Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Presse-purée
Grand sage

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Presse-purée le Dim 12 Oct 2014 - 16:27
@cnaudin a écrit:J'ai peut-être été un peu sec, et dans ce cas je m'en excuse.

Mais je pense qu'effectivement, plutôt que de me demander si je trouvais normal qu'on interdise à quelqu'un de parler, une simple lecture des critiques contre Gauchet, aurait évité ce genre de remarque.

Je n'ai pas le temps de creuser le sujet. Je n'ai vu que la surface de cette polémique, son traitement médiatique si tu préfères. L'impression que cela produit chez moi est qu'une coterie médiatique, active sur les réseaux sociaux notamment, a mal pris la présence de ce type dont j'ignore presque tout (je n'ai lu que ses livres - écrits en collaboration - sur l'école, que j'ai trouvés tous fort intéressants, nuancés et stimulants intellectuellement) et que en conséquence, cette coterie se met en action. Mais ce n'est visiblement que la surface.

De manière générale, même s'il a des idées nauséabondes, je m'élève contre le fait qu'on dénie à quelqu'un le droit de s'exprimer. Si on est pas d'accord, on le contre, on pointe ses contradictions, on argumente.
User17706
Enchanteur

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par User17706 le Dim 12 Oct 2014 - 16:27
Je n'ai pas suivi cette polémique, et je ne suis pas un lecteur assidu de Gauchet, loin de là. Cela étant dit, j'ai toujours observé que sitôt que deux conditions sont remplies ([1] la presse donne à quelqu'un l'étiquette « philosophe » et [2] elle fait régulièrement appel à cette même personne), alors on peut être à peu près certain que les écrits du gugusse en question incluent à titre central une apologie, plus ou moins discrète, de l'ordre établi (et l'on trouve effectivement, à mes yeux du moins, parmi les exemples français actuellement les plus remarquables de cette loi, Onfray et Gauchet).

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 16:31
Le problème est justement que les médias ne vont pour beaucoup qu'à la surface, et que Gauchet and co en jouent, par quelques punchlines, avec les mots clés habituels "censure", "stalinisme", "nauséabond", "chasse à l'homme", etc.

Pour vraiment savoir ce qui est reproché à Gauchet, et aux RV d'en avoir fait la tête de gondole sur ce thème, il faut aller dans des articles longs et argumentés. Ce qui est moins efficace dans ce système médiatique.

Cette affaire est parlante à plus d'un titre, au-delà de la personne de Gauchet.

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Condorcet le Dim 12 Oct 2014 - 16:33
PauvreYorick a écrit:Je n'ai pas suivi cette polémique, et je ne suis pas un lecteur assidu de Gauchet, loin de là. Cela étant dit, j'ai toujours observé que sitôt que deux conditions sont remplies ([1] la presse donne à quelqu'un l'étiquette « philosophe » et [2] elle fait régulièrement appel à cette même personne), alors on peut être à peu près certain que les écrits du gugusse en question incluent à titre central une apologie, plus ou moins discrète, de l'ordre établi (et l'on trouve effectivement, à mes yeux du moins, parmi les exemples français actuellement les plus remarquables de cette loi, Onfray et Gauchet).

Je trouve ta remarque très pertinente.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 16:40
Comparer Onfray et Gauchet est tout à fait pertinent, en effet. Même si le premier est, pour le moment, plus médiatique que le second.

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
avatar
nitescence
Érudit

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par nitescence le Dim 12 Oct 2014 - 17:11
Euh... je n'ai pas d'idée arrêtée à ce sujet mais pourquoi comparer Onfray à Gauchet ? Il me semble qu'il cherche plutôt à démonter les évidences (critique du freudisme, par exemple) et qu'on soit d'accord ou pas avec ça me semble être le contraire de l'apologie de l'ordre établi, non ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Dimka le Dim 12 Oct 2014 - 17:13
Bonsoir,
@nitescence a écrit:Qui censure en l'espèce, hein ?
Au-delà de toute prise de position sur cette affaire précise (qui ressemble plutôt à une petite gueguerre mondaine d’intellos qui cherchent des causes sur lesquelles se faire mousser… Rolling Eyes ), je trouve que le terme « censure » est régulièrement employé avec beaucoup de légèreté.

Censurer, c’est faire taire (par la violence, l’intimidation, la contrainte étatique ou policière…), ce n’est pas « refuser de publier ». Chacun est libre de s’exprimer, cela ne signifie pas que chacun à le droit d’être publié où et quand il veut. Qu’il s’agisse d’un journal, d’un éditeur, d’un forum, d’un organisateur de conférence… celui qui finance le support (le cadre) peut décider à qui il donne la parole et à qui il ne la donne pas, ça n’a rien à voir avec la liberté d’expression.

_________________
Spoiler:
avatar
nitescence
Érudit

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par nitescence le Dim 12 Oct 2014 - 17:16
@Dimka a écrit:Bonsoir,
@nitescence a écrit:Qui censure en l'espèce, hein ?
Au-delà de toute prise de position sur cette affaire précise (qui ressemble plutôt à une petite gueguerre mondaine d’intellos qui cherchent des causes sur lesquelles se faire mousser… Rolling Eyes ), je trouve que le terme « censure » est régulièrement employé avec beaucoup de légèreté.

Censurer, c’est faire taire (par la violence, l’intimidation, la contrainte étatique ou policière…), ce n’est pas « refuser de publier ». Chacun est libre de s’exprimer, cela ne signifie pas que chacun à le droit d’être publié où et quand il veut. Qu’il s’agisse d’un journal, d’un éditeur, d’un forum, d’un organisateur de conférence… celui qui finance le support (le cadre) peut décider à qui il donne la parole et à qui il ne la donne pas, ça n’a rien à voir avec la liberté d’expression.

oui, mais pour une revue qui s’appelle LE DEBAT, c'est du foutage de gueule !!!
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Dimka le Dim 12 Oct 2014 - 17:21
Ça, oui.

_________________
Spoiler:
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 18:55
Je trouve ça dommage de réduire cette affaire à une "petite gueguerre mondaine d’intellos qui cherchent des causes sur lesquelles se faire mousser…"

Car elle est très symptomatique d'un climat, notamment autour des usages de l'Histoire.

Ce n'est pas un hasard si Gauchet est soutenu par Elizabeth Lévy (qu'elle soit invitée à Blois est encore plus stupéfiant d'ailleurs).
La présence de Manuel Valls non plus n'est pas un hasard...Et vu la déférence à son endroit de gens comme Jeanneney et Guarrigues, ça fait beaucoup quand même !

Les RV de Blois n'ont jamais été à la pointe de l'histoire critique (c'est quand même Jack Lang qui les a créés), mais ils étaient ouverts vraiment à tous, et assez curieux sur certains sujets (notamment l'histoire globale il y a 2-3 ans).
Là, il y a comme un tournant. On le voit par la programmation, avec en grandes conférences centrales tout ce qui se fait de "personnalités" médiatiques et d'historiens de cour, alors que tout le reste est de plus en plus périphérique (la tendance existait, elle est encore plus marquée).
Et le mépris (ou le silence parfois) avec lequel les pontes des RV ont accueilli les critiques sur leurs choix ne présage rien de bon.
Que tout ceci arrive sur un sujet au combien symbolique comme celui des rebelles est très parlant.

Si l'année prochaine, ils nous faisaient un thème nation/nationalisme avec Finkielkraut en ouverture et Zemmour en guest star, je ne serais pas étonné.

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par User5899 le Dim 12 Oct 2014 - 18:57
@cnaudin a écrit:A toutes les critiques qu'on entend, non seulement depuis l'appel au boycott par Edouard Louis, mais surtout depuis une dizaine de jours et la pétition d'historiens et de profs.

Il y a eu des articles sur Libé, Le Monde, Mediapart,...avec des arguments très précis (notamment celui de Ludivine Bantigny), expliquant les critiques contre la venue de Gauchet (et n'appelant ni à la censure, ni au boycott). Mais à aucune de ces critiques, Gauchet, Jeanneney ou ceux qui soutiennent le premier, ne répondent sur le fond.
Ah mais je serais Gauchet, vu comment les choses se sont engagées, non seulement je ne vous répondrais pas sur le fond, mais je vous enverrais vous faire voir, Cher Smile
Mais pour qui vous prenez-vous ?
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 18:59
Cripure a écrit:
@cnaudin a écrit:A toutes les critiques qu'on entend, non seulement depuis l'appel au boycott par Edouard Louis, mais surtout depuis une dizaine de jours et la pétition d'historiens et de profs.

Il y a eu des articles sur Libé, Le Monde, Mediapart,...avec des arguments très précis (notamment celui de Ludivine Bantigny), expliquant les critiques contre la venue de Gauchet (et n'appelant ni à la censure, ni au boycott). Mais à aucune de ces critiques, Gauchet, Jeanneney ou ceux qui soutiennent le premier, ne répondent sur le fond.
Ah mais je serais Gauchet, vu comment les choses se sont engagées, non seulement je ne vous répondrais pas sur le fond, mais je vous enverrais vous faire voir, Cher Smile
Mais pour qui vous prenez-vous ?


Et vous ?

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
avatar
John
Médiateur

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par John le Dim 12 Oct 2014 - 19:00
Cripure a écrit:Ah mais je serais Gauchet, vu comment les choses se sont engagées, non seulement je ne vous répondrais pas sur le fond, mais je vous enverrais vous faire voir, Cher Smile
Question en retour : Mais pour qui vous prenez-vous, à part pour Gauchet ?


Dernière édition par John le Dim 12 Oct 2014 - 19:07, édité 2 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
nitescence
Érudit

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par nitescence le Dim 12 Oct 2014 - 19:01
je crois que c'était ironique de la part de cripure, non ? parce que c'est quand même typique de l'arrogance et de la condescendance des faux penseurs comme Gauchet...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 19:02
Il y a du mépris de la part de Gauchet, c'est certain. Mais c'est aussi une tactique de sa part pour éviter de parler sur le fond.

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Elyas le Dim 12 Oct 2014 - 19:03
@cnaudin a écrit:Je trouve ça dommage de réduire cette affaire à une "petite gueguerre mondaine d’intellos qui cherchent des causes sur lesquelles se faire mousser…"

Car elle est très symptomatique d'un climat, notamment autour des usages de l'Histoire.

Ce n'est pas un hasard si Gauchet est soutenu par Elizabeth Lévy (qu'elle soit invitée à Blois est encore plus stupéfiant d'ailleurs).
La présence de Manuel Valls non plus n'est pas un hasard...Et vu la déférence à son endroit de gens comme Jeanneney et Guarrigues, ça fait beaucoup quand même !

Les RV de Blois n'ont jamais été à la pointe de l'histoire critique (c'est quand même Jack Lang qui les a créés), mais ils étaient ouverts vraiment à tous, et assez curieux sur certains sujets (notamment l'histoire globale il y a 2-3 ans).
Là, il y a comme un tournant. On le voit par la programmation, avec en grandes conférences centrales tout ce qui se fait de "personnalités" médiatiques et d'historiens de cour, alors que tout le reste est de plus en plus périphérique (la tendance existait, elle est encore plus marquée).
Et le mépris (ou le silence parfois) avec lequel les pontes des RV ont accueilli les critiques sur leurs choix ne présage rien de bon.
Que tout ceci arrive sur un sujet au combien symbolique comme celui des rebelles est très parlant.

Si l'année prochaine, ils nous faisaient un thème nation/nationalisme avec Finkielkraut en ouverture et Zemmour en guest star, je ne serais pas étonné.

Euh... avez-vous vraiment regardé la programmation ? Avez-vous été aux Rdv cette année ? Savez-vous pourquoi Gauchet a été choisi ? Et savez vous que 98% des festivaliers se moquaient éperdument de cette polémique et de Gauchet et préféraient aller écouter de l'histoire ?

En vous lisant, je me dis que vous êtes très germanopratin, en réalité.
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 19:06
Je n'y étais pas cette année, mais les cinq années précédentes. En revanche, la programmation, je l'ai lue, et les échos qui m'arrivent régulièrement depuis vendredi ne sont guère encourageants.

Quant aux festivaliers, je n'ai pas fait de sondage (et vous ?), je ne sais pas ce qu'ils pensent, même si je connais bien le public des RV.

Et puis germanopratin, ça veut dire quoi ?

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par User5899 le Dim 12 Oct 2014 - 19:07
@cnaudin a écrit:
Cripure a écrit:
@cnaudin a écrit:A toutes les critiques qu'on entend, non seulement depuis l'appel au boycott par Edouard Louis, mais surtout depuis une dizaine de jours et la pétition d'historiens et de profs.

Il y a eu des articles sur Libé, Le Monde, Mediapart,...avec des arguments très précis (notamment celui de Ludivine Bantigny), expliquant les critiques contre la venue de Gauchet (et n'appelant ni à la censure, ni au boycott). Mais à aucune de ces critiques, Gauchet, Jeanneney ou ceux qui soutiennent le premier, ne répondent sur le fond.
Ah mais je serais Gauchet, vu comment les choses se sont engagées, non seulement je ne vous répondrais pas sur le fond, mais je vous enverrais vous faire voir, Cher Smile
Mais pour qui vous prenez-vous ?


Et vous ?
Plait-il ? Vous m'avez lu revendiquer sur ce sujet ? On ne lit votre pseudo qu'ici, vous faites de ce fil une affaire personnelle, semble-t-il. Je ne pense pas ma question si illégitime. Si la "leçon inaugurale" de Gauchet, non suivie de débat à ce qui est dit ailleurs, doit se révéler affligeante, ou provocatrice, ou simplement nulle, ne me dites pas que de véritables intellectuels et chercheurs ne peuvent pas en tirer argument ou matière pro domo. On bavarde sur cette question du boycott depuis un bon mois, je trouve cette situation ridicule et pathétique. Et je me prends pour quelqu'un qui dit cela, avec, je pense exactement les mêmes titres que vous.
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 19:07
Par contre, il paraît que le "off" se porte de mieux en mieux, et c'est une très bonne nouvelle.

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 19:11
Cripure a écrit:
@cnaudin a écrit:
Cripure a écrit:
Ah mais je serais Gauchet, vu comment les choses se sont engagées, non seulement je ne vous répondrais pas sur le fond, mais je vous enverrais vous faire voir, Cher Smile
Mais pour qui vous prenez-vous ?


Et vous ?
Plait-il ? Vous m'avez lu revendiquer sur ce sujet ? On ne lit votre pseudo qu'ici, vous faites de ce fil une affaire personnelle, semble-t-il. Je ne pense pas ma question si illégitime. Si la "leçon inaugurale" de Gauchet, non suivie de débat à ce qui est dit ailleurs, doit se révéler affligeante, ou provocatrice, ou simplement nulle, ne me dites pas que de véritables intellectuels et chercheurs ne peuvent pas en tirer argument ou matière pro domo. On bavarde sur cette question du boycott depuis un bon mois, je trouve cette situation ridicule et pathétique. Et je me prends pour quelqu'un qui dit cela, avec, je pense exactement les mêmes titres que vous.

Donc, si je comprends bien, il faudrait être "quelqu'un" pour pouvoir discuter et avoir un avis sur le sujet ? De plus, les textes dont je parle ont été faits par des universitaires, des enseignants,...Ils ne sont "rien" par rapport à Gauchet ? Ils ne méritent que son mépris ?

Quant au boycott, vous semblez mélanger tout. Ce sont des philosophes comme Edouard Louis qui ont appelé au boycott, pas les historiens qui ont fait les tribunes de ces derniers jours.
Mais je l'ai déjà dit...

La leçon inaugurale a déjà commencé à être critiquée, mais le problème était déjà le choix de la confier à Gauchet...Pas d'inviter Gauchet à un débat...

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
avatar
nitescence
Érudit

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par nitescence le Dim 12 Oct 2014 - 19:13
Cripure, tu exagères : ce n'est pas cnaudin qui a lancé la discussion sur ce sujet, c'est john. cnaudin n'intervient pas que sur ce sujet et ce qu'il dit à propos de Gauchet me semble non dénué d'intérêt et même assez pertinent. Ca ne se fait pas de traiter les autres d'ours mal léchés !

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 19:13
Je précise, puisqu'apparemment ce n'est pas clair, que je ne demande pas à gauchet de me répondre personnellement, mais de répondre aux arguments donnés par les différents tribunes ces dernières jours, plutôt que de les accuser de staliniens... Rolling Eyes

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Presse-purée le Dim 12 Oct 2014 - 19:14
@cnaudin a écrit:Je trouve ça dommage de réduire cette affaire à une "petite gueguerre mondaine d’intellos qui cherchent des causes sur lesquelles se faire mousser…"

Car elle est très symptomatique d'un climat, notamment autour des usages de l'Histoire.

Ce n'est pas un hasard si Gauchet est soutenu par Elizabeth Lévy (qu'elle soit invitée à Blois est encore plus stupéfiant d'ailleurs).
La présence de Manuel Valls non plus n'est pas un hasard...Et vu la déférence à son endroit de gens comme Jeanneney et Guarrigues, ça fait beaucoup quand même !

Les RV de Blois n'ont jamais été à la pointe de l'histoire critique (c'est quand même Jack Lang qui les a créés), mais ils étaient ouverts vraiment à tous, et assez curieux sur certains sujets (notamment l'histoire globale il y a 2-3 ans).
Là, il y a comme un tournant. On le voit par la programmation, avec en grandes conférences centrales tout ce qui se fait de "personnalités" médiatiques et d'historiens de cour, alors que tout le reste est de plus en plus périphérique (la tendance existait, elle est encore plus marquée).
Et le mépris (ou le silence parfois) avec lequel les pontes des RV ont accueilli les critiques sur leurs choix ne présage rien de bon.
Que tout ceci arrive sur un sujet au combien symbolique comme celui des rebelles est très parlant.

Si l'année prochaine, ils nous faisaient un thème nation/nationalisme avec Finkielkraut en ouverture et Zemmour en guest star, je ne serais pas étonné.

Question toute bête: n'y a-t-il pas là, aussi, une recherche de couverture médiatique (et à ce titre, la fameuse polémique dont nous parlons est du pain béni) voire de financements?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
User17706
Enchanteur

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par User17706 le Dim 12 Oct 2014 - 19:15
@nitescence a écrit:Euh... je n'ai pas d'idée arrêtée à ce sujet mais pourquoi comparer Onfray à Gauchet ? Il me semble qu'il cherche plutôt à démonter les évidences (critique du freudisme, par exemple) et qu'on soit d'accord ou pas avec ça me semble être le contraire de l'apologie de l'ordre établi, non ?
Pour cet aspect (je ne développe pas vu que c'est HS) il faut regarder ce qu'Onfray essaie de faire avec Camus. Son bouquin sur Freud relève, je crois, d'une analyse différente (celle du perçage de baudruche ou de la charge sur moulin à vent).

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Elyas le Dim 12 Oct 2014 - 19:19
@cnaudin a écrit:Je n'y étais pas cette année, mais les cinq années précédentes. En revanche, la programmation, je l'ai lue, et les échos qui m'arrivent régulièrement depuis vendredi ne sont guère encourageants.

Quant aux festivaliers, je n'ai pas fait de sondage (et vous ?), je ne sais pas ce qu'ils pensent, même si je connais bien le public des RV.

Et puis germanopratin, ça veut dire quoi ?

J'étais aux Rdv. J'étais intervenant et je suis tout sauf un ponte ou un historien médiatique. Il y avait un millier d'intervenants. Des centaines d'historiens de toute la France étaient présents.

Les stars dont vous parlez ne représentent qu'une vingtaine de personnes et une dizaine de conférences. C'est à dire une goutte d'eau dans l'océan des Rdv.

Peut-être que votre regard est obscurci ou influencé par des motivations partisanes et que le seul fait que Gauchet qui a été un choix fait par défaut vous horripile.
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Dim 12 Oct 2014 - 19:19
@Presse-purée a écrit:
@cnaudin a écrit:Je trouve ça dommage de réduire cette affaire à une "petite gueguerre mondaine d’intellos qui cherchent des causes sur lesquelles se faire mousser…"

Car elle est très symptomatique d'un climat, notamment autour des usages de l'Histoire.

Ce n'est pas un hasard si Gauchet est soutenu par Elizabeth Lévy (qu'elle soit invitée à Blois est encore plus stupéfiant d'ailleurs).
La présence de Manuel Valls non plus n'est pas un hasard...Et vu la déférence à son endroit de gens comme Jeanneney et Guarrigues, ça fait beaucoup quand même !

Les RV de Blois n'ont jamais été à la pointe de l'histoire critique (c'est quand même Jack Lang qui les a créés), mais ils étaient ouverts vraiment à tous, et assez curieux sur certains sujets (notamment l'histoire globale il y a 2-3 ans).
Là, il y a comme un tournant. On le voit par la programmation, avec en grandes conférences centrales tout ce qui se fait de "personnalités" médiatiques et d'historiens de cour, alors que tout le reste est de plus en plus périphérique (la tendance existait, elle est encore plus marquée).
Et le mépris (ou le silence parfois) avec lequel les pontes des RV ont accueilli les critiques sur leurs choix ne présage rien de bon.
Que tout ceci arrive sur un sujet au combien symbolique comme celui des rebelles est très parlant.

Si l'année prochaine, ils nous faisaient un thème nation/nationalisme avec Finkielkraut en ouverture et Zemmour en guest star, je ne serais pas étonné.

Question toute bête: n'y a-t-il pas là, aussi, une recherche de couverture médiatique (et à ce titre, la fameuse polémique dont nous parlons est du pain béni) voire de financements?


>>> une couverture médiatique dans quel but ? Pour financer quoi ? La plupart des signataires de ces textes ou de ces pétitions sont des chercheurs reconnus dans leur discipline...
Et il ne faut pas connaître comment fonctionne la recherche en histoire pour croire qu'une telle polémique peut amener des "financements"...

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
Contenu sponsorisé

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum