Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par e-Wanderer le Dim 21 Sep 2014 - 17:32

@Schéhérazade a écrit:Pour les sympathisants de droite que je connais, les choses sont claires: les salaires des fonctionnaires, à commencer par ceux des professeurs, doivent diminuer. Ils estiment qu'un agrégé est surpayé pour son travail effectif, que les conditions de salaire, de travail et d'embauche se sont tellement dégradées dans le privé, y compris pour ceux qui sortent d'écoles d'ingénieur et de commerce, qu'il leur est devenu intolérable de nous financer des salaires pareils, parfois supérieurs aux leurs, avec leurs impôts. Ils veulent du pouvoir d'achat, faire baisser la dette publique, et tiennent nos statuts pour un obstacle à la croissance. Quand je réponds en évoquant la crise du recrutement, ils répondent que les conditions de travail en sont la cause, non les salaires. Et de toute façon, ils sont bien décidés à nous sacrifier sur l'autel des finances publiques et de la crise, ils sont persuadés de bénéficier à terme de la dégradation de nos conditions de vie. De toute façon, il ne voient pas comment la qualité de l'enseignement donné à leurs enfants pourrait encore se dégrader, vu ce qu'elle est déjà. Les dirigeants de l'UMP ne font que suivre une partie de l'opinion publique.
Affligeante situation, affligeantes perspectives.

Inversement, on peut se dire cyniquement que la logique libérale ne peut que profiter aux professeurs. Attention, qu'on s'entende bien ! Je ne la défends en aucune sorte, c'est absolument contraire à mon idéal républicain (cf. infra). Mais je fais quand même ce petit raisonnement :

Dans l'état actuel, on déplace des gens à 600 bornes de chez eux (c'est le cas pour 60% de mes étudiants) pour devenir TZR dans l'académie de Créteil. Ils n'ont pas les moyens de se loger dans Paris intra muros (ou alors dans un clapier, et en ajoutant les frais de transport et la fatigue) et ils affrontent des situations d'enseignement proprement ahurissantes. Ils doivent rester là 5 ou 10 ans pour avoir les points suffisants pour redescendre dans leur région d'origine (et de nouveau, en changeant d'académie, repartir en bas de l'échelle des points et se taper les établissements pourris).

Je me souviens avoir eu une conversation avec une collègue de Toulouse, sur ce forum, qui disait son écœurement d'être en poste à Créteil alors qu'elle voyait qu'on recrutait des vacataires dans son académie d'origine. Mais elle ne pouvait pas retourner chez elle, faute de points. Ubuesque ! En clair : l'Etat organise la répartition de la pénurie sur l'ensemble du territoire, pour que ça ne se voie pas trop.

D'où cette question : quel intérêt ces jeunes collègues ont-il de voter PS ? Mutations non souhaitées, salaires bloqués, heures sup' refiscalisées (et, pas d'hypocrisie : on sait tous parfaitement qu'en début de carrière, ça met du beurre dans les épinards)… Réponse : AUCUN intérêt !

Si Sarkozy permet aux chefs d'établissement de négocier le recrutement de gré à gré avec les enseignants, les collègues dans cette situation pourront tout simplement rentrer chez eux sans attendre 10 ans dans des conditions déplorables à Créteil. Le problème, c'est de savoir QUI, dans ces conditions, va bien vouloir aller enseigner dans les collèges pourris de Créteil. En fait, la droite s'en f** complètement, parce que ce n'est pas sa clientèle. Alors pour les pauvres et les immigrés, on pourra bien recruter qui on voudra. Des animateurs, en somme…

Qu'on ne me sorte pas l'argument de l'emploi à vie, car on s'en moque un peu : on manque de profs, et ce n'est pas près de changer ! J'ai vécu pendant 10 ans avec une jeune prof qui avait démissionné de son CAPES pour ne pas subir les mutations forcées et préférait proposer ses services comme vacataire : elle trouvait sans aucun problème, dans le public comme dans le privé, et si elle tombait dans un établissement pourri, elle écrivait pour dire qu'elle s'en allait. Au moins, ça la mettait à l'abri de la dépression.

Pour ma part, je ne suis pas favorable à ce système. 1) parce que c'est contraire au principe républicain de l'égalité des chances (qui suppose de garantir la même qualité d'enseignement sur tout le territoire). 2) parce que je ne suis pas concerné (j'enseigne à la fac). Mais je ne veux surtout pas être donneur de leçons ! Si j'étais jeune certifié/agrégé débutant, je préférerais sans doute rester près de chez moi et négocier directement mon embauche et mon salaire avec un chef d'établissement, j'aurais TOUT à y gagner.

Tout ça pour dire que nous sommes peut-être bien bêtes de nous accrocher à nos statuts à une période où on a besoin de profs et où on manque cruellement de gens compétents. La loi de l'offre et de la demande nous est favorable, et donc l'adoption de règles libérales serait évidemment à notre avantage. Si j'y suis hostile, c'est surtout pour des raisons de morale politique, mais pas du tout pour des raisons d'intérêt ! Il me semble au contraire que si on appliquait les mesures chères aux Figaronautes, les "anti-profs" seraient bien obligés de revoir un peu leurs préjugés et de mettre la main à la poche (pas grave, ils ont les moyens). Les vrais dindons de la farce ne seraient certainement pas les profs : ce seraient les gosses des banlieues difficiles. Et c'est pour ça que Sarkozy est insupportable.

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Ronin le Dim 21 Sep 2014 - 17:37

@e-Wanderer a écrit:
@MUTIS a écrit:
@Condorcet a écrit:Sur le plan des réalisations concrètes, il s'agit de bonnet blanc et blanc bonnet :
- blanc-seing à l'eurocratie,
- déficit abyssal des comptes publics conjugué à une politique de sous-investissement public/ démantèlement des dernières strates de l'Etat-providence,
- atlantisme forcené,
- politique de l'offre
....

Pour l'EN ce n'est pas blanc bonnet et bonnet blanc...
Et puis ce discours du "tous pareils" ou du "tous pourris" commence à m'irriter.
Regardez les projets de l'UMP (et de Sarkozy avant) pour l'EN, vous verrez que ce n'est pas la même chose.
La seule obsession de la droite a été, cette dernière décennie, de dénoncer les fonctionnaires, de taper sur des gens qui ne sont pas responsables de leur recrutement ou de leur nombre, de cracher sur les soi-disant privilèges de la fonction publique. Tout en défendant les salaires indécents des banquiers, des vrais privilégiés et des héritiers au nom de leur supposé mérite. Ce discours n'est pas celui de la gauche.
Quant à Hollande, ce n'est pas un magouilleur à la Sarko avec des casseroles plein la cuisine.  Tiens ! il me deviendrait presque sympathique avec son scoot et ses histoires de cul.

Mais d'un autre côté, on peut reprocher à la gauche d'avoir restauré les IUFM sous la forme des ESPE, d'avoir réformé le CAPES dans le sens voulu par les pédagogues fous et au détriment des contenus disciplinaires. Je maintiens que la gauche, malgré l'argent qu'elle consacre à l'éducation, fait autant de dégâts que la droite. Des dégâts différents, mais des dégâts quand même. La droite confie l'éducation à des boutiquiers sans scrupules, la gauche à des idéologues.

Pour l'essentiel, c'est kif-kif : salaires bloqués, système de mutations absurde, établissements sensibles en perdition etc. Il me semble que la crise des recrutements s'accentue de façon inquiétante, il serait temps de se demander pourquoi…

Je défie quiconque de m'expliquer quelle différence claire il y a, pour les universités, entre Mme Pécresse et Mme Fioraso : c'est EXACTEMENT la même chose ! (Ah ! si… Mme Fioraso a organisé des Assises de l'Enseignement Supérieur lors de son arrivée pour faire semblant d'écouter la communauté universitaire, mais ses représentants ont soigneusement verrouillé les débats et n'ont tenu compte d'aucune des propositions qui ont été faites. Dire que j'ai été assez bête pour perdre 3 jours pour y participer ! Je suis membre élu du Conseil Scientifique de mon université, qui m'a mandaté pour participer à ces assises, mais j'ai pu prendre la parole seulement deux fois. Deux fois une minute…).

Du côté de la politique européenne, c'est pareil : le traité transatlantique, on y aura droit avec le PS comme avec l'UMP (et c'en sera fini de notre système social, car je ne vois pas comment on pourra maintenir nos prix face à des pays qui font financer la santé et l'assurance chômage par l'individu, et où les biens de consommation sont logiquement beaucoup moins chers que chez nous).

Pour ma part, je voterai pour un souverainiste modéré (style Chevènement ou Dupont-Aignan) si l'occasion m'en est donnée. Sans grand espoir de le voir dépasser 5%, mais parce que ce sont mes idées et que si on ne vote pas pour les gens qui défendent nos idées, on a peu de chance de les voir un jour émerger. Après, que ce soit Hollande ou Sarkozy, je n'y vois même pas de différence de style : Morano ou Cahuzac, Thévenoud ou Lefebvre, Morelle ou Hortefeux, Bricq ou Wœrth, c'est la même engeance. Le Fouquet's ou le scooter rue du Cirque, ce n'est que l'écume d'un pouvoir en perdition et de valeurs qui se délitent.

J'ai vaguement plus de sympathie pour le personnage de Hollande que pour Sarkozy (ce qui n'est pas bien difficile !), mais ça s'arrête là et je ne vote pas pour quelqu'un parce que je préfère trois blagounettes foireuses à un "casse-toi pauv'con" consternant. Il y a de fortes chances que je reste chez moi au second tour… On va déjà se taper un branquignol à coup sûr, alors qu'on ne me demande pas en plus de cautionner ça.

Entièrement d'accord avec toi.

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Schéhérazade le Dim 21 Sep 2014 - 17:55

e-Wanderer, ces gens-là ne croient pas qu'un professeur doive être plus qualifié "qu'une secrétaire" (pour citer l'un d'entre eux), ni surtout rémunéré davantage. Je ne sais pas ce que sont les rémunérations hors contrat, mais aux yeux des sympathisants de droite que je connais, il est évident que la loi de l'offre et de la demande permettra de tirer les salaires vers le bas, puisque concours et statut contraignent à surpayer les professeurs. 9,53 euros de l'heure serait bien assez, sans doute...Comme toi j'espère qu'ils ont tort. Mais j'aimerais en être sûre: car si parallèlement on force les chômeurs à devenir professeurs, en durcissant drastiquement les conditions d'indemnisation, on peut faire baisser les salaires. La qualité du travail, tout le monde s'en f***; il est évident que les jeunes de banlieue seront encore plus sacrifiés qu'ils ne le sont déjà; et à mon avis nous le serons aussi.
Et je ne pense même pas que "pas grave, ils ont les moyens": les plus vindicatifs sont ceux qui ont eu de grandes espérances (anciens d'école de commerce, notamment) et de grandes désillusions (contraste entre les mirifiques perspectives de salaire et d'emploi décrites dans les brochures et la réalité), et ne roulent pas sur l'or. Et ils sont nombreux.
J'espère avoir tort. Enfin j'espère surtout que Sarko va disparaître du paysage, mais ça nous débarrassera pas du sarkozisme.

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Thierry30 le Dim 21 Sep 2014 - 18:15

@e-Wanderer a écrit:

J'ai vaguement plus de sympathie pour le personnage de Hollande que pour Sarkozy (ce qui n'est pas bien difficile !), mais ça s'arrête là et je ne vote pas pour quelqu'un parce que je préfère trois blagounettes foireuses à un "casse-toi pauv'con" consternant. Il y a de fortes chances que je reste chez moi au second tour… On va déjà se taper un branquignol à coup sûr, alors qu'on ne me demande pas en plus de cautionner ça.

Je suis exactement sur cette ligne.

Ceci dit, une abstention massive des électeurs de Hollande au second tour, dans le cas d'un duel Le Pen/Sarkozy pourrait bien amener au pouvoir l'extrême droite.

On me dira que le FN, seul, ne pourra jamais avoir la majorité à l'Assemblée Nationale. Certes, mais il lui sera très facile d'aller chercher à l'UMP des soutiens sur une plateforme programmatique bien de droite: Morano, Guéant, Lefèbvre... j'en passe et des "meilleurs".

Il lui suffira, pour cela, d'abandonner la sortie de l'Euro qui n'est, je l'affirme, qu'une proposition opportuniste de ce parti absolument libéral dans ses gènes. Diminution du nombre de fonctionnaires et de leur salaire, privatisation de certains services publics, suppression des allocations pour les étrangers, dans notre domaine, mise en place du chèque-éducation, les points de convergence sont très nombreux.

C'est donc, une fois de plus, une excellente nouvelle pour le FN ET pour toute la frange UMP qui n'attend que l'occasion pour sortir du bois et mener une politique la plus droitière possible.

Autrement dit: nous sommes, grâce à la politique anti-sociale menée par Hollande et le PS, condamnés à laisser arriver une droite bien dure et bien décidée à tout ficher en l'air... A moins que le miracle se produise et que le PS nous redonne envie de voter pour lui... par ses actes, pas par ses discours... (ça, on a déjà donné avec celui du Bourget!)

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par EU1 le Dim 21 Sep 2014 - 20:03

Entre Hollande et Sarkozy, d'autres choix sont possibles : UDI, Modem, les Verts...

PS : petite parenthèse concernant le fait que certains appellent la fille Le pen "Marine". Désolé mais ça me choque. Le Pen c'est Le pen, c'est pas Marine (enfin, pour moi).

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Jacq le Dim 21 Sep 2014 - 20:13

@EU1 a écrit:Entre Hollande et Sarkozy, d'autres choix sont possibles : UDI, Modem, les Verts...

PS : petite parenthèse concernant le fait que certains appellent la fille Le pen "Marine". Désolé mais ça me choque. Le Pen c'est Le pen, c'est pas Marine (enfin, pour moi).

Oui, et cela aide à la "normalisation". Nos journalites devraient réfléchir à cela eux aussi.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Olympias le Dim 21 Sep 2014 - 20:23

Sarkozy essaie de montrer qu'il a changé chez Delahousse. Sa manière de parler est horripilante.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Amaliah le Dim 21 Sep 2014 - 20:27

@Jacq a écrit:Précaution pour ce soir : ne pas regarder le 20h de France 2.

@Olympias a écrit:Sarkozy essaie de montrer qu'il a changé chez Delahousse. Sa manière de parler est horripilante.

Dommage, le mal est fait pour moi... Je viens de l'entendre parler quelques minutes et j'ai eu, comme toujours, l'impression d'entendre Laurent Gerra en train de l'imiter. Sa manière de parler est insupportable et ce qu'il dit ne l'est pas moins. Franchement j'ai envie de pleurer en pensant à 2017...

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Reine Margot le Dim 21 Sep 2014 - 20:27

Delahousse ne l'épargne pas...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par EU1 le Dim 21 Sep 2014 - 20:30

moi je ne suis pas son intervention.

Tout sur la forme, rien sur le fond comme à chaque fois. Pujadas va tout faire pour avoir un scoop, une petite phrase...

ça aussi c'est dramatique.

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Olympias le Dim 21 Sep 2014 - 20:31

J'vous l'dit, M'sieur Delahousse
Je me plains pas
J'peux m'défendre, j'peux m'exprimer...
Y a trop d'colère, y a trop d'violence

Au secours !!!!!!!!!!!! La syntaxe

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par benjy_star le Dim 21 Sep 2014 - 20:31

@Reine Margot a écrit:Delahousse ne l'épargne pas...
Tu parles, il répond à aucune des questions, et il en pause d'autres à la place.

Delahousse fait juste semblant de pas l'épargner...

Il lui tend la perche pour qu'il se fasse passer pour un pauvre homme qui a muri, qui est victime, qui est réfléchi...

Honte à nos journalistes !!

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par ylm le Dim 21 Sep 2014 - 20:32

@Reine Margot a écrit:Delahousse ne l'épargne pas...
C'est de l'humour?

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par EU1 le Dim 21 Sep 2014 - 20:33

j'aimerais qu'il explique les 600 milliards de dette en plus, le million de chômeurs en plus et des déficits à 6,5% du PIB

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Daphné le Dim 21 Sep 2014 - 20:33

Je ne regarde ps, c'est juste pas possible !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Olympias le Dim 21 Sep 2014 - 20:34

@EU1 a écrit:j'aimerais qu'il explique les 600 milliards de dette en plus, le million de chômeurs en plus et des déficits à 6,5% du PIB
Cela me semble difficile, Hortefeux n'a pas pu le faire tout à l'heure sur France Inter...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Reine Margot le Dim 21 Sep 2014 - 20:35

@ylm a écrit:
@Reine Margot a écrit:Delahousse ne l'épargne pas...
C'est de l'humour?

Heu, non, il pointe son bilan pas terrible, l'attaque sur les affaires...

"vous aviez augmenté les impôts"..Sarko bafouille.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Alwidis le Dim 21 Sep 2014 - 20:36

Petit pic pour nous : Pas besoin de poste dans l'EN ! 3 élèves par table et c'est bon ! Hop hop hop...

Alwidis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par EU1 le Dim 21 Sep 2014 - 20:37

finalement je me laisse tenter et je regarde la fin de l'interview...

Reine Margot : un vrai journaliste lui aurait mis le nez devant ces fameux 600 milliards de dette, les déficits et le chômage.

Mais comme c'est chiant et que les gens ne veulent entendre que des éléments de communication il ne le fait pas.

Ce n'est pas du journalisme, c'est un simple présentateur télé

PS : au bout de deux minutes il m'agace déjà... la syntaxe, quelle horreur !

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Audrey le Dim 21 Sep 2014 - 20:39

Enorme: il estime qu'il a tenu ses promesses, car comme il l'a promis à Toulon, en période de crise, aucun Français n'a perdu ses économies, n'a dû aller "faire la queue à la banque"...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Reine Margot le Dim 21 Sep 2014 - 20:43

@EU1 a écrit:finalement je me laisse tenter et je regarde la fin de l'interview...

Reine Margot : un vrai journaliste lui aurait mis le nez devant ces fameux 600 milliards de dette, les déficits et le chômage.

Mais comme c'est chiant et que les gens ne veulent entendre que des éléments de communication il ne le fait pas.

Ce n'est pas du journalisme, c'est un simple présentateur télé

PS : au bout de deux minutes il m'agace déjà... la syntaxe, quelle horreur !

Oui, il aurait dû aller plus loin et donner des chiffres en plus, c'est clair (fait avec les augmentations d'impôts qui ont fait bredouiller Sarko), ça aurait donné du poids.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Matthew76 le Dim 21 Sep 2014 - 22:58

@Olympias a écrit:J'vous l'dit, M'sieur Delahousse
Je me plains pas
J'peux m'défendre, j'peux m'exprimer...
Y a trop d'colère, y a trop d'violence

Au secours !!!!!!!!!!!! La syntaxe


Plus vrai que nature Laughing !
En tout cas, ouuuf, j'ai échappé à ça... professeur

Matthew76
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par henriette le Dim 21 Sep 2014 - 23:02

@Audrey a écrit:Enorme: il estime qu'il a tenu ses promesses, car comme il l'a promis à Toulon, en période de crise, aucun Français n'a perdu ses économies, n'a dû aller "faire la queue à la banque"...
Ah ben vu comme ça, comme en effet on n'a pas rétabli les tickets de rationnement, c'est sûr que c'est un vrai succès Evil or Very Mad

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Lizdarcy le Dim 21 Sep 2014 - 23:13

J'ai l'envie et pas le choix!   (je suis sur BFM, pas de média ce weekend)

Pas le choix???!!! affraid
OUT!

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par Lefteris le Dim 21 Sep 2014 - 23:20

@Schéhérazade a écrit:e-Wanderer, ces gens-là ne croient pas qu'un professeur doive être plus qualifié "qu'une secrétaire" (pour citer l'un d'entre eux), ni surtout rémunéré davantage. Je ne sais pas ce que sont les rémunérations hors contrat, mais aux yeux des sympathisants de droite que je connais, il est évident que la loi de l'offre et de la demande permettra de tirer les salaires vers le bas, puisque concours et statut contraignent à surpayer les professeurs. 9,53 euros de l'heure serait bien assez, sans doute...Comme toi j'espère qu'ils ont tort. Mais j'aimerais en être sûre: car si parallèlement on force les chômeurs à devenir professeurs, en durcissant drastiquement les conditions d'indemnisation, on peut faire baisser les salaires. La qualité du travail, tout le monde s'en f***; il est évident que les jeunes de banlieue seront encore plus sacrifiés qu'ils ne le sont déjà; et à mon avis nous le serons aussi.
Et je ne pense même pas que "pas grave, ils ont les moyens": les plus vindicatifs sont ceux qui ont eu de grandes espérances (anciens d'école de commerce, notamment) et de grandes désillusions (contraste entre les mirifiques perspectives de salaire et d'emploi décrites dans les brochures et la réalité), et ne roulent pas sur l'or. Et ils sont nombreux.
J'espère avoir tort. Enfin j'espère surtout que Sarko va disparaître du paysage, mais ça nous débarrassera pas du sarkozisme.
Assez bonne analyse de la situation et de la mentalité globale du sarkozyste, comme le message plus haut. Mais pour avoir  bien pratiqué la FP et longtemps observé,  je crois que pour beaucoup, il n'y a même plus de réflexion sur le gain possible à titre personnel, ni sur les conséquences. C'est devenu une sorte de mantra, le raisonnement tenant à peu près en ceci : "Cassons toujours, on verra après" ou "si ça fait pas de bien ça fait pas de mal".
Il y a aussi une forme de haine irraisonnée contre l'intellectualisme ou ce qu'ils croient tel (d'où le ressentiment particulièrement fort contre l'agrégation) : les enseignants de matières inutiles (j'en fais partie) n'ont pas lieu d'être pour certains  (et on l'entend aussi chez des gens de gauche) , pour d'autres, ils devraient être moins payés (il y a quand même des nuances dans la droite dure, faut pas croire Smile ) .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelles stratégies pour supporter le retour de la sarkomania ?

Message par User5899 le Lun 22 Sep 2014 - 0:26

@Audrey a écrit:Enorme: il estime qu'il a tenu ses promesses, car comme il l'a promis à Toulon, en période de crise, aucun Français n'a perdu ses économies, n'a dû aller "faire la queue à la banque"...
Elisez-moi, je vous promets solennellement que personne ne se verra refuser le droit de respirer sous mon quinquennat, et jmy engaj solanèlment msieur brushing.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum