Fin du redoublement

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le redoublement serait bientôt soumis à l'obtention d'un accord écrit des parents.

Message par ycombe le Ven 4 Juil 2014 - 8:39

Le Cafépédagogique a écrit:Le projet de décret sur l'accompagnement pédagogique des élèves présenté en CSE le 3 juillet stipule que le redoublement ne serait plus admis que suite à "une rupture longue des apprentissages". La décision de redoublement ne pourrait être prise par le conseil de classe qu'avec l'accord écrit des parents. Le décret élargirait à tous les redoublements la situation déjà présente pour les redoublements à l'intérieur d'un même cycle, déjà soumis à l'autorisation parentale. L'article D 331-29 du Code de  l'éducation stipule déjà que " à l'intérieur des cycles des collèges et des lycées, le redoublement ne peut intervenir qu'à la demande écrite des parents de l'élève ou de l'élève majeur, ou, sur proposition du conseil de classe, avec l'accord écrit des intéressé".
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2014/07/04072014Article635400564169689951.aspx

Que n'a-t-il plutôt décidé de supprimer l'échec scolaire ?

J'adore la réaction de la dame du SGEN:
Le Cafépédagogique a écrit:Pour Claudie Paillette, du Sgen Cfdt, "quand un redoublement est pris contre l'avis de la famille on peut être sur que ça ne marchera pas". Elle estime qu'avec les PPRE et l'accompagnement personnalisé, l'éducation nationale est armée pour faire progresser les élèves en difficulté.

C'est vrai, je le constate tous les jours. Depuis qu'on a inventé les PPRE et l'AP, la difficulté est en grande régressien.   titanic


Dernière édition par ycombe le Ven 4 Juil 2014 - 15:57, édité 2 fois

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Celeborn le Ven 4 Juil 2014 - 8:47

À noter que le SNALC a soulevé un problème juridique quant à l'écriture du décret qui fait qu'il va falloir qu'ils revoient leur copie, dixit la directrice des affaires juridiques (qui est quelqu'un de très très bien et qui a très vite vu qu'il y avait un souci).

Je me permets de vous copier notre communiqué d'hier, suite à ce Conseil Supérieur de l'Éducation :

Redoublement : qu'on respecte la loi et les conseils de classe

Le SNALC-FGAF s'élève avec force contre le projet de décret qui a été présenté ce matin au Conseil Supérieur de l’Éducation au sujet du suivi et de l'accompagnement pédagogique des élèves. Ce texte fait reposer l'aide apportée aux élèves sur une hypothétique différenciation pédagogique en classe entière, alors que nous savons très bien qu'aucun moyen spécifique ne sera mis en place. Une fois encore, les personnels de terrain vont se retrouver impuissants à agir et vont se voir reprocher cette impuissance par ceux-là même qui l'organisent.

Le SNALC-FGAF s'est également opposé à la dernière stigmatisation en date du redoublement, qui désormais ne pourra intervenir qu'avec l'accord écrit des familles, à tous les niveaux. Si le redoublement n'est pas la panacée, le fait de n'y proposer aucune alternative crédible ne risque pas d'améliorer la situation, bien au contraire. On ne peut faire dépendre l'avenir des élèves en difficulté d'une simple logique comptable.

Le SNALC-FGAF a donc défendu le rôle primordial du conseil de classe sur cette question. Nous avons fait remarquer que le décret proposé entrait en contradiction avec la loi et avons obtenu que l'écriture du décret soit revue. Si la procédure concernant le redoublement demeure juridiquement problématique, nous envisagerons de déposer un recours.


Dernière édition par Celeborn le Ven 4 Juil 2014 - 8:49, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par User5899 le Ven 4 Juil 2014 - 8:48

Bah, ça aura au moins l'avantage d'être moins hypocrite. Pensons à tous les arguments foireux que devaient énoncer les CdE en conseil !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par ycombe le Ven 4 Juil 2014 - 9:00

Cripure a écrit:Bah, ça aura au moins l'avantage d'être moins hypocrite. Pensons à tous les arguments foireux que devaient énoncer les CdE en conseil !
Ce décret ne va pas assez loin, si j'ai bien compris. Les familles gardent la possibilité de demander un redoublement, ce qui va continuer à coûter cher et à faire perdurer des inégalités entre les familles qui savent quand faire redoubler et les autres. Je propose d'interdire le redoublement purement et simplement: un enfant est scolarisé dans la classe correspondant à son âge et on n'en parle plus.

Ça présenterait l'avantage non négligeable de permettre de supprimer toute forme d'évaluation, qui est traumatisante et source de compétition malsaine entre les élèves.
Avec la suppression des évaluations on pourra réduire encore un peu les horaires, cela ne risquant plus d'entraîner d'échec scolaire.


ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par stench le Ven 4 Juil 2014 - 9:04

Entre l’orientation choisie par les parents et l'interdiction des redoublements, le refus de faire figurer le blâme dans le livre scolaire, je me demande sincèrement à quoi vont servir le conseils de classe.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Hélips le Ven 4 Juil 2014 - 9:05

Dites, les conseils de classe, on est toujours obligé ? nan pasque je veux bien passer des soirées avec mes collègues, mais autour d'un verre plutôt qu'autour d'un bulletin...
Alors si la décision revient à la famille de toute façon, famille que l'on a de toute façon essayé (avec plus ou moins de succès) de rencontrer avant, je ne vois pas l'intérêt de se réunir pour savoir si Edouard-Ludwig mérite les félicitations ou seulement les compliments.

stench :  topela 

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Paratge le Ven 4 Juil 2014 - 9:37

Au lycée les redoublements, selon la version officielle ressassée aux conseils « ne servent à rien ».

C'est d'autant plus ubuesque que, comme il n'y en a quasiment plus, il serait difficile de faire une étude statistique ! Very Happy

Vers l'extinction de « l'échec scolaire » ?
Après 22 heures ?

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Thalia de G le Ven 4 Juil 2014 - 9:41

ycombe, peux-tu modifier ton titre et écrire : "Le ministère supprime par décret le redoublement."

Je n'ai pas les yeux en face des trous ce matin et ai dû réfléchir au sens de ta phrase.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Presse-purée le Ven 4 Juil 2014 - 9:42

Ils sont ravis au SGEN. Ça fait une éternité qu'aucun redoublement est imposé à une famille. Si jamais un élève redouble, c'est toujours en concertation avec les parents...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Finrod le Ven 4 Juil 2014 - 10:07

@Presse-purée a écrit:Ils sont ravis au SGEN. Ça fait une éternité qu'aucun redoublement est imposé à une famille. Si jamais un élève redouble, c'est toujours en concertation avec les parents...

Ah ça....  actuellement ce sont les passages de classe en classe qui sont imposées aux familles.   Quand tu n'a pas la culture de l'école et que le Chef d'établissement te dit qu'il faut faire passer ton gosse en classe supérieure... ben tu fais confiance.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Ponocrates le Ven 4 Juil 2014 - 10:45

@ycombe a écrit:
Ce décret ne va pas assez loin, si j'ai bien compris. Les familles gardent la possibilité de demander un redoublement, ce qui va continuer à coûter cher et à faire perdurer des inégalités entre les familles qui savent quand faire redoubler et les autres. Je propose d'interdire le redoublement purement et simplement: un enfant est scolarisé dans la classe correspondant à son âge et on  n'en parle plus.

Ça présenterait l'avantage non négligeable de permettre de supprimer toute forme d'évaluation, qui est traumatisante et source de compétition malsaine entre les élèves.
Avec la suppression des évaluations on pourra réduire encore un peu les horaires, cela ne risquant plus d'entraîner d'échec scolaire.

Blague à part, ce qui est rare étant cher, j'irais plus loin. Plus de redoublement décidé par le conseil de classe - dont acte- mais aucun redoublement à la demande des familles sans avis favorable unanime des enseignants et de la vie scolaire .On supprime les conseils de classe - il faut être logique, si on se moque de l'avis des profs, inutile de perdre son temps à le donner- et dans le bulletin les enseignants cochent la case "redoublement possible ou non", ainsi que "récompense ou non" - et là aussi on le fait de façon automatique- non avec l'argument massue "votre matière n'est pas importante". Mais on met en gros en gras en rouge la moyenne générale de l'élève. Et on respecte la loi: scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans, si à ce moment l'élève n'a pas la moyenne et n'a pas d'avis favorable pour un redoublement, sa place n'est plus dans l'institution scolaire.

Ponocrates
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Balthazaard le Ven 4 Juil 2014 - 11:44

Pas de bêtise si on supprime les conseils, on va supprimer l'isoe...on est pas si bien payés quand même...

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par ycombe le Ven 4 Juil 2014 - 15:58

@Thalia de G a écrit:ycombe, peux-tu modifier ton titre et écrire : "Le ministère supprime par décret le redoublement."

Je n'ai pas les yeux en face des trous ce matin et ai dû réfléchir au sens de ta phrase.
Tu as raison, c'est mieux comme ça.

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par yphrog le Ven 4 Juil 2014 - 17:00

ah bon, et je viens de rerereredoubler.  Shocked 

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Isis39 le Ven 4 Juil 2014 - 17:37

Le café pédagogique se plante un peu il me semble.
Le projet de décret n'a pas été soumis au vote du CSE hier.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par John le Ven 4 Juil 2014 - 20:37

Claire Krepper (UNSA) :
Benoît Hamon n a pas décidé la fin du redoublement en catimini. Il applique la loi de refondation votée par les élus de la nation.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Celeborn le Sam 5 Juil 2014 - 0:20

@Isis39 a écrit:Le café pédagogique se plante un peu il me semble.
Le projet de décret n'a pas été soumis au vote du CSE hier.

Si si, il a été soumis au vote. J'ai voté contre, même.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Celeborn le Sam 5 Juil 2014 - 0:24

@John a écrit:Claire Krepper (UNSA) :
Benoît Hamon n a pas décidé la fin du redoublement en catimini. Il applique la loi de refondation votée par les élus de la nation.

Ça ne semblait pas être l'avis de la directrice des affaires juridiques…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par User5899 le Sam 5 Juil 2014 - 1:13

Je note que dans les conseils de classe, il y a de moins en moins de monde, malgré les feuilles d'émargement du patron. De plus en plus souvent, on n'est même pas cinq en plus du chef et du PP.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Lizdarcy le Sam 5 Juil 2014 - 1:28

Cripure, tout-à-fait d'accord avec vous. Et puis ce ne sont jamais que des chambres d'enregistrement de nos jours où les présents regardent l'heure.
Et de toute façon, le chef ayant le dernier mot (les parents aussi, du reste), nous avons toujours plein de surprises quelques jours après ou à la rentrée.

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par User5899 le Sam 5 Juil 2014 - 1:44

Et nous nous habituons à ne plus y prêter attention.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par trompettemarine le Sam 5 Juil 2014 - 2:19

De toutes façons, Hollande l'avait dit lors des primaires : pour payer 60000 profs en plus, on supprime les redoublements (sans rien proposer à la place).
Il n'est plus utile de faire le conseil de classe de fin d'année : les parents décideront....
Peut-être que certains viendront alors nous demander enfin conseil.

Bien sûr, il n'est en rien question de l'intérêt des enfants, mais juste d'économies...

C'est PISA qui va être contente : on a pas fini de baisser...

C'est quoi la prochaine étape, le collège réduit à trois ans, le lycée à deux ans, la suppression des maternelles..

Qu'on est bêtes, supprimons l'école ! Les parents s 'occupent de l'instruction et dans la journée, pour ne pas qu'ils soient sans surveillances, des GO les accueilleront (mon dieu, je fais dériver le fil sur les rythmes scolaires.... tout est lié)

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Euphémia le Sam 5 Juil 2014 - 20:04

Cripure a écrit:Et nous nous habituons à ne plus y prêter attention.
Comme nous nous habituons à fabriquer des bacheliers ne maîtrisant pas la langue française...

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Roumégueur Ier le Mer 9 Juil 2014 - 9:31

Un article sur le sujet dans l'Expresso :
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2014/07/09072014Article635404898062495129.aspx

"Alors qu'un projet de décret prévoit de rendre quasi impossible le redoublement, comment font les autres pays européens ? Un rapport Eurydice étudie le redoublement dans les 27 pays de l’Union Européenne et casse bien des représentations et des idées reçues.
Il indique tout d’abord que dans tous les pays de l’Union européenne « selon la législation en vigueur, il est possible pour un élève de redoubler une classe…. Le redoublement est donc proposé comme la dernière réponse aux difficultés d’apprentissage. Il est considéré qu’en répétant une année scolaire, l’élève a l’opportunité d’améliorer son apprentissage et ses compétences. » (page 21)
Il indique également qu’il est difficile, notamment en primaire de comparer les différents pays, puisque certains utilisent de manière significative le redoublement, alors que d’autres affichent des taux de redoublement faibles, mais « retardent » l’entrée des élèves dans la première classe de l’enseignement obligatoire. « Les enfants qui sont jugés comme n’étant pas suffisamment prêts pour l’école primaire sont maintenus au préprimaire une année supplémentaire, le temps nécessaire pour eux de se préparer à ce nouvel univers qu’est l’éducation primaire et ses exigence….Dans 9 pays ( Tchéquie, Danemark, Allemagne, Estonie, Lettonie, Hongrie, Autriche, Roumanie et Slovaquie) …il est fréquent de retarder l’admission des enfants à l’entrée en primaire. Une fois entamé leur cursus, les élèves en grande majorité ne redoublent pas… ». ( p. 11, p. 37 ) ce qui, indique le rapport, fait que à la cinquième année du primaire la répartition des âges est assez homogène pour les différents pays de l’UE.
Entre 10 et 16 ans, les conseils de classes se prononcent en fin d’année scolaire partout sur les mêmes critères « Dans la totalité des pays, le progrès scolaire de l’élève est exprimé par des notes et à la fin de l’année scolaire, sa progression à l’année suivante ou son maintien sont décidés sur la base des notes qui lui ont été attribuées… » (pages 43, 44). Pour tous les pays de l’UE, à peu près le même pourcentage d’élèves est appelé à redoubler en fin d’année scolaire. Les chiffres sont similaires en « Belgique, Danemark, France, Malte, Finlande et Suède.. », mais les procédures de mises en œuvre des propositions sont très différentes.

L'omniprésence des examens de rattrapage
« Dans presque tous les pays (sauf en France, à Malte et au Portugal), les élèves n’ayant pas réussi l’année scolaire ont la possibilité de passer des examens de rattrapage ou de recevoir des devoirs supplémentaires afin d’améliorer leur(s) note (s) et ainsi d’éviter le redoublement. ….Il s’agit de faire bénéficier l’élève d’une seconde chance d’être évalué et donc d’être admis dans la classe. Les pays qui pratiquent ses dispositifs proposent des devoirs supplémentaires dans les matières où ils ont échoué ou des examens/tests en fin d’année ou juste avant la rentrée des classes ( page 45) ».
Il y a donc dans la grande majorité des pays de l’UE, une session de juin qui propose et une session de conseil de classe fin août qui décide. Par exemple «…..En Finlande, selon les réglementations , les élèves doivent avoir la possibilité de prouver qu’ils ont atteint un niveau acceptable via différentes méthodes adoptées à leurs capacités ( examens écrits, discussions avec l’enseignant, etc. ) » ( page 27). Ces sessions de fin août, début septembre rattrapent environ 75 à 80% des élèves proposés au redoublement en juin.
Comme l’indique le rapport Eurydice, c’est cette différence de procédures qui explique le taux élevé de redoublement en France et non le fait qu’ailleurs le redoublement serait prohibé. A l’inverse de la France, dans les autres pays de l’UE (sauf deux) « les élèves en difficulté peuvent avoir l’occasion d’obtenir une promotion conditionnelle dans la classe supérieure…..Ils doivent s’inscrire pendant les congés scolaires à un programme de rattrapage et de révision établi par l’équipe enseignante et passer avant la rentrée l’évaluation correspondante. Celle-ci est prise en compte pour autoriser l’élève à poursuivre des études » ( page 46).
La France aurait intérêt à s’inspirer de ce rapport non pas pour supprimer le redoublement ( ce qu’aucun pays de l’UE n’a fait) , mais pour modifier les procédures en mettant en place comme cela existait auparavant pour le baccalauréat une session de juin et une session de septembre de rattrapage avec des dispositifs de rattrapage financés par l’Etat.
Jean-Louis Auduc"


Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Euphémia le Mer 9 Juil 2014 - 9:45

@Roumégueur Ier a écrit:Un article sur le sujet dans l'Expresso :
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2014/07/09072014Article635404898062495129.aspx
"La France aurait intérêt à s’inspirer de ce rapport non pas pour supprimer le redoublement ( ce qu’aucun pays de l’UE n’a fait) , mais pour modifier les procédures en mettant en place comme cela existait auparavant pour le baccalauréat une session de juin et une session de septembre de rattrapage avec des dispositifs de rattrapage financés par l’Etat.
Jean-Louis Auduc"

Encore faudrait-il que la motivation de nos gouvernants pour supprimer le redoublement soit autre qu'économique.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum