Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Lilypims le Ven 19 Sep 2014 - 22:32

@charlicom a écrit:Ce n'est pas une question de supériorité, juste une question de référence. Tu sais très bien que régulièrement, pour des dossiers de cas particuliers, les PP demandent nos avis sur les attitudes en classe, travail maison, etc... Personnellement je ne trouve pas la cas présenté ici comme hiérarchiquement "dévaluant" mais plutôt solidaire.
Ah mais je suis d'accord. Mais ça n'a pas de rapport avec la fonction de professeur principal ; c'est une simple question de solidarité.

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par charlicom le Ven 19 Sep 2014 - 22:37

En établissement difficile (Zep et Segpa), avec les collègues on étaient solidaires et c'était le minimum à attendre (un cas de suicide de collègue 2 ans auparavant). Si on sentait qu'un collègue était en difficulté on n'hésitait pas à venir frapper à la porte (sous un quelconque prétexte) pour que les élèves sachent que les cloisons étaient plus fines qu'il n'y paraissait. On se passait également des élèves quand la vie scolaire était débordée, un 3ème à une table avec des 5ème ça calme les ardeurs.

charlicom
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Lilypims le Ven 19 Sep 2014 - 22:39

Maladroit a écrit:Pour moi, tu as fait une erreur.

Si j'étais à la place du collègue... TZRn dis-tu -?- (oui, et alors?), je ne porterais pas dans mon coeur (sauf si, comme un collèque l'a évoqué plus haut, j'étais bordélisé en permanence!)

Là, tu as fait quoi à part, asseoir ton autorité (d'ancienne?) et derechef casser celle de la collègue.

Cela nous arrive à tous, à moi pas plus tard que cette après-midi, où notre stagiaire  était dans une *** noire... - elle parlait, mais personne n'écoutait: ils/elles parlaient (tout ceci, porte ouverte); je me suis bien gardé d'intervenir.

En revanche, j'ai envoyé un mèl de "réconfort" à la fille et lui ai dit que j'étais là pour l'aider.




Je ne suis pas d'accord. Je m'explique en prenant un exemple en dehors de la situation d'enseignement. Si, quand j'étais adolescente, j'avais insulté (ou simplement été agressive envers) ma mère en présence de mon père et qu'il n'avait rien dit, crois-tu que l'autorité de ma mère en aurait été renforcée ? Non ; en agissant ainsi - c'est-à-dire en la laissant tomber - il se serait d'ailleurs déconsidéré à mes yeux. Pure hypothèse : si j'avais émis le début du commencement d'une insulte, je ne serais plus de ce monde. Laughing

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Sakei le Ven 19 Sep 2014 - 22:43

Maladroit a écrit:

Là, tu as fait quoi à part, asseoir ton autorité (d'ancienne?)

Je le vois comme ça aussi...

Surtout que tu nous précises par la suite que tu as toujours peur que "l'effet rentrée" s'estompe chez toi aussi et qu'en début de carrière tu avais des difficultés.
Pour moi, au moins inconsciemment, tu as voulu asseoir ton autorité au dépend de la collègue.

Sakei
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Ben93 le Ven 19 Sep 2014 - 22:49

@Lilypims a écrit:Je ne suis pas d'accord. Je m'explique en prenant un exemple en dehors de la situation d'enseignement. Si, quand j'étais adolescente, j'avais insulté (ou simplement été agressive envers) ma mère en présence de mon père et qu'il n'avait rien dit, crois-tu que l'autorité de ma mère en aurait été renforcée ? Non ; en agissant ainsi - c'est-à-dire en la laissant tomber - il se serait d'ailleurs déconsidéré à mes yeux. Pure hypothèse : si j'avais émis le début du commencement d'une insulte, je ne serais plus de ce monde. Laughing
Ne rien faire, c'est dire aux élèves "vous pouvez bordéliser le cours de Mme X, personne n'interviendra".

Ben93
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Lilypims le Ven 19 Sep 2014 - 22:50

@Ben93 a écrit:
@Lilypims a écrit:Je ne suis pas d'accord. Je m'explique en prenant un exemple en dehors de la situation d'enseignement. Si, quand j'étais adolescente, j'avais insulté (ou simplement été agressive envers) ma mère en présence de mon père et qu'il n'avait rien dit, crois-tu que l'autorité de ma mère en aurait été renforcée ? Non ; en agissant ainsi - c'est-à-dire en la laissant tomber - il se serait d'ailleurs déconsidéré à mes yeux. Pure hypothèse : si j'avais émis le début du commencement d'une insulte, je ne serais plus de ce monde. Laughing
Ne rien faire, c'est dire aux élèves "vous pouvez bordéliser le cours de Mme X, personne n'interviendra".

Ben, oui, c'est bien ce que je dis.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par charlicom le Ven 19 Sep 2014 - 22:55

Autorité ? Au dépend de qui ?... Ne pas oublier que les élèves ont aussi le droit de se tenir tranquilles et ne pas ajouter le désorde au désordre.

charlicom
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Hélips le Ven 19 Sep 2014 - 22:57

@Lilypims a écrit:
Maladroit a écrit:Pour moi, tu as fait une erreur.

Si j'étais à la place du collègue... TZRn dis-tu -?- (oui, et alors?), je ne porterais pas dans mon coeur (sauf si, comme un collèque l'a évoqué plus haut, j'étais bordélisé en permanence!)

Là, tu as fait quoi à part, asseoir ton autorité (d'ancienne?) et derechef casser celle de la collègue.

Cela nous arrive à tous, à moi pas plus tard que cette après-midi, où notre stagiaire  était dans une *** noire... - elle parlait, mais personne n'écoutait: ils/elles parlaient (tout ceci, porte ouverte); je me suis bien gardé d'intervenir.

En revanche, j'ai envoyé un mèl de "réconfort" à la fille et lui ai dit que j'étais là pour l'aider.




Je ne suis pas d'accord. Je m'explique en prenant un exemple en dehors de la situation d'enseignement. Si, quand j'étais adolescente, j'avais insulté (ou simplement été agressive envers) ma mère en présence de mon père et qu'il n'avait rien dit, crois-tu que l'autorité de ma mère en aurait été renforcée ? Non ; en agissant ainsi - c'est-à-dire en la laissant tomber - il se serait d'ailleurs déconsidéré à mes yeux. Pure hypothèse : si j'avais émis le début du commencement d'une insulte, je ne serais plus de ce monde. Laughing

+1 (y compris la fin d'ailleurs !)

Quelqu'un parlait plus haut du "tabou du bordel en cours", on est vraiment là dedans. Il me semble que :
1) ça arrive à presque tous les profs de sentir débordés par une classe (sans avoir le curseur "bordel intenable" au même niveau)
2) quand une classe a vu que ça marchait très bien avec un prof, ça teste dur avec les autres sauf dans le cas de collègues systématiquement bordélisés

moralité :
si c'est une collègue toujours débordée, cette intervention ne lui fait ni bien ni mal, de toute façon son autorité est définitivement par terre
si c'est une collègue parfois débordée, cette intervention peut permettre non pas d'asseoir l'autorité du PP mais l'autorité de l'équipe entière.


_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par JaneB le Ven 19 Sep 2014 - 23:21

@Ben93 a écrit:
@Lilypims a écrit:Je ne suis pas d'accord. Je m'explique en prenant un exemple en dehors de la situation d'enseignement. Si, quand j'étais adolescente, j'avais insulté (ou simplement été agressive envers) ma mère en présence de mon père et qu'il n'avait rien dit, crois-tu que l'autorité de ma mère en aurait été renforcée ? Non ; en agissant ainsi - c'est-à-dire en la laissant tomber - il se serait d'ailleurs déconsidéré à mes yeux. Pure hypothèse : si j'avais émis le début du commencement d'une insulte, je ne serais plus de ce monde. Laughing
Ne rien faire, c'est dire aux élèves "vous pouvez bordéliser le cours de Mme X, personne n'interviendra".
+1000
Lilypims, je trouve ton exemple très pertinent. Si les adultes ne sont pas cohérents ( ça me fait penser au fil de Wonderwoman avec une collègue qui prend en pitié les élèves et leur trouve mille excuses au lieu de soutenir Wonderwoman face au manque de sanctions de ces élèves ) alors les enfants s'engouffreront dans la brèche ....et en profiteront.

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Mamousse le Ven 19 Sep 2014 - 23:32

Je ne sais comment réagir...
Je n' aimerais pas du tout qu' un collègue intervienne dans un de mes cours... tout simplement parce que c' est MON cours. En même temps, cette collègue avait la porte ouverte... Comme cela a été dit plus haut, c' était peut- être une façon de permettre à quelqu' un d' intervenir.
Serais- je intervenue si j' étais passée dans le couloir ? Prof principale ou pas, je ne sais pas... Peut- être aurais- je fait signe à la collègue, faisant mine d' avoir un message à lui transmettre et je lui aurais discrètement demandé ( bon euh...tout dépend ... le but aurait été que les élèves n' entendent pas, bien sûr...) si elle avait besoin d' aide.

De toute façon, maintenant, c' est fait... Le mieux, c' est de dialoguer avec cette collègue. Peut- être est- elle en souffrance.
C' est un sujet qui me touche vraiment car je trouve que l' on est souvent très dur avec les collègues qui ont des difficultés de gestion de classe.
Je pense que l' on peut tous, un jour  se trouver fragilisé par une classe terrible.
La solidarité dans l' équipe pédagogique d' une classe est alors essentielle tant que chacun reste à sa place, ce qui n' est pas toujours simple car on parle là aussi de relations humaines...qui doivent rester professionnelles.
Bref... Euh, je ne sais pas si j' ai fait avancer le débat. Rolling Eyes

_________________
"Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis." (Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle)

"C'est véritablement utile, puisque c'est joli." (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince)

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Zenxya le Ven 19 Sep 2014 - 23:55

Un collègue était intervenu dans une de mes classes, c'était ma première année, j'étais en LP et qu'est-ce-que c'était dur pour moi. Sur le moment, je n'avais pas vraiment apprécié mais les élèves s'étaient bien calmés et par la suite n'avaient plus recommencé à ce niveau là. Le collègue était venu me parler juste après et j'avais compris qu'il avait réagi car il voyait que j'allais me "faire bouffer tout crue" et qu'il fallait agir sans tarder. Je ne lui en ai pas voulu. Cela partait d'un bon sentiment sans volonté de nuire.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par ycombe le Ven 19 Sep 2014 - 23:59

@Hélips a écrit:
Quelqu'un parlait plus haut du "tabou du bordel en cours", on est vraiment là dedans. Il me semble que :
1) ça arrive à presque tous les profs de sentir débordés par une classe (sans avoir le curseur "bordel intenable" au même niveau
Entièrement d'accord. J'ajoute que les légendes que font courir certains (y compris certains  IPR) sur tel ou tel prof qu'il faudrait prendre comme modèle parce qu'il fait tout bien et qu'il arrive sans problèmes à faire travailler n'importe quelle classe (j'appelle ça le superprof) ne font que détruire davantage l'image professionnelle des enseignants visés par le conseil, et que je connais au moins un cas où cela s'est traduit par une TS (victime heureusement sauvée in extremis). Je traduis ça par un slogan lapidaire : Superprof tue ses collègues !



2) quand une classe a vu que ça marchait très bien avec un prof, ça teste dur avec les autres sauf dans le cas de collègues systématiquement bordélisés

moralité :
si c'est une collègue toujours débordée, cette intervention ne lui fait ni bien ni mal, de toute façon son autorité est définitivement par terre
si c'est une collègue parfois débordée, cette intervention peut permettre non pas d'asseoir l'autorité du PP mais l'autorité de l'équipe entière.
Je ne suis pas d'accord avec le mot «définitivement». J'ai eu un peu de mal à asseoir mon autorité (c'est une littote) lors de ma première année dans mon poste actuel, mais quelques années de travail et d'efforts m'ont permis de me classer dans les profs craints plutôt que dans les profs bordélisés (Même si certaines classes demandent encore des réactions à des tentatives de débordements). Je pense qu'un professeur qui reçoit de bons conseils, comme ceux qu'on trouve sur neo, peut améliorer la situation petit à petit.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par kero le Sam 20 Sep 2014 - 0:48

@Chopin a écrit: Pour ma part, je ne serais pas intervenu. Il n'y a rien de pire pour un enseignant que de voir un autre professeur saper son autorité devant une classe.

N'exagerons rien. Il n'a pas sapé son autorité, même s'il est vrai que l'intervention de quelqu'un d'extérieur met en lumière le fait qu'il y a (déjà) un déficit d'autorité.

Comme ça a été dit plus haut, je pense que le mieux est juste d'avoir une discussion avec la personne, pour (1) expliquer que tu ne voulais pas la mettre en position délicate et (2) voire avec si la personne a besoin d'aide.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Ben93 le Sam 20 Sep 2014 - 1:12

@Zenxya a écrit:Un collègue était intervenu dans une de mes classes, c'était ma première année, j'étais en LP et qu'est-ce-que c'était dur pour moi. Sur le moment, je n'avais pas vraiment apprécié mais les élèves s'étaient bien calmés et par la suite n'avaient plus recommencé à ce niveau là. Le collègue était venu me parler juste après et j'avais compris qu'il avait réagi car il voyait que j'allais me "faire bouffer tout crue" et qu'il fallait agir sans tarder. Je ne lui en ai pas voulu. Cela partait d'un bon sentiment sans volonté de nuire.
Surtout que dans ton cas, PLP Electrotechnique et femme ça ne devait pas être évident.

Ben93
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Mmmandarine le Sam 20 Sep 2014 - 1:25

A mon avis, tu devrais commencer par t'excuser. Comme certains, je n'aurais pas, mais vraiment pas, apprécié qu'un autre professeur entre dans ma salle sans prévenir et pousse une gueulante.

D'autant plus que certes c'était le chahut, mais est-ce une habitude de cette classe ? Avec cette prof en particulier ? Depuis combien de temps y avait-il du bruit ?

Je pense que tu as réagis un peu vite et sur le coup d'une impulsion c'est normal tu es PP et tu veux que ta classe soit au carré comme elle l'est avec toi dans ton cours. Sauf que voilà ce n'est pas TON cours.

Autre données à prendre en compte, la rentrée n'est pas si loin et certains ont besoin de plus de temps que d'autre pour prendre leur marques.

Je suis pour la solidarité entre prof - elle est nécessaire - mais elle doit d'abord passer par le dialogue. Tu aurais pu prendre note en discuter par la suite avant d'intervenir. Si problème il y a, il faut trouver des solutions mais assoir son autorité ce n'est pas dire uniquement "attention sinon je vais le dire à Mme / M Bidule chose.

Et puis, le coup de la porte ouverte comme appel à l'aide, je ne suis pas convaincue ... Je fais cours porte ouverte mais c'est parce que je crève de chaud et les élèves aussi : il y a un milliard de raison pour laisser sa porte ouverte.

Le fait même que tu te poses des questions prouve bien à mon sens que tu as conscience que ce n'était pas la meilleure chose à faire ...

Mmmandarine
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par kero le Sam 20 Sep 2014 - 1:35

@Mmmandarine a écrit:Et puis, le coup de la porte ouverte comme appel à l'aide, je ne suis pas convaincue ... Je fais cours porte ouverte mais c'est parce que je crève de chaud et les élèves aussi : il y a un milliard de raison pour laisser sa porte ouverte.

Oui, vrai.

Mais quand même.

Moment souvenir: dans mon cas, lorsque j'ai vécu les plus grosses difficultés en gestion de classe, j'avais tendance à fermer la porte - soit par honte plus ou moins consciente, soit par peur de gêner les cours tout autour. Je crois que c'est le cas de nombreux profs: ceux qui font cours la porte grande ouverte, ce sont rarement ceux qui se font bordéliser.

À partir de là, l'idée selon laquelle un prof qui est en difficulté laisse la porte ouverte avec un secret espoir que quelqu'un vienne en soutien à ses difficultés, ne me semble pas complètement loufoque.

D'ailleurs, tiens: puisque sur ce forum on parle souvent de ce sujet (aller aider un collègue débordé) et que souvent vient l'idée que c'est déplacé (idée que basiquement, je défends aussi en général), je serais curieux de savoir: quelqu'un ici s'est-il déjà trouvé dans la situation où un collègue vient l'aider en soutien à une situation difficile, et constate ensuite que son autorité s'en trouve amoindrie ?

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par HARRYPOSTER le Sam 20 Sep 2014 - 7:26

Je pense que c'est une politique de l'établissement, chez nous on intervient quand il y a chahut et que l'on sent que ça déborde.
L'année dernière il y a eu un gros chahut dans une classe et nous nous sommes retrouvés à 3 collègues dans la classe, les gamins ont été très surpris mais le collègue a pu reprendre son cours et moi j'ai pris les 2 élèves les plus pénibles dans ma classe. Mais ça on en parle avant en disant aux nouveaux collègues, en cas de problème on intervient.

HARRYPOSTER
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Hélips le Sam 20 Sep 2014 - 8:01

@ycombe a écrit:



si c'est une collègue toujours débordée, cette intervention ne lui fait ni bien ni mal, de toute façon son autorité est définitivement par terre
si c'est une collègue parfois débordée, cette intervention peut permettre non pas d'asseoir l'autorité du PP mais l'autorité de l'équipe entière.
Je ne suis pas d'accord avec le mot «définitivement». J'ai eu un peu de mal à asseoir mon autorité (c'est une littote) lors de ma première année dans mon poste actuel, mais quelques années de travail et d'efforts m'ont permis de me classer dans les profs craints plutôt que dans les profs bordélisés (Même si certaines classes demandent encore des réactions à des tentatives de débordements). Je pense qu'un professeur qui reçoit de bons conseils, comme ceux qu'on trouve sur neo, peut améliorer la situation petit à petit.

Tu as raison, je ne suis pas tout à fait d'accord avec mon définitivement. Je pensais à certains collègues (les plus rares), mais j'ai oublié mon propre cas qui ressemble beaucoup au tien : on apprend !

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par roxanne le Sam 20 Sep 2014 - 8:08

@Ben93 a écrit:
@Zenxya a écrit:Un collègue était intervenu dans une de mes classes, c'était ma première année, j'étais en LP et qu'est-ce-que c'était dur pour moi. Sur le moment, je n'avais pas vraiment apprécié mais les élèves s'étaient bien calmés et par la suite n'avaient plus recommencé à ce niveau là. Le collègue était venu me parler juste après et j'avais compris qu'il avait réagi car il voyait que j'allais me "faire bouffer tout crue" et qu'il fallait agir sans tarder. Je ne lui en ai pas voulu. Cela partait d'un bon sentiment sans volonté de nuire.
Surtout que dans ton cas, PLP Electrotechnique et femme ça ne devait pas être évident.
C'est sûr que ça dépend comment c'est fait et la suite. Contractuelle(jeune) en LP, je me souviens d'une collègue entrant sans frapper, sans même me regarder pour gueuler après des élèves puis repartant aussi sec. J'étais allée la voir après où je m'étais entendue dire d'un ton méprisant qu'elle ne pouvait pas travailler avec un tel bruit à côté. Pas un mot de réconfort ou de conseil. L'année passant, j'avais appris que cette collègue (même matière que moi)se réservait les bonnes classes , enfin les sections plus faciles, tertiaires en demi-groupe, dans une salle aménagée avec des ordis, des livres, des fauteuils ! (j'y avais fait cours une fois suite à changement d'EDT, effectivement les gamins étaient plus calmes). Et moi, contractuelle, j'avais récupéré les classes de gars, d'usinage et compagnie. Mais j'avais eu ma petite vengeance quelques mois plus tard lorsqu'un jour alors que je passais devant sa salle, je l'ai vue libérer ses élèves avant la sonnerie pour aller manger plus tôt. Je n'ai pas manqué de faire une petite remarque sur l'heure.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par yogi le Sam 20 Sep 2014 - 8:57

Je considère l'aide comme une aubaine et non pas comme une autorité amenuisée. On peut tous passer par là,il n'y a pas de honte à avoir.Plus de solidarité entre nous ce serait pas mal!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Ponocrates le Sam 20 Sep 2014 - 9:12

@roxanne a écrit:
C'est sûr que ça dépend comment c'est fait et la suite. Contractuelle(jeune) en LP, je me souviens d'une collègue entrant sans frapper, sans même me regarder pour gueuler après des élèves puis repartant aussi sec. J'étais allée la voir après où je m'étais entendue dire d'un ton méprisant qu'elle ne pouvait pas travailler avec un tel bruit à côté. Pas un mot de réconfort ou de conseil..
J'ai vécu la même chose.
Et je suis d'accord avec ceux qui vous invitent à clarifier vos intentions- vous avez agi comme auriez aimé que l'on agisse pour vous-, pour ne pas que la collègue se sente remise en cause. Elle vous dira peut-être qu'elle aurait préféré que vous n'interveniez pas, mais cela évitera quand même une situation pourrie.

Ponocrates
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Elyas le Sam 20 Sep 2014 - 9:16

@Ponocrates a écrit:
@roxanne a écrit:
C'est sûr que ça dépend comment c'est fait et la suite. Contractuelle(jeune) en LP, je me souviens d'une collègue entrant sans frapper, sans même me regarder pour gueuler après des élèves puis repartant aussi sec. J'étais allée la voir après où je m'étais entendue dire d'un ton méprisant qu'elle ne pouvait pas travailler avec un tel bruit à côté. Pas un mot de réconfort ou de conseil..
J'ai vécu la même chose.
Et je suis d'accord avec ceux qui vous invitent à clarifier vos intentions- vous avez agi comme auriez aimé que l'on agisse pour vous-, pour ne pas que la collègue se sente remise en cause. Elle vous dira peut-être qu'elle aurait préféré que vous n'interveniez pas, mais cela évitera quand même une situation pourrie.

+1000.

Vous avez agi sous l'impulsion, ce qui est maladroit. Vous le savez, d'ailleurs, en mettant "help" dans le titre du sujet.

Quand je vois un(e) collègue bordellisé(e), je vais le/la voir et lui propose une intervention de choc de l'équipe entière où je vais dans son cours avec elle/lui et son autorisation plus un autre collègue pour souffler ensemble une gueulante, puis elle/il vient chez moi avec l'autre collègue pour souffler une gueulante quelques jours plus tard et on va enfin chez l'autre collègue ensemble pour souffler encore une gueulante quelques jours plus tard.

Les élèves voient que nous sommes une équipe et qu'on ne permet de pas de faille.

Là, vous l'avez mise en situation fragile.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par scot69 le Sam 20 Sep 2014 - 9:24

A mes débuts, il m'est arrivé que le PP de la classe intervienne quand j'étais débordé, et sincèrement cela a eu un effet immédiat: les élèves ont compris que les collègues étaient solidaires. D'ailleurs, le PP a ensuite refusé les mentions au conseil de classe à certains élèves pour ce motif.

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par amour le Sam 20 Sep 2014 - 9:24

Ah la difficile mission de PP! Il y aura toujours des collègues pour trouver que si tu interviens c'est de l'ingérence et de l'autoritarisme et d'autres pour penser que tu as fait ton travail de PP comme il faut en aidant non seulement la collègue, mais aussi la classe, à comprendre que la situation de classe ne pouvait plus durer. On ne peut pas savoir quelle est l'opinion de la collègue car on est pas dans sa tête: elle peut être soulagée, furieuse, ou même les deux car en fait inquiète sur sa capacité à faire preuve d'autorité.

La question la plus importante à mon avis, c'est de savoir dans quelle position tu es TOI le plus à l'aise. En effet c'est ta première année comme PP, et tu vas prendre des habitudes de travail. Je sais bien que le PP n'est pas le supérieur de ses collègues, mais il donne le ton et doit avoir une influence sur l'ambiance de classe, à toi de savoir jusqu'où et comment tu souhaites remplir la fonction. J'ajoute que la notion de bordel peut varier énormément d'une classe à l'autre et aussi d'un établissement à l'autre: on acceptera ici ce qui sera banni là, et inversement, et en l'espèce, ta collègue est bien moins au courant que toi de ce qui est acceptable dans ton bahut et dans cette division puisqu'elle est TZR et toi PP. Donc à mon avis, tu as rendu service à tout le monde, et en premier lieu aux élèves qui ont le droit d'avoir un cours aussi calme que possible. Tu as agi spontanément et c'est bien. Ce n'était peut-être pas parfait mais nous sommes humains.
Je n'enverrais pas de mail à ta place, je donnerai mon adresse mail à la collègue si ce n'est déjà fait, si ton intervention lui a posé problème, elle pourra te le dire.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par amour le Sam 20 Sep 2014 - 9:28

@Elyas a écrit:
@Ponocrates a écrit:
@roxanne a écrit:
C'est sûr que ça dépend comment c'est fait et la suite. Contractuelle(jeune) en LP, je me souviens d'une collègue entrant sans frapper, sans même me regarder pour gueuler après des élèves puis repartant aussi sec. J'étais allée la voir après où je m'étais entendue dire d'un ton méprisant qu'elle ne pouvait pas travailler avec un tel bruit à côté. Pas un mot de réconfort ou de conseil..
J'ai vécu la même chose.
Et je suis d'accord avec ceux qui vous invitent à clarifier vos intentions- vous avez agi comme auriez aimé que l'on agisse pour vous-, pour ne pas que la collègue se sente remise en cause. Elle vous dira peut-être qu'elle aurait préféré que vous n'interveniez pas, mais cela évitera quand même une situation pourrie.

+1000.

Vous avez agi sous l'impulsion, ce qui est maladroit. Vous le savez, d'ailleurs, en mettant "help" dans le titre du sujet.

Quand je vois un(e) collègue bordellisé(e), je vais le/la voir et lui propose une intervention de choc de l'équipe entière où je vais dans son cours avec elle/lui et son autorisation plus un autre collègue pour souffler ensemble une gueulante, puis elle/il vient chez moi avec l'autre collègue pour souffler une gueulante quelques jours plus tard et on va enfin chez l'autre collègue ensemble pour souffler encore une gueulante quelques jours plus tard.

Les élèves voient que nous sommes une équipe et qu'on ne permet de pas de faille.

Là, vous l'avez mise en situation fragile.

Et vous faites quoi de vos autres élèves pendant ce temps-là?

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis intervenu chez une collègue dans une classe dont je suis P.P...help

Message par Elyas le Sam 20 Sep 2014 - 9:29

@amour a écrit:
@Elyas a écrit:
@Ponocrates a écrit:
J'ai vécu la même chose.
Et je suis d'accord avec ceux qui vous invitent à clarifier vos intentions- vous avez agi comme auriez aimé que l'on agisse pour vous-, pour ne pas que la collègue se sente remise en cause. Elle vous dira peut-être qu'elle aurait préféré que vous n'interveniez pas, mais cela évitera quand même une situation pourrie.

+1000.

Vous avez agi sous l'impulsion, ce qui est maladroit. Vous le savez, d'ailleurs, en mettant "help" dans le titre du sujet.

Quand je vois un(e) collègue bordellisé(e), je vais le/la voir et lui propose une intervention de choc de l'équipe entière où je vais dans son cours avec elle/lui et son autorisation plus un autre collègue pour souffler ensemble une gueulante, puis elle/il vient chez moi avec l'autre collègue pour souffler une gueulante quelques jours plus tard et on va enfin chez l'autre collègue ensemble pour souffler encore une gueulante quelques jours plus tard.

Les élèves voient que nous sommes une équipe et qu'on ne permet de pas de faille.

Là, vous l'avez mise en situation fragile.

Et vous faites quoi de vos autres élèves pendant ce temps-là?

On fait ça sur nos heures de trou ou en restant plus longtemps ou en heure de vie de classe. Bref, on trouve le temps de le faire. Cela n'est jamais arrivé que ce soit impossible d'agir ainsi.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum