Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par babouchka4 le Mer 15 Oct 2014 - 20:08

L'important c'est pas la chute....😣

babouchka4
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par kero le Mer 15 Oct 2014 - 20:18

Dinaa, ce qui est dingue, c'est que la situation que tu décris, à force d'y être confronté, je finis par la ressentir comme presque "normale". L'autre jour un élève a parlé de moi en termes de "Oh le bâtard" et ça n'a même pas provoqué cette saine colère qui devrait envahir toute personne ...

Rapport de discipline, le gars exclu trois jours, et hop. Ni vu, ni connu.


Dernière édition par kero le Jeu 16 Oct 2014 - 6:12, édité 1 fois

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Chopin le Mer 15 Oct 2014 - 20:23

Oui enfin, ne stigmatisons pas la Seine-Saint-Denis : il y a des établissements dans lesquels tout se passe très bien !

Chopin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par brown_voodoo le Mer 15 Oct 2014 - 20:44

@Dinaaa a écrit:

Je viens de passer 12 ans en région parisienne, et j'ai tout le temps été bousculée dans couloirs, accueillie par des "put*** fais ch***" lorsque les élèves me voyaient arriver devant la salle, j'ai toujours eu des "chieurs-dormeurs" en fond de salle, je me suis fait traiter de p*te et de c*nnasse quelques fois, mes essuie-glaces ont été arrachés deux fois, mais je ne me suis jamais sentie en danger.

Je suis arrivée depuis la rentrée dans un collège de petite ville de province, et les élèves se poussent pour me laisser passer dans les couloirs, me donnent du "Bonjour Madame" quand j'arrive et pour l'instant, aucun "chieur-dormeur", ils sont tous au travail... Et les collègues trouvent que leurs élèves sont difficiles et récalcitrants quand ils descendent par l'escalier réservé à la montée Suspect

Bref.

Ce genre de liste devrait être rendu public et pour tous les départements, pas que pour le 9-3. On reparlera après des compétences transversales et de la façon de les mettre en œuvre.

J'ai déjà vécu tout ce que tu as décrit ici cependant je me suis trouvée confrontée à de multiples dangers.
(Désolée Chopin mon témoignage ne va pas dans ton sens, mais tu as raison, certains établissements du 9-3 peuvent ne pas rencontrer ce genre de problème!)

Un élève a failli me frapper parce que j'avais osé lui dire qu'il  perturbait le cours avec ses bruits de table... en effet, il soulevait la table depuis 5 minutes et la laissait tomber lourdement en me regardant fixement... je savais pertinemment qu'il cherchait l'affrontement, son regard était brûlant d'agressivité, mais dans un souci de professionnalisme je me suis dirigée vers lui et lui ai intimé l'ordre d'arrêter... ni une ni deux, il s'est levé aussi sec, la rage au ventre, s'est mis à me tutoyer et à me donner des doux noms d'oiseaux, c'est un autre élève qui a proposé d'aller chercher un surveillant... bien entendu j'ai acquiescé! L'attente m'a paru interminable : l'élève s'avançait vers moi, les yeux lançant des éclairs et m'obligeant à reculer... je n'en menais pas bien large...

Ou encore une autre fois, lors d'une réunion avec une mère d'élève en présence de son fils. La maman toute douce, me confie que de toute façon elle ne contrôle plus sa progéniture, qu'elle sait qu'il vole dans les magasins mais qu'elle n'a plus d'autorité sur lui. Le môme s'énerve "Mais vas-y tu lui racontes quoi là! Mais ferme ta g***!" La maman continuant, il se lève et commence à menacer de la frapper en la poussant de sa chaise!! Il frappe dans les murs, les armoires, je me lève, m'interpose (eh oui, pourquoi, encore une fois!!), les éclats de voix ameutent les collègues dans la SDP qui séparent enfant et mère et me libèrent par la même occasion. Le fiston décide de partir sans même dire au revoir, en insultant tout le monde, la maman, elle, s'est excusée 10 000 fois en nous assurant que son fils n'était pas bien méchant...

Cela dit depuis que j'ai eu les grands frères ou les grandes sœurs au collège, j'ai pu acquérir une certaine "réputation" et les petits durs me laissent tranquille... en revanche les stagiaires et les nouveaux collègues passent des moments très durs...

brown_voodoo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par MelanieSLB le Mer 15 Oct 2014 - 20:56

@Spartacus a écrit:
MélanieLSB a écrit:Fraîchement débarquée dans la campagne basse-normande, j'hallucine (positivement): les élèves, c'est de la crème. Quand j'entends que machin a été exclu parce qu'il a légèrement haussé les épaules à une remarque, je me dis que les collègues n'ont pas la plus petite idée de ce qu'est une classe difficile, ni même un élève difficile.

Je ne sais pas dans quel sens va ta remarque, mais pour ma part, je trouve qu'il ne faut pas que cela déplace encore le curseur : hausser les épaules est déjà une incivilité. Du reste, c'est même le sens initial d'incivilité (comme ne pas dire "bonjour", ne pas tenir la porte...), avant qu'on ne l'emploi dans un merveilleux exercice de désémantisation par euphémisation. Ce qui se passe dans le 9-3, ne devrait pas relever de la discipline scolaire. Et ne devrait même pas être comparé à ce qui se passe de plus extrême dans un établissement normal.

C'est certes une incivilité, mais de là à exclure pour cela, il y a un monde. Une remarque bien sentie sur la politesse et le respect ou une punition là-dessus me paraissent plus qu'amplement suffisant.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par MelanieSLB le Mer 15 Oct 2014 - 20:58

@Marie Laetitia a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
@Dinaaa a écrit:affraid

On ne fait pas tous le même métier.
Je plussoie.

Fraîchement débarquée dans la campagne basse-normande, j'hallucine (positivement): les élèves, c'est de la crème. Quand j'entends que machin a été exclu parce qu'il a légèrement haussé les épaules à une remarque, je me dis que les collègues n'ont pas la plus petite idée de ce qu'est une classe difficile, ni même un élève difficile.

Il me semble également urgent de publier ce genre de statistiques dans toute la France, voire d'y ajouter également s'il y a eu bras de fer pour obtenir sanction.

Mélaaaanie! T'as pas honte de te laisser aller à ce genre de jeux de mots! Rhooo... Laughing

Exclu pour avoir haussé les épaules... ça laisse rêveur. Pincez-moi... rêver, ça fait mal au réveil.

Tu veux rêver un peu plus? J'ai mis ma PREMIERE punition de l'ANNEE, toutes classes confondues, jeudi dernier pour bavardage, et une vendredi pour travail non fait.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par kero le Mer 15 Oct 2014 - 20:58

@Chopin a écrit:Oui enfin, ne stigmatisons pas la Seine-Saint-Denis : il y a des établissements dans lesquels tout se passe très bien !

Bien sûr. Il n'empêche qu'il y a quand même une très grosse concentration de bahuts où ça peut être tendu. Je ne parle même pas des actes les plus graves, comme agresser physiquement, mais tout ce qui relève de l'attitude limite. Genre l'élève zuquel tu prends le carnet de correspondance et qui s'exclame "vas-y", sans même s'apercevoir qu'il vient de te tutoyer.

S'agit pas de stigmatiser, mais de constater une réalité.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Thalia de G le Mer 15 Oct 2014 - 21:10

brown_voodoo  pale

J'ai connu la zep (super bien classée dans l'aca de Grenoble humhum ) et ai pensé connaître un havre de paix en arrivant dans mon actuel bahut. Dans lequel la situation est de plus en plus tendue. Nous avions des chieurs, naguère, nous connaissons de plus en plus des ingérables.

Cela dit l'article de journal cité, ça fait peur.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Alwidis le Mer 15 Oct 2014 - 21:18

Hey, y a mon RAD et un des établissements où je suis TZR, je gagne quoi ?

Alwidis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Nita le Mer 15 Oct 2014 - 21:23

@Alwidis a écrit:Hey, y a mon RAD et un des établissements où je suis TZR, je gagne quoi ?

ça fleurs2


Dernière édition par Nita le Mer 15 Oct 2014 - 21:23, édité 1 fois (Raison : balises)

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Alwidis le Mer 15 Oct 2014 - 21:37

@MelanieSLB a écrit:
@Dinaaa a écrit:affraid

On ne fait pas tous le même métier.
Je plussoie.

Fraîchement débarquée dans la campagne basse-normande, j'hallucine (positivement): les élèves, c'est de la crème. Quand j'entends que machin a été exclu parce qu'il a légèrement haussé les épaules à une remarque, je me dis que les collègues n'ont pas la plus petite idée de ce qu'est une classe difficile, ni même un élève difficile.

Il me semble également urgent de publier ce genre de statistiques dans toute la France, voire d'y ajouter également s'il y a eu bras de fer pour obtenir sanction.

Ah ! Je ne suis pas fou ! J'ai fait toute ma scolarité en Basse Normandie et mon année de stage... Et il y a un faussée avec l'académie de Créteil où je (l'on) débarque... Tant au niveau des connaissances des élèves, de ce qui est attendu et du comportement. Neutral Arg, mais 6eB de l'année dernière... 16 félicitations pour 23 élèves... C'était le bon temps !

Alwidis
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Marie Laetitia le Mer 15 Oct 2014 - 21:47

@brown_voodoo a écrit:
Cela dit depuis que j'ai eu les grands frères ou les grandes sœurs au collège, j'ai pu acquérir une certaine "réputation" et les petits durs me laissent tranquille... en revanche les stagiaires et les nouveaux collègues passent des moments très durs...

Mon principal t'expliquerait doctement que c'est juste parce qu'ils n'ont pas encore fait évoluer leur pratique professionnelle (ils s'y prennent mal, quoi)! professeur


Rolling Eyes

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Ergo le Mer 15 Oct 2014 - 21:52

Tant que quelqu'un observe tout ça... professeur

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Dinaaa le Mer 15 Oct 2014 - 21:56

@kero a écrit:Dinaa, ce qui est dingue, c'est que la situation que tu décris, à force d'y être confronté, je finis par la ressentir comme presque "normale"..

Tout à fait !
Quand on a commencé en région parisienne (ou dans n'importe quelle ZEP-PEP-éclair) et qu'on n'a connu que ça, on encaisse la première année et puis on s'habitue. Les élèves disent "p*tain, fais chier, ça pue ici" et tu réponds "allez, allez, bonjour, dépêchez-vous d'entrer !".

En écho à Je-ne-sais-plus-qui (pardon) : j'ai mis ma première punition cette année le Mardi 23 septembre à un 5e qui semblait ne rien vouloir écouter ce jour-là. Je m'attendais à batailler pendant 8 jours pour avoir la punition, à doubler, à coller, à appeler la famille... ben non, le lendemain j'avais sa punition signée des parents (ce que je n'avais pas demandé ! Razz ). J'étais tellement surprise que je l'ai regardé une bonne minute en cherchant l'entourloupe... Suspect

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par User5899 le Mer 15 Oct 2014 - 22:19

Smile

C'est clair que quand je vois mes motifs de punitions... lol!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par ben2510 le Mer 15 Oct 2014 - 23:43

@MelanieSLB a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Je plussoie.

Fraîchement débarquée dans la campagne basse-normande, j'hallucine (positivement): les élèves, c'est de la crème. Quand j'entends que machin a été exclu parce qu'il a légèrement haussé les épaules à une remarque, je me dis que les collègues n'ont pas la plus petite idée de ce qu'est une classe difficile, ni même un élève difficile.

Il me semble également urgent de publier ce genre de statistiques dans toute la France, voire d'y ajouter également s'il y a eu bras de fer pour obtenir sanction.

Mélaaaanie! T'as pas honte de te laisser aller à ce genre de jeux de mots! Rhooo... Laughing

Exclu pour avoir haussé les épaules... ça laisse rêveur. Pincez-moi... rêver, ça fait mal au réveil.

Tu veux rêver un peu plus? J'ai mis ma PREMIERE punition de l'ANNEE, toutes classes confondues, jeudi dernier pour bavardage, et une vendredi pour travail non fait.

Déjà ? Mais tu es une brute ! Ces quinze dernières années, depuis que je suis arrivé en Basse-Normandie, je n'ai mis qu'une seule colle. Mais c'était au collège.

Spoiler:
Sauf les colles pour insuffisance de résultat, bien sûr : après chaque DS, je "colle" une heure tous ceux qui n'ont pas eu la moyenne, pour refaire le DS ou des exos proches ; inutile de passer par la vie scolaire : ils viennent tous sans rechigner.

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par nightowl le Mer 15 Oct 2014 - 23:57

@Dinaaa a écrit:
@kero a écrit:Dinaa, ce qui est dingue, c'est que la situation que tu décris, à force d'y être confronté, je finis par la ressentir comme presque "normale"..

Tout à fait !
Quand on a commencé en région parisienne (ou dans n'importe quelle ZEP-PEP-éclair) et qu'on n'a connu que ça, on encaisse la première année et puis on s'habitue. Les élèves disent "p*tain, fais chier, ça pue ici" et tu réponds "allez, allez, bonjour, dépêchez-vous d'entrer !".

En écho à Je-ne-sais-plus-qui (pardon) : j'ai mis ma première punition cette année le Mardi 23 septembre à un 5e qui semblait ne rien vouloir écouter ce jour-là. Je m'attendais à batailler pendant 8 jours pour avoir la punition, à doubler, à coller, à appeler la famille... ben non, le lendemain j'avais sa punition signée des parents (ce que je n'avais pas demandé ! Razz ). J'étais tellement surprise que je l'ai regardé une bonne minute en cherchant l'entourloupe... Suspect

Le dernier qui a dit cela, c'est parti tout seul : "Y'en a qui ont le nez trop près de la bouche"

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Reine Margot le Jeu 16 Oct 2014 - 7:47

c'est en tout cas une bonne chose que le Français moyen qui pense que les profs se la coulent douce puissent voir ce que ça donne dans la vraie vie.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par MelanieSLB le Jeu 16 Oct 2014 - 8:12

@ben2510 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:

Mélaaaanie! T'as pas honte de te laisser aller à ce genre de jeux de mots! Rhooo... Laughing

Exclu pour avoir haussé les épaules... ça laisse rêveur. Pincez-moi... rêver, ça fait mal au réveil.

Tu veux rêver un peu plus? J'ai mis ma PREMIERE punition de l'ANNEE, toutes classes confondues, jeudi dernier pour bavardage, et une vendredi pour travail non fait.

Déjà ? Mais tu es une brute ! Ces quinze dernières années, depuis que je suis arrivé en Basse-Normandie, je n'ai mis qu'une seule colle. Mais c'était au collège.

Spoiler:
Sauf les colles pour insuffisance de résultat, bien sûr : après chaque DS, je "colle" une heure tous ceux qui n'ont pas eu la moyenne, pour refaire le DS ou des exos proches ; inutile de passer par la vie scolaire : ils viennent tous sans rechigner.
J'ai dit punition, pas retenue. Je serais très surprise de devoir mettre en retenue qui que ce soit cette année.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par PabloPE le Jeu 16 Oct 2014 - 23:05

@Fesseur Pro a écrit:
@MelanieSLB a écrit:Il me semble également urgent de publier ce genre de statistiques dans toute la France, voire d'y ajouter également s'il y a eu bras de fer pour obtenir sanction.
+ 1
Là, les journalistes, on ne les entend pas.
Rue 89 a repris l'article et depuis l'accès au reportage m'est refusé heu
C'est un bug chez moi ou y aurait-il un lien?

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par brown_voodoo le Ven 17 Oct 2014 - 5:36

@MelanieSLB a écrit:
@ben2510 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:

Tu veux rêver un peu plus? J'ai mis ma PREMIERE punition de l'ANNEE, toutes classes confondues, jeudi dernier pour bavardage, et une vendredi pour travail non fait.

Déjà ? Mais tu es une brute ! Ces quinze dernières années, depuis que je suis arrivé en Basse-Normandie, je n'ai mis qu'une seule colle. Mais c'était au collège.

Spoiler:
Sauf les colles pour insuffisance de résultat, bien sûr : après chaque DS, je "colle" une heure tous ceux qui n'ont pas eu la moyenne, pour refaire le DS ou des exos proches ; inutile de passer par la vie scolaire : ils viennent tous sans rechigner.
J'ai dit punition, pas retenue. Je serais très surprise de devoir mettre en retenue qui que ce soit cette année.

Vous me faites rêver! veneration
Depuis 7 ans que je pratique ce métier, je sais qu'aller en cours c'est revêtir mon armure: ne rien laisser passer, demander des rdv, coller, mettre des mots, ne rien lâcher afin enfin d'être respectée et pouvoir faire mes cours correctement. Un jour sans essuyer une remarque désobligeante ou recadrer un ou des élèves, je n'arrive pas à me l'imaginer même en rêve! affraid

brown_voodoo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Radioscopie d'une semaine de violences à l'école en Seine-Saint-Denis.

Message par Ashtrak le Lun 27 Oct 2014 - 19:56

Je suis né dans le 93 et, à mon époque, les collèges et lycées étaient déjà "problématiques". Mais pas à ce point là.

Ce qui fait que je suis bien content de ne plus y vivre et de ne jamais y avoir été prof. J'ai fait mes études bien loin de tout cela et je n'ai jamais regretté le choix de partir dès que l'occasion m'en fut donnée.

Mes profs étaient plutôt sympas même si c'est vrai que l'ambiance était parfois un peu tendue. Mais la violence dans les classes n'existaient pratiquement pas. Le seul prof que nous aimions tous embêter (je reste poli) était celui qui avait la même habitude que ben 2510 : les colles pour insuffisance de résultat. Nous trouvions le principe de la double peine assez peu à notre goût. Wink

Courage à ceux qui bossent dans les coins les plus  araignée

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum