Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par John le Dim 28 Sep 2014 - 17:18

Je ne sais pas ce qui m'a pris de passer le CAPES. Ah, si : y'a pas de boulot, de surcroît quand on a des diplômes autres que ceux des écoles d'ingénieur ou de commerce et qui permettent (relativement) de trouver un emploi où l'on se fait surexploiter et traiter comme de la chienlit.

Mes deux masters recherche en poche, il a bien fallu me rendre à l'évidence : y'avait rien d'autre pour des gens comme moi, ceux qui aspirent surtout à changer le monde et qui croient encore en les vertus de la méritocratie républicaine. Ceux qui s'évertuent à voir le positif dans le métier d'enseignant, malgré tout ce qu'on entend – et comme j'ai des parents profs, croyez-moi, je ne m'attendais pas à poser le pied dans un pays de cocagne du salariat non plus. Mais ça, c'était avant ma plongée tête la première dans la machine à broyer les vocations, j'ai nommé l'Education Nationale.

Je passerai sur les conditions fumeuses d'affectation, il paraît que c'est normal, de savoir parfois une semaine seulement à l'avance où l'on va atterrir. De découvrir trois jours avant la rentrée quels niveaux on a pour préparer des cours chiadés. Se retrouver dans des établissements difficiles ou moins difficiles, une question de chance. Moi j'en ai. Je suis parmi les bien lotis : je suis pas en ZEP, et j'enseigne en lycée, avec une équipe pédagogique soudée et solidaire, une direction qui assure derrière, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.

Depuis le 2 septembre, j'ai la chanson des Fatals Picards dans la tête : “Trente-cinq élèves, cette année...”. Trente-cinq élèves par classe, trente-cinq ados, gentils mais qui bougent beaucoup et demandent une dose d'énergie assez considérable. Trente-cinq diablecitos, formatés par un système du tout-à-l'ego qui veut en faire de bons exécutants et surtout pas des êtres pensants. Mais les élèves, c'est même pas ce qui chagrine : on les prend comme ils sont, avec leur spontanéité, leur hyperactivité, leur insolence parfois. On les gère, on apprend le recul, un peu d'humour mêlé de fermeté et finalement on s'habitue. Eux aussi, ils s'habituent, prennent un rythme, une routine, acceptent d'apprendre et d'obéir aux injonctions qu'on pèse prudemment, le sens de la justice aidant. En définitive, heureusement qu'ils sont là, ça nous renvoie à notre humanité, à la raison pour laquelle on se lève le matin tôt pour finir de corriger leurs copies où ils ont, finalement, mis pas mal d'effort. Et puis, enseigner l'anglais, c'est plutôt chouette, ça laisse un vaste éventail de sujets à traiter. Voir la lumière s'allumer dans les yeux de trente-cinq ados qui viennent de faire un lien dans leur tête ou de comprendre un nouveau concept, j'avoue c'est le bonheur.

Non, ce qui déchire les entrailles, ce qui me fait me réveiller tous les matins avec une angoisse au fond de la gorge et des larmes à la paupière, ça n'est ni les comportements parfois totalement inappropriés des élèves, ni leur manque d'esprit critique – qui ne demande qu'à s'éveiller, au final, personne n'est intrinsèquement destiné à ne pas avoir goût à l'apprentissage.

Ce qui me fait hurler et m'empêche de dormir la nuit, m'obligeant à allonger les tisanes à la valériane et les verres de vin, ça n'est pas les élèves, c'est le système. Les rouages de cet immense brise-rêves qu'est l'Education Nationale, qui éclate les vocations d'aspirants enseignants à coups des marteaux géants de l'arbitraire.
http://blogs.mediapart.fr/blog/tatiana-ventose/280914/vis-ma-vie-de-stagiaire-de-leducation-nationale

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par dandelion le Dim 28 Sep 2014 - 19:17

Très bien écrit. Jamais je n'aurais cru pouvoir dire ça, mais c'est à regretter les IUFM: on avait la novlangue et les mémoires fumeux, mais au moins on savait ce qu'on devait faire.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par PauvreYorick le Dim 28 Sep 2014 - 19:23

Voilà un article à diffuser.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par palomita le Dim 28 Sep 2014 - 19:34

@dandelion a écrit:Très bien écrit. Jamais je n'aurais cru pouvoir dire ça, mais c'est à regretter les IUFM: on avait la novlangue et les mémoires fumeux, mais au moins on savait ce qu'on devait faire.
+1 .
Notre parcours avait au moins le mérite d'être clair . Je n'aurais jamais cru qu'un système pire que celui des IUFM serait mis en place .
Très bon texte !

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Saltaojos le Dim 28 Sep 2014 - 19:56

C'est exactement ce que nous vivons... merci à la personne qui a rédigé cet article.

_________________
2016-2017 : TZR en AFA, 5e, 4e et 3e
2015-2016 : la bénédiction : T1, TZR en AFA, 6e, 4e et 3e
2014-2015 : stagiaire, 2de et BTS

Saltaojos
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Rabelais le Dim 28 Sep 2014 - 19:57

C'est exactement ce que je ne réussissais pas à exprimer, merci pour cet article que je partage avec bonheur, en attendant des jours meilleurs..de neotit. Very Happy

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Al le Dim 28 Sep 2014 - 20:09

Hallucinant. j'ai beaucoup apprécié mon stage à temps plein-3h + 3h de formation le mercredi, salaire échelon 3, quand je vois à quel point cela s'est dégradé je suis Shocked Je ne sais même pas si j'aurais pu entrer dans le métier dans ces conditions (je l'aurais supporté très difficilement). Quel massacre!

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Rabelais le Dim 28 Sep 2014 - 20:19

@Al a écrit:Hallucinant. j'ai beaucoup apprécié mon stage à temps plein-3h + 3h de formation le mercredi, salaire échelon 3, quand je vois à quel point cela s'est dégradé je suis Shocked Je ne sais même pas si j'aurais pu entrer dans le métier dans ces conditions (je l'aurais supporté très difficilement). Quel massacre!
Merci Al, c'est sympa un peu d'empathie!!
Mais chut, nous ne nous plaignons de rien.
Harcelés de mail de menaces à la titularisation si nous osons nous rebeller, j'ai conscience que l'auteur de cet article met son année de stage en péril et j'espère vraiment qu'elle ne paiera pas très cher cette dissidence ,d'avoir dit tout haut ce que TOUS ( sauf les M1 légitimement) disent tout bas. Crying or Very sad

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Modulo le Dim 28 Sep 2014 - 20:30

Le texte a écrit:formatés par un système du tout-à-l'ego

Je l'aime cet auteur.

Modulo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Invité-B le Dim 28 Sep 2014 - 20:37

Le système est devenu désespérant.
Cependant n'idéalisons pas le passé parce qu'il est passé : à l'IUFM, certes on savait "où on allait", mais les cours étaient d'une inutilité et d'une nullité abyssales.

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Derborence le Dim 28 Sep 2014 - 20:47

@dandelion a écrit:Très bien écrit. Jamais je n'aurais cru pouvoir dire ça, mais c'est à regretter les IUFM: on avait la novlangue et les mémoires fumeux, mais au moins on savait ce qu'on devait faire.
+1

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par faer le Dim 28 Sep 2014 - 20:56

@Rabelais a écrit:d'avoir dit tout haut ce que TOUS ( sauf les M1 légitimement) disent tout bas. Crying or Very sad

Crois-moi les M1 n'en pensent pas moins. Pour deux raisons principalement, la première c'est qu'on a vu arriver tout cela dès cet été lors des affectations, la seconde c'est qu'on a vécu tout cela l'année dernière, pendant l'année de préparation au concours. L'année dernière j'étais M1 MEEF fraichement sorti de licence, et je me suis retrouvé avec une majorité de mes camarades possédant déjà un Master, et l'année de préparation a été un désastre sans nom pour ceux qui avaient la nécessité de valider ce fameux M1. En arrivant on aurait pu penser qu'il suffisait, après tout, de bien préparer le concours et que le M1 viendrait tout seul derrière, sauf qu'évidemment les formateurs ne pouvaient se contenter de ça et ont directement annoncé que le M1 ne serait pas donné. Et en effet, quelle cacophonie... Emploi du temps revu toutes les semaines, erreurs de salles voire de site pour les cours, changements de modalité d'évaluation (au point de ne tout simplement plus savoir qu'est-ce qui est évalué ou non), CAPES blanc qui sert de seule évaluation pour le semestre sur une UE coef 15 avec grosse confusion sur la notation (notation CAPES ou non ?) et 80% de la promo qui se retrouve collée, emploi du temps à 30h par semaine en moyenne (des journées de 8h de CM sur deux sites différents avec une heure pour manger/changer de site), une promo 3 fois plus importante que prévu qui donne des groupes de TD de 80 étudiants affraid ), CAPES blanc/partiel qui saute parce que personne pour surveiller l'épreuve et accusation de tricherie, absence de surveillance justifiée par le fait que "d'habitude on a pas besoin de surveiller un CAPES blanc, les candidats sont responsables et n'ont aucun intérêt à tricher, c'est honteux !", oubliant donc que ça faisait aussi office de partiel pour une UE...

Bref, la liste est encore longue comme le bras et rien ne peut plus nous surprendre à ce stade.

faer
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Dim 28 Sep 2014 - 21:19

Oh mais quelle horreur ! pale

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Osmie le Dim 28 Sep 2014 - 21:21

"Après des heures (encore) au téléphone, personne n'en sait plus, et les syndicats ont soigneusement été laissés à l'écart de tout ça, car l'ESPE étant un organisme indépendant du ministère de l'Education Nationale, il ne leur est guère possible d'agir sur quoi que ce soit, ni même d'obtenir des informations."

Disons qu'on s'invite puisque nous sommes laissés de côté, et on obtient/arrache les infos...quand les ESPE et les rectorats les ont eux-mêmes ; c'est ce qui est le plus inquiétant. Si on pense à l'IFF par exemple, c'est incroyable de voir à quel point rien n'est clair, rien n'est décidé ; ce n'est pas comme si les stagiaires avaient besoin d'être défrayés... Rolling Eyes

En tout cas, il est clair qu'aucun titulaire d'un M2 (même autre que MEEF) ou DEA n'a un second M2 à valider. Les textes sont sans ambiguïté ; en revanche, certains à l'ESPE ont apparemment des difficultés de lecture.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par cliohist le Jeu 2 Oct 2014 - 12:28

« Nous sommes dans une situation de guerre des pauvres contre les pauvres, à se regarder les uns les autres du coin de l'oeil pour voir qui est le mieux loti ».

Le témoignage a suscité 265 commentaires auxquels "Tatiana" a répondu par un second billet.
http://blogs.mediapart.fr/blog/tatiana-ventose/280914/vis-ma-vie-de-stagiaire-de-leducation-nationale
http://blogs.mediapart.fr/blog/tatiana-ventose/011014/de-lutilite-de-reprendre-la-parole

Il faudrait rapprocher son témoignage des textes virulents écrits au temps des IUFM, des témoignages désespérants de ceux que Chatel a envoyé au boulot sans formation au métier.

Il serait rassurant de pouvoir incriminer la seule hiérarchie. Dans le cas de la formation des profs, les (non)responsabilités sont largement diluées (cf les relations entre universités et ESPE).
Dans les deux cas, ce sont les jeunes profs qui paient , au prix fort, les conséquences de cette situation.


Dernière édition par cliohist le Jeu 2 Oct 2014 - 20:42, édité 1 fois

cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par Zappons le Jeu 2 Oct 2014 - 20:23

La situation actuelle semble effectivement assez catastrophique.
Comme quoi, on peut faire pire encore que lorsque c'était mon tour il y a deux ans, c'est-à-dire aucune formation.

Ce que je trouve incroyable, c'est qu'il faille venir ici pour le savoir. Je suis sûr que 95% des collègues de mon établissement n'ont aucune idée de la situation actuelle pour les stagiaires.

Zappons
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mediapart : "Vis ma vie... de stagiaire de l'Education Nationale".

Message par dedede le Jeu 2 Oct 2014 - 20:30

Janne a écrit:"Après des heures (encore) au téléphone, personne n'en sait plus, et les syndicats ont soigneusement été laissés à l'écart de tout ça, car l'ESPE étant un organisme indépendant du ministère de l'Education Nationale, il ne leur est guère possible d'agir sur quoi que ce soit, ni même d'obtenir des informations."

Disons qu'on s'invite puisque nous sommes laissés de côté, et on obtient/arrache les infos...quand les ESPE et les rectorats les ont eux-mêmes ; c'est ce qui est le plus inquiétant. Si on pense à l'IFF par exemple, c'est incroyable de voir à quel point rien n'est clair, rien n'est décidé ; ce n'est pas comme si les stagiaires avaient besoin d'être défrayés... Rolling Eyes

En tout cas, il est clair qu'aucun titulaire d'un M2 (même autre que MEEF) ou DEA n'a un second M2 à valider. Les textes sont sans ambiguïté ; en revanche, certains à l'ESPE ont apparemment des difficultés de lecture.
**

Quels textes sont sans ambiguïté? Je ne les trouves nulle part....et vu que l'on me demande(Montpellier) un mémoire de 80 PAGES avec inspecteur académique dans le jury franchement cela m'aiderai beaucoup.

dedede
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum