Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
henriette
Médiateur

Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par henriette le Mar 21 Oct - 10:33
Jean-Paul Brighelli a écrit:Vincent Peillon a créé les ESPE pour superviser la formation des enseignants. Et ce qu'il s'y passe est tel qu'on en vient à regretter les IUFM !

Était-il donc écrit qu'un jour je regretterais les défunts IUFM ? Le "pédagogiquement correct" a désormais mieux à proposer : les ESPE, Écoles supérieures du professorat et de l'éducation, dernier legs, avec les rythmes scolaires, de l'ère Peillon.

Rappel des épisodes précédents

Les IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres, institués par la loi Jospin après 1989) fonctionnaient au sein des universités auxquelles ils ont été rattachés en 2004. Ce fut parfois l'objet de frictions considérables, dans la mesure où ces instituts bénéficiaient de crédits (considérables) destinés à la formation des enseignants, et de créations de postes nombreuses, dans des disciplines - Sciences de l'éducation et didactique - qui permettaient de recruter nombre de bras cassés, pendant que d'autres universités, à l'écart de ces temples du pédagogisme triomphant et du Nouveau Vocabulaire orwellien ("apprenants", et non plus "élèves", "séquences" ou "séances" et non plus "cours", la "pensée Meirieu" ayant remplacé la pensée tout court) devaient déjà se débrouiller avec des budgets en peau de chagrin.

Mais enfin, les IUFM n'arrivaient qu'en bout de course, pour faire perdre un peu de temps aux néo-profs en instance de titularisation, après des concours qui se passaient en dehors de leur sphère, même si les lubies des nouveaux pédagogues avaient puissamment contribué à modifier les épreuves. Les stagiaires allaient y perdre leur temps, ce qui n'est pas rien, mais on ne les soumettait pas au chantage immonde auquel se livrent aujourd'hui les ESPE.

Mastérisation et abus de pouvoir


La suite : http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/devenir-enseignant-le-grand-n-importe-quoi-21-10-2014-1874352_1886.php#xtor=CS3-191


Dernière édition par henriette le Mar 21 Oct - 12:03, édité 1 fois (Raison : citation double)
avatar
Catalunya
Expert

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Catalunya le Mar 21 Oct - 11:06
Tu as mis 2 fois le même texte Henriette.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Thalia de G le Mar 21 Oct - 11:54
@Catalunya a écrit:Tu as mis 2 fois le même texte Henriette.
C'est pour enfoncer le clou.  Very Happy  Bis repetita placent.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par henriette le Mar 21 Oct - 12:04
Merci, c'est corrigé ! Very Happy
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Rendash le Mar 21 Oct - 20:53
Programme de la formation du jour :

- une conférence de deux heures sur le genre dans les jouets.
- un semblant de cours de psychologie : les pervers narcissiques, troisième épisode.

Je me sens ach'ment armé pour la rentrée

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Olympias
Prophète

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Olympias le Mar 21 Oct - 20:54
@Rendash a écrit:Programme de la formation du jour :

- une conférence de deux heures sur le genre dans les jouets.
- un semblant de cours de psychologie : les pervers narcissiques, troisième épisode.

Je me sens ach'ment armé pour la rentrée
C'est une blague ?? :shock:
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Pseudo le Mar 21 Oct - 21:03
Mais que viennent faire les pervers narcissiques là dedans, surtout en trois épisodes ? (déjà que le genre et le jouet ne me semble pas des plus prioritaires. Le genre et les manuels scolaires m'aurait semblé plus pertinent)

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Olympias
Prophète

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Olympias le Mar 21 Oct - 21:06
J'ai lu dans un fascicule du SNES que les punitions étaient genrées... Suspect Je dois de toute urgence engager l'Agence machin afin de mener une enquête...sur les punitions que je donne
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Rendash le Mar 21 Oct - 21:06
Malheureusement, non. Et pourtant, Crom sait à quel point j'aime l'humour noir de couleur.
Et c'est comme ça depuis la rentrée : c'est la troisième séance de suite sur le genre (mais intéressante, au demeurant, malgré la nullité crasse des diaporamas), idem pour le semblant de module de psycho, qui tourne toujours autour du même sujet. Avec une caricature de psy dépressive. Brésilienne, certes, mais dépressive quand même.

Sinon, quelques heures un peu plus ouvertement "formation pour les stagiaires", dont voici les intitulés :
- comment lire les programmes? usage du manuel scolaire. Deux heures.
- rôle et usage des documents en histoire au collège et au lycée. Deux heures.
- rôle et usage des documents en géographie au collège et au lycée. deux heures (en fait, deux heures sur l'étude du paysage en géographie. Si si.)
- la trace écrite. Deux heures.
- enseigner l'éducation civique et l'ECJS. Trois heures.


Plus les clowneries (et je mets le "l" pour rester poli) évoquées précédemment.
Ceci en écho au topic sur lequel des stagiaires, dont moi, se plaignaient de l'inanité de la formation reçue...ce à quoi on a répondu "vous plaignez pas, au moins vous avez une formation, vous."

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
thrasybule
Oracle

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par thrasybule le Mar 21 Oct - 21:06
Voyez, voyez la machin’ tourner,
Voyez, voyez la cervell’ sauter,
Voyez, voyez les Rentiers trembler;
(Choeur) : Hourra, cornes-au-cul, vive le Père Ubu !

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Rendash le Mar 21 Oct - 21:07
@Pseudo a écrit:Mais que viennent faire les pervers narcissiques là dedans, surtout en trois épisodes ? (déjà que le genre et le jouet ne me semble pas des plus prioritaires. Le genre et les manuels scolaires m'aurait semblé plus pertinent)

Pour être juste, cette question a été traitée en priorité, la question des jouets était plutôt une petite détente, et je le répète, le cours est intéressant. Mais en formation, ouate z'œufs phoque?
...D'autant qu'on en a eu pas mal dans le genre (non mais lol, quoi) l'année dernière.


Quant au début de ta phrase...si tu as une réponse, je suis preneur. Pour le moment, la seule explication que j'aie et qui me satisfasse (...? pas taper Cripure, j'y travaille, promis) est qu'on sert de prétexte pour coller des heures à des gens dont on ne sait pas quoi foutre. Je ne sais pas pour qui est-ce que c'est le plus déprimant : pour eux, ou pour nous?


Dernière édition par Rendash le Mar 21 Oct - 21:10, édité 1 fois

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Olympias
Prophète

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Olympias le Mar 21 Oct - 21:09
@Rendash a écrit:Malheureusement, non. Et pourtant, Crom sait à quel point j'aime l'humour noir de couleur.
Et c'est comme ça depuis la rentrée : c'est la troisième séance de suite sur le genre (mais intéressante, au demeurant, malgré la nullité crasse des diaporamas), idem pour le semblant de module de psycho, qui tourne toujours autour du même sujet. Avec une caricature de psy dépressive. Brésilienne, certes, mais dépressive quand même.

Sinon, quelques heures un peu plus ouvertement "formation pour les stagiaires", dont voici les intitulés :
- comment lire les programmes? usage du manuel scolaire. Deux heures.
- rôle et usage des documents en histoire au collège et au lycée. Deux heures.
- rôle et usage des documents en géographie au collège et au lycée. deux heures (en fait, deux heures sur l'étude du paysage en géographie. Si si.)
- la trace écrite. Deux heures.
- enseigner l'éducation civique et l'ECJS. Trois heures.


Plus les clowneries (et je mets le "l" pour rester poli) évoquées précédemment.
Ceci en écho au topic sur lequel des stagiaires, dont moi, se plaignaient de l'inanité de la formation reçue...ce à quoi on a répondu "vous plaignez pas, au moins vous avez une formation, vous."

Comme ça, la psy ?
avatar
Igniatius
Empereur

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Igniatius le Mar 21 Oct - 21:12
@Pseudo a écrit:Mais que viennent faire les pervers narcissiques là dedans, surtout en trois épisodes ? (déjà que le genre et le jouet ne me semble pas des plus prioritaires. Le genre et les manuels scolaires m'aurait semblé plus pertinent)

Sans doute une information sur les prédateurs contents d'eux-mêmes possiblement rencontrés dans les ESPE...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Rendash le Mar 21 Oct - 21:12
Si seulement Razz Et ça aurait le mérite d'illustrer d'emblée le côté pervers de la question.

Mais, non, même pas.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par verdurin le Mar 21 Oct - 21:18
On se dirige joyeusement vers un avenir radieux.

L'URSS de Brejnev est notre modèle.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Rendash le Mar 21 Oct - 21:21
Leonid soit qui mal y pense chevalier

Cela dit, la formation ne repose pas uniquement sur l'ESPé. Encore heureux. On apprend quand même deux ou trois petites choses, avec notre tuteur en particulier, nos collègues en général ; on s'organise des échanges d'expérience entre stagiaires, hors de tout cadre, pour partager et s'enrichir de nos brefs vécus ; et surtout, être devant ses classes est foutrement formateur.

Le hic étant pour les collègues qui se retrouvent devant des classes difficiles, dans des établissements 'sensibles" ( Rolling Eyes ), et qui, eux, auraient vraiment foutrement urgemment besoin d'une vraie formation. Parfois, cette vacuité est quasiment criminelle.


Dernière édition par Rendash le Mar 21 Oct - 21:25, édité 1 fois

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par User5899 le Mar 21 Oct - 21:24
@Rendash a écrit:Programme de la formation du jour :

- une conférence de deux heures sur le genre dans les jouets.
Recyclage de "Jouets", in Mythologies de Barthes ?

Sinon, 20/20 au subjonctif Wink


Dernière édition par Cripure le Mar 21 Oct - 21:27, édité 1 fois
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Rendash le Mar 21 Oct - 21:26
Je ne sais pas, Barthes il est nul, je préférais Coupet t'façon.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par JPhMM le Mar 21 Oct - 21:27
Les Toys comme on dit à Vendôme.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Rendash le Mar 21 Oct - 21:31
Note bien que ça correspond parfaitement à ce qu'est la formation ESPé : un vent d'homme.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Anaxagore le Mar 21 Oct - 21:32
Il est des nôtres.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Tout ce qui est précieux est aussi difficile que rare." Spinoza
avatar
Olympias
Prophète

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Olympias le Mar 21 Oct - 21:40
Les IUFM étaient d'Inutiles Univers de Formation Médiocre...je cherche pour les ESPE Suspect
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Rendash le Mar 21 Oct - 21:42
J'ai bien une version, mais c'est pas tout public

Des fois que ma môman lise ce topic (c'est pas moi môman, c'est ma soeur!), je vais édulcorer: Enfilons Super Profond les Etudiants yesyes

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Olympias
Prophète

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Olympias le Mar 21 Oct - 21:44
@Rendash a écrit:J'ai bien une version, mais c'est pas tout public

Des fois que ma môman lise ce topic (c'est pas moi môman, c'est ma soeur!), je vais édulcorer: Enfilons Super Profond les Etudiants yesyes

Laughing Je suis hyper choquée :shock:
Spoiler:
pas vrai
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Brighelli - Devenir enseignant : le grand n'importe quoi

par Rendash le Mar 21 Oct - 21:49
:shock: Maman?


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum