Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par invitéW le Dim 28 Sep 2014 - 13:03

@Leclochard a écrit:

Les fonctionnaires de catégorie A ne bougent pas tous les trois ans. Même les chefs d'établissement restent plus longtemps sur leur poste (jusqu'à neuf ans, je crois).
Ce qui est drôle, c'est que ton principal argument est la stabilité: sauf qu'elle se fait au détriment des plus jeunes et des plus fragiles (les derniers entrants dans un établissements, les célibataires, les TZR notamment). Ce ne me paraîtrait pas scandaleux que tous les huit ou dix ans -mettons- on soit obligé de changer de bahut, histoire de tourner un peu et que ce ne soit pas toujours les mêmes qui mangent de la m...
Pour des profs de maths ou de français, on peut imaginer que ça puisse tourner pas trop mal, ils pourraient avoir un poste toujours à proximité de chez eux.
J'imagine la tête du prof de stms ou de biotech qu'on enverrait à l'autre bout de l'académie tous les 9 ans.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Zenxya le Dim 28 Sep 2014 - 13:14

Puis muter d'office ses agents obligerait le ministère à prendre en charge les frais de déménagement. Je ne suis pas sûre qu'il y ait le budget pour cela.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Herrelis le Dim 28 Sep 2014 - 13:16

D'un point de vue pratique, le gros point noir serait la suppression de poste. Là, mon compagnon va voir son poste sauter. Il va donc être réaffecté, dans notre ville certes, mais il ne sait pas où. Par contre, ma mère n'a changé de poste que quand elle est passée de A à A+, après, elle n'a mutée que quand elle l'a demandé. Et mon compagnon me confirme qu'aux Finances on ne change de poste qu'au changement de grade.

Moi ce qui me dérange, c'est qu'en fait on soit sous un système illégal... ça me chiffonne, ça me gratouille, brefle, j'en suis sur le coccyx... Comment c'est possible? Oo Ha minute ouais je me souviens : faites ce que je dis, pas ce que je fais. (j'aimerais bien voir ce qu'il arriverait à une petite entreprise qui ferait le même type de chose après avoir été condamnée).

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Leclochard le Dim 28 Sep 2014 - 13:23

@Pseudo a écrit:Et si nous portions TOUS l'affaire en TA chaque année ? Ca en ferait des 3000 euros à verser !

J'ai eu la même idée. Twisted Evil Ca ne durerait qu'une saison. L'année suivante, on changerait les règles.

Un jour, un inspecteur a demnadé à pouvoir bénéficier du départ en retraite anticipé (pour avoir élevé trois enfants). Avant lui, seules les femmes en profitaient. Il a gagné mais peu après, la loi a été modifiée afin d'éviter que d'autres pères en profitent à leur tour.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Leclochard le Dim 28 Sep 2014 - 13:25

@Zenxya a écrit:Puis muter d'office ses agents obligerait le ministère à prendre en charge les frais de déménagement. Je ne suis pas sûre qu'il y ait le budget pour cela.

En restant dans la ville ou le même département, ça ne coûterait pas forcément beaucoup. Muter ne veut pas dire faire cinq cent kilomètres.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Leclochard le Dim 28 Sep 2014 - 13:26

Will.T a écrit:
@Leclochard a écrit:

Les fonctionnaires de catégorie A ne bougent pas tous les trois ans. Même les chefs d'établissement restent plus longtemps sur leur poste (jusqu'à neuf ans, je crois).
Ce qui est drôle, c'est que ton principal argument est la stabilité: sauf qu'elle se fait au détriment des plus jeunes et des plus fragiles (les derniers entrants dans un établissements, les célibataires, les TZR notamment). Ce ne me paraîtrait pas scandaleux que tous les huit ou dix ans -mettons- on soit obligé de changer de bahut, histoire de tourner un peu et que ce ne soit pas toujours les mêmes qui mangent de la m...
Pour des profs de maths ou de français, on peut imaginer que ça puisse tourner pas trop mal, ils pourraient avoir un poste toujours à proximité de chez eux.
J'imagine la tête du prof de stms ou de biotech qu'on enverrait à l'autre bout de l'académie tous les 9 ans.

C'est vrai. Il faudrait une prime d'installation.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Leclochard le Dim 28 Sep 2014 - 13:32

@Herrelis a écrit:D'un point de vue pratique, le gros point noir serait la suppression de poste. Là, mon compagnon va voir son poste sauter. Il va donc être réaffecté, dans notre ville certes, mais il ne sait pas où. Par contre, ma mère n'a changé de poste que quand elle est passée de A à A+, après, elle n'a mutée que quand elle l'a demandé. Et mon compagnon me confirme qu'aux Finances on ne change de poste qu'au changement de grade.

Bien sûr. Daphné a tenté de faire peur dans son argumentaire. "Attention, c'est terrible ailleurs : les autres fonctionnaires de catégorie A bougent tous les trois ans".

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Daphné le Dim 28 Sep 2014 - 13:39

@Leclochard a écrit:
@Daphné a écrit:
@Leclochard a écrit:

Il y a 184000 fonctionnaires au ministère de l'Intérieur (dont 143000 policiers), 202000 fonctionnaires au ministère des Finances, 117000 au ministère de l'Equipement... De fait, j'ai un peu de mal à croire que nos règles s'expliquent simplement par le nombre d'enseignants, à moins que ce soit des petits ministères pour toi. Ces gens ont aussi une vie de famille et sont parfois envoyés loin de chez eux après la réussite au concours.
Au passage, si c'est si compliqué de faire muter les enseignants du secondaire, c'est un bel argument pour la régionalisation du concours.

Les chiffres que tu cites montrent bien la différence entre l'EN et les autres ministères, et en plus je parlais de fonctionnaires de catégorie A, voire A+, c'est-à-dire de chefs de service qui mutent de force/d'office pour répondre aux besoins de l'administration.

Fille de ce type de fonctionnaire, muté tous les deux ou trois ans, je n'ai jamais fait plus de deux ans dans le même établissement scolaire, et toute la famille déménageait et changeait de région. Quant aux postes proposés, c'était : dans votre grade, il y a un poste à Briey, un poste à Haguenau, un autre à Limoges et un autre à Sens. vous prenez quoi ? Et pas question de / ma femme mes enfants etc..........

Ma mère suivait parce que justement elle était professeur, et avec un RC et 5 enfants, elle mutait. Beaucoup de conjointes, selon le métier qu'elles occupaient, devaient s'arrêter de travailler.

Idem pour mon mari, seules les conjoints fonctionnaires, et plus particulièrement de l'EN, parce qu'il y a beaucoup de postes, pouvaient espérer une mutation. Pour un cadre A de la Poste par exemple c'était déjà bien plus difficile, il n'y a pas de postes en masse et où on veut. Alors qu'il y a des professeurs du premier et du second degré partout !

C'est d'ailleurs la raison qui a fait que je n'ai pas passé le concours de Perdir, les mutations pour suivre mon conjoint : il y a un CDE par établissement, qui n'est pas forcément angliciste à la base, il y a au moins plusieurs profs d'anglais même dans le petit collège rural isolé. Mon mari occupait un poste sur la région Bourgogne Franche-Comté, par contre rien qu'à Besançon il y a 6 lycées et 8 collèges, sans compter les collèges des communes suburbaines et celles dans un rayon de trajet acceptable : on ne joue pas du tout dans la même cour !!

Alors appliquer ce sytème à l'EN........... scratch scratch



Les fonctionnaires de catégorie A ne bougent pas tous les trois ans. Même les chefs d'établissement restent plus longtemps sur leur poste (jusqu'à neuf ans, je crois).

Dans l'EN, oui. Toutes les administations ne sont pas l'EN.

Ce qui est drôle, c'est que ton principal argument est la stabilité: sauf qu'elle se fait au détriment des plus jeunes et des plus fragiles (les derniers entrants dans un établissements, les célibataires, les TZR notamment). Ce ne me paraîtrait pas scandaleux que tous les huit ou dix ans -mettons- on soit obligé de changer de bahut, histoire de tourner un peu et que ce ne soit pas toujours les mêmes qui mangent de la m...
Alors là moi je suis d'accord, à 100% , mais je ne suis pas sûre que tout le monde dans l'EN le soit, ce que je concois et respecte.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Daphné le Dim 28 Sep 2014 - 13:50

@Leclochard a écrit:
@Herrelis a écrit:D'un point de vue pratique, le gros point noir serait la suppression de poste. Là, mon compagnon va voir son poste sauter. Il va donc être réaffecté, dans notre ville certes, mais il ne sait pas où. Par contre, ma mère n'a changé de poste que quand elle est passée de A à A+, après, elle n'a mutée que quand elle l'a demandé. Et mon compagnon me confirme qu'aux Finances on ne change de poste qu'au changement de grade.

Bien sûr. Daphné a tenté de faire peur dans son argumentaire. "Attention, c'est terrible ailleurs : les autres fonctionnaires de catégorie A bougent tous les trois ans".

Je ne fais pas peur, je dis ce qui est, c'est tout.
Et même tous les cinq ans, allez, voire +, ça donne quoi chez nous ?
En gros à chaque avancement on bouge parce que le poste/la responsabilité est modifié(e). c'est tout. Nous on peut rester sur place.
Et comme je l'ai dit dans l'EN il y a beaucoup de catégories A et A+, contrairement aux autres administrations.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Herrelis le Dim 28 Sep 2014 - 14:45

Juste, les A c'est nous, mais les A+? Les hors classe? Les cadres administratifs? (je ne le sais vraiment pas ><, ma mère est "échelle lettres", A+ donc dans son ministère).

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Bouboule le Dim 28 Sep 2014 - 14:53

@Herrelis a écrit:Juste, les A c'est nous, mais les A+? Les hors classe? Les cadres administratifs? (je ne le sais vraiment pas ><, ma mère est "échelle lettres", A+ donc dans son ministère).

Je trouve que l'article de wiki sur la fonction publique résume bien la complexité et le flou de certaines dénominations courantes.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Stéphane64530 le Dim 28 Sep 2014 - 18:41

Cripure a écrit:
@Stéphane64530 a écrit:Bonjour,

L'article est sorti le 26 septembre 2014. Néanmoins, un rapport de la Cour des comptes de mai 2013 (intitulé "Gérer les enseignants autrement"), copieusement passé sous silence, faisait déjà état de la situation. La remarque de Bouboule est tout à fait pertinente. Il ne viendrait à l'esprit d'aucun syndicat de faire respecter la loi en matière de directives. Les mutations sont le moment où ils peuvent le plus facilement justifier leur action, d'autant que les circulaires elles-mêmes sont établies par les syndicats en partenariat avec l'administration. Sachant que dixit le Ministère, les barèmes ne sont qu'indicatifs et que leur respect ne dépend que du bien vouloir du recteur d'une part (qui, en général, s'en fiche complètement, sauf s'il a des amis ou de la famille proche à placer) et, d'autre part, du consensus entre les participants aux commissions paritaires.
On touche là aux limites d'un système centralisé, même s'il est déconcentré au niveau intra. Sans compter le gaspillage de temps et d'énergie (pointé également par la Cour des comptes) en vérifications de barèmes (1600 heures cumulées sur une semaine dans l'académie de Versailles en 2011) que l'on pourrait passer à un meilleur profilage des postes. Ce qui permettrait de remettre les syndicats à la place qu'ils n'auraient jamais du quitter, à savoir le niveau de l'établissement.
Eh bien, comme message de présentation pour dire bonjour, j'ai déjà lu moins polémique Evil or Very Mad
Au fait, autant bien titrer les messages. Ici, apparemment, c'est "comment se débarrasser des syndicats, puisque l'administration est super bienveillante et que les postes à profil sont l'avenir" Rolling Eyes
C'est n'importe quoi. C'est dire si ça correspond bien aux évolutions de l'EN.

Pardon mais il ne s'agit en aucun cas de supprimer les syndicats, juste de rendre leur action efficace. Et loin de moi l'idée de voir dans l'administration une quelconque bienveillance, au contraire, nous ne sommes que du bétail à leurs yeux et le traitement par points que l'on nous inflige de manière illégale le montre bien.
Le danger est de tomber dans l'illusion inverse et de voir dans les syndicats des soutiens indéfectibles. Les syndicalistes sont comme tout le monde, ils ont des carrières à mener, des fonctions à assumer, un certain prestige à rechercher. Et le système actuel leur offre des opportunités personnelles de "faire carrière" dans le syndicalisme qui n'existeraient précisément pas si tous les postes étaient à profil avec des recrutements (opérés de manière collégiale) locaux. Tout le monde gagnerait à plus d'efficacité et de justice mais percevoir cela impose de sortir du dogmatisme. Ce que peu de monde semble prêt à faire.
Pour terminer, je serais assez favorable à l'idée que tous les enseignants que nous sommes déposions des recours en contentieux devant le tribunal administratif. Cela pourrait aider à apporter quelques améliorations dans la durée et surtout à respecter la loi.

Stéphane64530
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par frdm le Dim 28 Sep 2014 - 20:21

@Herrelis a écrit:Juste, les A c'est nous, mais les A+? Les hors classe? Les cadres administratifs? (je ne le sais vraiment pas ><, ma mère est "échelle lettres", A+ donc dans son ministère).
Les agrégés sont A+, non ?

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par ycombe le Dim 28 Sep 2014 - 22:07

Je comprends bien l'arrêt en disant que le problème c'est que le barême ne respecte pas les priorités prévues par la loi? Si on suit la loi, un jeune avec séparation de famille, puis un enseignant un REP+, passent avant un vieux sans séparation, alors qu'avec le barême actuel ceux qui restent longtemps sur un poste passent avant les jeunes  séparés ou les jeunes REP+.

Priorité est donnée aux fonctionnaires séparés de leur conjoint pour des raisons professionnelles, aux fonctionnaires séparés pour des raisons professionnelle du partenaire avec lequel ils sont liés par un pacte civil de solidarité lorsqu'ils produisent la preuve qu'ils se soumettent à l'obligation d'imposition commune prévue par le code général des impôts, aux fonctionnaires handicapés relevant de l'une des catégories mentionnées aux 1°,2°,3°,4°,9°,10° et 11° de l'article L. 323-3 du code du travail et aux fonctionnaires qui exercent leurs fonctions, pendant une durée et selon des modalités fixées par décret en Conseil d'Etat, dans un quartier urbain où se posent des problèmes sociaux et de sécurité particulièrement difficiles. Priorité est également donnée aux fonctionnaires placés en situation de réorientation professionnelle pour les emplois correspondant à leur projet personnalisé d'évolution professionnelle.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par User5899 le Dim 28 Sep 2014 - 22:26

La seule chose à faire pour les mutations, c'est mettre fin à ce désastreux mouvement en deux tours.
Pour le reste, les mutations forcées (perdir, officiers des quatre armes, juges), merci bien.
Et non, une mutation au barème ne me semble pas injuste. A partir du moment où il n'y a pas inter+intra à l'aveugle.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Voltigeur le Dim 28 Sep 2014 - 22:33

@frdm a écrit:
@Herrelis a écrit:Juste, les A c'est nous, mais les A+? Les hors classe? Les cadres administratifs? (je ne le sais vraiment pas ><, ma mère est "échelle lettres", A+ donc dans son ministère).
Les agrégés sont A+, non ?

Ce sont les agrégés hors classe qui accèdent à l'échelle lettres et deviennent donc A+. Il en est de même chez les Perdir et les IPR.

_________________
«Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense» (Walter Lippman)

Voltigeur
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par frdm le Dim 28 Sep 2014 - 23:29

@Voltigeur a écrit:
@frdm a écrit:
@Herrelis a écrit:Juste, les A c'est nous, mais les A+? Les hors classe? Les cadres administratifs? (je ne le sais vraiment pas ><, ma mère est "échelle lettres", A+ donc dans son ministère).
Les agrégés sont A+, non ?

Ce sont les agrégés hors classe qui accèdent à l'échelle lettres et deviennent donc A+. Il en est de même chez les Perdir et les IPR.
Ah bon, je pensais que tout comme les MC, les agrégés étaient A+. C'est par exemple ce qu'on peut lire ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_corps_de_la_fonction_publique_fran%C3%A7aise#Cat.C3.A9gorie_A

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par User5899 le Lun 29 Sep 2014 - 0:13

La catégorie A, c'est bac +3. Les agrégés étaient recrutés à bac +4 et étaient donc A+. Je pense que la masterisation a changé des choses...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Pseudo le Lun 29 Sep 2014 - 7:20

Cripure a écrit:La catégorie A, c'est bac +3. Les agrégés étaient recrutés à bac +4 et étaient donc A+. Je pense que la masterisation a changé des choses...

Pas sûr. En changeant de catégorie ils auraient dû payer plus.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par frdm le Lun 29 Sep 2014 - 9:05

@Pseudo a écrit:
Cripure a écrit:La catégorie A, c'est bac +3. Les agrégés étaient recrutés à bac +4 et étaient donc A+. Je pense que la masterisation a changé des choses...

Pas sûr. En changeant de catégorie ils auraient dû payer plus.
Bon, de toutes façons, un fait incontestable est que nous sommes largement sous-payés. Une revalorisation de 50 à 100% s'impose Smile .

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par sebastien79 le Lun 29 Sep 2014 - 9:49

Il n'y a pas d'argumentaire qui tienne. La loi est la loi et chacun doit la respecter même le Ministère de l'éducation nationale. C'est un scandale.

sebastien79
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Daphné le Lun 29 Sep 2014 - 13:17

@ycombe a écrit:Je comprends bien l'arrêt en disant que le problème c'est que le barême ne respecte pas les priorités prévues par la loi? Si on suit la loi, un jeune avec séparation de famille, puis un enseignant un REP+, passent avant un vieux sans séparation, alors qu'avec le barême actuel ceux qui restent longtemps sur un poste passent avant les jeunes  séparés ou les jeunes REP+.

Priorité est donnée aux fonctionnaires séparés de leur conjoint pour des raisons professionnelles, aux fonctionnaires séparés pour des raisons professionnelle du partenaire avec lequel ils sont liés par un pacte civil de solidarité lorsqu'ils produisent la preuve qu'ils se soumettent à l'obligation d'imposition commune prévue par le code général des impôts, aux fonctionnaires handicapés relevant de l'une des catégories mentionnées aux 1°,2°,3°,4°,9°,10° et 11° de l'article L. 323-3 du code du travail et aux fonctionnaires qui exercent leurs fonctions, pendant une durée et selon des modalités fixées par décret en Conseil d'Etat, dans un quartier urbain où se posent des problèmes sociaux et de sécurité particulièrement difficiles. Priorité est également donnée aux fonctionnaires placés en situation de réorientation professionnelle pour les emplois correspondant à leur projet personnalisé d'évolution professionnelle.

L'EN prend en compte ces données puisqu'il y a bien des points attribués pour : RC, des bonifications pour séparation de conjoint, bonifications pour affectation APV.... donne aussi des bonifications aux agrégés pour avoir un lycée, et beaucoup ne s'en servent pas.

Le vrai problème vient :
- 1) du mouvement en deux temps qui fait que les collègues n'osent plus muter, et donc restent sur leur poste même quand il ne leur convient pas vraiment. Ce qui a pour effet de bloquer les mutations. Combien de collègues aux marches des académies aimeraient entrer dans l'académie voisine pour avoir un poste plus près de chez eux mais n'osent pas le faire parce qu'ils ont peur d'atterrir 2 ou 3 départements plus loin ??
- 2) les suppressions massives de postes + berceaux bloqués pour les stagiaires.
- 3) certaines disciplines très rares ont peu de possibilités - on a parfois des disciplines avec 5 collègues maxi dans une académie.
- 4) le fait que l'EN est la seule administration où on peut garder son poste indéfiniment, du moins tant qu'il n'est pas supprimé. Un certifié peut arriver dans un petit collège rural, passer l'agrégation, rester sur son poste, et y être encore quand il est HCL.
Ça peut être un avantage - on habite à côté et on s'y plaît - ou un inconvénient : le poste est bloqué pour longtemps.
Et même en cas de MCS, on a une priorité pour rester au plus près.
Alors que dans les autres administrations les gens sont mutés d'office et donc bougent. Ce qui libère les postes.
Chaque sytème a ses avantages et ses inconvénients, il faut les assumer.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Balthazaard le Lun 29 Sep 2014 - 13:39

"Chaque sytème a ses avantages et ses inconvénients, il faut les assumer.."

Pour ma part je voudrais bien savoir quel avantage on peut trouver au mouvement en deux temps voulu par l’ineffable Allègre avec le concours de ce qu'il faut bien (faute d'autre mot) appeler syndicat... No

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Daphné le Lun 29 Sep 2014 - 13:43

@Balthazaard a écrit:"Chaque sytème a ses avantages et ses inconvénients, il faut les assumer.."

Pour ma part je voudrais bien savoir quel avantage on peut trouver au mouvement en deux temps voulu par l’ineffable Allègre avec le concours de ce qu'il faut bien (faute d'autre mot) appeler syndicat... No

Aucun, on est bien d'accord; Et seuls deux syndicats ont été favorables à ce système de mutations en deux temps, faut-il les nommer ?? scratch
Mais même le système de mouvement précédent, à savoir un véritable mouvement national, était réalisé sur barème.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par Herrelis le Lun 29 Sep 2014 - 15:32

Cripure a écrit:La catégorie A, c'est bac +3. Les agrégés étaient recrutés à bac +4 et étaient donc A+. Je pense que la masterisation a changé des choses...

Ok, merci Cripure ^^. Je suis donc un gag ambulant : j'ai passé le CAPES avec un master à l'époque où ça n'était pas nécessaire de l'avoir Razz. (je ne me plains pas hein ^^ si je ne passe pas l'Agreg pour l'instant c'est volontaire).

Ce que dit Daphnée au sujet des difficultés du mouvement est vrai. Je pense changer de région avec mon compagnon d'ici quelques années et je balise déjà ><...

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circulaires de mutations des enseignants sont illégales... depuis 1984 !

Message par gainz le Lun 29 Sep 2014 - 17:53

Cripure a écrit:La catégorie A, c'est bac +3. Les agrégés étaient recrutés à bac +4 et étaient donc A+. Je pense que la masterisation a changé des choses...

pas grand chose à voir avec le diplôme
ça dépend de la rémunération, accès à "l’échelle lettre " ou pas

gainz
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum