Stagiaire : envie d'abandonner

Page 2 sur 17 Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Heste le Mer 8 Oct 2014 - 16:36

@Verte.M.Raude a écrit:Et si je décide de laisser tomber le stage, quelqu'un sait si je peux continuer le M2 ?

A priori non puisque le M2 est censé se faire en alternance, après, vous pouvez peut-être trouver un arrangement avec un responsable pédagogique. Mais je vous conseillerai plutôt d'essayer de bifurquer vers un autre M2, le M2 Meef n'a vraiment aucune valeur en dehors de l'éducation nationale (et encore Laughing), nous ne sommes que début octobre cela est peut-être encore possible.

Pour ton "malaise" face au monde enseignant, n'est-ce pas du au fait que c'est un monde tout à fait nouveau. Je penses que la majorité des stagiaires ressentent à un moment où à un autre de l'année une envie de tout abandonner face aux difficultés, face à ce nouveau "monde" dont les codes ne sont pas toujours faciles à retenir.

Heste
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Kalypso le Mer 8 Oct 2014 - 17:06

est ce que tu arrives à cibler précisément ce qui te met mal à l'aise ? comment te sens tu face aux élèves ? aimes tu transmettre ?

n'est ce pas aussi l'entrée dans le monde du travail qui est terrifiante ?

l'image que tu avais du métier est-elle en décalage avec ce que tu vis ? si oui, en quoi ?

je crois que pour calmer ton malaise il faut identifier ce qui fait que tu sens que ça cloche, pour voir si cela peut s'apaiser ou au contraire s'il vaut mieux changer de voie.

fleurs
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Kalypso le Mer 8 Oct 2014 - 17:11

j'ai vu que tu n'avais que 21 ans, tu as un an d'avance ? cela fait jeune pour entrer dans le monde du travail, en particulier "de l'autre côté du bureau"

tu n'évoques pas concrètement le rapport que tu as aux élèves, aux collègues, à ton tuteur / ta tutrice, à la formation, etc. Comment cela se passe ?
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par musa le Mer 8 Oct 2014 - 17:17

Je suis impressionnée quand même par le nombre de stagiaires qui ne se sentent pas bien dans le métier. Je viens d'apprendre ce matin que la stagiaire en histoire géo dans mon établissement, qui était en arrêt maladie depuis deux semaines, a démissionné. Pourtant, il me semble qu'elle aurait tout eu pour réussir. "De mon temps", j'ai l'impression que c'était moins dur et qu'on se posait moins la question. J'ai fait mon année de stage à 6 heures de cours dans un lycée plutôt tranquille. Je n'avais pas de rapport de stage à faire, pronotes n'existait pas, je n'ai quasiment pas eu besoin de voir des parents pour des problèmes de discipline de leur progéniture, il n'y avait pas des réunions tout le temps pour des broutilles, les élèves écrivaient des choses à peu près sensées et ne se récriaient pas dès qu'on avait l'outrecuidance de leur donner un peu de boulot. Je ne crois pas enjoliver. Cela ne veut pas dire que tu dois démissionner Vert M. raude mais il faut reconnaître que le démarrage peut être rude pour les stagiaires.
avatar
musa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par zouz le Mer 8 Oct 2014 - 17:34

Tout à fait Musa et l'institution fait-elle en sorte que les stagiaires soient armés pour leur faciliter l'entrée dans le métier ?
avatar
zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par BlackMail le Mer 8 Oct 2014 - 17:42

@Kalypso a écrit:j'ai vu que tu n'avais que 21 ans, tu as un an d'avance ? cela fait jeune pour entrer dans le monde du travail, en particulier "de l'autre côté du bureau"

tu n'évoques pas concrètement le rapport que tu as aux élèves, aux collègues, à ton tuteur / ta tutrice, à la formation, etc. Comment cela se passe ?

Il suffit d'être né en fin d'année pour avoir 21 ans en entrant dans le métier, nous sommes plusieurs dans ce cas Smile.

J'espère que ça s'arrangera, cette année est très difficile moralement: nous avons 9h de cours à assurer (avec les prép' et les copies qui vont avec) et un M2 à valider (avec en bonus une formation chronophage qui dépasse largement les 9h/semaine dans mon académie). Bilan ? Nous sommes tous épuisés.

_________________
Spoiler:

I'm watching you.
avatar
BlackMail
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par lalilala le Mer 8 Oct 2014 - 17:58

@Verte.M.Raude a écrit:Bonjour,

j'ouvre cette discussion car depuis la rentrée je ne suis pas à l'aise en tant que professeur stagiaire.
J'ai passé mon CAPES et je l'ai eu du premier coup, j'étais même très bien classée.
J'ai été affectée dans un collège (ce que je souhaitais) près de chez moi.
Mon centre de formation est aussi tout près, et je vis à 10minutes de l'université, donc question déplacements aucun souci.
J'ai toujours souhaité être professeur d'espagnol (aussi loin que je me souvienne).
Parfait me direz vous ... J'ai un parcours sans obstacles et je suis vraiment très chanceuse.

Cependant, je me sens mal. Pour tout dire, la semaine dernière j'ai fait une crise d'angoisse et j'étais incapable d'aller faire cours.
J'ai consulté un médecin qui m'a prescrit des médicaments contre l'anxiété (que je ne souhaite pas prendre). Je me sens abattue.
Je me décourage face à toutes ces choses qu'un enseignant doit faire en dehors de la classe. Comme écrasée par un poids auquel je ne m'attendais pas.
Pourtant, en cours je ne craque pas, je fais mes cours du mieux que je peux et je ne crois pas que ce soit un désastre avec mes élèves.
Mais dès que je peux je fuis ! Je m'enfuis du collège, je tiens à distance tout ce qui se rapporte aux responsabilités, je n'ose pas ouvrir mon classeur pour préparer mes séquences de cours. Certes il y a une part de manque de volonté mais c'est autre chose: je suis bloquée. Quand je dois travailler je rentre dans une panique qui me tétanise. Quand j'en parle tout le monde me prend pour une fainéante. Personne n'arrive à comprendre.
Mon mal être est peut-être causé par le fait que je ne m'accepte pas en tant qu'enseignante ( j'ai été de l'autre coté du bureau toute ma vie).
Ou bien ce changement de statut me déstabilise. En tout cas, cela dure depuis un mois, je suis démotivée, je n'arrête pas de pleurer et de tout remettre en question.
Si ce métier n'est pas fait pour moi autant arrêter. Je ne sais même pas comment m'y prendre.
De plus, quitter l'éducation nationale ça veut dire décevoir mon entourage, rejeter un emploi, un salaire (quand on n'a pas d'argent...), renoncer à un métier que j'ai toujours voulu faire, ça veut dire avoir étudié toutes ces années et avoir travaillé dur pour un concours pour rien et se retrouver en plein néant sans bouée de sauvetage.

Ce message était long mais si jamais quelqu'un ici rencontre la même situation j'aimerais pouvoir discuter...


J'aurais pu écrire la même chose tiens... Ma première année de stage a été horrible et 5 ans plus tard...ben je me pose toujours des questions et je suis toujours aussi mal à l'aise dans ce boulot...mais comme Cripure, je trouve que je suis bien payée, alors je reste. Je n'ai toujours pas de plan B de toute façon. J'espère quand même que j'arriverai à changer de boulot un jour.
Attends quand même un peu avant de te décider. Je trouve que la période qui va jusqu'à Noël est particulièrement difficile. Tous les ans je me dis la même chose. Quand tu auras pris tes marques, tu te sentiras peut-être mieux... Ca se passe bien avec ton tuteur?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
avatar
lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par neomath le Mer 8 Oct 2014 - 18:24

@musa a écrit:Je suis impressionnée quand même par le nombre de stagiaires qui ne se sentent pas bien dans le métier. Je viens d'apprendre ce matin que la stagiaire en histoire géo dans mon établissement, qui était en arrêt maladie depuis deux semaines, a démissionné. Pourtant, il me semble qu'elle aurait tout eu pour réussir. "De mon temps", j'ai l'impression que c'était moins dur et qu'on se posait moins la question. J'ai fait mon année de stage à 6 heures de cours dans un lycée plutôt tranquille. Je n'avais pas de rapport de stage à faire, pronotes n'existait pas, je n'ai quasiment pas eu besoin de voir des parents pour des problèmes de discipline de leur progéniture, il n'y avait pas des réunions tout le temps pour des broutilles, les élèves écrivaient des choses à peu près sensées et ne se récriaient pas dès qu'on avait l'outrecuidance de leur donner un peu de boulot. Je ne crois pas enjoliver. Cela ne veut pas dire que tu dois démissionner Vert M. raude mais il faut reconnaître que le démarrage peut être rude pour les stagiaires.
Tout à fait d'accord. D'un côté notre travail devient de plus en plus difficile, de l'autre les conditions de l'entrée dans le métiers se dégradent. Je plains sincèrement les jeunes qui arrivent et comprends parfaitement que certains aient envie de fuir.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron
avatar
neomath
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Verte.M.Raude le Mer 8 Oct 2014 - 18:26

Avec ma tutrice ça se passe bien, elle est très gentille et fait tout pour m'encourager, l'inconvénient c'est qu'elle n'est pas dans le même établissement donc on se voit juste de temps en temps.

Je ne prends pas vraiment de plaisir à enseigner, en tout cas pas pour le moment.

Je crois aussi qu'il n'y a pas qu'une seule raison qui fait que je me sente mal au point de vouloir arrêter. C'est une accumulation ! L'année de stage en elle même est une accumulation de difficultés à surmonter, je sais que je ne suis pas la seule à y faire face.

D'autre part, si je m'arrête il me semble que le plus tôt sera le mieux. Je ne veux pas souffrir durant toute mon année de stage et arrêter au moment de la titularisation, ou un an après.

Je n'arrive pas à prendre cette décision d'arrêter pour le moment, je n'ai pas toutes les données; je veux une bouée de sauvetage à laquelle me raccrocher avant de faire le grand saut. Et rien que le fait de me poser toutes ces questions me donne encore plus le vertige !

_________________
"Vemos por algo que nos ilumina, por algo que no vemos." Antonio Porchia.
avatar
Verte.M.Raude
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Lefteris le Mer 8 Oct 2014 - 18:29

Ne pas partir sur un coup de tête ! il vaut mieux être enseignant que chômeur. Mais si on ne se sent pas bien, qu'on est jeune, et qu'on ne veut pas tout refaire à zéro, on lève le pied (les injonctions formelles ou non-dites font crouler le jeune enseignant sous le poids des exigences, de la culpabilité...) , et on utilise avec profit son temps à préparer une autre concours. On repart avec au minimum le même traitement indiciaire... Voilà la solution la meilleure.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par ore le Mer 8 Oct 2014 - 18:36

@musa a écrit:Je suis impressionnée quand même par le nombre de stagiaires qui ne se sentent pas bien dans le métier. Je viens d'apprendre ce matin que la stagiaire en histoire géo dans mon établissement, qui était en arrêt maladie depuis deux semaines, a démissionné. Pourtant, il me semble qu'elle aurait tout eu pour réussir. "De mon temps", j'ai l'impression que c'était moins dur et qu'on se posait moins la question. J'ai fait mon année de stage à 6 heures de cours dans un lycée plutôt tranquille. Je n'avais pas de rapport de stage à faire, pronotes n'existait pas, je n'ai quasiment pas eu besoin de voir des parents pour des problèmes de discipline de leur progéniture, il n'y avait pas des réunions tout le temps pour des broutilles, les élèves écrivaient des choses à peu près sensées et ne se récriaient pas dès qu'on avait l'outrecuidance de leur donner un peu de boulot. Je ne crois pas enjoliver. Cela ne veut pas dire que tu dois démissionner Vert M. raude mais il faut reconnaître que le démarrage peut être rude pour les stagiaires.

j'ai vécu également une année de stage idyllique. Il n'y a pas d'autre mot et pourtant, j'étais loin de chez moi. Je plains sincèrement les stagiaires d'aujourd'hui mais je pense également à notre situation en tant que titulaires. Les conditions n'iront pas en s' améliorant. Il faut avoir ça en tête quand on veut persister dans ce métier.
avatar
ore
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Dimka le Mer 8 Oct 2014 - 18:42

Salut,
Si j’avais un conseil à te donner (conseil d’un démissionnaire) : attends. L’année dernière, en septembre-octobre, j’étais sur le point de démissionner, ça s’apparentait à du craquage. J’ai finalement démissionné le premier septembre cette année, c’était une décision réfléchie, prise dans le calme. Je pense que je suis bien plus serein que si j’avais tout lâché comme ça en septembre/octobre.

Là, c’est dur pour tout le monde, tu as la tête dans le guidon, tu n’en vois pas le bout parce qu’on est au début de l’année.

Okay, on est en octobre : c’est presque les vacances. Compte les jours, compte les semaines, comptes les heures : baisse la tête, laisse le temps s’écouler sur toi, et tiens jusqu’aux vacances. Si tu es arrivée là, tu peux tenir encore quelques jours. Pendant les vacances, tu souffles une semaine tu te vides la tête, et après tu réfléchis la seconde semaine.

À partir de là, tu n’es pas obligée de prendre une décision à long terme (j’arrête ou je termine l’année) mais simplement te dire que tu tiens encore jusqu’à Noël (ça ne fait que quelques semaines). Tu peux mettre à profit ce temps pour réfléchir : que veux-tu faire ? Quelles possibilités s’ouvrent à toi ? Quelles possibilités peux-tu t’ouvrir ? On n’est pas obligé de choisir non plus entre « je continue » et « je réfléchis à autre chose », on peut faire les deux en même temps.

Avoir les deux possibilités en tête permet d’être plus serein, et donc que ça aille mieux aussi pour le stage (je sais que si j’arrête, ce n’est pas la fin du monde, donc je suis plus cool, donc ça se passe mieux). Il me semble qu’une grande partie de la pression (et des abus de pouvoir) vient du fait que la démission est présentée comme dramatique, alors que c’est juste… une étape dans la vie. La vie ne s’arrête pas le jour où on sort de l’éducation nationale.

Par ailleurs, si tu persistes à l’éducation nationale, ton choix ne t’engage pas pour quarante-deux ans : ça peut juste être un job de quelques années, ou un tremplin pour passer un concours interne.


Dernière édition par Dimka le Mer 8 Oct 2014 - 18:47, édité 1 fois

_________________
pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!
avatar
Dimka
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par User5899 le Mer 8 Oct 2014 - 18:44

@musa a écrit:Je suis impressionnée quand même par le nombre de stagiaires qui ne se sentent pas bien dans le métier. Je viens d'apprendre ce matin que la stagiaire en histoire géo dans mon établissement, qui était en arrêt maladie depuis deux semaines, a démissionné. Pourtant, il me semble qu'elle aurait tout eu pour réussir. "De mon temps", j'ai l'impression que c'était moins dur et qu'on se posait moins la question. J'ai fait mon année de stage à 6 heures de cours dans un lycée plutôt tranquille. Je n'avais pas de rapport de stage à faire, pronotes n'existait pas, je n'ai quasiment pas eu besoin de voir des parents pour des problèmes de discipline de leur progéniture, il n'y avait pas des réunions tout le temps pour des broutilles, les élèves écrivaient des choses à peu près sensées et ne se récriaient pas dès qu'on avait l'outrecuidance de leur donner un peu de boulot. Je ne crois pas enjoliver. Cela ne veut pas dire que tu dois démissionner Vert M. raude mais il faut reconnaître que le démarrage peut être rude pour les stagiaires.
C'est devenu un métier de fous, parce qu'on nous demande
-d'évaluer, et donc de constater le désastre ;
-de communiquer la nouvelle du désastre aux parents, qui ne peuvent pas l'entendre ;
-de faire disparaître l'idée de désastre pour que les politiques en charge de l'école n'en pâtissent pas dans leur situation personnelle ;
-de mettre en pratique ce qui a créé le désastre, ce qui le crée ;
-de nous réunir pour élaborer ce qui va accentuer le désastre.
Le tout en même temps heu

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par m++ le Mer 8 Oct 2014 - 18:47

Je comprends ta situation, même si je ne l'ai pas vécu à ce point, je me suis sentie dépassée l'année passée (M2 + tiers temps + concours + mémoire). Mais finalement je suis heureuse d'être arrivée au bout. Mais c'était différent, même si l'angoisse des préparations étaient présentes je prenait beaucoup de plaisir à enseigner. Mais ce que je te propose c'est peu être d'aller voir un psycologue au lieu de prendre directement des médicaments. Peu être qu'il t'aidera à situer ton problème, des fois ce n'est pas ce qu'on croit. En tout cas courage et si tu veux vraiment changer de métier j'espère que tu trouveras ta voie.

m++
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Lizdarcy le Mer 8 Oct 2014 - 18:55

Cripure a écrit:
@musa a écrit:Je suis impressionnée quand même par le nombre de stagiaires qui ne se sentent pas bien dans le métier. Je viens d'apprendre ce matin que la stagiaire en histoire géo dans mon établissement, qui était en arrêt maladie depuis deux semaines, a démissionné. Pourtant, il me semble qu'elle aurait tout eu pour réussir. "De mon temps", j'ai l'impression que c'était moins dur et qu'on se posait moins la question. J'ai fait mon année de stage à 6 heures de cours dans un lycée plutôt tranquille. Je n'avais pas de rapport de stage à faire, pronotes n'existait pas, je n'ai quasiment pas eu besoin de voir des parents pour des problèmes de discipline de leur progéniture, il n'y avait pas des réunions tout le temps pour des broutilles, les élèves écrivaient des choses à peu près sensées et ne se récriaient pas dès qu'on avait l'outrecuidance de leur donner un peu de boulot. Je ne crois pas enjoliver. Cela ne veut pas dire que tu dois démissionner Vert M. raude mais il faut reconnaître que le démarrage peut être rude pour les stagiaires.
C'est devenu un métier de fous, parce qu'on nous demande
-d'évaluer, et donc de constater le désastre ;
-de communiquer la nouvelle du désastre aux parents, qui ne peuvent pas l'entendre ;
-de faire disparaître l'idée de désastre pour que les politiques en charge de l'école n'en pâtissent pas dans leur situation personnelle ;
-de mettre en pratique ce qui a créé le désastre, ce qui le crée ;
-de nous réunir pour élaborer ce qui va accentuer le désastre.
Le tout en même temps heu

Quelle lucidité! Et cela n'est guère encourageant en effet. No
avatar
Lizdarcy
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Lefteris le Mer 8 Oct 2014 - 18:56

@Dimka a écrit:Quelles possibilités peux-tu t’ouvrir ? On n’est pas obligé de choisir non plus entre « je continue » et « je réfléchis à autre chose », on peut faire les deux en même temps.

Avoir les deux possibilités en tête permet d’être plus serein
, et donc que ça aille mieux aussi pour le stage (je sais que si j’arrête, ce n’est pas la fin du monde, donc je suis plus cool, donc ça se passe mieux). Il me semble qu’une grande partie de la pression (et des abus de pouvoir) vient du fait que la démission est présentée comme dramatique, alors que c’est juste… une étape dans la vie. La vie ne s’arrête pas le jour où on sort de l’éducation nationale.

Par ailleurs, si tu persistes à l’éducation nationale, ton choix ne t’engage pas pour quarante-deux ans : ça peut juste être un job de quelques années, ou un tremplin pour passer un concours interne.
Ce que j'ai mis en gras est plein de bon sens. Je dirai même qu'il est plus facile de se reconvertir avec l'esprit tranquille, parce qu'on assure sa subsistance,que finalement on a un peu de temps, que dans le stress de la galère. Mais pour cela il faut bien se convaincre -dès la titularisation- qu'il faut lever le pied, qu'on en fait toujours trop , que les demandes incessantes, multiples, contradictoires de l'institution sont superflues et savoir dire non, se contenter de faire son métier, et pas tous l'extra-pro qui est proposé avec insistance.
Prendre modèle sur les gens qui se reconvertissent, s'il y en a, ou à défaut sur ceux qui préparent l’agrégation en travaillant à temps plein.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Cel06 le Mer 8 Oct 2014 - 19:04

Je vais paraître un peu radicale, mais si dès le début c'est si pénible à vivre c'est que probablement il faudra aller voir ailleurs et envisager de faire autre chose.
Néanmoins, c'est aussi une année particulière, alors prenez le temps d'attendre la fin du 1er trimestre du moins et après vous serez plus à même de prendre la bonne décision.
Cela serait dommage de se précipiter pour démissionner; de même qu'il serait lamentable de s'imposer un tel calvaire pour un pseudo "confort statutaire et/ou financier". A 21 ans on a la vie devant soi pour envisager de faire autre chose, se réorienter (et le tout est de savoir s'en rendre compte à temps). A 40 ans c'est plus compliqué d'où un certain nombre de collègues résignés et c'est fort dommage!
Bon courage tout de même et vous saurez prendre la meilleure décision vous concernant.

Cel06
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Jenny le Mer 8 Oct 2014 - 19:09

L'année de stage c'est quand même particulier. J'ai passé une année horrible l'an dernier, je travaille dans un autre climat et aller bosser ne me rend plus malade, alors que l'an dernier j'avais beaucoup d'angoisses pale D'un établissement à l'autre, ça peut être très différent. J'ai pas l'impression de faire le même boulot. (On peut poursuivre la discussion en MP si tu veux Wink )

J'attendrais un peu aussi si j'étais toi.
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Verte.M.Raude le Mar 14 Oct 2014 - 17:43

Bonsoir,
Je remonte ce post avec une demande particulière:
quelle est la procédure pour demander une démission ?
Dois-je aussi me désinscrire de l'université ? de l'ESPE ?

_________________
"Vemos por algo que nos ilumina, por algo que no vemos." Antonio Porchia.
avatar
Verte.M.Raude
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Kalypso le Mar 14 Oct 2014 - 17:52

Verte M Raude, n'est il pas un peu tôt pour prendre une telle décision ? tu disais toi même avoir rêvé depuis des années devenir enseignante;.. mais quelle image en avais tu ?

peut être vaut il mieux attendre d'avoir pris un peu de recul et de repos pour trancher ?
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par COCOaine le Mar 14 Oct 2014 - 17:58

Les vacances arrivent...

Prend une semaine à faire des choses que tu aimes... Ensuite tu prends une semaine pour réaliser les séances des 3 semaines suivantes, et observe comment elle se passe tranquillement... Smile

_________________
Contre cette infamie qu'est le gel du point d'indice!!!
avatar
COCOaine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Verte.M.Raude le Mar 14 Oct 2014 - 18:04

Et bien, depuis mon premier message une formatrice et ma tutrice sont venues assister à mes cours. Elles m'ont clairement dit que mes élèves avaient beaucoup de potentiel et qu'ils étaient très volontaires mais que le problème dans ma classe il vient de moi. Je ne suis pas assez dynamique, je ne parle pas assez fort, je n'ai pas assez d'autorité, et la liste est encore longue.
J'ai beaucoup réfléchi sur moi-meme et sur la situation. Je ne suis pas à l'aise dans ce métier, je frole la dépression (si je n'y suis pas déjà en plein dedans), et je ne me sens plus capable de continuer de la sorte...

C'est très difficile d'accepter l'idée que j'ai toujours souhaité être enseignante mais qu'après des années d'études, je ne veux plus.

_________________
"Vemos por algo que nos ilumina, por algo que no vemos." Antonio Porchia.
avatar
Verte.M.Raude
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Guillaume le Grand le Mar 14 Oct 2014 - 18:07

as-tu eu une expérience d'enseignement avant cette année?

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus
avatar
Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Cath le Mar 14 Oct 2014 - 18:07

Et en une heure, ils ont détecté un pareil potentiel chez tes élèves, et une telle nullité chez toi ? Wouah, sont trop forts.

On devrait peut-être les embaucher pour recruter les nouveaux enseignants, ça irait plus vite... Et ils pourraient aussi décerner collectivement leurs diplômes aux élèves, ça économiserait beaucoup d'argent.

Pfff.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Verte.M.Raude le Mar 14 Oct 2014 - 18:08

Non.
Sauf des petits stages d'observation.

_________________
"Vemos por algo que nos ilumina, por algo que no vemos." Antonio Porchia.
avatar
Verte.M.Raude
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Modulo le Mar 14 Oct 2014 - 18:09

Aïe ! Encore un stagiaire qui craque. Bien du courage à toi pour supporter cette situation, qui est des plus déplorables !

Pour répondre à la question :

Lettre de démission à adresser au recteur, sous couvert du chef d'établissement. L'administration a deux mois pour te répondre dans la théorie. Dans la pratique, elle met plus de temps (surtout dans les matières en manque de prof...). Ensuite, on t'informe de la date de ton départ par un petit papier dans ton casier.

Par rapport à l'ESPE et à la fac, j'imagine qu'il n'y a aucune démarche, si ce n'est de les avertir. Parles-en avec le responsable de formation qui saura te dire (ou pas).

Sinon, je ne peux que me joindre aux remarques précédentes : les vacances arrivent, profites-en, et regarde à la reprise si tu souhaites toujours démissionner.

_________________
Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple

Mes photos de portraits sur le vif
avatar
Modulo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 17 Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum