Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par marjolie.june le Mar 7 Oct 2014 - 14:59

Comme certains l'ont peut-être vu avec mon post dans la section "reconversion de carrière", je suis en pleine phase de doutes depuis ma mutation.
Après une année de stage dans un collège difficile du 93, j'ai enseigné 4 ans dans un collège difficile (ZEP, APV, sensible) du 94, et depuis septembre, j'enseigne dans un nouveau collège difficile du 94 (ZEP également). C'est moi qui ai demandé ce poste, pour tout un tas de raisons, mais je suis complètement démoralisée par les élèves, qui sont aussi pénibles que ceux que j'avais dans mon précédent collège, et encore plus mauvais. J'y ai gagné au change sur un certain nombre de plans, mais depuis deux semaines, le rapport avec les élèves me pèse beaucoup (je fais trop de discipline à mon sens). Je me lamente et je me déprime, mais je me dis que mon sort est peut-être partagé par beaucoup, et après tout je n'ai peut-être pas à me plaindre : je gagne correctement ma vie, j'ai des groupes de latin qui me demandent de faire un peu moins de discipline qu'en français et je n'ai jamais connu la joie d'être TZR.
J'aimerais bien connaitre vos parcours, pour savoir si je dois relativiser ma situation ou si je dois arriver à la conclusion que je suis très nulle en stratégie de mutation.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Lefteris le Mar 7 Oct 2014 - 18:05

@marjolie.june a écrit:Comme certains l'ont peut-être vu avec mon post dans la section "reconversion de carrière", je suis en pleine phase de doutes depuis ma mutation.
Après une année de stage dans un collège difficile du 93, j'ai enseigné 4 ans dans un collège difficile (ZEP, APV, sensible) du 94, et depuis septembre, j'enseigne dans un nouveau collège difficile du 94 (ZEP également). C'est moi qui ai demandé ce poste, pour tout un tas de raisons, mais je suis complètement démoralisée par les élèves, qui sont aussi pénibles que ceux que j'avais dans mon précédent collège, et encore plus mauvais. J'y ai gagné au change sur un certain nombre de plans, mais depuis deux semaines, le rapport avec les élèves me pèse beaucoup (je fais trop de discipline à mon sens). Je me lamente et je me déprime, mais je me dis que mon sort est peut-être partagé par beaucoup, et après tout je n'ai peut-être pas à me plaindre : je gagne correctement ma vie, j'ai des groupes de latin qui me demandent de faire un peu moins de discipline qu'en français et je n'ai jamais connu la joie d'être TZR.
J'aimerais bien connaitre vos parcours, pour savoir si je dois relativiser ma situation ou si je dois arriver à la conclusion que je suis très nulle en stratégie de mutation.
Les deux Very Happy
Les élèves sont souvent pénibles, mal élevés (ou pas élevés), et le nombre d'établissement difficiles est supérieur au nombre d'établissement faciles, avec public de choix. Si j'en juge par ce que je vois et entends, une grande partie du métier consiste à faire la discipline (à les faire taire surtout) et à tirer à huer et à dia pour les faire travailler.
De plus, en LC, la situation est rarement excellente : horaires pourris, matière méprisée , élèves qui commencent à rejeter le latin dès qu'on fait de la grammaire, voire avant si les parents le leur ont imposé, compression des horaires de base dans certains établissements avec chantage à la disparition si on refuse.
Donc, ton lot est commun... Pour les stratégies de mutation, il faut vraiment attendre longtemps, parfois très longtemps pour les postes réputés excellents (et en LC ça bouge assez peu, vu le nombre). Primo il faut les points, secundo il faut qu'ils se libèrent. Ce n'est pas en 4 ans que tu auras ce que lorgnent des collègues depuis plus d'une décennie.
Patience donc, axe ta vie sur autre chose (il n'y a pas que le boulot!) , ou alors une ville tranquille de province (dans les grandes villes, c'est très clivé : bons quartiers ou mauvais quartiers).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par sansara le Mar 7 Oct 2014 - 18:18

C'est là que je mesure ma chance d'avoir obtenu un poste fixe en lycée alors que je suis néo-tit. Certes, c'est en banlieue parisienne, donc pas du tout dans l'académie que je voulais, mais au moins c'est un établissement tranquille.
Mais je "plussoie" tout ce qu'a dit Lefteris sur l'enseignement qui est rendu de plus en plus difficile par les élèves, les parents, l'administration : on nous demande d'animer un club de mythologie, voire un comptoir de voyages, et pas d'enseigner les langues anciennes. Rolling Eyes

Je ne peux que te souhaiter beaucoup de courage, marjolie. fleurs2

J'édite pour préciser mon parcours :
HK et KH
ENS Lyon avec Master 1 - Capes puis Master 2 - Agrégation
Report de stage pour fin d'études à l'ENS
Stage en collège
Néo-tit en lycée


Dernière édition par sansara le Mar 7 Oct 2014 - 18:40, édité 1 fois

sansara
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par User5899 le Mar 7 Oct 2014 - 18:26

Baccalauréat (1983)
HKH
KH
KH + Licence
Maîtrise + CAPES
Report de stage + Agrégation (1988)
Stage
Armée
1re nomination à 650 km (1990) : poste fixe en lycée
Pas de changement depuis Razz


Dernière édition par Cripure le Mar 7 Oct 2014 - 18:55, édité 1 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par trompettemarine le Mar 7 Oct 2014 - 18:35

Bac.
HK
KH
KH + licence
Maîtrise
agrégation grammaire : échec : recalée --> mais capes offert
report de stage, nouvelle tentative pour l'agrég. réussie cette fois
stage à Lens + DEA
ATER 3 ans (Mais je n'ai pas fini ma thèse)
Collège difficile académie de lille : 7 ans
rencontre de l'amour : mutation simultanée dans le sud où je n'ai demandé que des lycées.
Ouf : enfin un lycée ! C'est ma onzième année dans ce lycée.
Quelques vacations à la fac.
mais j'ai envie de changer (trajets trop longs : 2 heures pas jour) et onze ans au même endroit, c'est long (pour moi).


Dernière édition par trompettemarine le Mar 7 Oct 2014 - 20:43, édité 2 fois

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Kilmeny le Mar 7 Oct 2014 - 18:36

J'ai eu beaucoup de chance. J'ai eu tout de suite un poste fixe en lycée.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par marjolie.june le Mar 7 Oct 2014 - 18:58

Merci pour ces réponses, et surtout merci à toi Lefteris. Je vais continuer à serrer les dents et à accumuler des points pour essayer d'obtenir au plus vite un établissement (lycée ou collège, peu importe) plus calme, quitte à ce que ce soit dans une autre académie. Je vais aussi me convaincre que j'y ai quand même gagné en changeant d'établissement et qu'il fallait que je le fasse (je fais 8H de latin contre 5 avant, on me propose du grec, la principale est trop occupée pour être toujours derrière notre dos et elle ne nous accable pas de réunions). Mais la pilule n'est pas toujours facile à avaler quand on est face à des gamins qui ne savent aucunement se tenir.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Sphinx le Mar 7 Oct 2014 - 19:11

HK
K + Deug LC
Khûbe + Deug Anglais (la pochette surprise de l'admissible)
ENS + L3 LC
M1 Archéo
M2 Archéo
Agreg LC + Diplôme ENS Archéo
Report de thèse pour contrat doctoral (3 ans avec monitorat : TD histoire de l'art et archéo, cours épigraphie, en licence)
Thèse pas finie, titulaire en collège (j'entame ma troisième année).

Le collège n'est pas trop mal mais effectivement j'ai l'impression de passer plus de temps à demander aux élèves de se taire ou à distribuer des punitions variées qu'à faire cours.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Lefteris le Mar 7 Oct 2014 - 21:08

@marjolie.june a écrit:Merci pour ces réponses, et surtout merci à toi Lefteris. Je vais continuer à serrer les dents et à accumuler des points pour essayer d'obtenir au plus vite un établissement (lycée ou collège, peu importe) plus calme, quitte à ce que ce soit dans une autre académie. Je vais aussi me convaincre que j'y ai quand même gagné en changeant d'établissement et qu'il fallait que je le fasse (je fais 8H de latin contre 5 avant, on me propose du grec, la principale est trop occupée pour être toujours derrière notre dos et elle ne nous accable pas de réunions). Mais la pilule n'est pas toujours facile à avaler quand on est face à des gamins qui ne savent aucunement se tenir.
De rien.  Je suis à Paris , et je peux te dire qu'un bon établissement, pas gagné Rolling Eyes . Même en LM, une collègue s'est   ramassée avec une dizaine d'années d'ancienneté, sur établissement honorable, mais pas un grand bahut. Et les lycées "de base", voir ton autre fil, ne rêve surtout pas, vu ce qu'on envoie en force en seconde (je ne me présente que grimé devant les collègues de lycée, trop la honte  Embarassed ). A moins de vouloir prendre le risque d' être esclave- copies de trois secondes de 35 élèves, qui  ne dissertent et ne commentent point, mais opinent à longueur de copies avec force fautes de français, sans pour autant se tenir mieux que des collégiens.  Et la lecture du forum ne me fera pas changer d'avis humhum
Pour mon  parcours, je ne m'étends pas , ça ne t'aiderait pas, mais rien à voir avec ce que tu lis en haut, la seule prépa que j'ai faite de ma vie  était la prépa militaire parachutiste, puis un autre métier dans la FP, pas mal de temps , puis des concours, mais  de circonstances ...Rien de prémédité, je le jure !  Mais  pourquoi crées-tu un fil sur les seuls  agrégés, car les certifiés sont dans la même bouse (enfin tant qu'il en reste, Rolling Eyes  il y a moins de candidats au Capes qu'à l'agreg...)


Dernière édition par Lefteris le Mar 7 Oct 2014 - 22:43, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Presse-purée le Mar 7 Oct 2014 - 21:13

@Lefteris a écrit:  Mais  pourquoi tu fais un fil sur les seuls  agrégés, car les certifiés sont dans la même bouse (enfin tant qu'il en reste, Rolling Eyes  il y a moins de candidats au Capes qu'à l'agreg...)

Je confirme. La mutation, c'est pas maintenant...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Mona Lisa Klaxon le Mar 7 Oct 2014 - 21:16

parcours rapide:
bac B, qq mois de prépa HKBL, vie active qq mois, fac 3 ans, CAPES LC, stage, année de TA (ex TZR) zep dépriante, 3 ans poste fixe collège de fond de vallée en Savoie (Maurienne), une année poste fixe collège (poste supprimé), TZR pendant des années, y compris en ayant obtenu l'agreg en cours de route, collège zep 2 ans, et depuis 5 ans collège cool.
Muter en lettres classiques, c'est franchement de plus en plus difficile, avoir l'agreg ne permet pas toujours (loin s'en faut) de dégoter un poste en lycée, être prête à déménager est souvent LA solution pour trouver un poste plus gratifiant.

ma première année, en ZEP a été désespérante. L'année suivante en campagne profonde, toujours en collège a été géniale, gratifiante, motivante. J'avais l'impression de ne plus faire le même métier.

Change de coin puisque tu es libre de le faire, si j'ai suivi.

Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Fires of Pompeii le Mar 7 Oct 2014 - 21:43

Bac L,
HK
Khâgne
Licence LC
Master LC + CAPES
Agreg LC
Cette année : stagiaire en Ile de France (je compte bien la quitter dès que possible, cette région).
Je suis en collège, dans un collège de grande taille et avec beaucoup d'élèves, j'ai 23 latinistes en 3e et ils sont tellement dégoûtés qu'ils ne me laissent même pas l'opportunité de leur montrer que ça peut être bien, le latin, et intéressant. Je ne laisse pas tomber, je varie les supports, mais c'est usant.
Sinon, je ne connais pas grand-chose pour les mutations mais je pense aussi que changer de ville, de région peut t'aider à avoir une autre vision du métier.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par marjolie.june le Mar 7 Oct 2014 - 21:45

[quote="Lefteris"]
@marjolie.june a écrit:Mais  pourquoi tu fais un fil sur les seuls  agrégés, car les certifiés sont dans la même bouse (enfin tant qu'il en reste, Rolling Eyes  il y a moins de candidats au Capes qu'à l'agreg...)

Dans certaines matières, avoir l'agrég change beaucoup de choses en terme de perspectives de carrière. Je cherche à savoir ce qu'il en est en lettres classiques. Je commence doucement à comprendre qu'une de mes seuls perspectives est d'attendre et d'espérer un collège calme, et encore.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par elisa18 le Mar 7 Oct 2014 - 21:59

bac (en 1986!) académie de Nice.
Hypochartes (classe préparatoire à l'Ecole des Chartes, à Toulouse): équivalence DEUG d'histoire
DEUG lettres classiques: 2 ans
Licence LC
Maîtrise LC + CAPES
report de stage: prépa agreg: recalée!
stagiaire certifiée dans un collège de Toulouse+ prépa agreg: reçue!
stagiaire agrégée académie d'Amiens, en collège ZEP. L'horreur!
1° mutation le plus au sud possible: académie d'Orléans-Tours: 9 ans en collège rural, où j'ai même pu créer du Grec!
Mutation en Polynésie en collège et lycée: 4 ans
Retour dans l'Académie d'Orléans-Tours depuis 7 ans: 5 ans dans un collège de banlieue chic, puis depuis 2 ans, collège rural, où il y a même du grec! J'avais demandé un lycée avec mes points de réintégration, mais je ne l'ai pas eu.

Conclusion: agrégé ou certifié, poste en collège! J'ai maintenant l'espoir de redescendre dans mon sud natal (après plus de 20 ans d'exil loin de ma famille!): j'attends encore 2/3 ans pour avoir assez de points pour éviter les collèges de ZEP, je ne sais pas si je supporterai à nouveau! Dans mon collège rural, il faut se battre pour avoir des latinistes, il y a des élèves en rupture, mais dans l'ensemble, c'est assez calme!

elisa18
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Lefteris le Mar 7 Oct 2014 - 22:53

@marjolie.june a écrit:
@Lefteris a écrit:
@marjolie.june a écrit:Mais  pourquoi tu fais un fil sur les seuls  agrégés, car les certifiés sont dans la même bouse (enfin tant qu'il en reste, Rolling Eyes  il y a moins de candidats au Capes qu'à l'agreg...)

Dans certaines matières, avoir l'agrég change beaucoup de choses en terme de perspectives de carrière. Je cherche à savoir ce qu'il en est en lettres classiques. Je commence doucement à comprendre qu'une de mes seuls perspectives est d'attendre et d'espérer un collège calme, et encore.
De toute manière, les  professeurs de lettres classiques sont plus nécessaires en collège quel que soit leur grade, car il en manque . En lycée, un professeur  de LC devient souvent un prof de LM qui fait un peu de langues anciennes, vu que la disparition des options frappe encore plus fort le lycée, par la mise en concurrence entre matières bien plus accentuée.  
Donc oui, un bon collège , c'est une option raisonnable. Et puisque d'après ce qui ressort de tes posts, tu es très jeune, fais à côté ce qui te plaît, du grec, du latin, un doctorat , de l'archéo , des gosses, que sais-je ... Au lieu de donner un coup de tête dans l'obstacle , il faut le contourner. : plus les élèves sont difficiles, ou faibles,  ou inintéressants,  moins tu prépares en volume, donc  mieux en qualité, et pour la vie privée. Je ne sais pas si en corrigeant à la chaîne des copies de merdre au lycée en grinçant des dents je me nourrirais autant de latin que maintenant. Aujourd'hui, grosse journée + réunionnite, et je suis pourtant  rentré déjeuner quand même, dans le calme , et ce soir pas de transports , je suis à 10 mn . Ca vaut largement un métier intéressant, à la réflexion. "primum vivere ..."

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par trompettemarine le Mar 7 Oct 2014 - 23:07

@marjolie.june a écrit:
@Lefteris a écrit:
@marjolie.june a écrit:Mais  pourquoi tu fais un fil sur les seuls  agrégés, car les certifiés sont dans la même bouse (enfin tant qu'il en reste, Rolling Eyes  il y a moins de candidats au Capes qu'à l'agreg...)

Dans certaines matières, avoir l'agrég change beaucoup de choses en terme de perspectives de carrière. Je cherche à savoir ce qu'il en est en lettres classiques. Je commence doucement à comprendre qu'une de mes seuls perspectives est d'attendre et d'espérer un collège calme, et encore.

Pour avoir un lycée, cela devient de plus en plus difficile, car même quand un collègue de LC part en retraite, soit le poste est supprimé, soit il est transformé en LM.
(Mais même en LM, les postes deviennent difficiles à obtenir).
Le seul moyen serait de pouvoir avoir la possibilité de postuler sur des postes de LM, et accepter (mais c'est déjà fortement le cas en lycée) de ne plus enseigner les langues anciennes. On peut en avoir vite assez du collège (et c'est vrai qu'avec l'agrégation, on brigue d'emblée le lycée)  et être prêt à ce sacrifice.

Le comble, c'est que les profs de LC sont déficitaires en collège (très fortement).
J'avoue que lorsqu'il arrive (c'est devenu si rare) à un élève de demander à devenir professeur de lettres classiques, je lui dis d'être parmi les meilleurs et de viser le supérieur, ou de réfléchir à d'autres voies : car nous sommes dans une impasse.

Je crois qu'en prépa, un LC peut postuler sur un poste LM.

Mais avouons qu'on arrive bien à la fin du monde des humanités.

Je suis très pessimiste.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Lefteris le Mar 7 Oct 2014 - 23:12

@trompettemarine a écrit:
@marjolie.june a écrit:
@Lefteris a écrit:

Dans certaines matières, avoir l'agrég change beaucoup de choses en terme de perspectives de carrière. Je cherche à savoir ce qu'il en est en lettres classiques. Je commence doucement à comprendre qu'une de mes seuls perspectives est d'attendre et d'espérer un collège calme, et encore.

Pour avoir un lycée, cela devient de plus en plus difficile, car même quand un collègue de LC part en retraite, soit le poste est supprimé, soit il est transformé en LM.
(Mais même en LM, les postes deviennent difficiles à obtenir).
Le seul moyen serait de pouvoir avoir la possibilité de postuler sur des postes de LM, et accepter (mais c'est déjà fortement le cas en lycée) de ne plus enseigner les langues anciennes. On peut en avoir vite assez du collège (et c'est vrai qu'avec l'agrégation, on brigue d'emblée le lycée)  et être prêt à ce sacrifice.

Le comble, c'est que les profs de LC sont déficitaires en collège (très fortement).
J'avoue que lorsqu'il arrive (c'est devenu si rare) à un élève de demander à devenir professeur de lettres classiques, je lui dis d'être parmi les meilleurs et de viser le supérieur, ou de réfléchir à d'autres voies : car nous sommes dans une impasse.

Je crois qu'en prépa, un LC peut postuler sur un poste LM.

Mais avouons qu'n arrive bien à la fin du monde des humanités.
(je repense à la signature d'Iphigénie sur le nouveau CAPES)
Tout keske j'dis en d'autres termes (en gras...) .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par linotte le Mar 7 Oct 2014 - 23:23

on nous demande d'animer un club de mythologie, voire un comptoir de voyages, et pas d'enseigner les langues anciennes. Rolling Eyes

Je ne suis pas agrégée , mais c'est tout de même ce que je ressens...
Là, au bout d'un mois , j'ai envie de devenir animatrice de club. Crying or Very sad
Pourquoi faire l'effort de tenir en se mettant tout le monde à dos ? En étant toujours en tension
?
L'administration ? horaires restreints , sur plage horaire pourrie ( même pas sur une "heure", mais sur le temps "club" de la pause méridienne : 40 min , comme toutes les options, pas de favoritisme ).

Les élèves ? C'est trop duuuuuur , on n'a pas eu le temps de manger, vous z'aviez pas dit, j'ai rien compris , mais pourquoi faut qu'on apprenne. Pourtant des gamins sympa (heureusement !), souvent intéressés par l'histoire, mais rétifs à l'entrée dans la langue ...

Moi ? Je me dis que je me ferais moins ch** , et que j'aurais peut-être un effectif plus conséquent ( et donc maintien de l'option assuré). Demain, construction de trident en alu et casque en carton...

Ce soir petit coup de mou... No Allez Sleep

trefle

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par linotte le Mar 7 Oct 2014 - 23:26

Le seul moyen serait de pouvoir avoir la possibilité de postuler sur des postes de LM, et accepter (mais c'est déjà fortement le cas en lycée) de ne plus enseigner les langues anciennes.

Mais finalement , avec le nouveau CAPES, ce ne sera pas un peu le cas ?
J'avoue en avoir eu envie, lorsqu'à plusieurs reprises j'ai vu des postes sympas à côté de chez moi, alors que je stagnais dans mon collège éloigné...Mais malgré mon dans mon état d'esprit de ce soir , je ne suis pas prête à ce "sacrifice"...(il viendra probablement bien assez tôt)

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Mona Lisa Klaxon le Mer 8 Oct 2014 - 6:41

c'est aussi la question que je me pose, Linotte... J'attends de savoir ce que vont devenir les mutations avec ce CAPES à option...

Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par marjolie.june le Mer 8 Oct 2014 - 9:57

@trompettemarine a écrit:
Le seul moyen serait de pouvoir avoir la possibilité de postuler sur des postes de LM, et accepter (mais c'est déjà fortement le cas en lycée) de ne plus enseigner les langues anciennes. On peut en avoir vite assez du collège (et c'est vrai qu'avec l'agrégation, on brigue d'emblée le lycée)  et être prêt à ce sacrifice.

Je m'étais un peu renseignée sur la démarche qui consiste à demander à passer en LM quand on est LC. Or il semble que ce type de demandes soit systématiquement refusé par les rectorats (cf. la pénurie de profs). Tout est une question de point de vue, mais il y a là une grande hypocrisie. Quand je vois des amies agrégées néo-tit en espagnol qui ont obtenu tout de suite un lycée, ça me déprime : j'ai le sentiment d'avoir été flouée au moment où j'ai passé le concours.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par isamia le Mer 8 Oct 2014 - 9:59

Vos CV sont juste impressionnants! Shocked

isamia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par marjolie.june le Mer 8 Oct 2014 - 10:01

D'ailleurs, je n'ai pas donné le mien :
- Hypokhâgne, khâgne, puis cube (avec sous-admissibilité à l'ENS Ulm)
- M1 de lettres classiques
- Agrégation de lettres classiques (reçue à la première tentative)
- M2 de littérature comparée (que j'ai fait en parallèle d'un temps plein pendant mon année de T2)
- stage en lycée (Stains, 93)
- 4 ans à Vitry-sur-Seine (collège)
- toujours dans collège dans le 94 depuis septembre

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par marjolie.june le Mer 8 Oct 2014 - 10:03

@isamia a écrit:Vos CV sont juste impressionnants! Shocked

C'est ce qui rend la situation de beaucoup d'autant plus rageante.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrégés de lettres [classiques surtout] : votre parcours

Message par Kilmeny le Mer 8 Oct 2014 - 11:00

Marjolie, ton problème vient de ta région, je suppose. J'ai eu tout de suite mon poste dans le lycée que je souhaitais, parce que l'établissement que je convoitais était dans un coin perdu du bout d'une académie (et j'étais encore certifiée à l'époque). En région parisienne, les meilleurs postes sont difficilement accessibles et quand on commence il ne reste que les collèges difficiles.

Je n'ai pas mis mon parcours.
Bac L
HK
KH
KH2
Maîtrise et admissible ENS Ulm en passant le concours en candidate libre.
CAPES
Stage en lycée
Mon poste actuel en lycée.
Agrégation externe obtenue en enseignant.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum