On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Normandyx le Lun 13 Oct 2014 - 18:09

@Annabel Lee a écrit:Quand je vois ça, je me dis que certains instits n'ont pas fait leur boulot, qu'il s'agisse d'aider en remédiant ou en passant le relai à des professionnels du paramédical.
Quelle tristesse Sad

Peut être qu'ils ont fait ce qu'ils ont pu sans que ce soit suivi d'effet, quand des parents considèrent que chacun fait comme il veut et que c'est pareil...

le sens pour tourner les lettres, la façon de tenir l'outil conditionnent la fluidité de l'écriture et sa rapidité, je ne sais pas si ce sera au programme des nouveaux IUFM, il faut croire que cela ne fait plus consensus puisque les inspecteurs notent dans leur rapport une remarque sur la qualité de l'écriture comme sur le silence dans la classe...


Dans le cas du gamin, il y a peut être d'autres causes, mais pour avoir travaillé en ZEP, quand je vois l'orthographe de cet élève, j'imagine que son cas ne devait passer que pour accessoire. On a maintenant via le net la possibilité de tester plusieurs sortes de règlures pour voir si le gamin trouve son bonheur.
Enfin, au collège, pourquoi ne pas faire de la calligraphie dans le cadre des heures d'arts plastiques obligatoires... Wink

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ma'am le Lun 13 Oct 2014 - 18:34

C'est le même élève Audrey, qui a fait la dictée ?
Donc apparemment, sur lignage Seyes, il se débrouille bien. C'est lorsqu'il n'a plus d'interlignes que ça devient n'importe quoi.
Les spécialistes, vous en dites quoi ?

Je ne sais plus qui parlait des instits qui ne font pas leur boulot. Sachez que nous signalons, mais que nous ne prenons pas encore nous-mêmes rendez-vous à la place des familles...

Je ne sais pas à partir de quel moment on peut considérer qu'il y a carence éducative et demander une injonction de soins.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Audrey le Lun 13 Oct 2014 - 18:39

Oui, c'est le même élève... effectivement, sur Seyes, à part le s, illisible, ça va... mais sa "gestuelle", son regard incapable de fixité, m'inquiètent...

Pour la carence éducative, j'ai évoqué la question à propos d'une élève de 6è dont les parents ont refusé l'orientation en segpa et qui s'est effondrée en larmes ce matin quand je lui ai rendu une note catastrophique au contrôle de lecture évoqué dans mon premier message... ça m'a fendu le coeur. Cette gosse fait tout ce qu'elle peut, aime l'école, s'applique, participe, mais ne comprends rien, et nous ne pouvons rien faire pour l'aider...
Pour moi, les parents sont en train de faire souffrir leur fille, simplement pour une question d'ego, de fierté, de honte, je ne sais, mais pour de mauvaises raisons, en tout cas.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ma'am le Lun 13 Oct 2014 - 18:52

@Audrey a écrit:Oui, c'est le même élève... effectivement, sur Seyes, à part le s, illisible, ça va... mais sa "gestuelle", son regard incapable de fixité, m'inquiètent...

Pour la carence éducative, j'ai évoqué la question à propos d'une élève de 6è dont les parents ont refusé l'orientation en segpa et qui s'est effondrée en larmes ce matin quand je lui ai rendu une note catastrophique au contrôle de lecture évoqué dans mon premier message... ça m'a fendu le coeur. Cette gosse fait tout ce qu'elle peut, aime l'école, s'applique, participe, mais ne comprends rien, et nous ne pouvons rien faire pour l'aider...
Pour moi, les parents sont en train de faire souffrir leur fille, simplement pour une question d'ego, de fierté, de honte, je ne sais, mais pour de mauvaises raisons, en tout cas.

J'ai le cas tous les ans pour les orientations EGPA. En plus, le CMPP du coin pousse les parents à refuser cette orientation, or comme la plupart des gamins concernés sont suivis là-bas, ça ne nous facilite pas la tâche... Rolling Eyes C'est simple, ils disent aux parents de refuser que la psy scolaire fasse un bilan, puisque le gamin est déjà suivi à l'extérieur, du coup le dossier est incomplet et est systématiquement refusé en CDO.

Et après aux liaisons CM2-6e, on voit les collègues qui nous disent "Euh dites donc madame Maîtresse, Bidule, il a un niveau CE1, non ?" "Oui, oui, je confirme..." "Avez-vous lu le PPRE passerelle que j'ai passé des heures à remplir (en plus du dossier SEGPA) ?" "Oups... Embarassed "

Mais on ne peut pas parler de carence éducative, puisque les parents ont le choix de l'orientation. Ils ont le droit de refuser.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Lun 13 Oct 2014 - 19:14

Alors, là, je suis juste Shocked Shocked Shocked
Aucun doute, c'est bien le même gamin.
Test : lui redemander d'écrire sans ligne et avec ligne, pour voir si c'est systématiquement reproductible.

Vous et moi, ayant une écriture automatisée, nous pouvons écrire les yeux fermés. OK, pas sur un lignage Seyes évidemment, mais ça reste , même les yeux fermés, notre écriture, lisible.
L'ecriture lors de la dictée préparée est plutôt correcte, assez rapide et fluide. La différence entre les deux est trop importante pour être normale.

Je vois 3 options :
un problème neurologique important ( la remarque d' audrey concernant les yeux est inquiétante, ce pourrait être une forme d'épilepsie par exemple)
Un effet secondaire de médicaments ( antiépileptique, il y a des effets documentés sur l'écriture)
Sinon, tout simplement, il avait oublié de prendre sa Ritaline lors de l'interro. Ça, c'est ma dernière hypothèse, et aussi surprenant que cela puisse paraître, c'est plausible.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Audrey le Lun 13 Oct 2014 - 19:23

Je n'ai aucune idée du problème, mais il y en a un...
Peut-être est-il juste bourré de tics, mais vraiment, j'étais mal à l'aise face à lui... comme l'impression qu'il était absent pendant que je lui parlais et n'arrivais pas à accrocher son regard.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Lun 13 Oct 2014 - 19:24

Tu me diras si tu en sais plus, ça m'interesse. scratch

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par V.Marchais le Lun 13 Oct 2014 - 19:28

Tu as bien fait de signaler les faits à l'infirmière, Audrey. N'hésite pas à consigner par écrit les réactions étonnantes que tu constates.
Il y a deux ans, j'en avais parlé ici, j'avais fait de même pour un élève aux réactions ahurissantes en classe, et ça s'est finit en établissement spécialisé...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Audrey le Lun 13 Oct 2014 - 19:31

En tout cas, c'est une classe de 6è remplie de gamins en difficulté... pas une semaine ne passe sans qu'on découvre un nouveau truc avec ma copine PP...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par V.Marchais le Lun 13 Oct 2014 - 19:34

cafe

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Audrey le Lun 13 Oct 2014 - 19:45

Ouaip... sauf que je n'aime pas le café... ;-)

Je ne suis vraiment pas gâtée avec mes classes, en tout cas.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par miss terious le Lun 13 Oct 2014 - 20:35

J'ai quelques modèles d'écritures presqu'illisibles en 5e et 4e, mais n'ai pas de copies aujourd'hui pour vous montrer En revanche, voici deux ex. d'écritures d'élèves de 3e. 
Pour celle-ci, observez en particulier les b et les v :


Pour celle-ci, l'élève a fait des efforts mais parfois est presqu'illisibile tant il écrit tordu :

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Rendash le Lun 13 Oct 2014 - 20:38

Ces copies font le bonheur du paléographe que je prétends être ♥

Cela dit, je trouve la deuxième copie très lisible, miss terious :o (peut-être parce que je viens de corriger des copies de 5e :'( )

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par miss terious le Lun 13 Oct 2014 - 20:43

@Rendash a écrit:Ces copies font le bonheur du paléographe que je prétends être ♥

Cela dit, je trouve la deuxième copie très lisible, miss terious :o (peut-être parce que je viens de corriger des copies de 5e :'( )
Oui, oui, l'élève a fait de gros efforts suite à toutes mes remarques (je l'ai depuis l'an dernier). Mais, quand il prend son cours, par ex., seul lui peut se relire, et encore. Il n'écrit pas sur les lignes, tantôt au-dessus, tantôt au-dessous, et ses lettres sont très tordues.

Pour la première copie, on remarquera aussi les o qui ressemblent à des a (et ça, je le retrouve dans beaucoup de copies).

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ma'am le Lun 13 Oct 2014 - 20:58

Audrey, nutella Wink

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par brown_voodoo le Mar 14 Oct 2014 - 4:06

@Ajupouet a écrit:Kero :

Regarde là...

Quelle mine ce site!! Merci pour le cadeau!
Cette page est incroyable! Quels résultats!
http://www.reeducation-ecriture.com/reeducation_en_ecriture/Resultats.html

brown_voodoo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Normandyx le Mar 14 Oct 2014 - 4:48

@Ajupouet a écrit:Kero :

Regarde là...

Je vais coller ça en lien sur le blog de la classe pour que les parents qui sont encore réticents voient un avis extérieur

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Laura Ingalls le Mar 14 Oct 2014 - 5:18

@Annabel Lee a écrit:Quand je vois ça, je me dis que certains instits n'ont pas fait leur boulot, qu'il s'agisse d'aider en remédiant ou en passant le relai à des professionnels du paramédical.
Quelle tristesse Sad

furieux

Les instits (qu'on appelle PE maintenant et qui ont les mêmes diplômes que toi) font ce qu'ils peuvent... C'est une chose de remédier par petits groupes (ce que nous savons très bien faire), et remédier individuellement, surtout pour un problème mécanique. Comment consacrer le temps qu'il faut à ce genre de problème dans une classe de 27 ou 28 jeunes enfants qui réclament tous ton attention. Et bien, comme on peut, on va y consacrer 5 mn par jour et ce ne sera pas suffisant (calcule 5mn par jour individuellement pour 27 élèves ce que ça donne en fin de journée...)
Quand à passer le relais, sais-tu au moins que si les parents s'y refusent (ce qui arrive souvent), on ne peut rien y faire ! Malgré le temps qu'on aura perdu à essayer de les convaincre ?
Quand est-ce que les gens comme toi comprendront que nous avons tous dans nos classes des élèves avec de très très gros problèmes (vous avez déjà un écrémage dans le secondaire avec ceux qui seront partis en SEGPA, IME,et autres établissements à la fin du CM2...), souvent socialement à la dérive, pour lesquels nous multiplions les équipes éducatives, rendez-vous avec les parents, etc (bonjour les heures sups non payées au passage), sans aucun succès au bout du compte...
Et en plus du découragement ressenti toute l'année avec ces élèves que nous avons dans nos classes au quotidien, plusieurs heures par jour, on a en plus le droit après à des remarques comme les tiennes : "Mais qu'est ce qu'ils ont foutu à l'école primaire?..." furieux

Laura Ingalls
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Normandyx le Mar 14 Oct 2014 - 5:33

Il y a du vrai dans ce propos, même si je pense que de la maternelle à l'élémentaire ce sont des apprentissages systématiques qui ont régressé sous la pression des pondeurs de discours pédagogiques sur tout et n'importe quoi qui se sont portés sur des domaines plus "nobles", on commence seulement à voir réapparaitre par endroit ce thème dans les conférences pédagogiques, quid des formations?

Par ailleurs, les programmes du collège et sa structure sont de plus en plus en décalage avec le public qu'ils accueillent, comment penser que ce type de problème y sera résolu?

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Mar 14 Oct 2014 - 6:25

Laura Ingals, je comprends ta colère. fleurs2
Je sais aussi que tu fais vraiment tout ce que tu peux avec ta classe. Ma position de rééducatrice , en tête-à-tête, avec Papa Maman qui veillent au grain est infiniment plus facile, et je crois que personne ne dira le contraire, surtout pas moi.
Maintenant, questions concrètes : comment expliques-tu à un de tes élèves qui tiendrait mal son crayon comment le tenir? Que mets-tu en place pour que cela s'automatise et soit appliqué à tout moment? Je ne suis pas sûre que tu aies été seulement formée à cela. Objectivement, combien d'heures de formation sur le sujet as-tu eues, dispensées par l'EN?

Quel lignage en CP, en CE1? Crayon, stylo bille, plume? Les barres de t et accents, quand les mettre? Doit-on mettre un trait d'attaque devant la première lettre du mot? Vaut-il mieux lever le crayon devant les lettres rondes ou bien ne jamais lever le crayon? Y a t'il une "bonne" tenue de crayon? Si oui, laquelle? Que faire avec un gaucher? Quel modèle d'écriture donner aux enfants? Pourquoi n'écrit-il pas sur les lignes? Etc.

Je sais que les enseignants de primaire se posent ces questions.
Je sais aussi que rares sont ceux qui ont eu une formation sur le sujet.
Enfin, je constate que plus de 50% des enfants qui viennent me voir ont juste un défaut d'apprentissage de l'écriture, qui se règle en peu de séances ( 5 ou 6, en général).
C'est bien de se battre pour faire écrire les enfants. Ça serait encore mieux que l'EN vous donne les armes pour.



_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Jane le Mar 14 Oct 2014 - 10:55

Je me souviens que, lorsque j'étais élève à la fin des années 70, on faisait tous les jours des lignes d'écriture, en classe et à la maison. J'ai observé qu'aucun de mes 3 marmots (de 9 à 15 ans, dont 2 gauchers) n'en a fait. J'imagine, peut-être à tort, que ce n'est plus une priorité pour l'EN, ou alors que la multiplication des matières enseignées au primaire a fait passer à la trappe cet exercice par manque de temps (c'est une vraie question, pas taper) ?
En tous cas, je constate que de plus en plus d'élèves sont difficilement lisibles (et je ne parle même pas du manque d'application); ils forment mal leurs lettres, ont des écritures fantaisistes, font leur travail "à l'arrache"... et que si quelques-uns ont véritablement une pathologie dys (graphique, praxique, et ?), d'autres n'ayant aucun problème écrivent comme de vrais petits cochons.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par micaschiste le Mar 14 Oct 2014 - 11:23

@brown_voodoo a écrit:
@Ajupouet a écrit:Kero :

Regarde là...

Quelle mine ce site!! Merci pour le cadeau!
Cette page est incroyable! Quels résultats!
http://www.reeducation-ecriture.com/reeducation_en_ecriture/Resultats.html
Gurvan est même devenu droitier...

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Ajupouet le Mar 14 Oct 2014 - 12:13

Micaschiste, que veux tu dire par là? Un enfant doit écrire avec sa main dominante, c'est une évidence.
J'ai pour ma part 2 gauchers sur 10 qui viennent en rééducation pour qui le constat est simple : ils ne sont pas gauchers, mais droitiers.
Forcément, l'écriture s'en ressent.
Après, on voit au cas par cas si l'enfant accepte de changer de main ou pas.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Sessi le Mar 14 Oct 2014 - 14:18

Ca devient un réel problème chez nous. A la rentrée des vacances de Toussaint, je m'occuperai d'un groupe de 6° pour leur faire travailler la graphie, parce que les collègues en ont marre de ne pas réussir à lire leurs rédactions. Ca fait partie de l'accompagnement personnalisé. Bref, je me demande quelles activités mettre en place. Je pensais faire simplement des lignes d'écriture, de la copie, des choses comme ça.
Mais j'ai fait un tour sur le site proposé par Ajupouet, qui propose au demeurant beaucoup d'idées intéressantes, et comme là, je constate que c'est souvent un problème de motricité fine. Pour travailler ça, quand j'étais petite, on nous faisait faire du piquage, mais c'est interdit maintenant. Alors si je veux faire une activité pour les entraîner et pour lancer la période, qu'est-ce que je peux faire? Je pose la question aux PE, et ce n'est pas une blague.

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par liskaya le Mar 14 Oct 2014 - 15:14

@Jane a écrit:Je me souviens que, lorsque j'étais élève à la fin des années 70, on faisait tous les jours des lignes d'écriture, en classe et à la maison. J'ai observé qu'aucun de mes 3 marmots (de 9 à 15 ans, dont 2 gauchers) n'en a fait. J'imagine, peut-être à tort, que ce n'est plus une priorité pour l'EN, ou alors que la multiplication des matières enseignées au primaire a fait passer à la trappe cet exercice par manque de temps (c'est une vraie question, pas taper) ?
En tous cas, je constate que de plus en plus d'élèves sont difficilement lisibles (et je ne parle même pas du manque d'application); ils forment mal leurs lettres, ont des écritures fantaisistes, font leur travail "à l'arrache"... et que si quelques-uns ont véritablement une pathologie dys (graphique, praxique, et ?), d'autres n'ayant aucun problème écrivent comme de vrais petits cochons.

Même constat en ce qui concerne mes enfants... Mon fils n'a jamais appris à tenir un crayon correctement. On ne m'a jamais signalé de problème... Cela existe aussi...
Et parmi mes élèves, nombreux sont ceux qui écrivent très mal et n'ont pas de pathologies particulières (pas d'écrémage avant le collège, donc...). Je ne rejette la faute sur personne, je constate juste...

liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut être en 6è et ne pas savoir vraiment écrire: la preuve.

Message par Laura Ingalls le Mar 14 Oct 2014 - 16:50

En ce qui me concerne, j'ai du cycle 3, donc je suis aussi démunie que vous... On n'a plus vraiment l'occasion de consacrer du temps à ça, et en plus c'est plus difficile à corriger car ils sont plus vieux. Certaines années, j'ai même acheté pour quelques élèves les petits trucs en caoutchouc que l'on peut mettre sur les crayons pour les aider, je ne sais pas si c'est efficace...

Par contre, tout comme pour l'orthographe, je constate aussi que si l'on insiste bien au départ sur le soin apporté au travail (avec menace éventuelle à l'appui...), un nombre non négligeable d'élèves va s'améliorer immédiatement. Mais il faudrait ne rien lâcher et exiger constamment cela, parfois je ne le fais pas, notamment en situation d'évaluation parce que pour certains, ça fait beaucoup à la fois de réfléchir pour donner la bonne réponse tout en écrivant bien.
Je pense aussi que des années de mode "à la manière de..." en maternelle autour de la peinture abstraite n'a pas aidé à améliorer les choses, les taches de couleurs, ils savent bien faire, mais dessiner bêtement un chat ou un bonhomme, même à 9 ans, parfois j'hallucine quand je vois leurs productions affraid

Il faudrait avoir des avis d'enseignants de maternelle. Je reconnais bien volontiers qu'il y a des sûrement des choses à améliorer à tous les niveaux. Mais les phrases lapidaires comme celle qui m'a fait réagir "encore un instit qui n'a pas fait son boulot", ça ne passe pas...  

Laura Ingalls
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum