"L'absentéisme des profs"

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par William Foster le Sam 5 Mar 2016 - 19:46

Armide a écrit:Bouillon de culture dont nous sommes les pivots ?
Pourquoi j'ai l'impression qu'il manque une apostrophe dans cette question ? scratch

William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par phil(...) le Sam 5 Mar 2016 - 19:49

Bien vu Bernard!
avatar
phil(...)
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Rendash le Sam 5 Mar 2016 - 20:03

Luigi_B a écrit:
Robert Die (PEEP) a écrit:Le prof de maths pourrait très bien assurer un cours de remplacement en SVT ou en chimie : il y a une certaine polyvalence à organiser.

PS : Ce parent a organisé, en recrutant une étudiante, trois jours de cours de maths pour une dizaine d'élèves chez lui.

http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/absenteisme-des-profs-jusqu-a-10-000-jours-de-classes-perdus-selon-la-fcpe-768937.html


Il a une drôle de façon de présenter les choses : à l'entendre, il a "fait cours pendant trois jours à des élèves de sixième dans son salon". Il précise quelques secondes plus tard qu'il a "fait des photocopies pour les transmettre à une étudiante". (Bon en réécoutant, il explique qu'il a "organisé" ces cours), OK).

Et sa connaissance du système est exceptionnelle : "les vacataires sont certainement payés plus que les profs normals (sic)"
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Daphné le Sam 5 Mar 2016 - 20:09

Les profs normals ?? Sans déc Very Happy
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Rendash le Sam 5 Mar 2016 - 20:17

Daphné a écrit:Les profs normals ?? Sans déc Very Happy

Pour être honnête, je précise qu'il se reprend immédiatement. Mais c'est plus visible (...audible) pour le péquin moyen que sa sortie sur le "prof de maths qui peut assurer des cours de SVT ou de chimie".
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par amour le Sam 5 Mar 2016 - 20:46

dita a écrit:
amour a écrit:
Handsome Devil a écrit:
Luigi_B a écrit:Oui ça me rappelle la prose de l'iFRAP (repris par "Challenges") :
D'un département à l'autre, le taux d'absentéisme pour maladie ou maternité...

Pour moi ce n'est pas choquant dans la mesure où dans les deux cas ce sont des absences qui se répercutent sur l'organisation du travail et le service offert au public, en particulier si le risque d'absence n'est pas géré correctement par les dirigeants (remplacements prévus, répartition des tâches avec le personnel restant, etc).
Il ne faut pas voir un dénigrement systématique partout.

Comme cela a été noté, la formulation du titre est un dénigrement, même si je vous rejoins sur la gestion. Il me semble que les journalistes devraient d'ailleurs, pour faire bonne mesure, se pencher sur le "management" sauvage à l'EN. De plus en plus de professeurs titulaires absents pour raison médicale subissent de la part de leur hiérarchie et plus particulièrement de la part  de leur CDE, des pressions qui dans une entreprise privée, aboutiraient très vite à de lourdes (enfin, lourdes, pour encore quelques temps je l'espère Rolling Eyes ) sanctions aux prud'hommes. Les chefs d'établissements sont appelés à jouer aux managers, mais sont de mauvais managers sans expérience qui n'hésitent pas à outrepasser leurs droits, voire les connaissent mal.  

Qu'ont fait les CDE ? Téléphoné aux collègues malades ?

Oui, Dita, non seulement certains CDE téléphonent aux collègues malades mais parfois ils leur demandent plus ou moins poliment de reprendre le plus vite possible, mettent en avant l'agacement des parents, font pression sur les collègues de même matière déjà débordés pour prendre des heures sup de ci, de là, ce qui ne manque pas de détériorer l'ambiance de travail, demandent même parfois au professeur absent de "recommander" une personne pour le remplacer, et ça, c'est seulement pour les arrêts de travail courts ou de moyenne durée...
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Paddy le Sam 5 Mar 2016 - 21:03

Luigi_B a écrit:
Robert Die (PEEP) a écrit:Le prof de maths pourrait très bien assurer un cours de remplacement en SVT ou en chimie : il y a une certaine polyvalence à organiser.

PS : Ce parent a organisé, en recrutant une étudiante, trois jours de cours de maths pour une dizaine d'élèves chez lui.

http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/absenteisme-des-profs-jusqu-a-10-000-jours-de-classes-perdus-selon-la-fcpe-768937.html

RMC info c'est radio "café du commerce" et son pendant télé est BFMTV. Tout ce qui peut s'y raconter est pris pour argent comptant, c'est pitoyable.
Et nous derrière, il faut leur apprendre à être critique. No
avatar
Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par dita le Dim 6 Mar 2016 - 12:24

amour a écrit:
dita a écrit:
amour a écrit:
Handsome Devil a écrit:

Pour moi ce n'est pas choquant dans la mesure où dans les deux cas ce sont des absences qui se répercutent sur l'organisation du travail et le service offert au public, en particulier si le risque d'absence n'est pas géré correctement par les dirigeants (remplacements prévus, répartition des tâches avec le personnel restant, etc).
Il ne faut pas voir un dénigrement systématique partout.

Comme cela a été noté, la formulation du titre est un dénigrement, même si je vous rejoins sur la gestion. Il me semble que les journalistes devraient d'ailleurs, pour faire bonne mesure, se pencher sur le "management" sauvage à l'EN. De plus en plus de professeurs titulaires absents pour raison médicale subissent de la part de leur hiérarchie et plus particulièrement de la part  de leur CDE, des pressions qui dans une entreprise privée, aboutiraient très vite à de lourdes (enfin, lourdes, pour encore quelques temps je l'espère Rolling Eyes ) sanctions aux prud'hommes. Les chefs d'établissements sont appelés à jouer aux managers, mais sont de mauvais managers sans expérience qui n'hésitent pas à outrepasser leurs droits, voire les connaissent mal.  

Qu'ont fait les CDE ? Téléphoné aux collègues malades ?

Oui, Dita, non seulement certains CDE téléphonent aux collègues malades mais parfois ils leur demandent plus ou moins poliment de reprendre le plus vite possible, mettent en avant l'agacement des parents, font pression sur les collègues de même matière déjà débordés pour prendre des heures sup de ci, de là, ce qui ne manque pas de détériorer l'ambiance de travail, demandent même parfois au professeur absent de "recommander" une personne pour le remplacer, et ça, c'est seulement pour les arrêts de travail courts ou de moyenne durée...

Donc, ne pas répondre au téléphone quand on est malade. Filtrer avec le répondeur. C'est terrifiant, ce que tu écris.
avatar
dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Balthamos le Dim 6 Mar 2016 - 12:29

Dita, j'ai eu le droit à des commentaires franchement déplacés lors de mon dernier congé maladie. 
J'en prends jamais mais j'ai enchaîné grippe puis gastro donc deux arrêts.
La secrétaire puis le chef m'ont fait des réflexions du style "quand on est malade, on est malade même le week end" (grippe première semaine, gastro l'autre...) ou encore "et ca sera quoi la semaine prochaine?"? Enfin le chef m'a proposé de rattraper. Je lui ai ri au nez. 
Mais comme quoi, la hiérarchie peut faire pression et ce n'est absolument pas normal.
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Shere Khan le Dim 6 Mar 2016 - 13:22

dita a écrit:
amour a écrit:
dita a écrit:
amour a écrit:

Comme cela a été noté, la formulation du titre est un dénigrement, même si je vous rejoins sur la gestion. Il me semble que les journalistes devraient d'ailleurs, pour faire bonne mesure, se pencher sur le "management" sauvage à l'EN. De plus en plus de professeurs titulaires absents pour raison médicale subissent de la part de leur hiérarchie et plus particulièrement de la part  de leur CDE, des pressions qui dans une entreprise privée, aboutiraient très vite à de lourdes (enfin, lourdes, pour encore quelques temps je l'espère Rolling Eyes ) sanctions aux prud'hommes. Les chefs d'établissements sont appelés à jouer aux managers, mais sont de mauvais managers sans expérience qui n'hésitent pas à outrepasser leurs droits, voire les connaissent mal.  

Qu'ont fait les CDE ? Téléphoné aux collègues malades ?

Oui, Dita, non seulement certains CDE téléphonent aux collègues malades mais parfois ils leur demandent plus ou moins poliment de reprendre le plus vite possible, mettent en avant l'agacement des parents, font pression sur les collègues de même matière déjà débordés pour prendre des heures sup de ci, de là, ce qui ne manque pas de détériorer l'ambiance de travail, demandent même parfois au professeur absent de "recommander" une personne pour le remplacer, et ça, c'est seulement pour les arrêts de travail courts ou de moyenne durée...

Donc, ne pas répondre au téléphone quand on est malade. Filtrer avec le répondeur. C'est terrifiant, ce que tu écris.

"non seulement certains CDE téléphonent aux collègues malades"
Dites, les copains, ça, c'est considéré comme une FAUTE PROFESSIONNELLE GRAVE. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou d'un syndicat digne de ce nom, il vous expliquera, vous pouvez boire du petit lait.
avatar
Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Zenxya le Dim 6 Mar 2016 - 13:28

Pendant un arrêt maladie, ma PA m'avait envoyé par la poste les copies du bac blanc, avec un petit mot me disant que ce n'était pas pressé mais .... , j'avais bien compris que si je pouvais le faire avant la fin de l'AM et transmettre les notes, ça ne serait pas plus mal.
Je l'avais très mal pris.

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
avatar
Zenxya
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par amour le Dim 6 Mar 2016 - 16:33

Zenxya a écrit:Pendant un arrêt maladie, ma PA m'avait envoyé par la poste les copies du bac blanc, avec un petit mot me disant que ce n'était pas pressé mais .... , j'avais bien compris que si je pouvais le faire avant la fin de l'AM et transmettre les notes, ça ne serait pas plus mal.
Je l'avais très mal pris.

Dans pareil cas je conseillerais de répondre par la même voie, c'est à dire par la poste, éventuellement avec A/R. (meuh non, ça n'est pas un manque de "révérence" vis à vis du PA, c'est pour être sûr que les copies, retournées à l'expéditeur arrivent à bon port Wink ) en précisant dans la petite note polie qui accompagne la date précise de demande de correction. Faut pas pousser.
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par leskhal le Dim 6 Mar 2016 - 17:17

Il m'est arrivé de remplacer un collègue quelques heures pour cause de congé parental, en étant prévenu quelques jours à l'avance.
J'ai été payé en HSE, certes avec 6 mois de retard, mais ce fut payé.
Il faut en profiter, ça risque donc de ne plus durer Shocked

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin
avatar
leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par dita le Lun 7 Mar 2016 - 9:46

Ca fait peur, ce que vous écrivez, sur les CDE.
avatar
dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Herrelis le Lun 7 Mar 2016 - 13:17

Zenxya a écrit:Pendant un arrêt maladie, ma PA m'avait envoyé par la poste les copies du bac blanc, avec un petit mot me disant que ce n'était pas pressé mais .... , j'avais bien compris que si je pouvais le faire avant la fin de l'AM et transmettre les notes, ça ne serait pas plus mal.
Je l'avais très mal pris.
 Lors de ma première année, j'avais des 6ème et c'était encore la belle époque des évaluations. J'ai fait une fausse couche qui s'est terminée en hémorragie au travail et évacuation en ambulance, le tout devant les élèves, les collègues, le principal... j'ai été arrêtée une semaine... on m'a apporté chez moi les livrets à corriger en me signalant qu'on viendrait les chercher, toujours chez moi, deux jours plus tard. Bah vi, je n'avais rien d'autre à faire, on s'en doute  Rolling Eyes .

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
Herrelis
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Daphné le Lun 7 Mar 2016 - 13:40

Herrelis a écrit:
Zenxya a écrit:Pendant un arrêt maladie, ma PA m'avait envoyé par la poste les copies du bac blanc, avec un petit mot me disant que ce n'était pas pressé mais .... , j'avais bien compris que si je pouvais le faire avant la fin de l'AM et transmettre les notes, ça ne serait pas plus mal.
Je l'avais très mal pris.
 Lors de ma première année, j'avais des 6ème et c'était encore la belle époque des évaluations. J'ai fait une fausse couche qui s'est terminée en hémorragie au travail et évacuation en ambulance, le tout devant les élèves, les collègues, le principal... j'ai été arrêtée une semaine... on m'a apporté chez moi les livrets à corriger en me signalant qu'on viendrait les chercher, toujours chez moi, deux jours plus tard. Bah vi, je n'avais rien d'autre à faire, on s'en doute  Rolling Eyes .

C'est indécent et.............................. parfaitement illégal !
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Jane le Mar 8 Mar 2016 - 6:56

Quant à moi, on m'a demandé de corriger des copies, de remplir les bulletins, et pourquoi pas, de venir aux conseils de classes si je le voulais bien pendant mon congé maternité sous prétexte que la remplaçante ne connaissait pas bien les classes Shocked
Dans le même ordre d'idée, le CDE (le même) avait demandé à une collègue les coordonnées téléphoniques du médecin qui devait l'opérer pendant le brevet blanc, parce que "la date de l'opération tombait vraiment mal" et qu'elle n'allait pas pouvoir corriger (ma collègue devait subir une ablation du sein en raison d'un cancer).

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par JPhMM le Mar 8 Mar 2016 - 7:09

Jane a écrit:Dans le même ordre d'idée, le CDE (le même) avait demandé à une collègue les coordonnées téléphoniques du médecin qui devait l'opérer pendant le brevet blanc, parce que "la date de l'opération tombait vraiment mal" et qu'elle n'allait pas pouvoir corriger (ma collègue devait subir une ablation du sein en raison d'un cancer).
Mais quelle horreur ! pale

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Jane le Mar 8 Mar 2016 - 7:24

JPhMM a écrit:
Jane a écrit:Dans le même ordre d'idée, le CDE (le même) avait demandé à une collègue les coordonnées téléphoniques du médecin qui devait l'opérer pendant le brevet blanc, parce que "la date de l'opération tombait vraiment mal" et qu'elle n'allait pas pouvoir corriger (ma collègue devait subir une ablation du sein en raison d'un cancer).
Mais quelle horreur ! pale

Grande classe, n'est-ce pas ? De mon côté (toujours le même CDE), je devais subir une opération bénigne (mais fonctionnelle, nécessitant une mise au repos d'environ 3 semaines); je préviens donc l'établissement. Eh on on m'a collé un contrôle médical bien que j'aie fourni le bulletin d'hospitalisation qu'on m'avais remis. Le médecin qui m'avait contrôlée était dans une colère noire; il s'était plaint de l'EN en général et de ce CDE en particulier qui lui faisait perdre un temps précieux puisque dans la majorité des cas, les contrôles étaient injustifiés.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Pouce le Mar 8 Mar 2016 - 8:34

Je suis actuellement en arrêt de travail (décès dramatique dans la famille de mon mari dont je ne souhaite pas parler ici). Le principal de mon établissement 2 ( parfaitement au courant de la situation et présent aux obsèques), vient de me téléphoner sur le fixe et sur le portable ( je n'ai pas répondu) et de m'envoyer un mail me demandant de saisir les appréciations pour ce soir.
Je suis en colère qu'il ait osé me demander cela. Je ne vais même pas répondre à son mail.

Pouce
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Reine Margot le Mar 8 Mar 2016 - 8:41

Certains CDE ont vraiment un comportement indécent, et illégal qui plus est. La seule réponse (si on en donne une, le silence du mépris peut suffire) serait de dire : "j'ai un arrêt maladie, je ne travaille pas pendant mes arrêts maladie".

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par User5899 le Mar 8 Mar 2016 - 8:42

JPhMM a écrit:Que les réunions et formations fussent comptées comme absences m'inspirerait à utiliser des qualificatifs violemment peu amènes pour désigner les responsables de cette étude.

I love you

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Rendash le Mar 8 Mar 2016 - 8:43

C'est à vomir. Mais tu ne consultes pas tes mails pro pendant ton arrêt, donc tu ne peux pas répondre.
Condoléances, Pouce fleurs
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par User5899 le Mar 8 Mar 2016 - 8:46

Jane a écrit:
JPhMM a écrit:
Jane a écrit:Dans le même ordre d'idée, le CDE (le même) avait demandé à une collègue les coordonnées téléphoniques du médecin qui devait l'opérer pendant le brevet blanc, parce que "la date de l'opération tombait vraiment mal" et qu'elle n'allait pas pouvoir corriger (ma collègue devait subir une ablation du sein en raison d'un cancer).
Mais quelle horreur ! pale

Grande classe, n'est-ce pas ? De mon côté (toujours le même CDE), je devais subir une opération bénigne (mais fonctionnelle, nécessitant une mise au repos d'environ 3 semaines); je préviens donc l'établissement. Eh on on m'a collé un contrôle médical bien que j'aie fourni le bulletin d'hospitalisation qu'on m'avais remis. Le médecin qui m'avait contrôlée était dans une colère noire; il s'était plaint de l'EN en général et de ce CDE en particulier qui lui faisait perdre un temps précieux puisque dans la majorité des cas, les contrôles étaient injustifiés.
Le bulletin d'hospitalisation n'est pas accepté, en tout cas au rectorat de Besançon. Il faut un arrêt de travail en bonne et due forme. Comme si, hospitalisé, on n'avait que ce souci en tête...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par User5899 le Mar 8 Mar 2016 - 8:49

Herrelis a écrit:
Zenxya a écrit:Pendant un arrêt maladie, ma PA m'avait envoyé par la poste les copies du bac blanc, avec un petit mot me disant que ce n'était pas pressé mais .... , j'avais bien compris que si je pouvais le faire avant la fin de l'AM et transmettre les notes, ça ne serait pas plus mal.
Je l'avais très mal pris.
 Lors de ma première année, j'avais des 6ème et c'était encore la belle époque des évaluations. J'ai fait une fausse couche qui s'est terminée en hémorragie au travail et évacuation en ambulance, le tout devant les élèves, les collègues, le principal... j'ai été arrêtée une semaine... on m'a apporté chez moi les livrets à corriger en me signalant qu'on viendrait les chercher, toujours chez moi, deux jours plus tard. Bah vi, je n'avais rien d'autre à faire, on s'en doute  Rolling Eyes .
La grande classe...
Ah, les livrets d'évaluation en septembre Razz
Je me rappelle l'année où j'avais dit à mon PA : "Vous allez rire, figurez-vous que je les ai brûlés par accident", et le long fou rire qui nous avait saisis lol!
Comme quoi, autre établissement, autre politique et autre regard...
Les chefs doivent avoir un problème avec le mot "arrêt" dans "arrêt de travail", ou alors ils sont idiots ? Je n'ose y croire Rolling Eyes

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'absentéisme des profs"

Message par Jane le Mar 8 Mar 2016 - 8:51

Cripure a écrit:
Jane a écrit:
JPhMM a écrit:
Jane a écrit:Dans le même ordre d'idée, le CDE (le même) avait demandé à une collègue les coordonnées téléphoniques du médecin qui devait l'opérer pendant le brevet blanc, parce que "la date de l'opération tombait vraiment mal" et qu'elle n'allait pas pouvoir corriger (ma collègue devait subir une ablation du sein en raison d'un cancer).
Mais quelle horreur ! pale

Grande classe, n'est-ce pas ? De mon côté (toujours le même CDE), je devais subir une opération bénigne (mais fonctionnelle, nécessitant une mise au repos d'environ 3 semaines); je préviens donc l'établissement. Eh on on m'a collé un contrôle médical bien que j'aie fourni le bulletin d'hospitalisation qu'on m'avais remis. Le médecin qui m'avait contrôlée était dans une colère noire; il s'était plaint de l'EN en général et de ce CDE en particulier qui lui faisait perdre un temps précieux puisque dans la majorité des cas, les contrôles étaient injustifiés.
Le bulletin d'hospitalisation n'est pas accepté, en tout cas au rectorat de Besançon. Il faut un arrêt de travail en bonne et due forme. Comme si, hospitalisé, on n'avait que ce souci en tête...

J'avais fourni les deux. Le CDE croyait ferme à un arrêt de complaisance (je sortais de congé maternité; l'opération avait dû être retardée en raison de la grossesse et de l'arrivée du nourrisson qui me demandait, de fait, mes deux bras et mes deux jambes).

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum