Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Aliceinwonderland le Dim 14 Sep 2014 - 18:12

@Gryphe a écrit:
@Isis39 a écrit:Que dire devant ce déchaînement de haine et de bêtise ?

Rien, c'est mieux.

Enfin si. Du coup, je vais tenter de dire ce que j'ai pensé en juillet, et que je n'ai pas pu dire parce que je sais que c'est une position originale et qu'elle est dure à défendre.
Je pense exactement l'inverse de ce qui est écrit dans l'article, mais c'est lié à mon histoire personnelle, parce que j'ai connu deux personnes assassinées dans l'exercice de leurs fonctions, le genre de fonctions qui mettent "à part" et qui "sanctuarisent". Là aussi, les meurtres avaient été commis dans un accès de folie. Comment qualifier autrement l'irrationnel ?

Donc les phrases qui suivent sont purement personnelles, d'autant que je n'ai pas vu cette analyse développée ailleurs.

L'irrationnel et l'inexplicable ne s'expliquent pas. Comment expliquer par a + b un geste de folie qui, même expliqué par la personne elle-même, demeure un geste de folie ?
Mais en tout cas, l'explication par l'école ouverte, trop ouverte, les professeurs des écoles trop accessibles, je n'y crois pas une seconde. Je pense même exactement l'inverse.
L'école doit-elle être ouverte ou fermée ? L'école doit-elle être ouverte sur la société ou non ? Autant de débats qui agitent nos topics et nos revues syndicales. Chacun pensant qu'elle est trop, ou pas assez, en fonction de sa vision de l'école.
L'école doit-être être "sanctuarisée" ?
Bon, je l'avoue, les deux personnes dont je parle ci-dessus étaient des religieux et cela influe mon analyse, je crois.
L'impression que j'ai eue en juillet, sans rien connaître à la situation, c'est que peut-être, et contrairement à tout ce qui a été dit, l'école est encore un sanctuaire. Encore une fois, je ne connais pas la situation, mais n'empêche, voilà une dame qui, dans un accès de folie, assassine une maîtresse d'école. Personne d'autre. Parce que la maîtresse d'école, c'est quelqu'un d'important. C'est quelqu'un que l'on considère comme important. C'est une personne qui a de l'autorité. C'est une personne considérée. Et comme c'est une personne considérée, c'est précisément à elle que l'on va reprocher tous les maux de la société. Parce qu'en quelque sorte, elle incarne la République.
Ce crime est injustifiable, inexplicable et demeurera inexpliqué. Comme tous les gestes de folie.
Mais on ne peut pas dire que c'est un crime lié à une école trop ouverte qui se délite. La maîtresse d'école a symbolisé l'école qui elle-même symbolise la nation. L'école n'a pas été trop ouverte. Elle a incarné des valeurs parmi les plus fortes de notre pays. Elle a incarné la République.
En l'occurrence, "sanctuariser" davantage n'aurait rien empêché.

RIP Fabienne. Like a Star @ heaven

Je trouve ce point de vue très intéressant et il correspond à ce que j'ai ressenti au moment des faits. D'où ma gêne vis-à-vis d'une certaine récupération, même si je trouve important qu'on n'ait pas minimisé cet acte.
Les écoles maternelles sont plus accessibles que les écoles primaires, elles ne sont pas pour autant désanctuarisées.

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Finrod le Dim 14 Sep 2014 - 18:13

@Bientôtlesud a écrit:
@Finrod a écrit:les syndicalistes professionnels sont extrêmement rares (et pénalisés dans leur carrière car avançant à l'ancienneté)


Il me semble que ceci est faux, un collègue totalement déchargé avance dans la moyenne de son corps, d'après mes souvenirs.

Donc au choix ? Comment est augmentée la note pédagogique ? La note administrative ?

Peut être que tu parles des personnes détachées pour exercer des fonctions syndicales ?

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Invité le Dim 14 Sep 2014 - 18:18

@Babayaga a écrit:
holderfar a écrit:Alors là, je le dis, j'ai franchement honte d'avoir adhéré au SNALC un jour. Je m'en tiendrai là, c'est mieux.

Rien que ça Shocked

Comme si j'avais honte d'avoir voté Jospin en 2002 quand Hollande fait n'importe quoi dix ans plus tard...

Je ne me sens absolument pas concernée par ce genre de propos. Je regrette juste qu'ils aient été proférés. Et je regrette que ce soit par un représentant du SNALC, évidemment. Mais bon, ça ne vient pas changer l'idéologie du syndicat.
On parle d'un type qui est vice président académique, là. Donc oui, franchement, en lisant ça, la 1e réaction qui m'est venue, c'est la honte. Ensuite vient la certitude que les adhérents ne pensent pas comme cela, et ensuite encore, les interrogations: comment se déroule la publication des écrits syndicaux? Y a-t-il un contrôle? Et comment se fait-il que ce monsieur soit encore vice président académique, alors qu'il est déjà connu pour diverses saillies?
Ce sont de vraies questions. On ne parle pas d'un gouvernement inapte, mais d'un type qui accuse une conception de la pédagogie autre que la sienne de meurtre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par pmuller le Dim 14 Sep 2014 - 18:19

@Babayaga a écrit:
holderfar a écrit:Alors là, je le dis, j'ai franchement honte d'avoir adhéré au SNALC un jour. Je m'en tiendrai là, c'est mieux.

Rien que ça Shocked

Comme si j'avais honte d'avoir voté Jospin en 2002 quand Hollande fait n'importe quoi dix ans plus tard...

Je ne me sens absolument pas concernée par ce genre de propos. Je regrette juste qu'ils aient été proférés. Et je regrette que ce soit par un représentant du SNALC, évidemment. Mais bon, ça ne vient pas changer l'idéologie du syndicat.

Le texte en question est extrait d'un journal syndical, donc d'une publication officielle. Si les autres membres du comité de rédaction ne sont pas d'accord, on ne publie pas le texte, c'est tout, et le problème doit se régler à l'interne. Or, le texte a été publié, et il sert d'introduction à un appel à voter Snalc. L'argumentation est très claire : votez Snalc, et des meurtres comme celui-ci ne se reproduiront plus ! Alors non, on ne peut pas considérer ce texte comme la "faute" du seul E. Protin, mais bien comme le reflet de l'idéologie du syndicat. Visiblement, il y a une volonté de récupération politico-syndicale de cette mort, et c'est cela qui est choquant.

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par John le Dim 14 Sep 2014 - 18:19

@Gryphe a écrit:
@Isis39 a écrit:Que dire devant ce déchaînement de haine et de bêtise ?

Rien, c'est mieux.

Enfin si. Du coup, je vais tenter de dire ce que j'ai pensé en juillet, et que je n'ai pas pu dire parce que je sais que c'est une position originale et qu'elle est dure à défendre.
Je pense exactement l'inverse de ce qui est écrit dans l'article, mais c'est lié à mon histoire personnelle, parce que j'ai connu deux personnes assassinées dans l'exercice de leurs fonctions, le genre de fonctions qui mettent "à part" et qui "sanctuarisent". Là aussi, les meurtres avaient été commis dans un accès de folie. Comment qualifier autrement l'irrationnel ?

Donc les phrases qui suivent sont purement personnelles, d'autant que je n'ai pas vu cette analyse développée ailleurs.

L'irrationnel et l'inexplicable ne s'expliquent pas. Comment expliquer par a + b un geste de folie qui, même expliqué par la personne elle-même, demeure un geste de folie ?
Mais en tout cas, l'explication par l'école ouverte, trop ouverte, les professeurs des écoles trop accessibles, je n'y crois pas une seconde. Je pense même exactement l'inverse.
L'école doit-elle être ouverte ou fermée ? L'école doit-elle être ouverte sur la société ou non ? Autant de débats qui agitent nos topics et nos revues syndicales. Chacun pensant qu'elle est trop, ou pas assez, en fonction de sa vision de l'école.
L'école doit-être être "sanctuarisée" ?
Bon, je l'avoue, les deux personnes dont je parle ci-dessus étaient des religieux et cela influe mon analyse, je crois.
L'impression que j'ai eue en juillet, sans rien connaître à la situation, c'est que peut-être, et contrairement à tout ce qui a été dit, l'école est encore un sanctuaire. Encore une fois, je ne connais pas la situation, mais n'empêche, voilà une dame qui, dans un accès de folie, assassine une maîtresse d'école. Personne d'autre. Parce que la maîtresse d'école, c'est quelqu'un d'important. C'est quelqu'un que l'on considère comme important. C'est une personne qui a de l'autorité. C'est une personne considérée. Et comme c'est une personne considérée, c'est précisément à elle que l'on va reprocher tous les maux de la société. Parce qu'en quelque sorte, elle incarne la République.
Ce crime est injustifiable, inexplicable et demeurera inexpliqué. Comme tous les gestes de folie.
Mais on ne peut pas dire que c'est un crime lié à une école trop ouverte qui se délite. La maîtresse d'école a symbolisé l'école qui elle-même symbolise la nation. L'école n'a pas été trop ouverte. Elle a incarné des valeurs parmi les plus fortes de notre pays. Elle a incarné la République.
En l'occurrence, "sanctuariser" davantage n'aurait rien empêché.

RIP Fabienne. Like a Star @ heaven
Je n'ai rien à redire ni à ajouter topela

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par pmuller le Dim 14 Sep 2014 - 18:21

@Finrod a écrit:
@Bientôtlesud a écrit:
@Finrod a écrit:les syndicalistes professionnels sont extrêmement rares (et pénalisés dans leur carrière car avançant à l'ancienneté)


Il me semble que ceci est faux, un collègue totalement déchargé avance dans la moyenne de son corps, d'après mes souvenirs.

Donc au choix ?  Comment est augmentée la note pédagogique ?  La note administrative ?

Peut être que tu parles des personnes détachées pour exercer des fonctions syndicales ?

Je pense que le problème de l'inégalité d'avancement peut se poser pour ceux qui sont déchargés partiellement et qui doivent combiner l'action syndicale avec leur tâche d'enseignement, ce qui est parfois difficile, de l'ordre de la jonglerie, au moins avec les dates des réunions et celles des cours.

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Invité le Dim 14 Sep 2014 - 18:26

@pmuller a écrit:
@Babayaga a écrit:
holderfar a écrit:Alors là, je le dis, j'ai franchement honte d'avoir adhéré au SNALC un jour. Je m'en tiendrai là, c'est mieux.

Rien que ça Shocked

Comme si j'avais honte d'avoir voté Jospin en 2002 quand Hollande fait n'importe quoi dix ans plus tard...

Je ne me sens absolument pas concernée par ce genre de propos. Je regrette juste qu'ils aient été proférés. Et je regrette que ce soit par un représentant du SNALC, évidemment. Mais bon, ça ne vient pas changer l'idéologie du syndicat.

Le texte en question est extrait d'un journal syndical, donc d'une publication officielle. Si les autres membres du comité de rédaction ne sont pas d'accord, on ne publie pas le texte, c'est tout, et le problème doit se régler à l'interne. Or, le texte a été publié, et il sert d'introduction à un appel à voter Snalc. L'argumentation est très claire : votez Snalc, et des meurtres comme celui-ci ne se reproduiront plus ! Alors non, on ne peut pas considérer ce texte comme la "faute" du seul E. Protin, mais bien comme le reflet de l'idéologie du syndicat.  Visiblement, il y a une volonté de récupération politico-syndicale de cette mort, et c'est cela qui est choquant.
Cette conclusion me semble complètement abusive. Et je précise que le matraquage du SNALC sur les méfaits du pédagogisme me tapaient vraiment sur le système, et que la présence du sieur Protin à la vice présidence académique me pose question, mais je ne vois rien qui justifie ce genre de généralisation.
Il y a peut-être une complaisance coupable vis à vis de ce monsieur, nous verrons bien assez tôt si c'est le cas. Et ce serait déjà trop.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Karine B. le Dim 14 Sep 2014 - 18:27

@Finrod a écrit:
@Bientôtlesud a écrit:
@Finrod a écrit:les syndicalistes professionnels sont extrêmement rares (et pénalisés dans leur carrière car avançant à l'ancienneté)


Il me semble que ceci est faux, un collègue totalement déchargé avance dans la moyenne de son corps, d'après mes souvenirs.

Donc au choix ?  Comment est augmentée la note pédagogique ?  La note administrative ?

Peut être que tu parles des personnes détachées pour exercer des fonctions syndicales ?

Les déchargés complets (donc personne au SNES) avancent au choix, indépendamment de leurs notes.

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Presse-purée le Dim 14 Sep 2014 - 18:28

holderfar a écrit:
d'un type qui accuse une conception de la pédagogie autre que la sienne de meurtre.

Oui, c'est complètement con, nous sommes bien d'accord.

Que penses-tu de l'idée, égrennée ci et là, qu' "une conception de la pédagogie" (que je ne partage pas entièrement, d'ailleurs, je pense que les choses sont beaucoup plus compliquées) est anti-démocratique et entraîne le vote FN? Et celle qui consiste à dire que les adhérents d'un syndicat sont par essence des fachos?
Selon toi, comment les adhérents du-dit syndicat peuvent vivre cela, lorsque c'est proféré en public sur les réseaux sociaux?
Pourquoi réagir noblement ici, en s'indignant, et ne pas l'avoir fait avant, lors des mentions auxquelles je fais référence?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Tamerlan le Dim 14 Sep 2014 - 18:29

@Reine Margot a écrit:Le pédagogisme est un fléau dans l'EN mais autant laisser les victimes comme Fabienne Calmes et sa famille tranquilles et ouvrir un autre fil pour aborder la question de la sanctuarisation de l'école.

Voici une déclaration un peu ambiguë non ?

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par John le Dim 14 Sep 2014 - 18:31

@presse-purée a écrit:Pourquoi réagir noblement ici, en s'indignant, et ne pas l'avoir fait avant, lors des mentions auxquelles je fais référence?
Tu as ouvert un fil à ce sujet, "avant" ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Reine Margot le Dim 14 Sep 2014 - 18:36

@Tamerlan a écrit:
@Reine Margot a écrit:Le pédagogisme est un fléau dans l'EN mais autant laisser les victimes comme Fabienne Calmes et sa famille tranquilles et ouvrir un autre fil pour aborder la question de la sanctuarisation de l'école.

Voici une déclaration un peu ambiguë non ?

Non, ça me parait clair: la critique du pédagogisme est très nécessaire, mais ne doit pas se faire en exploitant ce genre de faits.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Invité le Dim 14 Sep 2014 - 18:38

@Presse-purée a écrit:
holderfar a écrit:
d'un type qui accuse une conception de la pédagogie autre que la sienne de meurtre.

Oui, c'est complètement con, nous sommes bien d'accord.

Que penses-tu de l'idée, égrennée ci et là, qu' "une conception de la pédagogie" (que je ne partage pas entièrement, d'ailleurs, je pense que les choses sont beaucoup plus compliquées) est anti-démocratique et entraîne le vote FN? Et celle qui consiste à dire que les adhérents d'un syndicat sont par essence des fachos?
Selon toi, comment les adhérents du-dit syndicat peuvent vivre cela, lorsque c'est proféré en public sur les réseaux sociaux?
Pourquoi réagir noblement ici, en s'indignant, et  ne pas l'avoir fait avant, lors des mentions auxquelles je fais référence?
Parce que je ne vois pas forcément toujours tout. Le militantisme étroit d'esprit avec les amalgames débiles qui vont avec me répugne, et d'habitude, qu'il vise "mon camp" ou d'autres, je me contente le plus souvent de soupirer un coup, parce qu'en fait, les relayer fait de la pub à ceux qui s'amusent à faire des amalgames idiots.
Je regrette vraiment la violence dans les débats autour de l'école et je comprends que des sorties idiotes puissent blesser (je me sens blessée aussi, parfois, de la même manière) mais là, il me semble qu'on franchit en plus un palier inquiétant. Après l'accusation de meurtre, finalement, que reste-t-il? Quelle que soit la personne visée, ça me met plus que mal à l'aise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Tamerlan le Dim 14 Sep 2014 - 18:40

Une petite condamnation quand même ? Smile Ce genre de message qui commence par la reprise de la condamnation du discours ça laisse toujours un peu le doute...


Dernière édition par Tamerlan le Dim 14 Sep 2014 - 18:44, édité 1 fois

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par sena le Dim 14 Sep 2014 - 18:42

Un fil ouvert début septembre proposant une minute de silence au sein des établissements scolaires, en mémoire de notre collègue, avait réuni beaucoup moins de réactions.

sena
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Reine Margot le Dim 14 Sep 2014 - 18:43

@Tamerlan a écrit:Une petite condamnation quand même ? Smile Ce genre de message qui commence par la reprise de la condamnation par le discours ça laisse toujours un peu le doute...

tu doutes parce que tu veux bien douter, mon message est clair.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Tamerlan le Dim 14 Sep 2014 - 18:45

Désolé, ma parano naturelle Smile

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Finrod le Dim 14 Sep 2014 - 18:49

@pmuller a écrit:donneront leurs voix à un syndicat plus digne.

Il n'y a pourtant aucun dignité à pousser les gens à juger un syndicat qui regroupe de très nombreuses personnes travaillant à des projets concrets et pertinent pour améliorer notre système éducatif sur la base d'un article mal écrit et non représentatif, prônant un point de vue pataud qui ne va pas chercher bien loin (en termes de capacités d'analyse j'entends bien).  

La dignité n'a au final pas de sens si elle ne s'accompagne pas d'aussi hautes exigences sur toutes les thématiques qui touchent ici à l'éducation.

Si je devais recommander quelque chose aux électeurs, ce serait d'analyser les propositions des syndicats sur le fond et de rester libre de penser par eux même.  Je me suis toujours méfié naturellement de tout ces petits discours expéditifs qui résolvent la question en trois lignes.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Karine B. le Dim 14 Sep 2014 - 18:51

@Finrod a écrit:
@pmuller a écrit:donneront leurs voix à un syndicat plus digne.

Il n'y a pourtant aucun dignité à pousser les gens à juger un syndicat qui regroupe de très nombreuses personnes travaillant à des projets concrets et pertinent pour améliorer notre système éducatif sur la base d'un article mal écrit et non représentatif, prônant un point de vue pataud qui ne va pas chercher bien loin.  


c'est quand même quelqu'un qui a des responsabilités et qui publie dans un journal académique

A chaque fois que j'écris un article pour le SNES de Lille, il est transmis préalablement à une vingtaine de personnes et retravaillé, c'est quand même la moindre des précautions à prendre

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Celeborn le Dim 14 Sep 2014 - 18:55

La réaction officielle arrive.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Nita le Dim 14 Sep 2014 - 19:02

Eh bien tant mieux.
Je ne suis pas adhérente au SNALC, mais c'est un syndicat "que j'aime bien" (c'est dimanche, je n'ai pas envie de me creuser la cervelle pour trouver une formulation plus adéquate), et ce texte me paraît désolant.

Une phrase, en particulier, en plus de la récupération cynique et inepte de la mort de notre collègue, m'a beaucoup choquée :"cette collègue militait dans et en dehors de son travail pour des personnes « défavorisées », croyant bien faire".
WTF ?

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Invité le Dim 14 Sep 2014 - 19:06

Je traduis: elle était pédagôgo et elle s'est jetée dans la gueule du loup. Je crois que c'est la phrase la plus ignoble de ce torchon.


Dernière édition par holderfar le Dim 14 Sep 2014 - 19:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par PauvreYorick le Dim 14 Sep 2014 - 19:06

@Nita a écrit: Une phrase, en particulier, en plus de la récupération cynique et inepte de la mort de notre collègue, m'a beaucoup choquée :"cette collègue militait dans et en dehors de son travail pour des  personnes « défavorisées », croyant bien faire".
WTF ?

WTF indeed.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Aevin le Dim 14 Sep 2014 - 19:10

@PauvreYorick a écrit:
@Nita a écrit: Une phrase, en particulier, en plus de la récupération cynique et inepte de la mort de notre collègue, m'a beaucoup choquée :"cette collègue militait dans et en dehors de son travail pour des  personnes « défavorisées », croyant bien faire".
WTF ?

WTF indeed.
oui

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Presse-purée le Dim 14 Sep 2014 - 19:16

@Aevin a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
@Nita a écrit: Une phrase, en particulier, en plus de la récupération cynique et inepte de la mort de notre collègue, m'a beaucoup choquée :"cette collègue militait dans et en dehors de son travail pour des  personnes « défavorisées », croyant bien faire".
WTF ?

WTF indeed.
oui

Shocked

Pour le coup, dans un ensemble déjà bien dégueu, c'est particulièrement barré comme phrase.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Emmanuel Protin, vice-président du Snalc Créteil, affirme que "le pédagogisme" est coupable du meurtre de Fabienne Terral-Calmès. Le Snalc national condame ce "dérapage".

Message par Gryphe le Dim 14 Sep 2014 - 19:18

LE SNALC NON SOLIDAIRE DE L'ARTICLE D'EMMANUEL PROTIN
PUBLIÉ LE 14-09-2014

DERNIÈRE MODIFICATION LE 14-09-2014

Le SNALC-FGAF affirme avec force que l'article d'Emmanuel Protin figurant dans la dernière mouture d'un journal académique ne reflète en aucun cas les positions et les idées du syndicat. Nous nous refusons à faire de la récupération à partir d'un drame humain, et rejetons les liens qui sont explicitement faits entre un courant de pensée éducatif et ce drame. Ce texte ne correspond ni à nos idées, ni à nos valeurs, ni à notre manière de défendre l'Éducation nationale et ses personnels.

Le SNALC-FGAF rappelle qu'il avait déjà exclu Emmanuel Protin de son poste d'attaché de presse, et qu'il est en train de prendre toutes les mesures qui s'imposent pour qu'un tel dérapage ne se reproduise pas.

Le SNALF-FGAF renouvelle ses condoléances à la famille de Fabienne Terral-Calmès, et la prie de bien vouloir accepter nos excuses les plus sincères.

François Portzer, Président national du SNALC-FGAF

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum