Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Hippo
Je viens de m'inscrire !

"Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par Hippo le Jeu 23 Oct 2014 - 18:15
Bonjour à vous néos. Tout jeune tout nouveau, je viens d'arriver sur le forum, même si je le consulte depuis longtemps ! Et comme je vous sais de bon conseil je vous appelle au secours.
J'aborde la fable, en 1ère S pour l'argumentation et la méthode de commentaire composé. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai toujours eu La Fontaine en horreur Embarassed
Travaillant sur "Le Coche et la Mouche" je voulais avoir votre avis sur mon commentaire mais surtout sur mon 3.3 : je fais un parallèle entre le fabuliste et la Mouche (double dégradé de l'artiste, regard amusé et critique sur la posture de fabuliste ...) Et pour ce dernier point je ne sais pas si c'est mon regard méfiant sur La Fontaine qui me l'indique ou bien le texte ... Si c'est bien dans le texte pouvez-vous m'aider à l'affirmer sans crainte Very Happy

Problématique :

-> Comment le récit polyphonique met-il en scène la morale explicite à la fin de la fable, opposant la voix du fabuliste à celle de "certaines gens" ?
-> En quoi la fable opère-t-elle un parallèle entre le récit allégorique et la Cité pour illustrer et ultimement condamner certains comportements humains ?
-> En quoi la fable "Le Coche et la Mouche" répond-elle au double enjeu esthétique du genre tout en dénonçant cependant les dangers du discours artificiel ?
==> Comment la vivacité typique du récit de la fable permet-elle de critiquer le comportement de "certaines gens" de l'époque du fabuliste ?


Plan :

1. L'apologue : le récit sous l'auspice de l'ironie
1.1 : Vivacité du récit et polyphonie de la fable
1.2 : Du récit au discours : une composition classique de la fable
1.3 : L'allégorie : cohabitation du monde animal et du monde humain

2. Deux ethos différents pour une critique de "certaines gens"
2.1 : L'attelage besogneux et la Mouche faussement utile
2.2 : Une Mouche agaçante et des voyageurs indifférents
2.3 : Le retour à l'hic et nunc

3. L'art de la fable et son double enjeu : entre comique et didactique
3.1 : Le placere de la fable
3.2 : Le docere de la fable
3.3 Double morale : les limites de la fable pour une morale de la praxis

Je n'ai pas détaillé les parties pour ne pas alourdir le post, mais si vous pensez à d'autres choses intéressantes n'hésitez pas à me les signaler, je vous en serai très reconnaissant veneration  !!

_________________
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder ils s'habitueront." (R. Char)
avatar
Ryuzaki
Niveau 7

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par Ryuzaki le Jeu 23 Oct 2014 - 22:53
Heu...Je pense que c'est toi. Franchement, je ne pense pas qu'on puisse faire un parallèle entre La Fontaine et la mouche. Les deux utilisent la parole comme outil, mais la parole de la mouche n'est pas une parole poétique. De plus, la posture de cette dernière, qui prétend avoir un effet immédiat sur les choses me semble très différente de la posture du fabuliste, qui prône un certain détachement désabusé vis-à-vis du monde.
Et sinon, pourquoi diable faire étudier un auteur qu'on a en horreur ?
avatar
Oxford
Érudit

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par Oxford le Ven 24 Oct 2014 - 4:30
Donc vous êtes un élève et vous nous demandez notre avis sur votre plan de commentaire?!

_________________
Tutti i ghjorna si n'impara.
avatar
roxanne
Devin

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par roxanne le Ven 24 Oct 2014 - 9:20
Non, a priori un prof de 21 ans qui enseigne en première.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par Elaïna le Ven 24 Oct 2014 - 10:10
En 1e S ?
Ben, c'est pas avec mes premières S qu'on pourrait faire ça... autant de latin et de grec rien que dans les titres...

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Hippo
Je viens de m'inscrire !

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par Hippo le Ven 24 Oct 2014 - 10:38
Je travaille ça avec un groupe de quelques élèves qui souhaitent rentrer en CPGE après. Suivant le programme de lettres on essaie de traiter différents types de textes. Je me doute bien que je ne pourrai pas présenter ce plan à la classe entière Smile

_________________
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder ils s'habitueront." (R. Char)
avatar
henriette
Médiateur

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par henriette le Ven 24 Oct 2014 - 11:33
Il est d'usage quand on arrive sur le forum de se présenter dans la section ad hoc : http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation
Merci de le faire.
lit et rature
Niveau 8

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par lit et rature le Lun 27 Oct 2014 - 9:03
Pensez-vous, franchement qu'un élève aurait usé d'un lexique aussi spécialisé comme praxis , placere ou docere etc....
A moins d'avoir copié d'un commentaire trouvé sur un site
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par nlm76 le Lun 27 Oct 2014 - 10:55
Permettez-moi, Hippo, de répondre à côté de la question, comme c'est mon habitude. Le plan que vous proposez me paraît être caractéristique d'une formation formatante en classe préparatoire; s'il marque une grande maîtrise du vocabulaire métalittéraire et témoigne d'une grande agilité dans la construction de plans symétriquement construits et inattaquables, il est pour moi le meilleur représentant de ce que je n'aime pas dans l'analyse littéraire sous forme de commentaire composé : il s'agit pour moi d'un discours verbeux qui jette un voile épais sur la fable et son intérêt littéraire, et rebute tout être humain normalement constitué. Tout le contraire de la gaîté Lafontainienne et du projet d'un professeur de Lettres en lycée, qui n'est pas de montrer son éloquence savante, mais de s'effacer le plus possible pour donner accès au texte.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Gilbertine
Neoprof expérimenté

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par Gilbertine le Lun 27 Oct 2014 - 13:10
@nlm76 a écrit:Le plan que vous proposez me paraît être caractéristique d'une formation formatante en classe préparatoire; s'il marque une grande maîtrise du vocabulaire métalittéraire et témoigne d'une grande agilité dans la construction de plans symétriquement construits et inattaquables, il est pour moi le meilleur représentant de ce que je n'aime pas dans l'analyse littéraire sous forme de commentaire composé : il s'agit pour moi d'un discours verbeux qui jette un voile épais sur la fable et son intérêt littéraire, et rebute tout être humain normalement constitué. Tout le contraire de la gaîté Lafontainienne et du projet d'un professeur de Lettres en lycée, qui n'est pas de montrer son éloquence savante, mais de s'effacer le plus possible pour donner accès au texte.

Oui, oui, oui, mille fois : oui.

Merci nlm76 de formuler si clairement ce que la lecture de ce plan m'avait inspiré. Je me demandais aussi tout simplement ce qu'en tant qu'élève j'aurais pu faire d'une pareille glose. Une lecture analytique doit être énormément préparée, mais s'il s'agit de bâtir un carcan pour enfermer la réflexion des élèves, je ne vois pas l'intérêt. Si les élèves voient un rapprochement à faire entre la Mouche et La Fontaine, il faut les aider à étayer l'interprétation ou leur montrer l'impasse que cette hypothèse représente et c'est tout.
avatar
Hippo
Je viens de m'inscrire !

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par Hippo le Jeu 30 Oct 2014 - 14:13
Merci pour vos réponses. Je vais reprendre ces idées, en un plan plus accessible donc. Si pour certains cela semble simple, pour moi c'est assez compliqué, il faut que je mette à distance mes "méthodes", formations ...
De plus le but de ce commentaire était d'insister justement sur cette gaîté de La Fontaine. Légèreté et plaisir du récit avant la morale. Pour la Mouche, je prendrai d'autres exemples où le fabuliste se met en scène (animaux artistes et figures d'orateurs) afin de montrer sa posture originale et distanciée... mais je n'en ferai pas une partie de commentaire.

_________________
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder ils s'habitueront." (R. Char)
Contenu sponsorisé

Re: "Le Coche et la Mouche" ... interprétation, c'est moi ou c'est lui ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum