le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par Scrat le Dim 28 Sep 2014 - 18:17

Bonsoir à tous,

pour étudier la poésie lyrique avec mes 4è, j'ai très envie de partir sur les liens familiaux: amour, disputes, décès...Je pense que c'est une entrée qui peut toucher les élèves et proposer des textes assez variés.
J'ai plein d'idées de chansons, en revanche je me sens assez pauvre sur les poèmes, surtout avant le XIXè. J'ai pioché chez Hugo, Prévert, Sully Prudhomme mais ensuite je sèche un peu. Auriez-vous des textes à me conseiller? Merci d'avance.

_________________
2009-2013: Assistante pédagogique en collège dans l'académie de Versailles.
2013-2014: Stagiaire en collège rural d'Orléans-Tours: 6è-5è
2014-2015: TZR en AFA: 5è-4è-3è en RRS  chevalier
2015-2016: Poste fixe dans le même collège RRS mais à CS: 13 ici et 4 ailleurs: une 6è, trois 4è et PP de 4è.
2016-2017: Toujours même poste fixe, 13h30 ici avec une 5è et deux 3è. CS ailleurs avec une 6è. Congés vêlage entre deux!

Scrat
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par tannat le Dim 28 Sep 2014 - 18:40

Théodore de Banville : A ma mère ou Querelle ?

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par Scrat le Dim 28 Sep 2014 - 18:44

Ah oui, Querelle, en plus je l'ai fait avec mes 6è l'an dernier! Merci.

_________________
2009-2013: Assistante pédagogique en collège dans l'académie de Versailles.
2013-2014: Stagiaire en collège rural d'Orléans-Tours: 6è-5è
2014-2015: TZR en AFA: 5è-4è-3è en RRS  chevalier
2015-2016: Poste fixe dans le même collège RRS mais à CS: 13 ici et 4 ailleurs: une 6è, trois 4è et PP de 4è.
2016-2017: Toujours même poste fixe, 13h30 ici avec une 5è et deux 3è. CS ailleurs avec une 6è. Congés vêlage entre deux!

Scrat
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par Provence le Dim 28 Sep 2014 - 20:34

Sur un autre fil, on avait évoqué Funeral blues:
http://www.neoprofs.org/t24282-funerals-song

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par Philomèle le Lun 29 Sep 2014 - 12:03

Malherbe, "Consolation à M. Du Périer. Stances sur la mort de sa fille".

Piocher dans les fables de La Fontaine : "Le mal marié", "Le héron, la fille", "Les femmes et le secret", etc.

Peut-être des extraits possibles des deux Testaments de Villon.

La difficulté tient ensuite à ce que tu nommes "poème lyrique" dans ton cours.
Pour tous ces poèmes, l'étiquette "lyrique" est très discutable : ces poèmes ne sont pas destinés à être accompagnés de musique.
S'il s'agit seulement de travailler sur des poèmes "lyriques" par défaut, c'est-à-dire ni poème épique, ni poème tragique, mais simplement des poèmes brefs, alors ça doit passer.

Philomèle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par trompettemarine le Lun 29 Sep 2014 - 12:54

@Philomèle a écrit:Malherbe, "Consolation à M. Du Périer. Stances sur la mort de sa fille".

Piocher dans les fables de La Fontaine : "Le mal marié", "Le héron, la fille", "Les femmes et le secret", etc.

Peut-être des extraits possibles des deux Testaments de Villon.

La difficulté tient ensuite à ce que tu nommes "poème lyrique" dans ton cours.
Pour tous ces poèmes, l'étiquette "lyrique" est très discutable : ces poèmes ne sont pas destinés à être accompagnés de musique.
S'il s'agit seulement de travailler sur des poèmes "lyriques" par défaut, c'est-à-dire ni poème épique, ni poème tragique, mais simplement des poèmes brefs, alors ça doit passer.

C'est une définition très restrictive de la poésie lyrique. Si cette définition est vraie dans l'antiquité grecque, elle a déjà évolué à l'époque romaine. Certains poèmes de Ronsard et Du Bellay ont bien été mis en musique au XVIème siècle dans le cadre de leur admiration et de leur "imitation" des anciens. Mais notamment au XIXème siècle le lyrisme évolue : je cite Lamartine :
« Je suis le premier qui ai fait descendre la poésie du Parnasse, et qui ai donné à ce qu’on nommait la muse, au lieu d’une lyre à sept cordes de convention, les fibres mêmes du cœur de l’homme, touchées et émues par les innombrables frissons de l’âme et de la nature. »
Voilà ce qu'aujourd'hui on entend encore par lyrisme, même si tout est toujours plus compliqué, car jamais rien n'est figé.

Je renvoie aux pistes de  jean-Louis JOUBERT, Genres et formes de poésie, Armand Colin, 2003.

Il faut lire aussi cela à partir de la page 12 :
http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Francais/57/8/RESS-FR-LGT-1ere_La_poesie_Pistes_262578.pdf

Il y a aussi un ouvrage de Rabaté (mais que l'on ne trouve plus et que je n'ai pas les moyens de m'acheter).
Quelques pages de l'introduction sont lisibles ici :
http://www.amazon.fr/Figures-sujet-lyrique-Dominique-Rabat%C3%A9/dp/213052107X/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1411988532&sr=8-1&keywords=figures+du+sujet+lyrique

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par Scrat le Lun 29 Sep 2014 - 14:11

En effet, comme trompettemarine, je voyais plus la poésie lyrique comme le lieu de l'expression du moi intérieur, des sentiments qui l'agitent. Je pensais faire une séquence sur les liens familiaux (heureux et malheureux) où évidemment je comptais inclure des chansons célèbres et une séquence plus tard plus spécifique autour du romantisme. Le lien avec la musique me paraît logique mais je ne me voyais pas exclure les poèmes non lyriques au sens originel du terme.

_________________
2009-2013: Assistante pédagogique en collège dans l'académie de Versailles.
2013-2014: Stagiaire en collège rural d'Orléans-Tours: 6è-5è
2014-2015: TZR en AFA: 5è-4è-3è en RRS  chevalier
2015-2016: Poste fixe dans le même collège RRS mais à CS: 13 ici et 4 ailleurs: une 6è, trois 4è et PP de 4è.
2016-2017: Toujours même poste fixe, 13h30 ici avec une 5è et deux 3è. CS ailleurs avec une 6è. Congés vêlage entre deux!

Scrat
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par Philomèle le Lun 29 Sep 2014 - 14:38

@ trompettemarine et Scrat
Nous sommes d'accord sur les différentes acceptions de "poème lyrique" au cours de l'histoire. Le mot a changé de sens selon les poètes et les poétiques.

Je faisais seulement référence aux poèmes que j'indiquais dans mon propre message. Les fables de La Fontaine n'ont jamais eu d'horizon musical, les stances de Malherbe non plus, puisque ce sont des stances ; quant à Villon, les testaments sont des "dits". Dans le sens du mot "lyrique" contemporain de ces poèmes (= poème avec horizon musical, sens restreint), ça ne colle pas : ces poèmes (ceux que je propose) ne sont pas lyriques. Je prenais seulement une précaution pour les poèmes que je proposais, pas pour l'ensemble des propositions du fil.

Le problème tient à ce que Scrat veut faire étudier sous le nom de lyrisme et de poème lyrique. Si c'est le lyrisme, impossible d'étudier des poèmes antérieurs au XIXe, car le nom n'existe pas avant. L'élargissement du corpus à des poèmes antérieurs n'a donc pas de sens.

Si c'est "poème lyrique", ce qui permet un élargissement en amont, il faut alors accepter que la catégorie soit fourre-tout, car le mot a changé d'acception au cours de l'histoire : des poèmes destinés à être mis en musique (ou imaginés comme tels) en un sens restreint, des poèmes brefs (non épiques, non dramatiques) en un sens plus large admis avant le XIXe, des poèmes d'expression plus ou moins personnelle (acception tirée de la pratique du XIXe siècle). D'où ma proposition, avec des coefficients de prudence, de poèmes entrant dans le thème "poésie et relations familiales", au sens de "poèmes brefs", parfois pathétiques et personnels (mais ce n'est pas nécessairement constitutif du lyrique avant le XIXe), et antérieurs au XIXe.

Bon, Scrat fera bien ce qu'elle veut de mes propositions, n'est-ce pas. Je ne force personne à étudier la "Consolation à Du Périer".


Dernière édition par Philomèle le Lun 29 Sep 2014 - 14:55, édité 1 fois

Philomèle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par trompettemarine le Lun 29 Sep 2014 - 14:53

Je comprends mieux !
Désolée ! Embarassed

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par Oudemia le Lun 29 Sep 2014 - 15:38

@Trompette marine, pour la définition  topela

Scrat : Idée intéressante ; j'ajoute, de Malherbe encore, "Sonnet sur la mort du fils de l'auteur", Hugo "Mes deux filles" (pour le deuil tu as le choix dans Pauca meae), Musset "Sonnet à Alfred T." ( ? celui qui se termine par "et si jeunes encor, d'être de vieux amis" ). Et pourquoi pas Baudelaire "La servante au grand coeur" ? Si d'autres titres me viennent l'esprit, je repasserai.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par Ryuzaki le Lun 29 Sep 2014 - 20:53

@Philomèle a écrit:Le problème tient à ce que Scrat veut faire étudier sous le nom de lyrisme et de poème lyrique. Si c'est le lyrisme, impossible d'étudier des poèmes antérieurs au XIXe, car le nom n'existe pas avant. L'élargissement du corpus à des poèmes antérieurs n'a donc pas de sens.
Ce n'est pas parce que le mot n'existait pas que la chose n'existait pas. Si on définit le lyrisme au sens d'expression d'un je, il me semble légitime de parler de lyrisme pour Le Testament de Villon ou Les Regrets de Du Bellay même si ces auteurs n'avaient pas conscience d'écrire des poèmes lyriques.

Ryuzaki
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par User5899 le Lun 29 Sep 2014 - 21:35

Sans grand arrière-plan théorique, je pensais à Ronsard.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: le lyrisme en poésie par les liens familiaux

Message par tannat le Jeu 2 Avr 2015 - 15:29

La course dans l'azur, Anna de Noailles.

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum