choix intelligents qui prenaient en compte cette situation afin de ne pas me retrouver dans une situation ubuesque. J'ai donc choisi le 93 et des villes (même difficiles) mais desservies par les transports en commun. Aujourd'hui, j'ai une heure de trajet entre Paris (mon lieu de résidence) et mon établissement et ça me va très bien.

Quant au cas qui nous intéresse ici, il n'est pas acceptable. Mettre un stagiaire sur deux établissements avec un EDT de merde n'est pas tolérable ! Il faut aussi que les rectorats prennent conscience qu'un stagiaire n'a pas le temps de perdre son énergie et son temps avec des contraintes qui pourraient assurément être évitées ! Il doit d'abord se concentrer sur la validation de son année.
avatar
Chopin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Frisouille le Dim 14 Sep 2014 - 12:55

Hi hi, tu crois encore que bon sens  et EN sont compatibles... Pauvre de toi... Laughing
avatar
Frisouille
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Chopin le Dim 14 Sep 2014 - 12:56

@Frisouille a écrit:Hi hi, tu crois encore que bon sens  et EN sont compatibles... Pauvre de toi... Laughing

Non non, ne t'en fais pas ! Rolling Eyes
avatar
Chopin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Frisouille le Dim 14 Sep 2014 - 12:58

Et donc si l'on suit bien ton raisonnement, les personnes se trouvant dans cette situation impossible (sans permis et TZR) sont des idiots, contrairement à toi. Tu as un don pour  l'amitié et l'empathie, c'est fou ! aai
avatar
Frisouille
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Chopin le Dim 14 Sep 2014 - 13:01

@Frisouille a écrit:Et donc si l'on suit bien ton raisonnement, les personnes se trouvant dans cette situation impossible (sans permis et TZR) sont des idiots, contrairement à toi. Tu as un don pour  l'amitié et l'empathie, c'est fou ! aai

Non non, ils n'ont pas eu de chance ou n'ont pas anticipé les problèmes que pouvait engendrer l'absence de permis de conduire. Je connais quelqu'un qui a demandé une zone rurale alors qu'il n'a pas le permis. Alors évidemment, cette année, il est plus qu'embêté...
avatar
Chopin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Jenny le Dim 14 Sep 2014 - 13:04

@Celeborn a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:Posséder un véhicule et le permis qui va avec n'est pas une obligation.

J'en profite car c'est rare : je suis d'accord avec Mila Very Happy. Tout le reste est littérature : il n'y a pas d'obligation d'avoir le permis, point barre.

Moi aussi topela Ou alors il faut le préciser lors du recrutement.
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Laura Ingalls le Dim 14 Sep 2014 - 13:28

@Jenny a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:Posséder un véhicule et le permis qui va avec n'est pas une obligation.

J'en profite car c'est rare : je suis d'accord avec Mila Very Happy. Tout le reste est littérature : il n'y a pas d'obligation d'avoir le permis, point barre.

Moi aussi topela Ou alors il faut le préciser lors du recrutement.


En même temps là, je trouve que c'est un peu tiré par les cheveux. Je ne connais pas vraiment le fonctionnement du secondaire, mais en primaire, n'importe quel enseignant qui débute ou futur enseignant sait bien qu'à moins d'un miracle, il n'aura pas ses premiers postes dans une grande ville (sauf coup de bol quand on est remplaçant). On est souvent muté dans des tous petits villages au fin fond du département et s'y rendre sans voiture devient une utopie... Et à ma connaissance, le fait d'avoir ou non son permis n'est absolument pas pris en compte par l'administration, ça marche au barème et rien d'autre. Donc notre métier est quand même particulier, dans le sens où il implique une mobilité certaine, et parfois pendant plusieurs années, sans savoir où l'on va se retrouver l'année d'après. Ce n'est pas comme quand on postule pour un emploi précis dans un endroit précis et que l'on peut prendre à l'avance tous les facteurs en compte.
Après chacun fait comme il veut. Et effectivement le coût du permis et d'un véhicule est un vrai problème de société.
avatar
Laura Ingalls
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Chocolat le Dim 14 Sep 2014 - 13:40

@Mila Saint Anne a écrit:
@linotte a écrit:
Posséder un véhicule et le permis qui va avec n'est pas une obligation.
Voire, en ce moment, je trouve même que ce serait une preuve d'intelligence.
Point.

Te voila bien catégorique... Rolling Eyes

Oui, je sais. Mais plus nous seront nombreux à ne plus avoir de véhicule, moins cela sera considéré comme une norme. Et plus cela permettra de développer l'auto-partage, des transports en commun agréables et adaptés...
Aujourd'hui, 90% des gens qui ont une voiture n'en ont pas de réel besoin.
Dans ma ville, à l'occasion de l'incendie d'un pont majeur de traversée de l'agglomération, de nombreuses personnes se sont rendues compte que le vélo, le métro et le bus, c'est plus rapide et moins cher que la voiture.
Espérons que tous ne seront pas comme celui que j'ai entendu dire "chouette, le pont a ré ouvert, je vais pouvoir reprendre ma voiture".

Ce que je veux dire c'est que si nous ne vivions pas dans une société où tout est fait pour la bagnole, le fait de ne plus en avoir ne serait plus un problème, voire deviendrait la norme. Un peu comme les clops. Il y a trente ans, les non fumeurs étaient des extra-terrestres !

topela

Je précise à toute fin utile que j'ai le permis mais je ne souhaite plus conduire, et c'est mon droit le plus strict, puisque je n'ai pas choisi d'exercer le métier de chauffeur.


@Chopin a écrit:Ce débat autour de la détention ou non du permis de conduire et très franchement grotesque. Si le Ministère de l'Education Nationale souhaite que tous ses agents aient le permis et soient véhiculés, il n'a qu'à l'ajouter dans les conditions préalables pour s'inscrire au CAPES et à l'agrégation. C'est une question de bon sens.

topela

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Rendash le Dim 14 Sep 2014 - 13:55

Vu le coût prohibitif du permis, soit en termes d'argent soit en termes de temps, il n'est pas accessible à tout le monde, y compris la fameuse version "un euro par jour" (qui ne résout pas le problème du temps). En d'autres termes, depuis que je suis en âge de passer le permis, j'ai soit les sous, soit le temps, jamais les deux en même temps : j'ai financé mes études, mon logement, etc, en bossant comme un fou, en parallèle à mes études, comme beaucoup. On ne choisit pas tous d'être dans la galère, hein.



Cela dit, c'est la première chose que je ferai l'été prochain. Stage intensif, trois semaines, et hop. Histoire de ne pas être pris au dépourvu quand je me retrouverai TZR à cheval sur Aulnay-sous-bois, Villiers-le-Bel et Pétaouchnok-lès-Bains Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Cath le Dim 14 Sep 2014 - 13:57

Enfin, on ne passe pas le permis que pour pour pouvoir aller travailler.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Jenny le Dim 14 Sep 2014 - 14:03

Il ne me servirait pas à autre chose personnellement... La gare n'est pas loin, j'ai des bus.
Pour les courses, je les fais quasiment tous les jours sur la route du retour. C'est un choix, et je suis une vilaine bobo qui ne fait quasiment pas de courses au supermarché...
(Sans compter qu'avec 2 voitures, je ne vois pas comment on s'en sortirait financièrement  affraid )

Après tout dépend du lieu où l'on habite. C'est une question personnelle, je ferai mes voeux en conséquence, le critère prioritaire sera évidemment l'accessibilité et je suis prête à faire plusieurs heures de transport par jour sans râler (enfin au delà de 3h/3h30, ça va un peu me peser...).
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire sur deux établissements dans deux villes et sans voiture : je suis en péril !

Message par Gryphe le Dim 14 Sep 2014 - 14:15

@Hélips a écrit:Peut-être avant la multiplication des options ? Ben oui, quand on veut offrir toutes les options dans tous les établissements, ça fait des petits bouts de postes, c'est mathématiques.
Mais non, il y a des postes partagés dans toutes les disciplines, même en maths.

@*Fifi* a écrit:on revient aux 3 choix possibles :
- soit on ferme les petits établissements
- soit on fait plusieurs matières
- soit on a un service partagé

Bon on peut rajouter le 4e utopique qui est de payer plusieurs profs pour 9h ou guère plus.  
Il me semble que c'est un bon résumé.

@kero a écrit:l'on en vient à mettre des stagiaires à 18 heures (problème 1) dans deux bahuts à distance considérable (problème 2), qui sont incapables de s'accorder sur un emploi du temps correct (problème 3). Qu'il faille se les faire en voiture ou en transport en commun, c'est dans tous les cas problématique.
Là aussi, c'est un bon résumé.
Mon grain de sel pour le problème trois : c’est parfois très acrobatique de s'accorder, par exemple quand les partages sont faits en plein milieu du mois d'août. Puis défaits et refaits la semaine précédent la rentrée. Ou communiqués seulement la veille de la rentrée. Pour les stagiaires, normalement les partages étaient connus dans la deuxième quinzaine de juillet, mais quand même, au total, l'exercice de préparation de rentrée est un exercice parfois assez délicat.
Ceci ne justifie absolument pas la situation exposée dans ce topic, c'est juste pour expliquer comment on peut en arriver là.

@Celeborn a écrit:Je suis content qu'une solution ait été trouvée, en tous les cas.
Il me semble que la solution sera appliquée "quand quelqu'un aura été trouvé pour le complément de service" : c'est pas encore gagné, même si je suis contente aussi que ce soit en bonne voie. Very Happy
avatar
Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum