Hésitation emploi à/de

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle tournure utilisez-vous habituellement ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 32 ]
 
Total des votes : 32

Hésitation emploi à/de

Message par A Tuin le Mer 6 Mai 2009 - 21:34

Quelle est la bonne préposition à utiliser ici :
"c'est à vous à voir", ou bien, "c'est à vous de voir" ? Est-ce qu'il existe une règle qui indique l'emploi de ces prépositions dans de telles tournures ?

Cette question me turlupine ...


Dernière édition par A Tuin le Mer 6 Mai 2009 - 21:46, édité 1 fois

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par Poups le Mer 6 Mai 2009 - 21:40

je dis "c'est à vous de voir "
Pour la dexième partie de la question , je ne sais pas.

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par miss terious le Mer 6 Mai 2009 - 21:45

Comme Poups, je dis "à vous de voir" ; et comme Poups je ne connais pas la règle, s'il en existe une.
D'ailleurs, dans le même ordre d'idée : dit-on "continuer à+inf" ou "continuer de+inf" ?

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par Poups le Mer 6 Mai 2009 - 21:49

On peut dire :
Je continue à faire le fou ....
Je continue de manger .....

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par A Tuin le Mer 6 Mai 2009 - 21:49

Moi je dis aussi "à vous de voir", mais j'ai remarqué que pas mal de gens utilisaient le à, me menant à m'interroger.

Pour le continuer à / continuer de, une fois j'avais cherché sur internet je crois, il me semble qu'est en jeu ici l'aspect du procès (achevé/inachevé..), mais ça ne m'avait pas semblé très clair.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par A Tuin le Mer 6 Mai 2009 - 21:58

En cherchant sur le net pour continuer à/de j'ai trouvé :

«D'après l'Académie, on doit se servir de continuer à quand il
s'agit d'une action commencée et que l'on continue, et de
continuer de quand il s'agit d'une action qu'on a l'habitude de
faire. Cet homme, tenant son verre, continue à boire ;
c'est-à-dire il achève ce qu'il avait commencé ; mais cet homme
est un ivrogne, et, malgré ses promesses, il continue de boire,
c'est-à-dire il persiste dans ses habitudes d'ivrognerie.»

il continue de" peut s'employer, d'après le TLFi, comme locution impersonnelle, et dans ce cas, le sujet réel désigne un phénomène naturel, par exemple : Il a plu beaucoup depuis une heure, et (...) il continue de pleuvoir



A priori, dans l'absolu, à et de sont autorisés : «à» est le plus courant, le plus usuel. Mais on lui préférerait «de» pour éviter le hiatus : «continuer d'aller mieux» plutôt que «continuer à aller mieux».



Ma question pour le à vous à faire/de faire reste entière. Peut-être est-ce la même logique qui s'applique ? Elle validerait l'utilisation privilégiée du de.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par Poups le Mer 6 Mai 2009 - 22:05

@A Tuin a écrit:En cherchant sur le net pour continuer à/de j'ai trouvé :

«D'après l'Académie, on doit se servir de continuer à quand il
s'agit d'une action commencée et que l'on continue, et de
continuer de quand il s'agit d'une action qu'on a l'habitude de
faire. Cet homme, tenant son verre, continue à boire ;
c'est-à-dire il achève ce qu'il avait commencé ; mais cet homme
est un ivrogne, et, malgré ses promesses, il continue de boire,
c'est-à-dire il persiste dans ses habitudes d'ivrognerie.»

il continue de" peut s'employer, d'après le TLFi, comme locution impersonnelle, et dans ce cas, le sujet réel désigne un phénomène naturel, par exemple : Il a plu beaucoup depuis une heure, et (...) il continue de pleuvoir
Merci pour ces explications ..... flower



A priori, dans l'absolu, à et de sont autorisés : «à» est le plus courant, le plus usuel. Mais on lui préférerait «de» pour éviter le hiatus : «continuer d'aller mieux» plutôt que «continuer à aller mieux».



Ma question pour le à vous à faire/de faire reste entière. Peut-être est-ce la même logique qui s'applique ? Elle validerait l'utilisation privilégiée du de.

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par Kan-gourou le Jeu 7 Mai 2009 - 8:49

Je n'ai jamais entendu "c'est à vous à voir" et en fait ça me fait bizarre d'entendre ça. Donc pour moi ce sera "à vous de voir".

Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par odessa le Jeu 7 Mai 2009 - 9:26

je dis également c'est à vous de voir mais sans connaitre l'explication

odessa
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par A Tuin le Jeu 7 Mai 2009 - 9:41

Moi même j'ai toujours dit "à vous de voir", mais à plusieurs reprises j'ai entendu des gens dire à, alors même qu'ils emploient un langage relativement soutenu. Donc j'en étais venue à me demander ce qui se disait.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par Daphné le Jeu 7 Mai 2009 - 14:10

Ici je dirais c'est à vous de voir pour éviter le hiatus.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par miss terious le Jeu 7 Mai 2009 - 22:20

@A Tuin a écrit:En cherchant sur le net pour continuer à/de j'ai trouvé :

«D'après l'Académie, on doit se servir de continuer à quand il
s'agit d'une action commencée et que l'on continue, et de
continuer de quand il s'agit d'une action qu'on a l'habitude de
faire. Cet homme, tenant son verre, continue à boire ;
c'est-à-dire il achève ce qu'il avait commencé ; mais cet homme
est un ivrogne, et, malgré ses promesses, il continue de boire,
c'est-à-dire il persiste dans ses habitudes d'ivrognerie.»

il continue de" peut s'employer, d'après le TLFi, comme locution impersonnelle, et dans ce cas, le sujet réel désigne un phénomène naturel, par exemple : Il a plu beaucoup depuis une heure, et (...) il continue de pleuvoir



A priori, dans l'absolu, à et de sont autorisés : «à» est le plus courant, le plus usuel. Mais on lui préférerait «de» pour éviter le hiatus : «continuer d'aller mieux» plutôt que «continuer à aller mieux».

Merci d'avr cherché. veneration Et pourtant, l'expli n'est pas super claire...

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hésitation emploi à/de

Message par retraitée le Jeu 14 Mai 2009 - 16:39

Je pense que les gens mélangent deux expressions : C'est à voir" et "c'est à vous de voir"!

On mélange bien "dorer la pilule" (= enjoliver la réalité pour qu'elle soit moins amère) et "se dorer la couenne au soleil".
Ce qui fait qu'on a "se dorer la pilule" comme synonyme de bronzer! On a le droit de s'illusionner sur les bienfaits du bronzage!
Même chose avec "bondé" et "blindé". Désormais les trains sont "blindés", comme celui de Lénine!

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum