Fin du redoublement

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Euphémia le Mer 9 Juil 2014 - 9:45

@Roumégueur Ier a écrit:Un article sur le sujet dans l'Expresso :
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2014/07/09072014Article635404898062495129.aspx
"La France aurait intérêt à s’inspirer de ce rapport non pas pour supprimer le redoublement ( ce qu’aucun pays de l’UE n’a fait) , mais pour modifier les procédures en mettant en place comme cela existait auparavant pour le baccalauréat une session de juin et une session de septembre de rattrapage avec des dispositifs de rattrapage financés par l’Etat.
Jean-Louis Auduc"

Encore faudrait-il que la motivation de nos gouvernants pour supprimer le redoublement soit autre qu'économique.

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Écusette de Noireuil le Mer 9 Juil 2014 - 9:50

Merci, c'est intéressant comme réflexion. Peut être plus exigeant d'ailleurs pour les élèves (et plus efficace) que la situation actuelle,  puisque maintenant,  soit ils redoublent (donc ne font rien pendant leurs vacances, et parfois pas davantage dans l'année)soit ils passent sans avoir le niveau, mais pourquoi se fouler puisqu'ils seront dans la classe supérieure? Avec cette histoire de session de septembre et de vrai test sur les acquis, on regagnerait peut être un peu de contrôle sur les passages car comme cela a été dit,  actuellement le conseil c'est en grande partie de la blague. (Chez nous la CDE ne marque même pas sur le bulletin que le redoublement à été proposé! Genre:comme ça pas de trace pour les profs qui récupèrent le môme l'année d'après...)

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par zeprof le Mer 9 Juil 2014 - 9:56

@stench a écrit:Entre l’orientation choisie par les parents et l'interdiction des redoublements, le refus de faire figurer le blâme dans le livre scolaire, je me demande sincèrement à quoi vont servir le conseils de classe.

+1

décidément cette fin d'année, cette question me taraude, notre métier a-t-il encore un sens ?  Rolling Eyes 

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Cath le Mer 9 Juil 2014 - 10:14

Intéressant de voir ce qui se passe ailleurs, merci.
Je n'avais jamais envisagé cette possibilité.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par trompettemarine le Mer 9 Juil 2014 - 15:06

pas de redoublement --> pas de peur de la note ou prise en compte du non-intérêt de la note --> montée de l'absentéisme
+ montée de l'absence de travail --> démotivation des profs --> ils donnent moins de travail, suppriment petit à petit les évaluations --> les élèves sont de plus en plus faibles et ingérables.

En revanche pour ceux qui peuvent payer, choix du privé (pas toutes les écoles du privé, je sais que le paysage est divers). : prise en compte des notes puisque l'on est renvoyé en cas d'échec.

Moralité : augmentation de l'inégalité entre les riches et les pauvres --> on arrive à l'opposé de ce que voulait le gouvernement après les résultats de PISA.

Pour des économies de bouts de chandelle, on ne réfléchit pas à aider les enfants en difficulté en leur apprenant quelque chose ou en créant de la véritable remédiation (l'AP à 25 voire 35 élèves c'est quand même un énorme foutage de gueule.), on les sacrifie,
on sacrifie aussi l'avenir de notre pays.
L'école va finir par devenir uniquement l'endroit où l'on broie du prof (qui ne va plus se sacrifier non plus à force de se faire marcher dessus ainsi ) et où l'on sacrifie l'élève sur l'autel de l'argent.

Bravo le PS !
Sacrifiez les gamins (mais je suppose que les enfants des politiques sont bien en sécurité...)

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Fin du redoublement

Message par zoupinette le Mer 24 Sep 2014 - 7:12

Sur Europe 1, ce matin, ils annoncent la fin du redoublement.pale (sauf cas exceptionnel comme une absence de six mois...). Un texte serait en cours et devrait être transmis au conseil d'état.

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Fraser le Mer 24 Sep 2014 - 7:16

Entendu aussi.
Sera proposé la mise en place de petits groupes de travail individualisé au sein de la classe (que n'y avions nous pensé si cela etait possible en classe entière!) et des stages (animés par qui?) de remise à niveau pdt les vacances (efficace quand les départs en vacances se font mi-juin pour un retour fin septembre)....c'est ainsi que nous trainerons des élèves, parfois non lecteurs du CP au CM2...


Bref, guerre est déclarée aux redoublements...
Guerre est déclarée aux devoirs....
Tout va pour le mieux...


Dernière édition par forrester1 le Mer 24 Sep 2014 - 7:22, édité 1 fois

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par arcenciel le Mer 24 Sep 2014 - 7:20

Celeborn maintenant sur Europe 1. Très bien!

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par zoupinette le Mer 24 Sep 2014 - 7:22

Je confirme. Il a répondu très clairement point par point.

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par zoupinette le Mer 24 Sep 2014 - 7:24

Le snalc envisage un recours au tribunal administratif.

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par zoupinette le Mer 24 Sep 2014 - 7:25

forrester1 a écrit:

Bref, guerre est déclarée aux redoublements...
Guerre est déclarée aux devoirs....
et la Guerre est déclarée aux notes.

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Thierry30 le Mer 24 Sep 2014 - 7:26

Cela fait quand-même une bonne dizaine d'années que les obstacles administratifs sont volontairement tellement insupportables que "tout le monde passe" au primaire, non?

En tous les cas, dans mon école, sur 160 élèves, il n'y a plus qu'une élève avec 1 an de retard...

Mais ce n'est pas grave... L'essentiel n'est-il pas encore et toujours de pouvoir taper sur l'école et les enseignants? Manipulez, critiquez, communiquez en négatif, il en restera toujours quelque chose.

Il est vraiment temps que je quitte cette maison!

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par pmuller le Mer 24 Sep 2014 - 7:36

@zoupinette a écrit:Je confirme. Il a répondu très clairement point par point.

Je ne vois pas pourquoi tout le monde est surpris, alors que tout cela est déjà écrit dans la loi de refondation de l'école de Peillon (entre autres avec l'expérimentation de 3 ans sur l'orientation de l'article 48) ainsi que dans plusieurs passages qui indiquent que le redoublement coûte cher et ne sert à rien, que la plupart des pays voisins l'ont abandonné et s'en portent fort bien.

Comme la loi sur la refondation semble être parfois difficilement comprise dans ses implications, ceux qui ont du mal à la comprendre peuvent se pencher sur le bouquin écrit par Peillon sur ses projets (et paru avant la loi), où tout ce qui se passe actuellement est décrit. La loi de refondation ouvrait la voie à tout ce qu'il voulait faire pour casser le peu qu'il y avait encore de vivable dans l'EN.

Donc, au lieu de s'émouvoir à chaque fois d'un décret d'application ou d'une circulaire, prenez le temps de lire cette loi qui se trouve sur legifrance, lisez le bouquin de Peillon, et attendez-vous à ce qui va arriver. Contrairement à ce que dit le Snes, il est assez difficile de peser fondamentalement sur la rédaction des décrets, parce qu'ils ne peuvent pas contredire la loi. S'il avait fallu agir, c'était fin 2012, contre cette loi destructrice. Aujourd'hui, on ne peut plus guère améliorer que des détails, autant dire un cautère sur une jambe de bois. Discuter de la place d'une virgule dans un article du décret, comme s'en vante un autre syndicat plus haut sur ce fil, c'est ou futile, ou naïf.

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Thierry30 le Mer 24 Sep 2014 - 7:44

@pmuller a écrit:
Je ne vois pas pourquoi tout le monde est surpris, alors que tout cela est déjà écrit dans la loi de refondation de l'école de Peillon (entre autres avec l'expérimentation de 3 ans sur l'orientation de l'article 48) ainsi que dans plusieurs passages qui indiquent que le redoublement coûte cher et ne sert à rien, que la plupart des pays voisins l'ont abandonné et s'en portent fort bien.

Comme la loi sur la refondation semble être parfois difficilement comprise dans ses implications, ceux qui ont du mal à la comprendre peuvent se pencher sur le bouquin écrit par Peillon  sur ses projets (et paru avant la loi), où tout ce qui se passe actuellement est décrit. La loi de refondation ouvrait la voie à tout ce qu'il voulait faire pour casser le peu qu'il y avait encore de vivable dans l'EN.

Donc, au lieu de s'émouvoir à chaque fois d'un décret d'application ou d'une circulaire, prenez le temps de lire cette loi qui se trouve sur legifrance, lisez le bouquin de Peillon, et attendez-vous à ce qui va arriver. Contrairement à ce que dit le Snes, il est assez difficile de peser fondamentalement sur la rédaction des décrets, parce qu'ils ne peuvent pas contredire la loi. S'il avait fallu agir, c'était fin 2012, contre cette loi destructrice. Aujourd'hui, on ne peut plus guère améliorer que des détails, autant dire un cautère sur une jambe de bois.

topela

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par zoupinette le Mer 24 Sep 2014 - 7:48

[quote="républicain"]
@pmuller a écrit:
Je ne vois pas pourquoi tout le monde est surpris,
topela

Nous ne sommes pas surpris. Seulement, maintenant, tous les parents et surtout TOUS les élèves seront qu'ils ne peuvent pas redoubler. Et pour faire bosser certains, cela risque d'être coton...

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Fraser le Mer 24 Sep 2014 - 7:50

@pmuller a écrit:
Je ne vois pas pourquoi tout le monde est surpris, alors que tout cela est déjà écrit dans la loi de refondation de l'école de Peillon (entre autres avec l'expérimentation de 3 ans sur l'orientation de l'article 48) ainsi que dans plusieurs passages qui indiquent que le redoublement coûte cher et ne sert à rien, que la plupart des pays voisins l'ont abandonné et s'en portent fort bien.

Comme la loi sur la refondation semble être parfois difficilement comprise dans ses implications, ceux qui ont du mal à la comprendre peuvent se pencher sur le bouquin écrit par Peillon  sur ses projets (et paru avant la loi), où tout ce qui se passe actuellement est décrit. La loi de refondation ouvrait la voie à tout ce qu'il voulait faire pour casser le peu qu'il y avait encore de vivable dans l'EN.

Donc, au lieu de s'émouvoir à chaque fois d'un décret d'application ou d'une circulaire, prenez le temps de lire cette loi qui se trouve sur legifrance, lisez le bouquin de Peillon, et attendez-vous à ce qui va arriver. Contrairement à ce que dit le Snes, il est assez difficile de peser fondamentalement sur la rédaction des décrets, parce qu'ils ne peuvent pas contredire la loi. S'il avait fallu agir, c'était fin 2012, contre cette loi destructrice. Aujourd'hui, on ne peut plus guère améliorer que des détails, autant dire un cautère sur une jambe de bois. Discuter de la place d'une virgule dans un article du décret, comme s'en vante un autre syndicat plus haut sur ce fil, c'est ou futile, ou naïf.


Quand on est seul ou presque...

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par doublecasquette le Mer 24 Sep 2014 - 7:58

Très bien.
Dommage que Celeborn n'ait pas eu assez de temps pour expliquer que 25 redoublants en France, c'était une classe en plus à maintenir ouverte, menée par des professeurs payés par l'État, et que c'était juste pour ça que cela "coûtait cher".

Et vraiment bravo pour l'accusation de maltraitance ! Quand je vois comme mon petit bonhomme à qui j'ai pu faire redoubler le CE1 est heureux cette année et comme il remonte déjà la pente, j'ai encore une confirmation que, souvent, surtout dans les petites classes, faire redoubler un enfant, c'est lui sauver la vie !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Paratge le Mer 24 Sep 2014 - 7:59

Si le redoublement « ne sert à rien », à quoi peut bien servir un passage dans la classe supérieure pour un élève qui n'a pas le niveau ?
Ou comment faire croire à la « promotion sociale »…
De qui se fout-on ?

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Aliceinwonderland le Mer 24 Sep 2014 - 8:24

Je suis une petite fille qui a un grave syndrome neurologique et qui ne sait toujours pas lire. L'école a toujours refusé qu'elle redouble (école à la pointe!), la neurologue avait demandé plusieurs fois un bilan psy et s'était étonnée que l'école ne propose pas une CLIS ou un redoublement, l'école a refusé l'évaluation psy qui a été faite à l'hôpital et elle est toujours passée dans la classe supérieure. Je prenais la minette le mercredi après-midi, maintenant elle a école le matin et c'est l'enfer, car elle a un trouble attentionnel et la prendre après l'école le mercredi  il me faut un quart d'heure pour commencer à travailler avec elle.

Elle m'explique aussi qu'en CM1 on lui parle de verbes, de conjugaisons, qu'elle n'y comprend rien, en fait elle s'ennuie en classe, ne comprend plus rien à ce qui se passe. J'en parle à la mère, je lui dis donc qu'elle doit être noyée en CM1, et enfin, la mère qui avait toujours été ravie du passage, qui me disait elle suit, elle est intelligente, ils disent bien que ça ne sert à rien de redoubler me dit : "Mais en fait, ils les laissent passer même s'ils n'ont pas le niveau, qu'ils ne peuvent pas suivre. Mais c'est dégoûtant en fait". Ben oui (il aura fallu arriver en CM1 pour qu'elle s'en rende compte)...

je précise que j'ai longtemps suivi un garçon atteint du même syndrome, il a eu un redoublement du CE1 et a finalement appris à lire, lentement, avec des difficultés et des erreurs mais rien à voir avec elle, il peut comprendre des textes, elle on la cantonne dans l'analphabétisme.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Celeborn le Mer 24 Sep 2014 - 8:34

@pmuller a écrit:
@zoupinette a écrit:Je confirme. Il a répondu très clairement point par point.

Je ne vois pas pourquoi tout le monde est surpris, alors que tout cela est déjà écrit dans la loi de refondation de l'école de Peillon (entre autres avec l'expérimentation de 3 ans sur l'orientation de l'article 48) ainsi que dans plusieurs passages qui indiquent que le redoublement coûte cher et ne sert à rien, que la plupart des pays voisins l'ont abandonné et s'en portent fort bien.

Comme la loi sur la refondation semble être parfois difficilement comprise dans ses implications, ceux qui ont du mal à la comprendre peuvent se pencher sur le bouquin écrit par Peillon  sur ses projets (et paru avant la loi), où tout ce qui se passe actuellement est décrit. La loi de refondation ouvrait la voie à tout ce qu'il voulait faire pour casser le peu qu'il y avait encore de vivable dans l'EN.

Donc, au lieu de s'émouvoir à chaque fois d'un décret d'application ou d'une circulaire, prenez le temps de lire cette loi qui se trouve sur legifrance, lisez le bouquin de Peillon, et attendez-vous à ce qui va arriver. Contrairement à ce que dit le Snes, il est assez difficile de peser fondamentalement sur la rédaction des décrets, parce qu'ils ne peuvent pas contredire la loi. S'il avait fallu agir, c'était fin 2012, contre cette loi destructrice. Aujourd'hui, on ne peut plus guère améliorer que des détails, autant dire un cautère sur une jambe de bois. Discuter de la place d'une virgule dans un article du décret, comme s'en vante un autre syndicat plus haut sur ce fil, c'est ou futile, ou naïf.

Pour être précis (et honnête) sur la question de la loi de refondation, la version qui a été présentée au Conseil Supérieur de l'Éducation fin 2012 ne contenait pas cet article 48, qui a été ajouté après coup (très probablement lors de la navette Assemblée Nationale/Sénat). Une fois encore, je le redis : la version finale n'est pas celle sur laquelle les organisations syndicales ont eu à prendre position : j'ai conservé le texte soumis à notre vote, et il y a des différences majeures (dont cet article).

De surcroît, chose amusante, c'est justement sur un article modifié par la loi de refondation que le SNALC s'est appuyé pour contester la légalité du décret proposé en juillet dernier, contestation qu'a prise très très au sérieux la direction des affaires juridiques du ministère.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par InvitéeSS le Mer 24 Sep 2014 - 8:41

J'ai une élève en CE2 qui a pu être maintenue en CE1. Elle a certes quelques difficultés parfois (mais environnement non francophone) mais globalement elle suit et se débrouille plutôt bien. Très clairement, on ne lui aurait pas proposé cette option, elle serait complètement noyée et ne suivrait rien. Que le redoublement ne soit pas la panacée, ok. Mais de là à faire passer coûte que coûte les gamins, pour de pures questions budgétaires, il y a un moment où c'est juste les envoyer au casse-pipe !

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Celeborn le Mer 24 Sep 2014 - 8:43

supersoso a écrit:J'ai une élève en CE2 qui a pu être maintenue en CE1. Elle a certes quelques difficultés parfois (mais environnement non francophone) mais globalement elle suit et se débrouille plutôt bien. Très clairement, on ne lui aurait pas proposé cette option, elle serait complètement noyée et ne suivrait rien. Que le redoublement ne soit pas la panacée, ok. Mais de là à faire passer coûte que coûte les gamins, pour de pures questions budgétaires, il y a un moment où c'est juste les envoyer au casse-pipe !

Champagne ! On est d'accord (et je t'avoue que ça me fait plaisir) ! Very Happy

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par InvitéeSS le Mer 24 Sep 2014 - 8:46

Laughing Ah ! Tu vois tout arrive Wink Razz
Spoiler:
Mais je n'ai jamais dit que nous n'étions jamais d'accord, si ?


Dernière édition par supersoso le Mer 24 Sep 2014 - 8:47, édité 1 fois

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Leclochard le Mer 24 Sep 2014 - 8:47

@doublecasquette a écrit:Très bien.
Dommage que Celeborn n'ait pas eu assez de temps pour expliquer que 25 redoublants en France, c'était une classe en plus à maintenir ouverte, menée par des professeurs payés par l'État,  et que c'était juste pour ça que cela "coûtait cher".

Et vraiment bravo pour l'accusation de maltraitance ! Quand je vois comme mon petit bonhomme à qui j'ai pu faire redoubler le CE1 est heureux cette année et comme il remonte déjà la pente, j'ai encore une confirmation que, souvent, surtout dans les petites classes, faire redoubler un enfant, c'est lui sauver la vie !


Oui. Le redoublement ne sert peut-être à rien pour 99% des élèves. Il a surtout l'inconvénient de coûter très cher.

Juste pour vous faire rêver les 1 à 2 milliards économisés par cette réforme permettrait d'augmenter tous les enseignants de 100 à 150 euros par mois. Si le ministère avait été plus fin, il aurait employé ainsi l'argent et eu beaucoup plus de soutien. Twisted Evil

Sinon, Celeborn passe bien à la radio. Il est vraiment à l'aise. veneration

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Leclochard le Mer 24 Sep 2014 - 8:50

supersoso a écrit:J'ai une élève en CE2 qui a pu être maintenue en CE1. Elle a certes quelques difficultés parfois (mais environnement non francophone) mais globalement elle suit et se débrouille plutôt bien. Très clairement, on ne lui aurait pas proposé cette option, elle serait complètement noyée et ne suivrait rien. Que le redoublement ne soit pas la panacée, ok. Mais de là à faire passer coûte que coûte les gamins, pour de pures questions budgétaires, il y a un moment où c'est juste les envoyer au casse-pipe !

Non, mais attends. Le ministère va proposer tout un tas de réformes pour aider ces élèves: travailler durant les vacances ou le soir par exemple. Au début, ce sera réservé aux volontaires. Puis ce sera rendu obligatoire.. affraid

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par InvitéeSS le Mer 24 Sep 2014 - 8:54

Mouais, qu'on nous demande de travailler plus, ça c'est clair que ça nous pend au nez. Par contre, on nous demandera surtout de différencier un maximum et de prendre en compte la "spécificité" de nos élèves. Sauf qu'avec déjà des classes multi-niveaux chargées, il y a un moment où tu n'arrives plus à individualiser le travail.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum