Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Simone Boué
Niveau 10

Re: Accueillir une élève autiste... en lycée !

par Simone Boué le Sam 4 Oct - 19:59
et se protéger le visage pour ne pas voir le ballon ? Ah de grands souvenirs...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Accueillir une élève autiste... en lycée !

par User5899 le Dim 5 Oct - 1:21
@stench a écrit:
@florestan a écrit:
@stench a écrit:

Mais en fait je suis ton fils :shock:


Razz

Dans mes bras fiston!!! (mais t'es pas nul en sport Stench il me semble? Mon fils ne sait pas rattraper un ballon, d'ailleurs il sait à peine ce qu'est un ballon , il n'en voit absolument pas l'intérêt).

Ah non, quand il faut courir seul en montagne, grimper sur une montagne (donc seul au bout de la corde) ou escalader une coulée de glace, je suis très sportif. N'essaie pas en revanche de me faire jouer à un truc collectif, j'ai passé mes années collèges / lycées à me cacher pour que surtout on ne me passe pas le ballon, ce qui n'arrivait jamais puisque je n'essayais même pas de le réceptionner s'il venait dans ma direction. Laughing
:shock: :shock: :shock:
Mais je suis votre frère !
avatar
JEMS
Modérateur

Re: Accueillir une élève autiste... en lycée !

par JEMS le Dim 5 Oct - 6:05


Neo, la grande famille !
avatar
JEMS
Modérateur

Re: Accueillir une élève autiste... en lycée !

par JEMS le Dim 5 Oct - 6:21
Pour en revenir au sujet initial, j'ai suivi en tant que référent et PP un jeune homme autiste Asperger pendant trois ans. Les débuts ont été un peu rudes, son adaptation n'a pas été très facile dans un grand lycée et dans une classe de bac pro comptabilité remuante par moment. Puis, nous avons travaillé petit à petit avec lui afin de lui permettre d'évoluer sereinement, notamment grâce à un ordinateur portable (il était doué en bureautique et atteint de dysgraphie) mais également de travailler avec lui des notions fondamentales mais quasi impossibles à intégrer pour un autiste (la poésie, le théâtre...) ainsi que l'histoire (il avait eu une crise d'angoisse devant des images de guerre, sa prof était complètement paniquée). J'ai donc travaillé une fois par semaine avec lui, pendant trois heures afin de revoir certaines notions, tantôt me transformant en prof d'anglais, tantôt en prof de français. C'est une expérience enrichissante, épuisante par certains aspects surtout si nous n'avons pas les moyens.
avatar
*Lady of Shalott*
Fidèle du forum

Re: Accueillir une élève autiste... en lycée !

par *Lady of Shalott* le Dim 5 Oct - 7:54
Cripure a écrit:
@stench a écrit:
@florestan a écrit:

Dans mes bras fiston!!! (mais t'es pas nul en sport Stench il me semble? Mon fils ne sait pas rattraper un ballon, d'ailleurs il sait à peine ce qu'est un ballon , il n'en voit absolument pas l'intérêt).

Ah non, quand il faut courir seul en montagne, grimper sur une montagne (donc seul au bout de la corde) ou escalader une coulée de glace, je suis très sportif. N'essaie pas en revanche de me faire jouer à un truc collectif, j'ai passé mes années collèges / lycées à me cacher pour que surtout on ne me passe pas le ballon, ce qui n'arrivait jamais puisque je n'essayais même pas de le réceptionner s'il venait dans ma direction. Laughing
:shock: :shock: :shock:
Mais je suis votre frère !

Je découvre ce matin que j'ai plein de frères et soeurs : Stench, Cripure, Gryphe (d'autres ? Laughing ), et une nouvelle maman : c'est beau les familles recomposées cheers

_________________
"Est-ce que les professeurs vont dans un au-delà spécial quand ils meurent ? fit Cohen. - Je ne crois pas", répondit tristement monsieur Cervelas. Il se demanda un instant s'il existait réellement dans les cieux une grande Heure de Libre. Ça paraissait peu probable. Il y aurait sûrement des corrections à se taper. (T. Pratchett, Les Tribulations d'un mage en Aurient)
avatar
cjouneau
Niveau 2

Re: Accueillir une élève autiste... en lycée !

par cjouneau le Lun 6 Oct - 12:55
Oh, moi aussi j'en ai un chez moi ! Un enfant scolarisé depuis toujours en milieu "normal", que les enseignants craignent de voir arriver dans leur classe le jour de la pré-rentrée, et qu'ils adorent avoir dans leur classe dès la première réunion parents -profs. Parce que mon fils autiste sans retard cognitif (c'est important, ça ôte des soucis à tout le monde. Un élève autiste au lycée n'a a priori pas de retard cognitif. Pour les enfants autistes à retard cognitif, c'est plus compliqué) a des comportements parfois bizarres, des angoisses qui s'expriment, mais il est aussi très franc et exprime des choses que l'enseignant a besoin de savoir (ça va trop vite, il y a trop de bruit, la consigne contient de l'implicite...), l'ambiance de la classe se soude assez vite autour de lui, après un temps d'adaptation, avec des comportements de solidarité que tu aimes voir dans une classe. Bon, soyons honnête, pour ce dernier point je ne sais pas si c'est particulier à lui ou à l'autisme. Côté prof, le bon sens doit primer : super d'appeler les parents pour comprendre les difficultés, et ensuite comme avec les autres élèves : encourager, poser des limites sans crier, etc... Ca t'amène à te poser des questions professionnelles qui sont utiles à tout le monde. Bonne route avec cet enfant !
avatar
Mila Saint Anne
Niveau 9

Re: Accueillir une élève autiste... en lycée !

par Mila Saint Anne le Lun 6 Oct - 22:19
Ca peut servir : Accompagner des élèves avec des troubles du spectre autistique
http://www2.ac-lyon.fr/etab/ien/loire/ressources/ash/spip.php?rubrique44
avatar
Olympias
Prophète

Re: Accueillir une élève autiste... en lycée !

par Olympias le Lun 6 Oct - 22:21
On se sent moins seul !
Contenu sponsorisé

Re: Accueillir une élève autiste... en lycée !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum