Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par WonderWoman le Ven 19 Sep 2014 - 18:10

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
Ah moi c'est marrant, quand la classe est agitée, je vais derrière, généralement, ça va mieux.

On me l'a souvent dit, mais ça ne fonctionne pas avec moi. Et puis chais pas, je trouve ça bizarre d'aller au fond avant de gronder, je comprends pas trop comme ça fonctionne.
Ben c'est quand toute la classe qui est agitée, plutôt que de te péter la voix, tu vas derrière, en parlant toujours aussi doucement, du coup ceux qui sont devant et qui suivaient plus ou moins, se retournent et les autres remarquent qu'ils se passent qqch.
De toutes façons, moi, je ne gronde pas (plus) : je n'ai plus le droit de crier (voire parler fort) au risque de perdre complètement ma voix ...

WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par cocktail le Ven 19 Sep 2014 - 18:24

@kero a écrit:
@cocktail a écrit:Moi aussi j'aime être au fond de la salle pour calmer l'agitation de certains.
Le problème c'est que j'ai un ppt à faire dérouler à chaque cours. Est-ce qu'il existe des télécommandes ?

Ouais enfin, s'installer derrière de temps en temps, ça n'implique pas non plus de passer toute son heure derrière.

Tu ne changes pas de slide toutes les 15 secondes, non ?

Quand je défile des diapo (relativement) rapidement, je reste devant: c'est un moment de cours magistral et de toute manière, me tenant devant la classe, je peux surveiller les gosses de devant sans problèmes. M'installer derrière, ça fait sens lorsqu'ils sont en activités (et que je n'ai donc pas de diapo à changer sans arrêt).

Je suis en LP, j'ai des classes difficiles. Alors tout comme toi Kero, j'écris le moins possible au tableau. Lorsque nous corrigeons des exercices, je dois bien faire apparaitre mes animations ! Avoir une télécommande me permettrait donc de continuer à circuler dans ma salle afin de surveiller que mes élèves prennent la correction et se tiennent correctement. Accessoirement, mes cours sont tout sauf magistraux et heureusement car cela ne plairait vraiment  pas à mon inspecteur. Je ne vois donc pas l'inconvénient à faire parler mes élèves de n'importe quel endroit de ma salle.
avatar
cocktail
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par COCOaine le Ven 19 Sep 2014 - 19:01

Ca coûte une petite 40aine d'euros la "télécommande" Wink

_________________
Contre cette infamie qu'est le gel du point d'indice!!!
avatar
COCOaine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Sei le Ven 19 Sep 2014 - 19:06

@Jézabel a écrit:Merci pour vos réponses. En fait selon mon tuteur je restais trop derrière mon bureau par exemple. Ou alors je me déplaçais trop vite dans la classe. Faut trouver un juste milieu, c'est dur.
Côté élèves, ils participent beaucoup. Par contre certains contestent voire sont insolents (chose qui n'arrive pas avec un prof vraiment sûr de lui). Donc ouais je sais pas quelle image je renvoie, c'est vrai que quelquefois je m'énerve vraiment, je sais faut pas, mais en cas de bavardages diffus c'est malheureusement la seule ressource que j'ai. J'envie les collègues qui sont toujours très clames et qui n'ont jamais besoin de prendre les carnets...

Jezabel, est-ce que tu as peur que le bazar s'installe ? Je veux dire... est-ce que, lorsque les bavardages diffus commencent, il y a une crainte en toi que cela ne devienne un gros bazar ?

C'est vrai que cela fait penser à Darty. Razz


Dernière édition par Sei le Ven 19 Sep 2014 - 19:07, édité 1 fois
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Aranel53 le Ven 19 Sep 2014 - 19:07

Les télécommandes existent, souvent avec aussi un pointeur laser d'ailleurs. Ce sont des télécommandes avec un récepteur USB qui copie les touches du clavier pour permettre de changer de diapo facilement. Il avait ça dans un collège où je suis passé et j'en ai utilisé de très pratiques en conférence. Ce genre de truc peut bien aider pour ne pas avoir à retourner au tableau et continuer à "occuper l'espace" dans la classe.

Par exemple ça, mais il y a moins cher... :
http://www.ldlc.com/fiche/PB00094666.html

_________________
« Comme le feu de la pierre ne sort, Sans la frapper du fer par violence : Semblablement sans faire grand effort, La Vérité ne sort en évidence. »
Guillaume De La Perrière, 1553.
avatar
Aranel53
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Rendash le Ven 19 Sep 2014 - 19:17

La télécommande est bien pratique, en effet. J'aime bien circuler dans la classe, notamment quand ça s'agite un peu au fond ; du coup j'en ai acheté une, avec pointeur laser pour pouvoir montrer ce dont je parle de n'importe où dans la classe. En revanche, ça n'est pas donné =/ Je l'ai achetée moi-même histoire d'avoir ce que je voulais, et rapidement ^^

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Cath le Ven 19 Sep 2014 - 19:17

Une vingtaine d'euros, avec pointeur laser.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Jézabel le Ven 19 Sep 2014 - 19:56

@Sei a écrit:
@Jézabel a écrit:Merci pour vos réponses. En fait selon mon tuteur je restais trop derrière mon bureau par exemple. Ou alors je me déplaçais trop vite dans la classe. Faut trouver un juste milieu, c'est dur.
Côté élèves, ils participent beaucoup. Par contre certains contestent voire sont insolents (chose qui n'arrive pas avec un prof vraiment sûr de lui). Donc ouais je sais pas quelle image je renvoie, c'est vrai que quelquefois je m'énerve vraiment, je sais faut pas, mais en cas de bavardages diffus c'est malheureusement la seule ressource que j'ai. J'envie les collègues qui sont toujours très clames et qui n'ont jamais besoin de prendre les carnets...

Jezabel, est-ce que tu as peur que le bazar s'installe ? Je veux dire... est-ce que, lorsque les bavardages diffus commencent, il y a une crainte en toi que cela ne devienne un gros bazar ?

C'est vrai que cela fait penser à Darty. Razz

C'est exactement ça. J'ai été traumatisée par mon expérience de l'an dernier, et là à la rentrée je me suis dit "plus jamais ça ; quitte à être une vraie dictatrice en cours". Donc j'ai commencé par être dure. Mais chassez le naturel... Donc pour l'instant c'est encore gérable, mais dès que les bavardages diffus commencent, là je sens le stress qui monte et je me mets à crier pour récupérer la classe. Je sais c'est très malsain. L'autre jour après 1h j'avais mal à la gorge car j'avais poussé une gueulante à plusieurs reprises. Mes classes ne sont pas (loin de là) au niveau de souk de celles de l'an dernier, mais j'ai quand même peur car il y a quelques signes...

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Sei le Ven 19 Sep 2014 - 20:19

Ah mon avis, Jezabel, c'est là-dessus qu'il faut travailler (sur toi-même, donc, avant même de blinder la discipline) : ne pas craindre les réactions des élèves qui n'entrent pas dans le schéma du prof parfait jamais débordé que l'on se construit.

Si tu ne te fais pas confiance, et si tu ne leur fais pas confiance, impossible d'obtenir une relation de confiance.

Je précise que je te dis cela car je suis moi aussi en train de me questionner à cet endroit, donc ne vois pas dans mon message un avis surplombant. Je cherche beaucoup.

En classe, du coup, je travaille ma détente avant toute chose, avant même l'instauration de la discipline (elle en découle, bien sûr). Par exemple, ce matin, trois anecdotes :

1) Le CPE arrive en fin d'heure pour donner une info. Je donne les devoirs alors qu'il est encore là. Les élèves avaient déjà commencé à ranger leurs affaires (je me suis souvenue au dernier moment des devoirs à donner), bavardages, manque d'écoute. Comme il y avait le CPE, je me suis sentie paniquer, comme s'il allait juger mon autorité avec cet épisode (ce qui est absolument ridicule). J'ai haussé le ton, nerveuse, sur les élèves, et n'ai pu obtenir qu'un calme relatif. C'est la première fois de l'année que je crie, je n'ai pas aimé cela.

2) Plus tard, je passe un extrait de film à mes élèves. Réactions, commentaires, qui parasitent un peu la réception. Je n'ai pas eu peur, n'ai même pas cherché à leur crier dessus, j'ai arrêté le film, et calmement, sans aucune agressivité, je leur ai rappelé qu'ils avaient le droit d'avoir des réactions (rires, éventuellement réactions de crainte, dégoût, etc.) pendant le film, mais que j'interdisais les commentaires afin que chacun ait la possibilité de se construire un rapport personnel au film. Les commentaires, ils auraient le droit de les partager après la projection, de manière réfléchie et construite. J'ai remis le film, plus aucun problème, une très belle écoute.

3) Je travaille de manière individualisée avec des élèves sur le travail qu'ils ont eu à faire à la maison. J'appelle E., elle ne l'a pas fait. Sur le coup, je n'ai pas su comment réagir, mais je savais que je ne voulais pas ni promettre l'intenable, ni me lancer dans une engueulade où mes doutes auraient transparu malgré moi. Je lui ai dit : "je réfléchis à ce que je vais te dire", et j'ai réfléchi, en silence (bon pas deux heures, hein). Je lui ai donné une punition + refaire le travail. Je pense que  cette punition n'est pas adéquate, et que j'ai été trop souple. Mais tant pis, pour le moment, je tâtonne, et je suis au moins sûre que je n'ai perdu ni ma légitimité, ni son respect. Elle sait que la prochaine fois, je l'attends au tournant (j'ai mis une croix dans mon carnet), et je pourrai réfléchir à tête reposée à la manière de réagir en cas de travail non fait pour la 2e fois.

Faire une chose à la fois, ça aide à se calmer et à contrer la panique.

Edit : je précise que c'est en observant mon tuteur faire face à ces bavardages diffus, que je me suis rendue compte qu'il n'y avait pas à en avoir peur, et que, en étant certaine qu'ils allaient s'arrêter, ces bavardages peuvent s'arrêter. Je précise aussi que je ne sais pas si cela fonctionne aussi bien qu'un outil avec toutes les classes. Mes élèves sont différents d'élèves de collège du 93, par exemple, et je suppose que les réactions et les comportements du professeur en seraient également changés. Cependant, je suis assez convaincue que travailler notre rapport aux élèves, oser affronter les peurs que l'on peut avoir ne peut être que bénéfique.

Désolée pour ce trop long message, j'espère ne pas trop m'étaler.


Dernière édition par Sei le Ven 19 Sep 2014 - 20:33, édité 2 fois
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Sei le Ven 19 Sep 2014 - 20:29

Ah, je continue à m'étaler avec une autre anecdote.

Un téléphone sonne. L'an dernier, c'était ma bête noire, le carnage, le flippe. Comment savoir qui est le propriétaire, etc.

Là, zen. Enfin, me viennent bien à l'esprit des phrases toutes faites et fâchées, mais à quoi bon, ce n'est pas moi, je ne pense pas que cela soit efficace. Je me contente donc d'arrêter le cours, je ne dis rien, je regarde en silence l'élève. Elle ne trouve pas son portable, ça dure. Je ne dis toujours rien. Aucune engueulade. Mais vous pouvez reprendre, Madame. - Non, nous t'attendons. Le téléphone a cessé de sonner, mais j'ai attendu qu'elle le trouve enfin pour l'éteindre, en ne la quittant jamais du regard.

C'est une technique de clown diaboliquement efficace, qui, à mon avis, peut marcher en d'autres situations.
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par kero le Ven 19 Sep 2014 - 20:34

@Sei a écrit:Un téléphone sonne. L'an dernier, c'était ma bête noire, le carnage, le flippe. Comment savoir qui est le propriétaire, etc.

Je suis relativement conciliant avec les téléphones que l'on a oublié d'éteindre (ça m'arrive aussi d'oublier de mettre en mode vibreur) et intraitable avec les téléphones que l'on utilise en classe pour envoyer des SMS ou pire.

Pour les premiers, face à la classe qui attend en général une réaction ressemblant à une sorte de cataclysme qui s'abattrait sur le fautif, je dis simplement: "S'il vous-plait, celui qui a oublié d'éteindre son portable, l'éteigne tout de suite pour qu'on puisse reprendre le cours. S'il y en a d'autres qui ont oublié, faites de même."

Quant aux seconds, ils retrouvent leur portable chez le/la CPE.


Dernière édition par kero le Sam 20 Sep 2014 - 1:04, édité 1 fois
avatar
kero
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Jézabel le Ven 19 Sep 2014 - 20:35

J'essaie parfois de m'arrêter de parler et de les regarder fixement, en attendant qu'ils se taisent. Mais ça marche moyen. Cela dit c'est mieux parti que l'an dernier Smile

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par kero le Ven 19 Sep 2014 - 20:37

@Jézabel a écrit:J'essaie parfois de m'arrêter de parler et de les regarder fixement, en attendant qu'ils se taisent. Mais ça marche moyen. Cela dit c'est mieux parti que l'an dernier Smile

Ça, ça ne fonctionne que lorsqu'ils savent que tu n'hésites pas à punir et parfois, punir lourdement les bavards.

Face à une classe qui croit pouvoir agir impunément, c'est relativement inefficace.
avatar
kero
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Sei le Ven 19 Sep 2014 - 20:40

@Jézabel a écrit:J'essaie parfois de m'arrêter de parler et de les regarder fixement, en attendant qu'ils se taisent. Mais ça marche moyen. Cela dit c'est mieux parti que l'an dernier Smile

Oui, je me doute, c'était mon cas l'année dernière. Je pense que c'est parce que tu le vois comme un outil - un truc que l'on t'a dit que ça marchait. Je suis persuadée que ça vient d'ailleurs, une certitude au fond de soi que ce n'est pas grave que les bavardages commencent, puisque nous allons de toute manière et de évidence rappeler à l'ordre l'équipage.

Quand tu fais cela, depuis combien de temps les bavardages ont-ils commencé à s'installer ?
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Jézabel le Ven 19 Sep 2014 - 20:55

Kero :
Le souci c'est que je balaie la classe du regard pour choper quelques bavards, mais je ne vois que quelques élèves qui échangent un mot pas plus, en fait il n'y a pas de meneur. En les regardant je ne vois personne qui bavarde vraiment. Jusqu'à présent j'ai ramassé plusieurs carnets, j'ai mis des mots... Aujourd'hui j'ai menacé de punitions et ça a marché, mais je sais que j'en donnerai à la prochaine occasion.

Sei :
Je suis très peu tolérante face aux bavardages, alors je commence à faire ça au bout de 5 secondes environ de bavardages diffus. Quelques secondes de bavardages me suffisent soit pour faire ça, soit pour gueuler.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Jenny le Ven 19 Sep 2014 - 20:58

@kero a écrit:
@Sei a écrit:Un téléphone sonne. L'an dernier, c'était ma bête noire, le carnage, le flippe. Comment savoir qui est le propriétaire, etc.

Je suis relativement conciliant avec les téléphones que l'on a oublié d'éteindre (ça m'arrive aussi d'oublier de mettre en mode vibreur) et intraitable avec les téléphones que l'on utilise en classe pour envoyer des SMS ou pire.

Pour les premiers, face à la classe qui attend en général une réaction ressemblant à une sorte de cataclysme qui s'abatterait sur le fautif, je dis simplement: "S'il vous-plait, celui qui a oublié d'éteindre son portable, l'éteigne tout de suite pour qu'on puisse reprendre le cours. S'il y en a d'autres qui ont oublié, faites de même."

Quant aux seconds, ils retrouvent leur portable chez le/la CPE.

Je fais la même chose (sauf que je ne confisque pas les portables, les parents étant procéduriers).
Du coup, j'ai eu un élève qui a sorti son portable, l'a rangé en croisant mon regard noir et tout timidement m'a dit "madame, je crois que j'ai oublié d'éteindre mon portable, je peux l'éteindre s'il vous plait". Poli et tout veneration
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Sei le Ven 19 Sep 2014 - 21:06

Moi je (je fais exprès de dire moi je, je suis consciente que c'est une opinion personnelle) pense qu'avant (ou en même temps) de chercher des trucs extérieurs (punitions, tout ça), ça vaut le coup de réfléchir sur toi-même : comment te sens-tu pendant les bavardages, que crains-tu, quelle est la situation observée d'un autre endroit que toi-même, etc. Bref, de réfléchir là où l'on a possibilité de changer profondément, et non superficiellement. Parce que des punitions, on peut en distribuer des tonnes sans que la classe ne s'apaise réellement. En un mot, travailler la confiance.

Mais c'est un travail personnel.
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Rendash le Ven 19 Sep 2014 - 21:09

Le coup de regarder fixement, ça marche plutôt pas mal dans mes classes, généralement le/la fautif/ve pique un fard, baisse les yeux et se tait Razz "M'sieur vous faites peur quand vous regardez comme ça!" Twisted Evil

Pour les portables, c'est pas négociable dans mon établissement en revanche, ils doivent être éteints et au fond du sac, sans quoi c'est direct chez la CPE. Donc sur ce point, je n'ai pas mon mot à dire.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par User5899 le Ven 19 Sep 2014 - 21:14

@kero a écrit:
@Sei a écrit:Un téléphone sonne. L'an dernier, c'était ma bête noire, le carnage, le flippe. Comment savoir qui est le propriétaire, etc.

Je suis relativement conciliant avec les téléphones que l'on a oublié d'éteindre (ça m'arrive aussi d'oublier de mettre en mode vibreur) et intraitable avec les téléphones que l'on utilise en classe pour envoyer des SMS ou pire.

Pour les premiers, face à la classe qui attend en général une réaction ressemblant à une sorte de cataclysme qui s'abattrait sur le fautif, je dis simplement: "S'il vous-plait, celui qui a oublié d'éteindre son portable, l'éteigne tout de suite pour qu'on puisse reprendre le cours. S'il y en a d'autres qui ont oublié, faites de même."

Quant aux seconds, ils retrouvent leur portable chez le/la CPE.
D'abord, Kero, merci pour l'explication sur les diapos. J'aurais dû y penser Rolling Eyes
Pour les téléphones, même réaction que vous : il peut m'arriver d'oublier de l'éteindre, donc, dans mon environnement tranquille, un téléphone qui sonne n'entraine aucune conséquence. Ce n'est évidemment pas pareil si l'élève s'en sert en classe.
Rappelons la loi : en école et en collège, les portables doivent être éteints en cours (principe de précaution sur l'action des ondes sur les jeunes cervelles).

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Lilypims le Ven 19 Sep 2014 - 21:28

@Sei a écrit:Ah mon avis, Jezabel, c'est là-dessus qu'il faut travailler (sur toi-même, donc, avant même de blinder la discipline) : ne pas craindre les réactions des élèves qui n'entrent pas dans le schéma du prof parfait jamais débordé que l'on se construit.

Si tu ne te fais pas confiance, et si tu ne leur fais pas confiance, impossible d'obtenir une relation de confiance.

Je précise que je te dis cela car je suis moi aussi en train de me questionner à cet endroit, donc ne vois pas dans mon message un avis surplombant. Je cherche beaucoup.

En classe, du coup, je travaille ma détente avant toute chose, avant même l'instauration de la discipline (elle en découle, bien sûr). Par exemple, ce matin, trois anecdotes :

1) Le CPE arrive en fin d'heure pour donner une info. Je donne les devoirs alors qu'il est encore là. Les élèves avaient déjà commencé à ranger leurs affaires (je me suis souvenue au dernier moment des devoirs à donner), bavardages, manque d'écoute. Comme il y avait le CPE, je me suis sentie paniquer, comme s'il allait juger mon autorité avec cet épisode (ce qui est absolument ridicule). J'ai haussé le ton, nerveuse, sur les élèves, et n'ai pu obtenir qu'un calme relatif. C'est la première fois de l'année que je crie, je n'ai pas aimé cela.

2) Plus tard, je passe un extrait de film à mes élèves. Réactions, commentaires, qui parasitent un peu la réception. Je n'ai pas eu peur, n'ai même pas cherché à leur crier dessus, j'ai arrêté le film, et calmement, sans aucune agressivité, je leur ai rappelé qu'ils avaient le droit d'avoir des réactions (rires, éventuellement réactions de crainte, dégoût, etc.) pendant le film, mais que j'interdisais les commentaires afin que chacun ait la possibilité de se construire un rapport personnel au film. Les commentaires, ils auraient le droit de les partager après la projection, de manière réfléchie et construite. J'ai remis le film, plus aucun problème, une très belle écoute.

3) Je travaille de manière individualisée avec des élèves sur le travail qu'ils ont eu à faire à la maison. J'appelle E., elle ne l'a pas fait. Sur le coup, je n'ai pas su comment réagir, mais je savais que je ne voulais pas ni promettre l'intenable, ni me lancer dans une engueulade où mes doutes auraient transparu malgré moi. Je lui ai dit : "je réfléchis à ce que je vais te dire", et j'ai réfléchi, en silence (bon pas deux heures, hein). Je lui ai donné une punition + refaire le travail. Je pense que  cette punition n'est pas adéquate, et que j'ai été trop souple. Mais tant pis, pour le moment, je tâtonne, et je suis au moins sûre que je n'ai perdu ni ma légitimité, ni son respect. Elle sait que la prochaine fois, je l'attends au tournant (j'ai mis une croix dans mon carnet), et je pourrai réfléchir à tête reposée à la manière de réagir en cas de travail non fait pour la 2e fois.

Faire une chose à la fois, ça aide à se calmer et à contrer la panique.

Edit : je précise que c'est en observant mon tuteur faire face à ces bavardages diffus, que je me suis rendue compte qu'il n'y avait pas à en avoir peur, et que, en étant certaine qu'ils allaient s'arrêter, ces bavardages peuvent s'arrêter. Je précise aussi que je ne sais pas si cela fonctionne aussi bien qu'un outil avec toutes les classes. Mes élèves sont différents d'élèves de collège du 93, par exemple, et je suppose que les réactions et les comportements du professeur en seraient également changés. Cependant, je suis assez convaincue que travailler notre rapport aux élèves, oser affronter les peurs que l'on peut avoir ne peut être que bénéfique.

Désolée pour ce trop long message, j'espère ne pas trop m'étaler.

Je trouve ce message très juste.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par Mamousse le Ven 19 Sep 2014 - 21:51

De même.

_________________
"Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis." (Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle)

"C'est véritablement utile, puisque c'est joli." (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)
avatar
Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par kero le Sam 20 Sep 2014 - 1:04

Cripure a écrit:D'abord, Kero, merci pour l'explication sur les diapos. J'aurais dû y penser Rolling Eyes

Merci à vous d'avoir - en me citant - discrètement corrigé la p'tite faute de frappe qui m'a échappé. ;-)
avatar
kero
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment faire pour établir une "relation de confiance" en classe ?

Message par WonderWoman le Sam 20 Sep 2014 - 13:56

@Sei a écrit:Moi je (je fais exprès de dire moi je, je suis consciente que c'est une opinion personnelle) pense qu'avant (ou en même temps) de chercher des trucs extérieurs (punitions, tout ça), ça vaut le coup de réfléchir sur toi-même : comment te sens-tu pendant les bavardages, que crains-tu, quelle est la situation observée d'un autre endroit que toi-même, etc. Bref, de réfléchir là où l'on a possibilité de changer profondément, et non superficiellement. Parce que des punitions, on peut en distribuer des tonnes sans que la classe ne s'apaise réellement. En un mot, travailler la confiance.

Mais c'est un travail personnel.
Je suis totalement d'accord avec ça

et depuis que je sais que le bavardage des élèves n'a pas trop grand chose à voir avec moi mais beaucoup à voir avec eux (oui quand on est ado, beaucoup de choses sont ennuyeuses, c'est fou !) ça va mieux.

Ce bouquin m'a aidé, aussi.
http://www.amazon.fr/ENSEIGNANTS-EFFICACES-Collectif/dp/2761921372

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose

avatar
WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum