Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Reine Margot le Lun 20 Oct 2014 - 17:44

@Paratge a écrit:
@Igniatius a écrit:
Nicolas Sarkozy n'avait pas hésité, en 2007, à dévoyer de grandes figures de la gauche, comme Jaurès : faut-il jeter Jaurès au feu à cause du danger que représente la récupération de ses idées par l'UMP ?

J'appellerais ça le point Caron comme on dit point Godwin : vous avez pris le même train que Le Pen ou mangé dans le même resto, ça fait de vous un frontiste ! Very Happy

ici:


Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par e-Wanderer le Lun 20 Oct 2014 - 17:51

Je l'ai déjà dit, il faudrait payer une coupe au bol à Caron !

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Thierry30 le Lun 20 Oct 2014 - 18:57

@Moonchild a écrit:
Pourtant il suffit de lire les préconisations de l'OCDE ou de divers think tanks libéraux en matière d'enseignement pour constater qu'elles sont à plus de 90% parfaitement conformes aux souhaits des réformistes de la pédagogie (individualisation de l'enseignement, compétences éclipsant les connaissances, utilisation des TICE, rejet de la notation chiffrée, suppression du redoublement, allongement du tronc commun et report de l'orientation, décentralisation des prises de décision avec pouvoir renforcé du CDE/conseil pédagogique local, réforme des concours pour amoindrir la part disciplinaire, etc...), la seule véritable différence notable portant essentiellement sur des questions gestionnaires : financement public ou privé (chèque éducation ?), nombre de recrutement et taux d'encadrement, statut des enseignants (fonctionnaires ou contrat de droit privé).

veneration

Merci!
C'est toujours agréable d'avoir une explication claire de ce que l'on ressent sans savoir comment l'exprimer...

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par LouisBarthas le Lun 20 Oct 2014 - 18:57

@Reine Margot a écrit:
La meilleure position qui soit dans l'imaginaire politique progressiste actuel est de n'avoir personne à gauche, et quand on n'a personne à gauche on a tout le monde à droite…
petitdrapeau


Dernière édition par LouisBarthas le Lun 20 Oct 2014 - 19:04, édité 2 fois

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 18:58

@Paratge a écrit:
@Igniatius a écrit:
Nicolas Sarkozy n'avait pas hésité, en 2007, à dévoyer de grandes figures de la gauche, comme Jaurès : faut-il jeter Jaurès au feu à cause du danger que représente la récupération de ses idées par l'UMP ?

J'appellerais ça le point Caron comme on dit point Godwin : vous avez pris le même train que Le Pen ou mangé dans le même resto, ça fait de vous un frontiste ! Very Happy
Espérons que Le Pen n'aime pas le whisky.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Collier de Barbe le Lun 20 Oct 2014 - 18:59

Cripure a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Réactions sans surprise. Ce tract ayant pour cible le snalco-brighellisme, l'idéologie la plus souvent rencontrée sur le forum, vous pouviez pas aimer.
J'aimerais bien qu'un historien brillant nous explique en quoi le brighello-snalcisme est un hèfènisme. Et nous dise ce qu'il pense de ce chapelet d'amalgames.

ça s'appelle une passerelle qui conduit les ex-fans de Chevènement assez vite vers le Front National

Prenez Florian Philippot, prenez Dutheil de la Rochère...

ça n'est pas très étonnant: à force d'être en extase devant la nation et le bleu-blanc-rouge, on perd tous ses moyens. On commence par voter Sarkozy en 2007 parce qu'il parle de nation et d'école de la république (alors qu'il s'en moque totalement) et puis en 2012 ou 17 on vote Le Pen parce qu'on prend son pseudo-engagement pour la laïcité pour autre chose qu'un habillage cosmétique de sa haine des musulmans.
Ainsi Brighelli ou ses épigones commencent par trouver Sarkozy ou Darcos intéressants, puis on trouve que le collectif Racine dit des trucs sensés, puis on écrit des messages gentiment homophobes et des posts de blogs délirants en parlant de "déferlante de voiles" à l'université...et je parie que la suite sera toujours plus sordide.

Pour ce qui des "analyses" à la Loys Bonod, vouloir faire de cette tribune un point de convergence avec le CRAP ou l'UNSA ne me semble pas sérieux, voir comique. Mais après tout, je ne suis pas un des auteurs.

Enfin, pour tous ceux qui se gaussent du fait que les auteurs de la tribune n'ont pas le niveau ou sont des médiocres ou que-sais-je encore, je vous souhaite de publier autant d'articles et de livres qu'eux.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Collier de Barbe le Lun 20 Oct 2014 - 19:00

@Reine Margot a écrit:
@Paratge a écrit:
@Igniatius a écrit:
Nicolas Sarkozy n'avait pas hésité, en 2007, à dévoyer de grandes figures de la gauche, comme Jaurès : faut-il jeter Jaurès au feu à cause du danger que représente la récupération de ses idées par l'UMP ?

J'appellerais ça le point Caron comme on dit point Godwin : vous avez pris le même train que Le Pen ou mangé dans le même resto, ça fait de vous un frontiste ! Very Happy

ici:


Super, maintenant vous réutilisez les éléments de propagande "identitaire", mais la tribune fait dans l'amalgame...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 19:01

La médiocrité est un jugement de qualité, quand le "autant" est un jugement de quantité.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 19:02

@Collier de Barbe a écrit:mais la tribune fait dans l'amalgame...
Vous jugeriez que ce n'est pas le cas ? scratch

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Collier de Barbe le Lun 20 Oct 2014 - 19:04

@JPhMM a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:mais la tribune fait dans l'amalgame...
Vous jugeriez que ce n'est pas le cas ? scratch
Pour moi, elle relève du tract du communiqué politique, donc la nuance n'est en général pas l'objectif

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 19:05

@Collier de Barbe a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:mais la tribune fait dans l'amalgame...
Vous jugeriez que ce n'est pas le cas ? scratch
Pour moi, elle relève du tract du communiqué politique, donc la nuance n'est en général pas l'objectif
Je prendrai cela comme un "si" donc. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par neomath le Lun 20 Oct 2014 - 19:08

@Collier de Barbe a écrit:ça n'est pas très étonnant: à force d'être en extase devant la nation et le bleu-blanc-rouge, on perd tous ses moyens. On commence par voter Sarkozy en 2007 parce qu'il parle de nation et d'école de la république (alors qu'il s'en moque totalement) et puis en 2012 ou 17 on vote Le Pen parce qu'on prend son pseudo-engagement pour la laïcité pour autre chose qu'un habillage cosmétique de sa haine des musulmans.
Ainsi Brighelli ou ses épigones commencent par trouver Sarkozy ou Darcos intéressants, puis on trouve que le collectif Racine dit des trucs sensés, puis on écrit des messages gentiment homophobes et des posts de blogs délirants en parlant de "déferlante de voiles" à l'université...et je parie que la suite sera toujours plus sordide.

Bien vu.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 19:09

@neomath a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:ça n'est pas très étonnant: à force d'être en extase devant la nation et le bleu-blanc-rouge, on perd tous ses moyens. On commence par voter Sarkozy en 2007 parce qu'il parle de nation et d'école de la république (alors qu'il s'en moque totalement) et puis en 2012 ou 17 on vote Le Pen parce qu'on prend son pseudo-engagement pour la laïcité pour autre chose qu'un habillage cosmétique de sa haine des musulmans.
Ainsi Brighelli ou ses épigones commencent par trouver Sarkozy ou Darcos intéressants, puis on trouve que le collectif Racine dit des trucs sensés, puis on écrit des messages gentiment homophobes et des posts de blogs délirants en parlant de "déferlante de voiles" à l'université...et je parie que la suite sera toujours plus sordide.

Bien vu.
Sauf qu'il faut définir le "on" en question.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Igniatius le Lun 20 Oct 2014 - 19:16

@Collier de Barbe a écrit:
Cripure a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:Réactions sans surprise. Ce tract ayant pour cible le snalco-brighellisme, l'idéologie la plus souvent rencontrée sur le forum, vous pouviez pas aimer.
J'aimerais bien qu'un historien brillant nous explique en quoi le brighello-snalcisme est un hèfènisme. Et nous dise ce qu'il pense de ce chapelet d'amalgames.

ça s'appelle une passerelle qui conduit les ex-fans de Chevènement assez vite vers le Front National

Prenez Florian Philippot, prenez Dutheil de la Rochère...

ça n'est pas très étonnant: à force d'être en extase devant la nation et le bleu-blanc-rouge, on perd tous ses moyens. On commence par voter Sarkozy en 2007 parce qu'il parle de nation et d'école de la république (alors qu'il s'en moque totalement) et puis en 2012 ou 17 on vote Le Pen parce qu'on prend son pseudo-engagement pour la laïcité pour autre chose qu'un habillage cosmétique de sa haine des musulmans.
Ainsi Brighelli ou ses épigones commencent par trouver Sarkozy ou Darcos intéressants, puis on trouve que le collectif Racine dit des trucs sensés, puis on écrit des messages gentiment homophobes et des posts de blogs délirants en parlant de "déferlante de voiles" à l'université...et je parie que la suite sera toujours plus sordide.

Pour ce qui des "analyses" à la Loys Bonod, vouloir faire de cette tribune un point de convergence avec le CRAP ou l'UNSA ne me semble pas sérieux, voir comique. Mais après tout, je ne suis pas un des auteurs.

Enfin, pour tous ceux qui se gaussent du fait que les auteurs de la tribune n'ont pas le niveau ou sont des médiocres ou que-sais-je encore, je vous souhaite de publier autant d'articles et de livres qu'eux.


Oui enfin bon tu sais bien que ce n'est pas un gage indiscutable de qualité : BHL, Marc Levy et Meirieu ont aussi publié quantité de livres et d'articles.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Igniatius le Lun 20 Oct 2014 - 19:17

@neomath a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:ça n'est pas très étonnant: à force d'être en extase devant la nation et le bleu-blanc-rouge, on perd tous ses moyens. On commence par voter Sarkozy en 2007 parce qu'il parle de nation et d'école de la république (alors qu'il s'en moque totalement) et puis en 2012 ou 17 on vote Le Pen parce qu'on prend son pseudo-engagement pour la laïcité pour autre chose qu'un habillage cosmétique de sa haine des musulmans.
Ainsi Brighelli ou ses épigones commencent par trouver Sarkozy ou Darcos intéressants, puis on trouve que le collectif Racine dit des trucs sensés, puis on écrit des messages gentiment homophobes et des posts de blogs délirants en parlant de "déferlante de voiles" à l'université...et je parie que la suite sera toujours plus sordide.

Bien vu.

Ceci étant, je suis entièrement d'accord avec ça, ce qui ne m'empêche pas de déplorer l'amalgame complet effectué par cet article que je persiste à trouver médiocre car ayant trop l'esprit de système.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Reine Margot le Lun 20 Oct 2014 - 20:06

@Collier de Barbe a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Paratge a écrit:

J'appellerais ça le point Caron comme on dit point Godwin : vous avez pris le même train que Le Pen ou mangé dans le même resto, ça fait de vous un frontiste ! Very Happy

ici:


Super, maintenant vous réutilisez les éléments de propagande "identitaire", mais la tribune fait dans l'amalgame...

Je sais d'où ça vient. Mais il faut reconnaître qu'une certaine gauche leur donne des armes, aussi.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par e-Wanderer le Lun 20 Oct 2014 - 20:10

@Collier de Barbe a écrit:

ça s'appelle une passerelle qui conduit les ex-fans de Chevènement assez vite vers le Front National

Prenez Florian Philippot, prenez Dutheil de la Rochère...

ça n'est pas très étonnant: à force d'être en extase devant la nation et le bleu-blanc-rouge, on perd tous ses moyens. On commence par voter Sarkozy en 2007 parce qu'il parle de nation et d'école de la république (alors qu'il s'en moque totalement) et puis en 2012 ou 17 on vote Le Pen parce qu'on prend son pseudo-engagement pour la laïcité pour autre chose qu'un habillage cosmétique de sa haine des musulmans.
Ainsi Brighelli ou ses épigones commencent par trouver Sarkozy ou Darcos intéressants, puis on trouve que le collectif Racine dit des trucs sensés, puis on écrit des messages gentiment homophobes et des posts de blogs délirants en parlant de "déferlante de voiles" à l'université...et je parie que la suite sera toujours plus sordide.

Pour ce qui des "analyses" à la Loys Bonod, vouloir faire de cette tribune un point de convergence avec le CRAP ou l'UNSA ne me semble pas sérieux, voir comique. Mais après tout, je ne suis pas un des auteurs.

Enfin, pour tous ceux qui se gaussent du fait que les auteurs de la tribune n'ont pas le niveau ou sont des médiocres ou que-sais-je encore, je vous souhaite de publier autant d'articles et de livres qu'eux.
Que d'amalgames ! Shocked De tels propos sont scandaleux et insultants : je le dis sans animosité car je n'aime pas quand les débats dégénèrent, mais il faut quand même le dire très clairement.

J'ai déjà voté Chevènement, Dupont-Aignan quand il n'avait pas amorcé sa dérive populiste (il était alors sur une ligne 100% gaulliste et Chevènement avait déserté). J'aimais bien Philippe Séguin. Voilà mes valeurs.

Je hais Sarkozy et toute sa clique d'arrivistes vulgaires, je n'ai jamais voté pour lui et je ne voterai jamais pour lui. Je hais Le FN et tous ses représentants, je n'ai jamais voté pour ce parti et je ne voterai jamais pour lui. J'exècre les aventuriers et les transfuges qui ont, ne serait-ce qu'une fois, franchi la ligne jaune (Philippot, Coûteaux, Peltier, Longuet, ou auparavant Léotard, Madelin etc.). Je méprise cordialement toute la gauche caviar qui a gangrené le PS et tous les idéologues bornés qui sabordent méthodiquement notre système scolaire : je n'ai jamais voté pour eux non plus.

Petit-fils de pêcheurs bretons et d'agriculteurs normands, je suis vraiment un pur produit de l'école républicaine et j'ai pu bénéficier pleinement de l'ascenseur social. Je ne renierai jamais tout cela et je refuse de voir ces merveilleux outils partir en lambeaux à cause de spécialistes auto-proclamés de la pédagogie, dont à peu près aucun n'aurait fait son chemin dans une branche universitaire sérieuse. Et auxquels je n'ai rien à envier en termes de publications (l'imposture a tout de même des limites ! furieux ).

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Reine Margot le Lun 20 Oct 2014 - 20:14

@neomath a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:ça n'est pas très étonnant: à force d'être en extase devant la nation et le bleu-blanc-rouge, on perd tous ses moyens. On commence par voter Sarkozy en 2007 parce qu'il parle de nation et d'école de la république (alors qu'il s'en moque totalement) et puis en 2012 ou 17 on vote Le Pen parce qu'on prend son pseudo-engagement pour la laïcité pour autre chose qu'un habillage cosmétique de sa haine des musulmans.
Ainsi Brighelli ou ses épigones commencent par trouver Sarkozy ou Darcos intéressants, puis on trouve que le collectif Racine dit des trucs sensés, puis on écrit des messages gentiment homophobes et des posts de blogs délirants en parlant de "déferlante de voiles" à l'université...et je parie que la suite sera toujours plus sordide.

Bien vu.

Pour la nation bleu-blanc-rouge il faudrait peut-être se demander pourquoi le pacte républicain est tellement mis à mal (remise en cause de l'impôt, pointage du doigt des "assistés", etc) et comment il se fait que la "gauche" n'y réponde pas.
Pour la laicité, il faut quand même le vouloir pour nier les revendications qui se font jour ici ou là (et un voile à l'IEP par-ci, et une instrumentalisation des mères voilées à Joué les Tours par-là) et idem pour l'école, ne pas voir les immenses difficultés des élèves et la renonciation à la transmission aux plus faibles des savoirs (l'école n'était-elle pas la richesse de ceux qui n'ont rien, naguère? Maintenant c'est stigmatisant pour les pauvres de les instruire).

Ce qui est effarant, c'est de voir que les thèmes républicains qui devraient être défendus par la gauche ont été abandonnés à l'extrême-droite, qui n'a aucun problème à tenir un discours social qui porte, il lui suffit de se baisser pour ramasser.

Si certains ont les armes pour voir la récupération par le FN et ne jamais voter pour lui, d'autres ne les ont pas...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par doctor who le Lun 20 Oct 2014 - 20:21

Laurence De Cock, fondatrice du collectif Aggiornamento, didacticienne de l'histoire-géographie, signe ce papier, où l'on met dans une même liste Vichy et Chevénement...

Ça fait sérieux, tiens !

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Luigi_B le Lun 20 Oct 2014 - 20:22

@Collier de Barbe a écrit:Pour moi, elle relève du tract du communiqué politique, donc la nuance n'est en général pas l'objectif
L'euphémisme est un art. professeur

On prendra donc l'amalgame avec la xénophobie, le nationalisme ou l'antisémitisme avec tact et recul de la part d'auteurs qui ont publié "autant d'articles et de livres".

@Collier de Barbe a écrit:Pour ce qui des "analyses" à la Loys Bonod, vouloir faire de cette tribune un point de convergence avec le CRAP ou l'UNSA ne me semble pas sérieux, voir comique. Mais après tout, je ne suis pas un des auteurs.
Un jugement si sûr qu'il peut se dispenser de toute argumentation.

A toutes fins utiles :
- cette question récemment posée dans le "Café pédagogique" "Parfois, ne vous suspecte-t-on pas de pédagogisme ?"
- "nos amis" dixerunt les "Cahiers pédagogiques" à propos de "N'autre école"
- mais surtout ce récent compte-rendu de lecture d'un ouvrage de Grégory Chambat dans les "Cahiers pédagogiques" (dont la devise est paraphrasée dans la tribune : "en se résignant à ne plus lutter pour changer la société, on en arrive nécessairement à ne plus vouloir non plus changer l’école").

Jean-Michel Zakhartchouk a écrit:Nous sommes parfois consternés par les positions pédagogiques défendues par des groupes et partis de la «  gauche de la gauche  », leur condamnation d’une pédagogie active plus axée vers la construction de compétences que vers une ingurgitation de savoirs, le peu de contestation chez eux de «  l’école républicaine  » et des pratiques enseignantes dominantes. Aussi cela fait-il du bien de constater que certains, et notamment au sein du collectif libertaire «  Nautre école  », ne s’engagent pas dans ces désastreuses positions et englobent l’école parmi les institutions qu’il faut obligatoirement questionner, au nom de la contestation de l’ordre social dont fait partie «  l’ordre scolaire  ».

Bref, voilà qui n'est pas sérieux.  Very Happy

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Luigi_B le Lun 20 Oct 2014 - 20:37

@doctor who a écrit:Laurence De Cock, fondatrice du collectif Aggiornamento, didacticienne de l'histoire-géographie, signe ce papier, où l'on met dans une même liste Vichy et Chevénement...

Ça fait sérieux, tiens !
On pourrait ajouter le contresens sur Socrate et la baisse du niveau. Rolling Eyes

Mais j'y pense : Socrate serait-il pétainiste ? Tout s'explique ! C'est pour ça que Michel Onfray fait l'éloge des valeurs nationalistes et religieuses ! cheers

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 20:40

@Luigi_B a écrit:Mais j'y pense : Socrate serait-il pétainiste ? Tout s'explique ! C'est pour ça que Michel Onfray fait l'éloge des valeurs nationalistes et religieuses ! cheers
Bon sang mais c'est bien sûr !

idee idee idee

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Anaxagore le Lun 20 Oct 2014 - 20:42

Que de gesticulations et de contorsions pour ne pas répondre sur le fond en tout cas...

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par doctor who le Lun 20 Oct 2014 - 21:06

Luigi, tu noteras que dans sa réponse, Chambat présuppose qu'il est l'héritier de la gauche "du mouvement ouvrier et de son histoire" (si tant est que cela veuille dire quelque chose) et que toi, non.
Il le sait, il a un poster de Bakounine dans son studio.

Sinon, réponds-lui en lui demandant ce qu'il a à dire sur l'école de Jules Ferry, qu'on se marre...



_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par Elyas le Lun 20 Oct 2014 - 21:20

Et si on apprenait juste aux élèves de France à lire, écrire, parler et compter tout en leur transmettant une culture, une érudition et une science riches.

Bref... Posture, posture, posture qui sont loin du cœur du métier, au final.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tribune collective contre l’école des réac-publicains : « La pédagogie est un combat social »

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 21:22

Réactionnaire !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum