Fin du redoublement

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par tango le Mer 24 Sep 2014 - 12:47

@livie a écrit:Dans une de mes classes de seconde, 13 sur 35 ont déjà redoublé.

Je suis favorable au redoublement pour ma part à condition qu'il soit bénéfique et bien cadré par les parents, les profs, l'élève. Je vais surtout parler pour la seconde générale ici mais ...

...il n'y a rien de plus agaçant pour moi en conseil de classe de seconde d'entendre des collègues dire, au sujet d'un élève qui veut ES " ah oui mais bon, c'est faible quand même, hein, pourquoi pas lui proposer le STMG ? " ... et bien moi je dis, pourquoi ne pas proposer le redoublement pour le consolider ? Ce constat je le fais pour d'autres séries, cela dérange toujours des collègues de faire redoubler un élève moyen mais qui ne peut tout de même pas aller en S (alors qu'il le demande )mais qui a une moyenne suffisante pour ne pas redoubler. On préfère proposer le ES, ou le STMG mais dans quels buts ? qui est-ce que cela satisfait ? l'institution ? Certainement pas l'élève.

Je pense que si le redoublement était mieux accepté, les filières pro et les filières techno cesseraient de passer pour les " poubelles " (et oui je choque mais croyez-moi c'est ce que j'entends trop souvent) de l'éducation nationale. Elles seraient vraiment des choix et pas le lieu de rencontre des élèves mis là par défaut, qu'on a pas voulu faire redoubler mais qui n'avaient pas le niveau attendu pour passer en général.

Merci! Je suis 10 000 fois d'accord avec toi!

tango
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Ilse le Mer 24 Sep 2014 - 12:49

@micaschiste a écrit:En ce moment dans le journal national sur France 3, exemple d'un collège sans classe (mais avec des niveaux). Les élèves peuvent suivre un cours de maths niveau 4 ème mais un cours de SVT niveau 3ème par exemple.

et l'an prochain il suivra les maths en 3 et le reste au lycée ? Bon courage aux CDE pour les emplois du temps ....

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par ycombe le Mer 24 Sep 2014 - 12:52

@micaschiste a écrit:En ce moment dans le journal national sur France 3, exemple d'un collège sans classe (mais avec des niveaux). Les élèves peuvent suivre un cours de maths niveau 4 ème mais un cours de SVT niveau 3ème par exemple.

Certains élèves vont facilement mettre 5 ans pour "valider" la scolarité du collège, ce qui coûtera aussi cher que les redoublements. C'est le principe du lycée en Finlande je crois bien: les élèves doivent valider un certains nombre de modules, dont certains sont obligatoires et d'autres sont au choix. Il faut avoir validé le bon total et tout ceux qui sont obligatoires. Ça peut se justifier pour des lycéens qui devrait être assez autonomes, pour le collège par contre, j'ai quelques doutes. Se retrouver avec des gamins de 15 ans qui suivent les même cours que d'autres de 11, ça me semble délicat.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Ilse le Mer 24 Sep 2014 - 12:56

Cela dit, cela pourrait les motiver pour travailler, pour ne pas rester avec des "petits"

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Ronin le Mer 24 Sep 2014 - 13:09

@Aliceinwonderland a écrit:
osteoboy a écrit:La "suppression" du redoublement n'est pas une mesure si stupide que ça.
Déjà ça se passe un peu comme ça, en gros ce sont déjà les parents qui décident... Les commissions d'appels ont laissé passer un gamin en seconde générale avec 6 de moyenne au collège...

Honnêtement ça se passe comment les redoublements dans vos établissements? A part quelques exceptions ils sont toujours aussi mauvais l'année de leur redoublement.

Mes plus mauvais élèves en 5ième sont deux redoublants 0 et 0,5 à leur premier contrôle....Que les contribuables payent quelques milliers d'euros alors que nous sommes en déficit pour ces résultats.....
Il faudrait mieux une refonte totale de ce collège unique avec une prise en charge adaptée de ces élèves en difficulté qui le sont depuis le CP et qui le restent d'une année sur l'autre.  

En revanche une élève dont le redoublement avait été décidé en accord avec ses parents que j'ai cette année en 4ième est pour le moment très bénéfique. Mais ce redoublement sera toujours possible après ce décret.


Oui, au collège dans la majorité des cas on peut se montrer cynique, souvent ça ne change pas grand chose, les jeux sont faits, autant les pousser vers la sortie. Même si parfois, avec l'accord des parents ça peut être profitable...

Mais en primaire la plupart du temps  on les envoie au casse-pipe, et pire on crée de la pathologie : un non lecteur en CE1/CE2 va développer des symptômes similaires à un dyslexique, d'où l'épidémie de faux dys dénoncée par Colette Ouzilou.

+ 1 000 000 c'est pas faute de le dire et redire, mais tout le monde s'en fout complètement.

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par kero le Mer 24 Sep 2014 - 13:17

@micaschiste a écrit:En ce moment dans le journal national sur France 3, exemple d'un collège sans classe (mais avec des niveaux). Les élèves peuvent suivre un cours de maths niveau 4 ème mais un cours de SVT niveau 3ème par exemple.

Ça fait pas mal de temps que je me dis que la progression de classe en classe devrait être organisée en fonction du niveau des élèves, et non de leur âge. Quitte à (je n'y avais pas pensé) organiser ce passage par matière.

Ça donnerait des classes plus cohérentes du point de vue du niveau, et ça empêcherait l'administration/les parents/les élèves de se voiler la face quant à la réalité du niveau scolaire.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par skindiver le Mer 24 Sep 2014 - 13:52

@COCOaine a écrit:
osteoboy a écrit:La "suppression" du redoublement n'est pas une mesure si stupide que ça.
Déjà ça se passe un peu comme ça, en gros ce sont déjà les parents qui décident... Les commissions d'appels ont laissé passer un gamin en seconde générale avec 6 de moyenne au collège...

Honnêtement ça se passe comment les redoublements dans vos établissements? A part quelques exceptions ils sont toujours aussi mauvais l'année de leur redoublement.

Mes plus mauvais élèves en 5ième sont deux redoublants 0 et 0,5 à leur premier contrôle....Que les contribuables payent quelques milliers d'euros alors que nous sommes en déficit pour ces résultats.....
Il faudrait mieux une refonte totale de ce collège unique avec une prise en charge adaptée de ces élèves en difficulté qui le sont depuis le CP et qui le restent d'une année sur l'autre.  

En revanche une élève dont le redoublement avait été décidé en accord avec ses parents que j'ai cette année en 4ième est pour le moment très bénéfique. Mais ce redoublement sera toujours possible après ce décret.


Pas forcément...

J'ai moi même redoublé ma 5ème (7 de moyenne) car j'ai eu de gros problème perso (j'allais à l'école mais dans ma tête je n'étais pas la) Sad

Ma 2ème cinquième m'a permis de me remettre dans le bon chemin et de reprendre un rythme normal... Si je n'avais pas redoublé, je me serai retrouvé en 4ème et j'aurais été à 100% largué... Evil or Very Mad

Ce fut la seconde pour moi... Je ne dis pas que le redoublement est mauvais, mais que dans une majorité des cas il n'a servi à rien....

Heureusement qu'il est bénéfique pour certain !

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par MrCailloux le Mer 24 Sep 2014 - 13:58

osteoboy a écrit:
@COCOaine a écrit:
osteoboy a écrit:La "suppression" du redoublement n'est pas une mesure si stupide que ça.
Déjà ça se passe un peu comme ça, en gros ce sont déjà les parents qui décident... Les commissions d'appels ont laissé passer un gamin en seconde générale avec 6 de moyenne au collège...

Honnêtement ça se passe comment les redoublements dans vos établissements? A part quelques exceptions ils sont toujours aussi mauvais l'année de leur redoublement.

Mes plus mauvais élèves en 5ième sont deux redoublants 0 et 0,5 à leur premier contrôle....Que les contribuables payent quelques milliers d'euros alors que nous sommes en déficit pour ces résultats.....
Il faudrait mieux une refonte totale de ce collège unique avec une prise en charge adaptée de ces élèves en difficulté qui le sont depuis le CP et qui le restent d'une année sur l'autre.  

En revanche une élève dont le redoublement avait été décidé en accord avec ses parents que j'ai cette année en 4ième est pour le moment très bénéfique. Mais ce redoublement sera toujours possible après ce décret.


Pas forcément...

J'ai moi même redoublé ma 5ème (7 de moyenne) car j'ai eu de gros problème perso (j'allais à l'école mais dans ma tête je n'étais pas la) Sad

Ma 2ème cinquième m'a permis de me remettre dans le bon chemin et de reprendre un rythme normal... Si je n'avais pas redoublé, je me serai retrouvé en 4ème et j'aurais été à 100% largué... Evil or Very Mad

Ce fut la seconde pour moi... Je ne dis pas que le redoublement est mauvais, mais que dans une majorité des cas il n'a servi à rien....

Heureusement qu'il est bénéfique pour certain !

En général lorsque c'est le cas en 2nde, c'est que le gamin n'a "pas à être là"...

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS

MrCailloux
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par doctor who le Mer 24 Sep 2014 - 13:59

Bof. En français, tu ne peux pas donner le même sujet de rédac à un gamin de 11 ans et un de 14 ans. Les centres d'intérêt changent tout de même. Pour ce qui est de la lecture, un grand peut aimer Rodrigue, pour son allant, son culot, son énergie. Un petit y sera moins réceptif.

Cette histoire de niveau a tout de la fausse bonne idée. Il faut à mon avis garder les redoublements pour les toutes petites classes (Gs, Cp, Ce1) et ensuite s'arranger pour faire avancer tout le monde à peu près au même rythme.
Or, ce n'est possible qu'avec un niveau de lecture et de calcul, mais aussi de mobilité, d’agilité manuelle, d'observation, etc. Bref, du travail pour la maternelle et le cours préparatoire.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par eleonore69 le Mer 24 Sep 2014 - 14:02

osteoboy a écrit:
@COCOaine a écrit:
osteoboy a écrit:La "suppression" du redoublement n'est pas une mesure si stupide que ça.
Déjà ça se passe un peu comme ça, en gros ce sont déjà les parents qui décident... Les commissions d'appels ont laissé passer un gamin en seconde générale avec 6 de moyenne au collège...

Honnêtement ça se passe comment les redoublements dans vos établissements? A part quelques exceptions ils sont toujours aussi mauvais l'année de leur redoublement.

Mes plus mauvais élèves en 5ième sont deux redoublants 0 et 0,5 à leur premier contrôle....Que les contribuables payent quelques milliers d'euros alors que nous sommes en déficit pour ces résultats.....
Il faudrait mieux une refonte totale de ce collège unique avec une prise en charge adaptée de ces élèves en difficulté qui le sont depuis le CP et qui le restent d'une année sur l'autre.  

En revanche une élève dont le redoublement avait été décidé en accord avec ses parents que j'ai cette année en 4ième est pour le moment très bénéfique. Mais ce redoublement sera toujours possible après ce décret.


Pas forcément...

J'ai moi même redoublé ma 5ème (7 de moyenne) car j'ai eu de gros problème perso (j'allais à l'école mais dans ma tête je n'étais pas la) Sad

Ma 2ème cinquième m'a permis de me remettre dans le bon chemin et de reprendre un rythme normal... Si je n'avais pas redoublé, je me serai retrouvé en 4ème et j'aurais été à 100% largué... Evil or Very Mad

Ce fut la seconde pour moi... Je ne dis pas que le redoublement est mauvais, mais que dans une majorité des cas il n'a servi à rien....

Heureusement qu'il est bénéfique pour certain !



Bonjour, le redoublement n'est parfois pas la solution (je parle pour le lycée) parce qu'il faudrait proposer une réorientation. Dans le lycée où j'ai enseigné 5 ans, on accueillait les collégiens des collèges zep environnants... Beaucoup d'élèves ne réussissent pas en seconde (lacunes qu'ils traînent parfois depuis l'école primaire) Pour certains, le redoublement a été efficace , pour d'autres c'est inutile car ils ne peuvent guère faire plus dans cette voie.. La bonne solution serait une réorientation...Eh, oui, on n'est pas tous capable de sauter 2 mètres à la perche !Apparemment, on se dirige plutôt vers un passage de classe en classe.. bonjour les dégâts pour certains élèves...!!!

eleonore69
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par doctor who le Mer 24 Sep 2014 - 14:05

Si j'ai bien compris, Céléborn parle à France-Culture dans Rue des écoles cet aprèm'.

Bon courage. J'espère qu'il dira bien cet argument, qui me semble imparable :
républicain a écrit:Cela fait quand-même une bonne dizaine d'années que les obstacles administratifs sont volontairement tellement insupportables que "tout le monde passe" au primaire, non?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par doublecasquette le Mer 24 Sep 2014 - 14:47

@MelanieSLB a écrit:
osteoboy a écrit:La "suppression" du redoublement n'est pas une mesure si stupide que ça.
Déjà ça se passe un peu comme ça, en gros ce sont déjà les parents qui décident... Les commissions d'appels ont laissé passer un gamin en seconde générale avec 6 de moyenne au collège...

Honnêtement ça se passe comment les redoublements dans vos établissements? A part quelques exceptions ils sont toujours aussi mauvais l'année de leur redoublement.

Mes plus mauvais élèves en 5ième sont deux redoublants 0 et 0,5 à leur premier contrôle....Que les contribuables payent quelques milliers d'euros alors que nous sommes en déficit pour ces résultats.....
Il faudrait mieux une refonte totale de ce collège unique avec une prise en charge adaptée de ces élèves en difficulté qui le sont depuis le CP et qui le restent d'une année sur l'autre.  

En revanche une élève dont le redoublement avait été décidé en accord avec ses parents que j'ai cette année en 4ième est pour le moment très bénéfique. Mais ce redoublement sera toujours possible après ce décret.

Début de réponse, je pense. La plupart des élèves en difficulté au collège sont de très mauvais lecteurs... Quand ils savent lire. Je crois fondamentalement au redoublement au primaire, notamment en CP pour la lecture et le calcul basique, et en CE1 pour les débuts de la grammaire. Au-delà, je ne sais pas. Il est clair que c'est parfaitement inutile au collège (sauf dans quelques cas spécifiques d'orientation, segpa ou 3e je ne sais plus quoi pour lesquels il faut avoir redoublé au moins 1 fois). En 2de, c'est parfois utile en cas de vrai projet professionnel qui demande une série spé non possible la 1re année de 2de.

Et la compréhension fine... Quand j'ai eu à faire redoubler des élèves de CE1 (moins de 10 enfants en 38 ans de carrière), c'était toujours pour un problème de compréhension fine qui se traduisait par une énorme difficulté en résolution de problèmes.
Étonnamment, ces élèves immatures qui ont besoin d'une année de plus dans le cycle des apprentissages fondamentaux présentent toujours (ou presque) la même difficulté : devant un nombre à 3 chiffres, 246, par exemple, ils commencent toujours ou presque par dire : "Vingt-quatre... euh non... deux cent quatre... euh... quarante-six... euh... quatre cent... quarante-deux..." et ceci, même si un entraînement à haute dose a été pratiqué.
Allez savoir pourquoi...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Gryphe le Mer 24 Sep 2014 - 15:02

Redoublement, la suite, sur Rue des Écoles maintenant sur France Culture :
http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-rue-des-ecoles-2014-09-24

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par victor44 le Mer 24 Sep 2014 - 15:23

La fin du redoublement serait une bonne chose.
Beaucoup d'entre nous se contentent de dire "redoublement" sans se préoccuper de savoir si ça va résoudre quoi que ce soit.

Une fois que ça n'existera plus certains seront obligés de réfléchir à comment prendre en charge un élève en échec au lieu de se contenter de le virer ou de le maintenir.

Toutes les études démontrent que le redoublement coute et ne résoud rien. Vous pourrez toujours me parler de votre cousine berthe ou de votre neveu Oscar, l'effet placébo vous connaissez?

Oui un PPRE bien pensé est bien plus efficace qu'un redoublement, j'en gère plus de 10 par an dans mes classes.

La suite c'est dernier mot aux parents en fin de 3ème et là aussi on arretera d'être paresseux et on sera obligés d'expliquer ou de prendre en charge. Pour faire une première STMG ou STI2D pas besoin de casser la baraque en troisième...

Je connais plein d'élèves qui étaient médiocres en troisième voire nuls en 5è et qui ont des licences ou des BTS. Le problème c'est que beaucoup de collègues ont eu un parcours scolaire sans faute et sont incapables d'envisager des évolutions positives sur un temps long.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par trompettemarine le Mer 24 Sep 2014 - 15:55

@Leclochard a écrit:
supersoso a écrit:J'ai une élève en CE2 qui a pu être maintenue en CE1. Elle a certes quelques difficultés parfois (mais environnement non francophone) mais globalement elle suit et se débrouille plutôt bien. Très clairement, on ne lui aurait pas proposé cette option, elle serait complètement noyée et ne suivrait rien. Que le redoublement ne soit pas la panacée, ok. Mais de là à faire passer coûte que coûte les gamins, pour de pures questions budgétaires, il y a un moment où c'est juste les envoyer au casse-pipe !

Non, mais attends. Le ministère va proposer tout un tas de réformes pour aider ces élèves: travailler durant les vacances ou le soir par exemple. Au début, ce sera réservé aux volontaires. Puis ce sera rendu obligatoire.. affraid

Non, le ministère ne proposera rien qui aide les enfants, car cela coûterait de l'argent. Ils vont mettre des cataplasmes sur des jambes de bois comme les AP à 35, ou des stages de remise à niveau dans un collège ou un lycée par département pour faire plaisir à la presse et donner le change. Mais les enfants seront purement et simplement abandonnés (comme cela existe déjà [vous connaissez l'expression de certains CDE qui n'ont plus d'autre choix "faire sortir l'enfant par le haut."). Cela fait un bout de temps que le ministère de l'EN ne se préoccupe pas des enfants, mais seulement du rang de la France dans des études internationales (le temps du buzz médiatique). Tout le reste est une affaire d'argent. Hollande avait dit qu'il supprimerait les redoublements lors des primaires pour compenser les 60 000 emplois créés. C'est juste une affaire d'argent. Ils n'ont rien à faire des enfants (des profs non plus d'ailleurs, sauf au moment des élections).

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par trompettemarine le Mer 24 Sep 2014 - 15:59

@victor44 a écrit:La fin du redoublement serait une bonne chose.
Beaucoup d'entre nous se contentent de dire "redoublement" sans se préoccuper de savoir si ça va résoudre quoi que ce soit.

Une fois que ça n'existera plus certains seront obligés de réfléchir à comment prendre en charge un élève en échec au lieu de se contenter de le virer ou de le maintenir.
(...)

Ils ne feront rien, et tu verras même les PPRE disparaître dans trois ou quatre ans, et nous continuerons à hurler dans le désert.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Fraser le Mer 24 Sep 2014 - 16:03

@victor44 a écrit:La fin du redoublement serait une bonne chose.
Beaucoup d'entre nous se contentent de dire "redoublement" sans se préoccuper de savoir si ça va résoudre quoi que ce soit.

Une fois que ça n'existera plus certains seront obligés de réfléchir à comment prendre en charge un élève en échec au lieu de se contenter de le virer ou de le maintenir.

Toutes les études démontrent que le redoublement coute et ne résoud rien. Vous pourrez toujours me parler de votre cousine berthe ou de votre neveu Oscar, l'effet placébo vous connaissez?

Oui un PPRE bien pensé est bien plus efficace qu'un redoublement, j'en gère plus de 10 par an dans mes classes.

La suite c'est dernier mot aux parents en fin de 3ème et là aussi on arretera d'être paresseux et on sera obligés d'expliquer ou de prendre en charge. Pour faire une première STMG ou STI2D pas besoin de casser la baraque en troisième...

Je connais plein d'élèves qui étaient médiocres en troisième voire nuls en 5è et qui ont des licences ou des BTS. Le problème c'est que beaucoup de collègues ont eu un parcours scolaire sans faute et sont incapables d'envisager des évolutions positives sur un temps long.


Sans doute dans le secondaire, mais certainement pas dans le primaire .
Le soucis c'est que dans ce cas (mais le MEN évite bien soigneusement de faire la même chose pour l'ISOE et l'ISAE, par exemple), on met dans le même panier primaire et secondaire. A 2 métiers différents on applique une même mesure sans distinction en pointant du doigt les enseignants.

Quant aux fameuses études, ce sont sans aucun doute les mêmes qui nous ont conduit, dans le primaire, à la réforme des rythmes. Et si pour une fois, on laissait les études de coté pour écouter les enseignants, ceux qui sont dans les classes?

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par neomath le Mer 24 Sep 2014 - 16:11

@victor44 a écrit:La fin du redoublement serait une bonne chose.
Beaucoup d'entre nous se contentent de dire "redoublement" sans se préoccuper de savoir si ça va résoudre quoi que ce soit.

Une fois que ça n'existera plus certains seront obligés de réfléchir à comment prendre en charge un élève en échec au lieu de se contenter de le virer ou de le maintenir.

Toutes les études démontrent que le redoublement coute et ne résoud rien. Vous pourrez toujours me parler de votre cousine berthe ou de votre neveu Oscar, l'effet placébo vous connaissez?
Il n'existe aucune étude sérieuse à propos du redoublement pour la bonne raison que pour qu'une telle étude existe il faudrait choisir au hasard deux lots d'élèves, en faire redoubler un et pas l'autre, puis constater les résultats au bout de dix ans. Impossible pour des raisons éthiques évidentes.
Les seules "études" qui existent sont faites par des gens incompétents et/ou de mauvaise foi. Ces gens comparent un groupe d'élèves ayant redoublé à la population générale. Évidement, ils constatent que les élèves ayant redoublé ont de moins bons résultats scolaire. Et alors, grosse entourloupe à deux balles, ils concluent qu'il y a un lien de cause à effet entre les deux observations (alors que c'est une corrélation, ce qui est tout autre chose).
Pour vous donner une image, c'est comme si les cancérologues, constatant que leurs patients meurent plus tôt que la moyenne des français concluaient que les médicament anticancéreux sont dangereux. Mais heureusement, on ne devient pas docteur en médecine comme on devient docteur en sciences de l'éducation.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Sphinx le Mer 24 Sep 2014 - 16:15

De toutes façons, je crois que tout le monde ou presque sur ce fil est d'accord pour dire que, sauf cas exceptionnels, le redoublement au collège ne sert pas à grand chose (parce qu'il survient trop tard). Ca ne sert à rien de débarquer en enfonçant des portes ouvertes. Les redoublement au primaire, c'est une question entièrement différente.

Quant aux remarques comme quoi c'est être "paresseux" que de proposer le redoublement pour un élève qu'on va donc devoir se coltiner une année supplémentaire, élève à faible niveau pour lequel on aura du travail en plus, élève pas toujours motivé, etc... no comment Rolling Eyes

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Dhaiphi le Mer 24 Sep 2014 - 16:16

@victor44 a écrit:Je connais plein d'élèves qui étaient médiocres en troisième voire nuls en 5è et qui ont des licences ou des BTS.
Plein, c'est peut-être beaucoup. scratch
Disons qu'il existe deux extrémités à la fameuse courbe de Gauss. Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par benjy_star le Mer 24 Sep 2014 - 16:26

@victor44 a écrit:Beaucoup d'entre nous se contentent de dire "redoublement" sans se préoccuper de savoir si ça va résoudre quoi que ce soit.
N'importe quoi !! Mais tu as déjà fait un conseil de classe de 3ème trimestre, dans ta vie ??

Une fois que ça n'existera plus certains seront obligés de réfléchir à comment prendre en charge un élève en échec au lieu de se contenter de le virer ou de le maintenir.
C'est sûr qu'on n'en fout pas une en se disant qu'un redoublement sauvera le gamin. Alors que se mettre au boulot, ça, c'est une solution simple pour beaucoup d'élèves (pas tous, je le reconnais), mais c'est tellement plus simple de cracher sur des profs en leur inventant des intentions ou des états d'esprit qu'ils n'ont pas.

Toutes les études démontrent [...]
Sources STP ?

La suite c'est dernier mot aux parents en fin de 3ème et là aussi on arretera d'être paresseux et on sera obligés d'expliquer ou de prendre en charge.
Merci de traiter ceux qui sont pour le redoublement de paresseux, mais j'avais oublié à quel point toi, tu es toujours meilleur que les autres...

Je connais plein d'élèves qui étaient médiocres en troisième voire nuls en 5è et qui ont des licences ou des BTS. Le problème c'est que beaucoup de collègues ont eu un parcours scolaire sans faute et sont incapables d'envisager des évolutions positives sur un temps long.
C'est marrant, tu n'aimes pas quand les autres prennent des exemples qu'ils ont déjà croisés, mais toi, tes exemples, on doit les accepter sans sourciller ! Very Happy

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Tazon le Mer 24 Sep 2014 - 16:30

@victor44 a écrit:

Vous pourrez toujours me parler de votre cousine berthe ou de votre neveu Oscar, l'effet placébo vous connaissez?

(.....)

Je connais plein d'élèves qui étaient médiocres en troisième voire nuls en 5è et qui ont des licences ou des BTS.


À part ça, moi je n'en connais pas des élèves nuls en cinquième qui font des études supérieures brillantes. Des élèves nuls en cinquième qui se révèlent brillants dans une autre voie, oui, plusieurs, des élèves nuls qui finissent par avoir un BTS à la con dans une officine privée aussi, et puis des élèves qui n'y arrivent même pas et qui n'ont plus rien après un bac eu à l'arrache en plusieurs fois aussi.

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par PauvreYorick le Mer 24 Sep 2014 - 16:32

Je ne comprends pas la référence à l'effet placebo.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par victor44 le Mer 24 Sep 2014 - 16:39

@benjy_star a écrit:
@victor44 a écrit:Toutes les études démontrent [...]
Sources STP ?




Homes et Matthews 1984
Jackson 1975
Seibel 1983


"Le redoublement est préjudiciable aux élèves qui en font l'objet"

http://www.hce.education.fr/gallery_files/site/21/99.pdf

http://apm.pt/files/65104_Eficacia__da_retencao_Meuret_46405ddb990d1.pdf

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par Paddy le Mer 24 Sep 2014 - 16:40

Le seul point positif avec cette réforme c'est que maintenant je vais pouvoir noter mes lycéens à leur vraie valeur. Rares seront ceux qui auront plus de cinq.
Au fait, racine carrée de 2, c'est 2 à la puissance combien ? Aucun, je dis bien aucun, pour répondre en terminale S à cette question ce matin.
Voilà ce que tous nos grands penseurs ont fait de nos élèves : des chèvres.

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin du redoublement

Message par victor44 le Mer 24 Sep 2014 - 16:42

@PauvreYorick a écrit:Je ne comprends pas la référence à l'effet placebo.

Tu donnes un médicament sans effet actif, tu vas constater des guérisons

Dans les redoublants, il y en a qui vont progresser mais ce n'est pas lié au redoublement, c'est l'effet placebo.

Quoi que tu fasses (y compris rien) certains élèves en echec l'année d'avant vont évoluer favorablement.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum