Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par John le Mer 17 Sep 2014 - 1:26

Mustapha Hani, principal au collège de Castillonnès dont les fonctions ont été suspendues provisoirement et à titre conservatoire le 28 août, compte se défendre. Par le biais de son avocat Me Laurent Bruneau, il a contacté « Sud Ouest » pour donner sa version des faits et dire, en substance, qu'il est la victime d'un noyau d'enseignants et de plusieurs personnels du collège, dont il a dit avoir eu le tort « d'abolir les privilèges ». Avant toute chose, Mustapha Hani indique qu'en 32 ans de « bons et loyaux services », il n'a « jamais fait l'objet du moindre rapport, quant à son comportement » et qu'au mois de janvier dernier, il a reçu les Palmes académiques.[...]

« C’était un collège où il faisait pourtant bon vivre. Aujourd’hui, des collègues sont toujours sous antidépresseurs. Le collège est passé près de l’explosion », soupire un enseignant du collège de Castillonnès, qui n’est pas impliqué directement dans l’affaire concernant Mustapha Hani. « Il s’est comporté comme un cow-boy en cherchant à régler des problèmes qui n’existaient pas. Quand il évoque le commerce d’œufs, c’est juste un collègue qui proposait les œufs de son poulailler ! On ne peut pas parler de commerce ! Tout ce dont il accuse le corps enseignant, c’est du délire ! »

Le même prof parle de l’ancien principal comme « d’un personnage spécial », « affable au premier abord mais capable de vous descendre dès le dos tourné ». « Il jouait un double-jeu en cassant du sucre sur le dos des profs auprès des parents et en faisait autant sur le dos des parents auprès des profs ! À la fin de l’année, il était dans son bureau comme dans un bunker. »[...]

Il est aussi question de « falsification des notes des élèves pour les faire passer en seconde », ce que conteste farouchement le principal. Une des plaignantes pour harcèlement sexuel dénonce « les pressions, les obscénités, les propositions indécentes et les pressions ». « Quand mon mari est venu le trouver pour lui dire que cette situation devait cesser, les menaces ont apparu. Il disait que les gens qui étaient contre lui, il les détruirait. Nous concernant, il disait tenir nos postes entre ses mains. Nous vivions dans la peur. Aujourd’hui, il veut nous faire croire que toutes ces plaintes ont été déposées parce que, soi-disant, il a voulu nous remettre au boulot. C’est trop gros… Cela revient à dire qu’on est tous tombés dans une sorte d’hystérie collective ! » [...]

Des plaintes ont été déposées contre lui par des enseignants pour du harcèlement moral mais également par deux contractuels concernant du harcèlement sexuel. Ces plaintes ont été, dans un premier temps, classées sans suite. Mais, au cours de l'été, des témoignages de personnes extérieures au collège relatant des faits similaires auraient poussé le parquet à rouvrir l'enquête. Joint hier, le procureur de la République maintient qu'« il y a toujours une procédure en cours », sans en dire plus. Pour Mustapha Hani, les faits rapportés par ses accusateurs sont mensongers et puisent leurs sources dans le fait qu'il s'était fait fort de gommer ce qu'il jugeait être « des anomalies » de fonctionnement. Il aurait mis fin notamment, explique-t-il, au paiement « indû » d'heures supplémentaires « au profit du même noyau d'enseignants », dans le cadre de sorties pédagogiques, ou encore à un commerce de lait, d'œufs pratiqué par un personnel à son profit au sein de l'établissement. Le principal aurait également recadré un enseignant « qui abandonnait ses élèves en cours », et réprimandé un autre qui aurait tenu « des propos orduriers » à ses élèves. Avec, à chaque fois, assure-t-il, rapport à l'inspection. Au premier, il obtient le non paiement d'un jour de salaire. « Il m'a alors promis que je partirai du collège avant lui et qu'il ferait tout pour cela », affirme-t-il. Quant aux jeunes femmes qui l'accusent de harcèlement sexuel, ce serait, selon lui, des représailles après qu'il eut dit à l'une d'elles qu'elle ne serait pas conservée si elle ne travaillait pas plus.[...]
http://www.sudouest.fr/2014/09/10/nous-vivions-dans-la-peur-1666524-3656.php

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par gnafron2004 le Mer 17 Sep 2014 - 8:23

Charmant...
avatar
gnafron2004
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par Pierre-Henri le Mer 17 Sep 2014 - 8:45

Une solution s'impose : créer un Conseil National Supérieur de surveillance du commerce d'oeufs dans les établissements ruraux. Ou un observatoire. Ou une haute autorité. Ou les trois.

Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par gnafron2004 le Mer 17 Sep 2014 - 9:51

mon dieu, ma CPE m'a proposé un poulet ! je vais être radiée ??? Laughing
avatar
gnafron2004
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par Spartacus le Mer 17 Sep 2014 - 9:57

Mais ce monsieur a tout compris à la vie. Il est urgent qu'il quitte son poste pour aller faire de la politique... Là où plus personne ne trouvera son comportement choquant... Very Happy

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par Pierre-Henri le Mer 17 Sep 2014 - 10:10

@gnafron2004 a écrit:mon dieu, ma CPE m'a proposé un poulet ! je vais être radiée ??? Laughing

Il faut suivre l'exemple finlandais. Que font les Finlandais en cas de conflits scolaires avicoles ? Ca, c'est une vraie question. Missionnons des experts et envoyons-les en pélerinage dans les poulaillers d'Helsinki.

Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par grandesvacances le Mer 17 Sep 2014 - 10:47

Eh bé... Les commentaires dans Sud-Ouest ne sont pas piqués des hannetons !
avatar
grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par leyade le Mer 17 Sep 2014 - 11:14

@Pierre-Henri a écrit:Une solution s'impose : créer un Conseil National Supérieur de surveillance du commerce d'oeufs dans les établissements ruraux. Ou un observatoire. Ou une haute autorité. Ou les trois.

Laughing

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
avatar
leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par gnafron2004 le Mer 17 Sep 2014 - 12:39

@grandesvacances a écrit:Eh bé... Les commentaires dans Sud-Ouest ne sont pas piqués des hannetons !  

En général, c'est, en direct, un concours des remarques les plus fines, progressistes, culturellement pertinentes que l'on puisse imaginer. Rolling Eyes
Et là, c'est inhabituel!
avatar
gnafron2004
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par User5899 le Mer 17 Sep 2014 - 13:38

Un bémol. Tant que l'enquête n'est pas finie, la culpabilité de ce monsieur n'est pas établie. Je suis troublé par la lettre de l'ancien principal... Il est des établissements où une petite équipe fait sa loi.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par Daphné le Mer 17 Sep 2014 - 17:49

@Pierre-Henri a écrit:Une solution s'impose : créer un Conseil National Supérieur de surveillance du commerce d'oeufs dans les établissements ruraux. Ou un observatoire. Ou une haute autorité. Ou les trois.

On a un collègue qui nous vend le miel de ses ruches, c'est interdit ?? scratch
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par gnafron2004 le Mer 17 Sep 2014 - 18:06

ah oui, moi aussi ! mince, entre le poulet et le miel, je vais être condamnée à perpète !

Spoiler:
sérieusement ton collègue ne peut donner ou vendre son miel que si il a un N° siret, qui doit être indiqué sur les pots, avec une date limite de consommation
avatar
gnafron2004
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par Violet le Mer 17 Sep 2014 - 18:11

Cripure a écrit:Un bémol. Tant que l'enquête n'est pas finie, la culpabilité de ce monsieur n'est pas établie. Je suis troublé par la lettre de l'ancien principal... Il est des établissements où une petite équipe fait sa loi.

Pareil.
Je suis étonnée qu'on crie ainsi haro sur le baudet, en étant tout de suite du côté des enseignants, alors que nous ne savons rien de cette affaire...

J'ai appris à me méfier d'une solidarité immédiate...
avatar
Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par Oudemia le Mer 17 Sep 2014 - 18:25

Cripure a écrit:Un bémol. Tant que l'enquête n'est pas finie, la culpabilité de ce monsieur n'est pas établie. Je suis troublé par la lettre de l'ancien principal... Il est des établissements où une petite équipe fait sa loi.

@Violet a écrit:[Pareil.
Je suis étonnée qu'on crie ainsi haro sur le baudet, en étant tout de suite du côté des enseignants, alors que nous ne savons rien de cette affaire...

J'ai appris à me méfier d'une solidarité immédiate...

Chez nous aussi on vendait le vin du cousin viticulteur et les foies gras de la tante de Dordogne, mais ça restait dans la salle des profs, comme partout ; et là ? scratch
Pour le reste, attendons...
avatar
Oudemia
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par trompettemarine le Mer 17 Sep 2014 - 18:28

J'en ai connu un de CDE de cet acabit (si c'est vrai, mais le coup du noyau dur de profs malfaisants et corrompus est une défense classique). Pour dire la vérité, 5 ans après, je n'en suis toujours pas remise et n'ai plus confiance en l'"administration". Ces pervers narcissiques autocratiques ne peuvent être déboulonnés que si l'équipe enseignante est très soudée et décide à un moment que "trop, c'est trop", et se révolte. Que l'IA n'ait pas réagi avant que tout cela ne soit porté en justice et sur la place publique est bien triste.
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par Paddy le Mer 17 Sep 2014 - 19:10

Il y a tellement de choses pour lesquelles l'IA ne réagit pas en Lot-et-Garonne que je m'abstiendrai de m'étonner de ta remarque, trompettemarine.
avatar
Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Castillonnès : le principal suspendu - "Le collège est passé près de l'explosion", "Il s'est comporté comme un cow-boy".

Message par Leclochard le Mer 17 Sep 2014 - 19:15

Franchement, la défense qui consiste à parler de complot et de trafic d'oeufs, est d'un ridicule..
Ce que je trouve grave, c'est qu'il aura fallu des témoignages extérieurs pour que la justice réagisse.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum