On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Normandyx le Lun 13 Oct 2014 - 12:21

@retraitée a écrit:
@Audrey a écrit:Je pense surtout, et je l'ai vu, qu'il ne sait pas placer sa feuille sur la table et que plutôt que de remonter sa feuille pour mieux écrire, il a écrit avec son poignet cassé le bras dans le vide perpendiculaire à la table...

Il y en a des tas comme lui, c'était déjà le cas il y a des années. On ne leur a pas appris à tenir leur crayon, on ne leur a pas guidé la main comme on le faisait "de mon temps" (pas beau, caca, il faut construire soi-même son savoir et ses mauvaises positions ), résultat, ils écrivent mal, très lentement, et ont tout de suite des crampes ! J'en ai "rééduqué" quelques uns en 3e ! En fait, s'ils placent la feuille ainsi, c'est la conséquence, et non la cause, de  la mauvaise tenue du stylo.

J'avoue que lors de la dernière réunion de liaison CM2/6e à laquelle j'ai assisté, j'ai été assez étonné aussi de voir les tenues originales de l'outil scripteur parmi les profs, les poignets cassés, main à l'envers, feuille à 90° etc... comme quoi ça ne doit pas nuire à une certaine forme de réussite... Wink

En primaire, je m'efforce qu'ils aient une tenue correcte de l'outil comme de la position pour écrire, mais désormais, il ne faut surtout pas contrarier les petites individualités et les talents naissants, je dois avoir quelque part un mot de parents me demandant de "laisser son enfant tranquille avec sa façon d'écrire car son père écrit comme ça"... cela doit donc être héréditaire Laughing Rolling Eyes
Je fournis un stylo plume que je donne à l'issue des 2 années CE1 CE2, je fais des modèles chaque jour, minuscule majuscule mot entière et je suis casse pied avec les traits et compagnie, mais quand je pars en stage, la première chose que me disent mes élèves au retour c'est "il va encore falloir écrire"...
A mon humble avis, vous n'avez pas fini d'avoir du mal à lire, ce genre d'apprentissage n'étant pas du tout valorisé, on fait écrire en maternelle trop tôt en visant la lecture écriture et sans imposer de geste graphique, je me demande même si on en parle dans la formation des maitres.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Rikki le Lun 13 Oct 2014 - 12:30

Rarement.

Et c'est même pour ça que des rééducateurs de l'écriture comme nous font des formations pour les instits. Et on constate, tristement, qu'elles sont prises en charge par l'employeur seulement dans l'enseignement privé. Sad

L'ESPE a été très clair : nous n'avons ni heures de cours, ni vacations pour payer quelqu'un pour ce genre de chose. Circulez, il n'y a rien à voir. J'ai plusieurs jeunes enseignants qui payent de leur poche pour venir se former.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Jane le Lun 13 Oct 2014 - 12:30

@Ajupouet a écrit:Jane, cette première écriture est splendide de mon point de vue de rééducatrice. Un vrai cas d'école.
Là ou c'est triste, c'est que le môme fournit vraiment un effort pour écrire comme ça.
Là ou c'est encore plus triste, c'est qu'on pourrait ( probablement) corriger ça. Les premiers mots de la première ligne le laissent penser en tout cas.

Audrey,pour  ton pitchoune aussi il y aurait de quoi l'aider avec un professionnel.


Le gamin est dysgraphique en effet; il a un PAP et attend son ordinateur depuis 2 ans et demi.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Daphné le Lun 13 Oct 2014 - 12:49

@retraitée a écrit:
@Audrey a écrit:Je pense surtout, et je l'ai vu, qu'il ne sait pas placer sa feuille sur la table et que plutôt que de remonter sa feuille pour mieux écrire, il a écrit avec son poignet cassé le bras dans le vide perpendiculaire à la table...

Il y en a des tas comme lui, c'était déjà le cas il y a des années. On ne leur a pas appris à tenir leur crayon, on ne leur a pas guidé la main comme on le faisait "de mon temps" (pas beau, caca, il faut construire soi-même son savoir et ses mauvaises positions ), résultat, ils écrivent mal, très lentement, et ont tout de suite des crampes ! J'en ai "rééduqué" quelques uns en 3e ! En fait, s'ils placent la feuille ainsi, c'est la conséquence, et non la cause, de  la mauvaise tenue du stylo.

+1

Et ça fait des années que ça dure......

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Normandyx le Lun 13 Oct 2014 - 12:53

Je serais curieux de savoir si nos voisins européens ont la même proportion de dys divers à prendre en charge, j'ai l'impression que plus rien ne peut être traité par des spécialistes, j'arrive à avoir 8 à 9 élèves qui suivent des rééducations diverses, orthophonie, dyscalculie, dysorthographie, groupes de maturation psy du CMPP, pédo psy, psychomotricienne, j'ai même un môme qui est suivi par un kiné pour des exercices de relaxation ....

@Rikki, je trouve qu'il ne faut pas exagérer, nous avons suffisamment d'heures de formation en ligne ou en direct pour que cela soit fait, je me refuse à payer de ma poche pour avoir une formation pour l'écriture, ou alors de la calligraphie pour occuper ma retraite à venir...  
Au passage, ce n'est pas d'aujourd'hui qu'il n'y a pas de formation, je n'en n'ai eu aucune,  je ne suis pas dans la boutique depuis hier et c'était déjà absent de la formation, mais c'est normal, ça n'est pas valorisant ni valorisé, (science des ânes) et nos pédagogues n'ont pas de grands concepts à fourrer derrière, il faudrait trouver un corpus de vocabulaire savant pour qu'ils se donnent l'air de... c'est un peu comme les transformations des programmes du collège où l'on fait aborder aujourd'hui des notions sur le récit qui n'étaient abordées qu'au lycée voire même en 1ère année de lettres.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par olive-in-oil le Lun 13 Oct 2014 - 13:11

Pour répondre à certaines interventions de ce fil, les gens sont horrifiés quand ils voient comment je tiens mon stylo : en gros, le stylo est en appui sur la première phalange de l'annulaire, le majeur est en avant, l'index est caché derrière et le pouce recouvre le tout (on dirait les paroles d'une comptine pour enfants ! Rolling Eyes )
Bref, quand je veux, j'ai la même écriture bien régulière de madame la maîtresse de mes enfants (inutile de dire aussi que je dessine très bien) et quand je rédige pour moi, on dirait que je sors de fac de médecine.
Il est clair à mon avis que l'application que met l'élève dans son écriture est liée à une intention : on peut faire des efforts si l'on veut.

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Frisouille le Lun 13 Oct 2014 - 13:25

Je ne suis pas d'accord avec toi Olive : là, l'élève d'Audrey essaie visiblement de répondre correctement aux questions mais l'écriture est terriblement défaillante. Comme d'autres l'ont exprimé ici, je pense qu'il est incapable d'écrire de façon à être lisible et c'est un drame. La différence avec toi est que tu as appris à écrire pour être lue et tu maitrises cette compétence tandis qu'ici celle-ci lui échappe. Toi tu sais moduler ton application dans ta manière d'écrire, lui... il est dans de beaux draps. titanic

Quant à ce que tu disais Clems, bien souvent les parents ne font que reproduire avec leurs mômes leur propre échec et c'est ainsi que celui-ci se perpétue, en génération en génération...


Dernière édition par Frisouille le Lun 13 Oct 2014 - 13:34, édité 1 fois

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Lun 13 Oct 2014 - 13:31

Olive-in-oil, bien sur, on peut avoir la pire tenue de crayon imaginable et une belle écriture
Mais si on t'avait appris à tenir bien ton crayon, tu aurais toujours une belle écriture sans effort particulier, et avec beaucoup moins de crispations et tensions.
Sans oublier un détail : 90% des personnes qui viennent en rééducation ont une tenue de crayon douloureuse ou qui les empêche d'écrire toujours lisiblement.

Pour un enfant qui va s'en sortir haut la main avec sa tenue de crayon originale, on en a un paquet pour qui ça sera un handicap d'un bout à l'autre de leur scolarité.

La tenue de crayon est primordiale, et doit s'enseigner. Comme dit Rikki, ce n'est pourtant pas une priorité à l'EN.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par olive-in-oil le Lun 13 Oct 2014 - 13:41

Je voulais surtout signifier que certains élèves ne font pas toujours les efforts nécessaires. Je suis sans doute critique mais j'ai du mal à croire qu'en arriver à avoir une écriture en dehors des lignes, sans aucune régularité, à la limite du déchiffrable, ne soit pas aussi le fruit de la désinvolture. Il est en sixième !!
Je fais régulièrement réécrire des phrases entières à mon fils quand il ne s'applique pas suffisamment (il est en CE1) et quand il fait des efforts, il écrit bien. Si je ne lui casse pas les pieds, ça part en vrille. Et il tient bien son stylo (pas comme maman !)

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Lun 13 Oct 2014 - 13:51

Je comprends, Olive. Mais je crois que non, là, à ce stade, le môme ne peut pas. Même en lui demandant d'écrire bien.
Quand on doit écrire lentement-et-en-s'appliquant pour écrire correctement il y a un problème.
On doit commencer par apprendre à écrire lentement et de façon respectueuse du modèle pour ensuite pouvoir personnaliser son écriture en accélérant. C'est ce que l'on appelle la phase calligraphique, et qui est aujourd'hui passée à la trappe dans beaucoup de classes. Là,  le môme mentionné par Audrey  ne sait même pas former ses lettres, n'a aucune idée de comment elles se lient entre elles, n'a pas le sens des dimensions, tient mal son crayon. Il détache donc tout et écrit lentement ce qui lui donne une vague lisibilité.
On est bien au delà du " fait un effort"


Dernière édition par Ajupouet le Lun 13 Oct 2014 - 14:54, édité 1 fois

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Lun 13 Oct 2014 - 13:56

Quant à ton fils, Olive, méfiance. Il y a un risque qu'il écrive bien... mais seulement quand il s'applique. Auquel cas, au collège, ça risque de poser problème avec l'acceleration demandée.
Enfin, bon, pingouin parce que si ça se trouve ton fils est déjà au collège.


_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par zinzinule le Lun 13 Oct 2014 - 14:03

Mais alors on fait quoi pour et avec ces élèves qui écrivent mal en cours ? J'en ai une dizaine cette année, et les problèmes de graphismes se doublent le plus souvent d'une orthographe plus qu'aléatoire (ex : erreurs de sons en 4ème)... Je me sens vraiment démunie !

zinzinule
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Lun 13 Oct 2014 - 14:08

Zinzinule, je te dirais... Tu l' envoies en rééducation?

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par User5899 le Lun 13 Oct 2014 - 14:32

Audrey, ils répondent comme ça, sans reprendre les mots de la question ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par JPhMM le Lun 13 Oct 2014 - 14:39

@Violet a écrit:Pauvres gosses...
+1

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Lun 13 Oct 2014 - 14:54

Cripure a écrit:Audrey, ils répondent comme ça, sans reprendre les mots de la question ?
Déjà qu'écrire trois mots c'est compliqué, si en plus il doit reprendre les mots de la question, choupinou n'aura pas le temps. Cripure, vous êtes un bourreau d'enfant.
pingouin

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Normandyx le Lun 13 Oct 2014 - 16:35

@Ajupouet a écrit:Olive-in-oil, bien sur, on peut avoir la pire tenue de crayon imaginable et une belle écriture
Mais si on t'avait appris à tenir bien ton crayon, tu aurais toujours une belle écriture sans effort particulier, et avec beaucoup moins de crispations et tensions.
Sans oublier un détail : 90% des personnes qui viennent en rééducation ont une tenue de crayon  douloureuse ou qui les empêche d'écrire toujours lisiblement.   et ne parlons pas de la vitesse d'écriture

Pour un enfant qui va s'en sortir haut la main avec sa tenue de crayon originale, on en a un paquet pour qui ça sera un handicap d'un bout à l'autre de leur scolarité.

La tenue de crayon est primordiale, et doit s'enseigner. Comme dit Rikki, ce n'est pourtant pas une priorité à l'EN.

veneration   si vous pouviez être entendue

Ce qui m'étonne toujours, c'est que souvent les mêmes personnes qui admettent passer (ou faire passer des heures à leurs enfants) des heures à apprendre à tenir correctement  une raquette, pagaie, un aviron, un ballon de basket ou de hand etc... ne comprennent pas qu'un crayon, un pinceau ou un stylo plume sont des outils qui ont une logique de fonctionnement et une ergonomie conçue pour la main.  Imaginez le travail d'un chaudronnier qui déciderait de tenir son marteau à sa façon...

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Normandyx le Lun 13 Oct 2014 - 16:41

@Ajupouet a écrit:Quant à ton fils, Olive, méfiance. Il y a un risque qu'il écrive bien... mais seulement quand il s'applique. Auquel cas, au collège, ça risque de poser problème avec l'acceleration demandée.
Enfin, bon, pingouin parce que si ça se trouve ton fils est déjà au collège.

et pour écrire vite au collège, il faut avoir écrit pas mal avant, j'ai déjà eu des remplaçants en formation IUFM étonnés qu'il y ait une séance de copie par semaine sur textes variés, prose, poésie, dialogues, d'après un texte au tableau ou dans le livre, en partant d'un texte en imprimé ou en cursive...
je sais pour avoir vu les cahiers de ma fille qui est la plus jeune que la copie n'a existé qu'au CP et au CE1 et encore, la copie d'une phrase...
Heureusement, elle adorait écrire et utilisait son argent de poche pour acheter des kits de calligraphie et recopiait résumés d'histoire ou poésies...

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par kero le Lun 13 Oct 2014 - 17:29

@retraitée a écrit:
@Audrey a écrit:Je pense surtout, et je l'ai vu, qu'il ne sait pas placer sa feuille sur la table et que plutôt que de remonter sa feuille pour mieux écrire, il a écrit avec son poignet cassé le bras dans le vide perpendiculaire à la table...

Il y en a des tas comme lui, c'était déjà le cas il y a des années. On ne leur a pas appris à tenir leur crayon, on ne leur a pas guidé la main comme on le faisait "de mon temps" (pas beau, caca, il faut construire soi-même son savoir et ses mauvaises positions ), résultat, ils écrivent mal, très lentement, et ont tout de suite des crampes ! J'en ai "rééduqué" quelques uns en 3e ! En fait, s'ils placent la feuille ainsi, c'est la conséquence, et non la cause, de  la mauvaise tenue du stylo.

Intéressant. T'aurais pas (ou quelqu'un d'autre) une doc succinte indiquant les bases d'une bonne tenue de l'écriture ? Comme je fais pas mal écrire les miens, ça ne serait pas inintéressant de voir si je peux corriger quelques détails.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Audrey le Lun 13 Oct 2014 - 18:42

@Jane a écrit:D'ailleurs, je n'ai pas corrigé, puisque je ne peux absolument pas lire.

J'ai un élève en 4è, dont je suis PP, qui écrit exactement comme ton premier élève.
Il a fait une 6è aménagée en deux ans dans le privé, a eu bilan neuro, ophtalmo, orthophonique... il a un logiciel de saisie vocale et refuse de s'en servir. Je ne peux lire ses copies, et c'est normal: même lui est incapable de relire les lettres qu'il a "tracées". Son affectation en itep a été refusée pour cette année. Je ne peux que lui photocopier les cours, rien de mieux...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Annabel Lee le Lun 13 Oct 2014 - 18:50

Quand je vois ça, je me dis que certains instits n'ont pas fait leur boulot, qu'il s'agisse d'aider en remédiant ou en passant le relai à des professionnels du paramédical.
Quelle tristesse Sad

Annabel Lee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Lun 13 Oct 2014 - 18:54


_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Audrey le Lun 13 Oct 2014 - 19:24

@Cripure: Malgré mes demandes, certains (nombreux...) persistent, de longues années, à ne pas reprendre les mots de la question pour répondre.
Lui n'est qu'en 6è, c'était le premier contrôle de lecture, je n'ai pas sanctionné cette erreur, je l'ai simplement signalée, mais à l'avenir, ce sera pris en compte comme fautif.
En même temps, il risque de ne même plus réussir à obtenir 1,5/20 si je sanctonne ça sur sa copie... Rolling Eyes

Ce matin, nous avons fait une dictée préparée, ça a donné ça:



Comme quoi, il peut écrire sur les lignes..et avec une taille de lettres presque régulière.
Gros souci sur la formation du S en revanche...
Le plus inquiétant n'est même plus son écriture: quand je lui ai rendu sa copie de contrôle de lecture, il s'est trouvé agité de tics, levant les yeux au ciel avec les yeux dans le vague à une fréquence étonnante, genre toutes les 5 secondes. Il n'arrivait pas à fixer son regard sur quoi que ce soit... j'en ai parlé à ma copine PP, elle transmettra à l'infirmière...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par virgere le Lun 13 Oct 2014 - 19:27

@Annabel Lee a écrit:Quand je vois ça, je me dis que certains instits n'ont pas fait leur boulot, qu'il s'agisse d'aider en remédiant ou en passant le relai à des professionnels du paramédical.
Quelle tristesse Sad

Ah, si seulement ces enfants, en plus d'instits, avaient aussi des parents... pas facile d'être orphelin... araignée

Sans doute y a-t-il des instits peu consciencieux et/ou dépassés. Mais sur le lot ils sont peu (pas plus en tout cas que dans le 2daire). Il faudrait voir à ne pas oublier qu'ils ne sont QUE les enseignants, et que les parents suivent ou non les avis des professionnels (de l'éducation et d'ailleurs), suivent ou non la scolarité de leurs gosses.

Bref, un peu facile, le raccourci, non ?

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par kero le Lun 13 Oct 2014 - 19:29

@Ajupouet a écrit:Kero :

Regarde là...

Merci ! Smile

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Normandyx le Lun 13 Oct 2014 - 20:09

@Annabel Lee a écrit:Quand je vois ça, je me dis que certains instits n'ont pas fait leur boulot, qu'il s'agisse d'aider en remédiant ou en passant le relai à des professionnels du paramédical.
Quelle tristesse Sad

Peut être qu'ils ont fait ce qu'ils ont pu sans que ce soit suivi d'effet, quand des parents considèrent que chacun fait comme il veut et que c'est pareil...

le sens pour tourner les lettres, la façon de tenir l'outil conditionnent la fluidité de l'écriture et sa rapidité, je ne sais pas si ce sera au programme des nouveaux IUFM, il faut croire que cela ne fait plus consensus puisque les inspecteurs notent dans leur rapport une remarque sur la qualité de l'écriture comme sur le silence dans la classe...


Dans le cas du gamin, il y a peut être d'autres causes, mais pour avoir travaillé en ZEP, quand je vois l'orthographe de cet élève, j'imagine que son cas ne devait passer que pour accessoire. On a maintenant via le net la possibilité de tester plusieurs sortes de règlures pour voir si le gamin trouve son bonheur.
Enfin, au collège, pourquoi ne pas faire de la calligraphie dans le cadre des heures d'arts plastiques obligatoires... Wink

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum