EAP face à LA classe la plus difficile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EAP face à LA classe la plus difficile

Message par Métaphore le Mar 7 Oct 2014 - 21:26

Bonjour,

Je suis nouvellement inscrite à néoprof dans le but de poser mes questions, et en voilà une qui me turlupine depuis plus d'une semaine...

Je suis Emploi Avenir Professeur dans un collège REP+ et étudiante en Lettres. A partir de la semaine prochaine j'aurai sur deux fois une session, deux demi-groupes ( environ 12 élèves ) de LA classe la plus difficile du collège affraid . J'ai parlé à leur professeur de français et je compte travailler dans un premier temps sur les homophones puis plus tard sur les accords.

Seulement voilà, c'est une classe ingérable qui fait la Une de la salle des profs. Mon statut est déjà peu évident : je ne suis ni le prof que l'on sacralise ( ou non mais qui à un statut particulier ) ni un ASEN qui est un pote ( que l'on tutoie, comme un grand frère ou une grande sœur )... Je suis EAP et c'est difficile à expliquer aux élèves ( car si je dis "stagiaire" ils pensent : chouette ! elle ne peut rien nous dire !) . J'ai cette classe en heure de permanence au CDI de temps à autre, j'essaye plusieurs choses pour les gérer, c'est un peu en vain. Ils ne respectent rien ni personne alors je me demande comment ils pourraient me respecter moi et comment ce tutorat pourrait se passer dans de bonnes conditions. Précisons bien que sii je les ai à ce moment là c'est bien parce qu'aucun prof n'en a voulu...

Je me demande aussi comment travailler les homophones avec ce genre d'élève. Le tutorat est censé être plus "relax" qu'un court normal, j'ai bien pensé au jeu mais j'ai peur que ça dérape, je pense que les exercices à répétition vont les user au bout de 5 minutes et que ce moment se soldera par un échec.. Je suis à court d'idée. Je découvre le côté du prof qui passe son temps à faire le flic. Je tâtonne mais je ne veux surtout pas que ce moment soit une heure de garderie. Je ne veux pas que l'on me dégoute...

J'ai déjà donné un cours avec une prof dans le fond de la salle, et fait des heures de tutorat en groupe. Je maîtrise mon sujet, ce sont bien les élèves que je ne gère pas. Je me sens un peu comme ça :

Honnêtement, je suis un peu perdue...
Merci pour vos réponses

Métaphore
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par ebenzut le Mar 7 Oct 2014 - 22:23

Une idée comme ça: est-ce qu'il ne serait pas possible de les faire travailler sur des exercices en ligne ?

Par contre, je ne pense pas que tu doives parler de ton statut au sein du collège. Tu es là pour leur faire cours, un point c'est tout. Le reste ne les regarde pas.

ebenzut
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par Métaphore le Mer 8 Oct 2014 - 7:25

@ebenzut a écrit:Une idée comme ça: est-ce qu'il ne serait pas possible de les faire travailler sur des exercices en ligne ?

Par contre, je ne pense pas que tu doives parler de ton statut au sein du collège. Tu es là pour leur faire cours, un point c'est tout. Le reste ne les regarde pas.

Ils sont déjà au courant, j'étais déjà là l'année dernière et je suis un peu à droite à gauche pour tout voir tout faire. Mais ils me testent en me demandant toujours plus d'informations, puisqu'ils voient bien que mon statut est compliqué à expliquer.

Cette classe en salle multimédia ... pale C'est un enfer, ils ne vont pas sur les sites demandés, ne font pas les exercices. Je me dis qu'au moins, en classe, on pourrait faire ça ensemble et que même s'ils ne participent pas ils auront reçu des brides d'infos... Mais j'ai quand même peur que les exercices ne soient pas concluant. Je ne peux pas faire ça tout le temps.

Métaphore
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par Chtitbato le Mer 8 Oct 2014 - 8:57

Suis d'accord avec Ebenzut et du boulot sur ordi.
Bon, si c'est un truc régulier, ça pourrait être sur un projet, avec écriture d'articles, mise en ligne, en tous les cas, séparer pour mieux régner et ne pas avoir jamais à faire du magistral. Oublie les règles de grammaire, si ils ne s'appliquent pas de règles pour eux-mêmes, va falloir penser autrement si tu veux survivre et finalement bien vivre ton cours. Ca demande un peu de prép' mais ça peut vraiment valoir le coup.

Chtitbato
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par ebenzut le Mer 8 Oct 2014 - 13:02

Comme le dit Chtitbato, si c'est un travail à long ou moyen terme, pourquoi ne pas créer un projet ? Ce n'est pas évident et cela demande du temps, mais en effet, vu ce que tu nous dis, je doute qu'un cours de grammaire ne les calme... Ils seront sûrement plus réceptifs si tu leur explique la finalité du projet.
Mais je persiste, même si ton statut n'est pas simple, tu n'as pas à répondre à ce genre de questions.

ebenzut
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par Séréna le Mer 8 Oct 2014 - 13:03

Déjà si ce sont des groupes de douze, tu peux mettre un seul élève par table pour limiter les bavardages.
C'est une classe de quel niveau?
Ensuite ne te casse pas trop la tête; pour les exercices, choisis des choses simples, faisables, et tu peux leur proposer de passer au tableau pour corriger eux-mêmes s'ils sont calmes (c'est idiot, mais je remarque que beaucoup d'élèves adorent ça, je n'ai jamais compris pourquoi). Je ne pense pas forcément que les élèves partent en vrille avec des exercices à répétition: au contraire, certains aiment bien le côté rituel et répétitif.
Et il faut aussi que tu prévoies des sanctions pour ceux qui se tiendraient mal (prévois juste avant le cours une ou deux chaises isolées devant/ au fond, dos tourné aux camarades), avec un travail de copie à faire déjà posé dessus (ou un Bescherelle, ou un manuel à copier...). Vois aussi avec la vie scolaire si tu peux en coller certains s'ils ne se comportent pas correctement.

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par nlm76 le Mer 8 Oct 2014 - 13:10

EAP, toute seule face à la classe la plus difficile d'un collège très difficile ?!? Qu'est-ce que c'est que ça ? C'est légal ? En tout cas, si c'est légal, cela me paraît tout à fait illégitime (de la part de ceux qui vous y envoient).
Bon. Je viens de vérifier au BO : ce n'est pas légal. Il n'y est jamais question d'assurer des cours. Tout au plus de "pratique accompagnée", sous la responsabilité du tuteur.

Conclusion: il doit être là; ou pour le moins, avoir tout organisé pour que cela se passe parfaitement bien, et être dans le coin.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par linotte le Mer 8 Oct 2014 - 13:13

au contraire, certains aiment bien le côté rituel et répétitif
+1

Avec ma classe de brascass de 3e de  l'année dernière, les meilleurs cours ( ... les plus calmes...) étaient ceux de grammaire, exercices 'de base' mais faisables ( du genre "accord de l'adjectif", ou ceux que tu proposais) avec correction au tableau à tour de rôle ( exercice projeté ). Certains étaient finalement assez fiers de réussir ( "eh eh, j'suis pas tombé dans le piège :  une souris verte s idee ")
Courage fleurs2

(Edit : je ne connais pas le statut d'EAP)

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par Lefteris le Mer 8 Oct 2014 - 13:16

@Métaphore a écrit:Bonjour,

Je suis nouvellement inscrite à néoprof dans le but de poser mes questions, et en voilà une qui me turlupine depuis plus d'une semaine...

Je suis Emploi Avenir Professeur dans un collège REP+ et étudiante en Lettres. A partir de la semaine prochaine j'aurai sur deux fois une session, deux demi-groupes ( environ 12 élèves ) de LA classe la plus difficile du collège affraid . J'ai parlé à leur professeur de français et je compte travailler dans un premier temps sur les homophones puis plus tard sur les accords.

Seulement voilà, c'est une classe ingérable qui fait la Une de la salle des profs. Mon statut est déjà peu évident : je ne suis ni le prof que l'on sacralise ( ou non mais qui à un statut particulier ) ni un ASEN qui est un pote ( que l'on tutoie, comme un grand frère ou une grande sœur )... Je suis EAP et c'est difficile à expliquer aux élèves ( car si je dis "stagiaire" ils pensent : chouette ! elle ne peut rien nous dire !) . J'ai cette classe en heure de permanence au CDI de temps à autre, j'essaye plusieurs choses pour les gérer, c'est un peu en vain. Ils ne respectent rien ni personne alors je me demande comment ils pourraient me respecter moi et  comment ce tutorat pourrait se passer dans de bonnes conditions. Précisons bien que sii je les ai à ce moment là c'est bien parce qu'aucun prof n'en a voulu...

Je me demande aussi comment travailler les homophones avec ce genre d'élève. Le tutorat est censé être plus "relax" qu'un court normal, j'ai bien pensé au jeu mais j'ai peur que ça dérape, je pense que les exercices à répétition vont les user au bout de 5 minutes et que ce moment se soldera par un échec.. Je suis à court d'idée.  Je découvre le côté du prof qui passe son temps à faire le flic. Je tâtonne mais je ne veux surtout pas que ce moment soit une heure de garderie.  Je ne veux pas que l'on me dégoute...

J'ai déjà donné un cours avec une prof dans le fond de la salle, et fait des heures de tutorat en groupe. Je maîtrise mon sujet, ce sont bien les élèves que je ne gère pas. Je me sens un peu comme ça :  

Honnêtement, je suis un peu perdue...
Merci pour vos réponses
J'ai eu des EAP, j'ai épluché les circulaires, participé à la réunion de mise en place, et je suis formel : tu ne peux être mise seule en responsabilité, groupe ou pas. Il est possible à partir de la L3 de faire cours ,  soutien, ou autre chose,  en pratique accompagnée, et sous la responsabilité et la présence effective du professeur chargé de la classe, ou d'un autre adulte chargé du CDI, du soutien, etc.


Dernière édition par Lefteris le Mer 8 Oct 2014 - 13:50, édité 1 fois (Raison : corrections...)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par Séréna le Mer 8 Oct 2014 - 13:25

Je ne savais pas, pour le statut d'EAP. Dans ce cas, c'est différent, ça sent en effet le plan pourri: on te refile une demi-classe dont personne ne veut(pour décharger un enseignant qui a cours en même temps?). Parles-en à ton tuteur, montre-lui le texte donné en lien par nlm76. S'il faut, parles-en aussi au chef d'établissement.
Par ailleurs, qui t'a demandé de prendre ces élèves? le chef? Ton tuteur?

Séréna
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par zinzinule le Mer 8 Oct 2014 - 13:58

Mais oui, pas de cours à assurer pour des EAP ! C'est scandaleux ce que l'on te demande de faire... Tu es censé accompagner un enseignant en cours pour découvrir son métier et éventuellement l'assister, mais en sa présence. Que les élèves te soient confiés en soutien par demi-classe est illégal, comme le disait nlm76 ci-dessus.
Tes collègues et ton chef d'établissement sont vraiment irresponsables... L'embauche des EAP étant soumise à autorisation du CA, les membres du CA connaissent les textes. N'accepte surtout pas de faire ce que l'on te demande.
Rapproche-toi d'un syndicat pour réagir. N'importe lequel d'entre eux saura t'accompagner.
Bon courage !

zinzinule
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par Métaphore le Mer 8 Oct 2014 - 19:59

Pour être plus précise, il y a un après midi dans la semaine pour "faire cours autrement". Personne ne veut de cette classe, et personne ne sait quoi faire avec eux. On me les refile (je voulais dire confie...), une fois, deux fois ou plus, je ne sais pas pour combien de temps et c'est donc difficile de mener un projet.Je pense que c'est surtout le temps que les professeurs se réunissent pour savoir comment opérer et quels projets mener avec eux. De plus, je me suis renseignée ce matin pour les salles multimédias : elles sont occupées avec les 6e pour l'atelier journalisme. Et ma tutrice a un autre groupe de 6e pour le projet contes au CDI.
J'ai déjà mené des tutorats, j'ai demandé à avoir des groupes, je suis demandeuse de mener ce genre de projet. Que ça se passe mal ou non, pour moi ce sera toujours intéressant. Je constate simplement qu'avec eux ce sera plus compliqué qu'en petit comité. L'image qu'ils m'ont donné d'eux et les bruits que j'entends étant très péjoratifs, je ne sais pas par quel bout prendre le problème. Lorsque j'ai fais du tutorat, je travaillais les points posant problème ( beaucoup de grammaire ) c'est pourquoi en parlant à leur professeure on est arrivé à la conclusion qu'un petit rappel sur les homophones, les accords etc ne serait pas de trop. Si j'ai dit "cours" c'était peut être trop vague et confus. C'est davantage une aide ponctuelle ( ou pas on verra ça plus tard..), une sorte de tutorat, d'accompagnement éducatif.
Ce qu'il s'est passé c'est qu'on m'a proposé de le faire, j'ai accepté sans hésiter et sans situer la classe dans son ensemble. Je veux vraiment aider ces gamins. Je voudrais que certaines notions leur paraissent plus claires.
J'aime l'idée de les faire venir au tableau. Pour ce qui est des tables individuelles (et de poster les plus difficiles juste devant moi) et des punitions c'était déjà prévu. Avant d'entrer dans la salle je les ferai se ranger et rentrer un à un en me donnant leur carnet de liaison ( bien maigre pression mais ça me permet d'éviter les problèmes et pertes de temps quand je demande et qu'on refuse de me le donner etc ).
J'ai fait un tableau d'homophones pour qu'on le lise ensemble, pourquoi ne pas les faire venir au tableau chacun leur tour et ligne par ligne donner des exemples qu'ils m'écriraient ? En cas d'erreur les camarades pourraient corriger ? Chaque élève traitera un point, finalement ils mèneront la réflexion plus ou moins seuls. Évidemment, avant de passer à l'action, je vais montrer mon travail à ma tutrice. Je voulais seulement vos avis car, tout comme eux, j'apprends, je n'ai pas les réflexes etc. J'ai surtout peur qu'ils ne soient pas réceptifs. J'imagine que ce n'est pas un point qui va les passionner mais c'est un point qu'il faut travailler avec eux.

Métaphore
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par zinzinule le Jeu 9 Oct 2014 - 9:01

Mmmhh... Le tutorat à 12, je ne vois pas trop. Et puis s'il se passe quelque chose, légalement, tu n'as pas le droit d'être seule avec les élèves qui ont été placés sous ta responsabilité.
Tu es demandeuse et motivée, c'est bien, mais tes collègues et le chef d'établissement ont un sens des responsabilités qui me dépasse ! Bon courage tout de même.

zinzinule
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par Pierre-Henri le Jeu 9 Oct 2014 - 9:09

Métaphore, ce n'est pas une question de motivation, c'est une question de responsabilité légale. Si un problème arrive pendant que vous êtes seule avec les élèves, comme la loi l'interdit, vous risquez de porter le chapeau.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par nlm76 le Jeu 9 Oct 2014 - 9:36

@Pierre-Henri a écrit:Métaphore, ce n'est pas une question de motivation, c'est une question de responsabilité légale. Si un problème arrive pendant que vous êtes seule avec les élèves, comme la loi l'interdit, vous risquez de porter le chapeau.
Je ne crois pas. C'est le chef d'établissement qui serait en tort, d'abord, justement. En outre, le problème n'est pas d'être seul avec les élèves, c'est d'en avoir la responsabilité pour enseigner.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: EAP face à LA classe la plus difficile

Message par Métaphore le Jeu 9 Oct 2014 - 19:31

Bon ! Finalement le problème est réglé. J'en ai parlé à ma tutrice et à d'autres profs qui ont tous fait la grimace, la prof principale de la classe m'a dit qu'elle avait trouvé des professeurs pour s'en occuper et que c'était inadmissible qu'on ai pu penser à des gens qui n'avaient aucune expérience pour s'occuper de cette classe ( et ce que j'ai entendu cet après midi m'a tellement déconcertée que je suis ravie de ne pas voir ces élèves ).
Par contre, je ne comprends pas ce que vous dites par rapport à ce qui est légal ou non, dans le sens où j'ai souvent des groupes d'élèves alors que je suis seule avec eux ( mais que je n'interviens pas ) je m'explique, quand la documentaliste n'est pas là, je les surveille au CDI pour qu'ils puissent quand même aller lire, parfois j'ai des groupes d'élèves qui viennent pour pouvoir faire leurs devoirs tranquillement. Est ce illégal si on me laisse le faire ? En même temps, j'avoue que parfois ça m'arrange, ça me permet de connaitre les élèves alors que suivre des profs toute la journée ce n'est pas toujours intéressant et que je n'ai que peu de contact avec les élèves.
Mais j'avoue que par rapport à cette classe, je suis soulagée, je paniquais un peu même si j'avais déjà bien travaillé le sujet. Ce ne sera pas perdu, ça me servira quand j'aurai ( avec un peu de travail et beaucoup de chance, ou l'inverse ) le CAPES.
En tout cas je vous remercie pour vos réponses qui m'ont rassuré et fait prendre conscience de certaines choses, je n'aurai pas osé parler de mes inquiétudes dans le cas contraire, j'ai toujours peur de paraître faible et pas motivée alors que c'est vraiment ce que je veux faire et ce dans quoi je m'éclate..

J'en reviens par contre à mon statut. Vous me certifiez que je n'ai pas à le préciser aux élèves. C'est quand même légitime qu'ils se posent la question ? Pourquoi y'a une meuf qui se promène dans les couloirs et qu'on ne voit que de temps à autre ?

Métaphore
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum