Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Ronin le Mer 8 Oct 2014 - 17:20

Apple a la solution pour eux : le joujou électronique pour être gavé en continu. C'est d'ailleurs ce que l'on observe avec l'école pour les enfants de cadres dans la SiliconValley, il y a eu deux liens si je ne m'abuse et l'interview de Steve Jobs qui expliquait interdire les conneries électroniques à la maison, et pousser à la lecture, la discussion,etc.

Il suffit aussi de voir ce qui se fait à Eton, Oxford, Cambridge ou l'Ivy League aux USA. Voir les programmes de l'école Alsacienne ou du cours Hattermer...

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par sena le Mer 8 Oct 2014 - 17:20

@Daphné a écrit:
@Ronin a écrit:Après six ans en psychiatrie, mon observation est que nous vivons actuellement la situation exactement inverse de celle décrite par Freud au XIXème : une explosion des pathologies liées à l'absence ou l'insuffisance de limites ( pas assez de surmoi ). Quand Freud décrivait une société de névrosés à cause d'une éducation trop stricte, trop rigide qui forçait le refoulement, nous vivons exactement l'inverse, une absence de limites, plus de refoulement, plus de surmoi, des enflures narcissiques qui explosent au moindre petit souci ou vont se réfugier dans des addictions. ( ouin, j'ai eu 12 en maths ben je vais me saouler à la vodka, j'ai pas eu d'Iphone6 je fume trois gros joints ).

Une bonne partie des ados actuels ne sont qu'ego. Et ça va péter dans un bain de sang.

Ce qui est sûr c'est qu'ils vont connaître des frustrations dans la vie ! Et ils n'y sont pas du tout préparés.

Je crois que toutes les réformes actuelles visent à effacer le sentiment de frustration chez l'élève. L'heure est à la démagogie et au  triomphe du narcissisme .

sena
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par auléric le Mer 8 Oct 2014 - 17:23

et certains poussent clairement à la roue quand on lit le livetweet de ce CSE

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par MUTIS le Mer 8 Oct 2014 - 17:29

@Ronin a écrit:Apple a la solution pour eux : le joujou électronique pour être gavé en continu. C'est d'ailleurs ce que l'on observe avec l'école pour les enfants de cadres dans la SiliconValley, il y a eu deux liens si je ne m'abuse et l'interview de Steve Jobs qui expliquait interdire les conneries électroniques à la maison, et pousser à la lecture, la discussion,etc.

Il suffit aussi de voir ce qui se fait à Eton, Oxford, Cambridge ou l'Ivy League aux USA. Voir les programmes de l'école Alsacienne ou du cours Hattermer...
Vous pouvez m'éclairer sur les deux dernières phrases ? heu

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par VanGogh59 le Mer 8 Oct 2014 - 17:32

@Celeborn a écrit:La déclaration du SNALC-FGAF

Madame la Ministre,

La Conférence nationale sur l'évaluation des élèves ne doit pas se transformer en réquisitoire contre les personnels. Or le document de présentation qui nous a été envoyé dresse, en creux, un portrait des pratiques des enseignants proprement scandaleux. Nous voilà décrits comme ne prenant parfois en compte que les lacunes des élèves, comme utilisant des codes et des attendus hors de portée d'une partie des élèves et des parents, comme n'aidant « qu'insuffisamment les élèves à comprendre et apprendre de leurs erreurs ». Nous nous servirions d'un système ne permettant pas « d'identifier précisément les difficultés rencontrées, les progrès réalisés et ceux restant à faire ».

Ce point de départ n'est pas acceptable. Nous nous élevons contre les présupposés contenus dans ce texte, et nous les remettons en cause publiquement devant vous. Il est par exemple écrit que « la note et la « moyenne » apparaissent très tôt dans la scolarité comme la principale, voire la seule mesure des résultats scolaires ». Pourtant, un rapport de l'inspection générale publié en juillet 2013 signale la chose suivante au sujet des pratiques d'évaluation à l'école primaire :

« on recourt majoritairement aujourd’hui aux appréciations littérales et ensuite à la validation de type « acquis, en cours d’acquisition, non acquis », voire à la validation binaire (« oui / non ») pour rendre compte des acquis des élèves. La notation chiffrée intervient en troisième position. »

Il est dommage de n'avoir pas consulté la documentation déjà existante sur le sujet avant d'établir des constats inexacts.

De même, le recours à la sempiternelle formule « de nombreuses études ont montré » est un peu facile et un peu court. Ce n'est pas spécifiquement la notation qui peut avoir un caractère subjectif, mais l'évaluation dans son ensemble. Quand on a pu constater les écarts de taux de validation du socle commun d'un établissement à l'autre, on peut se demander si « mieux valoriser une approche par les compétences » est véritablement la voie à suivre. En attendant, c'est une injonction qui figure dans le document, montrant bien que la conclusion est déjà écrite avant même que la consultation ait commencé.

Madame la Ministre, il est encore temps pour vous d'agir et de changer radicalement le message que vous envoyez aux personnels au travers de cette présentation. Il n'est nullement illégitime de réfléchir sur les pratiques d'évaluation. Il est en revanche insupportable de le faire de cette manière, d'une manière orientée idéologiquement, et qui stigmatise des personnels que vous vous devez au contraire de soutenir.

Les professeurs n'ont pas attendu cette consultation pour réfléchir sur leurs pratiques, pour travailler à mettre en œuvre l'évaluation la plus juste et la plus pertinente possible, pour communiquer avec les élèves et leurs familles. On ne peut balayer nos compétences professionnelles d'un revers de main en déclarant que notre manière d'évaluer est un problème central de notre système éducatif. C'est faux, c'est injuste et c'est détestable.

Madame la Ministre, nous comptons sur vous pour recadrer fortement cette conférence afin qu'elle ne suscite pas une hostilité justifiée de la part des personnels.

Je vous remercie.

Est ce que le texte de la ministre prend en compte toutes les évaluations de l'EN... Parce que nous autres profs nous sommes aussi notés et que cette note n'aide aussi « qu'insuffisamment les professeurs à comprendre et apprendre de leurs erreurs ».
Cette espèce de belle société artificielle que l'EN essaye de créer pour ces enfants rois avec aussi les grands mots dégoulinants d'obséquiosité du nouveau socle, bref ce monde de bisounours... Sont-ils au courant qu'il s'écroulent quand les élèves en sortent et qu'un monde rempli d'évaluations et de jugements les attend derrière ?

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par retraitée le Mer 8 Oct 2014 - 19:26

@Ronin a écrit:Après six ans en psychiatrie, mon observation est que nous vivons actuellement la situation exactement inverse de celle décrite par Freud au XIXème : une explosion des pathologies liées à l'absence ou l'insuffisance de limites ( pas assez de surmoi ). Quand Freud décrivait une société de névrosés à cause d'une éducation trop stricte, trop rigide qui forçait le refoulement, nous vivons exactement l'inverse, une absence de limites, plus de refoulement, plus de surmoi, des enflures narcissiques qui explosent au moindre petit souci ou vont se réfugier dans des addictions. ( ouin, j'ai eu 12 en maths ben je vais me saouler à la vodka, j'ai pas eu d'Iphone6 je fume trois gros joints ).

Une bonne partie des ados actuels ne sont qu'ego. Et ça va péter dans un bain de sang.
Une amie pédo psychiatre m'a dit la même chose, plus beaucoup de névrosés, mais des pervers à la pelle.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Moonchild le Mer 8 Oct 2014 - 19:45

@retraitée a écrit:NVB était hier soir sur France inter. J'ai écouté peu de temps, avant de passer à Radio classique ! mais il était évident qu'elle ne savait que répondre à certains auditeurs faisant simplement état de la réalité "du terrain". Un peu jeune et tendre pour le rôle qu'on lui a fait endosser, bien peu de connaissance des dossiers ! c'était pitoyable.
Qu'elle n'ait pas une bonne connaissance des dossiers c'est un fait incontestable, qu'elle soit jeune est tout aussi exact (même si cette caractéristique n'est pas préjudiciable en elle-même), en revanche "tendre" n'est absolument pas un terme auquel j'aurais pensé si on m'avait demandé de décrire NVB en trois mots.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Ronin le Mer 8 Oct 2014 - 21:06

@MUTIS a écrit:
@Ronin a écrit:Apple a la solution pour eux : le joujou électronique pour être gavé en continu. C'est d'ailleurs ce que l'on observe avec l'école pour les enfants de cadres dans la SiliconValley, il y a eu deux liens si je ne m'abuse et l'interview de Steve Jobs qui expliquait interdire les conneries électroniques à la maison, et pousser à la lecture, la discussion,etc.

Il suffit aussi de voir ce qui se fait à Eton, Oxford, Cambridge ou l'Ivy League aux USA. Voir les programmes de l'école Alsacienne ou du cours Hattermer...
Vous pouvez m'éclairer sur les deux dernières phrases ? heu

Pardon, j'ai écrit très vite. Je voulais simplement dire que dans les établissements d'élite anglo-saxons, et qui ne s'en cachent pas, les méthodes, les exigences, sont très traditionnelles. L'autorité et le prestige des enseignants ne fait aucun doute et les parents, issus des mêmes filières, veillent à ce que leurs enfants respectent ce système qui leur a si bien réussi. J'en parle d'autant plus facilement que j'ai un oncle professeur de physique à Cambridge qui m'a fait visiter son college, m'a offert le café en salle des professeurs ( si vous pouviez voir les locaux ) et m'a expliqué en détail le processus de sélection et son rôle de "fellow" auprès des étudiants.

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Caspar Goodwood le Mer 8 Oct 2014 - 21:10

Parles-tu d'un école secondaire privée qui se trouve à Cambridge ou d'un des colleges qui forment l'Université de Cambridge?

Sinon, j'aime bien le titre du fil, qui reflète bien mon sentiment (et celui de beaucoup d'entre nous je suppose).

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Ronin le Mer 8 Oct 2014 - 21:17

Je parle de l'université. En ce qui le concerne le Jesus college.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Daphné le Mer 8 Oct 2014 - 23:46

@Ronin a écrit:
@MUTIS a écrit:
@Ronin a écrit:Apple a la solution pour eux : le joujou électronique pour être gavé en continu. C'est d'ailleurs ce que l'on observe avec l'école pour les enfants de cadres dans la SiliconValley, il y a eu deux liens si je ne m'abuse et l'interview de Steve Jobs qui expliquait interdire les conneries électroniques à la maison, et pousser à la lecture, la discussion,etc.

Il suffit aussi de voir ce qui se fait à Eton, Oxford, Cambridge ou l'Ivy League aux USA. Voir les programmes de l'école Alsacienne ou du cours Hattermer...
Vous pouvez m'éclairer sur les deux dernières phrases ? heu

Pardon, j'ai écrit très vite. Je voulais simplement dire que dans les établissements d'élite anglo-saxons, et qui ne s'en cachent pas, les méthodes, les exigences, sont très traditionnelles. L'autorité et le prestige des enseignants ne fait aucun doute et les parents, issus des mêmes filières, veillent à ce que leurs enfants respectent ce système qui leur a si bien réussi. J'en parle d'autant plus facilement que j'ai un oncle professeur de physique à Cambridge qui m'a fait visiter son college, m'a offert le café en salle des professeurs ( si vous pouviez voir les locaux ) et m'a expliqué en détail le processus de sélection et son rôle de "fellow" auprès des étudiants.

Et n'oublie pas le prix de ce type d'école prestigieuse !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par retraitée le Jeu 9 Oct 2014 - 10:28

@Moonchild a écrit:
@retraitée a écrit:NVB était hier soir sur France inter. J'ai écouté peu de temps, avant de passer à Radio classique ! mais il était évident qu'elle ne savait que répondre à certains auditeurs faisant simplement état de la réalité "du terrain". Un peu jeune et tendre pour le rôle qu'on lui a fait endosser, bien peu de connaissance des dossiers ! c'était pitoyable.
Qu'elle n'ait pas une bonne connaissance des dossiers c'est un fait incontestable, qu'elle soit jeune est tout aussi exact (même si cette caractéristique n'est pas préjudiciable en elle-même), en revanche "tendre" n'est absolument pas un terme auquel j'aurais pensé si on m'avait demandé de décrire NVB en trois mots.

je prenais tendre au sens du boucher ! J'aurais dû dire "manquant d'envergure"

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Euphémia le Jeu 9 Oct 2014 - 11:21

@MUTIS a écrit:
Après avoir prôné la pédagogie du zapping en calquant son vocabulaire sur les médias à la mode (séquence, séance etc...) les fumeuses élites de Grenelle prônent désormais la pédagogie narcissique où chacun peut collectionner ses compétences et éviter toute frustration. La note engendre parfois des frustrations (on pourrait la voir plutôt comme une incitation à l'effort et au progrès) supprimons-la. Refusons tout classement, toute hiérarchie (voir les déclarations affligeantes de Françoise Robine) et soyons dans la bienveillance cool pour tous.

Moi, ce qui me met en rogne, c'est qu'ils sont même parvenus à dévoyer la bienveillance. Ça a eu été un beau mot pourtant. Que la langue devient terne !

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par retraitée le Jeu 9 Oct 2014 - 11:35

De la bienveillance au bénévolat, bientôt !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Iphigénie le Jeu 9 Oct 2014 - 12:06

@retraitée a écrit:De la bienveillance au bénévolat, bientôt !
et professeur
"De l'apepsie dans la lienterie.
De la lienterie dans la dysenterie. "

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par retraitée le Jeu 9 Oct 2014 - 14:56

MONSIEUR PURGON.- Je viens d’apprendre là-bas à la porte de jolies nouvelles. Qu’on se moque ici de mes ordonnances, et qu’on a fait refus d'appliquer les réformes que j’avais prescrites.
ARGAN.- Monsieur, ce n’est pas...
MONSIEUR PURGON.- Voilà une hardiesse bien grande, une étrange rébellion d’un professeur contre son ministre
TOINETTE.- Cela est épouvantable.
MONSIEUR PURGON.- Une réforme que j’avais pris plaisir à composer moi-même.
ARGAN.- Ce n’est pas moi...
MONSIEUR PURGON.- Inventée, et concoctée dans toutes les règles de l’art.
TOINETTE.- Il a tort.
MONSIEUR PURGON.- Et qui devait faire dans les salles de classe un effet merveilleux.
ARGAN.- Mon frère ?
MONSIEUR PURGON.- La refuser avec mépris !
ARGAN.- C’est lui...
MONSIEUR PURGON.- C’est une action exorbitante.
TOINETTE.- Cela est vrai.
MONSIEUR PURGON.- Un attentat énorme contre la pédagogie
ARGAN.- Il est cause...
MONSIEUR PURGON.- Un crime de lèse-Faculté, qui ne se peut assez punir.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par Thalia de G le Jeu 9 Oct 2014 - 15:18

@MUTIS a écrit:L'évaluation ne doit plus générer de frustrations et de blessures narcissiques. Elle doit assurer le confort et l'autosatisfaction...
Cela me fait penser à ces parents qui s'étonnent des réactions de leurs enfants et des échecs qu'ils constatent alors qu'ils ont été super "cool".
Ne pas oublier cette parole d'une psychanalyste lucide (Claude Halmos) : "Un enfant capricieux c'est un enfant à qui on n'a pas osé dire non !".
Un élève médiocre et fainéant, c'est un élève qu'on n'a pas osé confronter à la frustration et à l'échec. L'échec c'est mal, désormais !!! Assurez vous de leur réussite, flattez les et dites leur qu'ils sont magnifiques et vraiment intelligents.
C'est cette philosophie d'un enfant roi sans repère qu'incarne l'inénarrable Antibi et les adeptes de sa secte.

@Ronin a écrit:Si vous saviez l'inflation de prises en charge en pédopsy pour des pathologies des limites ( toute puissance/refus des limites, etc.. ) avec des effondrements dépressifs à la première difficulté...
Je reconnais là deux de mes nièces, toutes deux suivies par un psychiatre. Leurs parents n'ont jamais osé leur dire non et à mon frère, le dernier tardif d'une fratrie de cinq enfants, mes parents ne lui ont jamais dit non, alors que les quatre aînés n'avaient pas intérêt à sortir des rails.
Curieusement, lorsque mon frère a cherché des solutions à leur décrochage scolaire et qu'il ne trouvait pas une réponse immédiate, c'était la faute des profs, du COP, de la direction.
J'ai eu aussi droit à : "Tu te rends compte, elle est gentille, et il la punissent parce qu'elle chantonne en cours". 

Un exemple personnel mais représentatif et même caricatural d'un certain nombre de nos élèves.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercredi 8 octobre, le CSE et la ministre s'occupent de la réforme de l'Evaluation. Pendant que le bateau coule, le ministère choisit les partitions de l'orchestre.

Message par stephane le Ven 10 Oct 2014 - 22:01

@Thalia de G a écrit:
Je reconnais là deux de mes nièces, toutes deux suivies par un psychiatre. Leurs parents n'ont jamais osé leur dire non et à mon frère, le dernier tardif d'une fratrie de cinq enfants, mes parents ne lui ont jamais dit non, alors que les quatre aînés n'avaient pas intérêt à sortir des rails.
Curieusement, lorsque mon frère a cherché des solutions à leur décrochage scolaire et qu'il ne trouvait pas une réponse immédiate, c'était la faute des profs, du COP, de la direction.
J'ai eu aussi droit à : "Tu te rends compte, elle est gentille, et il la punissent parce qu'elle chantonne en cours". 

Un exemple personnel mais représentatif et même caricatural d'un certain nombre de nos élèves.

Avant d'avoir un enfant j'étais persuadé que l'éducation faisait 90% du caractère de l'enfant. Depuis j'ai réajusté le curseur. Il n'y a pas un jour où il ne me fait pas une crise car les limites sont là depuis sa naissance mais qu'il a du mal à les accepter. Ne rejetons pas tout sur les parents. Ne rejetons pas le dysfonctionnement de l'Ecole sur les parents uniquement.

stephane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum