Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Elyas
Guide spirituel

Re: La co-intervention

par Elyas le Mer 30 Mai 2018 - 21:53
@Mauvette a écrit:Bah oui. Mais je n'ai toujours pas compris comment la mettre en oeuvre justement ! À part utiliser le collègue en surnombre comme un super-AVS (ce qui est, me semble-t-il, loin d'être une solution adéquate), je ne vois pas...

Le collègue est ton égal disciplinaire lors de la co-intervention et, pragmatiquement, tu es l'autorité disciplinaire pour les élèves. Cela signifie qu'en co-intervention, c'est un travail avant tout technique qui est donné pour progresser. La présence des deux collègues, disciplinairement égaux, permet de travailler avec les élèves en ayant plus de temps. Là où cela change du demi-groupe, c'est qu'incidemment, on gagne du temps pas une sorte de synergie des deux enseignants, que la tension avec certains élèves a tendance à disparaître et qu'on peut faire du retour métacognitif très rapidement.
La collègue ne sera pas une super-AVS, ce sera un professeur comme toi, avec la même autorité et la même pertinence disciplinaires. Commencer à penser le co-intervenant comme une super-AVS, c'est vouer le dispositif à l'échec.
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: La co-intervention

par Philomène87 le Mer 30 Mai 2018 - 21:54
Si tu n'es pas partante pour la co-intervention, ça ne va pas fonctionner. Surtout si tes collègues ont des façons de bosser radicalement différentes des tiennes. Au mieux, il y aura le prof et son assistant.

L'année dernière, on nous avait obligés à faire de la co-intervention (en AP).
Ca n'avait pas fonctionné du tout. Le prof titulaire de la classe préparait son AP, et l'autre prof était son assistant (je parle pour l'HG uniquement).
On avait fini l'année par le faire seul, et l'autre collègue censé être en classe était dans la nature Razz
Bon, pas très pro, mais à force de prendre les gens pour des cons...
avatar
Provence
Bon génie

Re: La co-intervention

par Provence le Mer 30 Mai 2018 - 21:55
Imposer ce genre de dispositif, c'est le vouer à l'échec.
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: La co-intervention

par Philomène87 le Mer 30 Mai 2018 - 21:57
@Provence a écrit:Imposer ce genre de dispositif, c'est le vouer à l'échec.

Tout à fait d'accord.
Parfois on se demande ce qu'il y a dans la tête de certains cde. Ils sont persuadés de bien faire, comme on leur a appris à leur dernière formation, et après, ça donne des irrégularités comme celle que j'ai racontée supra.
avatar
Mathador
Niveau 9

Re: La co-intervention

par Mathador le Mer 30 Mai 2018 - 22:00
@Mauvette a écrit:Bah oui. Mais je n'ai toujours pas compris comment la mettre en oeuvre justement ! À part utiliser le collègue en surnombre comme un super-AVS (ce qui est, me semble-t-il, loin d'être une solution adéquate), je ne vois pas...

La différence c'est que le super-AVS est compétent au niveau didactique dans la matière. Et je vois bien qu'il m'arrive de prendre un certain temps pour expliquer une notion ou un procédé à un élève ou un îlot(*), temps que je ne peux me permettre de prendre dans mes cours car le reste de la classe ou de la demi-classe partirait en vrille.

(*) Exemple que j'ai en tête: travail de groupe en 6e dans laquelle on considère (entre autres) une augmentation répétée d'un prix d'un pourcentage fixe. Avec suffisamment de temps, j'ai pu m'occuper d'une élève qui bloquait sur le fait que ce pourcentage ne correspond pas toujours à la même quantité, en inventant un exemple plus simple, lui expliquant l'exemple puis lui montrant l'analogie avec l'énoncé traité.

@Philomène87 a écrit:Ca n'avait pas fonctionné du tout. Le prof titulaire de la classe préparait son AP, et l'autre prof était son assistant (je parle pour l'HG uniquement).

C'est comme ça que je fonctionne: la classe est habituellement gérée par le collègue avec lequel j'interviens. Lors des heures de co-intervention, le collègue prépare et dirige la séance, et je suis la progression. Par contre, au niveau technique, nous intervenons individuellement des élèves ou des ilôts de façon interchangeable.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Mer 30 Mai 2018 - 22:11
Disciplinairement parlant, nous ne serons pas égaux. C'est un problème que nous avions rencontré avec ma collègue PE qui se sentait moins "spécialiste" que moi dans ma matière, surtout en termes techniques justement.
Et je ne veux pas considérer mon co-intervenant comme un super-AVS. Vous n'avez pas compris mon propos. C'est juste que je ne parviens pas à voir comment faire autrement.
Et quand j'ai demandé une formation, comment dire que ça a fait flop.

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Mauvette
Expert

Re: La co-intervention

par Mauvette le Mer 30 Mai 2018 - 22:14
Quant à la rapidité du retour méta-cognitif... ?

_________________
Je vais bien, ne t'en fais pas
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: La co-intervention

par Elyas le Mer 30 Mai 2018 - 22:20
Je ne comprends pas. Qui sera ton co-intervenant ?
avatar
Mathador
Niveau 9

Re: La co-intervention

par Mathador le Mer 30 Mai 2018 - 22:37
@Mauvette a écrit:Disciplinairement parlant, nous ne serons pas égaux. C'est un problème que nous avions rencontré avec ma collègue PE qui se sentait moins "spécialiste" que moi dans ma matière, surtout en termes techniques justement.

Tu co-interviens avec une collègue de SEGPA ?
En ce qui me concerne, je suis agrégé et mes collègues de co-intervention sont certifiés, et cela ne pose aucun problème.

@Mauvette a écrit:Et je ne veux pas considérer mon co-intervenant comme un super-AVS. Vous n'avez pas compris mon propos. C'est juste que je ne parviens pas à voir comment faire autrement.
Et quand j'ai demandé une formation, comment dire que ça a fait flop.

Moi non plus: je te disais justement en quoi mon rôle différait de celui du super-AVS.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La co-intervention

par Rendash le Jeu 31 Mai 2018 - 20:12
@Elyas a écrit:on peut faire du retour métacognitif très rapidement.

Qu'est-ce qu'un "retour métacognitif" ? heu

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: La co-intervention

par DesolationRow le Jeu 31 Mai 2018 - 20:17
Je sais pas, mais c'est très rapide.
avatar
Provence
Bon génie

Re: La co-intervention

par Provence le Jeu 31 Mai 2018 - 20:22
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:on peut faire du retour métacognitif très rapidement.

Qu'est-ce qu'un "retour métacognitif" ? heu

Un beau jargon bien ronflant. Ça vous pose le professionnel de la profession.
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: La co-intervention

par Philomène87 le Jeu 31 Mai 2018 - 20:24
@Provence a écrit:
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:on peut faire du retour métacognitif très rapidement.

Qu'est-ce qu'un "retour métacognitif" ? heu

Un beau jargon bien ronflant. Ça vous pose le professionnel de la profession.

Bande d'incultes ! Vous n'avez pas honte ?
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La co-intervention

par Rendash le Jeu 31 Mai 2018 - 20:26
J'ai rencontré ce terme à plusieurs reprises dans mes lectures, j'ai cherché de quoi il s'agissait, et je n'ai toujours rien pané ... J'ai même lu des articles du CRAP pour essayer d'y comprendre quelque chose, mais rien à faire, j'entrave que dalle à ce concept, je patauge dans la semoule.

Pour le moment, je crois comprendre que ce serait en quelque sorte la conscience qu'un élève aurait de ses connaissances (la conscientisation chère à Caron, sans doute ? ) ; grosso merdo, "je sais ce que je sais", "je sais comment je le sais", et "je sais ce que je ne sais pas", et "je sais comment faire pour savoir ce que je ne sais pas", mais ça me paraît bien flou pour en tirer quelque chose, et surtout, tout sauf rapide à établir. Donc je passe visiblement à côté de quelque chose, mais de quoi, pfuit heu

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La co-intervention

par Rendash le Jeu 31 Mai 2018 - 20:30
@Philomène87 a écrit:
@Provence a écrit:
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:on peut faire du retour métacognitif très rapidement.

Qu'est-ce qu'un "retour métacognitif" ? heu

Un beau jargon bien ronflant. Ça vous pose le professionnel de la profession.

Bande d'incultes ! Vous n'avez pas honte  ?

Non, parce que je sais ce que je sais et je sais ce que je ne sais pas ( Razz ) ; en revanche, je n'aime pas ne pas comprendre, surtout quand il s'agit de lire un texte. Alors j'espère qu'Elyas pourra m'éclairer un peu, voilà tout.


@Provence a écrit:
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:on peut faire du retour métacognitif très rapidement.

Qu'est-ce qu'un "retour métacognitif" ? heu

Un beau jargon bien ronflant. Ça vous pose le professionnel de la profession.

Oui, mais qu'y a-t-il sous le jargon ? Est-ce qu'on est face à un milieu aquatique profond standardisé ou un apprenant, autrement dit du jargon jargonnant, ou est-ce qu'il y a quelque chose de sérieux et d'utile là-dessous ? Tant que je ne byte rien à la chose, je suis incapable d'en juger.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Ramanujan974
Niveau 10

Re: La co-intervention

par Ramanujan974 le Jeu 31 Mai 2018 - 20:35
@Mathador a écrit:
(*) Exemple que j'ai en tête: travail de groupe en 6e dans laquelle on considère (entre autres) une augmentation répétée d'un prix d'un pourcentage fixe.

Tu fais ça en 6e ?
Parce que mes Term STMG ont du mal...
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: La co-intervention

par Fires of Pompeii le Jeu 31 Mai 2018 - 21:00
@Rendash a écrit:
@Elyas a écrit:on peut faire du retour métacognitif très rapidement.

Qu'est-ce qu'un "retour métacognitif" ? heu

@DesolationRow a écrit:Je sais pas, mais c'est très rapide.

Ah, j'ai peut-être une idée de réponse alors.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Mathador
Niveau 9

Re: La co-intervention

par Mathador le Ven 1 Juin 2018 - 18:59
@Ramanujan974 a écrit:
@Mathador a écrit:
(*) Exemple que j'ai en tête: travail de groupe en 6e dans laquelle on considère (entre autres) une augmentation répétée d'un prix d'un pourcentage fixe.

Tu fais ça en 6e ?
Parce que mes Term STMG ont du mal...

Mon collègue, oui, avec une bonne classe de 6ème et en prenant 1 heure entière en travail de groupe (exo type tâche complexe). L'exercice consiste en une comparaison intérêts simples/intérêts composés (termes non explicités) dans un cas où un montant initial est donné et où le premier mois d'intérêt et le montant final ne sont pas rangés dans le même ordre.
Mais effectivement, pour avoir eu des STMG je sais que ce n'est pas du temps perdu que de traiter à nouveau ce type d'exercice, même si je le poserais alors plutôt en recherche individuelle de 10-15'…

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
Contenu sponsorisé

Re: La co-intervention

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum