Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Lorine le Dim 9 Nov 2014 - 19:45

@Marounette a écrit:Attention, ne rien dire de vos difficultés peut aussi vous porter préjudice.
Je pense notemment à votre tuteur.
Ne rien dire signifie pour certains que vous n'êtes pas conscient de vos problèmes de gestion de classe. J'en parle en connaissance de cause. C'est ce qui m'était arrivée durant mon année de stage.
N'hésitez pas à vous raprocher d'une personne en qui vous avez confiance.

Tout à fait. J'ai toujours parlé de mes problèmes de gestion de classe et mes CDE ont apprécié et ne m'ont donc pas "cassé" dans les rapports en tournant parfois cela en point positif de l'enseignante qui cherche à s'améliorer.

Lorine
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Seifer le Dim 9 Nov 2014 - 20:12

J'en parle également, sachant que des collègues plus expérimentés sont dans le même cas... Du coup, je n'ai pas hésité à en parler également à la PP de la classe et à la PA de l'établissement, sachant que c'était déjà monté à leurs oreilles, ils ont refait une mise au point globale (pas personnelle avec mon cours uniquement) avec les élèves, la cde m'a conseillé d'appeler des parents, ce que j'ai fait, et depuis ça se passe bien. On verra sur le long terme, mais ça ne sert à rien de se braquer également : on n'est pas obligé de tout dire, mais évoquer des problèmes n'est pas une mauvaise chose, sachant que certains d'entre eux ne peuvent pas forcément se régler seul.

_________________
Pour les rêves qu'on a faits, et pour ceux qu'on fera.
Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
Pour un idéal, pour une utopie.
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

Seifer
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Annabel Lee le Dim 9 Nov 2014 - 20:17

Trop mimi, le spoiler, BlackMail !

Annabel Lee
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Hallywell le Dim 9 Nov 2014 - 20:18

Je rebondis sur les derniers messages : stagiaire, j'ai emmené un des mes élèves chez ma Proviseure la semaine dernière. Je me suis excusée après l'entretien en lui disant que j'étais désolée de l'avoir interrompue dans son travail, elle m'a répondu que j'avais très bien agi et qu'elle me félicitait de mon initiative yesyes

Bon faut dire aussi que mon Kevinou Je-sais-tout-mieux-que-vous l'a tellement pris de haut qu'elle a compris rapidement pourquoi je lui amenais Rolling Eyes

Hallywell
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Marounette le Dim 9 Nov 2014 - 21:11

Dire ou ne pas dire que l'on rencontre des problèmes de gestion de classe dépend de votre personnalité, de votre tuteur, de votre CDE, en qui vous avez confiance,  etc.

J'ai eu deux expériences assez contradictoires.

L'une où je pensais réellement que ça allait bien et donc rien dit (des élèves bavards, avoir du mal à les mettre en activité...). Résultat: j'ai eu le droit à une visite conseil par un IPR horrible. J'ai eu dû mal à me remettre de cette rencontre, au point de ne plus avoir envie de remettre les pieds dans mon établissement.

A l'inverse, une autre année, je n'ai pas nié mes difficultés de gestion de classe (j'en parlais avec mon tuteur, les PP des deux classes où j'avais des difficultés, mais pas au CDE ou son adjoint) et on m'a quand même collé trois visites conseils pour m'aider. Je me suis sentie "fliquée" et dévalorisée. Et il n'y avait pas forcément de conseils à la clef ("c'est à vous de trouver les "trucs" qui vont fonctionner avec vos élèves").

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing

Marounette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Écusette de Noireuil le Dim 9 Nov 2014 - 23:19

[quote="Marounette". Et il n'y avait pas forcément de conseils à la clef ("c'est à vous de trouver les "trucs" qui vont fonctionner avec vos élèves").[/quote]

Dans ce cas ça sert à quoi d'aller voir, si on n'a rien à proposer! Je suis sidérée par cet aveu d'incompétence...

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Audrey le Dim 9 Nov 2014 - 23:31

Perso, je donne des trucs à ma stagiaire...
Le premier étant de prendre les rênes du cours dès le début, et d'être très explicite sur le contenu de l'heure de cours, sur le programme qui sera mené. Ca évite d'avoir 10000 questions de gosses: "On corrige le contrôle? Vous nous rendez la rédac? C'est quelle séance madame?"...
Certes, les classes sont différentes, mais il y a des conseils de bon sens à donner.
Si vous tenez absolument à circuler dans les rangs lors d'une activité, n'envoyez pas d'élève au tableau en même temps, ou alors veillez à relever régulièrement la tête vers lui pour regarder ce qu'il fait et faites commenter à la classe ce qu'il a écrit pour créer de l'interaction et ne pas individualiser l'enseignement en laissant du coup le bazar s'installer.
Ce genre de truc....

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Marounette le Dim 9 Nov 2014 - 23:51

@Audrey a écrit:Perso, je donne des trucs à ma stagiaire...
Le premier étant de prendre les rênes du cours dès le début, et d'être très explicite sur le contenu de l'heure de cours, sur le programme qui sera mené. Ca évite d'avoir 10000 questions de gosses: "On corrige le contrôle? Vous nous rendez la rédac? C'est quelle séance madame?"...
Certes, les classes sont différentes, mais il y a des conseils de bon sens à donner.
Si vous tenez absolument à circuler dans les rangs lors d'une activité, n'envoyez pas d'élève au tableau en même temps, ou alors veillez à relever régulièrement la tête vers lui pour regarder ce qu'il fait et faites commenter à la classe ce qu'il a écrit pour créer de l'interaction et ne pas individualiser l'enseignement en laissant du coup le bazar s'installer.
Ce genre de truc....

Oui, ce ne sont que des conseils de bons sens.
Mais pour certains stagiaires, il est bon de le leur rappeler. Car pris dans "le feux de l'action", on n'y pense pas toujours.

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing

Marounette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Cuer le Mer 12 Nov 2014 - 20:12

Je dirai que tous les conseils sont bon à prendre, même ce qui paraît relever de l'évidence (parce qu'au fond ce n'est pas forcément évident). Je sais qu'il y a certaines choses auxquelles je n'ai pas pensé en début d'année. Le résultat c'est que progressivement les élèves se sont mis à discuter et maintenant je dois redresser la situation, ce qui n'est pas forcément facile.


Cuer
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Jenny le Mer 12 Nov 2014 - 20:13

@Audrey a écrit:Perso, je donne des trucs à ma stagiaire...
Le premier étant de prendre les rênes du cours dès le début, et d'être très explicite sur le contenu de l'heure de cours, sur le programme qui sera mené. Ca évite d'avoir 10000 questions de gosses: "On corrige le contrôle? Vous nous rendez la rédac? C'est quelle séance madame?"...
Certes, les classes sont différentes, mais il y a des conseils de bon sens à donner.
Si vous tenez absolument à circuler dans les rangs lors d'une activité, n'envoyez pas d'élève au tableau en même temps, ou alors veillez à relever régulièrement la tête vers lui pour regarder ce qu'il fait et faites commenter à la classe ce qu'il a écrit pour créer de l'interaction et ne pas individualiser l'enseignement en laissant du coup le bazar s'installer.
Ce genre de truc....

Merci Audrey.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Germini le Jeu 13 Nov 2014 - 9:25

Je n'ai jamais été stagiaire à proprement parler, et je suis sidérée par certains constats ici !
Heureusement qu'il y a des profs bienveillants envers les stagiaires ... comme la personne qui a initié ce post (désolée j'ai oublié le pseudo) !

ici j'ai une collègue qui a un stagiaire et à l'entendre parler (ouvertement, devant tout le monde, en l'absence dudit stagiaire évidemment), on dirait qu'elle n'a jamais été débutante. ça me choque vraiment !
Enfin, cette femme-là est une langue de vipère de toute façon. Mais je me dis que le stagiaire est bien mal tombé.

Lors de ma première année j'ai pris pour moi quelques insinuations de sa part aussi. Heureusement, d'autres collègues étaient bienveillants et ont joué un peu le rôle de tuteur (même si je n'en avait pas, du coup !), à répondre à mes questions, quand j'osais les poser. Bref ... c'est bien compliqué ces histoires de formation des profs !

Et pour en revenir au sujet de base, je dirai qu'il faut voir avec le PP de la classe en question, parce que si tous les profs de la classe font bloc, les élèves le sentiront. Cette année je suis venue malgré moi en aide à un collègue comme ça : j'arrivais bien à gérer la classe mais pas lui. Alors avec le PP on a tous décidé d'être plus fermes, même si personnellement je pouvais me permettre d'être un peu souple. Bon, comme je suis en congé maladie maintenant je ne sais pas ce que ça a donné. Mais voilà, j'ai découvert le travail en équipe ^^

Germini
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par C-3PO le Jeu 13 Nov 2014 - 10:34

@Larsson a écrit:
@Mauvette a écrit:

Ensuite (je vais vraiment être direct, et je m'en excuse), je ne sais pas si tu es de ceux-là, mais la plupart des collègues planqués dans la campagne parce que, justement, ils n'ont jamais voulu aller enseigner en RP, parlent du 9-3 sans jamais y avoir mis les pieds et s'en font un mythe totalement halluciné dans lequel les élèves monteraient sur les tables et vous insulteraient à longueur de journée.
Faut arrêter de noircir le tableau ou alors faut se faire muter là-bas pour se faire sa propre opinion au lieu de fantasmer.



Bonjour, je vis en campagne et mes élèves viennent d'une maison pour les jeunes (garde parentale retirée, orphelins, décision de justice, etc.) ou de milieux défavorisés (seul collège du coin et seul établissement "public" à part la mairie (élèves autistes, pas d'accès à la culture, isolement, etc.)).

Donc quand j'entends "collègues planqués dans la campagne", je m'indigne. Vous parlez de fantasme et vous faites de même. Certes, il y a pire ailleurs et je soutiens mes collègues. Mais arrêtez de croire que la campagne est synonyme de "petite maison dans la prairie". Merci.

C-3PO
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Rabelais le Mar 18 Nov 2014 - 19:08

@Cuer a écrit:Je dirai que tous les conseils sont bon à prendre, même ce qui paraît relever de l'évidence (parce qu'au fond ce n'est pas forcément évident). Je sais qu'il y a certaines choses auxquelles je n'ai pas pensé en début d'année. Le résultat c'est que progressivement les élèves se sont mis à discuter et maintenant je dois redresser la situation, ce qui n'est pas forcément facile.

Ce n'est pas si grave et ne crois pas que rien ne puisse être récupéré en novembre!!!
Bien sur que de nombreux stagiaires ( dont je fais partie, dans une certaine mesure) ont loupé quelques bases à la rentrée ( comme l'essentiel " serrer au début pour pouvoir être souple plus tard ") et l'an prochain, nous aurons acquis quelques principes importants pour nous et notre gestion de classe personnelle,c'est un peu le but de l'année de stage, même si certains (CDES, tuteurs etc) l'oublient parfois, comme je le lis ici.
Je n'ai pas de conseils expérimentés à te donner mais juste une expérience de stagiaire: j'ai replacé en leur faisant écrire un jour, solennellement , sur une feuille, des règles de vie de classe classées par item et une échelle de sanctions à laquelle j'ai dit que je me tiendrais , quoi qu'il arrive.
Je leur ai dit que nous mettions cela en place maintenant parce que je ne pensais pas qu'il puisse apprendre,ni travailler, ni devenir des adolescents éclairés si ces règles n'étaient pas appliquées et que j'en avais quelquechose à faire, de leur avenir.( ce qui est vrai)
Maintenant, j'étais prête à les respecter, ces sanctions.
À chaque cours, je leur ai rappelé l'essentiel de ces règles, qui les prennent en charge du couloir à l'activité en classe .
Ça a pris trois jours de répétition à chaque cours des règles qui allaient être transgressées,mais avant qu'elles le soient.Depuis presque trois semaines à présent, je n'ai pas encore eu à dépasser la première sanction ( avertissement oral nominatif: et je le dis:"Kevin, avertissement oral), ils sont calmes, ils ne font pas de bruit en sortant leurs affaires, ils lèvent la main pour participer,et ils sont très motivés .
Jusqu'à quand, je ne sais pas mais là, si je n'ai pas gagné la guerre, j'ai gagné une bataille et j'en suis fière ( en tant que stagiaire)

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par vivi1982 le Mar 18 Nov 2014 - 22:03

Je m'incruste dans ce post pour ne pas en ouvrir un autre juste pour ça:

A la fin de mon heure de cours, j'ai constaté plusieurs bouts de gommes qui ont été lancés aux 4 coins de la salle.

Comment réagir à la prochaine heure en sachant que je ne sais pas qui a fait le coup mais sûrement plusieurs. Quelle punition adopter pour marquer les esprits? D'autant plus que j'ai ramassé moi-même pour éviter des remarques, mes relations avec les femmes de ménage étant tendues en ce moment.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par Cuer le Mer 19 Nov 2014 - 13:17

@Rabelais a écrit:
@Cuer a écrit:Je dirai que tous les conseils sont bon à prendre, même ce qui paraît relever de l'évidence (parce qu'au fond ce n'est pas forcément évident). Je sais qu'il y a certaines choses auxquelles je n'ai pas pensé en début d'année. Le résultat c'est que progressivement les élèves se sont mis à discuter et maintenant je dois redresser la situation, ce qui n'est pas forcément facile.

Ce n'est pas si grave et ne crois pas que rien ne puisse être récupéré en novembre!!!
Bien sur que de nombreux stagiaires ( dont je fais partie, dans une certaine mesure) ont loupé quelques bases à la rentrée ( comme l'essentiel " serrer au début pour pouvoir être souple plus tard ") et l'an prochain, nous aurons acquis quelques principes importants pour nous et notre gestion de classe personnelle,c'est un peu le but de l'année de stage, même si certains (CDES, tuteurs etc) l'oublient parfois, comme je le lis ici.
Je n'ai pas de conseils expérimentés à te donner mais juste une expérience de stagiaire: j'ai replacé en leur faisant écrire un jour, solennellement , sur une feuille, des règles de vie de classe classées par item et une échelle de sanctions à laquelle j'ai dit que je me tiendrais , quoi qu'il arrive.
Je leur ai dit que nous mettions cela en place maintenant parce que je ne pensais pas qu'il puisse apprendre,ni travailler, ni devenir des adolescents éclairés si ces règles n'étaient pas appliquées et que j'en avais quelquechose à faire, de leur avenir.( ce qui est vrai)
Maintenant, j'étais prête à les respecter, ces sanctions.
À chaque cours, je leur ai rappelé l'essentiel de ces règles, qui les prennent en charge du couloir à l'activité en classe .
Ça a pris trois jours de répétition à chaque cours des règles qui allaient être transgressées,mais avant qu'elles le soient.Depuis presque trois semaines à présent, je n'ai pas encore eu à dépasser la première sanction ( avertissement oral nominatif: et je le dis:"Kevin, avertissement oral), ils sont calmes, ils ne font pas de bruit en sortant leurs affaires, ils lèvent la main pour participer,et ils sont très motivés .
Jusqu'à quand, je ne sais pas mais là, si je n'ai pas gagné la guerre, j'ai gagné une bataille et j'en suis fière ( en tant que stagiaire)

Je trouve que ce que tu as mis en place est une bonne idée. Quels types de sanction as-tu choisi d'appliquer ?
Il faut que je reprenne en main une de mes classes, depuis le début de la semaine leur comportement s'est dégradé ; je réfléchis donc à ce que je vais faire au prochain cours pour repartir dans de bonnes conditions avec eux.

Cuer
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par kero le Mer 19 Nov 2014 - 14:05

@Rabelais a écrit:
@Cuer a écrit:Je dirai que tous les conseils sont bon à prendre, même ce qui paraît relever de l'évidence (parce qu'au fond ce n'est pas forcément évident). Je sais qu'il y a certaines choses auxquelles je n'ai pas pensé en début d'année. Le résultat c'est que progressivement les élèves se sont mis à discuter et maintenant je dois redresser la situation, ce qui n'est pas forcément facile.

Ce n'est pas si grave et ne crois pas que rien ne puisse être récupéré en novembre!!!
Bien sur que de nombreux stagiaires ( dont je fais partie, dans une certaine mesure) ont loupé quelques bases à la rentrée ( comme l'essentiel " serrer au début pour pouvoir être souple plus tard ") et l'an prochain, nous aurons acquis quelques principes importants pour nous et notre gestion de classe personnelle,c'est un peu le but de l'année de stage, même si certains (CDES, tuteurs etc) l'oublient parfois, comme je le lis ici.
Je n'ai pas de conseils expérimentés à te donner mais juste une expérience de stagiaire: j'ai replacé en leur faisant écrire un jour, solennellement , sur une feuille, des règles de vie de classe classées par item et une échelle de sanctions à laquelle j'ai dit que je me tiendrais , quoi qu'il arrive.
Je leur ai dit que nous mettions cela en place maintenant parce que je ne pensais pas qu'il puisse apprendre,ni travailler, ni devenir des adolescents éclairés si ces règles n'étaient pas appliquées et que j'en avais quelquechose à faire, de leur avenir.( ce qui est vrai)
Maintenant, j'étais prête à les respecter, ces sanctions.
À chaque cours, je leur ai rappelé l'essentiel de ces règles, qui les prennent en charge du couloir à l'activité en classe .
Ça a pris trois jours de répétition à chaque cours des règles qui allaient être transgressées,mais avant qu'elles le soient.Depuis presque trois semaines à présent, je n'ai pas encore eu à dépasser la première sanction ( avertissement oral nominatif: et je le dis:"Kevin, avertissement oral), ils sont calmes, ils ne font pas de bruit en sortant leurs affaires, ils lèvent la main pour participer,et ils sont très motivés .
Jusqu'à quand, je ne sais pas mais là, si je n'ai pas gagné la guerre, j'ai gagné une bataille et j'en suis fière ( en tant que stagiaire)

Intéressant.

En matière de gestion de classe, la clarté dans les attendus est toujours utile.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par WonderWoman le Mer 19 Nov 2014 - 14:08

@Jenny a écrit:
@Audrey a écrit:Perso, je donne des trucs à ma stagiaire...
Le premier étant de prendre les rênes du cours dès le début, et d'être très explicite sur le contenu de l'heure de cours, sur le programme qui sera mené. Ca évite d'avoir 10000 questions de gosses: "On corrige le contrôle? Vous nous rendez la rédac? C'est quelle séance madame?"...
Certes, les classes sont différentes, mais il y a des conseils de bon sens à donner.
Si vous tenez absolument à circuler dans les rangs lors d'une activité, n'envoyez pas d'élève au tableau en même temps, ou alors veillez à relever régulièrement la tête vers lui pour regarder ce qu'il fait et faites commenter à la classe ce qu'il a écrit pour créer de l'interaction et ne pas individualiser l'enseignement en laissant du coup le bazar s'installer.
Ce genre de truc....

Merci Audrey.
BOuh, j'ai beau leur dire, ils posent quand même la question ! titanic

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collègues d'une stagiaire à la dérive : que pouvons-nous faire ?

Message par InviteeF le Mer 19 Nov 2014 - 14:58

@vivi1982 a écrit:Je m'incruste dans ce post pour ne pas en ouvrir un autre juste pour ça:

A la fin de mon heure de cours, j'ai constaté plusieurs bouts de gommes qui ont été lancés aux 4 coins de la salle.

Comment réagir à la prochaine heure en sachant que je ne sais pas qui a fait le coup mais sûrement plusieurs. Quelle punition adopter pour marquer les esprits? D'autant plus que j'ai ramassé moi-même pour éviter des remarques, mes relations avec les femmes de ménage étant tendues en ce moment.
Ce que je ferais (qui me correspond, les collègues réagiront peut-être autrement): j'accueillerais la classe, leur demanderais de s' asseoir sans sortir leurs affaires, ferais l'appel. Puis je dirais calmement que j'ai vu à la fin de l'heure précédente que des bouts de gomme avaient été jetés et que je n'avais pas remarqué car même les profs sont humains, personne n'est infaillible, on ne peut pas tout voir. J'ajouterais que le niveau de maturité de ceux qui s' amusent de la sorte ne vole pas très haut et que c'est un manque de respect flagrant envers leurs camarades qui souhaitent travailler, envers moi et envers les agents d'entretien. J'ajouterais que toute personne surprise à lancer des bouts de gomme sera sanctionnée, de manière traditionnelle (mot, retenue etc.) Plus une séance de nettoyage de la salle de classe ou de plusieurs salles de classe (1h de colle à assister l'agent d'entretien qui en 1h fait plusieurs salles, par exemple...)Je conclurais en ajoutant que comme je ne peux pas leur faire confiance, je ne veux plus de trousse sur la table, un stylo seulement. La trousse doit être fermée dans le sac. S'ils se comportent bien, je les laisserai la reprendre. Si malgré la trousse fermée je vois des bouts de gomme, ou des boulettes de papier, etc., ils laisseront toutes leurs affaires hors cahier et stylo dans leur sac (la veste posée dessus) au fond de la classe, toute l'heure. Est-ce clair ? Alors prenez un stylo, votre cahier,  et je ne veux rien voir d'autre jusqu'à nouvel ordre.

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum