Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Le marché noir des adresses-mails universitaires !

par John le Mer 17 Sep 2014 - 1:20
Les adresses email sont aujourd'hui devenues une preuve de votre appartenance à une communauté, un signe que vous êtes, ou étiez, membre de tel ou tel groupe. Les universités par exemple, ont toutes leur adresse email. Et si jamais vous avez besoin d'avoir la vôtre, sachez qu'il existe un marché noir de l'email.
La chose est parfaitement illégale mais cela n’empêche pas l’eBay chinois, Taobao, de proposer ce genre d’ »objet » à la vente. Ce sont des chercheurs de Palo Alto Networks qui ont découvert la chose. Certains des vendeurs prodiguent même des conseils pour ne pas se faire attraper par l’étudiant à qui vous empruntez l’adresse…

Bien évidemment, le tarif grimpe avec la renommée de l’université en question. Pour une adresse email de Harvard, comptez 390$. Mais on retrouve une très longue liste dont, bien évidemment, les Stanford, Yale, Princeton, Columbia, l’Université de Toronto, l’Imperial College London, l’Université de Chicago, de Duke ainsi que de nombreuses écoles chinoises à des tarifs très variables, à partir de 0,16$ !
http://www.gizmodo.fr/2014/09/12/adresse-email-universite-marche-parallele.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Le marché noir des adresses-mails universitaires !

par barèges le Jeu 18 Sep 2014 - 9:55
J'ai personnellement fini par faire le choix, désastreux pour ce qu'il implique de mélange entre temps professionnel et temps privé, de laisser apparaître mon adresse privée là où des gens des facs ou des labos voudraient trouver où me joindre.
J'avais une adresse univ-quelque chose pendant ma thèse, avec un espace de stockage si ridicule que ma principale activité sur ce compte était de vider régulièrement la boîte de réception, sinon elle s'engorgeait. Les pièces jointes passaient une fois sur deux. Les lettres avec accent se transformaient en quelque chose de bizarre et illisible. On n'aime pas tout cela quand on s'adresse à son directeur ou à des professeurs d'université, ou à ceux qui seront rapporteurs de la thèse.
Après, j'ai été ATER, dans une autre fac, avec une autre adresse univ-quelque chose. Un jour, j'ai reçu un message me disant qu'on avait écrasé mon premier compte, celui de ma thèse (quelques mois après mon départ). Je n'avais pas été prévenue avant. Ils m'ont rouvert un accès, je ne sais pas trop comment, pendant trois jours, pour que je sauvegarde le tout.
Ce premier compte n'a pas bien été écrasé, parce que là, je reviens dans une autre composante de la première université, et l'ingénieur en charge de la manoeuvre a été bloqué par un fantôme de mon ancien compte pour activer le nouveau : rien n'a marché pendant trois semaines.
Bref, ma seule adresse stable et utilisable, pendant sept ans, est restée l'adresse personnelle. Tant pis pour la séparation travail/vie perso.
avatar
Nom d'utilisateur
Niveau 10

Re: Le marché noir des adresses-mails universitaires !

par Nom d'utilisateur le Jeu 18 Sep 2014 - 10:30
A l'université,  c'est une petite bataille permanente que de se voir reconnaître le droit d'utiliser une adresse personnelle bénéficiant d'un espace de stockage suffisant, d'une vraie mémoire des échanges sur plusieurs années, d'interfaces accueillantes aux caractères non conventionnels (voire permettant à qui le souhaite de se passer de client de messagerie comme Outook ou Thunderbird).
Ce petit article aidera bien !
Contenu sponsorisé

Re: Le marché noir des adresses-mails universitaires !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum