Stagiaire : envie d'abandonner

Page 3 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Modulo le Mar 14 Oct 2014 - 18:09

Aïe ! Encore un stagiaire qui craque. Bien du courage à toi pour supporter cette situation, qui est des plus déplorables !

Pour répondre à la question :

Lettre de démission à adresser au recteur, sous couvert du chef d'établissement. L'administration a deux mois pour te répondre dans la théorie. Dans la pratique, elle met plus de temps (surtout dans les matières en manque de prof...). Ensuite, on t'informe de la date de ton départ par un petit papier dans ton casier.

Par rapport à l'ESPE et à la fac, j'imagine qu'il n'y a aucune démarche, si ce n'est de les avertir. Parles-en avec le responsable de formation qui saura te dire (ou pas).

Sinon, je ne peux que me joindre aux remarques précédentes : les vacances arrivent, profites-en, et regarde à la reprise si tu souhaites toujours démissionner.

Modulo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par wanax le Mar 14 Oct 2014 - 18:10

@Verte.M.Raude a écrit:Et bien, depuis mon premier message une formatrice et ma tutrice sont venues assister à mes cours. Elles m'ont clairement dit que mes élèves avaient beaucoup de potentiel et qu'ils étaient très volontaires mais que le problème dans ma classe il vient de moi. Je ne suis pas assez dynamique, je ne parle pas assez fort, je n'ai pas assez d'autorité, et la liste est encore longue.
J'ai beaucoup réfléchi sur moi-meme et sur la situation. Je ne suis pas à l'aise dans ce métier, je frole la dépression (si je n'y suis pas déjà en plein dedans), et je ne me sens plus capable de continuer de la sorte...

C'est très difficile d'accepter l'idée que j'ai toujours souhaité être enseignante mais qu'après des années d'études, je ne veux plus.
Ce sont vraiment des pervers. Je ne serais pas surpris qu'un jour cela finisse dans la rubrique faits divers, rubrique chevrotines.
Dis-toi bien que le motif principal de l'agressivité sournoise de la plupart de ces petits chefs, c'est la conscience très forte qu'ils ont de leur propre nullité.
avatar
wanax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Verte.M.Raude le Mar 14 Oct 2014 - 18:12

Et je dois assurer les cours pendant des mois même après avoir demandé la démission ?

_________________
"Vemos por algo que nos ilumina, por algo que no vemos." Antonio Porchia.
avatar
Verte.M.Raude
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par lisette83 le Mar 14 Oct 2014 - 18:15

@musa a écrit:Je suis impressionnée quand même par le nombre de stagiaires qui ne se sentent pas bien dans le métier. Je viens d'apprendre ce matin que la stagiaire en histoire géo dans mon établissement, qui était en arrêt maladie depuis deux semaines, a démissionné. Pourtant, il me semble qu'elle aurait tout eu pour réussir. "De mon temps", j'ai l'impression que c'était moins dur et qu'on se posait moins la question. J'ai fait mon année de stage à 6 heures de cours dans un lycée plutôt tranquille. Je n'avais pas de rapport de stage à faire, pronotes n'existait pas, je n'ai quasiment pas eu besoin de voir des parents pour des problèmes de discipline de leur progéniture, il n'y avait pas des réunions tout le temps pour des broutilles, les élèves écrivaient des choses à peu près sensées et ne se récriaient pas dès qu'on avait l'outrecuidance de leur donner un peu de boulot. Je ne crois pas enjoliver. Cela ne veut pas dire que tu dois démissionner Vert M. raude mais il faut reconnaître que le démarrage peut être rude pour les stagiaires.
+1 aucun poids aussi lourd qu'aujourd'hui ne pesait sur nous même dans les zones difficiles, tout était centré sur la préparation des cours et la correction.

lisette83
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Guillaume le Grand le Mar 14 Oct 2014 - 18:16

C'est normal de se sentir nul et donc pas à sa place en étant stagiaire, surtout en ayant fait uniquement des stages d'observation. Stagiaire, même avec quelques ""stages'', il peut arriver aussi de se sentir très mauvais. Mais c'est comme tout, être enseignant, ça s'apprend.
C'est quand même hallucinant pour des profs de juger un stagiaire aussi brutalement et sans prendre en compte le fait que tu es une stagiaire. Je n'ose imaginer comment ça doit être avec leurs élèves...

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus
avatar
Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Kalypso le Mar 14 Oct 2014 - 18:16

des années d'études... tu n'as que 21 ans non ? elles te serviront à autre chose de toute façon...
mais tu n'as pas répondu : comment envisageais tu le métier ?

et puis les formatrices et cie, pff... tu ne parles pas assez fort ? eh bien ça c'est un détail, une fois qu'on en a conscience, hop. Le reste de ce qu'elles te reprochent aussi franchement, ça n'est pas forcément naturel pour tout le monde.

je le redis, réfléchis bien, à ce qui t'a amenée là, et à ce qui te décourage. Mais honnêtement leurs propos ne me paraissent pas alarmants (quant au potentiel des élèves, ouais ouais...)
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par lisette83 le Mar 14 Oct 2014 - 18:18

A 21 ans, sans attache, vous avez la possibilité d'aller voir du pays, enseigner à l'étranger ou ne plus enseigner du tout.

lisette83
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Verte.M.Raude le Mar 14 Oct 2014 - 18:24

Des années d'études en espagnol, pour l'instant je ne vois pas bien ce que je vais pouvoir en tirer et dans quelle autre voie ça pourrait me servir.

Le métier je l'ai toujours envisagé depuis ma position: c'est-a-dire élève sérieuse et très posée qui a toujours été dans des classes où ça "fonctionnait" très bien. C'est simple, je ne me souviens pas qu'un professeur ait eu à mettre une heure de colle à quelqu'un dans les classes. Maintenant je vois tout cela depuis l'autre coté du bureau, avec face à moi des élèves...

Depuis la rentrée je me force et plus ça va moins je tiens ...


_________________
"Vemos por algo que nos ilumina, por algo que no vemos." Antonio Porchia.
avatar
Verte.M.Raude
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par thebestchicken le Mar 14 Oct 2014 - 18:25

Ces discours de tuteurs et formateurs me dégoûtent. C'est normal que tes cours aient des défauts, que tu n'aies pas trouvé ta posture, tu viens de commencer et tu es déjà scrutée. Je te cite "je ne suis pas assez dynamique, je ne parle pas assez fort, je n'ai pas assez d'autorité", pour moi, tout ça, c'est de la confiance en soi. Tu ne peux pas en avoir dans ces conditions... C'est ce qu'on t'impose qui est difficile, sans doute pas le métier. J'avais quelques années d'expérience avant l'année de stage. J'adorais enseigner, je m'y sentais bien. L'année de stage a été horrible. Cette année je suis à nouveau bien. Essaye de prendre un peu de temps avant de démissionner, les vacances au moins. Prends du recul.
avatar
thebestchicken
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Hallywell le Mar 14 Oct 2014 - 18:27

certains l'ont déjà dit mais je vais le répéter : profite des vacances pour penser ce problème et te reposer, cela te permettra de prendre une décision réfléchie...

Et honnêtement, les 7 premières semaines sont les plus dures car il faut faire des cours, arriver dans l'établissement, découvrir les élèves etc...reposée ça se passera ptet mieux à la rentrée. Courage à toi dans tous les cas fleurs
avatar
Hallywell
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par lalilala le Mar 14 Oct 2014 - 18:34

@Verte.M.Raude a écrit:Et je dois assurer les cours pendant des mois même après avoir demandé la démission ?

Je ne sais pas...il me semble qu'il faut attendre une réponse du ministère. Tu peux peut-être aller voir un médecin pour lui expliquer ta situation et ce que tu ressens.Tu pourrais te faire arrêter jusqu'à ce que la démission soit officiellement acceptée.

Je me reconnais dans ce que tu as écrit (ma tutrice, les formateurs et l'inspectrice m'ont reproché la même chose pendant ma première année de stage. Je n'ai fait que m'enfoncer toute l'année).  Moi j'ai bien envie de te dire de partir si vraiment tu ne le sens pas...Plus on attend (en se forçant chaque jour un peu plus), plus on perd confiance en soi, et plus il est difficile de partir. C'est vrai que nos études d'espagnol bien littéraires ne servent pas à grand chose sur le marché du travail (on va te dire que tu pourrais faire de la traduction, bosser dans le tourisme...alors que c'est un peu bouché et que nos diplômes n'intéressent pas grand monde non plus dans ces milieux) mais tu es jeune, tu peux peut-être faire une licence pro ou une autre formation courte et plus professionnelle non?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
avatar
lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Lefteris le Mar 14 Oct 2014 - 18:51

@Verte.M.Raude a écrit:Et bien, depuis mon premier message une formatrice et ma tutrice sont venues assister à mes cours. Elles m'ont clairement dit que mes élèves avaient beaucoup de potentiel et qu'ils étaient très volontaires mais que le problème dans ma classe il vient de moi. Je ne suis pas assez dynamique, je ne parle pas assez fort, je n'ai pas assez d'autorité, et la liste est encore longue.
J'ai beaucoup réfléchi sur moi-meme et sur la situation. Je ne suis pas à l'aise dans ce métier, je frole la dépression (si je n'y suis pas déjà en plein dedans), et je ne me sens plus capable de continuer de la sorte...

C'est très difficile d'accepter l'idée que j'ai toujours souhaité être enseignante mais qu'après des années d'études, je ne veux plus.
Tu est tombée sur deux @@@@ . Les mêmes qui trouvent tout génial pour les élèves rabaissent les  jeunes enseignants, au lieu de  les aider, jusqu'à détruire toute confiance en soi. Comme si les difficultés ne venaient pas des élèves. Si les élèves étaient polis , écoutaient et travailler comme ils le doivent  , il n'y aurait pas de problème d'"autorité".
S'il faut faire le gendarme, ça vient avec l'expérience, tout comme le dynamisme qui vient quand on est à l'aise et reposé, ce qui n'est pas le cas des stagiaires.
Ne démissionne pas, du moins pas de suite, prépare tes arrières. Change le regard que tu as , n'écoute pas ces oiseaux de malheur. Les élèves sont  souvent de petits crétins trop gâtés et mal élevés qui crachent sur l'école parce qu'ils ont la bouche pleine.


Dernière édition par Lefteris le Mar 14 Oct 2014 - 18:57, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par pailleauquebec le Mar 14 Oct 2014 - 18:53

[quote="Verte.M.Raude"Depuis la rentrée je me force et plus ça va moins je tiens ...[/quote]

Bonjour,

Tout d'abord tout mon soutien dans cette situation difficile que tu vis.

Saches que les situations d'entrée dans la vie professionnelle sont toujours angoissantes, quel que soit le métier.
Les crises d'angoisse sont courantes chez le jeune adulte. Il n'y a rien de mal à se faire aider par un psychiatre (comportementaliste) et à prendre temporairement quelques médicaments si cela peut soulager l'angoisse et aider à dormir.

Lire un bon livre de gestion de classe (comme le Richoz : http://www.amazon.fr/Gestion-classes-d%C3%A9l%C3%A8ves-difficiles-Jean-claude/dp/2828911306) pourrait te donner les outils qui te manquent pour réussir dans ce métier.

Mais après les vacances, car il est interdit de travailler pendant les 10 premiers jours des vacances : faire du sport peut aider ou toute autre activité que tu aimes.

Le temps est aussi un grand allié dans ce genre de situation où chaque jour qui passe permet d'accumuler de l'expérience et de progresser.

Peut-être vaudrait-il mieux ne pas renoncer trop vite, il sera toujours temps de démissionner en fin d'année si vraiment cela ne convient pas. On a jugé (et tu t'es auto-jugée) sur quelques semaines ton incapacité, or je pense qu'à ce stade il est impossible à quiconque de savoir de quelle marge de progression tu as.


Dernière édition par pailleauquebec le Mar 14 Oct 2014 - 18:57, édité 1 fois

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par kero le Mar 14 Oct 2014 - 18:57

@pailleauquebec a écrit:Lire un bon livre de gestion de classe (comme le Richoz : http://www.amazon.fr/Gestion-classes-d%C3%A9l%C3%A8ves-difficiles-Jean-claude/dp/2828911306) pourrait te donner les outils qui te manquent pour réussir dans ce métier.

Pardon de dévier légèrement, mais ce bouquin est-il vraiment bon ?
avatar
kero
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par COCOaine le Mar 14 Oct 2014 - 18:57

@thebestchicken a écrit:Ces discours de tuteurs et formateurs me dégoûtent. C'est normal que tes cours aient des défauts, que tu n'aies pas trouvé ta posture, tu viens de commencer et tu es déjà scrutée. Je te cite "je ne suis pas assez dynamique, je ne parle pas assez fort, je n'ai pas assez d'autorité", pour moi, tout ça, c'est de la confiance en soi. Tu ne peux pas en avoir dans ces conditions...  C'est ce qu'on t'impose qui est difficile, sans doute pas le métier. J'avais quelques années d'expérience avant l'année de stage. J'adorais enseigner, je m'y sentais bien. L'année de stage a été horrible. Cette année je suis à nouveau bien. Essaye de prendre un peu de temps avant de démissionner, les vacances au moins. Prends du recul.

+1000 !!!

A 21 ans, je n'étais qu'un vulgaire blaireaux... Pas une once de charisme, limite ma voie chevrotais lorsque je devais parler en public...

Après j'ai continué mes études et j'ai travaillé... Petit à petit j'ai pris un peu de confiance, un peu de vigueur (j'ai aussi pris pas mal de kilos!!!), maintenant j'en impose...

Je suis un homme dans un enseignement pro, c'est plus facile pour moi... Mais si j'avais du faire ça à 21 ans, je n'aurais pas tenu 2 semaines...

Donc les "pseudos défauts" qui t'ont été énoncé ne sont pas irrémédiable, le temps t'apportera de l'expérience et cette expérience est vraiment très importante pour le métier que l'on fait!!!

Te sens-tu de te poser de petits objectifs?

Je tente jusqu'à noël, je gueule un coup si il le faut, je met un mot dans le carnet, je met une heure de colle, j'exclus un élève qui le mérite...

Pour la voix, entraîne toi chez toi... Impose toi en classe, n'ai pas peur du ridicule... Prends même des cours de théatre, nous sommes des acteurs Twisted Evil

Ensuite ça deviendra naturel... Wink

_________________
Contre cette infamie qu'est le gel du point d'indice!!!
avatar
COCOaine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par pailleauquebec le Mar 14 Oct 2014 - 19:02

@kero a écrit:
@pailleauquebec a écrit:Lire un bon livre de gestion de classe (comme le Richoz : http://www.amazon.fr/Gestion-classes-d%C3%A9l%C3%A8ves-difficiles-Jean-claude/dp/2828911306) pourrait te donner les outils qui te manquent pour réussir dans ce métier.

Pardon de dévier légèrement, mais ce bouquin est-il vraiment bon ?

Si je l'avais eu dès le départ j'aurais gagné énormément de temps et d'énergie.
Il explique bien la situation et pourquoi les élèves d'aujourd'hui sont si difficiles.
Il décrit une posture d'autorité pour l'enseignant modérée mais sans complexe.
Il donne des cas d'école concrets résolus.
Il a une approche non culpabilisante.
Après cela reste un livre assez long à lire car épais et certains passages m'ont moins intéressé.

pailleauquebec
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par abricotedapi le Mar 14 Oct 2014 - 19:06

@COCOaine a écrit:
@thebestchicken a écrit:Ces discours de tuteurs et formateurs me dégoûtent. C'est normal que tes cours aient des défauts, que tu n'aies pas trouvé ta posture, tu viens de commencer et tu es déjà scrutée. Je te cite "je ne suis pas assez dynamique, je ne parle pas assez fort, je n'ai pas assez d'autorité", pour moi, tout ça, c'est de la confiance en soi. Tu ne peux pas en avoir dans ces conditions...  C'est ce qu'on t'impose qui est difficile, sans doute pas le métier. J'avais quelques années d'expérience avant l'année de stage. J'adorais enseigner, je m'y sentais bien. L'année de stage a été horrible. Cette année je suis à nouveau bien. Essaye de prendre un peu de temps avant de démissionner, les vacances au moins. Prends du recul.
+1000 !!!
Donc les "pseudos défauts" qui t'ont été énoncé ne sont pas irrémédiable, le temps t'apportera de l'expérience et cette expérience est vraiment très importante pour le métier que l'on fait!!!
Te sens-tu de te poser de petits objectifs?
Je tente jusqu'à noël, je gueule un coup si il le faut, je met un mot dans le carnet, je met une heure de colle, j'exclus un élève qui le mérite...
Pour la voix, entraîne toi chez toi... Impose toi en classe, n'ai pas peur du ridicule... Prends même des cours de théatre, nous sommes des acteurs Twisted Evil
Ensuite ça deviendra naturel... Wink
+1, j'approuve totalement ces messages et ceux qui vont dans ce sens.

Les personnes qui sont venues te voir devraient avoir honte de ce qu'elles t'ont dit.
Néanmoins, pense à toi aussi, aucun boulot ne vaut la peine de sombrer dans la dépression.

_________________
Have a heart.
Hélas les hommes ont pris l'habitude de nous manger, au lieu de converser avec nous. Les barbares !
Ne devraient-ils pas être convaincus qu'ayant les mêmes organes qu'eux, les mêmes sentiments, besoins, désirs,
nous avons une âme tout comme eux ; que nous sommes leurs frères ? (Voltaire, La Princesse de Babylone)
avatar
abricotedapi
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Dimka le Mar 14 Oct 2014 - 19:14

@Verte.M.Raude a écrit:Bonsoir,
Je remonte ce post avec une demande particulière:
quelle est la procédure pour demander une démission ?
Dois-je aussi me désinscrire de l'université ? de l'ESPE ?
Tu écris une jolie lettre à ton rectorat où tu manifestes le désir de démissionner, où tu affirmes être consciente des conséquences et par conséquent demandes à être radiée des cadres. Potentiellement, ils peuvent te demander une confirmation, te convoquer, lambiner, ou te démissionner dans les trois jours.

Maintenant, tu as décidé de démissionner. Okay, donc tu t’es fait à l’idée de ne pas finir ta vie dans l’éducation nationale, et même de la quitter très vite. Est-ce à ce point urgent ? Tu as un salaire, et si tu sais que tu vas partir, ta tutrice et ta formatrice, tu t’en fous. Tu peux attendre les vacances pour te reposer, tu peux voir un médecin pour avoir un arrêt si tu es en dépression, tu peux continuer un peu sans te mettre la pression, etc.

N’importe quoi pour gagner du temps, pour monter un projet : que fais-tu le reste de l’année, que fais-tu après ? Une fois que tu sais, tu démissionnes.

Pour le reste de l’année, c’est « foutu » d’un point de vue universitaire (on s’inscrit en septembre ou on ne s’inscrit pas) donc tu peux en profiter pour faire tout ce que tu n’auras jamais le temps de faire (finir l’année en Espagne, en Amérique latine, t’engager dans une association, apprendre l’annuaire par cœur, faire le tour d’Europe en kayak ou le tour du monde en monocyle, monter un serveur, lire l’intégrale d’un auteur que tu aimes, écrire un livre, faire du sport, te faire une culture cinématographique de malade…), mais tant que les démarches ne sont pas faites, autant rester au chaud avec un salaire (par exemple, le temps d’avoir un visa, le temps que ça soit organisé). Pour la suite… quand j’ai démissionné, plein de gens avaient l’air de penser que j’étais fou et qu’il n’y avait rien à l’extérieur de l’éducation nationale : c’est faux ! Quand tu démissionnes, tout devient possible, au lieu de n’avoir que prof comme horizon, tu peux te poser, te demander ce que tu veux, et trouver plein d’idées. Il y a une flopée de concours de la fonction publique, il y a l’étranger, il y a la vie comme elle vient, la possibilité de refaire des études pour faire un autre métier…

Et puis c’est possible qu’en continuant de façon cool, ça aille mieux, aussi.

_________________
pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!
avatar
Dimka
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Kalypso le Mar 14 Oct 2014 - 20:59

si ce n'est pas trop indiscret, Dimka, tu es en cours de reconversion ? ou déjà reconverti ? dans quoi ?

courage VertMRaude, plein de conseils judicieux t'ont été donnés, je suis bien d'accord avec eux !
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Kalypso le Mar 14 Oct 2014 - 21:03

@Verte.M.Raude a écrit:Des années d'études en espagnol, pour l'instant je ne vois pas bien ce que je vais pouvoir en tirer et dans quelle autre voie ça pourrait me servir.

Le métier je l'ai toujours envisagé depuis ma position: c'est-a-dire élève sérieuse et très posée qui a toujours été dans des classes où ça "fonctionnait" très bien. C'est simple, je ne me souviens pas qu'un professeur ait eu à mettre une heure de colle à quelqu'un dans les classes. Maintenant je vois tout cela depuis l'autre coté du bureau, avec face à moi des élèves...

Depuis la rentrée je me force et plus ça va moins je tiens ...


j'étais dans le même cas que toi (en tant qu'élève)... une question : est ce que tu avais imaginé que ça pourrait être différent de ce que tu as vécu dans les établissements où tu as été élève ?

ce qu'on te dit sur les crises d'angoisse du jeune adulte me fait penser au film Hippocrate : la dureté de l'entrée dans le métier de médecin pour un jeune interne. Il faut peut être démmêler les choses : est ce que ce n'est pas la réalité du monde du travail que tu as idéalisée (et pas seulement le métier de prof) ?
avatar
Kalypso
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Lefteris le Mar 14 Oct 2014 - 21:16

Bon, pour l'instant, il y a pas mal de gens qui te disent d'attendre, comme moi.
Pour l'idée que tu te fais de toi à cause de ces deux incapables qui t'enfoncent, dis-toi bien deux ou trois choses : le problème  ne vient pas de toi , la crise du recrutement existe , le mal-être à cause des élèves  , les démissions , les reconversions  se multiplient très largement hors de ta classe.
Si l'on publie des livres sur les classes difficiles (voir le lien de Pailleauquebec) , si la gestion de classe est devenue la question n° 1 de l'enseignement, crois-tu que c'est le pur hasard, ou parce que ça touche des dizaines de milliers de collègues, d'établissements, de secteurs  scolaires ?
Remets des choses en cause, mais dans l'autre sens aussi . Very Happy
Le discours de ces deux vipères, je l'ai entendu par stagiaires interposées ça me fait...  furieux et je leur ai dit tout le bien que je pensais de ces théories de lâches (certains sont formateurs bien planqués), qui préfèrent faire du stagiaire un paratonnerre que de contribuer à prendre à bras-le-corps le problème, ne serait-ce qu'en le dénonçant.


Dernière édition par Lefteris le Mar 14 Oct 2014 - 21:26, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par musa le Mar 14 Oct 2014 - 21:24

Cripure a écrit:
@musa a écrit:Je suis impressionnée quand même par le nombre de stagiaires qui ne se sentent pas bien dans le métier. Je viens d'apprendre ce matin que la stagiaire en histoire géo dans mon établissement, qui était en arrêt maladie depuis deux semaines, a démissionné. Pourtant, il me semble qu'elle aurait tout eu pour réussir. "De mon temps", j'ai l'impression que c'était moins dur et qu'on se posait moins la question. J'ai fait mon année de stage à 6 heures de cours dans un lycée plutôt tranquille. Je n'avais pas de rapport de stage à faire, pronotes n'existait pas, je n'ai quasiment pas eu besoin de voir des parents pour des problèmes de discipline de leur progéniture, il n'y avait pas des réunions tout le temps pour des broutilles, les élèves écrivaient des choses à peu près sensées et ne se récriaient pas dès qu'on avait l'outrecuidance de leur donner un peu de boulot. Je ne crois pas enjoliver. Cela ne veut pas dire que tu dois démissionner Vert M. raude mais il faut reconnaître que le démarrage peut être rude pour les stagiaires.
C'est devenu un métier de fous, parce qu'on nous demande
-d'évaluer, et donc de constater le désastre ;
-de communiquer la nouvelle du désastre aux parents, qui ne peuvent pas l'entendre ;
-de faire disparaître l'idée de désastre pour que les politiques en charge de l'école n'en pâtissent pas dans leur situation personnelle ;
-de mettre en pratique ce qui a créé le désastre, ce qui le crée ;
-de nous réunir pour élaborer ce qui va accentuer le désastre.
Le tout en même temps heu

Je n'avais pas vu cette analyse qui correspond bien à ce qu'on vit hélas... Et suis bien d'accord avec les analyses de Lefteris. Vraiment dégoûtée de ce que se permettent certains formateurs et tuteurs pale
avatar
musa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Dimka le Mar 14 Oct 2014 - 22:24

@Kalypso a écrit:si ce n'est pas trop indiscret, Dimka, tu es en cours de reconversion ? ou déjà reconverti ? dans quoi ?
J’ai un contrat doctoral, donc je suis tranquille pendant trois ans… et je suis quasi sûr de ne pas trouver de poste dans le supérieur en France, pour la suite. Du coup, après, soit je passe un autre concours (ou je trouve un emploi d’une autre manière) en France dans un domaine qui m’intéresse (archives, diplomatie, sécurité civile…), soit je trouve un poste dans le supérieur à l’étranger, soit je trouve un poste tout court à l’étranger, soit c’est la révolution et je passe le concours pour devenir révolutionnaire.

Bon, du coup, c’est vrai que je suis mal placé pour garantir un poste hors de l’éducation nationale, mais ce que je voulais dire, c’est qu’avant, on m’avait dit de passer les concours de l’enseignement, du coup, la voie était toute tracée (concours, thèse, poste dans le supérieur ou dans le secondaire). En démissionnant, j’ai eu l’incroyable impression que tout un monde s’ouvrait à moi. Je pense que dans le supérieur, dans les matières qui s’y prêtent, l’enseignement est vu comme une finalité évidente, ce qui fait qu’on évite de réfléchir aux autres possibilités. Ça rend aussi l’échec dans cette voie plus dramatique. La démission force à revenir sur ces certitudes, ça peut être assez grisant. Mais je crois aussi que ça implique de ne pas se mettre trop dans la mouise par une démission précipitée par une émotion.

_________________
pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!
avatar
Dimka
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Mila Saint Anne le Mar 14 Oct 2014 - 22:32

@Verte.M.Raude a écrit:Bonjour,

j'ouvre cette discussion car depuis la rentrée je ne suis pas à l'aise en tant que professeur stagiaire.
J'ai passé mon CAPES et je l'ai eu du premier coup, j'étais même très bien classée.
J'ai été affectée dans un collège (ce que je souhaitais) près de chez moi.
Mon centre de formation est aussi tout près, et je vis à 10minutes de l'université, donc question déplacements aucun souci.
J'ai toujours souhaité être professeur d'espagnol (aussi loin que je me souvienne).
Parfait me direz vous ... J'ai un parcours sans obstacles et je suis vraiment très chanceuse.

Cependant, je me sens mal. Pour tout dire, la semaine dernière j'ai fait une crise d'angoisse et j'étais incapable d'aller faire cours.
J'ai consulté un médecin qui m'a prescrit des médicaments contre l'anxiété (que je ne souhaite pas prendre). Je me sens abattue.
Je me décourage face à toutes ces choses qu'un enseignant doit faire en dehors de la classe. Comme écrasée par un poids auquel je ne m'attendais pas.
Pourtant, en cours je ne craque pas, je fais mes cours du mieux que je peux et je ne crois pas que ce soit un désastre avec mes élèves.
Mais dès que je peux je fuis ! Je m'enfuis du collège, je tiens à distance tout ce qui se rapporte aux responsabilités, je n'ose pas ouvrir mon classeur pour préparer mes séquences de cours. Certes il y a une part de manque de volonté mais c'est autre chose: je suis bloquée. Quand je dois travailler je rentre dans une panique qui me tétanise. Quand j'en parle tout le monde me prend pour une fainéante. Personne n'arrive à comprendre.
Mon mal être est peut-être causé par le fait que je ne m'accepte pas en tant qu'enseignante ( j'ai été de l'autre coté du bureau toute ma vie).
Ou bien ce changement de statut me déstabilise. En tout cas, cela dure depuis un mois, je suis démotivée, je n'arrête pas de pleurer et de tout remettre en question.
Si ce métier n'est pas fait pour moi autant arrêter. Je ne sais même pas comment m'y prendre.
De plus, quitter l'éducation nationale ça veut dire décevoir mon entourage, rejeter un emploi, un salaire (quand on n'a pas d'argent...), renoncer à un métier que j'ai toujours voulu faire, ça veut dire avoir étudié toutes ces années et avoir travaillé dur pour un concours pour rien et se retrouver en plein néant sans bouée de sauvetage.

Ce message était long mais si jamais quelqu'un ici rencontre la même situation j'aimerais pouvoir discuter...


Ca (en gras) s'appelle une dépression. Ton médecin a raison de te prescrire des antidépresseurs. Il faut les prendre.
Cela ne t’empêchera pas de travailler et ça t'aidera à réfléchir sereinement.

Bon courage !
avatar
Mila Saint Anne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par Aliceinwonderland le Sam 18 Oct 2014 - 16:01

Si elle peut démissionner, retourner chez ses parents et commencer à envisager une reconversion (je veux dire si elle en a vraiment la possibilité matérielle, je n'ai pas lu tout le fil) autant le faire et ne pas sombrer dans les antidépresseurs en repoussant la décision, une fois qu'on a commencé c'est très dur d'arrêter (je l'ai observé chez des proches).

Edit Quand j'ai démissionné, je directement arrêté d'enseigner une fois la lettre envoyée, faut pas exagérer! après, si tu peux te faire arrêter (moi le médecin avait refusé de m'arrêter, il m'avait trouvée en pleine forme) fais-le. La question est de savoir si ce que tu subis est réellement insupportable ou pas. Et t'assurer que tu ne veux vraiment plus enseigner.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stagiaire : envie d'abandonner

Message par mimika le Sam 18 Oct 2014 - 22:03

Je te dirais... comme beaucoup d'autres, FUIS parce qu'après on est coincé, mais ne fuis pas de toute urgence, prépare ton départ , d'abord en t'arrêtant et en réfléchisant à ce que tu peux faire, à ce que tu veux faire (cela c'est le plus difficile, surout suand on n'a jmais envisagé autre chose que l'enseignement).

mimika
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 17 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum