Comment les faire taire?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment les faire taire?

Message par vivi1982 le Mar 14 Oct 2014 - 21:25

Plus ça va, plus je me dis que ce n'est pas possible avec mes deux classes de 4ème. Impossible de les faire taire. Il n'y a pas d'élève perturbateur mais c'est l'ensemble de la classe: leur capacité d'attention n'excède pas les 5 secondes, toujours en train de papoter, échanger des crayons, faire du bruit pour rien, il n'écoute rien, se mêle du moindre geste que fait un autre, ce qui entraîne 10 commentaires après. Aucune autonomie, au moindre travail que je donne, ils sont toujours à me solliciter ou à le faire entre eux. C'est usant: au bout d'1h30 avec eux cet aprem, j'ai la tête explosée et ce, jusqu'à demain après avoir dormi.
Je mets des punitions mais la liste s'allonge chaque jour et ça devient une vraie gestion pour savoir qui a rendu ou pas, observation quand c'est pas fait etc. En plus celui qui est puni conteste toujours qu'il n'y a pas que lui qui parle ou qu'il n'a rien fait et on reperd encore du temps.

Je pense prendre tous les carnets en début d'heure et mettre des observations direct, mais pareil j'ai peur de passer mon heure à ça. De plus je l'ai trop fait l'an dernier et outre que ça n'avait plus trop d'effet, je me faisais taper sur les doigts par la vie sco car trop d'heures de colle.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 14 Oct 2014 - 21:35

J'ai exactement la même classe. Vraiment, tout y est : "Il n'y a pas d'élève perturbateur mais c'est l'ensemble de la classe", "se mêle du moindre geste que fait un autre, ce qui entraîne 10 commentaires après. Aucune autonomie, au moindre travail que je donne, ils sont toujours à me solliciter ou à le faire entre eux". A cela que les miens sont de très bons élèves, qui peuvent se passer d'être sages pour retenir l'essentiel, et que s'ajoute à leurs méfaits leur incapacité totale à lever la main pour prendre la parole.

On m'a chaudement recommandé la note de participation, qui implique l'écoute, l'attention, le respect des règles de la prise de parole. Je vais mettre ça en place à la rentrée.


Dernière édition par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 14 Oct 2014 - 22:06, édité 1 fois

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par marjolie.june le Mar 14 Oct 2014 - 21:36

J'ai deux classes de 4e avec le même profil. Pour avoir un tant soit peu la paix, je joue les tyrans : j'ai sorti l'artillerie lourde dès le début de l'année (j'ai fait 6 ou 7 exclusions dans une des deux classes, la même classe s'est pris deux contrôles surprise, et je brandis désormais ces menaces au moindre bruit). Pour le travail qui n'est pas fait, je mets des croix et je colle au bout de 3 croix (ça évite de coller trop souvent, même si pour certains ça va vite).
Pour l'autonomie et la capacité de concentration, j'ai un peu abandonné. Disons que si j'ai le silence et que la majorité suit, je suis heureuse (vu le profil du collège où je bosse, je ne peux pas espérer grand-chose d'autre).

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par marjolie.june le Mar 14 Oct 2014 - 21:38

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
On m'a chaudement recommander la note de participation, qui implique l'écoute, l'attention, le respect des règles de la prise de parole. Je vais mettre ça en place à la rentrée.

Je fais ça, mais je suis obligée de leur rappeler à chaque heure de cours qu'ils risquent des points en moins pour les bavardages, et ils n'intègrent pas.
Et puis je manque de rigueur pour prendre en compte les bavardages dans cette note.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par vivi1982 le Mar 14 Oct 2014 - 21:47

J'ai mes croix : pour travail non fait, classeur oublié, au bout de 3 c'est observ. Mais pour moi qui ne suit pas une pro de l'organisation ça devient complexe à gérer.
J'ai pensé à la note d'oral, je suis justement en train de faire une fiche que je présenterais après les vacances.
J'ai l'impression que rien n'a d'effet sur eux en fait.
Exclusion on a même pas le droit, même quand l'élève nous insulte (c'est arrivé à une collègue stagiaire), et moi je n'ai pas de motifs d'exclusion à part bavardage, et c'est pas un ou deux c'est 22 élèves sur 25.

Je rêve du silence, et les 2/3 élèves calmes en rêve aussi, j'ai une petite qui a de grosses difficultés mais elle est sérieuse, volontaire, bosseuse, et vraiment ça la dérange tout ce bruit, de même que mon dyslexique qui a beaucoup besoin d'écouter.

Pour le contrôle de fin de séquence de jeudi j'ai fabriqué des cartons joker: chacun aura son carton qui donne le droit de me poser une question et une seul pendant tout le contrôle. En effet au dernier contrôle et à la rédaction de cet aprem c'était invivable. On va voir si ça marche. Et je prendrais tous les carnets en début d'heure pour punir en cas de bavardage pendant le contrôle.


vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par marjolie.june le Mar 14 Oct 2014 - 21:54

@vivi1982 a écrit: Pour le contrôle de fin de séquence de jeudi j'ai fabriqué des cartons joker: chacun aura son carton qui donne le droit de me poser une question et une seul pendant tout le contrôle. En effet au dernier contrôle et à la rédaction de cet aprem c'était invivable. On va voir si ça marche. Et je prendrais tous les carnets en début d'heure pour punir en cas de bavardage pendant le contrôle.

Je ne critique pas du tout ton idée en elle-même, mais le fait qu'il faille, face à certains publics, pour préserver un certain niveau de calme, recourir à ce genre de "truc" qui est pour moi digne de l'école primaire. C'est tellement difficile d'arriver à faire évoluer ces gosses. J'ai essayé de leur expliquer aujourd'hui que 90% des fois où ils se faisaient engueuler ou punir, c'était pour des gamineries, ça n'a pas eu l'air de les interpeler. Mais moi ça m'épuise. Du coup, pour qu'ils arrêtent de se comporter comme des bébés, je les brutalise un peu (je me fâche, je casse, j'envoie bouler, j'interdis de lever la main quand ça dégénère).

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Pierre-Henri le Mar 14 Oct 2014 - 21:57

@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:

On m'a chaudement recommander la note de participation, qui implique l'écoute, l'attention, le respect des règles de la prise de parole. Je vais mettre ça en place à la rentrée.

Si des élèves de la classe culminent à 1.5 de moyenne générale et se fichent de leur bulletin comme de l'an 40, cela revient à leur donner un permis de bavarder. En d'autres termes, cela pénalise seulement les élèves qui ont encore quelque chose à faire de leur moyenne.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par vivi1982 le Mar 14 Oct 2014 - 22:06

Je vais finir par faire le système que mon petit de 5 ans a en CP: des dragons du comportement: dragon vert, dragon orange, dragon rouge sur un grand panneau avec des épingles à linge au nom des élèves: une remarque sur le comportement c'est orange, après tu passes au rouge, et à la fin du cours tu colories les ailes de la couleur que tu as obtenu et à la fin de la semaine tous les dragons à signer. Razz
Non mais sérieux quoi! Ils sont quand même gratinés! Et je ne suis pas en ZEP du tout, c'est un petit collège de campagne bien paumé.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 14 Oct 2014 - 22:09

@Pierre-Henri a écrit:Si des élèves de la classe culminent à 1.5 de moyenne générale et se fichent de leur bulletin comme de l'an 40, cela revient à leur donner un permis de bavarder. En d'autres termes, cela pénalise seulement les élèves qui ont encore quelque chose à faire de leur moyenne.

Pourquoi ? Ceux qui ne mettent pas le boxon ne sont pas pénalisés. On peut aussi partir d'une base de 10 ou 12 points, qui ne diminuera pas si pas de mauvais comportement, et qu'un élève qui participe même un tout petit peu pourra facilement augmenter.

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Pierre-Henri le Mar 14 Oct 2014 - 22:13

En pratique, on finit par retirer un point à un bon élève pour un bavardage relativement bénin, pendant que les décrocheurs à 1 de moyenne continuent de mettre le boxon en toute impunité, parce qu'ils se fichent de leurs notes.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par JPhMM le Mar 14 Oct 2014 - 22:15

@vivi1982 a écrit:J'ai mes croix : pour travail non fait, classeur oublié, au bout de 3 c'est observ. Mais pour moi qui ne suit pas une pro de l'organisation ça devient complexe à gérer.
Pourquoi pas au bout de la première fois ?
Je fais le tour des classes à chaque heure et ramasse le carnet de tout élève qui n'a pas fait son travail ou a oublié son matériel, pour y mettre une observation.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Ombredeloup le Mar 14 Oct 2014 - 22:21

Rah j'ai les mêmes !!! Je n'arrive pas à punir les bavardages, et à la fin c'est toute la classe qui s'y met. Je vais sévir, demain le premier qui parle va se faire aligner.

Ombredeloup
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par JPhMM le Mar 14 Oct 2014 - 22:22

Le plan de classe est efficace sur certaines classes, mais pas sur toutes.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 14 Oct 2014 - 22:25

@Pierre-Henri a écrit:En pratique, on finit par retirer un point à un bon élève pour un bavardage relativement bénin, pendant que les décrocheurs à 1 de moyenne continuent de mettre le boxon en toute impunité, parce qu'ils se fichent de leurs notes.

Mais toutes les classes ne sont pas faites de bons élèves généralement calmes et de décrocheurs qui mettent le boxon. La classe dont je parle est forte, très peu de vraies mauvaises notes pour l'instant. L'an dernier, l'une de mes classes était pénible parce qu'il y avait des meneurs, certes peu soucieux de leur moyenne, mais qui mettaient la zone parce que le reste de la classe était très bon public. En changeant le public, on pouvait au moins endiguer l'épidémie. Ajoutons que, si la classe est quand même prompte à prendre la parole, cette note peut aussi être une main tendue pour ajouter quelques points aux élèves en difficulté. Enfin, un point en moins dans une moyenne déjà catastrophique, sans vouloir être cynique, je ne vois pas où est le problème.

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Dimka le Mar 14 Oct 2014 - 22:31

@vivi1982 a écrit:Impossible de les faire taire. Il n'y a pas d'élève perturbateur mais c'est l'ensemble de la classe: leur capacité d'attention n'excède pas les 5 secondes, toujours en train de papoter, échanger des crayons, faire du bruit pour rien, il n'écoute rien, se mêle du moindre geste que fait un autre, ce qui entraîne 10 commentaires après.  
A priori, je dirais avec du chatterton.




(désolé… Je suis déjà sorti Embarassed )

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Normandyx le Mar 14 Oct 2014 - 22:33

dans le fil Que faire quant une abeille entre dans ta salle...

@Hélips a écrit:J'en profite toujours pour dire "attention, c'est dangereux quand ça entre dans la bouche. Pour votre sécurité, fermez tous la bouche". J'aime les bestioles.

Je crois qu'il y a là, une solution à travailler

en plus il y a de jolies ruches...

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Jacq le Mar 14 Oct 2014 - 22:39

@Pierre-Henri a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:

On m'a chaudement recommander la note de participation, qui implique l'écoute, l'attention, le respect des règles de la prise de parole. Je vais mettre ça en place à la rentrée.

Si des élèves de la classe culminent à 1.5 de moyenne générale et se fichent de leur bulletin comme de l'an 40, cela revient à leur donner un permis de bavarder. En d'autres termes, cela pénalise seulement les élèves qui ont encore quelque chose à faire de leur moyenne.

C'est l'une des limites. Au bout d'un moment qu'est-ce qu'il leur reste à perdre ?

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Lefteris le Mar 14 Oct 2014 - 22:57

C'est exactement ça : les élèves sont sur un plateau télé, et commentent les commentaires du voisin, qui lui-même commente ce qui lui passe par la tête,les commentaires d' un autre voisin , ce que dit le professeur, la pluie qui tombe, la mouche qui entre (voir le fil ad hoc ) . Certains cèdent à la pulsion infantile du bavardage, mais d'autres savent parfaitement ce qu'ils font : sabordage conscient du cours, provocation de l'enseignant. Il faut sévir, prendre les carnets en début de cours, et flinguer les premiers commentateurs.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Jacq le Mar 14 Oct 2014 - 22:59

@vivi1982 a écrit:Plus ça va, plus je me dis que ce n'est pas possible avec mes deux classes de 4ème. Impossible de les faire taire. Il n'y a pas d'élève perturbateur mais c'est l'ensemble de la classe: leur capacité d'attention n'excède pas les 5 secondes, toujours en train de papoter, échanger des crayons, faire du bruit pour rien, il n'écoute rien, se mêle du moindre geste que fait un autre, ce qui entraîne 10 commentaires après. Aucune autonomie, au moindre travail que je donne, ils sont toujours à me solliciter ou à le faire entre eux. C'est usant: au bout d'1h30 avec eux cet aprem, j'ai la tête explosée et ce, jusqu'à demain après avoir dormi.
Je mets des punitions mais la liste s'allonge chaque jour et ça devient une vraie gestion pour savoir qui a rendu ou pas, observation quand c'est pas fait etc. En plus celui qui est puni conteste toujours qu'il n'y a pas que lui qui parle ou qu'il n'a rien fait et on reperd encore du temps.

Je pense prendre tous les carnets en début d'heure et mettre des observations direct, mais pareil j'ai peur de passer mon heure à ça. De plus je l'ai trop fait l'an dernier et outre que ça n'avait plus trop d'effet, je me faisais taper sur les doigts par la vie sco car trop d'heures de colle.

Je cite Vivi mais je pourrais aussi citer Sylvain de....


Même chose, depuis trois ans maintenant. Des classes qui ne sont pas des classes qui veulent perturber mais dont l'impatience se traduit par un niveau sonore qui finit par être insupportable. Aucun élève n'est vraiment un perturbateur volontaire (je l'ai été, je sais ce dont je parle), c'est juste qu'à la monidre occasion ils ont la bouche ouverte, tout le temps, pour commenter, pour demander, pour répondre même au professeur avec la plus bonne volonté du monde et à toutes les questions, mais dans le désordre. Et à leurs demandes il faudrait une réponse IMMEDIATE. C'est du SMS permanent ! Mes classes de terminales ne sont pas perturbatrices, mais elles sont totalement désordonnées, chaotiques. Ce n'est pas qu'ils veulent "mal faire", mais c'est qu'ils sont incapables d'être ordonnés.
Il faut aussi ajouter : nous sommes dans la 7e semaine, donc la fatigue nous (enseignants) gagne, et la fatigue les gagne aussi. Fatigués, fatiguants et nous ayant moins de répondant.

Ma solution du jour ?
13h, le cours s'est transformé en interro (ils ont en réalité fait ce que j'avais prévu). J'ai relevé les copies non pas de toute la classe mais des bavards, qui étaient mécontents. Le pire étant que je n'ai pas relevé le travail des "sages", qui l'espéraient pourtant. J'aurais dû faire l'inverse d'ailleurs, comme le dernier devoir était mauvais j'aurais dû relever les devoirs des "sages" et mettre la note optionnelle pour remonter leur moyenne.
Point positif : tout le monde a pu travailler dans le calme pendant presque toute l'heure.
14h : je suis fatigué par l'heure d'avant : menace immédiate à la classe suivante : "je vous préviens je suis fatigué [autant être franc], ce n'est pas votre faute, mais si vous parlez c'est interro pendant deux heures, pages X et Y". Ils ont été "relativement" sages car ils savaient que la classe d'avant avait effectivement eu un devoir pendant une heure.


Il est difficile d'avoir une prise sur des élèves qui n'ont même pas conscience de parler tout le temps. Je ne parle pas, je me répète, de classe qui "bordelise volontairement", mais de classe non ordonnée, et je trouve que cela va souvent avec des classes qui sont incapables de travailler en autonomie et qui n'en sont pas capables. Une classe qui "bordelise" est presque plus facile à gérer car nous avons les éléments pertubateurs clairement identifiés alors que là nous n'avons qu'un amas de gens désordonnés qui perturbent même en voulant "bien faire".

Tu vois, aucune solution proposée, mais juste une constatation : le cas se généralise puisque nous sommes plusieurs à constater la même chose pour certaines de nos classes.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par ainah le Mar 14 Oct 2014 - 23:06

@Jacq a écrit:
@vivi1982 a écrit:Plus ça va, plus je me dis que ce n'est pas possible avec mes deux classes de 4ème. Impossible de les faire taire. Il n'y a pas d'élève perturbateur mais c'est l'ensemble de la classe: leur capacité d'attention n'excède pas les 5 secondes, toujours en train de papoter, échanger des crayons, faire du bruit pour rien, il n'écoute rien, se mêle du moindre geste que fait un autre, ce qui entraîne 10 commentaires après. Aucune autonomie, au moindre travail que je donne, ils sont toujours à me solliciter ou à le faire entre eux. C'est usant: au bout d'1h30 avec eux cet aprem, j'ai la tête explosée et ce, jusqu'à demain après avoir dormi.
Je mets des punitions mais la liste s'allonge chaque jour et ça devient une vraie gestion pour savoir qui a rendu ou pas, observation quand c'est pas fait etc. En plus celui qui est puni conteste toujours qu'il n'y a pas que lui qui parle ou qu'il n'a rien fait et on reperd encore du temps.

Je pense prendre tous les carnets en début d'heure et mettre des observations direct, mais pareil j'ai peur de passer mon heure à ça. De plus je l'ai trop fait l'an dernier et outre que ça n'avait plus trop d'effet, je me faisais taper sur les doigts par la vie sco car trop d'heures de colle.

Je cite Vivi mais je pourrais aussi citer Sylvain de....


Même chose, depuis trois ans maintenant. Des classes qui ne sont pas des classes qui veulent perturber mais dont l'impatience se traduit par un niveau sonore qui finit par être insupportable. Aucun élève n'est vraiment un perturbateur volontaire (je l'ai été, je sais ce dont je parle), c'est juste qu'à la monidre occasion ils ont la bouche ouverte, tout le temps, pour commenter, pour demander, pour répondre même au professeur avec la plus bonne volonté du monde et à toutes les questions, mais dans le désordre. Et à leurs demandes  il faudrait une réponse IMMEDIATE. C'est du SMS permanent ! Mes classes de terminales ne sont pas perturbatrices, mais elles sont totalement désordonnées, chaotiques.  Ce n'est pas qu'ils veulent "mal faire", mais c'est qu'ils sont incapables d'être ordonnés.
Il faut aussi ajouter : nous sommes dans la 7e semaine, donc la fatigue nous (enseignants) gagne, et la fatigue les gagne aussi. Fatigués, fatiguants et nous ayant moins de répondant.  

Ma solution du jour ?
13h, le cours s'est transformé en interro (ils ont en réalité fait ce que j'avais prévu). J'ai relevé les copies non pas de toute la classe mais des bavards, qui étaient mécontents. Le pire étant que je n'ai pas relevé le travail des "sages", qui l'espéraient pourtant. J'aurais dû faire l'inverse d'ailleurs, comme le dernier devoir était mauvais j'aurais dû relever les devoirs des "sages" et mettre la note optionnelle pour remonter leur moyenne.
Point positif : tout le monde a pu travailler dans le calme pendant presque toute l'heure.
14h : je suis fatigué par l'heure d'avant : menace immédiate à la classe suivante : "je vous préviens je suis fatigué [autant être franc], ce n'est pas votre faute, mais si vous parlez c'est interro pendant deux heures, pages X et Y".  Ils ont été "relativement" sages car ils savaient que la classe d'avant avait effectivement eu un devoir pendant une heure.


Il est difficile d'avoir une prise sur des élèves qui n'ont même pas conscience de parler tout le temps.  Je ne parle pas, je me répète, de classe qui "bordelise volontairement", mais de classe non ordonnée, et je trouve que cela va souvent avec des classes qui sont incapables de travailler en autonomie et qui n'en sont pas capables.  Une classe qui "bordelise" est presque plus facile à gérer car nous avons les éléments pertubateurs clairement identifiés alors que là nous n'avons qu'un amas de gens désordonnés qui perturbent même en voulant "bien faire".

Tu vois, aucune solution proposée, mais juste une constatation : le cas se généralise puisque nous sommes  plusieurs à constater la même chose pour certaines de nos classes.

topela
Une de mes secondes est comme ça... Usant, je n'ai pas de solution, mon tuteur non plus...

ainah
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 14 Oct 2014 - 23:37

@Jacq a écrit:Il est difficile d'avoir une prise sur des élèves qui n'ont même pas conscience de parler tout le temps. Je ne parle pas, je me répète, de classe qui "bordelise volontairement", mais de classe non ordonnée, et je trouve que cela va souvent avec des classes qui sont incapables de travailler en autonomie et qui n'en sont pas capables. Une classe qui "bordelise" est presque plus facile à gérer car nous avons les éléments pertubateurs clairement identifiés alors que là nous n'avons qu'un amas de gens désordonnés qui perturbent même en voulant "bien faire".

Tout à fait. Et cet "amas de gens", c'est si juste. Avec la classe dont je parle, le bazar est d'abord visuel. Je ne sais pas si c'est une illusion ou quoi, mais j'ai vraiment l'impression d'un gros pâté qui déborde, une fois qu'ils sont installés.

De mon côté, je les assomme de punitions. On finit rarement sans que la moitié de la classe reparte avec un gros travail à faire. Je sais qu'ils se font gronder par leurs parents, pour la plupart, qu'ils ne trouvent pas ça drôle du tout. Mais dès le lendemain, ils recommencent. C'est que, quand ils prétendent n'avoir rien fait, ils sont sincères. Ils ne se rendent pas compte de ce qui ne va pas et ne peuvent donc pas s'améliorer.

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par vivi1982 le Mer 15 Oct 2014 - 2:04

Tout ce que vous ajoutez sur vos classes, c'est la même chose que je constate.
Dans mes classes vraiment, je n'ai aucun "méchant" mais c'est ça désordonné, bruyant etc
Et je n'ai vu des classes qui n'intègrent pas les règles à ce point. Ca me laisse pantoise!
Exemple: depuis le début de l'année je fais une phrase du jour au début de chaque heure. La règle est pendant que je fais l'appel, ils sortent la feuille phrases du jour partie orthographe. Evidemment j'ai fini l'appel, personne n'est prêt sauf quelques-uns. Moi je commence pour truc, Kévin et Kévina qui n'ont rien sorti car occupés à (rayer la mention inutile): bavarder avec leurs voisins, jouer avec leurs ciseaux, ne s'étaient pas rendu compte qu'ils étaient en cours. Donc au bout de 2 secondes: c'est quoi, c'est quoi. Comme je répète plusieurs fois quand je dicte, ils ont l'occasion de rechoper le truc une autre fois, mais non, faudrait leur redire exprès pour eux. Donc Bidule à côté qui a écrit c'est n'éverve: mais c'est ça la phrase, machin y va de son commentaire. Bref, au lieu d'y passer 5 min correction comprise on y passe 15 min.

Après moi: "vous prenez la partie lecture (c'est marqué au tableau en plu), vous notez le titre de séance qui est au tableau", 2 secondes après: madaaaame, c'est quelle partie? J'envoie bouler silencieusement en montrant le tableau. 3 secondes après: "c'est dans quelle partie?"
Suite: je distribue une feuille. Et c'est reparti, ça donne lieu à tout un tas de transactions de colle etc et de conversations avec ladite feuille. Et après "madame, on la colle dans la partie lecture?" Et moi qui me retient de dire "mais oui banane, on vient de dire que c'était dans la partie lecture la séance.
Bref, en jetant un coup d'oeil par hasard dans les classeurs: surprise, tout est mélangé: grammaire lecture voc et  No

Moi aussi ils repartent avec plein de punitions, mais rien à faire.

Pour répondre à (désolée j'ai oublié le pseudo), si je mets une observation du 1er coup ça ne laisse pas trop de marge de manœuvre après car au bout de 3 observ ils ont 1h de colle et à la vie sco ça ne va plus suivre. Et je n'ai pas franchement envie de les avoir en colle sur la pauvre heure ou demi-heure que j'ai le midi.

Je me marre: je suis en pleine insomnie, et sur le coup d'une inspiration subite, comme on a étudié un extrait des lettres persanes de Montesquieu, de la même manière je décris leur classe avec un regard étranger. Si j'y pense, je vous posterai le résultat final.

Des extraits: "Il se trouve dans cette salle certains élèves qui sont de grands magiciens: ils font entendre leur voix et leurs lèvres bougent alors même qu'ils ne sont pas en train de parler. Quel prodige! Quels cas d'étude pour la science."

"Je ne me lasse pas de m'étonner des problèmes d'audition de ces 4ème à qui il faut répéter dix fois la même phrase. Et quand je dis 10, c'est plutôt 15, 20 fois! Cela doit être très handicapant pour eux dans la vie de tous les jours et je les plains de tout mon coeur. Heureusement pour eux, cet handicape doit être très sélectif puisqu'ils entendent quand un voisin les appelle."

Et la conclusion: "Après 1h30 passés avec eux, je suis encore à me demander à quoi sert ce bâtiment nommé collège et ce que les enfants appelés élèves viennent y faire. Je pense que la dame se disant professeure, se le demande aussi. J'espère avoir un jour la réponse à cette question qui me taraude."

Je me fends la poire toute seule avec mon truc, ça me soulage en plus. Je leur lirai évidemment. Ils sont très fins d'esprit et vont bien se reconnaître là-dedans. Laughing

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par marjolie.june le Mer 15 Oct 2014 - 8:05

@vivi1982 a écrit:Tout ce que vous ajoutez sur vos classes, c'est la même chose que je constate.
Dans mes classes vraiment, je n'ai aucun "méchant" mais c'est ça désordonné, bruyant etc
Et je n'ai vu des classes qui n'intègrent pas les règles à ce point. Ca me laisse pantoise!
Exemple: depuis le début de l'année je fais une phrase du jour au début de chaque heure. La règle est pendant que je fais l'appel, ils sortent la feuille phrases du jour partie orthographe. Evidemment j'ai fini l'appel, personne n'est prêt sauf quelques-uns. Moi je commence pour truc, Kévin et Kévina qui n'ont rien sorti car occupés à (rayer la mention inutile): bavarder avec leurs voisins, jouer avec leurs ciseaux, ne s'étaient pas rendu compte qu'ils étaient en cours. Donc au bout de 2 secondes: c'est quoi, c'est quoi. Comme je répète plusieurs fois quand je dicte, ils ont l'occasion de rechoper le truc une autre fois, mais non, faudrait leur redire exprès pour eux. Donc Bidule à côté qui a écrit c'est n'éverve: mais c'est ça la phrase, machin y va de son commentaire. Bref, au lieu d'y passer 5 min correction comprise on y passe 15 min.

Après moi: "vous prenez la partie lecture (c'est marqué au tableau en plu), vous notez le titre de séance qui est au tableau", 2 secondes après: madaaaame, c'est quelle partie? J'envoie bouler silencieusement en montrant le tableau. 3 secondes après: "c'est dans quelle partie?"
Suite: je distribue une feuille. Et c'est reparti, ça donne lieu à tout un tas de transactions de colle etc et de conversations avec ladite feuille. Et après "madame, on la colle dans la partie lecture?" Et moi qui me retient de dire "mais oui banane, on vient de dire que c'était dans la partie lecture la séance.
Bref, en jetant un coup d'oeil par hasard dans les classeurs: surprise, tout est mélangé: grammaire lecture voc et  No

En lisant ça, j'ai eu l'impression que c'était moi qui m'étais levée cette nuit en pleine crise de somnambulisme pour écrire ce message ! J'ai exactement les mêmes impressions et les mêmes problèmes (après, moi je suis en ZEP en banlieue, rien d'étonnant).
Mais je n'en peux plus... Quand en plus je fais le point sur la progression, j'ai envie de me pendre : on a dû faire 5% de la progression grammaticale prévue. En littérature, je suis dans les clous, si on oublie qu'on a bien survolé tout ce qui concerne la poésie lyrique, vu qu'ils ont mis dix plombes à intégrer les règles de versification.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par Sambre le Mer 15 Oct 2014 - 10:21

J'ai exactement la même chose chez mes 2 classes de 4e. Une est plus calme mais en difficulté, et l'autre a des facilités, mais c'est le n'importe quoi permanent niveau volume sonore! Parler pour rien, chuchoter, couper la parole, répondre à 10 en même temps....

J'en sors très fatiguée. Depuis peu, ce que je fais: une remarque = carnet sur mon bureau. 2eme remarque = mot dans le carnet + phrase à conjuguer à tous les temps (genre: je ne dois pas bavarder en classe).
Je vais voir si ça marche...
Mais je ne pense pas, les deux à qui j'ai infligé cette sanction ont continué à bavarder sans gène la séance d'après Shocked

_________________
2016-2017: TZR, 3 classes de 4e, 1 classe de 3e

2015-2016: TZR, 1 classe de 6e, 1 classe de 4e, 1 classe de 3e 

2014-2015: Stagiaire (2 classes de 4e)

2008-2014: l'Age d'Or

Sambre
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment les faire taire?

Message par vivi1982 le Mer 15 Oct 2014 - 10:21

Et j'ai encore mal à la tête en me levant. C'est pas possible de finir dans cet état là après 1h30 de cours.
Je pense que ça va finir en punition collective (moins 3, les seuls qui ne parlent pas).
Et tant pis, observ à chaque cours même si la vie sco va râler. Le hic, c'est qu'ils vont encore crier à l'injustice car:"pourquoi j'ai une observ et pas lui alors qu'il parlait "( mais que je n'ai pas vu lui parler à ce moment-là), car en plus c'est délation, délation dans cette classe.

Je croyais avoir touché le fond avec les 4ème de l'an dernier mais ceux-là me semblent pire (ou alors je ne me souviens plus ou je supporte moins bien).

J'ai honte aussi pour les classes et les collègues  à côté qui doivent entendre ce brouhaha.

Le programme, sans être encore en retard, je ne suis pas en avance, juste une séquence de lecture en 1 mois et demi car on a passé des plombes sur la grammaire. Mais j'ai l'impression de ne pas faire assez de tout. Et surtout que ce que je dis n'est écouté que pas ceux qui savent déjà.

On est plusieurs à faire ce constat sur nos classes, c'est alarmant je trouve que ça se généralise à ce point.

J'édite après sambre: moi il vaut mieux que j'ai les carnets direct dès le début car je vais perdre du temps à leur demander en plus.
Et après tu passes pour celle qui met plein d'observ et à la fin ils s'en foutent. Ca a fait ça l'an dernier avec mes terribles. C'est pour ça que j'ai mis des croix avant mais bon, j'ai l'impression que rien ne sert à rien.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum