Les sénatoriales : une occasion de revenir sur les privilèges de la haute chambre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les sénatoriales : une occasion de revenir sur les privilèges de la haute chambre ?

Message par John le Ven 26 Sep 2014 - 13:17

Lorsque Gérard Larcher a voulu faire passer les fonctionnaires aux 35 heures (comprendre faire travailler tout le monde trente-cinq heures), un conflit social a éclaté. Le premier de l’histoire du Sénat. Une titulaire raconte : «Larcher joue son mandat sur la réforme administrative. Depuis qu’il est là, l’ambiance est à couteaux tirés. Il a des méthodes très brutales, même s’il se présente comme le chantre du dialogue social.» Les grandes centrales syndicales étant interdites depuis le président Poher, c’est le syndicat maison qui a soufflé sur les braises.

En janvier 2009, architecte, coiffeur, jardiniers, postiers, rédacteurs, photographes, domestiques, comptables, agents étaient réunis sous les plafonds dorés de la salle des conférences pour la galette des rois. Le président Larcher a annoncé la mobilité obligatoire (à l’intérieur du Sénat) et le gel des salaires, qui atteignent 6 000 euros pour un simple agent en fin de carrière et 20 000 pour un directeur, soit trois fois plus que dans les autres administrations. Ce furent des sifflets, des huées, et bientôt une manifestation dans la cour d’honneur. Une émeute ? Non, président, une révolution de palais. «C’est vrai, nous avons des conditions avantageuses, mais pourquoi devons-nous nous sacrifier ?» a protesté le peuple du Sénat. Gérard Larcher a promis de «maintenir le pouvoir d’achat» et d’économiser 52 millions en trois ans.
http://www.liberation.fr/politiques/2011/09/24/au-senat-une-revolution-de-velours_763303

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénatoriales : une occasion de revenir sur les privilèges de la haute chambre ?

Message par Thalia de G le Ven 26 Sep 2014 - 13:40

Pauvres choux ! Je parle surtout des Sénateurs dont le nombre reste trop élevé. Si leurs privilèges, réels ou fantasmés étaient scrutés à la loupe et ramenés à leur juste valeur, le reste suivrait.

Tiens, ça me rappelle que dois aller acheter des billets de train...

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénatoriales : une occasion de revenir sur les privilèges de la haute chambre ?

Message par e-Wanderer le Dim 28 Sep 2014 - 18:00

Apparemment, le Sénat repasse à droite. Le FN y fait son entrée furieux . Et, TENEZ-VOUS BIEN, Guérini conserve son siège furieux . Il y a donc un paquet de grands électeurs prêts à réélire un type complètement vérolé. Ça va devenir pire à nettoyer que les écuries d'Augias, et je doute qu'Hollande puisse tenir lieu d'Hercule…

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les sénatoriales : une occasion de revenir sur les privilèges de la haute chambre ?

Message par Thalia de G le Dim 28 Sep 2014 - 18:05

Une explication dans le fil consacré à Gérard Longuet, je remets le lien ici : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/senat-des-electeurs-tries-sur-le-volet_1579143.html

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum