Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par John le Mar 7 Oct 2014 - 22:57

Mercredi 8 octobre, CSE exceptionnel avec la présence de la Ministre :
http://www.education.gouv.fr/pid94/l-agenda-ministre.html

Information confirmée par twitter :

Anthony Lozac'h :
Au fait on ne vous a pas dit ? Demain #CSE exceptionnel consacré à l'évaluation des élèves avec @najatvb - à suivre sur ce fil @alozach
#CSE avec les présidents de la conférence nationale sur l'évaluation. Pour le @SE_Unsa il y aura @UnsaChevalier @ckrep @atresgots2 et moi.

A. Tresgots SE-Unsa
Et demain c'est #CSE exceptionnel en présence de la ministre @NajatVB. Sur la question de l'évaluation.

Ca me fatigue, tiens.
Elle est au courant, la ministre, de ce qu'il se passe dans les classes en ce moment ?
Les bruits qui m'arrivent montrent que c'est l'enfer un peu partout. Et pendant ce temps, on va disserter en haut lieu sur le sexe des compétences et sur le nombre de cases à cocher pour remplacer les notes sur 20.

Quand le Titanic était en train de couler, des gens devaient débattre sur le choix des partitions de l'orchestre.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Marmont le Mar 7 Oct 2014 - 22:59

@John a écrit:
Mercredi 8 octobre, CSE exceptionnel avec la présence de la Ministre :
http://www.education.gouv.fr/pid94/l-agenda-ministre.html

Information confirmée par twitter :

Anthony Lozac'h :
Au fait on ne vous a pas dit ? Demain #CSE exceptionnel consacré à l'évaluation des élèves avec @najatvb - à suivre sur ce fil @alozach
#CSE avec les présidents de la conférence nationale sur l'évaluation. Pour le @SE_Unsa il y aura @UnsaChevalier @ckrep @atresgots2 et moi.

A. Tresgots SE-Unsa
Et demain c'est #CSE exceptionnel en présence de la ministre @NajatVB. Sur la question de l'évaluation.

Ca me fatigue, tiens.
Elle est au courant, la ministre, de ce qu'il se passe dans les classes en ce moment ?
Les bruits qui m'arrivent montrent que c'est l'enfer un peu partout. Et pendant ce temps, on va disserter en haut lieu sur le sexe des compétences et sur le nombre de cases à cocher pour remplacer les notes sur 20.

Quand le Titanic était en train de couler, des gens devaient débattre sur le choix des partitions de l'orchestre.
+10000000000000000000000000000000..........................

Ces personnes sont sans aucun doute hors du temps.
Les musiciens du Titanic avaient une excuse, eux.

_________________
"Tous pour un, chacun pour soi"... Non, ça doit pas être ça...scratch 

Marmont
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Olympias le Mar 7 Oct 2014 - 23:18

@John a écrit:
Mercredi 8 octobre, CSE exceptionnel avec la présence de la Ministre :
http://www.education.gouv.fr/pid94/l-agenda-ministre.html

Information confirmée par twitter :

Anthony Lozac'h :
Au fait on ne vous a pas dit ? Demain #CSE exceptionnel consacré à l'évaluation des élèves avec @najatvb - à suivre sur ce fil @alozach
#CSE avec les présidents de la conférence nationale sur l'évaluation. Pour le @SE_Unsa il y aura @UnsaChevalier @ckrep @atresgots2 et moi.

A. Tresgots SE-Unsa
Et demain c'est #CSE exceptionnel en présence de la ministre @NajatVB. Sur la question de l'évaluation.

Ca me fatigue, tiens.
Elle est au courant, la ministre, de ce qu'il se passe dans les classes en ce moment ?
Les bruits qui m'arrivent montrent que c'est l'enfer un peu partout. Et pendant ce temps, on va disserter en haut lieu sur le sexe des compétences et sur le nombre de cases à cocher pour remplacer les notes sur 20.

Quand le Titanic était en train de couler, des gens devaient débattre sur le choix des partitions de l'orchestre.
topela
Totalement à côté de la plaque, comme d'habitude. Il y a le feu au lac mais on continue à faire du patinage artistique dessus !

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Ronin le Mar 7 Oct 2014 - 23:25

C'est à cela que l'on reconnaît des supérieurs compétents professeur

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Celeborn le Mar 7 Oct 2014 - 23:59

J'y serai. Je vous transmettrai notre déclaration.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par User5899 le Mer 8 Oct 2014 - 0:48

@John a écrit:
Mercredi 8 octobre, CSE exceptionnel avec la présence de la Ministre :
http://www.education.gouv.fr/pid94/l-agenda-ministre.html

Information confirmée par twitter :

Anthony Lozac'h :
Au fait on ne vous a pas dit ? Demain #CSE exceptionnel consacré à l'évaluation des élèves avec @najatvb - à suivre sur ce fil @alozach
#CSE avec les présidents de la conférence nationale sur l'évaluation. Pour le @SE_Unsa il y aura @UnsaChevalier @ckrep @atresgots2 et moi.

A. Tresgots SE-Unsa
Et demain c'est #CSE exceptionnel en présence de la ministre @NajatVB. Sur la question de l'évaluation.

Ca me fatigue, tiens.
Elle est au courant, la ministre, de ce qu'il se passe dans les classes en ce moment ?
Les bruits qui m'arrivent montrent que c'est l'enfer un peu partout. Et pendant ce temps, on va disserter en haut lieu sur le sexe des compétences et sur le nombre de cases à cocher pour remplacer les notes sur 20.

Quand le Titanic était en train de couler, des gens devaient débattre sur le choix des partitions de l'orchestre.
A cette nuance près que les passagers ne devaient pas savoir que le bateau coulait... Alors que l'UNSA le sait (et le SGEN...).

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par John le Mer 8 Oct 2014 - 1:23

Non, je pense que les gens qui vont disserter doctement sur l'évaluation pour déterminer le nombre de gommettes à pois que le PolitBüro autorisera désormais à attribuer pour chaque évaluation sommative dont la forme devra obligatoirement correspondre aux tâches complexes définies par le conseil supérieur au Gosplan (lui-même soumis à la décision du premier secrétaire à la direction des affaires générales du nouveau système éducatif concourant à la formation de l'homme nouveau, libre et épanoui) ne se rendent pas compte de l'état des classes.
Je ne discrédite pas tous ceux qui participeront à ce CSE : je n'ai rien à reprocher à ceux qui savent à l'avance qu'ils participeront à une mascarade désolante tandis qu'au même moment, des milliers de profs se feront insulter par des élèves auxquels manqueront les moindres bases solides aussi bien pour se tenir correctement que pour apprendre un minimum d'éléments de connaissances.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par User5899 le Mer 8 Oct 2014 - 2:08

Comment te donner vraiment tort...

C'est dingue. Ils savent écrire, mais je ne comprends RIEN. Il va bien falloir que j'accélère, j'en suis à 35 minutes par copie et je ne comprends rien, même si je crois deviner qu'ils n'ont rien compris.
Non mais c'est plus un métier, c'est une torture. Je n'en peux plus.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par pmuller le Mer 8 Oct 2014 - 6:58

Et encore, les tiens savent écrire, ce qui n'est pas le cas de tous...
Plains toi, va !

pmuller
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Daphné le Mer 8 Oct 2014 - 6:59

Cripure a écrit:
@John a écrit:
Mercredi 8 octobre, CSE exceptionnel avec la présence de la Ministre :
http://www.education.gouv.fr/pid94/l-agenda-ministre.html

Information confirmée par twitter :

Anthony Lozac'h :
Au fait on ne vous a pas dit ? Demain #CSE exceptionnel consacré à l'évaluation des élèves avec @najatvb - à suivre sur ce fil @alozach
#CSE avec les présidents de la conférence nationale sur l'évaluation. Pour le @SE_Unsa il y aura @UnsaChevalier @ckrep @atresgots2 et moi.

A. Tresgots SE-Unsa
Et demain c'est #CSE exceptionnel en présence de la ministre @NajatVB. Sur la question de l'évaluation.

Ca me fatigue, tiens.
Elle est au courant, la ministre, de ce qu'il se passe dans les classes en ce moment ?
Les bruits qui m'arrivent montrent que c'est l'enfer un peu partout. Et pendant ce temps, on va disserter en haut lieu sur le sexe des compétences et sur le nombre de cases à cocher pour remplacer les notes sur 20.

Quand le Titanic était en train de couler, des gens devaient débattre sur le choix des partitions de l'orchestre.
A cette nuance près que les passagers ne devaient pas savoir que le bateau coulait... Alors que l'UNSA le sait (et le SGEN...).

Et pour cause, ce sont l'iceberg du naufrage titanic

Mais bon, encore une fois, ils vont faire un bon score aux élections....

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Thierry30 le Mer 8 Oct 2014 - 7:16

@John a écrit:Non, je pense que les gens qui vont disserter doctement sur l'évaluation pour déterminer le nombre de gommettes à pois que le PolitBüro autorisera désormais à attribuer pour chaque évaluation sommative dont la forme devra obligatoirement correspondre aux tâches complexes définies par le conseil supérieur au Gosplan (lui-même soumis à la décision du premier secrétaire à la direction des affaires générales du nouveau système éducatif concourant à la formation de l'homme nouveau, libre et épanoui) ne se rendent pas compte de l'état des classes.
Je ne discrédite pas tous ceux qui participeront à ce CSE : je n'ai rien à reprocher à ceux qui savent à l'avance qu'ils participeront à une mascarade désolante tandis qu'au même moment, des milliers de profs se feront insulter par des élèves auxquels manqueront les moindres bases solides aussi bien pour se tenir correctement que pour apprendre un minimum d'éléments de connaissances.

Bien dit!

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Celeborn le Mer 8 Oct 2014 - 10:56

La déclaration du SNALC-FGAF

Madame la Ministre,

La Conférence nationale sur l'évaluation des élèves ne doit pas se transformer en réquisitoire contre les personnels. Or le document de présentation qui nous a été envoyé dresse, en creux, un portrait des pratiques des enseignants proprement scandaleux. Nous voilà décrits comme ne prenant parfois en compte que les lacunes des élèves, comme utilisant des codes et des attendus hors de portée d'une partie des élèves et des parents, comme n'aidant « qu'insuffisamment les élèves à comprendre et apprendre de leurs erreurs ». Nous nous servirions d'un système ne permettant pas « d'identifier précisément les difficultés rencontrées, les progrès réalisés et ceux restant à faire ».

Ce point de départ n'est pas acceptable. Nous nous élevons contre les présupposés contenus dans ce texte, et nous les remettons en cause publiquement devant vous. Il est par exemple écrit que « la note et la « moyenne » apparaissent très tôt dans la scolarité comme la principale, voire la seule mesure des résultats scolaires ». Pourtant, un rapport de l'inspection générale publié en juillet 2013 signale la chose suivante au sujet des pratiques d'évaluation à l'école primaire :

« on recourt majoritairement aujourd’hui aux appréciations littérales et ensuite à la validation de type « acquis, en cours d’acquisition, non acquis », voire à la validation binaire (« oui / non ») pour rendre compte des acquis des élèves. La notation chiffrée intervient en troisième position. »

Il est dommage de n'avoir pas consulté la documentation déjà existante sur le sujet avant d'établir des constats inexacts.

De même, le recours à la sempiternelle formule « de nombreuses études ont montré » est un peu facile et un peu court. Ce n'est pas spécifiquement la notation qui peut avoir un caractère subjectif, mais l'évaluation dans son ensemble. Quand on a pu constater les écarts de taux de validation du socle commun d'un établissement à l'autre, on peut se demander si « mieux valoriser une approche par les compétences » est véritablement la voie à suivre. En attendant, c'est une injonction qui figure dans le document, montrant bien que la conclusion est déjà écrite avant même que la consultation ait commencé.

Madame la Ministre, il est encore temps pour vous d'agir et de changer radicalement le message que vous envoyez aux personnels au travers de cette présentation. Il n'est nullement illégitime de réfléchir sur les pratiques d'évaluation. Il est en revanche insupportable de le faire de cette manière, d'une manière orientée idéologiquement, et qui stigmatise des personnels que vous vous devez au contraire de soutenir.

Les professeurs n'ont pas attendu cette consultation pour réfléchir sur leurs pratiques, pour travailler à mettre en œuvre l'évaluation la plus juste et la plus pertinente possible, pour communiquer avec les élèves et leurs familles. On ne peut balayer nos compétences professionnelles d'un revers de main en déclarant que notre manière d'évaluer est un problème central de notre système éducatif. C'est faux, c'est injuste et c'est détestable.

Madame la Ministre, nous comptons sur vous pour recadrer fortement cette conférence afin qu'elle ne suscite pas une hostilité justifiée de la part des personnels.

Je vous remercie.


Dernière édition par Celeborn le Mer 8 Oct 2014 - 11:19, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par John le Mer 8 Oct 2014 - 11:06

Les professeurs n'ont pas attendu cette consultation pour réfléchir sur leurs pratiques, pour travailler à mettre en œuvre l'évaluation la plus juste et la plus pertinente possible, pour communiquer avec les élèves et leurs familles. On ne peut balayer nos compétences professionnelles d'un revers de main en déclarant que notre manière d'évaluer est un problème central de notre système éducatif. C'est faux, c'est injuste et c'est détestable.
On ne saurait mieux dire.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par MUTIS le Mer 8 Oct 2014 - 11:09

@Celeborn a écrit:La déclaration du SNALC-FGAF

Madame la Ministre,

La Conférence nationale sur l'évaluation des élèves ne doit pas se transformer en réquisitoire contre les personnels. Or le document de présentation qui nous a été envoyé dresse, en creux, un portrait des pratiques des enseignants proprement scandaleux. Nous voilà décrits comme ne prenant parfois en compte que les lacunes des élèves, comme utilisant des codes et des attendus hors de portée d'une partie des élèves et des parents, comme n'aidant « qu'insuffisamment les élèves à comprendre et apprendre de leurs erreurs ». Nous nous servirions d'un système ne permettant pas « d'identifier précisément les difficultés rencontrées, les progrès réalisés et ceux restant à faire ».

Ce point de départ n'est pas acceptable. Nous nous élevons contre les présupposés contenus dans ce texte, et nous les remettons en cause publiquement devant vous. Il est par exemple écrit que « la note et la « moyenne » apparaissent très tôt dans la scolarité comme la principale, voire la seule mesure des résultats scolaires ». Pourtant, un rapport de l'inspection générale publié en juillet 2013 signale la chose suivante au sujet des pratiques d'évaluation à l'école primaire :

« on recourt majoritairement aujourd’hui aux appréciations littérales et ensuite à la validation de type « acquis, en cours d’acquisition, non acquis », voire à la validation binaire (« oui / non ») pour rendre compte des acquis des élèves. La notation chiffrée intervient en troisième position. »

Il est dommage de n'avoir pas consulté la documentation déjà existante sur le sujet avant d'établir des constats inexacts.

De même, le recours à la sempiternelle formule « de nombreuses études ont montré » est un peu facile et un peu court. Ce n'est pas spécifiquement la notation qui peut avoir un caractère subjectif, mais l'évaluation dans son ensemble. Quand on a pu constater les écarts de taux de validation du socle commun d'un établissement à l'autre, on peut se demander si « mieux valoriser une approche par les compétences » est véritablement la voie à suivre. En attendant, c'est une injonction qui figure dans le document, montrant bien que la conclusion est déjà écrite avant même que la consultation ait commencé.

Madame la Ministre, il est encore temps pour vous d'agir et de changer radicalement le message que vous envoyez au personnel au travers de cette présentation. Il n'est nullement illégitime de réfléchir sur les pratiques d'évaluation. Il est en revanche insupportable de le faire de cette manière, d'une manière orientée idéologiquement, et qui stigmatise des personnels que vous vous devez au contraire de soutenir.

Les professeurs n'ont pas attendu cette consultation pour réfléchir sur leurs pratiques, pour travailler à mettre en œuvre l'évaluation la plus juste et la plus pertinente possible, pour communiquer avec les élèves et leurs familles. On ne peut balayer nos compétences professionnelles d'un revers de main en déclarant que notre manière d'évaluer est un problème central de notre système éducatif. C'est faux, c'est injuste et c'est détestable.

Madame la Ministre, nous comptons sur vous pour recadrer fortement cette conférence afin qu'elle ne suscite pas une hostilité justifiée de la part des personnels.

Je vous remercie.

EXCELLENT !
A diffuser dans tous les établissements...
topela topela topela yesyes

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Audrey le Mer 8 Oct 2014 - 12:13

J'affiche ça demain dans mon collège!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par sena le Mer 8 Oct 2014 - 12:28

@John a écrit:Non, je pense que les gens qui vont disserter doctement sur l'évaluation pour déterminer le nombre de gommettes à pois que le PolitBüro autorisera désormais à attribuer pour chaque évaluation sommative dont la forme devra obligatoirement correspondre aux tâches complexes définies par le conseil supérieur au Gosplan (lui-même soumis à la décision du premier secrétaire à la direction des affaires générales du nouveau système éducatif concourant à la formation de l'homme nouveau, libre et épanoui) ne se rendent pas compte de l'état des classes.
Je ne discrédite pas tous ceux qui participeront à ce CSE : je n'ai rien à reprocher à ceux qui savent à l'avance qu'ils participeront à une mascarade désolante tandis qu'au même moment, des milliers de profs se feront insulter par des élèves auxquels manqueront les moindres bases solides aussi bien pour se tenir correctement que pour apprendre un minimum d'éléments de connaissances.

Compétence lucidité validée!

sena
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Luigi_B le Mer 8 Oct 2014 - 12:34

@Audrey a écrit:J'affiche ça demain dans mon collège!
Une bonne idée, ça.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Pseudo le Mer 8 Oct 2014 - 12:36

@John a écrit:Non, je pense que les gens qui vont disserter doctement sur l'évaluation pour déterminer le nombre de gommettes à pois que le PolitBüro autorisera désormais à attribuer pour chaque évaluation sommative dont la forme devra obligatoirement correspondre aux tâches complexes définies par le conseil supérieur au Gosplan (lui-même soumis à la décision du premier secrétaire à la direction des affaires générales du nouveau système éducatif concourant à la formation de l'homme nouveau, libre et épanoui) ne se rendent pas compte de l'état des classes.

C'est à peine caricaturé. Malheureusement.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Marie Laetitia le Mer 8 Oct 2014 - 12:55

Celeborn, excellent texte. Il n'y aurait pas un pdf à télécharger avec sigle du SNALC, que l'on puisse l'afficher dans les salles de profs?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Olympias le Mer 8 Oct 2014 - 12:59

@Celeborn a écrit:La déclaration du SNALC-FGAF

Madame la Ministre,

La Conférence nationale sur l'évaluation des élèves ne doit pas se transformer en réquisitoire contre les personnels. Or le document de présentation qui nous a été envoyé dresse, en creux, un portrait des pratiques des enseignants proprement scandaleux. Nous voilà décrits comme ne prenant parfois en compte que les lacunes des élèves, comme utilisant des codes et des attendus hors de portée d'une partie des élèves et des parents, comme n'aidant « qu'insuffisamment les élèves à comprendre et apprendre de leurs erreurs ». Nous nous servirions d'un système ne permettant pas « d'identifier précisément les difficultés rencontrées, les progrès réalisés et ceux restant à faire ».

Ce point de départ n'est pas acceptable. Nous nous élevons contre les présupposés contenus dans ce texte, et nous les remettons en cause publiquement devant vous. Il est par exemple écrit que « la note et la « moyenne » apparaissent très tôt dans la scolarité comme la principale, voire la seule mesure des résultats scolaires ». Pourtant, un rapport de l'inspection générale publié en juillet 2013 signale la chose suivante au sujet des pratiques d'évaluation à l'école primaire :

« on recourt majoritairement aujourd’hui aux appréciations littérales et ensuite à la validation de type « acquis, en cours d’acquisition, non acquis », voire à la validation binaire (« oui / non ») pour rendre compte des acquis des élèves. La notation chiffrée intervient en troisième position. »

Il est dommage de n'avoir pas consulté la documentation déjà existante sur le sujet avant d'établir des constats inexacts.

De même, le recours à la sempiternelle formule « de nombreuses études ont montré » est un peu facile et un peu court. Ce n'est pas spécifiquement la notation qui peut avoir un caractère subjectif, mais l'évaluation dans son ensemble. Quand on a pu constater les écarts de taux de validation du socle commun d'un établissement à l'autre, on peut se demander si « mieux valoriser une approche par les compétences » est véritablement la voie à suivre. En attendant, c'est une injonction qui figure dans le document, montrant bien que la conclusion est déjà écrite avant même que la consultation ait commencé.

Madame la Ministre, il est encore temps pour vous d'agir et de changer radicalement le message que vous envoyez aux personnels au travers de cette présentation. Il n'est nullement illégitime de réfléchir sur les pratiques d'évaluation. Il est en revanche insupportable de le faire de cette manière, d'une manière orientée idéologiquement, et qui stigmatise des personnels que vous vous devez au contraire de soutenir.

Les professeurs n'ont pas attendu cette consultation pour réfléchir sur leurs pratiques, pour travailler à mettre en œuvre l'évaluation la plus juste et la plus pertinente possible, pour communiquer avec les élèves et leurs familles. On ne peut balayer nos compétences professionnelles d'un revers de main en déclarant que notre manière d'évaluer est un problème central de notre système éducatif. C'est faux, c'est injuste et c'est détestable.

Madame la Ministre, nous comptons sur vous pour recadrer fortement cette conférence afin qu'elle ne suscite pas une hostilité justifiée de la part des personnels.

Je vous remercie.

veneration topela topela
C'est très bien.
John, je veux une formation pour savoir différencier la tâche finale et la tâche complexe Laughing Laughing

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par henriette le Mer 8 Oct 2014 - 13:00

@Marie Laetitia a écrit:Celeborn, excellent texte. Il n'y aurait pas un pdf à télécharger avec sigle du SNALC, que l'on puisse l'afficher dans les salles de profs?

Même question.

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Celeborn le Mer 8 Oct 2014 - 13:37

VVach a écrit:Sur le site du snalc http://www.snalc.fr/national/article/952/

On vient de mettre une version téléchargeable et imprimable avec logo.

Merci pour vos retours !

Sinon, la ministre a bien redit qu'il y aurait une réforme du collège.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum