[parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par badin le Mer 1 Oct 2014 - 10:37

Nos messages se sont chevauchés, c'était une conclusion des messages qui précédaient les vôtres.

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Herrelis le Mer 1 Oct 2014 - 10:38

Ha. My bad ^^. Les joies d'internet!

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Sphinx le Mer 1 Oct 2014 - 19:53

Oh, juste une croix ? Mais j'aurais fait exactement pareil ! Je mets des croix pour travail non fait dans un carnet à moi, au bout de trois croix ils ont du travail supplémentaire - ce système est justement fait pour que les élèves sérieux aient droit à l'erreur deux fois avant d'être punis - et je précise que je mets la croix aussi pour travail fait à moitié parce que je ne vais pas m'amuser à mettre des demi-croix ! Je trouve ça tout sauf sévère ! A lire le premier message j'ai cru à une énorme punition ou à une heure de colle... Ta fille fera attention la prochaine fois et au final elle ne sera pas punie, voilà tout.

Et par ailleurs, je ne mets pas de croix quand j'ai un mot des parents m'expliquant que l'élève n'a pas pu faire ses exercices (aujourd'hui par exemple, la gamine arrive avec le bras cassé, hier elle était à l'hôpital, j'aurais pu comprendre toute seule, mais les parents ont quand même eu la politesse de me mettre un mot).

Pour l'anecdote, quand je suis arrivée en sixième, j'ai eu un dix sur vingt à mon premier contrôle de maths : j'avais tout juste, mais je n'avais mis aucune explication de mes résultats (tous mes calculs étaient restés au brouillon). Je n'avais jamais eu une si mauvaise note et j'ai passé la journée à pleurer toutes les larmes de mon corps. Mes parents, contrairement à ce que je craignais, ne m'ont pas grondée et se sont contentés de me dire que la prof avait eu raison et que je m'en souviendrais la prochaine fois. Trop sévère, dix sur vingt alors que tout est juste ? Ben avec le recul, je pense effectivement que la prof avait raison.

Pour finir, Pronotes c'est très bien, même si je le remplis une semaine sur deux parce que je n'ai pas d'ordi dans ma salle et que chez moi j'ai autre chose à fiche, mais bon, quand je donne une consigne en donnant les devoirs, je m'attends quand même à ce que les élèves la notent dans leur agenda. A chaque, fois, je répète deux ou trois fois ce qu'il y a à faire en insistant : "Vous avez bien noté ? c'est bien compris ?" oui, oui, cause toujours... à la fin c'est à moitié noté donc à moitié fait. Ben, Pronotes ou pas je ne suis pas là pour remplir leur agenda à leur place.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Bouboule le Mer 1 Oct 2014 - 22:05

@SUSSHI a écrit:
Ma fille a certainement mal écoutée. Je n'en fais pas un ange  Smile
Je m'étonne juste qu'une consigne écrite "Compléter par vrai ou faux",  soit compléter à l'oral "expliquer le pourquoi de la réponse".
Face à des 6ème, j' aurais mis aussi sur Pronote la consigne donnée oralement.


Je me fiche de l'histoire mais la leçon à retenir c'est que ce qui compte en mathématiques, c'est la justification même quand ce n'est pas dit explicitement.

(Un vrai/faux, autant répondre au hasard s'il s'agit juste de travail fait)

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Rendash le Mer 1 Oct 2014 - 22:27

@Amaliah a écrit:Pronotes, le noyau?! Le noyau, c'est l'agenda de l'élève et l'attention dont il fait preuve en classe.

Le noyau de Pronote. Autrement dit, indépendamment des conneries diverses et variées qu'on y trouve, le réel but du truc, c'est le cahier de textes numériques. Faut pas me faire dire autre chose que ce que j'ai dit,  bien évidemment que ça ne dispense pas l'élève de noter les devoirs.
Mais si on les reporte sur Pronote, on le fait correctement, pas à moitié. Ou pas du tout, mais faut être cohérent.




Dernière édition par Rendash le Mer 1 Oct 2014 - 22:28, édité 1 fois

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par scot69 le Mer 1 Oct 2014 - 22:27

Je suis souvent obligé de prendre les devants avec l'outil Internet car trop d'élèves ne notent plus leur travail, et viennent ensuite dire qu'ils n'ont pas pu le faire car ils n'avaient pas Internet. Donc je les oblige à noter malgré tout le travail dans leur agenda, et je précise, ainsi qu'aux parents, que je n'accepterai jamais la panne d'Internet comme excuse pour un travail non fait.

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Hélips le Mer 1 Oct 2014 - 22:30

bof. Le noyau de Pronote c'est pas les notes ? Ah mais non suis-je bête, classe sans note et tout et tout....

Sérieusement, en tant que parent, le noyau de Pronote ou équivalent c'est l'onglet "note", suivi par l'onglet "vie scolaire". Et si jamais l'onglet "cahier de texte" en dit plus que ce que prétend avoir noté mon gamin, il va se prendre une soufflante. Le gamin, pas le prof.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Rendash le Mer 1 Oct 2014 - 22:35

@Hélips a écrit:bof. Le noyau de Pronote c'est pas les notes ?

Ha, tiens, oui.
Embarassed

Mais je faisais allusion à ces foutaises de progression, etc. Donc, oui, tu as raison, je reformule :
1 - les notes
(2- l'appel Razz )
2bis - les devoirs, au complet, pour les parents que ça intéresse et qui surveillent.
....
456 782 369 : le contenu de la séance
...beaucoup plus loin : les "compétences".

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par nicolin le Mer 1 Oct 2014 - 22:46

C'est clair que comme message de bienvenue on fait mieux, mais bon, il est vrai aussi que pour instaurer un semblant de discipline on doit parfois être un peu dur... Il me semble que les paroles que les parents peuvent mettre sur les sanctions des profs (ou même sur les opinions qu'ils peuvent parfois émettre à l'égard des élèves) sont importantes. En l'occurence, le professeur cherche peut-être moins à sanctionner votre fille qu'à se montrer "juste" en appliquant ce qu'il aurait appliqué à tout autre élève. Non ?

nicolin
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par BR le Mer 1 Oct 2014 - 23:05

Le professeur qui a puni la petite distraite pour n'avoir pas justifié ses réponses a bien réagi : un élève vexé est un élève qui ne fera pas deux fois la même erreur. Et des parents avertis sont également des parents qui prendront soin de se pencher plus attentivement sur les devoirs des enfants. Toutes mes félicitations pour ce professeur bête et méchant, mais bigrement efficace.

BR
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Maria Téguy le Jeu 2 Oct 2014 - 3:23

Ycombe a parfaitement résumé les choses, j'ajouterai que :

1)"Punition jugée sévère" ? Jugée par qui ? En vertu de quelle autorité ?
Les profs font leur métier, que les parents s'emploient à se concentrer sur les responsabilités qui sont les leurs.

2) Concernant l'usine à gaz pronote (logiciel propriétaire bien évidemment). Seul le cahier de texte de l'élève doit faire foi du travail donné par le professeur. Les collègues qui renseignent les consignes de travail données en classe le font à titre informatif (pour les absents, etc.).

Une punition est-elle contestable ? Dans l'absolu oui, on pourrait ergoter à l'infini sur le thème de la proportionnalité de la peine, et au sujet de toutes les punitions imposées par tous les profs de la terre entière.

_________________
Il est nuisible au développement de l'art et de la science d'imposer par des mesures administratives un style particulier d'art ou une école de pensée à l'exclusion d'une autre.

Maria Téguy
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par ProvençalLeGaulois le Jeu 2 Oct 2014 - 22:10

Si elle n'a reçue qu'une croix, elle n'a même pas été punie, je ne vois vraiment pas en quoi cela pourrait être jugé sévère.

ProvençalLeGaulois
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par littlemary le Ven 3 Oct 2014 - 15:50

@Maria Téguy a écrit:

1)"Punition jugée sévère" ? Jugée par qui ? En vertu de quelle autorité ?
Les profs font leur métier, que les parents s'emploient à se concentrer sur les responsabilités qui sont les leurs...

Quand on est parent et prof, on ne voit pas toujours les choses de la même façon...Et si les profs se montrent parfois critiques envers certains parents (et souvent pour de bonnes raisons), l'inverse est également recevable, non ?
(Et je ne parle pas particulièrement du cas évoqué.)

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par skindiver le Ven 3 Oct 2014 - 17:19

Avoir une croix n'est pas une punition, c'est un avertissement.
5 crois avant la punition c'est très gentil. Dans ma classe ils n'ont droit qu'une fois par trimestre de venir sans le travail fait. C'est une heure de colle ensuite pour chaque travail non fait.

Pronote c'est une sal...rie! Les élèves ont toujours une bonne raison pour ne pas s'y connecter la meilleure étant (les codes ne marchaient pas alors que toi la vieille au soir tu allais dessus sans soucis)! Je ne suis pas très ponctuel sur pronote je rentre tout avec une semaine de retard ( ça a peu d'intérêt je sais) à tel point que mon chef est venu me dire que je n'avais rien mis de la semaine sur pronote.....

Je considère que si l'élève était trop malade pour faire ses devoirs, c'est qu'il aurait du rester à la maison !

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Maria Téguy le Sam 4 Oct 2014 - 1:46

@littlemary a écrit: si les profs se montrent parfois critiques envers certains parents (et souvent pour de bonnes raisons), l'inverse est également recevable, non ?
Absolument pas. Il y a tout un fil consacré à cela, les parents n'ont pas compétence pour s'immiscer dans le travail des enseignants, dont c'est le métier, pas plus que le patient n'a les compétences pour évaluer le travail de son médecin. Arrêtons là la démagogie.

_________________
Il est nuisible au développement de l'art et de la science d'imposer par des mesures administratives un style particulier d'art ou une école de pensée à l'exclusion d'une autre.

Maria Téguy
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par motherof3 le Sam 4 Oct 2014 - 10:53

@Maria Téguy a écrit:
@littlemary a écrit: si les profs se montrent parfois critiques envers certains parents (et souvent pour de bonnes raisons), l'inverse est également recevable, non ?
Absolument pas. Il y a tout un fil consacré à cela, les parents n'ont pas compétence pour s'immiscer dans le travail des enseignants, dont c'est le métier, pas plus que le patient n'a les compétences pour évaluer le travail de son médecin. Arrêtons là la démagogie.

Ah bon?
Lorsque mon plombier quitte ma maison et que mon lavabo fuit toujours, je n'ai pas le droit de penser qu'il n'a pas bien fait son boulot parce que je ne suis pas plombier?
Lorsque mon médecin loupe une ligne sur mes analyses et oublie de me prévenir que je dois changer mon traitement, je n'ai pas le droit de penser qu'il n'a pas bien fait son boulot parce que je ne suis pas médecin?
Lorsque, sur ce fil, un parent s'interroge du traitement égal entre une élève qui a fait le travail de manière incomplète et un autre élève qui n'aurait même pas ouvert le cahier, on ne peut pas se demander si cela ne manque pas légèrement de bienveillance?
Lorsque mon fils doit travailler un texte en français sur une photocopie parfaitement illisible et se prend une interro pour vérifier que le texte a bien été lu, je n'ai pas le droit de penser que ce n'est pas très professionnel de donner un tel document à lire à des élèves?

Tout comme la très grande majorité des parents, je ne m'immisce jamais dans le travail des enseignants... mais je n'en pense pas moins. Et je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas le droit d'avoir un regard critique sur l'attitude professionnelle de mon plombier, mon médecin ou du professeur de français de mon fils.

Une chose est sûre, mais c'est très certainement par grande démagogie: depuis que mes enfants sont entrés au collège, la vision de mon métier depuis l'autre côté de l'estrade me fait parfois du mal, parfois de la peine. La différence avec d'autres parents, c'est qu'étant enseignante moi-même, je trouve parfois des excuses à des comportements "étonnants", pas toujours.

motherof3
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par nicolin le Sam 4 Oct 2014 - 12:03

@motherof3 a écrit:
@Maria Téguy a écrit:
@littlemary a écrit: si les profs se montrent parfois critiques envers certains parents (et souvent pour de bonnes raisons), l'inverse est également recevable, non ?
Absolument pas. Il y a tout un fil consacré à cela, les parents n'ont pas compétence pour s'immiscer dans le travail des enseignants, dont c'est le métier, pas plus que le patient n'a les compétences pour évaluer le travail de son médecin. Arrêtons là la démagogie.

Ah bon?
Lorsque mon plombier quitte ma maison et que mon lavabo fuit toujours, je n'ai pas le droit de penser qu'il n'a pas bien fait son boulot parce que je ne suis pas plombier?
Lorsque mon médecin loupe une ligne sur mes analyses et oublie de me prévenir que je dois changer mon traitement, je n'ai pas le droit de penser qu'il n'a pas bien fait son boulot parce que je ne suis pas médecin?
Lorsque, sur ce fil, un parent s'interroge du traitement égal entre une élève qui a fait le travail de manière incomplète et un autre élève qui n'aurait même pas ouvert le cahier, on ne peut pas se demander si cela ne manque pas légèrement de bienveillance?
Lorsque mon fils doit travailler un texte en français sur une photocopie parfaitement illisible et se prend une interro pour vérifier que le texte a bien été lu, je n'ai pas le droit de penser que ce n'est pas très professionnel de donner un tel document à lire à des élèves?

Tout comme la très grande majorité des parents, je ne m'immisce jamais dans le travail des enseignants... mais je n'en pense pas moins. Et je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas le droit d'avoir un regard critique sur l'attitude professionnelle de mon plombier, mon médecin ou du professeur de français de mon fils.

Une chose est sûre, mais c'est très certainement par grande démagogie: depuis que mes enfants sont entrés au collège, la vision de mon métier depuis l'autre côté de l'estrade me fait parfois du mal, parfois de la peine. La différence avec d'autres parents, c'est qu'étant enseignante moi-même, je trouve parfois des excuses à des comportements "étonnants", pas toujours.

2nding this !

La question, c'est effectivement de parvenir à communiquer, à la fois avec les collègues, les élèves, les parents.
Refuser tout dialogue par principe, c'est exercer une certaine violence a priori - ce qui ne signifie pas que l'on doive accepter le dialogue selon des termes choisis unilatéralement.

nicolin
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Derborence le Sam 4 Oct 2014 - 13:17

@motherof3 a écrit:
@Maria Téguy a écrit:
@littlemary a écrit: si les profs se montrent parfois critiques envers certains parents (et souvent pour de bonnes raisons), l'inverse est également recevable, non ?
Absolument pas. Il y a tout un fil consacré à cela, les parents n'ont pas compétence pour s'immiscer dans le travail des enseignants, dont c'est le métier, pas plus que le patient n'a les compétences pour évaluer le travail de son médecin. Arrêtons là la démagogie.

Ah bon?
Lorsque mon plombier quitte ma maison et que mon lavabo fuit toujours, je n'ai pas le droit de penser qu'il n'a pas bien fait son boulot parce que je ne suis pas plombier?
Lorsque mon médecin loupe une ligne sur mes analyses et oublie de me prévenir que je dois changer mon traitement, je n'ai pas le droit de penser qu'il n'a pas bien fait son boulot parce que je ne suis pas médecin?

Lorsque, sur ce fil, un parent s'interroge du traitement égal entre une élève qui a fait le travail de manière incomplète et un autre élève qui n'aurait même pas ouvert le cahier, on ne peut pas se demander si cela ne manque pas légèrement de bienveillance?
Lorsque mon fils doit travailler un texte en français sur une photocopie parfaitement illisible et se prend une interro pour vérifier que le texte a bien été lu, je n'ai pas le droit de penser que ce n'est pas très professionnel de donner un tel document à lire à des élèves?

Tout comme la très grande majorité des parents, je ne m'immisce jamais dans le travail des enseignants... mais je n'en pense pas moins. Et je ne vois pas pourquoi je n'aurais pas le droit d'avoir un regard critique sur l'attitude professionnelle de mon plombier, mon médecin ou du professeur de français de mon fils.

Une chose est sûre, mais c'est très certainement par grande démagogie: depuis que mes enfants sont entrés au collège, la vision de mon métier depuis l'autre côté de l'estrade me fait parfois du mal, parfois de la peine. La différence avec d'autres parents, c'est qu'étant enseignante moi-même, je trouve parfois des excuses à des comportements "étonnants", pas toujours.

Mais ce n'est pas du tout la même chose !
Lorsque tu fais appel à un plombier, tu le paies pour qu'il effectue un travail que tu as commandé. Il est en quelque sorte ton employé. Un professeur n'est pas l'employé des parents d'élèves !

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par badin le Sam 4 Oct 2014 - 16:02

Et puis, nous, contrairement aux médecins, plombiers... nous sommes toujours bons, voire excellents! Il fallait que quelqu'un le dise!!

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Maria Téguy le Sam 4 Oct 2014 - 18:12

Je suis d'accord avec Derborence.

Les profs ont certainement en leur sein un taux d'incompétents  comparable à celui des autres professions, et par ailleurs aucun prof n'est à l'abri de commettre des erreurs. Mais ce n'est certainement pas aux parents de chercher à s'aventurer sur le terrain du marécage de l'évaluation des profs ; d'une part ils n'ont pas les compétences scientifiques ou professionnelles ad hoc, d'autre part leurs réactions sont faussées par l'affectif, ce qui est humain mais n'apporte rien de constructif au système éducatif.

Bref, pour le plus grand bien du système éducatif, il est impératif que chacun reste à sa place, avec rigueur et sans démagogie qui, rappelons-le, est la mère de toutes les tyrannies. La grande majorité des profs l'ont bien compris depuis longtemps et, si malgré tout, quelques-uns veulent s'aventurer sur ce terrain au nom de on ne sait quel "dialogue", et bien grand bien leur fasse !

_________________
Il est nuisible au développement de l'art et de la science d'imposer par des mesures administratives un style particulier d'art ou une école de pensée à l'exclusion d'une autre.

Maria Téguy
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Sphinx le Sam 4 Oct 2014 - 20:02

Ca peut m'arriver de trouver après coup que mon plombier n'a pas bien fait son travail, mais ça ne me viendrait pas à l'esprit de rester derrière lui à commenter par-dessus son épaule "j'utiliserais plutôt ce boulon-là si j'étais vous. Cette pince-là, vous êtes sûr ?"

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par nicolin le Sam 4 Oct 2014 - 20:10

@Maria Téguy a écrit:Je suis d'accord avec Derborence.

Les profs ont certainement en leur sein un taux d'incompétents  comparable à celui des autres professions, et par ailleurs aucun prof n'est à l'abri de commettre des erreurs. Mais ce n'est certainement pas aux parents de chercher à s'aventurer sur le terrain du marécage de l'évaluation des profs ; d'une part ils n'ont pas les compétences scientifiques ou professionnelles ad hoc, d'autre part leurs réactions sont faussées par l'affectif, ce qui est humain mais n'apporte rien de constructif au système éducatif.

Bref, pour le plus grand bien du système éducatif, il est impératif que chacun reste à sa place, avec rigueur et sans démagogie qui, rappelons-le, est la mère de toutes les tyrannies. La grande majorité des profs l'ont bien compris depuis longtemps et, si malgré tout, quelques-uns veulent s'aventurer sur ce terrain au nom de on ne sait quel "dialogue", et bien grand bien leur fasse !

Le dialogue complique tout. Et l'"humain" apporte si peu au système éducatif. Il faut bien dire qu'un "système" peut d'ailleurs se passer totalement d'humains. Enfin, en l'occurence, il en faut quand même quelques-uns, ne serait-ce que pour écouter les professeurs. Qui sont eux aussi des humains (je ne voulais pas sous-entendre autre chose). Mais enfin, de leur place, il n'entendent pas forcément très bien des élèves ou des parents qui restent eux aussi à leur place, et vice-versa.

nicolin
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par littlemary le Dim 5 Oct 2014 - 12:30

Je ne parlais en aucun cas d'évaluer les compétences d'un prof mais de sa façon de faire ! Je ne prétends pas connaître les compétences de mon médecin/plombier/boulanger...mais j'ai le droit d'avoir un regard critique sur ce qu'il fait (façon de parler, propreté, ...).
Sans avoir à émettre de jugement sur ses compétences, un parent peut très bien se rendre compte de ce qui ne va pas avec un prof (qui crie, qui donne des punitions pour tout et rien, qui s'a plus envie le dit et donc fait écrire pour passer l'heure.... bref tant d'exemples tirés de ma carrière de maman !)

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par littlemary le Dim 5 Oct 2014 - 12:36

@motherof3 a écrit:

Une chose est sûre, mais c'est très certainement par grande démagogie: depuis que mes enfants sont entrés au collège, la vision de mon métier depuis l'autre côté de l'estrade me fait parfois du mal, parfois de la peine. La différence avec d'autres parents, c'est qu'étant enseignante moi-même, je trouve parfois des excuses à des comportements "étonnants", pas toujours.

+1

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par littlemary le Dim 5 Oct 2014 - 12:39

@Derborence a écrit:Lorsque tu fais appel à un plombier, tu le paies pour qu'il effectue un travail que tu as commandé. Il est en quelque sorte ton employé. Un professeur n'est pas l'employé des parents d'élèves !

Qui finalement a le droit de critiquer le travail des profs ? les IPR qu'on ne voit que tous les 7 ans dans le meilleur des cas et qui, eux, pour la plupart ne savent pas ce qu'est réellement un élève ?
Finalement dans ce boulot, qu'on soit vraiment faits pour ou vraiment mauvais, il ne se passe pas grand chose...

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [parents] Punition jugée sévère pour un élève de 6e

Message par Rendash le Dim 5 Oct 2014 - 13:06

@littlemary a écrit:ce boulot, qu'on soit vraiment faits pour ou vraiment mauvais

On peut être fait pour et vraiment mauvais quand même, ce n'est pas incompatible Razz

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum