Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Paratge
Érudit

50 % d’analphabètes au Québec ?

par Paratge le Sam 11 Oct 2014 - 12:34
« Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport lancera à l’automne 2014 un plan pour lutter contre cette tragédie qu’est l’analphabétisme.

On pourra discuter longuement de la définition précise de ce concept; on finira sans doute par convenir que ce mal se présente en degrés. Mais un fait terrible demeurera incontournable : le Québec a un taux d’analphabètes fonctionnels affolant – la ministre parlait de quelque 50% de la population.

Quand on cite ces données, on rappelle souvent du même souffle le coût économique astronomique de l’analphabétisme. Mais on ne dit pas assez qu’il a aussi et surtout un coût politique énorme. »

La suite :
http://voir.ca/chroniques/prise-de-tete/2013/11/27/ce-que-lire-veut-dire/
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par V.Marchais le Sam 11 Oct 2014 - 13:24
Merci, Paratge. C'est très intéressant.

Lire, c’est d’abord décoder de petites taches sombres multiformes. Ce décodage s’apprend et il y a diverses propositions sur la manière la meilleure pour ce faire. Résumons sans caricaturer.

Certains voudraient que l’on fasse d’abord apprendre dans leur entièreté des mots bien choisis, afin de lire aisément des phrases composées d’eux. L’élève accède ainsi très tôt à quelque chose qui ressemble à cette fluidité des lecteurs experts et aux vrais plaisirs de la lecture: comprendre, apprécier, réfléchir, être ému, etc. On suggère que ces plaisirs de la lecture tôt découverts feront plus tard de ces élèves des lecteurs assidus.

D’autres privilégient une voie plus austère: apprendre les lettres, les combiner pour faire des syllabes, combiner celles-ci pour faire des mots. À défaut d’accéder rapidement au plaisir de lire, on est ainsi en mesure de décoder des mots nouveaux, ce qui cause du souci aux élèves ayant appris par la première méthode. Le plaisir de lire? Il viendra peu à peu, vous dira-t-on.

Il existe bien entendu des variations dans ces deux grandes approches.

Mais le verdict de la recherche est clair, sans appel: c’est la deuxième méthode qui marche le mieux et la première, utilisée massivement, risque même de produire des résultats désastreux. La leçon est donc limpide: il faut centrer l’apprentissage de la lecture sur cette deuxième méthode.


«Comme on sait, même si on a fait les calculs pour un milliard et demi de zéros qui tous vérifient que les zéros non triviaux de la fonction zêta ont tous pour partie réelle ½, l’hypothèse de Riemann reste non démontrée.»

La plupart des gens sont incapables de lire cette phrase. Non pas de la lire au sens de décoder les petites taches sombres multiformes qui la composent, mais au sens d’en comprendre la signification: cela est en effet impossible si on ne possède pas les indispensables connaissances préalables.

[...]

La conclusion qui s’impose est limpide et incontournable et c’est cela la deuxième chose que je sais sur la lecture et dont je parlais plus haut: il faut, pour savoir lire, posséder des connaissances. Il faut donc en transmettre massivement pour lutter contre l’analphabétisme et faire reculer cette horreur de gens ayant longtemps été à l’école et ne sachant pas lire.

Or nos pratiques, en éducation, contredisent trop souvent ce que la recherche crédible permet d’avancer avec une raisonnable certitude.

Voilà deux idées qu'avec d'autres, je défends ici depuis des années. Mais il faudra sans doute qu'en France aussi nous flirtions avec les 50% d'analphabètes pour revenir de ces pratiques aberrantes.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par retraitée le Sam 11 Oct 2014 - 14:23
Ah, les méthodes du Québec ! Nous les a-t-on vantées, par un temps! On ne jurait que par elles. On voit le résultat !
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par V.Marchais le Sam 11 Oct 2014 - 14:25
Oui. L'avant-garde de la séquence et du constructivisme...
Ils en reviennent, mais bien tard...
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Thalia de G le Sam 11 Oct 2014 - 14:38
N'est-ce pas au Quebec, ainsi qu'en Belgique, que le socle a été expérimenté ? Question non polémique.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par retraitée le Sam 11 Oct 2014 - 14:42
Les pédagogols locaux n'avaient que le Québec à la bouche. Maintenant, c'est la Finlande.
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Nita le Sam 11 Oct 2014 - 14:47
Je suis membre de plusieurs forums québécois (eh oui, il n'y a pas que néo dans ma vie), et je suis effrayée par le niveau de langue des membres les plus jeunes (et ce n'est pas parce qu'elles écrivent en joual, ce qui me paraîtrait "normal").

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par retraitée le Sam 11 Oct 2014 - 14:53
question féminisme grammatical, ils sont champions ! Il vaudrait mieux qu'ils sussent lire, écrire, et comprendre ce qu'ils lisent !
avatar
Euphémia
Niveau 6

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Euphémia le Sam 11 Oct 2014 - 16:00
@V.Marchais a écrit:Oui. L'avant-garde de la séquence et du constructivisme...
Ils en reviennent, mais bien tard...

Et de la suppression des notes, dont ils sont également revenus, eux, au moins, quand la France s'y jette la tête la première.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par JPhMM le Sam 11 Oct 2014 - 16:09
Réaction lue :

DavidHume a écrit:Vuos pvouez assui vuos iuqmplier cconrètenemt en fsiaant du bvoléénoat ou dennor des suos à un omsinrgae sréieux d’adie à l’atlabéisahption. Ou euocgarner une pnnersoe que vuos svaez abtnalphaèe; ils ont paofris hnote d’aivor de la dfficuilté à lrie.


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Dimka le Sam 11 Oct 2014 - 20:51
Bonsoir,
Comment ont été établis les chiffres ? (50%) Et à méthode similaire (si j’ai bien compris, on prend en compte ceux qui savent lire mais manquent de vocabulaire pour comprendre), quels sont les chiffres en France ?

_________________
Spoiler:
avatar
Fraser
Habitué du forum

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Fraser le Sam 11 Oct 2014 - 21:23
Mais que fait PISA?
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par V.Marchais le Sam 11 Oct 2014 - 21:29
@Dimka a écrit:Bonsoir,
Comment ont été établis les chiffres ? (50%) Et à méthode similaire (si j’ai bien compris, on prend en compte ceux qui savent lire mais manquent de vocabulaire pour comprendre), quels sont les chiffres en France ?

Tout dépend où l'on place la barre "comprendre". Selon l'aune, je pourrais te dire que j'ai en moyenne dans mes classes de ZEP profonde 60% d'illettrés.
avatar
Dhaiphi
Sage

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Dhaiphi le Sam 11 Oct 2014 - 21:39
@JPhMM a écrit:Réaction lue :
DavidHume a écrit:Vuos pvouez assui vuos iuqmplier cconrètenemt en fsiaant du bvoléénoat ou dennor des suos à un omsinrgae sréieux d’adie à l’atlabéisahption. Ou euocgarner une pnnersoe que vuos svaez abtnalphaèe; ils ont paofris hnote d’aivor de la dfficuilté à lrie.
Intéressant, c'est en effet assez facilement lisible rapidement. C'est cela qui voulait être démontré ou autre chose ?

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
avatar
MelanieSLB
Doyen

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par MelanieSLB le Dim 12 Oct 2014 - 0:29
@Dhaiphi a écrit:
@JPhMM a écrit:Réaction lue :
DavidHume a écrit:Vuos pvouez assui vuos iuqmplier cconrètenemt en fsiaant du bvoléénoat ou dennor des suos à un omsinrgae sréieux d’adie à l’atlabéisahption. Ou euocgarner une pnnersoe que vuos svaez abtnalphaèe; ils ont paofris hnote d’aivor de la dfficuilté à lrie.
Intéressant, c'est en effet assez facilement lisible rapidement. C'est cela qui voulait être démontré ou autre chose ?

Je ne vois pas du tout quel est le mot en gras. 

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par JPhMM le Dim 12 Oct 2014 - 0:39
@Dhaiphi a écrit:
@JPhMM a écrit:Réaction lue :
DavidHume a écrit:Vuos pvouez assui vuos iuqmplier cconrètenemt en fsiaant du bvoléénoat ou dennor des suos à un omsinrgae sréieux d’adie à l’atlabéisahption. Ou euocgarner une pnnersoe que vuos svaez abtnalphaèe; ils ont paofris hnote d’aivor de la dfficuilté à lrie.
Intéressant, c'est en effet assez facilement lisible rapidement. C'est cela qui voulait être démontré ou autre chose ?
http://www.cndp.fr/bienlire/05-echanges/pagefenetre/pop_reaction09.htm

@MelanieSLB a écrit:Je ne vois pas du tout quel est le mot en gras. 
encourager

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Volubilys
Sage

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Volubilys le Dim 12 Oct 2014 - 9:46
forrester1 a écrit:Mais que fait PISA?
Le Québec est 6e en lecture au classement Pisa... loin devant la France.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par JPhMM le Dim 12 Oct 2014 - 9:59
@Volubilys a écrit:
forrester1 a écrit:Mais que fait PISA?
Le Québec est 6e en lecture au classement Pisa... loin devant la France.
Forcément...

Laughing Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Ma'am
Érudit

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Ma'am le Dim 12 Oct 2014 - 19:22
Il doit quand même y avoir une erreur de vocabulaire ou alors les mots n'ont pas le même sens au Québec.

A ma connaissance, l'illettrisme concerne des personnes qui ont été scolarisées mais qui n'ont pas acquis les compétences minimales nécessaires pour être autonomes en lecture, écriture et calcul.

L'analphabétisme concerne les personnes qui n'ont jamais été scolarisées. Impossible que ce soit le cas au Québec. affraid
avatar
La Corriveau
Niveau 2

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par La Corriveau le Dim 12 Oct 2014 - 19:45
Bonjour,
Je me demande si "la ministre" auquel il est fait référence ne base pas son chiffre de 50 % sur des statistiques de 2003.
http://www.fondationalphabetisation.org/adultes/analphabetisme_alphabetisation/statistiques/ http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/education/alphabetisation-litteratie/litteratie-quebec2003.pdf
EDIT:un autre lien expliquant cette étude de 2003 http://bv.cdeacf.ca/documents/PDF/rayonalpha/94264.pdf

avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Luigi_B le Mar 14 Oct 2014 - 15:34
Autre papier qui vient de sortir : http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201410/13/01-4808832-grammaire-des-eleves-de-6e-annee-plus-performants-que-ceux-de-1re-secondaire.php

(Québec) La grammaire, c'est bien connu, donne du fil à retordre aux élèves québécois. Mais selon une recherche réalisée par une équipe de chercheurs de l'UQAM, des élèves de sixième année réussissent mieux que des élèves de... première secondaire.

La raison : trop de pédagogie classique, pas assez de pédagogie innovante ! cheers

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
User17706
Enchanteur

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par User17706 le Mar 14 Oct 2014 - 16:23
@JPhMM a écrit:Réaction lue :
DavidHume a écrit:Vuos pvouez assui vuos iuqmplier cconrètenemt en fsiaant du bvoléénoat ou dennor des suos à un omsinrgae sréieux d’adie à l’atlabéisahption. Ou euocgarner une pnnersoe que vuos svaez abtnalphaèe; ils ont paofris hnote d’aivor de la dfficuilté à lrie.

Vuos peuovz asusi vuos iluimqper ceonmcerètnt en fansait du bnloèaèvt ou dnenor des suos à un ogrnsiame sreiuèx d'adie à l'aèilhsttabaopin. Ou eugorcnaer une pnrnoese que vuos saevz aphèatlabne ; ils ont pfiaros hntoe d'aiovr de la dlfifctuié à lrie.

Quand on « randome » vraiment ça devient d'un coup moins clair, même en conservant la première et la dernière lettre de chaque mot.

Code:
echo $(echo [string --- p. ex. ifficult] | fold -w1 | shuf | tr -d '\n')

(Il y a déjà eu des « démontages » de cette petite démonstration, et des liens ont été donnés sur ce forum.)

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
Contenu sponsorisé

Re: 50 % d’analphabètes au Québec ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum