Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Normandyx
Neoprof expérimenté

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Normandyx le Mer 22 Oct 2014 - 19:16
Je concède bien volontiers que les conditions d'exercice se sont singulièrement dégradées, mais je pense que nos professeurs devaient aussi avoir leur "gestion de classe", la preuve, vous avez certainement gardé le souvenir de prof "sévère" ou "rigoureux" dont les cours étaient passionnants et qui vous ont fait progresser et simultanément ou successivement de cours de plus ou moins sympathiques personnalités qui ne vous ont pas appris grand chose dans un désordre que vous trouveriez plus supportable qu'un calme relatif d'aujourd'hui.


@Reine Margot a écrit:
@mandane a écrit:L'idée qu'elle touche 1,5 fois son ancien salaire m'étonne. Ou alors, elle n'est pas secrétaire administrative?

Dans certains ministères comme celui des Finances, un catégorie B avec les primes gagne bien plus qu'un prof.

Je confirme, une collègue ayant passé le concours de PE a pu se présenter à un concours du ministère des finances et quand elle montre sa feuille de paie, ça donne le vertige à un PE, là je comprends l'histoire de l'intégration des primes au calcul de la retraite...
avatar
Bouboule
Sage

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Bouboule le Mer 22 Oct 2014 - 19:21
@Isidoria a écrit:
Quant aux conditions salariales, c'est vraiment vrai, on peut gagner une fois et demi notre salaire dans un autre ministère sans passer tout notre temps chez nous à travailler?

Les professeurs coûtent collectivement cher car il y en a beaucoup mais bien peu à l'unité.
Même le recrutement est un des plus rentables qui soit pour un recrutement à bac+5.
kero
kero
Grand sage

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par kero le Mer 22 Oct 2014 - 19:23
Tout de même, une chose.

L'article nous parle d'une fille qui a fait une année d'enseignement et a terminé en burn-out. Bon.

On le sait tous déjà que la première année n'est pas évidente. On manque totalement de méthodes en matière de gestion de classe, et en matière de transmission pédagogique. Sans compter que certains caractères sont moins adaptés que d'autres à se retrouver devant une grosse bande d'ados.

Maintenant, loin de moi l'idée de contester qu'il y a un problème dans nos établissements, mais il me semble que le récit succint de l'expérience de cette jeune fille n'apporte pas grand chose là-dessus. S'il s'agit de décrire la réalité de l'enseignement, c'est un peu léger.


Dernière édition par kero le Mer 22 Oct 2014 - 19:26, édité 1 fois
Presse-purée
Presse-purée
Grand sage

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Presse-purée le Mer 22 Oct 2014 - 19:26
@Isidoria a écrit:
Quant aux conditions salariales, c'est vraiment vrai, on peut gagner une fois et demi notre salaire dans un autre ministère sans passer tout notre temps chez nous à travailler?

Oui, complètement. Mais on fait passer la pilule avec un bonne dose de moraline et de culpabilisation.

En revanche, on a une liberté d'action (peu de pression hiérarchique par rapport à un cadre ou un exécutant d'un autre ministère) et de pensée bien plus importante.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
Lefteris
Lefteris
Empereur

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Lefteris le Mer 22 Oct 2014 - 19:32
@Normandyx a écrit:Je concède bien volontiers que les conditions d'exercice se sont singulièrement dégradées, mais je pense que nos professeurs devaient aussi avoir leur "gestion de classe", la preuve, vous avez certainement gardé le souvenir de prof "sévère" ou "rigoureux" dont les cours étaient passionnants et qui vous ont fait progresser et simultanément ou successivement de cours de plus ou moins sympathiques personnalités qui ne vous ont pas appris grand chose dans un désordre que vous trouveriez plus supportable qu'un calme relatif d'aujourd'hui.


@Reine Margot a écrit:
@mandane a écrit:L'idée qu'elle touche 1,5 fois son ancien salaire m'étonne. Ou alors, elle n'est pas secrétaire administrative?

Dans certains ministères comme celui des Finances, un catégorie B avec les primes gagne bien plus qu'un prof.

Je confirme, une collègue ayant passé le concours de PE a pu se présenter à un concours du ministère des finances et quand elle montre sa feuille de paie, ça donne le vertige à un PE, là je comprends l'histoire de l'intégration des primes au calcul de la retraite...

Attention quand même, la grille indiciaire est basse. Le différentiel en début de carrière est faible, donc ça se voit moins , et en plus si c'est le cas elle touche une indemnité compensatoire jusqu'à ce que sa progression de carrière l'amène au même indice. Elle a fait deux ans apparemment donc elle doit être vers 443 : pour atteindre ça, il lui faut plus de vingt ans de classe normale en catégorie B, et même en sautant les deux grades pur ariver au sommet de "l'exceptionnelle" , il lui faut une carrière complète pour atteindre un échelon 9 de certifié ou PE.

http://www.emploitheque.org/grille-indiciaire-etat-Secretaires-administratifs--statuts-particuliers--4

Il est certain qu'à indice équivalent, avec les primes pouvant multiplier le traitement par 1, 40 voire 1,50 dans ce ministère ça fait illusion. Quant on part jeune, on a le temps de ne pas trop perdre, de se refaire.
Mais je conseille de ne pas trop attendre , après la seule évolution est de passer un concours de catégorie A. Là, oui, ça vaut la peine. N'importe quel cadre A dans n'importe quel ministère gagne plus qu'un agrégé dans l'EN. Le mieux quand on a 5 ans d'études devant soi, c'est de faire ce que font pas mal de jeunes qui veulent entrer dans la FP, tout en évitant l'EN : préparer dès la licence, voire avant, plusieurs concours de catégorie A ayant des "maquettes" similaires (épreuve juridique, note de synthèse etc.) .

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Jenny
Jenny
Modérateur

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Jenny le Mer 22 Oct 2014 - 19:56
Je me retrouve pas mal dans ce témoignage aussi, entre les problèmes d'extinction de voix, le bruit dans les couloirs, les chefs d'établissements qui refusent toute sanction, les élèves qui ne savent pas écrire sur les lignes, le sentiment d'impuissance, les maladresses, les crises d'angoisse et les aller-retours chez le médecin...
Sauf que j'ai fini l'année tant bien que mal et que ma deuxième année se passe mieux, beaucoup mieux.

Kero : effectivement c'est succinct mais je trouve le témoignage assez juste.

Parménide : Je pense que c'est bien que tu aies écouté, même si c'est pas franchement réjouissant. Ca permet de se rendre compte et d'un établissement à l'autre, ça peut vraiment changer beaucoup. L'expérience aide aussi.
Parménide
Parménide
Neoprof expérimenté

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Parménide le Mer 22 Oct 2014 - 20:04
@Jenny a écrit:

les chefs d'établissements qui refusent toute sanction,

Mais comment c'est possible ça, on est dans quel univers ? Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 3795679266

_________________
"Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde", Martin Heidegger, "Schelling", (semestre d'été 1936)

"Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie", Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

"Il avait dit cela d'un air fatigué et royal", Franz-Olivier Giesbert, "Le vieil homme et la mort" (1996)

-----------

https://www.babelio.com/monprofil.php
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par pitchounette le Mer 22 Oct 2014 - 20:06
Parménide : tu as les chefs d'établissements qui ont tout simplement peur de voir débarquer les grands frères à la sortie des élèves

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par JPhMM le Mer 22 Oct 2014 - 20:14
@Parménide a écrit:
@Jenny a écrit:

les chefs d'établissements qui refusent toute sanction,

Mais comment c'est possible ça, on est dans quel univers  ? Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 3795679266
Welcome !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
ore
ore
Habitué du forum

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par ore le Mer 22 Oct 2014 - 20:18
@Parménide a écrit:
@Jenny a écrit:

les chefs d'établissements qui refusent toute sanction,

Mais comment c'est possible ça, on est dans quel univers  ? Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 3795679266

EN= la Grande Muette. On le sait, nous qui sommes dedans. On le sait, certes, mais on ne peut s' y habituer.
Parménide
Parménide
Neoprof expérimenté

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Parménide le Mer 22 Oct 2014 - 20:19
ça fait pas mal d'années que je pense que des vigiles devraient être présents à l'entrée et/ou à l'intérieur des établissements (au moins les plus sensibles !)

_________________
"Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde", Martin Heidegger, "Schelling", (semestre d'été 1936)

"Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie", Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

"Il avait dit cela d'un air fatigué et royal", Franz-Olivier Giesbert, "Le vieil homme et la mort" (1996)

-----------

https://www.babelio.com/monprofil.php
Jenny
Jenny
Modérateur

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Jenny le Mer 22 Oct 2014 - 20:19
@Parménide a écrit:
@Jenny a écrit:

les chefs d'établissements qui refusent toute sanction,

Mais comment c'est possible ça, on est dans quel univers  ? Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 3795679266

Les cas ne manquent pas sur le forum malheureusement.
Si les élèves sont violents, c'est parce que les cours ne sont pas intéressants, c'est parce que le prof ne sait pas gérer l'hétérogénéité de ses classes ou tel incident n'est pas si grave... Rolling Eyes
ore
ore
Habitué du forum

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par ore le Mer 22 Oct 2014 - 20:23
@Parménide a écrit:ça fait pas mal d'années que je pense que des vigiles devraient être présents à l'entrée et/ou à l'intérieur des établissements (au moins les plus sensibles !)

Et dans les classes pour éviter insultes et mouvements d'humeur en tout genre? Non, il faut une politique concrète en faveur du respect envers les profs, c'est tout.
Jenny
Jenny
Modérateur

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Jenny le Mer 22 Oct 2014 - 20:27
+1

Une direction qui fait son boulot, ça peut suffire.
Parce que les élèves sont pas stupides, ils se rendent bien compte qu'ils ne sont pas sanctionnés. Quand on ne sanctionne pas, c'est l'escalade.

J'ai exclu une fois cette année (après que le CPE m'ait dit mais si bien sûr il faut exclure pour ça) et je me suis dit que l'an dernier, on m'avait ramené des élèves pour des faits beaucoup beaucoup plus graves. Et ça m'a fait tout drôle de revoir l'élève à la fin du cours avec son travail et en s'excusant tout penaud. Bref, j'hallucine tous les jours d'être dans un établissement qui fonctionne.


Dernière édition par Jenny le Mer 22 Oct 2014 - 20:30, édité 1 fois
Clodoald
Clodoald
Érudit

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Clodoald le Mer 22 Oct 2014 - 20:28
@Parménide a écrit:ça fait pas mal d'années que je pense que des vigiles devraient être présents à l'entrée et/ou à l'intérieur des établissements (au moins les plus sensibles !)

On a déjà essayé avec  des "brigades de sécurité" dans quelques académies. On envoyait des AED spécialisés dans les établissements les plus difficiles.
Bon, l'APS (Agent de prévention et de sécurité)  que j'ai croisé une année sortait d'études de psycho, recevait les élèves exclus dans son bureau pour leur dire que ce qu'ils faisaient n'était pas bien et faisait rédiger des lettres d'excuses aux zenfants pénibles.

A ce que j'ai vu: efficacité  nulle.  Le niveau de pénibilité de l'élève ainsi reçu dans le bureau de cette dame était toujours aussi élevé au cours suivant.


Dernière édition par Clodoald le Mer 22 Oct 2014 - 20:30, édité 1 fois
Clodoald
Clodoald
Érudit

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Clodoald le Mer 22 Oct 2014 - 20:29
@Jenny a écrit:+1

Une direction qui fait son boulot, ça peut suffire.
Parce que les élèves sont pas stupides, ils se rendent bien compte qu'ils ne sont pas sanctionnés. Quand on ne sanctionne pas, c'est l'escalade.

Tout à fait!
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Sphinx le Mer 22 Oct 2014 - 20:39
Je confirme que faire trois années de TD à des L3, se faire titulariser sans passer par la case stage et se retrouver face à des sixièmes pour son premier cours, ça fait drôle. J'ai tenu parce que j'ai fait ma propre scolarité de collège en ZEP, que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, et que je ne suis pas dans le pire des collèges, loin s'en faut, mais si j'ai merdé dans la gestion de classe, il ne faut pas se demander longtemps pourquoi. au fait, c'était en 2012 et je n'ai toujours pas vu l'ombre d'un inspecteur. Si ça se trouve, je fais n'importe quoi et personne n'est au courant diable

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Livre11
Jenny
Jenny
Modérateur

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Jenny le Mer 22 Oct 2014 - 20:53
@pitchounette a écrit:Parménide : tu as les chefs d'établissements qui ont tout simplement peur de voir débarquer les grands frères à la sortie des élèves

Ou ne veulent pas faire de vagues parce que ce n'est pas bon pour la réputation de l'établissement et/ou pour leur carrière. Rolling Eyes
Parménide
Parménide
Neoprof expérimenté

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Parménide le Mer 22 Oct 2014 - 20:55
@Jenny a écrit:

Ou ne veulent pas faire de vagues parce que ce n'est pas bon pour la réputation de l'établissement et/ou pour leur carrière. Rolling Eyes

La raison d'Etat made in EN !

_________________
"Les paroles essentielles sont des actions qui se produisent en ces instants décisifs où l'éclair d'une illumination splendide traverse la totalité d'un monde", Martin Heidegger, "Schelling", (semestre d'été 1936)

"Et d'une brûlure d'ail naitra peut-être un soir l'étincelle du génie", Saint-John Perse, "Sécheresse" (1974)

"Il avait dit cela d'un air fatigué et royal", Franz-Olivier Giesbert, "Le vieil homme et la mort" (1996)

-----------

https://www.babelio.com/monprofil.php
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Gryphe le Mer 22 Oct 2014 - 21:04
@Sphinx a écrit:Si ça se trouve, je fais n'importe quoi et personne n'est au courant diable
On t'a vue ! Suspect

Laughing
Ingeborg B.
Ingeborg B.
Sage

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Ingeborg B. le Mer 22 Oct 2014 - 21:52
@Gryphe a écrit:
@Sphinx a écrit:Si ça se trouve, je fais n'importe quoi et personne n'est au courant diable
On t'a vue ! Suspect

Laughing
Euh, ben moi, je mange les énfants et personne ne le sait.... une inspection en 20 ans  :elephant2:
Lefteris
Lefteris
Empereur

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Lefteris le Mer 22 Oct 2014 - 21:57
@Presse-purée a écrit:
Oui, complètement. Mais on fait passer la pilule avec un bonne dose de moraline et de culpabilisation.

En revanche, on a une liberté d'action (peu de pression hiérarchique par rapport à un cadre ou un exécutant d'un autre ministère) et de pensée bien plus importante.
Ce que tu dis est vrai, c'est pourquoi j'ai fait le chemin inverse (à contrecoeur quand même humhum ). Et enseignant est un métier acceptable en reconversion, quand on arrive directement dans les derniers échelons de la classe normale, pour plusieurs raisons :
- parce qu'on ne croit pas à une mission divine, parce qu'on ne culpabilise pas. L'IUFM avait ceci de bon, c'est que venant de l'extérieur, on voyait tout de suite dans quel milieu on était tombé, et où en était l'EN ( "les savoirs ne sont pas la chose la plus importante" est une des phrases cultes...) . J'y ai vu des gens dont la seule chose que je me disais, c'était d'éviter de marcher dessus si ce n'est du pied gauche. Il m'a fallu une semaine ou deux pour piger.
-parce qu'on ne passe pas par le circuit infantilisant de la notation : on est dans les derniers échelons, on n'attend rien , et tout en restant poli on pense : "cause toujours".
-parce qu'on a compris les jeux de masques, de pouvoir, qui se jouent partout (mais émasculés dans l'EN, grâce au statut) , et que tout discours tombe à plat.
L'EN, c'est une bonne porte de sortie pour un cadre au chômage, un fonctionnaire acceptant de perdre de l'argent contre un peu moins de hiérarchie ( Héraclite avait une devise : "Ni commander, ni être commandé" - "oute arkhein, oute arkheistai"), ou pour quelqu'un qui aime sa matière et espère pouvoir en faire quelque chose (bon établissement, avenir en fac.). Pour les autres, "lasciate ogni speranza..."'

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
yogi
yogi
Grand sage

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par yogi le Mer 22 Oct 2014 - 21:58
@leyade a écrit:Je n'ai lu que ça :
"Je ne devais pas enseigner, mais gérer une classe"
> Tout est dit.

Je trouve que c'est un peu naïf de penser qu'on peut juste "enseigner" en collège.
Evidemment il y a de la gestion de classe en collège. Si on ne l'a pas compris, autant viser l'enseignement en fac par exemple, dès le départ!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par User5899 le Mer 22 Oct 2014 - 22:00
@Ingeborg B. a écrit:
@Gryphe a écrit:
@Sphinx a écrit:Si ça se trouve, je fais n'importe quoi et personne n'est au courant diable
On t'a vue ! Suspect

Laughing
Euh, ben moi, je mange les énfants et personne ne le sait.... une inspection en 20 ans  :elephant2:
Moi, je déverse du savoir mort sur mes élèves, mais ça s'est vu Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 248604097
leyade
leyade
Bon génie

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par leyade le Mer 22 Oct 2014 - 22:06
Moi, je transmets trop. santeverre

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
LSU AP ENT HDA PAI PAP PPMS PPRE ULIS TICE PAF
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 Empty Re: Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN"

par Gryphe le Mer 22 Oct 2014 - 22:07
Cripure a écrit:Moi, je déverse du savoir mort sur mes élèves, mais ça s'est vu Témoignage dans Le mouv' : "Pourquoi j'ai fui l'EN" - Page 2 248604097
Ah au fait, qu'est-il arrivé à ta note ? Est-elle déjà revenue péréquée ou c'est trop tôt ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum