questions aux professeurs de français du collège

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par MUTIS le Mar 23 Sep 2014 - 21:52

@madamed a écrit:
@MUTIS a écrit:8 lectures cursives imposées par an avec contrôle écrit en classe ( je sais , c'est mal ! ) + les livres étudiés en classe. Parfois 9 lectures cursives . Effectivement j'ai eu le même problème avec mon fils en 6eme et ça sera la même chose cette année. Des profs qui font tout bien : des séquences, des séances, des vrais produits d'IUFM mais qui ne font pas lire ! On ne leur a pas appris sans doute et puis ça donne vraiment du boulot  . 😬

Je sens que j'ai des élèves lecteurs, et j'aimerais les faire lire autant, mais c'est concrètement impossible. Trop peu de séries complètes (5 à tout casser) et interdiction de faire acheter des livres. Comment fais-tu?

Je l'explique sur le fil que j'ai mis en lien ...
Je ne comprends pas qu'on ne puisse pas faire acheter de livres. Les familles les plus démunies reçoivent une aide assez conséquente pour un élève en college (382 euros) Et si l'école ne prescrit pas de livres, qui le fera ? En tout cas interdiction de faire acheter des livres, je trouve cela scandaleux (surtout quand on compare le prix d'un livre et celui d'un jeu vidéo...)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par Delphine77 le Mar 23 Sep 2014 - 22:43

Tout d'abord marci à tous pour vos réponses.

@Nasopi a écrit:J'ai distribué à mes 5e en début d'année une liste de tous les livres qu'ils auront à lire dans l'année : tu veux que je te l'envoie pour avoir des idées de lecture pour ta fille ?
Je te remercie pour ta proposition mais j'ai déjà ce qu'il faut à la maison en lecture, ce n'est pas un problème de choix mais d'envie de lire.

@Nadejda a écrit:Parfois, si on ne donne pas de listes de livres à faire acheter dès le début de l'année, c'est aussi parce qu'on réfléchit encore un peu à ses chapitres.
Stagiaire cette année, je ne suis pas encore capable de dire exactement ce que je ferai lire en OI et en LC (surtout en LC, d'ailleurs). J'ai bien les grandes lignes, je pense être à peu près fixée mais je ne veux pas trop m'avancer dès septembre. Et comme j'ai hérité d'une classe de 6e trèèès lents, je devrai sans doute revoir mes ambitions à la baisse, hélas. Bon, après, je vous rassure, ils ne liront pas un seul livre, loin de là Wink Mais la mise en route en septembre peut être chaotique...
D'ailleurs, pouvez-vous faire acheter les livres lus en LC ? Chez nous, on doit seulement utiliser les séries...

Je comprends bien. Peut être que je suis trop impatiente et que le prof de cette année réfléchit sur les livres qu'il va étudier. Mais celui de l'année dernière a réfléchi trop longtemps, l'année est terminée  Razz

@Hermiony a écrit:En parallèle, les élève m'empruntent des livres de ma bibliothèque de classe. Si ta fille n'est pas une lectrice assidue, tu peux peut-être demander à tes collègues des titres de livres qui intéressent leurs enfants ou l'emmener à la bibliothèque (si tu le peux).

Je lui ai déjà acheté pleins de livres sympas, et d'autres qu'elle a choisi elle même (et aussi des bd!). Je pense qu'elle a bien compris que ça me fait plaisir, mais elle n'a pas envie de lire.

@MUTIS a écrit:Je ne comprends pas qu'on ne puisse pas faire acheter de livres. Les familles les plus démunies reçoivent une aide assez conséquente pour un élève en college (382 euros) Et si l'école ne prescrit pas de livres, qui le fera ? En tout cas interdiction de faire acheter des livres, je trouve cela scandaleux (surtout quand on compare le prix d'un livre et celui d'un jeu vidéo...)

Je suis tout à fait d'accord. Et puis si 2 ou 3 familles ne peuvent vraiment pas acheter, le collège devrait pouvoir débloquer des fonds pour acheter 3 livres quand même !
Et c'est ce qui me tracasse, je sais que ma fille lira si ça fait parti de ses devoirs : elle y sera obliger. Le but étant qu'elle y prenne goût... Twisted Evil

Delphine77
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par MUTIS le Mer 24 Sep 2014 - 8:05

Interdiction d'acheter des livres ... Pour les collégiens de milieu défavorisé si j'ai bien compris ! Scandaleux ! Mais qui décide cela ?
En revanche quand ils sont pas défavorisés, je vous rassure, on peut faire acheter des livres.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par liskaya le Mer 24 Sep 2014 - 9:12

Par contre défavorisés ou pas, tout le monde doit acheter des baskets propres pour les gymnase, un maillot de bain et une serviette pour la piscine, bien souvent un workbook en anglais, parfois un autre en maths... ça n'a aucun sens !

liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par MUTIS le Mer 24 Sep 2014 - 9:23

@liskaya a écrit:Par contre défavorisés ou pas, tout le monde doit acheter des baskets propres pour les gymnase, un maillot de bain et une serviette pour la piscine, bien souvent un workbook en anglais, parfois un autre en maths... ça n'a aucun sens !
Rassurons-nous, ils auront de quoi s'acheter des consoles de jeux et du jeu vidéo. Il serait dommage de gaspiller l'argent avec des livres ...
Et personne ne proteste et ne rue dans les brancards ??? furieux

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par Amaliah le Mer 24 Sep 2014 - 10:01

Je suis en ZEP et si je fais acheter un livre ou deux, cette année en 6e un livre pour Les Métamorphoses d'Ovide et le cahier de rédaction de Véronique, je ne dépasse pas trop les dix euros à l'année.

Autre solution : je vais voir la doc et on cherche tous les livres du CDI autour d'un même thème, par exemple la première guerre mondiale, ce qui me permet de donner de gros livres aux bons lecteurs et de plus petits aux élèves moins bons lecteurs.

Parfois je prête mes livres, sur les loups, à force d'en acheter à des vide-greniers ou à la Trocante, je dois bien en avoir 20 différents!

En tout cas, Delphine, si ta fille n'aime pas lire, l'as-tu obligée à lire par le passé? Je crois qu'en fait les enfants d'aujourd'hui sont tellement sollicités par tellement de choses qu'à part les gros lecteurs passionnés, peu prennent le temps de lire. Mon fils aîné tient à jour sa liste de lectures année après année depuis le CE1. En CM1 il a lu plus de 70 livres divers et variés et nous ne comptons que les romans. Je le vois rarement prendre un livre spontanément en journée mais tous les soirs, il n'a pas le choix, c'est soit il lit, soit on éteint la lumière. Wink
Et en fait, je vois que ses lectures nourrissent son imagination. Quand il doit faire une rédaction, il a souvent des idées inspirées par les livres qu'il a lus et qu'il adapte à sa sauce, parfois même sans s'en rendre compte.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par zeprof le Mer 24 Sep 2014 - 10:06

@MUTIS a écrit:
@liskaya a écrit:Par contre défavorisés ou pas, tout le monde doit acheter des baskets propres pour les gymnase, un maillot de bain et une serviette pour la piscine, bien souvent un workbook en anglais, parfois un autre en maths... ça n'a aucun sens !
Rassurons-nous, ils auront de quoi s'acheter des consoles de jeux et du jeu vidéo. Il serait dommage de gaspiller l'argent avec des livres ...
Et personne ne proteste et ne rue dans les brancards ??? furieux

le contexte est différent puisque je bosse en lycée mais je rencontre le même problème... les élèves "n'ont pas d'argent pour acheter un livre, un livre c'est cher" mais par contre la plupart sont fumeurs (au prix du paquet de clopes, au secours ! affraid ), ont tous des iphone dernière génération, des tablettes, des baskets de marque (avec lesquelles ils ne font même pas sport puisque ce sont des baskets de ville Suspect ) des survêtements qui coutent un bras... mais un livre "vous n'y pensez pas madame ! trop cher ! "

on marche sur la tête No

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par Hermiony le Mer 24 Sep 2014 - 18:31

@zeprof a écrit:
@MUTIS a écrit:
@liskaya a écrit:Par contre défavorisés ou pas, tout le monde doit acheter des baskets propres pour les gymnase, un maillot de bain et une serviette pour la piscine, bien souvent un workbook en anglais, parfois un autre en maths... ça n'a aucun sens !
Rassurons-nous, ils auront de quoi s'acheter des consoles de jeux et du jeu vidéo. Il serait dommage de gaspiller l'argent avec des livres ...
Et personne ne proteste et ne rue dans les brancards ??? furieux

le contexte est différent puisque je bosse en lycée mais je rencontre le même problème... les élèves "n'ont pas d'argent pour acheter un livre, un livre c'est cher" mais par contre la plupart sont fumeurs (au prix du paquet de clopes, au secours ! affraid ), ont tous des iphone dernière génération, des tablettes, des baskets de marque (avec lesquelles ils ne font même pas sport puisque ce sont des baskets de ville Suspect ) des survêtements qui coutent un bras... mais un livre "vous n'y pensez pas madame ! trop cher ! "

on marche sur la tête No

Rolling Eyes  Et non seulement c'est cher, mais en prime certains parents n'achètent pas les livres qui seront lus à la fin de l'année "parce qu'il n'est pas sûr qu'on les lise en classe...". C'est sûr qu'un livre, c'est totalement perdu si on ne le lit pas en classe !

Et qu'on ne me sorte pas l'argument du milieu défavorisé : c'est le cas dans mon collège et on demande quand même aux parents d'acheter les livres pour l'année (pour ceux qui n'en ont vraiment pas les moyens, ce sont les fonds sociaux qui peuvent prendre le relais...).

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par MUTIS le Mer 24 Sep 2014 - 18:50

Tout à fait d'accord : je ne vois pas à quel titre certains empêchent d'acheter des livres. Est-ce la décision du chef d'établissement, du CA, des profs eux-mêmes ??? J'avoue ne pas comprendre...
Il existe l'allocation de rentrée (qui permet d'acheter des livres justement), des fonds sociaux et des prêts pour ceux qui ne pourraient vraiment pas acheter de livres (par le CDI par exemple). Cette interdiction (je rêve !) creuse l'inégalité.
En tout cas, cela ne dispense pas les profs de faire lire et d'aller, sur ce point, au-delà du programme. Pour mon fils 0 livre à lire pour l'instant (en 5ème), 2 l'an passé avec des bavardages et coloriages à la clef (pas d'évaluation écrite surtout !) furieux

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par madamed le Mer 24 Sep 2014 - 22:49

Je crois que c'est le chef d'établissement qui interdit. Du coup avec les 4èmes, j'ai choisi 28 livres fantastiques au CDI, mais je doute vraiment de la qualité de certains. C'est tout ce que j'avais sous la main. Je trouve dommage qu'ils lisent ces livres alors qu'ils ne sont peut-être pas bons. je me dis que je pourrais les dégoûter de la lecture, plus qu'autre chose...

_________________
 Tempête sous un crâne

madamed
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par Delphine77 le Mer 24 Sep 2014 - 23:37

@Amaliah a écrit:Je suis en ZEP et si je fais acheter un livre ou deux, cette année en 6e un livre pour Les Métamorphoses d'Ovide et le cahier de rédaction de Véronique, je ne dépasse pas trop les dix euros à l'année.

Autre solution : je vais voir la doc et on cherche tous les livres du CDI autour d'un même thème, par exemple la première guerre mondiale, ce qui me permet de donner de gros livres aux bons lecteurs et de plus petits aux élèves moins bons lecteurs.

Parfois je prête mes livres, sur les loups, à force d'en acheter à des vide-greniers ou à la Trocante, je dois bien en avoir 20 différents!

En tout cas, Delphine, si ta fille n'aime pas lire, l'as-tu obligée à lire par le passé? Je crois qu'en fait les enfants d'aujourd'hui sont tellement sollicités par tellement de choses qu'à part les gros lecteurs passionnés, peu prennent le temps de lire. Mon fils aîné tient à jour sa liste de lectures année après année depuis le CE1. En CM1 il a lu plus de 70 livres divers et variés et nous ne comptons que les romans. Je le vois rarement prendre un livre spontanément en journée mais tous les soirs, il n'a pas le choix, c'est soit il lit, soit on éteint la lumière. Wink
Et en fait, je vois que ses lectures nourrissent son imagination. Quand il doit faire une rédaction, il a souvent des idées inspirées par les livres qu'il a lus et qu'il adapte à sa sauce, parfois même sans s'en rendre compte.

Obligée, non, mais fortement incitée, oui. Je pense surtout qu'on apprend par le mimétisme. Elle me voit souvent lire le soir et plus encore pendant les vacances. En tout cas cela fonctionne sur mes deux autres filles (pour l'instant).

_________________
Il dit non avec la tête
Mais il dit oui avec le cœur

Delphine77
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: questions aux professeurs de français du collège

Message par MUTIS le Jeu 25 Sep 2014 - 19:15

@madamed a écrit:Je crois que c'est le chef d'établissement qui interdit.

Et de quel droit un chef d'établissement interdirait de faire acheter des livres ? Interdit-il d'acheter une tenue de sport et des chaussures pour l'EPS ?
Et personne ne dit rien ? Il me semble que le CA doit valider ce genre de décision non ?
Je trouve cela vraiment lamentable.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum