François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par John le Sam 27 Sep 2014 - 21:09


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par John le Sam 27 Sep 2014 - 21:11

Durpaire : "Je reçois des mails qui ne sont pas tous agréables... On me dit "mais vous êtes complètement fou"".
Je pense que, dans les mails, les gens n'ont pas exactement marqué "fou".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Normandyx le Sam 27 Sep 2014 - 22:52

et c'est "professeur en sciences de l'éducation"...

mais la première école à supprimer, c'est celle où il exerce, encore qu'à mon humble avis, il gagne plus à faire le guignol sur les plateaux télé.

Les enfants qui apprennent avec les tablettes et les ordinateurs, je suis bien placé pour les voir,  ceux que j'ai en classe sont nés avec et je peux dire que quel que soient les milieux, c'est rarement la culture qui est au premier rang des applications utilisées et pour les milieux les plus défavorisés vu ce qu'ils vont voir et entendre à la maison, il nous propose une reconduction complète de la société sans mobilité sociale, bref, il nous réinvente les castes...

quant à son exemple, apprendre à lire pour voter pour la star académie, je me demande même s'il est souhaitable d'apprendre à lire.


Dernière édition par Normandyx le Sam 27 Sep 2014 - 22:58, édité 1 fois

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Collier de Barbe le Sam 27 Sep 2014 - 22:56

Américaniste, je suis heureux que ce monsieur soit décidé à exercer ses "talents" en tant que spécialiste des sciences de l'éduc et qu'il laisse l'Amérique tranquille  Very Happy

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par User5899 le Dim 28 Sep 2014 - 1:38

Depuis que tout le monde est connecté, le livre disparaît, les lecteurs se raréfient. Mais le porno a explosé.
Pourquoi ne suis-je pas étonné ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Normandyx le Dim 28 Sep 2014 - 10:06

l'être humain va toujours au plus facile, c'est logique et normal, à moins qu'il n'en tire un plaisir particulier, tiens ça me fait penser que je dois filer à la piscine avant qu'il n'y ait du monde.

le livre disparait? ah bon, ce n'est pas ce que disent les chiffres de l'édition
"9 nouveaux livres sont édités toutes les heures en France, soit 79 300 nouveaux ouvrages en 2010, dont environ 50% de nouveautés. Une production éditoriale en augmentation depuis plusieurs années et qui n'a pas été ralentie par l'édition numérique. Le nombre de livres proposés par l'Edition en France en 2011 était de 622.440 références."
on produit plus de titres qui se vendent moins, cela ne me surprend pas, en dehors de polars de vacances, il ne me viendrait pas à l'idée d'acheter un roman qui vient de sortir, ça peut attendre l'édition de poche, ou même l'emprunt.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Pierre-Henri le Dim 28 Sep 2014 - 10:31

Ces chiffres sont biaisés. Une masse colossale d'ouvrages passe directement de la presse au pilon.

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20081030.BIB2308/le-cauchemar-du-pilon.html

Il faudrait parler des ventes, pas du nombre de titres ni même des impressions.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Isis39 le Dim 28 Sep 2014 - 10:37

En ce moment dans mon département, des iPads sont distribués aux 6e. La communication du CG a présenté le projet au parents comme un allègement du cartable : les parents s'imaginent que leurs enfants n'auront plus de cahier ni de livres.
J'ai dû remettre les choses au point en réunion de début d'année : il est hors de question que les élèves n'aient plus de cahier et n'écrivent plus. La tablette n'est qu'un outil supplémentaire que les enseignants utiliseront, ou pas.
Pour les livres, effectivement, on pourrait mettre leur version numérique sur les tablettes. Sauf qu'il faut beaucoup d'argent, qu'on n'a pas.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Spartacus le Dim 28 Sep 2014 - 10:43

Toujours plus bas...

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Osmie le Dim 28 Sep 2014 - 10:51

Manqu' de r'pères, c't'hom'.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Normandyx le Dim 28 Sep 2014 - 10:57

@Pierre-Henri a écrit:Ces chiffres sont biaisés. Une masse colossale d'ouvrages passe directement de la presse au pilon.

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20081030.BIB2308/le-cauchemar-du-pilon.html

Il faudrait parler des ventes, pas du nombre de titres ni même des impressions.
quel est le modèle économique qui permet de produire pour détruire aussitôt?

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Pierre-Henri le Dim 28 Sep 2014 - 11:05

@Normandyx a écrit:
quel est le modèle économique qui permet de produire pour détruire aussitôt?

Coûts de production assez faibles pour produire plus qu'on ne vend, subventions publiques qui permettent de faire tourner la machine à vide, part de l'auteur dérisoire par rapport au travail que représente l'écriture d'un livre... Surtout, il s'agit moins d'un modèle économique que d'un modèle symbolique. Le livre reste un objet culturel, sa publication un acte de prestige, son édition le moyen d'alimenter un réseau mondain plutôt que de réaliser des bénéfices commerciaux.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Chocolat le Dim 28 Sep 2014 - 11:10

Noooooooon, ce n'est pas possible ! Ce truc est un canular, n'est-ce pas ?

Rassurez-moi, s'il vous plaît, et dites-moi que cet homme n'est pas agrégé, qu'il n'a pas fait de thèse et qu'il n'est pas MCF.
Dites-moi qu'il sort de nulle part parce qu'il a été élevé par de très gentils koalas et que l'occasion de réfléchir ne lui a jamais été donnée.





_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Osmie le Dim 28 Sep 2014 - 11:13

@Chocolat a écrit:Noooooooon, ce n'est pas possible ! Ce truc est un canular, n'est-ce pas ?

Rassurez-moi, s'il vous plaît, et dites-moi que cet homme n'est pas agrégé, qu'il n'a pas fait de thèse et qu'il n'est pas MCF.

Dites-moi qu'il sort de nulle part parce qu'il a été élevé par de très gentils koalas et que l'occasion de réfléchir ne lui a jamais été donnée.




Bof, mon agrégé d'IPR m'a dit que la conjugaison venait toute seule, pas besoin de la faire apprendre. En plus, ce n'est pas ludique.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Daphné le Dim 28 Sep 2014 - 11:22

Janne a écrit:
@Chocolat a écrit:Noooooooon, ce n'est pas possible ! Ce truc est un canular, n'est-ce pas ?

Rassurez-moi, s'il vous plaît, et dites-moi que cet homme n'est pas agrégé, qu'il n'a pas fait de thèse et qu'il n'est pas MCF.

Dites-moi qu'il sort de nulle part parce qu'il a été élevé par de très gentils koalas et que l'occasion de réfléchir ne lui a jamais été donnée.




Bof, mon agrégé d'IPR m'a dit que la conjugaison venait toute seule, pas besoin de la faire apprendre. En plus, ce n'est pas ludique.
En gros, nos IPR nous disent la même chose pour les langues, ça doit leur tomber dessus comme une bruine bienfaisante, et on ne peut tout de même pas être assez ringard pour leur faire apprendre les verbes irréguliers, qu'ils découvriront au cours de leurs lectures ....... oui c'est ça, c'est bien connu, les élèves lisent beaucoup, et en anglais s'il vous plait, même en collège Rolling Eyes

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Chocolat le Dim 28 Sep 2014 - 11:27

Janne a écrit:
@Chocolat a écrit:Noooooooon, ce n'est pas possible ! Ce truc est un canular, n'est-ce pas ?

Rassurez-moi, s'il vous plaît, et dites-moi que cet homme n'est pas agrégé, qu'il n'a pas fait de thèse et qu'il n'est pas MCF.

Dites-moi qu'il sort de nulle part parce qu'il a été élevé par de très gentils koalas et que l'occasion de réfléchir ne lui a jamais été donnée.


Bof, mon agrégé d'IPR m'a dit que la conjugaison venait toute seule, pas besoin de la faire apprendre. En plus, ce n'est pas ludique.

Ce qui confirme le fait que l'érudition et l'intelligence sont deux choses totalement différentes et que la réussite à un concours tout comme la rédaction d'une thèse et l'obtention de la qualif. MCF peuvent se passer allègrement de la seconde, chez certaines personnes.

Faudrait introduire des tests de logique aux concours et avant d'autoriser un travail de recherche ; et les rendre éliminatoires, parce que ce n'est plus possible, là... Shocked Shocked Shocked

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Luigi_B le Dim 28 Sep 2014 - 11:40

@Isis39 a écrit:En ce moment dans mon département, des iPads sont distribués aux 6e. La communication du CG a présenté le projet au parents comme un allègement du cartable : les parents s'imaginent que leurs enfants n'auront plus de cahier ni de livres.
J'ai dû remettre les choses au point en réunion de début d'année : il est hors de question que les élèves n'aient plus de cahier et n'écrivent plus. La tablette n'est qu'un outil supplémentaire que les enseignants utiliseront, ou pas.
Pour les livres, effectivement, on pourrait mettre leur version numérique sur les tablettes. Sauf qu'il faut beaucoup d'argent, qu'on n'a pas.
Le problème c'est que la tablette n'est qu'un contenant. C'est comme si les collectivités locales se mettaient à équiper les élèves de cartables hors de prix (certes légers mais très fragiles, susceptibles d'être volés, avec une autonomie limitée dans le temps et nécessitant une connexion Wifi dans la classe) en espérant le moindre changement. Quant aux manuels numériques, finalement aussi chers que les manuels papier en vertu des licences qui restreignent leur utilisation dans le temps, leur plus-value existe, bien sûr, mais elle est assez limitée. Dans la plupart des collectivités les manuels numériques font encore doublon avec les manuels papier.

Ajoutons enfin que ces contenants peuvent facilement être détournés par les élèves de leur vocation pédagogique, comme en a fait l'amère expérience la ville de Los Angeles avec les iPads.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Luigi_B le Dim 28 Sep 2014 - 11:42

Le bouquin de Mabilon-Bonfils et Durpaire reçoit une promo d'enfer en cette rentrée grâce à nos merveilleux médias avides de sensation fortes...

Faut que je songe à sortir un bouquin délirant pour la prochaine rentrée : ça me paiera des vacances au ski.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Daphné le Dim 28 Sep 2014 - 11:51

@Luigi_B a écrit:Le bouquin de Mabilon-Bonfils et Durpaire reçoit une promo d'enfer en cette rentrée grâce à nos merveilleux médias avides de sensation fortes...

Faut que je songe à sortir un bouquin délirant pour la prochaine rentrée : ça me paiera des vacances au ski.

J'adore veneration veneration

Spoiler:
Et dis le plus de khônne..... possibles, ça semble payer diable

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Normandyx le Dim 28 Sep 2014 - 11:55

@Luigi_B a écrit:

Ajoutons enfin que ces contenants peuvent facilement être détournés par les élèves de leur vocation pédagogique, comme en a fait l'amère expérience la ville de Los Angeles avec les iPads.
sans oublier les liens qui changent, comme dans l'académie de Besançon où les élèves de CE2 ont reçu une clef USB avec des liens vers des sites conseillés dont l'un avait été racheté par un éditeur de porno et l'autre de jeux ultra violents... Twisted Evil

mais ça fait bien, l'électeur est content

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Pierre-Henri le Dim 28 Sep 2014 - 11:58

@Luigi_B a écrit:
Faut que je songe à sortir un bouquin délirant pour la prochaine rentrée : ça me paiera des vacances au ski.

N'oubliez pas la page wikipédia qui reprend mot pour mot votre site personnel. La couverture médiatique n'est jamais assez redondante.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par linkus le Dim 28 Sep 2014 - 12:13

@Luigi_B a écrit:
@Isis39 a écrit:En ce moment dans mon département, des iPads sont distribués aux 6e. La communication du CG a présenté le projet au parents comme un allègement du cartable : les parents s'imaginent que leurs enfants n'auront plus de cahier ni de livres.
J'ai dû remettre les choses au point en réunion de début d'année : il est hors de question que les élèves n'aient plus de cahier et n'écrivent plus. La tablette n'est qu'un outil supplémentaire que les enseignants utiliseront, ou pas.
Pour les livres, effectivement, on pourrait mettre leur version numérique sur les tablettes. Sauf qu'il faut beaucoup d'argent, qu'on n'a pas.
Le problème c'est que la tablette n'est qu'un contenant. C'est comme si les collectivités locales se mettaient à équiper les élèves de cartables hors de prix (certes légers mais très fragiles, susceptibles d'être volés, avec une autonomie limitée dans le temps et nécessitant une connexion Wifi dans la classe) en espérant le moindre changement. Quant aux manuels numériques, finalement aussi chers que les manuels papier en vertu des licences qui restreignent leur utilisation dans le temps, leur plus-value existe, bien sûr, mais elle est assez limitée. Dans la plupart des collectivités les manuels numériques font encore doublon avec les manuels papier.

Ajoutons enfin que ces contenants peuvent facilement être détournés par les élèves de leur vocation pédagogique, comme en a fait l'amère expérience la ville de Los Angeles avec les iPads.
Le problème est réglé avec la fibre.
Et n'oubliez pas, mangez cinq fruits et légumes par jour. professeur
C'est bon pour le transit.

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par User5899 le Dim 28 Sep 2014 - 12:16

Durpaire, y en a pas deux

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par C'est pas faux le Dim 28 Sep 2014 - 12:40

@Pierre-Henri a écrit:
@Luigi_B a écrit:
Faut que je songe à sortir un bouquin délirant pour la prochaine rentrée : ça me paiera des vacances au ski.

N'oubliez pas la page wikipédia qui reprend mot pour mot votre site personnel. La couverture médiatique n'est jamais assez redondante.
A moins que ce soit le contraire. On n'est jamais mieux servi que par les autres.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: François Durpaire réclame "la fin de l'école" au profit du "mobile learning".

Message par Chopin le Dim 28 Sep 2014 - 13:21

C'est dingue de raconter autant de conneries en si peu de temps.

"Les élèves en rentrant au collège ont déjà cette culture numérique." Bien évidemment ! Qu'il aille faire une séance informatique avec des gosses de collège et il se rendra compte que beaucoup ne savent même pas taper correctement trois phrases sur un clavier.

"Les vacances sont trop longues ! On sait que les milieux populaires ont oublié en septembre tout ce qui a été fait en juin." Bien évidemment, alors que les bourgeois, ils ont au contraire tout retenu. C'est bien connu...

J'en passe et des meilleurs. Déjà que ses bouquins d'histoire étaient d'une piètre qualité, mais là... N'est pas André Kaspi qui veut !

Chopin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum