Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Amaliah
Empereur

Re: quelle oeuvre autobiographique/sur l'enfance en3ème?

par Amaliah le Dim 28 Sep 2014 - 14:41
Ilse, pourrais-tu corriger ma coquille s'il te plaît? Embarassed
zinzinule
Niveau 9

Re: quelle oeuvre autobiographique/sur l'enfance en3ème?

par zinzinule le Dim 28 Sep 2014 - 14:44
L'hibiscus pourpre est au catalogue de la bibliothèque de ma ville, je vais me jeter dessus ! Merci pour cette indication, V. ! J'ai horreur des hibiscus, c'est peut-être le seul qui me plaira...
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: quelle oeuvre autobiographique/sur l'enfance en3ème?

par Chocolat le Dim 28 Sep 2014 - 15:01
Rien ne me tente en OI, c'est le désespoir absolu sur la question...


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Amaliah
Empereur

Re: quelle oeuvre autobiographique/sur l'enfance en3ème?

par Amaliah le Dim 28 Sep 2014 - 15:12
Mais on peut aussi ne pas faire d'OI, si? Si tu as deux autres oeuvres portant un regard sur le monde contemporain et une OI en théâtre, un GT sur les récits d'enfance pourrait suffire, non?
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: quelle oeuvre autobiographique/sur l'enfance en3ème?

par V.Marchais le Dim 28 Sep 2014 - 15:14
Bien sûr.
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: quelle oeuvre autobiographique/sur l'enfance en3ème?

par Chocolat le Dim 28 Sep 2014 - 15:16
Oui, je le sais bien, mais j'aurais aimé en faire une quand même...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Marmottine
Niveau 1

Re: quelle oeuvre autobiographique/sur l'enfance en3ème?

par Marmottine le Dim 12 Oct 2014 - 17:48
Pour le récit d’enfance et d’adolescence, j’ai proposé en lecture cursive Dans la mer il y a des crocodiles de Fabio Geda qui a bien plu aux élèves. C’est un témoignage assez fort, mais sans pathos, d’un jeune Afghan de dix ans, Enaiatollah Akbari, que sa mère abandonne au Pakistan pour le protéger. Sa famille appartient en effet à une ethnie persécutée par les talibans ; le père d’Enaiat a été assassiné, son maître d’école aussi. Le jeune garçon va apprendre à se débrouiller seul pour survivre et, après quelque temps, avec un ami, il part tenter sa chance clandestinement en Iran  pour travailler dans des chantiers. De là il décide de gagner la Turquie, puis la Grèce et trouve finalement refuge en Italie. Son voyage aura duré près de cinq ans, dans des conditions souvent effroyables.
Le destin de cet enfant a vraiment ému les élèves, qui ont été impressionnés par la rage de vivre et la force de caractère incroyable d’Enaiat.
C’est un livre qui se lit plutôt facilement et qui a aussi l’avantage de n’être pas trop gros pour nos élèves (174 pages). Le seul inconvénient est le prix : 8, 50 €
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum