La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par User5899 le Mer 22 Oct 2014 - 22:30

@PauvreYorick a écrit:Ce qui explique qu'une intervention très minime des jurys puisse donner le résultat qu'on voit ici (car les jurys ne modifient la moyenne que de quelques dixièmes de point au plus), ce sont les pratiques de notation initiale, les options, etc.

Nous, professeurs, avons collectivement une pratique de notation qui place directement la très grande majorité des candidats au-dessus de 10 ou si peu en-dessous qu'il devient très facile à un jury d'opérer le petit basculement qu'on voit ici.
Parlez pour vous Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par Luigi_B le Mer 22 Oct 2014 - 22:38

Soyons politiquement incorrects : y a-t-il des disciplines qui résistent plus que d'autres ? Voilà des statistiques qu'on n'aura jamais.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par Tamerlan le Mer 22 Oct 2014 - 22:44

@PauvreYorick a écrit:Ce qui explique qu'une intervention très minime des jurys puisse donner le résultat qu'on voit ici (car les jurys ne modifient la moyenne que de quelques dixièmes de point au plus), ce sont les pratiques de notation initiale, les options, etc.

Nous, professeurs, avons collectivement une pratique de notation qui place directement la très grande majorité des candidats au-dessus de 10 ou si peu en-dessous qu'il devient très facile à un jury d'opérer le petit basculement qu'on voit ici.

Oui sans doute. Je suis également régulièrement étonné par la mansuétude des collègues au deuxième groupe qui permet de rattraper des notes parfois très faibles. A titre perso je suis plutôt un correcteur pas méchant à l'écrit (en gros dans les moyennes académiques...) mais à l'oral de rattrapage je ne peux souvent que constater qu'il n'y a presque rien chez le candidat et que je ne peux donc augmenter sa note. Cette transmutation alchimique doit pouvoir aussi expliquer des choses.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par ycombe le Mer 22 Oct 2014 - 22:58

@PauvreYorick a écrit:Ce qui explique qu'une intervention très minime des jurys puisse donner le résultat qu'on voit ici (car les jurys ne modifient la moyenne que de quelques dixièmes de point au plus), ce sont les pratiques de notation initiale, les options, etc.

Nous, professeurs, avons collectivement une pratique de notation qui place directement la très grande majorité des candidats au-dessus de 10 ou si peu en-dessous qu'il devient très facile à un jury d'opérer le petit basculement qu'on voit ici.

Les pics et les creux au niveau des 10/12/14/16 s'expliquent naturellement par un grand nombre d'élèves qui sont proches du seuil et que −peut être grâce à la bienveillance des livrets scolaires− on fait passer le seuil par tripatouillage en jury. Je veux bien admettre. Chaque barre représente un intervalle de 0,1 points, on irait chercher jusqu’à 0,2 points les candidats au bon niveau scolaire.

Mais il y a un tel décrochage entre le nombre d'élèves qui a «juste au-dessus de 10» et ceux qui ont entre 9 et 10 qu'il faut bien parler de trucage. L'existence de fontaines blanches de points, comme les TPE et les options, n'explique pas ce décrochage, cela provoquerait un simple décalage de la courbe vers le haut, et pas cette forme atypique. Je ne vois pour ma part qu'une seule explication: c'est l'effet du repêchage. Si on imagine qu'une partie des notes entre 10 et 11 sont des élèves qui étaient entre 8 et 10, on obtiendra sans problème une courbe proche d'une gaussienne centrée vers 11.

Le vrai trucage du bac est ailleurs. Dans des épreuves indigentes et des barèmes bisounours, dans des épreuves et des options cadeaux (on ne note pas le latin en dessous de 15 au bac, disait une professeur de lycée pour recruter de futurs élèves), dans ce foutage de gueule général qui fait que les élèves peuvent se vanter d'avoir eu leur bac avec mension.



_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par InvitéeD2 le Mer 22 Oct 2014 - 23:03

@ycombe a écrit:[...] dans ce foutage de gueule général qui fait que les élèves peuvent se vanter d'avoir eu leur bac avec mension.
affraid

EDIT : Je découvre le reste du blog, et je ris.

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par JPhMM le Mer 22 Oct 2014 - 23:16

Comment tu rages toi !


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par PauvreYorick le Mer 22 Oct 2014 - 23:30

Cripure: «collectivement», ai-je dit Razz

@Luigi_B a écrit:Soyons politiquement incorrects : y a-t-il des disciplines qui résistent plus que d'autres ? Voilà des statistiques qu'on n'aura jamais.
Les correcteurs de philosophie s'entendent régulièrement dire qu'ils ont la palme des plus basses moyennes. Pourtant, je peux dire qu'on rencontre relativement rarement des notes strictement inférieures à 05/20. Je n'ai jamais participé à une réunion d'entente sans entendre au moins une fois un argument qui tire de cela (les moyennes basses en philosophie), indirectement, un appel à l'indulgence.

Tous les ans à l'issue de l'écrit (sur entre 90 et 160 copies) j'ai une moyenne supérieure à 08/20 et inférieure à 09/20.


Dernière édition par PauvreYorick le Mer 22 Oct 2014 - 23:39, édité 1 fois (Raison : précision: avant-dernier paragraphe, la parenthèse)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par PauvreYorick le Mer 22 Oct 2014 - 23:32

@ycombe a écrit: des épreuves indigentes et  des barèmes bisounours, dans des épreuves et des options cadeaux
Voilà, nous sommes d'accord.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par User5899 le Mer 22 Oct 2014 - 23:35

Entre 8 et 9, ça me semble acceptable une fois entendu
-qu'à un examen, il est acceptable à mon sens d'être un peu moins strict que pendant l'année
-et que les épreuves, en lettres en tout cas, ne sont pas du tout ineptes et simples, mais beaucoup plus difficiles qu'il y a trente ans (objectivement, ne serait-ce qu'à cause du corpus).
En revanche, vu ce que je lis usuellement, des 11 ou 12 de moyenne me semblent évidemment bidonnés. La plupart du temps par auto-censure, avant même toute intervention ou tentative de par l'IPR.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par Luigi_B le Mer 22 Oct 2014 - 23:36

@PauvreYorick : dans un établissement que je connais bien tous les élèves ont le bac (le plus souvent avec mention) et pourtant le taux de réussite à l'épreuve anticipée est lui bien inférieur. scratch

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par PauvreYorick le Mer 22 Oct 2014 - 23:41

@Luigi_B a écrit:@PauvreYorick : dans un établissement que je connais bien tous les élèves ont le bac (le plus souvent avec mention) et pourtant le taux de réussite à l'épreuve anticipée est lui bien inférieur. scratch
Tu veux dire que ça semble difficilement conciliable avec quelque chose que j'aurais évoqué?

Ou bien ça ajoute qu'on est généralement un peu plus indulgent à l'examen (comme le dit Cripure, et je pense que c'est le cas)?

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par User5899 le Mer 22 Oct 2014 - 23:44

Là où je vous rejoins également, PY, c'est sur le pourcentage de notes inférieures à 5. Je mettais beaucoup de 1 ou de 2 jadis, je constate que ce n'est plus le cas. Gâtisme dû à l'âge ? Epreuves autrement calibrées ? Meilleure assimilation des programmes du primaire ? Quel suspense ! Laughing

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par Luigi_B le Mer 22 Oct 2014 - 23:48

Simple observation que ma discipline (la seule pour laquelle j'ai de petites statistiques) ne fait pas partie des plus accessibles aux élèves. Rien de plus, PauvreYorick !

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par PauvreYorick le Mer 22 Oct 2014 - 23:50

@Cripure: Je pense qu'il y a une fatigue de noter l'insuffisant. La note de 08/20 fonctionne autant comme un seuil, pour moi, que celles de 10/20 ou de 12/20 etc.

Quand je mets sous 08, c'est qu'il y a quand même un gros malentendu quelque part, c'est-à-dire que l'exercice non seulement n'est pas réussi (ça, ça peut donner 08 ou 09 par exemple), mais que ce qui est fait n'est pas l'exercice. Et mine de rien c'est si fréquent qu'au bout d'un moment, faire la différence entre 06 et 04, c'est chercher à fabriquer de la différence là où, bon, honnêtement, il n'y en a plus vraiment du point de vue d'une dissertation (ce n'en est pas une, sinon ça aurait plus) ni d'une explication de texte (même remarque), mais suivant d'autres critères: absence plus ou moins flagrante de maîtrise de la langue, plus ou moins grande confusion de l'expression, présence de connaissances même vagues, bref tout un tas de critères sub-liminaux au sens propre. Et c'est épuisant parce que ça n'a pas vraiment de sens.

@Luigi_B: ah oui, je m'aperçois que je n'avais pas compris ta phrase à la première lecture. Oui, j'ai cru constater qu'en Lettres aussi la spirale inflationniste avait un peu de mal à s'enclencher.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par Dhaiphi le Mer 22 Oct 2014 - 23:53

Cripure a écrit: Meilleure assimilation des programmes du primaire ?
Laughing

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par User5899 le Jeu 23 Oct 2014 - 0:36

@PauvreYorick a écrit:@Cripure: Je pense qu'il y a une fatigue de noter l'insuffisant. La note de 08/20 fonctionne autant comme un seuil, pour moi, que celles de 10/20 ou de 12/20 etc.

Quand je mets sous 08, c'est qu'il y a quand même un gros malentendu quelque part, c'est-à-dire que l'exercice non seulement n'est pas réussi (ça, ça peut donner 08 ou 09 par exemple), mais que ce qui est fait n'est pas l'exercice. Et mine de rien c'est si fréquent qu'au bout d'un moment, faire la différence entre 06 et 04, c'est chercher à fabriquer de la différence là où, bon, honnêtement, il n'y en a plus vraiment du point de vue d'une dissertation (ce n'en est pas une, sinon ça aurait plus) ni d'une explication de texte (même remarque), mais suivant d'autres critères: absence plus ou moins flagrante de maîtrise de la langue, plus ou moins grande confusion de l'expression, présence de connaissances même vagues, bref tout un tas de critères sub-liminaux au sens propre. Et c'est épuisant parce que ça n'a pas vraiment de sens.
Gourinat disait que 8, ce sont deux 0 l'un sous l'autre, et que 9, c'est 0 avec une petit quelque chose Very Happy

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par Tamerlan le Jeu 23 Oct 2014 - 12:54


_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par Tamerlan le Jeu 23 Oct 2014 - 21:22

Bonjour,

En fait le document d'ensemble de la DEPP n'a pas été publié. L'auteur ne dispose que du fichier excel qui lui a été communiqué séparément (merci à lui pour sa réponse).

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par verdurin le Jeu 23 Oct 2014 - 22:50

@ycombe a écrit:La magnifique répartition pas statistique pour un sou. Les gros trucages sur les mentions…

lol!
C'est quoi « une répartition pas statistique pour un sou » ?
Tu crois peut-être que tout ce qui ne suit pas une loi normale ne relève pas de la statistique ?

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par Igniatius le Jeu 23 Oct 2014 - 23:21

@verdurin a écrit:
@ycombe a écrit:La magnifique répartition pas statistique pour un sou. Les gros trucages sur les mentions…

lol!
C'est quoi « une répartition  pas statistique pour un sou » ?
Tu crois peut-être que tout ce qui ne suit pas une loi normale ne relève pas de la statistique ?


On peut supposer que la distribution des notes au bac suit une loi normale, vu l'échantillon et le type de grandeur mesurée.
C'est cela que veut dire Ycombe.

Maintenant, comme toujours en stats, rien ne le prouve, ni ne prouve son contraire...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par verdurin le Ven 24 Oct 2014 - 0:15

@Igniatius a écrit:[...]

On peut supposer que la distribution des notes au bac suit une loi normale, vu l'échantillon et le type de grandeur mesurée.
C'est cela que veut dire Ycombe.

Maintenant, comme toujours en stats, rien ne le prouve, ni ne prouve son contraire...
Je dirais que le graphique donné prouve que la distribution des notes au bac ne suit pas une loi normale.
Et je crois qu'il n'y a aucune raison de penser qu'elles devraient suivre une loi normale.
Ce genre de , je ne voyais qu'Antibi pour y croire.

[modification] Sauf si on a des raisons de penser que les notes sont mises au hasard. Je n'ai jamais osé le faire, et je crois (j'espère) que je ne suis pas le seul.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par Igniatius le Ven 24 Oct 2014 - 0:37

Je crois exactement le contraire : on peut estimer qu'une majorité de sujets d'une génération donnée arrive à satisfaire à des exigences communes moyennes (je n'entend spas cette moyenne nécessairement à 10) et qu'une minorité décroissante se retrouve aux deux extrémités du spectre.
Ce n'est pas une connerie, c'est une modélisation à laquelle tu n'adhères pas.


Ce que dit Antibi, c'est qu'au sein d'une classe, la distribution suit une loi normale, ce qui est contredit par l'expérience de bcp d'entre nous, et ce qui est de toute façon plus que discutable, étant donné la taille de l'échantillon.
Et là, moi je n'y adhère pas.





_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La répartition des notes au baccalauréat 2006-2013

Message par verdurin le Ven 24 Oct 2014 - 1:13

@Igniatius a écrit:Je crois exactement le contraire : on peut estimer qu'une majorité de sujets d'une génération donnée arrive à satisfaire à des exigences communes moyennes (je n'entend spas cette moyenne nécessairement à 10) et qu'une minorité décroissante se retrouve aux deux extrémités du spectre.
Ce n'est pas une connerie, c'est une modélisation à laquelle tu n'adhères pas.

Ce que dit Antibi, c'est qu'au sein d'une classe, la distribution suit une loi normale, ce qui est contredit par l'expérience de bcp d'entre nous, et ce qui est de toute façon plus que discutable, étant donné la taille de l'échantillon.
Et là, moi je n'y adhère pas.
Quand on voit le graphique des notes au bac, il est évident qu'il y a des effets de seuil.
Mais, malgré tout, je crois que cela montre que le modèle que tu proposes (et dans le quel j'ai longtemps cru) mérite d'être discuté.
Je pense qu'il s'agit d'une illusion due aux moyennes entre les matières. Et le graphique semble montrer que même sur les moyennes c'est discutable.
Suivant les cas (les programmes) on peut avoir :
-- presque tout le monde rempli les exigences, et le groupe « supérieur » disparaît, car on ne peut plus le distinguer du groupe « moyen »
-- presque personne ne rempli les exigences, et le groupe « inférieur » disparaît, car on ne peut plus le distinguer du groupe « moyen »
D'expérience, il me semble que ces deux cas sont les plus probables.
Ça me désole, mais les tentatives pour y remédier me semble pires.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum