[Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Guillaume le Grand le Dim 12 Oct 2014 - 22:17

Bonsoir,

Un article intéressant que je viens de trouver sur Prospective urbaine, qui remet en cause un certain nombre de thèses exposées par Christophe Guilluy dans ses ouvrages, désormais largement médiatisés (et repris dans le discours politique).
http://prospectiveurbaine.fr/populisme-geographique-france-peripherique-guilluy/


_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Ingeborg B. le Dim 12 Oct 2014 - 22:24

Merci !

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Balthamos le Dim 12 Oct 2014 - 22:59

Merci beaucoup.
Je suis justement en train d'explorer ces questions en ce moment, on peut dire que ton partage tombe à pique Smile

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par PauvreYorick le Dim 12 Oct 2014 - 23:16

@balthamos a écrit: ton partage tombe à pique Smile

Surtout pour une question qui tient autant à cœur !

(Je marche sur les plates-bandes de Fesseur Pro ─ pas pu m'empêcher. Si c'est gênant la prochaine fois je me tiendrai à carreau.)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Guillaume le Grand le Lun 13 Oct 2014 - 8:10

ahh je l'avais loupé! Une émission de France Culture avec Michel Lussault, justement sur cette notion de ''fracture'' en géo

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par wanax le Lun 13 Oct 2014 - 10:06

@PauvreYorick a écrit:
@balthamos a écrit: ton partage tombe à pique Smile

Surtout pour une question qui tient autant à cœur !

(Je marche sur les plates-bandes de Fesseur Pro ─ pas pu m'empêcher. Si c'est gênant la prochaine fois je me tiendrai à carreau.)
pale
Quand tu me parles sur ce ton, quand tu m'espinches comme si j'étais un scélérat, et bien tu me fends le cœur !

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Cath le Lun 13 Oct 2014 - 10:33

Je ne sais pas.
Je ne suis pas géographe, mon "ressenti" est celui d'un habitant lambda de ces fameuses zones. Et tout ce que Guilly décrit, c'est ce que j'ai constaté depuis 25 ans, sans savoir le mettre en mots.
Je ne trouve pas cet article très convaincant (je l'ai lu très vite, je le reconnais) comme dans ce passage par exemple : "l’avenir positif de ces territoires ne passera pas par une forme de repli sur soi. Si – comme d’ailleurs il le démontre avec raison – leur fragilité résulte d’une exclusion de la métropolisation, il fait peu de doute que leur renouveau passera par l’intégration à cette dynamique. (ah bon ? comment ? pourquoi ne l'ont-ils pas fait avant, ça semble si simple ?) Autrement dit, c’est bien le renforcement des relations entre les territoires qui favorisera leur égalité plutôt que leur isolement. De leur interterritorialité selon la notion chère à Martin Vanier et Philippe Estèbe. Et ces relations seront d’autant plus faciles à établir que ces territoires périphériques sauront faire valoir leurs spécificités (mais ces territoires n'ont justement aucune spécificité ni rien de particulier à proposer, sinon ils n'auraient pas été ainsi relégués à la périphérie de la mondialisation...C'est de leur faute, on dirait, ils "n'ont pas su", jusqu'à présent) et donc leurs contributions propres à la métropolisation, ce que la montée en importance des questions environnementales et de ressources (qu'est-ce que ça vient faire là-dedans ?  scratch ) devrait faciliter."

Ou encore : "Que l’on songe au courant des « nouvelles ruralités », au référentiel en cours de constitution de l’égalité des territoires (alors ça, tout de suite ça me convainc : écrivons noir sur blanc l'égalité entre les territoires, ça va tout changer) et tout simplement aux nombreuses initiatives locales qui vont dans ce sens portées par les habitants eux-mêmes."

Ou encore, et j'arrête là : "La recomposition territoriale en cours pourrait également déboucher sur l’établissement de nouveaux régimes de lien, d’articulation, de péréquation, de compensation et de solidarité favorables aux territoires les plus fragiles." (allusion au nouveau découpage des régions, je suppose, celui dans lequel des pans entiers de "territoires" - je déteste cette appellation - vont se retrouver encore plus éloignés des centres de décision, des métropoles, situation qui s'accentuera encore au fur et à mesure qu'on s'enfoncera dans cette crise qui n'en est plus une ?)

Bref, l'auteur me semble surtout vouloir se démarquer de Guillvy car "Si l’auteur prend à certains endroits ses distances avec le Front national, nul doute que l’ensemble de ses affirmations est proche de l’idéologie frontiste et propice à la consolider." même si "C’est également la remise au goût du jour d’une vulgate marxiste".
Curieux que la géographie puisse être de gauche ou de droite : si c'est comme l'écologie, on va avancer, c'est sûr.

Alors j'ai sûrement tort, hein, je n'y connais rien. Mais bon.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Docteur OX le Lun 13 Oct 2014 - 13:15

Cath: topela


Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Daphné le Lun 13 Oct 2014 - 13:50

@PauvreYorick a écrit:
@balthamos a écrit: ton partage tombe à pique Smile

Surtout pour une question qui tient autant à cœur !

(Je marche sur les plates-bandes de Fesseur Pro ─ pas pu m'empêcher. Si c'est gênant la prochaine fois je me tiendrai à carreau.)

Joli veneration

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Ulrich le Lun 13 Oct 2014 - 13:57

(…) Dans son dernier livre, La France périphérique, Guilluy dépasse le clivage droite-gauche. «Ce qui se joue désormais n'est pas une controverse entre “la gauche” et “la droite”, entre “le camp du bien” et “le camp du mal”… mais un conflit idéologique majeur entre les gagnants et les perdants de la mondialisation, entre les tenants du “village” et celui d'un monde “hors sol”…»

Pour Guilluy, comme pour Onfray et Michéa, la gauche s'est débarrassée à la fois du drapeau tricolore et du drapeau rouge. Pour consoler le peuple de cet abandon, elle a cru masquer sa conversion au libre-échange mondialisé par un écran de fumée sociétal. À les lire, il ne leurre plus personne. Libérale et européenne sur le plan économique, libertaire sur le plan des valeurs, cette gauche a fait le choix des urbains et des minorités en laissant les classes populaires à leur pavillon lointain. Ce que le think tank Terra Nova a résumé en 2012, dans une note devenue célèbre. Dans un échange de lettres publié cette semaine sous le titre La gauche et le peuple(Flammarion), le social-démocrate Jacques Julliard débat de ce «divorce» avec Michéa. Le dialogue est fécond, on est loin des anathèmes. Michéa et Guilluy, en effet, ont souvent été accusés d'être les alliés objectifs de Marine Le Pen (...) La gauche morale semble avoir fait le choix de reléguer ces penseurs au rang des farfelus, quand elle ne les diabolise pas carrément… Ces «réacs de gauche» seraient-ils sa mauvaise conscience?

Onfray, Guilluy, Michéa : « La gauche réac » ? (A. Devecchio, Figaro du 02/10/2014)

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Finrod le Lun 13 Oct 2014 - 14:11

@wanax a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
@balthamos a écrit: ton partage tombe à pique Smile

Surtout pour une question qui tient autant à cœur !

(Je marche sur les plates-bandes de Fesseur Pro ─ pas pu m'empêcher. Si c'est gênant la prochaine fois je me tiendrai à carreau.)
pale
Quand tu me parles sur ce ton, quand tu m'espinches comme si j'étais un scélérat, et bien tu me fends le cœur !

Trèfle de plaisanterie ! Le sujet est sérieux Razz

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Guillaume le Grand le Lun 13 Oct 2014 - 17:28

@Cath a écrit:Curieux que la géographie puisse être de gauche ou de droite : si c'est comme l'écologie, on va avancer, c'est sûr.
.
La géographie, comme l'histoire et les autres disciplines des sciences humaines, sont teintées de l'idéologie politique, même sous-jacente et confuse, de celui qui écrit l'ouvrage. Il y a des interprétations anarchiste, marxiste, libérale, conservatrice de la Révolution française par exemple. Il en va de même pour tous les sujets géographiques

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Nom d'utilisateur le Lun 13 Oct 2014 - 17:55

@Ulrich a écrit:
article du Figaro a écrit:cette gauche a fait le choix des urbains et des minorités en laissant les classes populaires à leur pavillon lointain.

Hm, ce genre d'effets de manche nonchalants place le texte hors du champ de la science. Mais je serais curieux de lire le reste de cet article ; dommage qu'il soit réservé aux abonnés.

@Guillaume le Grand a écrit:La géographie, comme l'histoire et les autres disciplines des sciences humaines, sont teintées de l'idéologie politique, même sous-jacente et confuse, de celui qui écrit l'ouvrage. Il y a des interprétations anarchiste, marxiste, libérale, conservatrice de la Révolution française par exemple. Il en va de même pour tous les sujets géographiques

Oui, il existe ainsi toute une série de disciplines dont, pour diverses raisons qui ont trait à l'histoire de leur réception mais aussi à leurs propres tensions internes, on oublie souvent, voire on ignore ou on nie qu'elles appartiennent aux sciences humaines. Les linguistes, forcément, se sentent toujours très solidaires dans ces circonstances !

Nom d'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Cath le Lun 13 Oct 2014 - 18:11

@Guillaume le Grand a écrit:
@Cath a écrit:Curieux que la géographie puisse être de gauche ou de droite : si c'est comme l'écologie, on va avancer, c'est sûr.
.
La géographie, comme l'histoire et les autres disciplines des sciences humaines, sont teintées de l'idéologie politique, même sous-jacente et confuse, de celui qui écrit l'ouvrage. Il y a des interprétations anarchiste, marxiste, libérale, conservatrice de la Révolution française par exemple. Il en va de même pour tous les sujets géographiques

Oh mais je sais bien...C'était pour amener une subtile comparaison avec l'écologie, qui est de gauche ou de droite avec l'efficacité que l'on voit.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Marie Laetitia le Lun 13 Oct 2014 - 18:15

@PauvreYorick a écrit:
@balthamos a écrit: ton partage tombe à pique Smile

Surtout pour une question qui tient autant à cœur !

(Je marche sur les plates-bandes de Fesseur Pro ─ pas pu m'empêcher. Si c'est gênant la prochaine fois je me tiendrai à carreau.)

Laughing Tu aurais pu être plus imprudent et miser sur la chance en cherchant un trèfle à quatre feuille...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Nom d'utilisateur le Lun 13 Oct 2014 - 18:17

... Or, les sciences humaines, toujours, doivent se coltiner des idéologies / (de) l'idéologie ; je pense que cela dépasse les sciences humaines, mais n'affirme que ce que je puis étayer, documenter et démontrer de première main.

La notion d' "efficacité" (cf. l'avant dernier message) est-elle pertinente en la matière ? Y a-t-il une mesure externe d'efficacité de la science ?

Le parallèle avec l'écologie ne repose-t-il pas sur l'ambivalence du terme ? L'écologie se donne-t-elle comme une science, elle ? Le cas échéant, le fait-elle toujours ?

Trop de questions ; pardon.

Nom d'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Euphémia le Lun 13 Oct 2014 - 19:08

@Cath a écrit:Je ne sais pas.
Je ne suis pas géographe, mon "ressenti" est celui d'un habitant lambda de ces fameuses zones. Et tout ce que Guilly décrit, c'est ce que j'ai constaté depuis 25 ans, sans savoir le mettre en mots.
Je ne trouve pas cet article très convaincant (je l'ai lu très vite, je le reconnais) comme dans ce passage par exemple : "l’avenir positif de ces territoires ne passera pas par une forme de repli sur soi. Si – comme d’ailleurs il le démontre avec raison – leur fragilité résulte d’une exclusion de la métropolisation, il fait peu de doute que leur renouveau passera par l’intégration à cette dynamique. (ah bon ? comment ? pourquoi ne l'ont-ils pas fait avant, ça semble si simple ?) Autrement dit, c’est bien le renforcement des relations entre les territoires qui favorisera leur égalité plutôt que leur isolement. De leur interterritorialité selon la notion chère à Martin Vanier et Philippe Estèbe. Et ces relations seront d’autant plus faciles à établir que ces territoires périphériques sauront faire valoir leurs spécificités (mais ces territoires n'ont justement aucune spécificité ni rien de particulier à proposer, sinon ils n'auraient pas été ainsi relégués à la périphérie de la mondialisation...C'est de leur faute, on dirait, ils "n'ont pas su", jusqu'à présent) et donc leurs contributions propres à la métropolisation, ce que la montée en importance des questions environnementales et de ressources (qu'est-ce que ça vient faire là-dedans ?  scratch ) devrait faciliter."

Ou encore : "Que l’on songe au courant des « nouvelles ruralités », au référentiel en cours de constitution de l’égalité des territoires (alors ça, tout de suite ça me convainc : écrivons noir sur blanc l'égalité entre les territoires, ça va tout changer) et tout simplement aux nombreuses initiatives locales qui vont dans ce sens portées par les habitants eux-mêmes."

Ou encore, et j'arrête là : "La recomposition territoriale en cours pourrait également déboucher sur l’établissement de nouveaux régimes de lien, d’articulation, de péréquation, de compensation et de solidarité favorables aux territoires les plus fragiles." (allusion au nouveau découpage des régions, je suppose, celui dans lequel des pans entiers de "territoires" - je déteste cette appellation - vont se retrouver encore plus éloignés des centres de décision, des métropoles, situation qui s'accentuera encore au fur et à mesure qu'on s'enfoncera dans cette crise qui n'en est plus une ?)

Bref, l'auteur me semble surtout vouloir se démarquer de Guillvy car "Si l’auteur prend à certains endroits ses distances avec le Front national, nul doute que l’ensemble de ses affirmations est proche de l’idéologie frontiste et propice à la consolider." même si "C’est également la remise au goût du jour d’une vulgate marxiste".
Curieux que la géographie puisse être de gauche ou de droite : si c'est comme l'écologie, on va avancer, c'est sûr.

Alors j'ai sûrement tort, hein, je n'y connais rien. Mais bon.

Il faut dire que l'auteur de ces lignes, Stéphane Cordobes, est conseiller à la DATAR (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale) depuis au moins 2007 : être d'accord avec les thèses de Guilluy reviendrait à admettre que ses petits copains de la DATAR et lui se sont légèrement plantés.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)

Euphémia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Cath le Lun 13 Oct 2014 - 21:40

Ah.... Voilà voilà...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Igniatius le Lun 13 Oct 2014 - 22:13

@Guillaume le Grand a écrit:Bonsoir,

Un article intéressant que je viens de trouver sur Prospective urbaine, qui remet en cause un certain nombre de thèses exposées par Christophe Guilluy dans ses ouvrages, désormais largement médiatisés (et repris dans le discours politique).
http://prospectiveurbaine.fr/populisme-geographique-france-peripherique-guilluy/


Disons que je suis tout prêt à entendre une réfutation de Guilluy mais que cela ne me semble pas possible via cet article : le type ne dit rien et n'apporte aucun argument !
Guilluy écrit quand même des ouvrages basés sur des données chiffrées et nombreuses : ce n'est pas un vulgaire scientiste de l'éducation qui assènerait des vérités idéologiques.
Après, je peux sans peine imaginer qu'il a une grille d'interprétation imprégnée d'une certaine idéologie (ou idée plutôt) mais il faudra autre chose que "Guiluy n'est pas gentil" pour le contrer.

L'article pèche exactement par ce qu'il reproche à Guiluy : l'idéologie !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Guillaume le Grand le Lun 13 Oct 2014 - 22:44

Des données chiffrées et nombreuses? De nombreux biais statistiques dans l'ouvrage de Guilluy et ça n'est pas la première fois que je lis ce genre de reproches.
Et puis les chiffres ça ne fait pas tout. La géographie quantitativiste a été abandonnée depuis les années 80. La religion du chiffre c'est fini

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Balthamos le Mar 14 Oct 2014 - 0:09

@Finrod a écrit:
Trèfle de plaisanterie ! Le sujet est sérieux Razz

je te déteste!
tu m'as devancé ...

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Ingeborg B. le Mar 14 Oct 2014 - 6:01

@Euphémia a écrit:
@Cath a écrit:Je ne sais pas.
Je ne suis pas géographe, mon "ressenti" est celui d'un habitant lambda de ces fameuses zones. Et tout ce que Guilly décrit, c'est ce que j'ai constaté depuis 25 ans, sans savoir le mettre en mots.
Je ne trouve pas cet article très convaincant (je l'ai lu très vite, je le reconnais) comme dans ce passage par exemple : "l’avenir positif de ces territoires ne passera pas par une forme de repli sur soi. Si – comme d’ailleurs il le démontre avec raison – leur fragilité résulte d’une exclusion de la métropolisation, il fait peu de doute que leur renouveau passera par l’intégration à cette dynamique. (ah bon ? comment ? pourquoi ne l'ont-ils pas fait avant, ça semble si simple ?) Autrement dit, c’est bien le renforcement des relations entre les territoires qui favorisera leur égalité plutôt que leur isolement. De leur interterritorialité selon la notion chère à Martin Vanier et Philippe Estèbe. Et ces relations seront d’autant plus faciles à établir que ces territoires périphériques sauront faire valoir leurs spécificités (mais ces territoires n'ont justement aucune spécificité ni rien de particulier à proposer, sinon ils n'auraient pas été ainsi relégués à la périphérie de la mondialisation...C'est de leur faute, on dirait, ils "n'ont pas su", jusqu'à présent) et donc leurs contributions propres à la métropolisation, ce que la montée en importance des questions environnementales et de ressources (qu'est-ce que ça vient faire là-dedans ?  scratch ) devrait faciliter."

Ou encore : "Que l’on songe au courant des « nouvelles ruralités », au référentiel en cours de constitution de l’égalité des territoires (alors ça, tout de suite ça me convainc : écrivons noir sur blanc l'égalité entre les territoires, ça va tout changer) et tout simplement aux nombreuses initiatives locales qui vont dans ce sens portées par les habitants eux-mêmes."

Ou encore, et j'arrête là : "La recomposition territoriale en cours pourrait également déboucher sur l’établissement de nouveaux régimes de lien, d’articulation, de péréquation, de compensation et de solidarité favorables aux territoires les plus fragiles." (allusion au nouveau découpage des régions, je suppose, celui dans lequel des pans entiers de "territoires" - je déteste cette appellation - vont se retrouver encore plus éloignés des centres de décision, des métropoles, situation qui s'accentuera encore au fur et à mesure qu'on s'enfoncera dans cette crise qui n'en est plus une ?)

Bref, l'auteur me semble surtout vouloir se démarquer de Guillvy car "Si l’auteur prend à certains endroits ses distances avec le Front national, nul doute que l’ensemble de ses affirmations est proche de l’idéologie frontiste et propice à la consolider." même si "C’est également la remise au goût du jour d’une vulgate marxiste".
Curieux que la géographie puisse être de gauche ou de droite : si c'est comme l'écologie, on va avancer, c'est sûr.

Alors j'ai sûrement tort, hein, je n'y connais rien. Mais bon.

Il faut dire que l'auteur de ces lignes, Stéphane Cordobes, est conseiller à la DATAR (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale) depuis au moins 2007 : être d'accord avec les thèses de Guilluy reviendrait à admettre que ses petits copains de la DATAR et lui se sont légèrement plantés.
Guilluy est consultant pour les collectivités territoriales. ...

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Igniatius le Mar 14 Oct 2014 - 9:36

@Guillaume le Grand a écrit:Des données chiffrées et nombreuses? De nombreux biais statistiques dans l'ouvrage de Guilluy et ça n'est pas la première fois que je lis ce genre de reproches.
Et puis les chiffres ça ne fait pas tout. La géographie quantitativiste a été abandonnée depuis les années 80. La religion du chiffre c'est fini


Je n'ai aucun mal a croire a la possibilite de biais statistiques, mais il faut les éclairer.
Sinon, sans appuis chiffrés, cet article n'est que du blabla, et ne peut en aucun cas convaincre qui que ce soit qui ne soit déjà opposé aux thèses de Guiluy.
C'est doigt mouillé contre idéologie.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Igniatius le Mar 14 Oct 2014 - 9:37

Et dans ces conditions, pourquoi croire Todd et Le Bras ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article]Contre le populisme géographique de Christophe Guilluy dans la France périphérique

Message par Spartacus le Mar 14 Oct 2014 - 10:06

Guillaume le Grand a écrit:La géographie, comme l'histoire et les autres disciplines des sciences humaines, sont teintées de l'idéologie politique, même sous-jacente et confuse, de celui qui écrit l'ouvrage. Il y a des interprétations anarchiste, marxiste, libérale, conservatrice de la Révolution française par exemple. Il en va de même pour tous les sujets géographiques
@Nom d'utilisateur a écrit:Oui, il existe ainsi toute une série de disciplines dont, pour diverses raisons qui ont trait à l'histoire de leur réception mais aussi à leurs propres tensions internes, on oublie souvent, voire on ignore ou on nie qu'elles appartiennent aux sciences humaines. Les linguistes, forcément, se sentent toujours très solidaires dans ces circonstances !

Les sciences humaines, en tant que sciences molles ayant pour objet de déchiffrer les moteurs des comportements humains, et parfois de les modéliser, sont par essence porteuse de valeurs qu'il est important de contrôler (ou à défaut, de neutraliser).

La linguistique (décryptage et usage rationalisé des techniques de communication), en tant que discipline transverse à toutes les autres, est le lieu par excellence de la polarisation idéologique. Tout - même l’exploitation des chiffres - est secondaire par rapport à l'habillage linguistique. A la com', quoi...

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum