Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par invitéW le Jeu 2 Oct 2014 - 16:29

VousNousIls a écrit:Pouvez-vous nous en dire plus sur un de vos grands chan­tiers en cours, la réforme de l'évaluation des élèves, ainsi que la réforme des pro­grammes scolaires ?

En ce qui concerne la Conférence natio­nale sur l'évaluation des élèves, nous en sommes à la phase finale de com­po­si­tion du jury, les can­di­da­tures sont closes depuis le 27 sep­tembre. Nous en avons reçu plus de 1000 et nous allons pro­po­ser un jury com­posé de 30 per­sonnes, pro­fes­sion­nels de l'éducation, parents, lycéens, membres d'associations... Un site inter­net sera égale­ment mis en ligne en octobre pour accom­pa­gner ce tra­vail et pré­sen­ter les avan­cées au grand public. Ce tra­vail se conclura par trois jours de confé­rence natio­nale en décembre. Pour nous, ce chan­tier est abso­lu­ment cru­cial, car nous allons mettre en œuvre bien­tôt un nou­veau socle com­mun, des nou­veaux pro­grammes, un nou­veau col­lège, de nou­veaux cycles, un lien ren­forcé école-collège, et si nous n'associons pas ces réformes à une réforme de l'évaluation, nous serons en décalage.En effet, tra­vailler sur la réus­site des élèves et la lutte contre les inéga­li­tés sans se poser la ques­tion de l'évaluation n'est pas cohé­rent . Je n'ai pas d'idée pré­con­çue sur ce que devront être les résul­tats de la réflexion menée par la confé­rence, mais en tout cas, il ne faut pas se dire qu'en matière d'évaluation, tout ce que l'on a fait jusqu'à pré­sent était la meilleure des choses. L'évaluation est un des éléments qui doit être mis au ser­vice de la réus­site des élèves.

Cela signi­fie la sup­pres­sion des notes ?

Les notes en elles-mêmes ne me gênent pas. Mais quel est leur rôle ? Aident-elles l'élève à pro­gres­ser ? Comment les utilise-t-on pour l'orientation ? On parle de décro­chage sco­laire et d'envie d'apprendre : com­ment faire jus­te­ment pour mettre les évalua­tions plus en cohé­rence avec le pro­jet per­son­nel de l'élève et avec ses compétences ?
Lire l'article en entier.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par BR le Jeu 2 Oct 2014 - 18:12

Logique de DGESCO : le tri, c'est le mal. L'orientation, c'est le bien.

BR
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par neomath le Jeu 2 Oct 2014 - 18:26

Je n'ai pas d'idée pré­con­çue sur ce que devront être les résul­tats de la réflexion menée par la confé­rence, mais ...
mdr

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Balthazaard le Jeu 2 Oct 2014 - 18:27

"Je n'ai pas d'idée pré­con­çue sur ce que devront être les résul­tats"

J'aurais aimé voir son nez quand elle a dit cela!

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Lefteris le Jeu 2 Oct 2014 - 18:52

Tous les poncifs , toutes les incantations creuses, sont consciencieusement égrenés , socle, rapprochement  primaire collège, formation entre pairs, projets..   les uns après les autres Sleep  Sleep , avec l'inévitable petit détour par la Finlande.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par MUTIS le Jeu 2 Oct 2014 - 19:10

Allez tous à Polytechnique et à l'ENS ! Tous médecins, avocats, chercheurs et ministres ! Trier c'est mal, classer c'est mal ! Quel lot de poncifs consternants ! Tout le monde avec toutes les compétences ! L'école du narcissisme roi et de l'enfant sans frustration, des enseignants au service de l'ego et du selfie, des valets distributeurs généreux de compétences multiples pour tous !
Et n°2 au Ministère ! On croit rêver...
Heureusement, que je n'ai pas connu cette pédagogie misérable, car fils de pauvres et de démunis, je n'aurais jamais été poussé à me défoncer pour décrocher l'agrég...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Roumégueur Ier le Jeu 2 Oct 2014 - 19:14

"si nous n'associons pas ces réformes à une réforme de l'évaluation, nous serons en décalage.En effet, tra­vailler sur la réus­site des élèves et la lutte contre les inéga­li­tés sans se poser la ques­tion de l'évaluation n'est pas cohé­rent . Je n'ai pas d'idée pré­con­çue sur ce que devront être les résul­tats de la réflexion menée par la confé­rence, mais en tout cas, il ne faut pas se dire qu'en matière d'évaluation, tout ce que l'on a fait jusqu'à pré­sent était la meilleure des choses"

Et donc, puisque les enseignants ont été consultés, nous pouvons maintenant mettre en œuvre une évaluation positive, bienveillante, dont le socle est le principe organisateur, où l'échec est enfin proscrit et où il existe toujours un niveau minimum atteint. Tout cela, bien sûr, pour mieux partager l'égalité de la misère éducative, euh pardon, l'égalité des chances.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Fraser le Jeu 2 Oct 2014 - 19:38

"si nous n'associons pas ces réformes à une réforme de l'évaluation, nous serons en décalage.En effet, tra­vailler sur la réus­site des élèves et la lutte contre les inéga­li­tés sans se poser la ques­tion de l'évaluation n'est pas cohé­rent . Je n'ai pas d'idée pré­con­çue sur ce que devront être les résul­tats de la réflexion menée par la confé­rence, mais en tout cas, il ne faut pas se dire qu'en matière d'évaluation, tout ce que l'on a fait jusqu'à pré­sent était la meilleure des choses"


Un systeme d'évaluation est bon si et seulement si il ne se traduit que par des bons résultats professeur

Allez hop, 100% de réussite au Bac 2015 cheers


Pour l'anecdote, sur notre circo, en REP+, interdiction de mettre des notes, pour les livrets d’évaluation de 4 pages, on ne doit mettre une croix que si la compétence est validée (si non, on ne met rien....il m'est arrivé qu'un livret reparte vierge dans la famille avec en fin d'année un refus de redoublement, bon...)....et nous sommes fortement incités à utiliser Sacoche
Et pour finir, on vient d'avoir un livret d'eval d'une école d'application de centre ville. Ils ne s’embêtent pas: y sont inscrits les notes reçues et la moyenne par matières, le tout faisant une page cafe

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par fracflo le Jeu 2 Oct 2014 - 19:44

Les professeurs sont là pour faire progresser les élèves mais aussi pour les diriger vers ce qui est le mieux pour eux, ce qui passe nécessairement par un classement.

fracflo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Iphigénie le Jeu 2 Oct 2014 - 20:03

En ce qui concerne la Conférence natio­nale sur l'évaluation des élèves, nous en sommes à la phase finale de com­po­si­tion du jury, les can­di­da­tures sont closes depuis le 27 sep­tembre. Nous en avons reçu plus de 1000 et nous allons pro­po­ser un jury com­posé de 30 per­sonnes,
Punaise, quelle sélection! Rolling Eyes
Car tel est notre bon plaisir.
C'est bien, quand même, que notre élite, sortie des parcours les plus sélectifs et occupant les fonctions les plus élevées dans la hiérarchie, se penche sur l'amélioration du sort des malheureux...


Dernière édition par Iphigénie le Jeu 2 Oct 2014 - 20:12, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par bensonlouise le Jeu 2 Oct 2014 - 20:11

Nous n'utilisons plus de thermomètre, il n'y a donc plus de fièvre, donc tout va bien.... notre éducation nationale est en bonne santé...

bensonlouise
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Gryphe le Jeu 2 Oct 2014 - 20:34

Notre sys­tème trie les élèves, les classe. Cela n'est plus pos­sible : il y a beau­coup de voies de réus­site dif­fé­rentes.
Notre système nous pousse à orienter un maximum d'élèves vers le lycée général et juge la performance des établissements en partie sur cela : le % d'élèves orientés vers le lycée général.
C'est effectivement le système qui demande de classer. humhum

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par zoupinette le Jeu 2 Oct 2014 - 20:39

A notre chère ancienne rectrice, fan d'Antibi et de l' EPCC. Nous étions fortement incités à rentrer dans ce moule...

zoupinette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par neomath le Jeu 2 Oct 2014 - 20:45

forrester1 a écrit:
Et pour finir, on vient d'avoir un livret d'eval d'une école d'application de centre ville. Ils ne s’embêtent pas: y sont inscrits les notes reçues et la moyenne par matières, le tout faisant une page cafe

Nous avons tous bien compris que l'"évaluation bienveillante" et autres fadaises n'est que l'habillage de l'abandon de toute exigence scolaire. Et que ceci ne concerne pas, bien sûr, les enfants des beaux quartiers.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Olympias le Jeu 2 Oct 2014 - 21:39

Et ça continue...l'élitisme pour les uns (ceux de F. Robine sont-ils dans un collège REP, ECLAIR...?) et la médiocrité organisée pour les autres. furieux furieux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par neomath le Jeu 2 Oct 2014 - 21:47

Encore une perle dans l'article :
en Finlande par exemple, les élèves n'ont pas de notes à l'école élémen­taire. Ensuite, il y a des notes sur 10, mais elles ne peuvent jamais être infé­rieures à 4.
Cette dame croit donc vraiment que les enfants des pauvres et leurs parents sont tellement stupides qu'un 4 sur une échelle de 4 à 10 leur fera moins d'effet qu'un zéro sur une échelle de zéro à 20 ?

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Olympias le Jeu 2 Oct 2014 - 21:53

@neomath a écrit:Encore une perle dans l'article :
en Finlande par exemple, les élèves n'ont pas de notes à l'école élémen­taire. Ensuite, il y a des notes sur 10, mais elles ne peuvent jamais être infé­rieures à 4.
Cette dame croit donc vraiment que les enfants des pauvres et leurs parents sont tellement stupides qu'un 4 sur une échelle de 4 à 10 leur fera moins d'effet qu'un zéro sur une échelle de zéro à 20 ?
Et dire qu'elle est diplômée en physique...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Bouboule le Jeu 2 Oct 2014 - 21:55

@neomath a écrit:Encore une perle dans l'article :
en Finlande par exemple, les élèves n'ont pas de notes à l'école élémen­taire. Ensuite, il y a des notes sur 10, mais elles ne peuvent jamais être infé­rieures à 4.
Cette dame croit donc vraiment que les enfants des pauvres et leurs parents sont tellement stupides qu'un 4 sur une échelle de 4 à 10 leur fera moins d'effet qu'un zéro sur une échelle de zéro à 20 ?

C'est déjà en place pour les collègues ; à une certaine agrégation interne, il est interdit de mettre moins de 5/20 à l'oral, ce qui peut poser problème quand il s'agit d'admettre certains cas problématiques.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Ilse le Jeu 2 Oct 2014 - 21:58

J'appliquerais tout cela quand les grands lycées et collèges parisiens le feront...

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Olympias le Jeu 2 Oct 2014 - 22:01

C'est pas demain la veille...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par MUTIS le Jeu 2 Oct 2014 - 22:08

Will.T a écrit:
VousNousIls a écrit: com­ment faire jus­te­ment pour mettre les évalua­tions plus en cohé­rence avec le pro­jet per­son­nel de l'élève et avec ses compétences ?
Lire l'article en entier.
Shocked affraid

Dis moi quel est ton projet personnel (à 11 ans ou 14 par exemple) et tes compétences, je mettrai en cohérence tes évaluations...
Alors là je dois dire que ça m'en bouche un coin ! Shocked

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Ilse le Jeu 2 Oct 2014 - 22:12

Je sais, et cela me révolte. Qu'ils commencent par appliquer leurs réformes géniales à LEURS enfants !


Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Roumégueur Ier le Dim 5 Oct 2014 - 8:37

Cette interview est tout de même assez parlante :
Sur l'exemple de la Finlande, où le 4 c'est le zéro et qui semble avoir les faveurs de la DGESCO :

"Est-ce que cer­tains pays appliquent déjà une nou­velle forme d'évaluation ?
Oui, en Finlande par exemple, les élèves n'ont pas de notes à l'école élémen­taire. Ensuite, il y a des notes sur 10, mais elles ne peuvent jamais être infé­rieures à 4. L'objectif n'est pas de dire aux élèves que tout est par­fait, mais de leur dire, cela a été acquis et cela doit être retra­vaillé. Notre sys­tème trie les élèves, les classe. Cela n'est plus pos­sible : il y a beau­coup de voies de réus­site dif­fé­rentes. Il faut tra­vailler aussi sur l'orientation, la for­ma­tion tout au long de la vie, car en France aujourd'hui, ce que vous faites entre 15 et 18 ans déter­mine toute votre existence !"


Sur le collège unique qu'il faut garder mais individualiser (Mouarf, quel grand écart : tous dans un même moule, mais ce moule doit être différent : on fait comment? Simple, on multiplie les travaux de groupe, c'était si facile en fait...) :

"On a aujourd'hui besoin de beau­coup plus de sou­plesse au col­lège et d'être davan­tage dans une logique de socle, c'est-à-dire de savoirs à maî­tri­ser mais égale­ment de com­pé­tences diverses. Les col­lèges devraient pou­voir dis­po­ser de plus de liberté pour déve­lop­per des pro­jets adap­tés à leurs publics. Sans remettre en cause le col­lège unique, il faut davan­tage de per­son­na­li­sa­tion. Il faut regar­der en face l'hétérogénéité du col­lège, et donc accom­pa­gner davan­tage les élèves pour leur pro­po­ser de s'engager, leur pro­po­ser des pro­jets dans les­quels ils se retrouvent, des tra­vaux de groupe, des par­cours en éduca­tion artis­tique et cultu­relle... Car dans ce type de pro­jets sou­vent des com­pé­tences insoup­çon­nées des élèves – capa­cité de prise de parole, de recherche d'information, de prise d'initiative, de tra­vail en groupe... — vont pou­voir se révé­ler. Encore une fois se pose la ques­tion de l'évaluation : est-on capable de prendre en compte ces compétences ?"

Sur le décrochage, un passage culte sur 'l'élève mythique' : quand on a lu le projet de nouveau socle qui propose finalement un élève parfait, la quintessence de ce qu'une société moderne peut offrir, un élève qui maîtrise tout, qui a de la compassion, s'engage à tire-larigot, a un esprit critique et lutte contre les obscurantismes ; cet élève n'est pas que 'rare', il n'existe pas, du moins pas dans nos classes. L'expression prête vraiment à rire :

"Il s'agit là pour vous de la clé pour lut­ter contre le décro­chage scolaire ?
Oui, j'en suis convain­cue, d'ailleurs si l'on regarde le rap­port qui a été publié en juin der­nier sur le décro­chage sco­laire, il s'avère que l'on s'intéresse à la remé­dia­tion, et pas assez à la pré­ven­tion. Il faut s'attaquer aux racines du décro­chage. Pour cela, une évalua­tion qui per­met de mieux valo­ri­ser les com­pé­tences des élèves est néces­saire, tout en les aidant à pro­gres­ser sur ce qu'ils ne maî­trisent pas. Il faut savoir recon­naître dif­fé­rents types d'intelligence et pas seule­ment l'élève mythique qui d'ailleurs est rare. Proposer de la mise en action, du tra­vail de groupe, de la média­tion entre pairs, appor­ter très tôt de l'aide, par­fois dès l'école pri­maire : voilà des pistes à explo­rer. Quand la méthode stan­dard ne fonc­tionne pas, il faut trou­ver un moyen de réem­bar­quer l'élève."

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Florence Robine : "Notre système trie les élèves, les classe. Ce n'est plus possible"

Message par Normandyx le Dim 5 Oct 2014 - 9:18

il me parait de plus en plus évident que les petits enfants que je n'ai pas encore n'iront pas à l'école publique, je vais demander à mon banquier s'il prévoit un plan d'épargne correspondant à cette dépense à venir.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum