Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par JPhMM le Jeu 30 Oct - 13:21

@Parménide a écrit:De toute façon, je suis pleinement engagé dans la philosophie, là. C'est une préoccupation qui devra toujours l'emporter sur l'informatique, ça c'est sur.
Étudie-t-on Turing en philosophie ?

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par kero le Jeu 30 Oct - 13:25

@Dhaiphi a écrit:echo "blacklist nouveau" >> /etc/modprobe.d/blacklist-nouveau.conf
echo "options nouveau modeset=0" >> /etc/modprobe.d/blacklist-nouveau.conf

Qu'est-ce t'as contre nouveau ? M'en suis servi un bon moment sans problèmes.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Parménide le Jeu 30 Oct - 13:29

@JPhMM a écrit:
@Parménide a écrit:De toute façon, je suis pleinement engagé dans la philosophie, là. C'est une préoccupation qui devra toujours l'emporter sur l'informatique, ça c'est sur.
Étudie-t-on Turing en philosophie ?

On peut. Si on veut faire un peu "snob" et montrer au jury qu'on s'y connait en matière de pensée anglo-saxonne contemporaine.

Mais il est parfaitement clair que Turing n'est pas central pour le capes.

J'ai vu d'ailleurs qu'un film va sortir sur Turing, la bande-annonce a l'air bien en tous cas !

_________________
Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie, Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde, Martin Heidegger, Schelling, (semestre d'été 1936)

Parménide
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par JPhMM le Jeu 30 Oct - 13:37

@Parménide a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Parménide a écrit:De toute façon, je suis pleinement engagé dans la philosophie, là. C'est une préoccupation qui devra toujours l'emporter sur l'informatique, ça c'est sur.
Étudie-t-on Turing en philosophie ?

On peut. Si on veut faire un peu "snob" et montrer au jury qu'on s'y connait en matière de pensée anglo-saxonne contemporaine.
Pardon pour ma naïveté, mais en quoi est-ce snob ?

Personnellement, j'aurais plutôt pensé qu'ignorer la "pensée anglo-saxonne contemporaine" est le summum du snobisme dans la philosophie française, mais je dois avouer mon inculture à ce propos, alors cela m'intéresse.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Parménide le Jeu 30 Oct - 13:52

@JPhMM a écrit:
@Parménide a écrit:
@JPhMM a écrit:
Étudie-t-on Turing en philosophie ?

On peut. Si on veut faire un peu "snob" et montrer au jury qu'on s'y connait en matière de pensée anglo-saxonne contemporaine.
Pardon pour ma naïveté, mais en quoi est-ce snob ?

Personnellement, j'aurais plutôt pensé qu'ignorer la "pensée anglo-saxonne contemporaine" est le summum du snobisme dans la philosophie française, mais je dois avouer mon inculture à ce propos, alors cela m'intéresse.

Disons que par rapport  aux très grands auteurs de la philosophie qu'on ne peut théoriquement pas se permettre d'ignorer (les Platon, les Aristote, les Descartes...), aller s'intéresser à des choses un peu plus exotiques fait passer ceux qui font ça un peu pour des rebelles ou des gens un peu snobs qui veulent à tout prix mettre en avant une certaine singularité dans leurs gouts philosophiques... Comme si le plus récent et le dernier cri était gage d'excellence. Certes Turing n'est pas exactement notre contemporain mais il y a dans toute cette philosophie anglo-saxonne des auteurs encore vivants qui sont adulés dans certaines universités (dont la mienne) : Cavell, Kripke, Judith Butler...

_________________
Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie, Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde, Martin Heidegger, Schelling, (semestre d'été 1936)

Parménide
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par PauvreYorick le Jeu 30 Oct - 13:54

@JPhMM a écrit: j'aurais plutôt pensé qu'ignorer la "pensée anglo-saxonne contemporaine" est le summum du snobisme dans la philosophie française
Ton intuition ne te trompe pas. Maintenant, c'est un snobisme qui est (ou a été jusqu'à une époque récente) si partagé que ça pose un tout petit problème de l'appeler « snobisme ».

Autre question : quelle contribution sémantique peut avoir un adjectif indiquant une nationalité ou une aire géographique, lorsqu'il vient qualifier le nom de « pensée » ? (« Pensée bas-bretonne », par exemple ?)


Dernière édition par PauvreYorick le Jeu 30 Oct - 13:55, édité 1 fois

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par kero le Jeu 30 Oct - 13:54

@Parménide a écrit:Disons que par rapport  aux très grands auteurs de la philosophie qu'on ne peut théoriquement pas se permettre d'ignorer (les Platon, les Aristote, les Descartes...), aller s'intéresser à des choses un peu plus exotiques fait passer ceux qui font ça un peu pour des rebelles ou des gens un peu snobs qui veulent à tout prix mettre en avant une certaine singularité dans leurs gouts philosophiques...

Mmh... Donc, toi, tu choisis les auteurs auxquels t'intéresser en fonction du "Que dira-t-on ?"

Curieuse démarche.  Rolling Eyes

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Parménide le Jeu 30 Oct - 14:07

@PauvreYorick a écrit:
Autre question : quelle contribution sémantique peut avoir un adjectif indiquant une nationalité ou une aire géographique, lorsqu'il vient qualifier le nom de « pensée » ? (« Pensée bas-bretonne », par exemple ?)

C'est l'expression "philosophie anglo-saxonne" qui te chiffonne? Je sais bien que c'est sans doute problématique mais il faut bien désigner les choses par leur nom. J'aurais pu dire aussi philosophie analytique.

@kero a écrit:
@Parménide a écrit:Disons que par rapport  aux très grands auteurs de la philosophie qu'on ne peut théoriquement pas se permettre d'ignorer (les Platon, les Aristote, les Descartes...), aller s'intéresser à des choses un peu plus exotiques fait passer ceux qui font ça un peu pour des rebelles ou des gens un peu snobs qui veulent à tout prix mettre en avant une certaine singularité dans leurs gouts philosophiques...

Mmh... Donc, toi, tu choisis les auteurs auxquels t'intéresser en fonction du "Que dira-t-on ?"

Curieuse démarche.  Rolling Eyes

Non pas du tout, d'ailleurs les auteurs qui m'intéressent le plus ne sont généralement pas des classiques. Mais je sais que dans la préparation du concours un certain réalisme s'impose : mieux vaut par exemple avoir lu tout Kant que tout Heidegger. En théorie !


Dernière édition par Parménide le Jeu 30 Oct - 14:09, édité 1 fois

_________________
Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie, Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde, Martin Heidegger, Schelling, (semestre d'été 1936)

Parménide
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par retraitée le Jeu 30 Oct - 14:08

Du grand n'importe quoi !

Tu as toi-même admis que tu n'avais quasiment rien lu ! Alors, il vaudrait mieux que tu connaisses d'abord les classiques !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par PauvreYorick le Jeu 30 Oct - 14:11

@Parménide a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
Autre question : quelle contribution sémantique peut avoir un adjectif indiquant une nationalité ou une aire géographique, lorsqu'il vient qualifier le nom de « pensée » ? (« Pensée bas-bretonne », par exemple ?)

C'est l'expression "philosophie anglo-saxonne" qui te chiffonne? Je sais bien que c'est sans doute problématique mais il faut bien désigner les choses par leur nom. J'aurais pu dire aussi philosophie analytique.

Précisément, si l'on veut faire preuve de rigueur dans la désignation, on voit qu'« analytique » et « anglo-saxon » ne signifient pas la même chose (par ailleurs il est très problématique de ranger Turing dans l'une quelconque de ces deux catégories, mais c'est encore un autre problème).

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Parménide le Jeu 30 Oct - 14:17

@retraitée a écrit: Alors, il vaudrait mieux que tu connaisses d'abord les classiques !

Je sais bien ! Il y a longtemps que je le sais. Mais j'ai un rapport à la philosophie qui est tellement ... bizarre, que moi même j'ai du mal à y voir clair, la plupart du temps ! scratch

_________________
Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie, Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde, Martin Heidegger, Schelling, (semestre d'été 1936)

Parménide
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Dhaiphi le Jeu 30 Oct - 15:58

@Parménide a écrit:moi même j'ai du mal à y voir clair, la plupart du temps ! scratch
Bah, finalement Kero t'a bien orienté : Linux et philo même combat. titanic
Comme quoi c'est une question d'intérêt pour la chose sinon l'une comme l'autre peuvent apparaître hermétiques. Razz Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Rendash le Jeu 30 Oct - 16:11

@PauvreYorick a écrit: (« Pensée bas-bretonne », par exemple ?)

Moi M'sieur! Moi M'sieur! Je sais M'sieur!


Spoiler:
Un oxymore?

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par kero le Jeu 30 Oct - 16:13

@PauvreYorick a écrit:Autre question : quelle contribution sémantique peut avoir un adjectif indiquant une nationalité ou une aire géographique, lorsqu'il vient qualifier le nom de « pensée » ? (« Pensée bas-bretonne », par exemple ?)

Mmh ... cela soulève une importante interrogation.

Spoiler:
Ils pensent, en Bretagne ? Twisted Evil

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Dhaiphi le Jeu 30 Oct - 16:29

@kero a écrit:Mmh ... cela soulève une importante interrogation.
Spoiler:
Ils pensent, en Bretagne ? Twisted Evil
ou bien encore...
Spoiler:
Le port d'un bonnet rouge nuirait-il à la connexion des neurones ? scratch

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par kero le Jeu 30 Oct - 17:02

Raciste !

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Dhaiphi le Jeu 30 Oct - 17:23

@kero a écrit:Raciste !
Bah oui, comme tous les alcooliques dégénérés du Nord Pas-de-Calais. Razz Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par kero le Jeu 30 Oct - 17:48

À Paris 11e, on se bourre la gueule avec classe. professeur

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Dhaiphi le Jeu 30 Oct - 18:06

@kero a écrit:À Paris 11e, on se bourre la gueule avec en classe. professeur
Je me suis permis de corriger une petite erreur qui t'a échappé. Embarassed
Je ne doute pas que tes collègues du 11e avaient rectifié d'eux mêmes. Razz Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par kero le Jeu 30 Oct - 18:09

@Dhaiphi a écrit:
@kero a écrit:À Paris 11e, on se bourre la gueule avec en classe. professeur
Je me suis permis de corriger une petite erreur qui t'a échappé.  Embarassed
Je ne doute pas que tes collègues du 11e avaient rectifié d'eux mêmes. Razz Very Happy

Les profs qui se bourrent la gueule à Paris 11e, n'ont (généralement) pas leur classes à Paris 11e. Razz

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Parménide le Mar 10 Fév - 13:43

Là je rencontre un problème trouvant sa place ici :

Comment est ce possible, que lorsque je veux imprimer un mail ça ne marche pas?

Mon mail s'efface, l'écran devient intégralement blanc, et l'impression ne se lance pas...  Suspect

_________________
Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie, Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde, Martin Heidegger, Schelling, (semestre d'été 1936)

Parménide
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Condorcet le Mar 10 Fév - 13:54

As-tu essayé d'imprimer à l'aide du navigateur ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Parménide le Mar 10 Fév - 13:58

@Condorcet a écrit:As-tu essayé d'imprimer à l'aide du navigateur ?

Je ne savais même pas que ce genre de choses était possible.

Mais de toute façon j'aimerais savoir si mon ordi a un problème sérieux qui cause ça. C'est la première fois que ça arrive : je clique sur "imprimer" vers le haut à droite, l'écran devient blanc.




_________________
Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie, Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde, Martin Heidegger, Schelling, (semestre d'été 1936)

Parménide
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Condorcet le Mar 10 Fév - 13:58

Je ne saurais dire mais en attendant, j'utiliserais cette solution commode.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Parménide le Mar 10 Fév - 14:01

@Condorcet a écrit:Je ne saurais dire mais en attendant, j'utiliserais cette solution commode.

J'ai copié-collé mon mail dans la rubrique brouillon, et là, l'impression a fonctionné. Mais ça ne fonctionne pas sur les mails directs.

Je ne supporte pas ces mystères de l'informatique ! ça me met hors de moi, vraiment.

_________________
Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie, Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde, Martin Heidegger, Schelling, (semestre d'été 1936)

Parménide
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les nouvelles technologies et moi : un antagonisme qui dure...

Message par Condorcet le Mar 10 Fév - 14:18

Moi aussi mais il faut bien dompter la machine à moins de leur réserver un traitement à la Terminator !

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum