Le SNPDEN s'insurge contre les "exigences disciplinaires inutiles" des jurys de Capes.

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le SNPDEN s'insurge contre les "exigences disciplinaires inutiles" des jurys de Capes.

Message par linkus le Mer 8 Oct 2014 - 8:41

" le contraire ".
Je connais le chemin. lol!

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNPDEN s'insurge contre les "exigences disciplinaires inutiles" des jurys de Capes.

Message par stephane le Mer 8 Oct 2014 - 8:46

@linkus a écrit:" le contraire ".

hmmm je n'ai aps compris :/

stephane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNPDEN s'insurge contre les "exigences disciplinaires inutiles" des jurys de Capes.

Message par linkus le Mer 8 Oct 2014 - 8:51

Stéphane c'est une blague moisi. Laughing
Frdm a dit qu'on ne lui dise pas le contraire.


_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNPDEN s'insurge contre les "exigences disciplinaires inutiles" des jurys de Capes.

Message par stephane le Mer 8 Oct 2014 - 8:52

@linkus a écrit:Stéphane c'est une blague moisi. Laughing
Frdm a dit qu'on ne lui dise pas le contraire.


Haha ok, j'essayais de faire le lien avec les précédents posts mais ça m'avait échappé Smile

stephane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNPDEN s'insurge contre les "exigences disciplinaires inutiles" des jurys de Capes.

Message par frdm le Mer 8 Oct 2014 - 9:01

@stephane a écrit:
Je me souviens également d'un collègue, la 50aine, lettres classiques, affecté sur son premier poste en collège suite à un changement d'académie (uniquement lycée avant), agrégé et même docteur. J'ai eu la sensation d'un immense gâchis : pour lui qui ne s'épanouissait pas avec des élèves même s'il était d'une incroyable bonne volonté et qu'il se remettait sans cesse en question, pour ses élèves qui étaient clairement en décalage avec lui et pour l'institution qui, selon moi, gère mal les potentiels de ses ressources humaines.
On ne peut absolument tirer aucune conclusion à partir d'un cas anecdotique, tu dois bien le savoir. Je pourrais également répondre que je connais très très bien un professeur normalien et docteur en physique théorique qui a quitté la recherche et passé l'agrégation externe de physique et qu'il enseigne maintenant avec beaucoup de plaisir la physique. Et jamais il n'a pensé que son savoir était gâché ou constituait une barrière entre lui et les élèves. Et je connais aussi un professeur qui n'a aucun diplôme, ne connaît pas lui-même certaines parties du programme et se fait chahuter par ses classes : il est une véritable catastrophe ambulante. Mais à nouveau, c'est un cas anecdotique et cela ne prouve rien.
Il vaut mieux argumenter sur des idées ou alors sur des études. Si tu me déniches une étude sérieuse qui montre qu'en moyenne, moins un professeur maîtrise sa matière et mieux ses élèves réussissent alors je la lirai avec intérêt !

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNPDEN s'insurge contre les "exigences disciplinaires inutiles" des jurys de Capes.

Message par frdm le Mer 8 Oct 2014 - 9:03

@linkus a écrit:" le contraire ".
Je connais le chemin. lol!

Chenapan lol!

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNPDEN s'insurge contre les "exigences disciplinaires inutiles" des jurys de Capes.

Message par stephane le Mer 8 Oct 2014 - 9:07

@frdm a écrit:On ne peut absolument tirer aucune conclusion à partir d'un cas anecdotique, tu dois bien le savoir. Je pourrais également répondre que je connais très très bien un professeur normalien et docteur en physique théorique qui a quitté la recherche et passé l'agrégation externe de physique et qu'il enseigne maintenant avec beaucoup de plaisir la physique. Et jamais il n'a pensé que son savoir était gâché ou constituait une barrière entre lui et les élèves. Et je connais aussi un professeur qui n'a aucun diplôme, ne connaît pas lui-même certaines parties du programme et se fait chahuter par ses classes : il est une véritable catastrophe ambulante. Mais à nouveau, c'est un cas anecdotique et cela ne prouve rien.

Totalement, j'ai bien précisé à plusieurs reprises que c'était soit mon cas, soit un cas particulier. Je ne suis pas du genre à généraliser comme certains peuvent le faire. Je maintiens toutefois qu'il y a un problème au niveau du recrutement et de cette "crise des vocations" car le rapport pénibilité/rémunération/qualification n'est pas satisfaisant.

@frdm a écrit:Il vaut mieux argumenter sur des idées ou alors sur des études. Si tu me déniches une étude sérieuse qui montre qu'en moyenne, moins un professeur maîtrise sa matière et mieux ses élèves réussissent alors je la lirai avec intérêt !

Je n'ai bien évidemment pas d'études du genre ... La seule que j'ai en tête et qui pourrait être intéressante c'est que l'effet "professeur" a une influence non négligeable sur la réussite des élèves. Il faudrait que je la retrouve (ou si d'autres en ont le lien qu'ils n'hésitent pas).

Edit : http://le-mammouth-dechaine.fr/Ndj/files/2011-07-12-effetenseignant-na-qsociales-232.pdf et là on me dira que l'étude est biaisée, commandée par un gouvernement de vendus, etc ? Smile Et qu'on parle d'efficacité de l'enseignant ce qui est une hérésie ? Prenez le temps de lire l'étude, quelques morceaux choisis en relation avec le sujet :

Page 6
"Quelles sont les caractéristiques d'un "bon enseignant" ?
[...] le premier reflexe consiste à tester l'effet de ce qui se mesure simplement : le niveau de formation initiale et l'ancienneté. Ces deux caractéristiques sont pourtant loin de pouvoir expliquer les différences d'efficacité des enseignants. Pour comprendre ces dernières il s'agit d'observer la manière dont l'enseignant travaille, in concreto".

Page 7 intéressante également : l'expérience semble être plus impactante sur la réussite des élèves que le niveau de qualification de l'enseignant.

Page 9 : enseignant "meilleur" (je reprends les termes de l'étude hein, me caillassez pas) lorsque le métier est mieux rémunéré puisque le nombre de candidats potentiels pour les postes est plus élevé ce qui contribue à améliorer la "qualité" des candidats retenus (donc des derniers retenus cf un post précédent expliquant que le succès d'un concours se définit à partir du dernier reçu). (ce que j'évoquais quand je parlais de revalorisation nécessaire).

stephane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum