Stop au Filoche Bashing!

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stop au Filoche Bashing!

Message par Jim Thompson le Lun 27 Oct 2014 - 23:20

Parce que ce monsieur a un vrai discours politique:
Filoche a écrit:Le premier T, un tweet suivi de milliers d’autres, pas du même genre

Mardi 21 octobre, je rentre à Paris après une séance de dédicace de mon dernier livre en défense du droit du travail, à la librairie les Volcans, à Clermont-Ferrand et d’une réunion de militants socialistes, qui s’est tenue la veille au soir.

À 5h 58, à peine installé sur mon iPhone et sur mon iPad, j’apprends la mort de Christophe de Margerie, dans un accident d’avion à Moscou, avec trois autres personnes qui seront, par la suite, le plus souvent ignorées.

Je réfléchis donc, et je m’attends à ce qui va se passer dans la journée, je devine les hommages, les louanges, l’encensement du « grand patron » etc. La propagande pour faire croire que ces gens-là nous sauvent alors que ces puissants-là nous coulent, siphonnent nos salaires, bloquent nos emplois, polluent, détruisent l’environnement, tournent le dos aux choix citoyens…

Je pense, aussi, à toux ceux qui, dans le monde ont été victimes de la politique de Total, notamment aux milliers de morts causés par la junte dictatoriale Birmane dont Total a été le soutien financier pendant tant d’années. Je me remémore des films, des livres, des articles, de Péan, d’Eva Joly, des enquêtes, et tout défile dans ma tête.

Je ne connais pas l’homme ni son entourage, même s’il était plus que célèbre. Il ne m’était pas sympathique. Je ne pouvais ni ne voulais le dissocier de la politique du groupe pétrolier qu’il dirigeait. Je ne pouvais pas, non plus oublier qu’il gagnait environ 300 Smic par an et que personne ne peut gagner une telle somme aussi choquante sans exploiter violemment le travail des autres.

Je pense bien sûr aux quatre familles endeuillées. Mais je ne vais pas communiquer là-dessus par tweet, support totalement inapproprié, car que dirais-je ? Je ne suis pas ministre ni député et je n’ai aucune autorité pour envoyer des condoléances aux familles de ce tragique accident. Cela aurait même semblé très déplacé et impudique. « Filoche qui envoie sa compassion a la puissante famille Margerie » : aucun sens. J’ai choisi, en quelques mots, de parler politique, à la fois du passé et du futur de la multinationale du CAC 40 : Total. Car tel est mon rôle et je suis persuadé d’avoir eu raison de le faire. Cela concerne des millions de nos concitoyens.

Les tweets qui se sont, alors, multipliés venaient, en formation serrée, de militants et sympathisants de l’UMP à l’initiative d’Éric Ciotti. Ils répandaient non pas le contenu de mes propos mais inventaient, dénaturaient en se faisant la courte-échelle les uns les autres, prétendant que je m’étais « réjoui » (sic) de la mort de Margerie et autres délires… Des FN se sont joints à la fête pour défendre l’entreprise, la grosse entreprise, et le grand patron… Pour couvrir Total, ils instruisaient un procès… en bienséance.

En trois heures de Clermont-Ferrand à Paris, j’ai vu le rythme des attaques s’accélérer jusqu’à ce que le dirigeant UMP Éric Ciotti demande carrément au PS de m’exclure. Le Premier ministre, Manuel Valls, s’est alors empressé de saisir la balle que lui lançait aussi opportunément l’UMP. Quelques uns de ses proches s’y sont mis : la cabale s’appuyait sur celle de l’UMP. Il m’a mis en cause à l’Assemblée nationale, dans un jeu de rôle où il répondait aussi à la demande d’un député UMP. Il osait affirmer que je n’étais pas digne d’être dans « son » parti. L’accord entre le Premier ministre socialiste et l’UMP pour défendre Total, la multinationale pétrolière, était parfait. Manuel Valls avait bien besoin, aussi, d’une diversion pour tenter de faire oublier la marge très étroite dont disposait le vote de la partie « recettes » de son budget et le fait que 3 de ses ex-ministres, expulsés par lui, refusaient de le voter.

Sur les réseaux sociaux, c’est alors que la tendance s’est inversée, et que la gauche, toute la gauche, socialiste, verte et Front de gauche a commencé à réagir. Une sorte de grande barrière protectrice s’est opérée, des milliers d’internautes me défendant. Cela s’est fait spontanément quand ils ont compris ce qui se passait. Et là, la qualité des arguments, le sérieux des citations était beaucoup plus élevé.

Cela n’a pas empêché Jean-Christophe Cambadélis de faire deux choses, lors de la réunion du Bureau national du Parti socialiste, à 17 h, le 21 octobre :

1°) de désavouer le Premier ministre en soulignant que lorsque celui ci s’en était pris a moi à l’Assemblée nationale, il n’avait pas applaudi. Il avait désapprouvé, considérant que c’était à lui, le Premier secrétaire du Parti socialiste, de traiter la question, pas au Premier ministre.

2°) de prendre lui, Premier secrétaire, l’initiative de saisir la « Haute autorité du parti » pour examiner mes propos et voir ce qu’il convenait de faire.

Sans doute n’a-t-il pas bien compris que ce ne serait pas un mauvais procès à Gérard Filoche qui se tiendrait, en dissertant sur des normes très subjectives de « bienséance », mais bien le procès public de la politique de Total et du soutien sans faille que lui apporte le gouvernement de Manuel Valls.

Nous en sommes là pour le moment.

Mais la vérité, c’est que c’est le débat du congrès du Parti socialiste qui commence, sans même que nous sachions la date de celui-ci. Nous l’exigeons tôt, pour des raisons démocratiques, ils le veulent tard pour des raisons antidémocratiques.

Et ils annoncent la couleur sur la façon dont la minorité de Valls entend essayer de s’imposer dans ce débat de congrès : à la schlague. C’est donc le tour de Benoit Hamon : il lui est aussi demandé de quitter le parti. Si toute la gauche socialiste ne fait pas bloc, elle sera battue séparément. Macron avait qualifié le Parti socialiste « d’étoile morte ». Valls n’hésite pas à le traiter de « gauche passéiste » et demande qu’il abandonne l’étiquette « socialiste ». C’est historique ce qui se passe, on est bien au delà d’un artificiel procès en bienséance.
Le deuxième T : Total

La carrière de Christophe de Margerie est entièrement liée au groupe Total dans lequel il est entré en 1974.

Le concert de louanges qui a entouré la mort tragique de celui qui était devenu le PDG de Total remplit une double fonction : encenser ces « héros modernes » que sont devenus (pour la droite comme pour le gouvernement de Manuel Valls) les PDG ; éviter que des questions gênantes soient posées à propos de la politique suivie par ce groupe.

Il n’est, heureusement, pas évident, pour tous ceux qui subissent la crise économique et sociale causée par les banques et les multinationales, de faire des PDG leurs « héros modernes ».

Par contre, les questions portant sur la politique de Total et donc sur le rôle de Christophe Margerie, qui est très vite devenu l’un de ces principaux dirigeants, puis son PDG, ont déjà commencé à émerger. Elles ne peuvent que provoquer de profondes interrogations sur les tombereaux de louanges déversées sur ce « chevalier blanc » des temps modernes, sur ce « père » dont les salariés de Total seraient aujourd’hui « orphelins ».

L’ONG américano-thaïlandaise EarthRights international (ERI), dans son rapport de juillet 2010, portait des accusations très précises contre Total. Elle accusait Total, pièce centrale de l’’exploitation du gisement gazier sous-marin de Yadana, d’être la « principale source de revenus d’une dictature militaire notoirement répressive » et de « complicité d’assassinats ciblés, de travail forcé ». En 2006, la justice avait reconnu la réalité de ce travail forcé mais Total avait échappé à la condamnation, les faits n’étant pas sanctionnés en droit français !

En 2009, ERI écrivait déjà que « Yadana a été un élément décisif permettant au régime militaire birman d’être financièrement solvable ». Pour ERI, cette manne financière lui aurait permis « à la fois d’ignorer la pression des gouvernements occidentaux et refuser au peuple birman toute demande démocratique ». La France de Monsieur Sarkozy avait d’ailleurs fait tout ce qu’elle pouvait pour atténuer ces pressions.

Le cyclone « Nargis » avait provoqués la mort de 80 000 Birmans et la disparition de 50 000 autres, en 2008. Les États-Unis, l’Union européenne ont débloqué des fonds importants pour venir en aide aux populations dévastées. Ces fonds ont, en grande partie, été détournés par la junte militaire qui empêcha les secours internationaux d’avoir accès aux zones dévastées et de pouvoir, ainsi, vérifier l’utilisation qui était faite de l’aide internationale.

C’est cette loi de la junte que Total a maintenu sous perfusion financière pendant des années.

Il n’est sans doute pas difficile de comprendre que mes toutes premières pensées aient pu aller aux innombrables victimes de la junte birmane.

Dans sa lettre à Christophe de Margerie, publiée dans Le Monde du 13 avril 2012, Eva Joly qui était alors la candidate de EELV à l’élection présidentielle accusait le groupe Total d’être « devenu une arme de corruption massive ». Elle écrivait « Vous polluez les rues des villes où je respire, vous empoisonnez les côtes de l’Atlantique où j’aime vagabonder. Vous soutenez des régimes, en Birmanie ou en République du Congo, que je combats ». Elle accusait Total de n’avoir payé aucun impôt sur les sociétés en France en 2011, sous prétexte que ses activités françaises étaient « déficitaires », alors que Total avait engrangé 12 milliards d’euros de bénéfices.

Total avait été condamné en septembre 2012 par la Cour de Cassation qui avait confirmé sa responsabilité dans le naufrage de l’Erika et de la marée noire qui s’en était suivie sur 400 kilomètres de côtes bretonnes, causant des milliards de dégâts.

La Cour d’appel de Toulouse avait mis Total hors de cause après l’explosion de l’usine AZF qui avait causé la mort de 31 personnes. Pourtant cette usine appartenait jusqu’en 2005 à la société Grande Paroisse qui regroupait depuis la fusion de Total et d’Elf Aquitaine une partie des activités chimiques du groupe Total. Pourtant, le directeur de la société Grande Paroisse avait été déclaré coupable d’homicides involontaires « par négligence et imprudence ».

L’Association des familles endeuillées, dénonçait « la volonté du groupe Total de (…) troubler la manifestation de la vérité (…) Total s’est épuisé à camoufler la vérité ».

Il n’est, sans doute, là encore, pas très difficile de comprendre que mes pensées soient, d’abord, allées à ces « familles endeuillées ».

Christophe de Margerie, en tant que PDG de Total, avait, également, été mis en examen pour « corruption d’agents publics étrangers » et « abus de bien sociaux » dans le cadre du programme « pétrole contre nourriture » avec l’Irak de Saddam Hussein. En juillet 2013, le Tribunal correction de Paris avait relaxé Total et Charles Pasqua. Mais le parquet de Paris a fait appel et Total devra répondre de ces accusations, en 2014 ou 2015.

Christophe de Margerie, à la tête de la plus grande entreprise française, n’avait pas hésité à faire pression sur François Hollande pour qu’il change sa politique fiscale et qu’il épargne les grands groupes. L’adoption des « pactes » de « compétitivité » et de « responsabilité » qui accordent une gigantesque niche fiscale de 41 milliards d’euros annuels aux entreprises, particulièrement aux plus grandes, indique qu’il avait su, avec ses compères du CAC 40, être persuasifs. Tant pis pour les services publics et la Sécurité sociale puisqu’il fallait bien économiser de ce côté-là ce qui était, de l’autre, distribué aux actionnaires des grandes entreprises et à leurs dividendes.

Il n’est, sans doute, là encore, pas très difficile de comprendre que mes pensées soient d’abord allées à tous les salariés victimes de ce capitalisme cynique et prédateur dont Total est l’un des plus beaux fleurons.

Gérard Filoche, le 23 octobre 2014.
http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article3331#.VEy2d_Hn-A8.twitter


Dernière édition par Jim Thompson le Lun 27 Oct 2014 - 23:23, édité 1 fois

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Jim Thompson le Lun 27 Oct 2014 - 23:21

http://www.filoche.net/
P Marlière a écrit:

22 octobre 2014 | Par Philippe Marlière

Après une erreur d’arbitrage manifeste, John McEnroe avait pour habitude d’apostropher vivement l’inepte individu perché sur la chaise haute : « You can’t be serious ! » Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire intérimaire du Parti socialiste, vient de « déférer » devant la Haute autorité du parti Gérard Filoche, dirigeant socialiste et membre du Bureau national du PS. Cambadélis reproche à Filoche d’avoir tenu des propos « inqualifiables » et « intolérables » à l’encontre de Christophe de Margerie, le PDG du groupe Total, décédé accidentellement il y a quelques jours. « You can’t be serious, Camba »…



Les propos de Gérard Filoche sont qualifiables et s’ils sont intolérables à ceux qui gouvernent ou dirigent le parti, c’est parce que l’ex-inspecteur du travail a énoncé quelques vérités politiques qui dérangent. En d’autres termes, Valls, Cambadélis et les élus socialistes qui appellent aujourd’hui à purger le PS de son socialiste indésirable, sont en train de fabriquer de toute pièce un procès en sorcellerie de gauche. Accusé Filoche, levez-vous : le premier ministre et la direction du parti vous reprochent d’être socialiste, de penser, d’agir et de vous exprimer en tant que socialiste fidèle à ses idéaux socialistes ! En 2014, le PS juge ses dévoués dirigeants pour délit d’opinion de gauche.

Il faut relire ce tweet qui a mis ces dirigeants du PS en émoi et provoqué l’habituelle tempête dans un verre d’eau médiatique. Il n’insulte ni ne diffame, ni la mémoire, ni la personne privée de M. de Margerie. Ce message va à l’essentiel (normal, c’est un tweet) : il remarque ironiquement que l’oligarchie politique et économique du pays accuse le coup, et sous-entend que derrière les louanges particulièrement appuyés dont M. de Margerie a fait l’objet depuis l’annonce de sa mort, il y a la défense d’une entreprise, d’un système aux ramifications économiques et géopolitiques importantes.



Un peu de recherche montre que ce groupe industriel a, à plusieurs reprises, contrevenu au droit international et au respect des droits de l’Homme. Gérard Filoche ne fait que rappeler ce qui est de notoriété publique : M. de Margerie, en tant que dirigeant de Total, était un homme à la tête d’un groupe aux pratiques parfois douteuses. Sous sa présidence, le groupe pétrolier a fait face à plusieurs procès mettant en cause sa probité et sa réputation : marée noire après le naufrage de l’Érika (condamnation de Total à payer de fortes indemnités en 2010) ; accusation des familles des victimes d’avoir tout fait pour « camoufler la vérité » après l’explosion de l’usine AZF à Toulouse, (2001) ; mise en cause dans le cadre de versements occultes dans l’affaire « pétrole contre nourriture » en Irak (1996-2003) ; critiques d’associations des droits de l’Homme pour sa coopération avec la junte dictatoriale au pouvoir en Birmanie jusque 2011, et condamnation pour avoir fait travailler des personnes sans les payer lors de la construction d’un gazoduc.

Il n’est pas évident que les dirigeants du groupe Total apprécient le tohu-bohu provoqué par Valls et Cie. Leur condamnation (trop) empressée de Filoche est gênante car elle risque de braquer de nouveau les projecteurs sur les pratiques discutables de ce groupe pétrolier. Les intérêts capitalistes détestent ce genre de déballage public. Ils préfèrent mener leurs affaires dans le confort de l’anonymat le plus complet possible. Ironie de l’histoire ; à l’heure actuelle, les dirigeants de Total sont peut-être en train de maudire l’artificielle indignation de Valls et de Cambadélis.

La France de Hollande et de Valls est-elle à ce point thatchérisée pour que tout rappel de faits avérés suscite une telle réaction hostile ? Est-il encore permis sous un gouvernement socialiste de débattre des actions de grands patrons dans l’exercice de leurs fonctions ? Le patron est-il devenu dans la Hollandie un être modèle, intouchable et indiscutable ?

Devant la Haute autorité du PS, Gérard Filoche s’étonnera probablement de l’empressement avec lequel son parti souhaite traiter cette affaire. D’autres dirigeants éminents qui, pour le coup, avaient commis des infractions graves et répétées, n’ont jamais reçu d’ordre à comparaître : Jean-Noël Guérini, lassé peut-être de ne pas être expulsé par le PS, a fini par rejoindre de son propre chef le camp de Jean-Claude Gaudin ; Jérôme Cahuzac, le ministre qui chassait les fraudeurs du fisc en les regardant droit dans les yeux ; Thomas Thévenoud, l’homme qui cauchemarde la nuit lorsqu’il rêve de sa feuille d’impôt ; Jean-Marie Le Guen, le « Grand socialiste de l’immobilier » (Didier Porte) ou encore Dominique Strauss-Kahn, le féministe. Aucun de ces Saints socialistes n’a été appelé devant cette Haute autorité. Vous avez dit bizarre ?… Il est vrai que Filoche détonne dans ce petit monde : il n’a jamais touché le moindre salaire du PS, et il a travaillé toute sa vie en dehors de la politique. Quand je dis travail, j’entends vrai travail… Filoche demandera à ses chers camarades si les dirigeants socialistes ci-dessus mentionnés ont été exclus du parti. Il y aura peut-être quelques surprises.

Aux âmes (faussement) sensibles qui reprocheront à Filoche la « violence » de ses propos, il leur répondra qu’après les violentes déclarations de Valls sur les Roms et les musulmans ou celles de Macron sur les ouvriers, il est à la bonne école du parti !

L’analyse de Gérard Filoche est politique. Elle s’inscrit dans une séquence historique plus large. Dans un premier temps, Hollande-Valls mettent en œuvre les réformes structurelles néolibérales ; dans un deuxième temps, ils célèbrent le Medef et les patrons, nouveaux héros du socialisme français ; dans un troisième temps, ils font monter le volume de la musique antisocialiste et promettent « d’en finir avec la gauche passéiste ». Dans un dernier temps, ils liquident l’identité socialiste, changent le nom du parti et font alliance avec le MoDem. Politique fiction ? Non, Valls annonce cela clairement dans une interview parue aujourd’hui dans Le Nouvel Observateur [1].

Note

Manuel Valls, « Il faut en finir avec la gauche passéiste », Le Nouvel observateur, 23 octobre 2014, nouvelobs.com/politique/20141022.OBS2779/exclusif-manuel-valls-il-faut-en-finir-avec-la-gauche-passeiste.html

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par User5899 le Mar 28 Oct 2014 - 0:33

La litanie indigeste de compliments boursouflés entendue le jour de la mort de Margerie a culminé dans les propos creux et opportunistes de Valls et de Cambadélis, tout contents de trouver des diversions à leur prochaine ruine politique. Tout ceci n'a que peu d'intérêt. La seule question qui se pose est : mais que fait donc Filoche au PS ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par JPhMM le Mar 28 Oct 2014 - 1:05

Pardon, mais cette mode de l'expression "machin bashing" est d'un pénible.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par User5899 le Mar 28 Oct 2014 - 1:06

Oui, c'est vrai. Ouf, je ne l'ai pas employée Smile

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par David30 le Mar 28 Oct 2014 - 6:02

Filoche est l'un des derniers socialistes qui restent dans ce parti en ruine, c'est sans doute pour cette raison que les caciques du PS veulent le flinguer.

David30
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Thierry30 le Mar 28 Oct 2014 - 7:09

"L’analyse de Gérard Filoche est politique. Elle s’inscrit dans une séquence historique plus large. Dans un premier temps, Hollande-Valls mettent en œuvre les réformes structurelles néolibérales ; dans un deuxième temps, ils célèbrent le Medef et les patrons, nouveaux héros du socialisme français ; dans un troisième temps, ils font monter le volume de la musique antisocialiste et promettent « d’en finir avec la gauche passéiste ». Dans un dernier temps, ils liquident l’identité socialiste, changent le nom du parti et font alliance avec le MoDem. Politique fiction ? Non, Valls annonce cela clairement dans une interview parue aujourd’hui dans Le Nouvel Observateur [1]."

Au futur congrès de ce qui est encore le PS, ça va chauffer!

Du sang neuf (et rose) risque d'arriver rapidement au PG...

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Yazilikaya le Mar 28 Oct 2014 - 7:42

Un véritable homme de gauche, lui.

Yazilikaya
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par egomet le Mar 28 Oct 2014 - 8:14

@JPhMM a écrit:Pardon, mais cette mode de l'expression "machin bashing" est d'un pénible.

Surtout qu'en l'occurrence,  c'est Filoche qui a porté le premier coup et a lancé une polémique. 

On peut toujours discuter pour savoir s'il a eu raison de le faire et si la mort de Margerie méritait qu'on se réjouisse,  mais il devait logiquement s'attendre à quelques réactions indignées. 

On est loin d'un harcèlement gratuit. La critique fait partie intégrante du travail d'un politique, surtout quand il décide de se placer lui-même sur ce terrain.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par David30 le Mar 28 Oct 2014 - 8:16

Le PG est la seule alternative crédible pour avoir une vraie politique de gauche, le PS est un parti de centre depuis des décennies, il trompe les Français, plus personne n'est dupe, il faut clarifier les choses sur l'échiquier politique : il y a d'un coté l'UMP et le PS qui applique la même politique, de l'autre coté le FHAINE qui prospère sur le chaos et enfin la vraie gauche incarnée par le PG et certains du PS qui résistent encore un peu.

David30
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Marlou.Bassboost le Mar 28 Oct 2014 - 8:40

La vraie gauche n'est pas seulement incarnée par le PG. Je serai ravie de voir les militants socialistes quitter leur navire, mais le PG n'est pas la seule alternative. L'alternative ne passera que par de l'éducation populaire, avec des assemblées, mais que c'est difficile à organiser par les temps qui courent.
Ceci dit, si Filoche arrive au PG, on l'y accueillera à bras ouverts... mais j'en doute, je pense qu'il se rapprochera du FDG, avec une "aile gauche" qui va de plus en plus se démarquer....
Je connais nombreux socialistes qui ont quitté le navire il y a environ 5 ans mais ont mis au moins une année avant de reprendre une carte.

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Reine Margot le Mar 28 Oct 2014 - 8:57

J'ai été profondément agacée par le temps passé à faire l'éloge de l'ex-PDG de Total, sur lequel il y avait beaucoup à dire. Pour autant quand quelqu'un vient de mourir, un peu de décence ne nuit pas. J'ai donc été d'accord sur le fond avec Filoche mais je l'ai trouvé très maladroit sur la forme.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Jim Thompson le Mar 28 Oct 2014 - 9:44

@Cripure
Très bonne question il n'aurait jamais dû quitter la LCR

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Normandyx le Mar 28 Oct 2014 - 10:07

Celui qui lance des pavés peut toujours s'attendre à en recevoir en retour. Lui au moins est toujours vivant pour se défendre de ce qu'il pourrait considérer comme des calomnies.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par grandesvacances le Mer 29 Oct 2014 - 23:24

Voui. J'attends avec impatience les commentaires éclairés de Monsieur Filoche sur les avantages dont a joui le patron de la CGT.

Ah ben oui, c'était un appartement de fonction, suis-je bêêêêête !

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Clodoald le Mer 29 Oct 2014 - 23:38

@Normandyx a écrit:Celui qui lance des pavés peut toujours s'attendre à en recevoir en retour. Lui au moins est toujours vivant pour se défendre de ce qu'il pourrait considérer comme des calomnies.

Donc, un mort ne peut plus être critiqué (ce qu'il a fait, pas sa personne) simplement parce qu'il est mort?

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Jim Thompson le Mer 29 Oct 2014 - 23:44

Voilà Et surtout un grand patron....;-)

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par JPhMM le Mer 29 Oct 2014 - 23:45

@grandesvacances a écrit:Voui. J'attends avec impatience les commentaires éclairés de Monsieur Filoche sur les avantages dont a joui le patron de la CGT.

Ah ben oui, c'était un appartement de fonction, suis-je bêêêêête !
Filoche est trop occupé à s'arranger pour éviter les corvées, comme diraient les militaires.

Rolling Eyes

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par grandesvacances le Mer 29 Oct 2014 - 23:49

@Clodoald a écrit:

Donc, un mort ne peut plus être critiqué (ce qu'il a fait, pas sa personne) simplement parce qu'il est mort?

Eh bien, les bonnes manières supposent que l'on attende un laps de temps décent (le temps du deuil, traditionnellement) avant de se jeter sur le défunt comme la vérole sur le bas-clergé. Mais ça c'était avant. J'imagine que la "secret story civilisation" préfère l'hallali à chaud. Selon moi c'est horriblement mal élevé, mais après tout chacun fait comme il veut.

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par grandesvacances le Mer 29 Oct 2014 - 23:51

@JPhMM a écrit:
@grandesvacances a écrit:Voui. J'attends avec impatience les commentaires éclairés de Monsieur Filoche sur les avantages dont a joui le patron de la CGT.

Ah ben oui, c'était un appartement de fonction, suis-je bêêêêête !
Filoche est trop occupé à s'arranger pour éviter les corvées, comme diraient les militaires.

Rolling Eyes

Dans la Royale on dit :

"Peinture sur merde égale propreté." Drapeaufrançais

grandesvacances
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par JPhMM le Mer 29 Oct 2014 - 23:52

Diable ! les marins aussi filocheraient ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Normandyx le Jeu 30 Oct 2014 - 1:05

@Clodoald a écrit:
@Normandyx a écrit:Celui qui lance des pavés peut toujours s'attendre à en recevoir en retour. Lui au moins est toujours vivant pour se défendre de ce qu'il pourrait considérer comme des calomnies.

Donc, un mort ne peut plus être critiqué (ce qu'il a fait, pas sa personne) simplement parce qu'il est mort?
Y avait il urgence? et franchement, une critique de 140 signes de twitter c'est aussi construit qu'un graffiti de chiottes.
Il s'en prend plein la tronche après et dans le même style que ce qu'il a pondu, c'est assez logique.

Normandyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Clodoald le Jeu 30 Oct 2014 - 1:33

Pour la communication par twitter, je suis d'accord: aucun intérêt. Après, il a développé ses critiques.
Sinon, pour la durée à respecter pour le deuil, ceux qui l'ont encensé n'ont pas trop attendu non plus. Une durée d'attente devait être respectée dans les deux sens non?

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par Reine Margot le Jeu 30 Oct 2014 - 9:36

@grandesvacances a écrit:
@Clodoald a écrit:

Donc, un mort ne peut plus être critiqué (ce qu'il a fait, pas sa personne) simplement parce qu'il est mort?

Eh bien, les bonnes manières supposent que l'on attende un laps de temps décent (le temps du deuil, traditionnellement) avant de se jeter sur le défunt comme la vérole sur le bas-clergé. Mais ça c'était avant. J'imagine que la "secret story civilisation" préfère l'hallali à chaud. Selon moi c'est horriblement mal élevé, mais après tout chacun fait comme il veut.

+1

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Stop au Filoche Bashing!

Message par roxanne le Jeu 30 Oct 2014 - 10:22

C'est surtout que rien ne l'obligeait à avoir une réaction immédiate. Je sais bien que c'est le fonctionnement de twitter et autres réseaux "sociaux" mais la réaction de Filoche sur le mort du patron de Total ce n'est pas non plus le twit du siècle. Il se donne beaucoup d'importance ce monsieur quand même. Sinon, la vénération et l'hommage quasi national , là aussi, ça n'a pas de sens. Ce n'est pas l'abbé Pierre qu'on enterrait.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum